Forums Remontées Mécaniques: Métrologie de vos multimètres - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Métrologie de vos multimètres

#1 L'utilisateur est hors-ligne   dudu 

  • TSF3 de Massebœuf
  • Groupe : Membres
  • Messages : 152
  • Inscrit(e) : 28-août 10

Posté 11 janvier 2014 - 20:23

bonjour à tous,

je voulais savoir comment faite vous les vérifications de métrologie de vos multimètre, en envoyant tout a une entreprise qui s'occupe de ça, ou le fait vous vous même en interne et surtout avec quelle méthode.

je recherche une solution simple car je ne suis pas prof de mesure physique, lol, afin de pouvoir répondre a mon chef, car l'ancien électricien le faisait en interne mais je n'ai pas de trace de sa méthode, et dans mon précédent emploi on avait un service interne de métrologie.

Merci d'avance à tous pour vos réponse.
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 286
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 11 janvier 2014 - 21:59

Cela dépend si vous êtes soumis à une de ces certifications poudre-aux-yeux genre ISO machin-truc-chose.

Si oui vous devez garantir la traçabilité par rapport au standard national de l'unité de mesure concernée, dans ce cas le plus simple est d'envoyer périodiquement le multimètre chez un fournisseur disposant des accréditations correspondantes.

Si la poudre aux yeux n'est pas requise il est utile de comparer périodiquement les résulats de mesure de différents appareils. En pratique la dérive est souvent assez faible pour les bons appareils et dans beaucoup d'applications la précision absolue exigée n'est pas tellement élevée (à noter que la reproductibilité de la mesure est souvent plus importante et elle est plus élevée).

Le contrôle des appareils de mesure est de nouveau une de ces pompes à fric car dans beaucoup de cas, du moins en maintenance industrielle, elle n'apporte rien et une comparaison périodique des résultats de différents appareils serait à mon avis largement suffisante comme procédure mais évidemment pas assez paperassière et trop simple pour tous ces juristonormocrates bien-pensants déconnectés des réalités du terrain qui croient dur comme fer que tous les problèmes de ce monde se règlent à coups de normes, prescriptions, lois et autres obligations.
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   elvis.torx 

  • TK de Chariande
  • Groupe : Membres
  • Messages : 20
  • Inscrit(e) : 08-juillet 11

Posté 13 janvier 2014 - 20:46

Un multimètre ça sert un mesurer une tension, une résistance, un courant après si l'on a un écart de quelques volts, c'est pas très embêtant pour faire du dépannage!
Après pour un oscillo ou un controleur d'isolement cela peut éventuellement se justifier....
Reste que comme le dit Velro, c'est une pompe a fric!
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   carew76 

  • TCD8 du Lys
  • Groupe : Membres
  • Messages : 662
  • Inscrit(e) : 22-février 08

Posté 13 janvier 2014 - 22:30

Étant du métier, ça dépend de ce que tu fais avec tes appareils.
pour faire du dépannage, on mesure des tensions, des continuités, des intensités. quand il y a une panne on a pas besoin d'une précision au point de vérifier tout les ans.
si c'est pour contrôler des paramètres genre 4-20ma 0-10v ou vérifier les bobinages des moteurs, vérifier des relais de protections électriques. vaut mieux avoir du matériel pointu. mais attention, étalonner ne veut pas dire vérifier. on vérifie d'abord l'appareil et si il est bon, on ne touche a rien, si c'est pas bon alors on étalonne. mais pour tout vous dire, je travail dans la production d’électricité et on ne nous embête pas trop a ce sujet. si un résultat devait être incohérent, l'électricien est censé s'en apercevoir et re mesurer avec un autre appareil.

après le prix est quand même élevé pour vérifier les appareil, c'est des fois plus chère que l'appareil lui même. très prohibitif pour les multimètres classiques
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 286
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 14 janvier 2014 - 11:21

Cela dépend évidemment du domaine d'application.

P.ex. dans la production d'équipements de série c'est plus critique alors que dans le dépannage habituel la précision absolue n'est souvent pas tellement importante, sauf dans l'instrumentation de process, etc. Si j'achète un relais de protection électronique à plusieurs milliers d'euros pièce j'attends du fabricant que la traçabilité des mesures soit strictement assurée, idem pour un simple transmetteur de pression. A l'état neuf les bons multimètres sont étalonnés correctement, la question c'est la stabilité à long terme.

Si la traçabilité des mesures est formellement requise on n'a pas le choix, dans le cas contraire il faut évaluer la situation donnée. P.ex. pour mesurer une tension d'alimentation à usage général une précision élevée est inutile alors que pour contrôler un 4-20 mA issu d'un transmetteur de mesure ou une valeur consigne analogique en provenance d'un potentiomètre ou d'une sortie analogique à haute résolution une précision plus élevée peut être requise selon les cas.

Le coût de la précision d'une mesures dépend aussi beaucoup de la grandeur mesurée, en incertitude absolue, il est p.ex. beaucoup plus facile de mesurer une masse ou une longueur qu'une température ou une humidité.

En pratique les conditions de mesure ont de surcroît souvent une influence non négligeable sur la précision d'une mesure et fréquemment la façon de mesurer contribue plus à l'erreur du résultat que l'étalonnage du matériel de mesure même (exemple: mesure de très basses résistances de passage avec un appareil non spécialisé).

Pour résumer je dirais qu'en ce qui concerne les multimètres à main (par opposition aux multimètres de précision de table ou montés en racks) dans la plupart des cas d'utilisation courants une comparaison des mesures entre différents appareils serait suffisante à condition de respecter la diversité, c.à.d. ne pas se limiter à la comparaison entre appareils de même modèle (voire du même fabricant) et d'ancienneté similaire.

Perso je n'utilise que des bons appareils, les appareils no name Made in China ne valent généralement rien et révèlent en règle générale être de très mauvais investissements. Pour les mesures sur ces circuits de grande puissance et/ou avec des surtensions importantes (genre sortie de variateur de fréquence) il est préférable d'utiliser des appareils et des accessoires de mesure de catégorie appropriée.

J'avais oublier de préciser le point peut-être le plus important: il faut mesurer intelligemment (p.ex. savoir quand une mesure TRMS est nécessaire ou non et si le cas échéant la fontcionnalité TRMS est suffisamment performante ou non ou ne pas se faire avoir par des effets d'alias liés à des problèmes de taux d'échantillonage).
0

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)