Forums Remontées Mécaniques: Fael - Affichage d'un profil - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

Groupe :
Membres+
Messages :
304 (0,19 par jour)
Plus actif dans :
Quizz (143 messages)
Inscrit(e) :
01-septembre 15
Visualisations :
28 887
Dernière activité :
L'utilisateur est hors-ligne Hier, 23:55
Actuellement :
Hors-ligne

Mes informations

Titre :
TSD6 de l'Eau d'Olle
Âge :
Âge inconnu
Anniversaire :
Anniversaire inconnu
Gender:
Non spécifié Non spécifié

Informations de contact

Courriel :
Privé

Sujets que j'ai initiés

  1. TPH Mount Roberts Tramway - Juneau (Alaska)

    02 octobre 2019 - 10:32

    Découvrez le Mount Roberts Tramway, seul téléphérique du sud-est de l'Alaska. Bien qu'assez court et dépourvu de pylône, il reste intéressant grâce à sa gare amont « suspendue » 50 mètres au-dessus du sol. Il ouvre aujourd'hui pour la dernière fois cette année avant la fermeture hivernale.


    Image IPB


    Je m'excuse pour la qualité de certaines images, mais la météo de ce jour-là ne permettait malheureusement rien de mieux. Comme d'habitude, j’attends vos remarques et vos questions directement dans ce sujet. Merci de me faire part de vos suggestions d'amélioration et corrections par MP.
  2. Juneau

    01 octobre 2019 - 22:44

    Image IPB

    Juneau

    La ville de Juneau, capitale de l'Alaska, se trouve au sud-est de l'État, en bordure du Gastineau channel (détroit de Gastineau). Elle a la particularité d'être accessible uniquement par bateau et par avion, bien qu'elle se trouve sur le continent. En effet, aucune route n'a été construite pour traverser la chaîne côtière d'Alaska qui sépare la ville de l'intérieur des terres. De par sa fonction de capitale, la ville abrite de nombreux travailleurs dans le domaine de l'administration. Durant l'été, ils quittent la ville pour les vacances et sont remplacés par les touristes. La plupart d'entre-eux s'y arrêtent lors d'une escale d'une journée durant une croisière dans le passage intérieur. En plus de la ville elle-même, de nombreuses attractions sont proposées depuis Juneau comme l'observation de la faune, la visite du glacier Mendenhall ou un trajet en bateau dans le fjord Tracy Arm. Un téléphérique permet de gagner un promontoire qui domine la ville. En hiver, la station d'Eaglecrest propose de nombreuses pistes de ski desservies par quatre télésièges.


    Image IPB
    Plan de situation de Juneau.


    Histoire

    Cité minière prospère dans les années 1900, la ville de Juneau est alors peu touristique. Quelques bateaux de croisière s'y arrêtent néanmoins dès 1890. Vu sa position géographique, elle bénéficie d'un bon enneigement en hiver et la pratique du ski s'installe progressivement. En 1932, un télécorde est installé près de Granite Creek, au fond d'une vallée qui abouti à Juneau. Il dessert une pente longue d'environ 300 mètres. En 1935, il est déplacé sur l'île Douglas, de l'autre côté de la ville. Un deuxième télécorde est ajouté peu après la fin de la guerre. L'exploitation de ces deux appareils est assurée par le Ski Club de Juneau. Progressivement dans les années 1940, l'exploitation minière diminue puis cesse complètement.

    En 1948, le télécorde original de 1932 est à nouveau déplacé et est installé au centre ville de Juneau. Il y restera jusqu'en 1970. Quelques années plus tard, le Ski Club déplace l'autre télécorde resté sur l'île Douglas à un autre emplacement, près de Kowee Creek. Une autre société installe alors un nouveau télécorde à l'emplacement libéré. En 1975, les différents télécordes de l'île Douglas sont supprimés et la station d'Eaglecrest ouvre ses portes. À l'ouverture, elle compte deux télésièges biplaces à pince fixe et un téléski.

    À cette période, le nombre de touristes à Juneau augmente avec le passage d'un nombre de plus en plus élevé de bateaux de croisière dans la ville l'été. Pour attirer davantage de touristes et profiter de cette situation, un personnage du nom de Charles Keen propose en 1976 la construction d'un téléphérique entre la ville de Juneau et le Mount Juneau (3576 ft, 1090 m) qui la domine. Il prévoit au sommet de nombreuses infrastructures parmi lesquelles un hôtel et un restaurant. À cet effet, il achète un terrain au sommet de la montagne. La ville accepte en outre de lui vendre le terrain nécessaire à la gare aval, proche du centre ville ainsi qu'un terrain sur lequel un pylône devrait être construit. La vente est donc conclue à la condition que la construction commence dans les quatre ans.

    Dans le même temps, Charles Keen attaque en justice la ville de Juneau au sujet d'une autre de ses propriétés où il estime avoir été lésé par celle-ci. Comme les délais de construction du téléphérique n'ont pas pu être respectés, il propose de renoncer à son action en justice si la commune accepte de lui vendre les terrains nécessaires à son projet de téléphérique, même si les travaux ne démarrent pas immédiatement.

    Quelques années plus tard, l'emplacement prévu pour la gare aval est déplacé à l'autre bout de la ville avant d'être ramené à son emplacement initial peu après. Sous la pression de la ville, les travaux commencent en 1989, un chantier est installé au sommet de la montagne. Il s'interrompt moins d'une année après. Pour différentes raisons administratives et financières, le projet est définitivement abandonné en 1991.

    En 1994, un nouveau projet de téléphérique apparaît, cette fois en direction du Mount Roberts qui domine le port de Juneau. La société de Charles Keen, Alaska Tramway, n'est pas impliquée dans ce projet. Alors que son chantier sur le Mount Juneau aurait coûté 40 millions de dollars, ce nouveau projet est devisé à 16 millions de dollars. La même année, les investisseurs demandent l'autorisation d'abattre certains arbres situés sur le tracé envisagé. Cette demande est plutôt mal accueillie, certains estimant que supprimer ces arbres déstabiliserait le terrain et favoriserait les avalanches. Une façon de régler ce problème serait de construire un pylône mais les initiateurs du projet souhaitent l'éviter car elle rendrait l'installation plus onéreuse. Un arrangement est finalement trouvé, la gare amont sera constituée d'une imposante structure dépassant la hauteur des arbres ce qui permettra de les conserver, au moins sur le haut du tracé.

    En mars 1995, le Conseil de l’Alaska pour le développement industriel et les exportations (Board of the Alaska Industrial Development and Export Authority) accepte de fournir 8,6 millions de dollars pour financer le projet. La société Goldbelt, qui exploitera ensuite l'installation, met à disposition 4 millions de dollars. Les travaux se déroulent en été 1996 et le téléphérique ouvre provisoirement le 30 août de la même année. L'installation est fournie par Poma via sa succursale Poma of America, située à Grand Junction dans le Colorado.

    En 2009, les éléments amenés au sommet du Mount Juneau lors du début de chantier en 1989 ont été retirés par hélicoptère. Le projet avorté de téléphérique sur cette montagne est donc devenu moins visible. Cette même année, le domaine d'Eaglecrest est pourvu d'un télésiège supplémentaire, le Black Bear Chair, dont l'arrivée devient le nouveau point culminant du domaine. L'année suivante, le téléski, situé à l'écart du domaine principal, est remplacé, toujours par un télésiège biplace, le Porcupine Chair.

    À la fin des années 2010, avec le nombre toujours plus grand de touristes faisant escale à Juneau durant la belle saison, la ville, qui gère le domaine, lance une étude pour permettre d'ouvrir en été le domaine d'Eaglecrest. Le sommet d'Eaglecrest est plus élevé que celui du téléphérique du Mount Roberts et est situé dans un cadre plus montagneux, un peu plus éloigné de la ville et de l'océan. De plus, le bas du domaine est à peu près à la même distance de Juneau que le glacier Mendenhall, déjà très visité. Le projet prévoit de remplacer le télésiège biplace Ptarmigan Chair par une télécabine 10 places sur un tracé un peu différent, ce qui permettrait une ouverture estivale.

    Juneau aujourd'hui

    Le centre-ville


    Image IPB
    L'ensemble de la ville vu depuis le port.

    Image IPB
    La rue principale de Juneau.

    Image IPB
    L'entrée du Red Dog Saloon, un des établissements les plus célèbres de la ville.

    Image IPB
    La suite de la rue principale et ses bâtiments historiques.

    Image IPB
    Vue vers la sortie de la ville avec le téléphérique du Mount Roberts à l'arrière.

    Image IPB
    Une grande partie de la ville vue depuis le sommet du téléphérique.


    Le Mount Roberts

    La montée en téléphérique du port jusqu'à mi-hauteur du Mount Roberts est une attraction très fréquentée qui permet de quitter la ville rapidement et qui se trouve le plus proche du centre, la gare aval étant à seulement quelques minutes à pied de celui-ci. Au sommet, de nombreux chemins de randonnées permettent de visiter en peu de temps la zone s'étendant au-dessus de la limite des arbres. Il existe d'autres sentiers à Juneau, qui gravissent le Mount Juneau ou encore se dirigent vers d'anciennes mines, mais ils sont beaucoup moins accessibles pour un touriste de passage.


    Image IPB
    L'ensemble de la ligne vu depuis les environs de la gare aval.

    Image IPB
    Une cabine devant le Mount Juneau. C'est cette montagne qui était visée par un projet de téléphérique plus ambitieux, qui n'a finalement jamais été réalisé.

    Image IPB
    Vue sur Juneau et le Gastineau Channel durant la montée.

    Image IPB
    Une cabine près de la gare amont, avec Juneau à l'arrière.

    Image IPB
    Une partie de l'imposante structure qui constitue la gare amont.

    Image IPB
    Les environs de la gare supérieure sont encore constitués de l'épaisse forêt caractéristique de cette partie de l'Alaska.

    Image IPB
    Vue vers le nord-ouest. On voit une partie de la ville de Juneau, la gare amont et l'île Douglas, de l'autre côté du détroit. C'est derrière ces montagnes que se trouve la station de ski d'Eaglecrest. Dans le lointain, les Chilkat Mountains sont visibles lorsque la météo le permet.

    Image IPB
    Gros plan sur la partie nord-ouest du Gastineau Channel. Contrairement à la première partie, celle-ci n'est navigable pour de gros bateaux. À l'arrière-plan on devine l'aéroport de Juneau.

    Image IPB
    Vue vers le sud-ouest, en direction de l'île Douglas. On voit au pied de la montagne le port de Juneau.

    Image IPB
    Vue vers le sud-est. On voit le Gastineau Channel, l'Admiralty Island au loin et tout à l'arrière Grand Island. Si le temps était dégagé, des sommets plus lointains et plus élevés, comme le Randolph Peak (4167 ft / 1270 m) seraient visibles.

    Image IPB
    Vue vers le haut, en direction du sommet du Mount Roberts.


    Le Mendenhall Glacier

    Situé à un peu moins de 20 kilomètres de Juneau, il peut être facilement atteint en voiture ou en bus navette pour ceux qui sont de passage. Ces bus partent de la gare aval du téléphérique du Mount Roberts. Ce glacier descend du Juneau Icefield (champ de glace de Juneau) et est long de 19 kilomètres. Il aboutit dans le Mendenhall Lake, qui s'est formé suite au retrait du glacier.


    Image IPB
    Le Mendenhall Lake avec la langue du glacier à l'arrière-plan.

    Image IPB
    Les alentours de la rive du lac. On devine le glacier derrière les arbres. On remarque tout à gauche la McGinnis Mountain (4232 ft / 1290 m) et au milieu dans les nuages la Stroller White Mountain (5118 ft / 1560 m).

    Image IPB
    Un porc-épic dans un arbre proche du lac.

    Image IPB
    En marchant quelques temps, on atteint Nugget Falls, une cascade haute de 115 mètres qui se jette directement dans le Mendenhall Lake.


    Tracy Arm

    Le fjord de Tracy Arm se trouve à un peu plus de 70 kilomètres de Juneau, en face de l'Admiralty Island. Des excursions d'une journée y conduisent depuis le centre ville. Cet endroit est réputé pour les hautes falaises qui bordent l'océan et le cadre particulièrement préservé. Au fond du fjord se trouvent deux glaciers, le South Sawyer Glacier et le North Sawyer Glacier.


    Image IPB
    Une partie de Tracy Arm, qui est long au total de 51 kilomètres (source, par Wknight94, CC-BY-SA 3.0).

    Image IPB
    En s'approchant du glacier, quelques icebergs apparaissent (source, par Tony Hisgett, CC-BY 2.0).


    Le domaine skiable d'Eaglecrest

    Sur l'île Douglas, face à Juneau, se trouve le domaine skiable d'Eaglecrest, ouvert en 1975. Il n'est exploité que l'hiver. Constitué à l'origine de deux télésièges à pinces fixes et d'un téléski, il se compose à présent de quatre télésièges biplaces à pinces fixes (dont deux datent toujours de 1975). Ces installations desservent des pistes de tous niveaux qui s'étendent entre 345 et 800 mètres d'altitude.


    Image IPB
    Le plan des pistes de la station.

    Image IPB
    Le sommet du Black Bear Chair, nouveau point culminant du domaine depuis 2009 (source, par BlindGoofy, CC-BY 3.0).

    Image IPB
    Vue depuis le sommet du domaine en direction du Stephens Passage et de l'Admiralty Island (source, par Jsayre64, CC-BY-SA 3.0).


    Sources



    Les photos ont été prises le 25 juillet 2017. Texte : Fael, photos : Fael (sauf mention contraire).

    Site internet du Mount Roberts Tramway

    Site internet d'Eaglecrest
  3. TKD de la Châ (†) / Les Pléiades

    15 juillet 2019 - 22:47

    Découvrez le téléski de la Châ, une installation essentielle des Pléiades qui desservait les deux plus longues pistes du domaine. Elle avait la particularité de réutiliser une partie des pylônes de son prédécesseur, un téléski à ceintures Oehler datant de 1955. Elle sera remplacée sur un tracé raccourci par un téléski à enrouleurs qui est actuellement en construction.

    Image IPB

    Ce reportage clôt cette présentation de la station des Pléiades, j'espère qu'elle vous a plu. Comme d'habitude, j'attends vos remarques et vos questions directement dans ce sujet. Merci de me faire part de vos suggestions d'améliorations et corrections par MP.  
  4. TKD Prantin / Les Pléiades

    04 mai 2019 - 12:45

    Découvrez le téléski de Prantin, construit en 2004, qui a permis une dernière extension du domaine skiable. Il devrait devenir à partir de 2020 au plus tard le seul appareil de ce type aux Pléiades.

    Image IPB

    J'attends vos remarques et vos questions directement dans ce sujet. Merci de me faire part de vos suggestions d'améliorations et corrections par MP. 
  5. TSF4 des Motalles / Les Pléiades

    13 mars 2019 - 12:51

    Découvrez le télésiège des Motalles, une installation importante pour le domaine des Pléiades. C'est l'unique téléporté de la station, il a été construit en 2004 en remplacement d'un téléski qui empruntait le même tracé. C'est surtout pour permettre l'abandon de sa piste de montée difficile qu'un télésiège a été choisi.


    Image IPB


    J'attends vos remarques et vos questions directement dans ce sujet. Merci de me faire part de vos suggestions d'améliorations et corrections par MP.

    Pour ceux qui seraient intéressés par l'ancien téléski des Motalles, on l'aperçoit dans cette vidéo (gare amont à 1'03'', gare aval à 2'02'').

Commentaires

Fael n'a pas encore de commentaires. Pourquoi ne pas lui dire bonjour ?