Forums Remontées Mécaniques: TPH (pulsé) Panoramic Mont Blanc - Chamonix-Mont-Blanc - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

  • 5 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

TPH (pulsé) Panoramic Mont Blanc - Chamonix-Mont-Blanc Dino Lora Totino - Agudio - 1957

#21 L'utilisateur est hors-ligne   Valmo* 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 260
  • Inscrit(e) : 26-juin 06

Posté 24 mars 2009 - 22:17

peux tu si possible si tu as le temps faire un schéma de la ligne vue de dessus pour se rendre contre de la larguer de voie au niveau du virage ou des gares extrêmes merci , superbes reportages un grand bravo à toi Raphaël !!!
Valmorel , plus belle station des alpes...
___________________________________________
www.skigranddomaine.net
-----------------------------------------------------------
2011 TCD10 Pierrafort - TSD6 Morel [Doppelmayr]
0

#22 L'utilisateur est hors-ligne   rapallo 

  • TK de Chariande
  • Groupe : Membres
  • Messages : 14
  • Inscrit(e) : 20-juin 08

Posté 24 mars 2009 - 22:47

Voir le messageSnowLoup, le 24 03 2009, 15:40, dit :

Beau reportage, belle installation, beau lieu.

Merci


Oui superbe reportage qui me replonge 20 ans en arrière et fait ressortir de supers souvenirs de travail là haut...

"A l'époque", on ne parlait pas de "panoramic Mt Blanc", mais "d'Helbronner"

Ambiance:
A l'aiguille:
Malgré l'affluence infernale des jours de beau temps, l'ambiance était différente de celle, fébrile du piton nord ou de l'ascenseur, la clientèle, en général semblait moins speed (trac, sensation de vivre un moment fort...?).
Il ne fallait pas avoir les 2 pieds dans le meme sabot pour faire débarquer/embarquer 24 personnes dans l'intervalle de temps que met le train de 3 cabines à parcourir le "contour" mais celà se passait plutot bien.(malgré quelques rouspétances quand il fallait séparer des groupes pour "meubler" les cabines...) Puis les "permanents" étaient toujours les memes et maintenaient une super ambiance de travail.
J'ai meme eu maintes fois la chance (pour un saisonnier) de conduire la benne de service du rognon avec treuil "à l'ancienne": frein à bande sur motrice actionné par un gros levier émergeant du pupitre, rhéostat à crans, pédale d'homme mort et curseur mécanique pour signaler "à peu près la position de la cabine en ligne" (l'accostage au rognon se faisant à la radio: "50m-20m-10m-5m-2m-stop".

Au rognon:
L'abri "coté Mt Blanc" avec le poele à bois qui enfumait la petite pièce, avec la réserve de bois (qu'il fallait recouper à la scie) à l'arrière, servant aussi d'atelier avancé (un éteau et quelques outils et moyens de levage). tout les matins on emmenait la "boille" d'eau pour la journée (café, vaisselle...).
Le midi le repas arrivait par un train de cabine, dans le panier à skis des cabines d'alors: "rognon pour l'aiguille: la gamelle est dans le train N°....."
Puis la journée passait en se ralayant de chaque coté pour surveiller le passage des trains de cabines dans le pylone, l'abri coté "requin" d'alors n'était qu'un réduit sombre et minuscule contrairement à la vaste pièce lumineuse d'aujourd'hui.
Le soir après avoir arrimé les tracteurs pour éviter qu'un vent violent ne les fasse dérailler, retour par la benne de service.

A Helbronner:
Tout les jours, en été, un "français" était détaché en renfort sur la frontière.
Souvenirs inoubliables de l'acceuil des "italiens" avec leur accent chantant valdotain. Plein d'anciens très trés sympas (en retraite depuis belle lurette) et quelques jeunes dont je sais qu'un est encore présent aujourd'hui).
Travail hyper cool, je revois encore la salle d'attente en lambris bondée jouxtant la "cantine" d'ou s'échappaient des fumets délicieux, les choucas sur la fenetre et, sur le coup des 11h, le défilé des moniteurs de ski, gardes des finances pour discuter des dernières nouvelles etc...puis après un bon repas.
Il faut dire qu'à cette époque Helbronner était très animé, le ski d'été fonctionnait encore (3 TK) et la douane encore en place, donc tout ce petit monde se cotoyait très amicalement .
Fin d'après midi, retour sur l'aiguille.

Sensations:
Après plusieurs jour de mauvais temps (eh oui meme en été!), serrés à 3 dans la benne de service du gros rognon ballotée pas les rafales,un manchon de givre enserrant les cables, visibilité "0" nous allons déblayer les congères formées dans les infrastructures du rognon et controler l'installation en vue d'une ouverture le lendemain, 2 bonnes heures de pelle dans le brouillard et le vent à casser une neige dure comme du béton.

La chance d'avoir pu aller poser mes vibram sur le pylone suspendu à l'occasion d'un remplacement de galets, sortie par la porte de la cabine, escalade de la courte suspente, rétablissement sur le toit et accès au sabot: un grand moment de bonheur....

Tristesse:
Pour m'etre trouvé à Helbronner la veille du jour ou un dameur à perdu la vie alors que sa machine est tombée dans une crevasse alors qu'il entretenait les pistes de ski d'été.
Pour avoir assisté depuis le rognon à la récupération par le PGHM de 2 corps d'alpinistes gisant morts au pied de la tour ronde.

Voilà j'espère que le récit de ces quelques souvenirs ne vous à pas trop lassé, mais je voulais compléter ce magnifique reportage par quelques anecdotes vécues "à l'époque..."
0

#23 L'utilisateur est hors-ligne   Monts-Jura 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 284
  • Inscrit(e) : 09-février 08

Posté 25 mars 2009 - 20:15

Merci pour ce reportage, parfait! :VonRoll:
0

#24 L'utilisateur est hors-ligne   undertaker 

  • TSD6 de l'Eau d'Olle
  • Groupe : Membres
  • Messages : 313
  • Inscrit(e) : 15-janvier 08

Posté 25 mars 2009 - 21:34

Un grand merci a toi Raphaël pour ce reportage sublime !! depuis le temps qu'on l'attendait ! :VonRoll:
tes croquis sont comme d'hab' très explicites et réussis
pour l'ancienne génération de cabines , j'ai lu un article selon lequel ces cabines serait entreposées dans un terrain vague
comme les bennes du TPH de l'aiguille. sont elles toujours entreposés ?en vue d'être restaurées pour une expo ? avis aux chamoniards...

@rapallo : ton récit est très intéressant , un point de vue de quelqu'un qui a travailler la dedans enrichie ce reportage déjà bien complet ! :lol:

Ce message a été modifié par undertaker - 25 mars 2009 - 21:36 .

0

#25 L'utilisateur est hors-ligne   Nanouk 

  • FUN de Peclet
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 338
  • Inscrit(e) : 21-avril 08

Posté 26 mars 2009 - 12:42

Voir le messagerapallo, le 24 03 2009, 21:47, dit :

Voilà j'espère que le récit de ces quelques souvenirs ne vous à pas trop lassé, mais je voulais compléter ce magnifique reportage par quelques anecdotes vécues "à l'époque..."

Lassé ? Certainement pas :lol: ...au contraire ! Merci pour ces témoignages très enrichissants qui, effectivement, complètent agréablement l'oeuvre de Raphaël B... B)

Oui, ça devait être quelque chose de bosser là-haut à cette époque (anciennes commodités, anciennes cabines, ancien domaine de ski d'été, etc)... :VonRoll:

Ce message a été modifié par Nanouk - 26 mars 2009 - 12:49 .

The future is unwritten ...
0

#26 L'utilisateur est hors-ligne   poma fan 

  • TCD4 de la Daille
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 596
  • Inscrit(e) : 06-février 08

Posté 27 mars 2009 - 22:35

bravo pour ce reportage très reussis!
0

#27 L'utilisateur est hors-ligne   Raphaël B 

  • DMC du Pontillas
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 132
  • Inscrit(e) : 11-octobre 06

Posté 28 mars 2009 - 15:23

Je rajouterai une petite partie annexe à ce reportage

La liaison vers Courmayeur

Le comte Dino-Lora totino auréolé de son succèsdu à son précédent record " Le TPH de Breuil Cervinia " en 1938, il décide donc de construire sur le versant Italien du Mt Blanc, le TPH du Col du Géant qui aboutit sur l'antécime de la Pointe Helbronner .( Cette dernière est à Courmayeur ce que L'Aiguille du Midi est à Chamonix.). C'est donc un accès au Glacier du Géant et à un refuge de Haute montagne, le refuge Torino (symétrique à celui des Cosmiques).
Confirmant donc un second record mondial d'altitude en TPH (3462m) et de portée (2.5 Km sans pylônes pour le second tronçon ) pour l'époque .

Lors de l'achèvelent du pulsés, il a été judicieux de faire une liaison entre la pointe Helbronner et le le Refuge Torino

La succession des trois Téléphériques permettant de relier la Pointe Helbronner à la station Valdôtaine de Courmayeur

Schema permettant de visualiser les trois TPH
Image IPB
(Plan parut dans les années 80)

Sur un ancien plan des pistes (parut sur http://www.alpinforum.com)
Image IPB

voir la discussion très intéressante sur le post consacré Ancien ski d'été sur le Glacier du Géant

Vue sur la totalité des trois lignes depuis Helbronner
Image IPB

La gare du refuge Torino
Image IPB

L'une des cabines du TPH8 Torino-Helbronner
Image IPB

La gare du Pavillon
Image IPB

Les cabines à l'inter du Pavillon
Image IPB
à droite TPH Pallud-Pavillon , à gauche TPH Pavillon-Torino, l'on remarque la disposition des deux gares imbriquées l'une dans l'autre et

Vue sur la ligne du premier tronçon depuis le Pavillon
Image IPB

et depuis la Pallud
Image IPB

La gare de la Pallud
Image IPB

Je m'excuse du peu de photos , j'ai emprunté la ligne en septembre 2007 sous une météo exécrable.
0

#28 L'utilisateur est hors-ligne   mb7084 

  • TCD4 de la Daille
  • Groupe : Membres
  • Messages : 568
  • Inscrit(e) : 18-octobre 06

Posté 28 mars 2009 - 22:55

Tres beau reportage du Panoramic Mont Blanc
Un gros bravo à Raphaël B
0

#29 L'utilisateur est hors-ligne   antidote 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 205
  • Inscrit(e) : 02-mai 08

Posté 29 mars 2009 - 09:29

Superbe... Merci Raphael B !
0

#30 L'utilisateur est hors-ligne   monchu 

  • TPH du Sancy
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 2 168
  • Inscrit(e) : 17-juin 07

Posté 06 avril 2009 - 01:04

Tout d'abord, félicitations pour ce reportage !

Je me permets de lancer le débat sur le "constructeur" de cette RM. En effet, tu fais référence à Agudio. Je sais bien qu'il est difficile d'attribuer cette RM à un constructeur unique. Mais je ne pense pas qu'Agudio était dans la partie à l'époque. Les 2 vrais techniciens du projet étaient :
- le Pr. Ugo Carlevaro, qui avait fondé avec Felice Savio la société Carlevaro & Savio (Piemonte Funivie en Italie). Pour mémoire, ils sont les pères des pinces à ressort modernes, utilisées en France sous licience à Villard de Lans ou à l'Index sur les premières TC2 de Mancini. Leur entreprise n'a été revendue à Agudio qu'en 1969.
- l'ingénieur Vittorio Zignoli, qui s'était illustré au TPH du Fürggen à Breuil-Cervinia en 1949, réalisé avec Carlevaro. Ils s'étaient appuyés sur les Ateliers Mécaniques de Savigliano, qu'ils ont peut être sollicités à nouveau pour la Vallée Blanche.

Rendons à César... Le vrai constructeur est peut être Carlevaro & Savio, Carlevaro & Zignoli, ou les ateliers de Savigliano, mais sans doute pas Agudio, même si la Ligne Entrèves / Helbronner / Aiguille est mise en valeur comme une réalisation propre dans leurs anciens catalogues.

Je rajoute quelques photos complémentaires des débuts de l'exploitation. Il semble bien que ces cabines n'aient pas toujours été exploitées par trains de 3 cabines. Selon les saisons et la fréquentation, on peut retrouver :
- des trains mono-cabines :
Image IPB
Cabines monotrain au passage des Flambeaux

- des trains de 2 cabines :
Image IPB
Train de 2 cabines arrivant à Helbronner
Image IPB
Train de 2 cabines quittant Helbronner
Image IPB
Train de 2 cabines avant le passage du Rognon

La mise en ligne des cabines s'effectuait manuellement :
Image IPB

Quant à la couleur des véhicules, il semble qu'au début de l'exploitation, les cabines étaient en alu non peint :
Image IPB
Un accident d'hélicoptère la première année a sans doute poussé les exploitants à peindre les toits en rouge :
Image IPB
.. avant que les cabines soient complètement repeintes en rouge quelque temps après l'accident de 1961.

Au sujet de l'accident du 30 août 1961, voici le schéma paru dans la presse :
Image IPB
Le câble tracteur fut sectionné sur le tronçon Rognon -> Aiguille. Un train de 3 cabines venant tout juste de passer le Rognon fut tiré en arrière par la tension du brin de câble restant, dérailla au passage du Rognon et s'écrasa en versant Helbronner, dans la zone d'éboulis au pied du rognon sur cette photo :
Image IPB
Une image d'une benne déchiquetée après la chute :
Image IPB

Certaines cabines proches de l'Aiguille purent être évacuées horizontalement grâce à un treuil. Mais pour la majorité des passagers, l'évacution fut verticale comme ici près d'Helbronner :
Image IPB
Image IPB

Pour finir sur une note positive, voici une vue de la gare originale côté Aiguille, tout en béton, sans les aménagements sommitaux ni les galeries :
Image IPB

Enfin, je rajoute une des premières publicités couleur (1972) avec le célèbre plan :
Image IPB
et le détail du prospectus :
Image IPB
.. qui mentionne bien que le télécabine de la Vallée Blanche était ouvert toute l'année à l'époque.

Ce message a été modifié par monchu - 06 avril 2009 - 08:30 .

0

#31 L'utilisateur est hors-ligne   Nanouk 

  • FUN de Peclet
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 338
  • Inscrit(e) : 21-avril 08

Posté 06 avril 2009 - 09:52

monchu : merci beaucoup pour cette intervention dont la richesse historique - une fois encore - n'a pas manqué de me surprendre et de me captiver :) (on ne change pas nos bonnes vieilles habitudes ;) lol)...

Est-ce que quelqu'un sait ce qui est advenu du conducteur de l'avion à la suite de l'accident ?

Ce message a été modifié par Nanouk - 06 avril 2009 - 10:15 .

The future is unwritten ...
0

#32 L'utilisateur est hors-ligne   monchu 

  • TPH du Sancy
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 2 168
  • Inscrit(e) : 17-juin 07

Posté 06 avril 2009 - 12:30

Voir le messageNanouk, le 6 04 2009, 09:52, dit :

Est-ce que quelqu'un sait ce qui est advenu du conducteur de l'avion à la suite de l'accident ?

Sujet extrêmement polémique...

Pour rester factuel : le pilote était Bernard Ziegler, fils du célèbre Henri Ziegler (aviateur, résistant, un des pères du Concorde et d'Airbus). Fraîchement diplômé (X-Supaéro), il fait son service en 1961 à la BA de Luxeuil, n'est pas condamné après l'accident, devint pilote d'essais chez Dassault puis Airbus avant d'en prendre la direction technique en 1985.

Sans entrer dans la polémique, de nombreuses zones d'ombres entourent le dossier, aussi bien pour les circonstances du drame (que faisait le pilote à cet endroit ?), sur la version officielle présentée, sur les suites judiciaires très clémentes et sur sa brillante carrière aéronautique.

Merci papa ;)
0

#33 L'utilisateur est hors-ligne   Nanouk 

  • FUN de Peclet
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 338
  • Inscrit(e) : 21-avril 08

Posté 06 avril 2009 - 16:22

Merci pour ces nouvelles infos...

Effectivement, on ne s'étonnera guère de la sensibilité du sujet... ;)

Ce message a été modifié par Nanouk - 06 avril 2009 - 18:37 .

The future is unwritten ...
0

#34 L'utilisateur est hors-ligne   Raphaël B 

  • DMC du Pontillas
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 132
  • Inscrit(e) : 11-octobre 06

Posté 06 avril 2009 - 18:42

;) Merci Monchu pour ce complément d'information très intéressant comme d'habitude, je voulais poster deux trois trucs sur l'accident mais tu l'as fait à ma place :)

Concernant le constructeur , ben , il est vrai que ce n'est pas facile d'attribuer un constructeur à ce genre d'installation, je te l'accorde , j'ai juste pris connaissance sur une doc technique que Chin@il m'avais envoyé il y a quelque temps, que la partie mécanique vient du constructeur Italien Agudio, enfin de compte c'est une réalisation unique

Merci pour nous avoir éclairé un peux plus sur la mystérieuse histoire du pilote de la BA de Luxeuil, je savais juste qu'il était revenu avec son avion allégé d'un réservoir .

Les anciennes cabines avaient à l'origine une livrée grise, ensuite leurs toits furent peint en rouge orangée (je n'en savais pas la cause) , puis elles furent peinte en orange , je me souviens l'avoir pris la première fois dans les années 80 , la fermeture des portes n'était pas automatique et il y avait un petit loquet à l'exterieur

Je trouve le prospectus vintage , génial, la cabine ovale de TAM2 était totalement panoramique. et les tarifs de l'époque 65Frs l'allé-retour Chamonix Helbronner.
0

#35 L'utilisateur est hors-ligne   monchu 

  • TPH du Sancy
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 2 168
  • Inscrit(e) : 17-juin 07

Posté 07 avril 2009 - 09:24

Voir le messageRaphaël B, le 6 04 2009, 18:42, dit :

j'ai juste pris connaissance sur une doc technique que Chin@il m'avais envoyé il y a quelque temps, que la partie mécanique vient du constructeur Italien Agudio, enfin de compte c'est une réalisation unique

Je pense qu'Agudio s'est "approprié" la réalisation après avoir racheté les parts de Carlevaro en 1969. Ce ne sera pas la première fois dans l'histoire des RM ;)

Voir le messageRaphaël B, le 6 04 2009, 18:42, dit :

la cabine ovale de TAM2

Petit HS : il s'agit de la 2ème génération de bennes du second tronçon :
Image IPB
La première génération était plus "carrée", et nettement moins panoramique. A noter que le chariot à l'origine était sans doute équipé d'un paratonnerre ?
Image IPB
Image IPB
Image IPB

Voir le messageRaphaël B, le 6 04 2009, 18:42, dit :

les tarifs de l'époque 65Frs l'allé-retour Chamonix Helbronner.

C'était déjà très cher pour l'époque. 65 FF en 1975 valaient à peu près 56 euros actuels. Le billet Chamonix-Helbronner AR coûtait donc presque aussi cher qu'aujourd'hui (60 euros). Ce qui a fortement augmenté, ce sont les allers simples, comme Chamonix-Aiguille avec descente à ski par la Vallée Blanche (21 FF soit 18 euros actuels alors que le billet est vendu le double aujourd'hui soit 36 euros), ou encore Chamonix-Helbronner avec descente par les téléphériques italiens et retour par le tunnel (39 FF en 1972 qui vaudraient à peu près 34 euros aujourd'hui, alors que l'aller simple est à 50 euros actuellement)

Je reviens 5 minutes sur le tracé du 2S. Aujourd'hui, beaucoup d'auteurs estiment que le tracé du 2S était prévu de longue date par Totino, et qu'il n'a investi dans le téléphérique de l'Aiguille du Midi uniquement parce qu'il comptait le relier rapidement avec le téléphérique du refuge Torino. Pourtant, sur certains documents côté français, une autre option de tracé est envisagée : Aiguille - Rognon - Dent du Géant :
Image IPB
Ce document date de fin 1953. A cette époque, le nouveau téléphérique de l'Aiguille du Midi est déjà en construction. Les 2 options de tracé pour le prolonger sont mentionnées. Ces 2 tracés étaient-ils concurrents ou complémentaires ? S'agissait-il d'une manoeuvre de Totino pour mieux dissimuler son projet ? Ou d'une autre option de tracé plus directe, sans obstacle, pour permettre de s'affranchir du pylône suspendu aux Flambeaux ? En tout cas, le Tunnel du Mont Blanc y figure en bonne place, alorsqu'en 1953 la charte internationale pour sa réalisation n'est pas encore signée (1954 en France, 1957 en Italie). Il ne s'agit encore que de projets locaux à l'initiative de Totino qui en a même commencé le percement sur une courte distance en 1946, sur ses fonds propres, dans le but de l'intégrer à ses équipements touristiques au Mont Blanc.

Pour finir, je vous propose un 6ème nom possible pour cette installation, tantôt appelée par son exploitant "Télécabine Panoramic Mont Blanc", "téléphérique" ou "télécabine de la Vallée Blanche", "TAM3", "Liaison". Sur cette photo publicitaire des années 60, on l'appelle ... "télécabine du Col du Géant" :
Image IPB

Ce message a été modifié par monchu - 07 avril 2009 - 09:29 .

0

#36 L'utilisateur est hors-ligne   Guigui74 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 6 632
  • Inscrit(e) : 27-juillet 06

Posté 12 avril 2009 - 19:31

Merci Raphaël,pour ce reportage!
Ca valait bien tout ce temps là :) !
Merci aussi aux autres contributeurs par leurs témoignages et leurs documents historiques riches

Voir le messagemonchu, le 7 04 2009, 09:24, dit :

Voir le messageRaphaël B, le 6 04 2009, 18:42, dit :

j'ai juste pris connaissance sur une doc technique que Chin@il m'avais envoyé il y a quelque temps, que la partie mécanique vient du constructeur Italien Agudio, enfin de compte c'est une réalisation unique

Je pense qu'Agudio s'est "approprié" la réalisation après avoir racheté les parts de Carlevaro en 1969.
Le livret "Le télécabine de la Vallée Blanche" dont j'ai transmis les scans à Raphaël est un extrait du "Génie Civil", la revue générale des techniques,paru ...le 01 février 1958!
In Ropeways I Trust
0

#37 L'utilisateur est hors-ligne   Neutron 

  • FUN de Peclet
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 299
  • Inscrit(e) : 18-janvier 06

Posté 26 janvier 2010 - 16:32

Comme je vois cette cabine à chaque passage dans la vallée, je suis allé demander à Mr Speck de chez Speck Sport d'où vient la cabine devant son magasin. Il est certain qu'elle vient de Chamonix.
Après discussion avec Raphaël, on pense qu'il s'agit justement d'une des anciennes cabines du pulsé.

Image IPB
0

#38 L'utilisateur est hors-ligne   Hans 

  • TSF1 Proctor Mountain
  • Groupe : Membres
  • Messages : 113
  • Inscrit(e) : 07-juillet 08

Posté 27 janvier 2010 - 16:24

Voir le messagemonchu, le 7 04 2009, 08:24, dit :

Image IPB


Merci pour ton document ! (et merci à Neutron pour le
déterrage qui me l'a fait découvrir :))

Quelqu'un a des infos sur le projet abandonné de téléférique des gouttes ?

Merci


A+
0

#39 L'utilisateur est hors-ligne   monchu 

  • TPH du Sancy
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 2 168
  • Inscrit(e) : 17-juin 07

Posté 04 février 2010 - 22:18

Voir le messageHans, le 27 01 2010, 15:24, dit :

Quelqu'un a des infos sur le projet abandonné de téléférique des gouttes ?

Il y a une erreur de frappe sur le document. Il s'agit en fait du téléphérique de l'Aiguille du Goûter.

Le projet avait été lancé avant la seconde guerre mondiale. La Société Nationale de Construction de Moteurs exploitait depuis quelques années un laboratoire d'essais au Col du Mont-Lachat, destiné à réaliser des études sur le comportement des moteurs d'avion en altitude. Les restes de ce laboratoire d'essais, qui intégrait une soufflerie, sont encore visibles de nos jours au Col, à proximité de la station "Mont Lachat" du Tramway du Mont-Blanc, à 2079 m, dernier évitement sur la ligne avant le terminus du Nid d'Aigle.

Dans le but d'améliorer les essais, la SNCM soutenue par le ministère de l'air proposa de construire un centre d'essais à une altitude plus élevée, au sommet de l'Aiguille du Goûter à 3805 m. Pour y accéder, elle proposa la construction d'un TPH en 2 tronçons et 3 sections :
- un premier tronçon en 2 sections de 1150 mètres chacune devait relier la station du Mont-Lachat au signal de Tête Rousse à 3228 m, avec pylône intermédiaire et changement de cabine aux Rognes (2747 m), avec des pentes moyennes de 58 et 41% ;
- un second tronçon en une seule section de 860 mètres devait relier Tête Rousse et l'Aiguille du Goûter, sur une pente moyenne de 67%.

La concession fut délivrée le 1er juin 1939.

En 1914, la première guerre mondiale avait stoppé la prolongation du TMB jusqu'à Tëte Rousse et à l'Aiguille du Goûter. Vingt-cinq ans plus tard, la seconde guerre stoppa net les projets de construction du téléphérique du Goûter.
0

#40 L'utilisateur est en ligne   Lolo42 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Administrateurs
  • Messages : 4 779
  • Inscrit(e) : 19-septembre 07

Posté 21 décembre 2010 - 13:21

Ce reportage est intégralement traduit en Italien sur 7 pages dans le dernier numéro de Quota Neve.

Bravo à Raphaël !
- Laurent -

www.remontees-mecaniques.net
0

  • 5 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)