Forums Remontées Mécaniques: cloto - Affichage d'un profil - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

Groupe :
Membres
Messages :
16 (0,14 par jour)
Plus actif dans :
Discussions générales (12 messages)
Inscrit(e) :
25-mai 21
Visualisations :
1 743
Dernière activité :
L'utilisateur est hors-ligne juil. 28 2021 22:40
Actuellement :
Hors-ligne

Mes informations

Titre :
TK de Chariande
Âge :
73 ans
Anniversaire :
Septembre 9, 1948
Gender:
Homme Homme

Informations de contact

Courriel :
Privé

Previous Fields

Profession:
chef de projet informatique scientifique

Derniers visiteurs

Messages que j'ai postés

  1. Dans le sujet : Accident du TPH Stresa-Alpino-Mottarone (Italie)

    06 juin 2021 - 23:36

    Je n'interviens pas ici pour défendre tel ou tel constructeur de RM. Ni pour l'accabler.
    J'ai lu dans cette discussion des propos peu amènes à l'endroit de Denis Creissels.
    On peut ne pas être d'accord avec certains choix techniques de ce constructeur, et c'est mon cas, mais je pense qu'on pourrait ici éviter de parler de "Creisselleries"
  2. Dans le sujet : Accident du TPH Stresa-Alpino-Mottarone (Italie)

    02 juin 2021 - 22:23

    Voir le messageRothorn, le 02 juin 2021 - 21:21 , dit :

    Voir le messagecloto, le 02 juin 2021 - 20:56 , dit :


    l'idée, pour la clothoïde, était effectivement d'adoucir les variations d'accélérations radiales, dans le but de passer avec les véhicules, sur les sabots, plus confortablement, surtout sans ralentir.

    Pour un autre Tph de la même époque, le pylône n'était pas non plus, au milieu de la ligne, et le câble tracteur devait ralentir 2 fois, une fois pour chaque cabine. (sabot en arc de cercle)



    Cela veut dire que le sabot est plus courbé à l'extrémité, pour que le câble le touche moins au passage de la cabine?

    Mais le sabot en arc de cercle, c'est quoi? C'est quand-même normal que les téléfériques doivent ralentir au moins deux fois, les pylônes n'étant que rarement symmétriques par rapport au milieu de la ligne. (Pour Crap Sogn Gion c'était fait comme ça, aussi pour Hohtälli).


    de mémoire, (cela fait une quarantaine d'années), le rayon au milieu du sabot était (est encore je suppose, s'il n'a pas été remplacé) 60m, et 110m en allant vers les extrêmités.

    je ne parle pas des parties très arrondies en toute extrêmités, qui ne touchent pas le porteur, sauf peut-être lors du tirage du câble, lorsque celui-ci est très peu tendu. un sabot en arc de cercle, au même endroit, aurait eu un rayon de 90m.

    des courbes en forme de 2 1/2 clothoïde, il y en a beaucoup dans la nature, routes, voies ferrées, et sur des funiculaires urbains, liaisons vers aéroports...
  3. Dans le sujet : Accident du TPH Stresa-Alpino-Mottarone (Italie)

    02 juin 2021 - 20:56

    Voir le messageVelro, le 02 juin 2021 - 20:33 , dit :

    Non, on peut optimiser la courbe pour adoucir les variations d'accélérations radiales comme on le fait par analogie avec les courbes en S pour les profils de vitesse. Cela dit, dans nombre de cas un arc de cercle convient très bien.

    Je mets plus en question les éléments de complexité inutilement élevée qui rendent au final les installations plus enclines à souffrir de problèmes de fiabilité voire même d'en voir leur sécurité inutilement réduite. Par exemple je considère la reprise de tension de l'entraînement de secours du Vanoise Express comme facteur de risque supplémentaire inutile.


    l'idée, pour la clothoïde, était effectivement d'adoucir les variations d'accélérations radiales, dans le but de passer avec les véhicules, sur les sabots, plus confortablement, surtout sans ralentir.

    Pour un autre Tph de la même époque, le pylône n'était pas non plus, au milieu de la ligne, et le câble tracteur devait ralentir 2 fois, une fois pour chaque cabine. (sabot en arc de cercle)
  4. Dans le sujet : Accident du TPH Stresa-Alpino-Mottarone (Italie)

    02 juin 2021 - 20:15

    Voir le messageVelro, le 02 juin 2021 - 17:26 , dit :

    Mais avec une grosse inexactitude concernant les freins de chariots à l'étranger, dont en particulier la Suisse où sont exploités beaucoup plus de va-et-vient qu'en France.

    Ici nous avons eu beaucoup de peine du temps du début des débrayables modernes où Pomagalski avait des années lumières d'avance sur les constructeurs suisses qui ne maîtrisaient pa trop les débrayables (années 80), par contre pour les TPH à va-et-vient il n'y a pas photo, la technologie classique et basique genre Willy Habegger/Von Roll/Garaventa bat à plate couture les bricolages creisseliens et autres expérimentations bizarres de Poma. Il suffit de comparer les statistiques pour les incidents de va-et-vient. Hormis celui de Betten-FO - Betten-Dorf (accident connu sous le nom de "Bettmeralp"), les autres incidents étaient mineurs pour ce type de RM en Suisse (avec beaucoup de chance au Schilthorn) alors qu'en France les déboires se sont enchaînés et, plus surprenant, en ne concernant quasiment que des installations relativement modernes, donc pas les antiquités datant des années 50 à 70.


    Considérez-vous que donner à un sabot de pylône de TPH (pour câble porteur) une forme de clothoïde (rayon variable) soit une "expérimentation bizarre" ?
  5. Dans le sujet : Accident du TPH Stresa-Alpino-Mottarone (Italie)

    01 juin 2021 - 20:51

    Image IPB

    exemple de porteurs ancrés par culot, et
    sécurisé par des mordaches

    Vanoise Express

Amis

cloto n'a pas encore ajouté d'amis.

Commentaires

cloto n'a pas encore de commentaires. Pourquoi ne pas lui dire bonjour ?