Forums Remontées Mécaniques: Profondeur massifs béton - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Profondeur massifs béton

#1 L'utilisateur est hors-ligne   GlissProd 

  • TK du Mont-Cenis
  • Groupe : Membres
  • Messages : 31
  • Inscrit(e) : 22-janvier 13

Posté 19 novembre 2013 - 14:14

Bonjour à tous,

Quelqu'un aurait-il des infos sur le dimensionnement des massifs béton (gares et pylônes) ?
Y a t il une profondeur mini imposée ou est-ce que celle-ci est calculée au cas par cas en fonction du sol !?

Cdt.
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   dj_jean_jean 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 5 333
  • Inscrit(e) : 29-janvier 06

Posté 19 novembre 2013 - 15:30

Elle est calculé au cas par cas suivant le sol et les charges imposé sur le massif.
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   GlissProd 

  • TK du Mont-Cenis
  • Groupe : Membres
  • Messages : 31
  • Inscrit(e) : 22-janvier 13

Posté 19 novembre 2013 - 16:45

J'étais impressionné par la profondeur des massifs sur les plans BMF du TSCD La Berra.
A parcourir le forum et ses reportages sur les constructions je n'ai pas souvenir d'avoir vu les terrassiers creuser si profond.
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 357
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 19 novembre 2013 - 17:10

Faudrait voir si le schéma correspond effectivement à ce qui a été réalisé.

Je ne connais rien en génie civil mais si le dessin est correct le cas semble particulier pour des raisons géologiques. Logiquement une expertise est réalisée par un géologue comme c'est le cas pour toutes les constructions importantes et/ou en cas de doute quant à la géologie.

Il y a un sujet sur une RM fortement endommagée lors d'un glissement de terrain, sauf erreur en Espagne. Certaines gares en haute altitude sont surveillées de près en raison du réchauffement climatique qui affecte le permafrost. Comme quoi les aspects ayant trait à la mécanique des sols sont importants pour les RM.
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   mbd 

  • TK de la Boule de Gomme
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1
  • Inscrit(e) : 18-septembre 18

Posté 18 septembre 2018 - 12:30

Bonjour à tous,

Je suis nouveau sur le site, et dans le domaine des remontées mécaniques.
Je suis un jeune ingénieur en génie civil, je suis actuellement sur un projet de création de télécabine.
Pour mener à bien le projet j'ai suivi toutes les recommandations du RM2.
Par contre je suis bloqué sur la vérification des ancrages (couronne de boulons), je ne trouve pas de littérature qui traite de ce sujet de manière explicite.
Je m'adresse donc à vous sur ce site, en espérant trouvé des informations plus explicite.
Je suis bloqué au niveau de la vérification des contraintes du béton et des efforts de tractions dans les tiges d'ancrages. J'ai l'habitude de traiter ce genre de phénomène pour de la charpente classique (platine rectangulaire) mais pour le cas des couronnes de boulons j'ai du mal.

En vous remerciant d'avance pour vos réponses.
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 357
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 18 septembre 2018 - 13:29

Voir le messagembd, le 18 septembre 2018 - 12:30 , dit :

Bonjour à tous,

Je suis nouveau sur le site, et dans le domaine des remontées mécaniques.
Je suis un jeune ingénieur en génie civil, je suis actuellement sur un projet de création de télécabine.
Pour mener à bien le projet j'ai suivi toutes les recommandations du RM2.
Par contre je suis bloqué sur la vérification des ancrages (couronne de boulons), je ne trouve pas de littérature qui traite de ce sujet de manière explicite.
Je m'adresse donc à vous sur ce site, en espérant trouvé des informations plus explicite.
Je suis bloqué au niveau de la vérification des contraintes du béton et des efforts de tractions dans les tiges d'ancrages. J'ai l'habitude de traiter ce genre de phénomène pour de la charpente classique (platine rectangulaire) mais pour le cas des couronnes de boulons j'ai du mal.

En vous remerciant d'avance pour vos réponses.

Je ne peux malheureusment pas répondre car le GC n'est pas du tout mon domaine, mais je me permets de rajouter trois question:

Si l'on considère uniquement le massif (donc pas la pièce qui y sera fixée), quels sont les avantages et les désavantages entre un nombre élevé (p.ex. 40 pièces) de filetages de relativement faible diamètre mais proches les uns des autres et un nombre beaucoup moins élevé avec des diamètres plus élevée.
Je suis supris que 40 tiges filetées soient possibles pour un cercle primitif peut-être de l'ordre de 1.8 à 2.2 m de diamètre car p.ex. pour des ancrages réalisés après coup l'on doit respecter des entraxes minima beaucoup plus élevés (sans compter les distances de rive).

Ne recourt-on pas à des logiciels spécialisés pour déterminer les sollcitations auxqelles sont soumis le béton, le ferraillage et les incorporés?

Pour les massifs-poids avec semelle (donc sans tirants), tient-on compte de la masse de la terre que l'on remet en place à la fin ou le massif tiendrait-il même si on ne "rebouchait" pas l'espace autour?
2

#7 L'utilisateur est hors-ligne   GPR 

  • TK de la Boule de Gomme
  • Groupe : Membres
  • Messages : 2
  • Inscrit(e) : 01-juin 18

Posté 10 décembre 2018 - 09:46

Bonjour à tous,

La profondeur du massif dépend de la qualité du sol ainsi que de la profondeur de gel qui peut très importantes en fonction de l'altitude.

Un sol qui gèle gonfle et déstabilise la fondation. Les autres paramètres sont la reprise des efforts verticaux et transversaux.

Belle journée.

Guillaume
1

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)