Forums Remontées Mécaniques: Ascenseur incliné de Rocamadour - Rocamadour (Lot) - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Ascenseur incliné de Rocamadour - Rocamadour (Lot) Otis & Skirail - 1989

#1 L'utilisateur est hors-ligne   arbisman 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 3 040
  • Inscrit(e) : 24-septembre 06

Posté 14 octobre 2014 - 23:30

Image IPB

Partons à la découverte de la seule remontée du Lot, un ascenseur incliné souterrain en milieu urbain. Grâce à son tracé spectaculaire, à sa pente prononcée et à sa gare aval audacieuse, il n'a rien à envier aux appareils alpins...

Rocamadour, site incontournable du Périgord

Au cœur du Parc Naturel Régional des Causses du Quercy, la cité de Rocamadour s'étage sur 150 mètres de dénivelée sur le flanc d'une falaise vertigineuse tombant dans le lit étroit de la rivière de l'Alzou. Cinquième site le plus visité de France, la ville concentre ses points d'intérêt touristiques sur trois niveaux : la cité médiévale au-dessus de la rivière, les sanctuaires à flanc de montagne et le château au-dessus de la falaise. C'est la cité religieuse qui draine le plus grand nombre de visiteurs venus admirer la basilique Saint-Sauveur et la crypte Saint-Amadour, classées au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, ainsi que la chapelle miraculeuse abritant une Vierge Noire, objet de pélerinages renommés depuis plus d’un millénaire.

Situation de la cité de Rocamadour dans le département du Lot
Image IPB

Vue d'ensemble du site
Image IPB

Vue sur les alentours
Image IPB

La genèse du projet

Pour améliorer l'accès aux sanctuaires, la municipalité décida en 1987 la construction d'un second ascenseur desservant la cité religieuse, site le plus visité de la ville. Alors qu'un premier appareil vertical reliait depuis 1953 la ville basse et les sanctuaires, le second ascenseur, incliné, devait relier un nouveau parking de 500 places à proximité du château, point culminant de la ville, avec l'esplanade Michelet, porte d'entrée vers les sanctuaires.

Image IPB

Image IPB

Le chantier de construction fut lancé en Juillet 1988 et a été confié à Otis. La société Skirail a collaboré au projet, probablement pour la mécanique de gare. Les travaux durèrent 11 mois, dont 4 mois consacrés au percement du tunnel.

L'exploitant a mis en ligne un intéressant diaporama du chantier sur son site : http://ascenseurincl...l#anchor-bottom

Comme tous les appareils mis en service avant 1996, cet ascenseur incliné tombe sous le coup de la règlementation des remontées mécaniques.

L’ascenseur incliné de Rocamadour

L'ascenseur incliné est emprunté en général d'abord à la descente, les visiteurs se garant sur le parking à proximité de la station supérieure, avant de gagner l'esplanade des sanctuaires par le funiculaire.

Image IPB

La motorisation de l'ascenseur est assurée par un groupe moto-réducteur placé en amont, qui entraîne une poulie à large gorge autour de laquelle une nappe de 7 câbles tracteurs parallèles de 13 mm de diamètre vient effectuer un simple demi-tour. En ligne, deux paires de rails disposés l'une au-dessus de l'autre supportent le véhicule, au-dessus, et le chariot contrepoids circulant en sens opposé, en dessous. Pour limiter le pompage, une nappe de 2 câbles lest relie par l'aval le véhicule et le chariot. Cette demi-boucle lest est tendue par un contrepoids logé dans une fosse ménagée au centre de la station aval.

L'unique cabine a une capacité de 40 places. Comme sur un funiculaire, elle est dotée de freins parachute à déclenchement automatique, en cas de rupture des câbles tracteurs.

Les caractéristiques techniques de l'installation

Caractéristiques administratives

ASC – Ascenseur incliné : ROCAMADOUR
Constructeurs : Otis & Skirail
Période de construction : 1988 / 1989
Date de mise en service : 3 Août 1989

Caractéristiques d'exploitation

Période d'exploitation : ouvert toute l’année sauf entre le 25 Décembre et le 1er Janvier ainsi que trois semaines en début d’année pour maintenance
Capacité : 40 personnes
Débit : 780 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 3 m/s
Temps de trajet : 1’15’’

Caractéristiques géométriques

Altitude de la gare aval : 206 m
Altitude de la gare amont : 262 m
Longueur développée : 156 m
Dénivelée : 56 m
Pente moyenne : 38,28 %

Caractéristiques techniques

Motrice : amont
Tension : aval
Nombre de véhicule(s) : 1

Les photos de l'installation

Elles ont été prises le 6 Juin 2013.

La gare amont

La gare amont est constituée d'une marquise protégeant l'embarquement, à l'endroit où la ligne devient aérienne, ainsi que d'un bâtiment à l'arrière abritant la salle des machines, la billetterie et les toilettes.

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Le chariot contrepoids
Image IPB

La cabine
Image IPB

Image IPB

Image IPB

L'intérieur de la cabine
Image IPB

La ligne

Le tunnel est en pente constante de 38 %. Un escalier de 370 marches court le long de la voie, permettant l'évacuation de la cabine en cas d'avarie.

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

La gare aval

La gare aval est implantée sous une rotonde en béton de 12 mètres de hauteur et de 10 mètres de diamètre. Les clients débarquant en aval empruntent ensuite un petit tunnel avant de traverser l'ancienne citerne du château transformée en billetterie, puis parviennent à l'esplanade.

La nappe de câbles lest est tendue en aval par un contrepoids logé dans une fosse verticale, protégée par un caillebottis situé au centre de la rotonde, en bout de ligne.

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Quelques photos supplémentaires de Rocamadour

Le château, situé à proximité de la gare amont
Image IPB

Esplanade Michelet, en sortie de gare aval
Image IPB

L'entrée de la cité religieuse
Image IPB

Les sanctuaires édifiés à flanc de falaise
Image IPB

Une exploitation fragile

L'ascenseur incliné a permis de désengorger la ville basse en créant une grande aire de stationnement et un second point d'accès à la cité religieuse. Toutefois, l'équilibre financier reste précaire. Avec une fréquentation moyenne de 550 clients par jour, limitée par la capacité du parking en amont, l'exploitant parvient à équilibrer ses exercices courants mais se retrouve en difficulté les années de Grande Inspection. Si l'appareil est une indéniable réussite sur le plan technique, il souligne la fragilité du modèle économique des remontées mécaniques en milieu urbain.

Liens vers les sites Internet

http://ascenseurincl...ocamadour.com//
http://www.vallee-do...om/rocamadour//
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Bouctou 

  • TCD12 du Prorel
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 819
  • Inscrit(e) : 02-avril 05

Posté 15 octobre 2014 - 00:41

Merci Arbisman pour ce reportage.

Juste une petite question pour le constructeur : Otis....ou Skirail ?

Image IPB
(Coll. B.Détard - DR)

Image IPB
(Coll. B.Détard - DR)

Pas toujours facile de s'y retrouver ! :D

Ce message a été modifié par Bouctou - 15 octobre 2014 - 00:44 .

IPWT (In Poma We Trust)
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   François05 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 2 709
  • Inscrit(e) : 22-juin 11

Posté 18 octobre 2014 - 10:12

Merci pour ce reportage ! Etonnant le mélange du style architectural en gare aval.
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   monchu 

  • TPH du Sancy
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 2 359
  • Inscrit(e) : 17-juin 07

Posté 18 octobre 2014 - 11:37

Merci pour la plaquette, Bouctou. Le contrat de construction de l'appareil a été confié à Otis, comme l'indique l'exploitant, et j'ignore quelle était la part de sous-traitance de Skirail (totale ou partielle).

Cet appareil est sans doute le plus gros et le plus long que Skirail à contribué à construire. Il y a peut-être eu une répartition selon les compétences de chacun : treuil pour Skirail, cabines et ingénierie globale pour Otis, mais c'est une simple supposition.

Ce message a été modifié par monchu - 18 octobre 2014 - 11:38 .

0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Lolo42 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Administrateurs
  • Messages : 4 814
  • Inscrit(e) : 19-septembre 07

Posté 22 octobre 2014 - 12:22

Merci pour cette jolie balade :)

Je viens de vérifier dans l'ouvrage "Funiculaires et crémaillères de France" de Jean Genesseaux. Il est spécifié que l'appareil a été réalisé par Skirail. On y retrouve en outre la publicité Skirail présentée par Bouctou, ainsi que le schéma de profil en long réalisé par Skirail.

On retrouve également mention de l'installation dans le listing des références Skirail : http://skirail.fr/wp...02/FT-AI-Bd.pdf

Bref tout serait simple et parfait si il n'y avait cette petite phrase sur le site de l'exploitant : "La mise en place de l'Ascenseur Incliné est assurée par la société Otis". Qu'entendent-ils par mise en place ? Peut-être simplement la fourniture et installation de la cabine (il ne me semble pas que Skirail construise de cabine).

N'y aurait-il pas moyen, dans le cadre du reportage, de contacter l'exploitant pour lever le mystère ?
- Laurent -

www.remontees-mecaniques.net
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   arbisman 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 3 040
  • Inscrit(e) : 24-septembre 06

Posté 03 novembre 2014 - 00:51

Voir le messagelolo42, le 22 octobre 2014 - 12:22 , dit :

N'y aurait-il pas moyen, dans le cadre du reportage, de contacter l'exploitant pour lever le mystère ?

Nous l'avons contacté il y a maintenant une quinzaine de jours, aucune réponse hélas.
En conséquence j'ai adapté le reportage de telle sorte que les deux constructeurs soient affichés.
J'ai également intégré le document de Bouctou.
0

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)