Forums Remontées Mécaniques: Evacuation ou sauvetage intégré ? - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

  • 2 Pages +
  • 1
  • 2
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Evacuation ou sauvetage intégré ?

#21 L'utilisateur est hors-ligne   Abr 

  • TCD4 de la Daille
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 557
  • Inscrit(e) : 01-janvier 16

Posté 04 juillet 2017 - 17:44

Voir le messageAdrian 59, le 04 juillet 2017 - 14:08 , dit :

Pourquoi appelle-t-on cela "sauvetage intégré" ?

Un terme assez bizarre. Intégré QUOI ?

Ne serait-il pas plus logique d'appeler cela "sauvetage homologue", puisque effectué par le même mêcanisme, les sauvetages vertical ou par nacelle pourraient analoguement être appelés de "parallèle" ou "hétérologue" (sortie du système).

C'est juste pour dire que quelque soit la défaillance sur l'installation, les véhicules peuvent être ramenés en gare.
Toutes mes photos et citations sont soumises aux droits d'auteur.
0

#22 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 312
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 04 juillet 2017 - 19:36

Même en allemand on trouve plusieurs termes techniques alors que la pratique du vocabulaire technique allemand est en général de loin plus formelle que pour le français: Integrierte Bergung, integrirte Räumung, integrierte Rettung, etc.

Comme je le mentionnais en début de sujet, ce type d'artifice permet avant tout de contourner des dispositions réglementaires imposant une durée de sauvetage maximale des personnes.

Du moment que les différentes autorités nationales sont d'accord, cela arrange aussi bien les constructeurs de RM que les exploitants: si pour une raison quelconque on ne peut rapatrier les véhicules, personne ne sera tenu responsable d'une non-conformité réglementaire.
Ce sera simplement le cas du "pas de bol, il y a avait peu de chances que cela se produise", mais du moment que les autorités ont délivré l'autorisation d'exploiter sans requérir de plan d'évacuation l'exploitant est lui couvert.


Pour en revenir à l'exemple de base des grands TPH à va-et-vient traditionnels: je suis d'avis que pour l'évacuation un entraînement Diesel-hydrostatique agissant sur une poulie à adhérence suffisante (en général poulie motrice ou contre-poulie) est suffisant à la condition expresse que la sortie du/des réducteur(s) puisse être découplés de façon à pouvoir évacuer avec le(s) réducteur(s) bloqué(s).

A la rigueur on peut encore prévoir un deuxième moteur Diesel pour l'entraînement hydrostatique, voire, si on veut vraiment insister, deux entraînements Diesel-hydrostatiques indépendants, par contre les autres complications style Vanoise Express je suis totalement contre.
L'exemple du TPH de Grimentz Sorebois très bien documenté dans le reportage détaillé de benbel représente pour moi la limite qu'il ne faut pas dépasser pour ce qui est de la complexité d'un entraînement.

Par contre je suis favorable aux nacelles de sauvetage avec entraînement Diesel-hydrostatique totalement séparé et installé ailleurs que dans la salle des machines. Cela me paraît de loin plus judicieux que tous ces concepts inutilement complexes de sauvetage intégré.

A mon avis, pour une RM bien entretenue, la probablité de blocage d'un roulement de poulie, etc. est plus faible que d'avoir un incident en ligne empêchant une remise en mouvement des véhicules. Des poulies de conception traditionnelle sont largement suffisantes si la maintenance est correcte et que l'on osculte régulièrement les roulement avec des appareils spécialisés.

Je suis même d'avis que les solutions inutilement complexes retenues dans l'exemple du Vanoise Express finissent par influencer négativement aussi bien la sécurité que la fiabilité de l'installation.

Ce message a été modifié par Velro - 04 juillet 2017 - 19:45 .

0

#23 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 312
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 06 juillet 2017 - 23:44

Exemple de sauvetage intégéré inutilement complexe et, à mon avis, même potentiellement dangereux:

Eplications détaillées de Thomas:
https://www.remontee...indpost&p=16576

Je mets avant tout en question le fait de déplacer le câble tracteur d'une poulie à une autre car durant cette opération le câble est maintenu par un dispositif de reprise de tension. De plus, les entraînements d'évacuation de type électrique sont moins fiables que les entraînements Diesel-hydrostatiques.

Pour les TPH à va-et-vient, l'expérience tend à démontrer que plus la conception technique est compliquée et/ou inhabituelle, plus il y a de problèmes (liés ou non à cette complexité). Perso je suis un défenseur du principe KISS (https://en.wikipedia.../KISS_principle).

Exemples:
- Vanoise Express
- TPH de Brest
- TPH de Bure (nouveau)
- TPH de l'Aiguille du Midi
- ...

(tous ces TPH présentent des particularités dans leur conception par rapport à des TPH à va-et-vient traditionnels).

Ce message a été modifié par Velro - 06 juillet 2017 - 23:48 .

0

#24 L'utilisateur est hors-ligne   Adrian 59 

  • FUN des Marmottes III
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 448
  • Inscrit(e) : 07-avril 15

Posté 07 juillet 2017 - 01:06

Bonne nuit en cas de récupération. 2 h pour rammener la cabine du milieu du tronçon. Les moteurs paraissent assez minuscules pour la grandeur des cabines.

A Sorebois, il y aussi 3 entraînements, mais tous sur les poulies motrices jumelles. Pourquoi pas au Vanoise express? pourquoi pas découpler les embrayages elastiques, comme c'est le cas dans la plupart des téléphériques, où le réducteur à planètes est branché du côté opposé du réducteur principal ??
[color="#FF0000"][b]Rothorn[/b][/color]
0

#25 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 312
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 07 juillet 2017 - 01:38

Parce que certains concepteurs (ou constultants) des RM ont fait du "pourquoi simple quand on peut compliqué?" leur marque de fabrique.
Et bizarrement ou non, statistiquement parlant, les RM avec des concepts sortant l'ordinaire ont plus de pépins que celles qui sont basées sur des concepts simples et éprouvés par des décennies d'exploitation.

Les entraînements d'évacuation électriques sont une mauvaise idée. Du moment que l'on dispose d'un ou plusieurs moteurs Diesel il est de très loin préférable de recourir à une transmission hydrostatique. La solution électrique est moins fiable et nécessite toutes sortes de composants qui peuvent tomber en panne, soit notamment pour permettre le démarrage, l'inversion du sens de marche et la variation de vitesse.

Le principal défaut de l'entraînement hydrostatique avec charge et vitesse fortement variables est son rendement mais ce point est totalement secondaire pour l'évacuation vu que l'entraînement d'évacuation n'est pas prévu ni même autorisé pour une exploitation commerciale de l'installation.


Edité:
Pour le Vanoise Express les données sont ici dans le reportage:
https://www.remontee...s-poma-155.html

La dénivelation est faible (64 m) mais en raison de la flèche de la portée unique, la pente n'est pas négligeable en entrée de station (une cabine chargée fait 29000 daN). A noter qu'il s'agit en fait de deux TPH monovoies indépendants; vu le profil longitudinal atypique, la configuration à va-et-vient "liée" conventionnelle nécessiterait encore plus de couple moteur lorsque les cabines remonteraient simultanément vers les stations terminales en fin de la course.

Ce message a été modifié par Velro - 07 juillet 2017 - 07:45 .

0

  • 2 Pages +
  • 1
  • 2
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)