Forums Remontées Mécaniques: [Actu] LST Ropeways - Groupe MND - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

  • 4 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

[Actu] LST Ropeways - Groupe MND

#21 L'utilisateur est hors-ligne   Clément05 

  • TPH de l'Aiguille du Midi
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 4 403
  • Inscrit(e) : 22-mai 11

Posté 24 février 2015 - 21:52

Un article sur le groupe MND dans le Dauphiné aujourd'hui : http://www.ledauphin...boss-des-pistes

Citation

À 33 ans, cet autodidacte taiseux à bâti en moins de 15 ans un véritable empire de l’aménagement en montagne à la mort de son père, fabricant de filets pour pistes de ski. Aujourd’hui, entre neige de culture, protection avalanches, remontées mécaniques et équipements ludiques, sa “holding” MND, basée à Sainte-Hélène-du-Lac (Savoie) est incontournable en station.

MND. Trois lettres qui s’affichent sur le bandeau du skieur mauriennais Victor Muffat-Jeandet, sortant de l’ombre un soir de championnat du monde. L’acronyme signifie Montagne et Neige Développement. Il partage les valeurs du skieur : besogne, discrétion, simplicité mais pas seulement. L’audace et l’innovation sont aussi les secrets de la fulgurante ascension du chef d’entreprise, se cachant derrière ce sponsor qui a prospéré en arrière-plan du décor enchanté des stations. En quinze ans, Xavier Gallot-Lavallée est parti de rien ou presque pour devenir le leader sur ce créneau qui va de la sécurité des pistes à la neige de culture. MND est aujourd’hui cotée en bourse, sur Euronext !

Patron à 18 ans

Il y a d’abord l’héritage paternel. Vincent, le père, originaire de Grenoble, expatrié à Villefranche-sur-Saône, a délaissé l’industrie viticole pour se rapprocher des pistes de ski dont il est passionné. Le fils, adolescent lui donne déjà des coups de main dans la toute petite PME (un salarié et 300 000€ de chiffre d’affaires) qui approvisionne les stations en files de protections. C’est plus qu’un passe-temps de vacances, quand la famille ne part pas skier à Chamrousse ou La Clusaz. « J’ai toujours aimé la partie technique ».

MBS a un an à peine quand, en 1999, Xavier Gallot-Lavallée, 18 ans, perd son père suite à une crise cardiaque. « Il ne m’a pas fallu plus d’une semaine pour prendre ma décision ». Contre l’avis de Michel Masoëro, avocat associé chez Lamy Lexel et ami de son père qui lui avait conseillé de vendre. « Il est d’une fidélité à toute épreuve », observe ce dernier, interrogé par le journal les Échos. L’élève de Terminale S qui se destinait à une carrière d’ingénieur reprend la société familiale et apprend à vitesse grand V. « J’ai toujours été curieux et j’aime apprendre ».

Perches, piquets, gazex, canons, luges…

Très vite cet entrepreneur né éprouve le besoin d’élargir son champ d’activité. En 2004, il reprend TAS, leader des systèmes de prévention d’avalanches, basé au Touvet (Isère). C’est la grenouille qui avale le bœuf. Diantre, l’absorbée est huit fois plus grosse que celle qui l’avale ! « C’est alors qu’avec trois sites dispersés, il nous a fallu trouver un lieu pour optimiser la gestion ». Quittant le Beaujolais de son enfance, c’est en Savoie, dans le parc d’activités Alpespace, près de Montmélian, où tant d’institutions de la montagne ont leur camp de base, qu’MND est porté sur les fonts baptismaux.

Aujourd’hui dans le showroom, luges sur rail, gazex et perches de téléski voisinent, donnant l’étendue de sa gamme. Pas grand-chose ne manque à l’offre. « On ne fait pas les dameuses ni la billetterie automatique », sourit le patron les traits tirés par tant d’assiduité à la tâche.

Avec appétit et méthode MND a repris une multitude de structures (15 acquisitions en dix ans) selon une stratégie limpide de rachat. “Notre objectif était de devenir le numéro 1 de la sécurité”. Mission accomplie au tournant de la décennie 2010. Étape suivante : “De plus en plus les marchés se trouvaient à l’export et pour optimiser les coûts on ne pouvait plus se présenter qu’avec des produits de sécurité mais avec une gamme complémentaire”. MND se lance donc dans la neige de culture puis les loisirs outdoor. Et en 2012 saisit l’opportunité de reprendre le fabricant allemand de remontées mécaniques LST. De quoi équiper une station de pied en cap.

Équiper une station de pied en cap

Aujourd’hui présente dans 49 pays, la firme savoyarde avance avec des offres packagées notamment sur les sites des Jeux olympiques de Sotchi. Marché compliqué ces temps-ci. « On sent un net ralentissement, notamment sur le Nord Caucase ». La Russie ne pèse 7 % du chiffre d’affaires du groupe et “XGL” regarde vers d’autres relais de croissance. « La zone Asie est dynamique, notamment la Chine, sur l’offre d’été. Et le Japon réinvestit dans ses stations. Il y a des projets en Azerbaïdjan ou au Kazakhstan ». En Turquie, MND a sa filiale et le patron est hors de nos frontières à mi-temps. Ce succès ne fait pas que des heureux. « Sur l‘équipement des services de pistes, MND est en situation de monopole. Ça ferait du bien d’avoir un peu de concurrence », estime le chef des pistes d’une grande station savoyarde.

Anti “m’as-tu-vu”

Patron atypique, anti “m’as-tu-vu” par excellence, le boss vit à Salins-les-Thermes, carrefour de Tarentaise, où son épouse tient un commerce. Il ne skie guère plus de dix fois dans l’hiver, accaparé par l’entreprise en marche et l’avenir, attaché à la recherche-développement. Son pôle “câble” sortira bientôt des télésièges six places nouvelle génération. « On sait aussi faire des blondins de chantier et d’ici 2016, on aura la gamme complète des appareils à câble ». MND a repris les brevets d’un génie du genre, Denis Creissels, père du Funitel ou des bulles de la Bastille et de tant d’autres manèges alpins. Objectif : pénétrer le marché du transport urbain avec le Cabline, sorte de tramway aérien cheminant sur câble dont un prototype devrait voir le jour dans les ateliers savoyards en 2015.

En bon chef d’entreprise, XGL a su s’entourer de talents. Des financiers, polytechniciens mais pas que. C’est ainsi que Robert Berger, père des via ferrata à la Française est devenu consultant après avoir cédé sa société Prisme, aujourd’hui dans Tech’Fun, branche “loisirs” de la galaxie MND. Dans le milieu de l’aménagement montagnard, où il a créé un cluster, fédérant les acteurs de la filière, on lui reconnaît un sens de l’anticipation sur ce marché à 2 milliards. Et le patron est encore loin de son sommet. Il vise les 150 M€ dans les 7 ans. C’est que par là-haut, aussi, l’appétit vient en mangeant.


Article paru le 24/02/15.

Ce message a été modifié par Clément05 - 24 février 2015 - 21:53 .

Reprise de mes photos et contenus interdite sans autorisation au préalable.

Liste de reportages prévus (photos faites) : voir ma page personnelle (profil). En cas de litiges, me contacter par MP.
0

#22 L'utilisateur est en ligne   ventoux 

  • TCD4 de la Daille
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 517
  • Inscrit(e) : 12-novembre 06

Posté 24 février 2015 - 22:11

On peut notamment lire que MND via sa filiale LST Ropeway Systems sortira bientôt des télésièges six places nouvelle génération.
0

#23 L'utilisateur est hors-ligne   Guigui74 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 6 935
  • Inscrit(e) : 27-juillet 06

Posté 24 février 2015 - 23:28

Merci, Clément, pour la transcription de cet article ;)
In Ropeways I Trust
0

#24 L'utilisateur est hors-ligne   François05 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 2 709
  • Inscrit(e) : 22-juin 11

Posté 24 février 2015 - 23:35

Lu ce matin sur la version papier :) La gamme de télésiège débrayable avait été annoncé précédemment.

Ca serait cool, à l'avenir d'avoir de plus amples informations sur le cabline, qui doit sortir de terre (en prototype) dans l'année. Vraiment curieux de voir cela !
0

#25 L'utilisateur est hors-ligne   François05 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 2 709
  • Inscrit(e) : 22-juin 11

Posté 31 mars 2015 - 21:58

le MND mag n°2 est disponible : https://asp.zone-sec...43/54543&lng=fr
0

#26 L'utilisateur est hors-ligne   GiorgioXT 

  • TSF1 Proctor Mountain
  • Groupe : Membres
  • Messages : 117
  • Inscrit(e) : 10-mars 11

Posté 26 avril 2015 - 01:24

Voir le messageFrançois05, le 24 février 2015 - 23:35 , dit :


Ca serait cool, à l'avenir d'avoir de plus amples informations sur le cabline, qui doit sortir de terre (en prototype) dans l'année. Vraiment curieux de voir cela !


J'ai les visiteè au Interalpin et m'on donnè des infos sur le système Cabline.
- Le cabines (de 25 à 40 places) roulent sur deux cables porteurs surteseés positionnè sur le fond (ou le cotè , selon le brevets de Creissels)
- Le cabines sont debrayables mais seulement dans le terminus pour changer de "voie" et inverser le percours
- Le système marche en "pulsée" , avec stations positionnés équidistantes , de 500 m au km.
En ce maniere, la cabine demarre du terminus, accelere jusqu à 45 km/h puis deceleration jusqu à l'arret et tout le train des cabines marche comsa
l'accès des passagers sa fait avec des élévateurs qui montent en correspondance avec l'arrive d'une cabine.

L'avantage c'est de avoir pas de machinerie dans les stations et donc moindre cout et moin de manutention, la vitesse peut être supérieur à un système debrayable traditionnel, et de avoir les cabines totalement à l'arret aux stops
le désavantage c'est une rigidité très haute, pour avoir un fonctionnement acceptable , les arrêts doit absolument être aux meme distance, et ce complique bcp le réseau
PS. Le lien di MND magazine ne marche pas

Ce message a été modifié par GiorgioXT - 26 avril 2015 - 01:32 .

0

#27 L'utilisateur est hors-ligne   monchu 

  • TPH du Sancy
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 2 359
  • Inscrit(e) : 17-juin 07

Posté 22 janvier 2016 - 19:51

Des précisions sur l'avancement de la gamme débrayable LST :

http://www.mnd-group...rayables_FR.pdf

On y trouve une photo de la future pince bistable, qui diffère désormais franchement de la pince Wopfner (ci-dessous)

Image IPB

On note le retour en force des pinces bistables : LST comme Doppelmayr. Moins de manoeuvres et une came d'embrayage plus courte, un argument intéressant...
0

#28 L'utilisateur est hors-ligne   Néoto 

  • TPH du Sancy
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 2 481
  • Inscrit(e) : 28-mars 08

Posté 22 janvier 2016 - 21:24

C'est un système par courroie au niveau des lanceurs?
0

#29 L'utilisateur est hors-ligne   monchu 

  • TPH du Sancy
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 2 359
  • Inscrit(e) : 17-juin 07

Posté 23 janvier 2016 - 20:00

On dirait bien. Avec deux courroies à la suite au lieu d'une comme chez Habegger.
0

#30 L'utilisateur est hors-ligne   Persil 

  • DMC des Grandes Platières
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 677
  • Inscrit(e) : 26-mai 08

Posté 03 février 2016 - 09:32

http://www.ledauphin...ils-debrayables
0

#31 L'utilisateur est hors-ligne   Funivie.org 

  • TK de Chariande
  • Groupe : Membres
  • Messages : 17
  • Inscrit(e) : 21-août 06

Posté 12 avril 2016 - 18:10

What is the name of the new 6-cld in La Plagne?
0

#32 L'utilisateur est hors-ligne   Rodo_Af 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Administrateurs
  • Messages : 17 589
  • Inscrit(e) : 17-octobre 06

Posté 12 avril 2016 - 18:27

Voir le messageFunivie.org, le 12 avril 2016 - 18:10 , dit :

What is the name of the new 6-cld in La Plagne?


TSD6 des Envers à La Plagne.

http://www.perso-lap...es.htm#11_04_16


:)
0

#33 L'utilisateur est hors-ligne   Guigui74 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 6 935
  • Inscrit(e) : 27-juillet 06

Posté 12 avril 2016 - 19:12

Au passage je note le véhicule 6 places au design très novateur...enfin!
In Ropeways I Trust
0

#34 L'utilisateur est hors-ligne   Artsinol 

  • TPH du Sancy
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 2 261
  • Inscrit(e) : 13-septembre 13

Posté 12 avril 2016 - 21:17

Pas mal le siège. Mais quel block de la gare est l'horreur selon moi :(
Gênes et le Valais sont trés voisins
0

#35 L'utilisateur est hors-ligne   Avalon 

  • TK de la Boule de Gomme
  • Groupe : Membres
  • Messages : 7
  • Inscrit(e) : 05-avril 16

Posté 14 avril 2016 - 10:16

Vu au Mountain Planet, suis-je le seul à trouver que les finitions font vraiment très "low cost" ?
0

#36 L'utilisateur est hors-ligne   Flanby 

  • DMC du Pontillas
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 111
  • Inscrit(e) : 02-février 05

Posté 14 avril 2016 - 16:41

Low cost je ne sais pas mais l'assise sur le siège n'est pas très confortable!
Le PIB de la Chine a dépassé celui du Japon...bientôt le CA de Serre-Chevalier Vallée dépassera celui de la Plagne!!
0

#37 L'utilisateur est hors-ligne   LeÖ 

  • TCD4 de la Daille
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 564
  • Inscrit(e) : 05-avril 08

Posté 14 avril 2016 - 20:05

Je suis bien d'accord pour le confort de l'assise ... C'est plutôt une cata complet ! Rien qu'à voir l'allure du siège ça ne fait pas confortable et une fois assis dessus, c'est l'impression se confirme .. ^_^

Après pour la pince low cost je ne suis pas de cet avis ... mais je pense que ton avis est influencé par la qualité des soudures sur la partie en contact avec la courroie qui sont plus que grossières et pas vraiment esthétique il faut bien le reconnaitre ... Encore plus sur un salon où quelque part l'esthétique et la propreté du produit exposé compte autant que les performances affichées...
0

#38 L'utilisateur est hors-ligne   manujour 

  • TSF2 du Glacier des Bossons
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 139
  • Inscrit(e) : 09-février 13

Posté 14 avril 2016 - 21:12

Je trouve que cet pince est composée de beaucoup (trop) d'éléments, ce qui risque d'augmenter le temps d'intervention de la quinquennale.
0

#39 Invité_Métabief_*

  • Groupe : Invités

Posté 14 avril 2016 - 21:30

Est-ce que quelqu'un a compris le véritable intérêt de cette pince à genouillère "inversée", par rapport à la Wöpfner classique ?
Selon leurs ingénieurs d'affaires, une pince Wöpfner en position fermée - bras de levier à l'horizontale, vers l'extérieur - risquerait d'accrocher une ligne de sécurité givrée et de l'ouvrir en ligne.
En admettant qu'une rafale puisse chevaucher le câble et la ligne de sécurité givrée (alambiqué comme scénario Image IPB), quelle est la probabilité ?! Existe-il seulement des précédents ?!
Malgré mes renseignements à la source, les réponses sont restées évasives. Si quelqu'un pouvait éclairer ma lanterne.
0

#40 L'utilisateur est hors-ligne   LeÖ 

  • TCD4 de la Daille
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 564
  • Inscrit(e) : 05-avril 08

Posté 14 avril 2016 - 23:27

Tu soulèves le pb de la quinquennal manujour mais c'est le pb de maintenance global qui risque d'être plus compliquer: la courroie cranté risque d'être usée très rapidement surtout si cela se passe comme dans la vidéo de modélisation présentée sur le stand. Sur leur vidéo on voit clairement du glissement entre la pince et la courroie, cette dernière étant crantée et venant s'imbriquer dans la surface de trainage de la pince, j'ai peur que cela s'use très ( trop ) vite.

Après c'est une modélisation donc les beugs ne sont pas exclus et puis je vois quand même difficilement un constructeur ne pas réfléchir à ces problèmes un minimum ... Nous verrons bien ce qu'il en sera dans la réalité mais pour l'heure, bien que je trouve le projet intéressant, notamment le retour du système courroie, il y a quand même des choses qui me chiffonnent et où j'ai quelques doutes qui subsistent ...
0

  • 4 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

2 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 2 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)