Forums Remontées Mécaniques: Axelus - Affichage d'un profil - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

Groupe :
Membres
Messages :
239 (0,09 par jour)
Plus actif dans :
Actualité des stations (126 messages)
Inscrit(e) :
30-octobre 13
Visualisations :
29 363
Dernière activité :
L'utilisateur est hors-ligne Hier, 20:11
Actuellement :
Hors-ligne

Mes informations

Titre :
TSD4 du Plan du Four
Âge :
31 ans
Anniversaire :
Mars 25, 1989
Gender:
Homme Homme
Location:
Normandie

Informations de contact

Courriel :
Privé

Messages que j'ai postés

  1. Dans le sujet : Construction TCD10 d'Orelle et TCD10 Orelle-Caron (2019/2021)

    18 octobre 2020 - 11:30

    Les épisodes méditerranéens sont parfois violents mais toujours ultra localisés, on ne peut absolument pas comparer ce qu'il s'est passé dernièrement et ce qu'il pourrait se passer en Savoie / Haute Savoie. Evidemment construire des infrastructures à côté d'un cours d'eau comporte toujours des risques mais il ne faut pas confondre un cours d'eau au débit "important" comme on en trouve un peu partout dans les Alpes (en gros qui débite quand même pas mal 99% du temps) avec les cours d'eau méditerranéens qui sont quasi à sec la plupart du temps et qui peuvent voir leur débit multiplié par 100 voire 1000 ou plus en cas de très fortes intempéries. Dans les régions montagneuses un orage stationnaire et violent peut provoquer quelques crues avec de très grosses précipitations pendant 2 ou 3h, en cas d'épisode méditerranéen c'est quasi la même chose sauf que ca peut durer entre 24 et 48h. 500 mm de pluie c'est quasiment les 2/3 de ce qu'il tombe à Paris en 1 an, en fait c'est juste pas possible d'imaginer la quantité d'eau que ca représente sauf si on a vécu ca en live, et même la plupart des méditerranéens ne savent pas ce que c'est car entre ce qu'il tombe sur la côte et sur les massifs lors d'un épisode classique, ca peut varier du double à x10 pour les épisodes les plus importants et pourtant en plaine on prend déjà des bons sceaux d'eau...
  2. Dans le sujet : Les Deux Alpes

    17 octobre 2020 - 20:03

    Le remplacement du Jandri Express est la priorité absolue des années à venir. C'est LA colonne vertébrale de la station, l'axe principal qui doit débiter un max, la remontée qui fait que les clients ont envie de revenir. Tout le reste passe derrière. On ne peut pas comparer le Jandri Express à d'autres remontées semblables, le domaine des 2 Alpes est fait de telle facon que cette remontée est vitale pour la station comme aucune autre ne l'est sur d'autres domaines. Ce n'est ni la faute de l'exploitant ou de qui que ce soit, le domaine est configuré comme ca naturellement et il faut s'y adapter. Aujourd'hui il tire la langue à seulement 30 ans mais à l'époque il n'y avait pas d'autre choix de technologie, c'est un fait. Le 3S est le successeur idéal, et l'augmentation de débit va être aussi révolutionnaire que le doublement des lignes Jandri en 1985. C'est pas franchement la peine de chercher des alternatives, c'est cet axe qui doit être prépondérant dans la station, c'est pas une question d'histoire mais de configuration naturelle du domaine que l'exploitant cherche tant bien que mal à étirer pour disperser le flux de skieurs.

    Pour ma part, je ne vois pas l'intérêt de modifier le TSD6 Fée, et on peut penser que les travaux sur les pistes d'accès Gours et Fée vont permettre d'améliorer l'accessibilité à ce secteur en réduisant surement les zones de plat, ce qui est tant problématique aux 2 Alpes mais encore une fois il est difficile de lutter contre la nature. L'autre problème de ce secteur, c'était la difficulté à rebasculer sur les secteurs d'altitude et c'est en parti réglé avec la TCD8 Pierre Grosse. Après s'il y avait une possibilité facile pour regagner le croisement de 2600 facilement, ca serait pas du luxe non plus (même soucis que l'accès aux pioches depuis Pierre Grosse). Quant au remplacement du TSF Thuit, moi je privilégierai un TSF4 menant au pied de Bellecombe et qui permettrait de faire des rotations sur les pistes principales du Thuit, mais dans ce cas il ne faudrait pas toucher à Thuit-Crêtes, chacun ayant son propre intérêt.
  3. Dans le sujet : TCD8 de Pierre Grosse - Les Deux-Alpes

    04 octobre 2020 - 22:16

    Voir le messageValmo*, le 23 septembre 2020 - 19:36 , dit :

    Merci bcp, plusieurs questions, pourquoi une TC8 et non 10 ? pourquoi pas 3000 P/h ?
    en tout cas ça fait du bien de voir un appareil d'un autre genre, qui sort du lot !


    Alors je ne suis pas dans la tête de l'exploitant mais je pense pouvoir te répondre en partie. Sur le pourquoi une TCD8 et pas 10, je pense que la société d'exploitation a décidé de privilégier un appareil standard de la gamme BMF, donc déjà éprouvé et fiable, pour ne pas avoir à essuyer les plâtres des nouveautés apportées par une TCD10 (je crois d'ailleurs que la première TCD10 de Bartholet serait la TDC10 Eggli de Gstaad construite l'an passé, ou je dis une bétise ?). La DAL a eu de multiples petits soucis de fiabilité avec les TSD8 Glaciers qui datent du début de la technologie TSD8, et ils ont donc décidé de privilégier la fiabilité à la technologie. J'aurai aussi tendance à dire qu'une cabine 8 places étant forcément un peu plus petite qu'une 10 places, elle doit avoir un peu moins de prise au vent et vu le tracé et l'altitude c'est pas anecdotique.

    Pourquoi pas 3000 p/h ? Tout simplement parce qu'il n'y en a pas besoin sur le long terme. Autant la DAL s'est probablement un peu planté sur le débit du TSD6 Diable, autant ici du 2400 p/h devrait être largement suffisant parce que cet appareil n'a pas la même vocation que les TSD8 Glaciers. Lorsque le TSD8 a été construit, le DMC n'avait que 15 ans et il fallait surtout amener un fort débit vers le glacier en plus de doubler l'accès. Dans moins de 5 ans, le DMC ne sera plus là et sera remplacé par un 3S avec un début doublé par rapport à son prédécesseur. Un débit cumulé supérieur à 5000 p/h pour accéder au glacier sera amplement suffisant, d'où le débit finalement assez contenu de cette TCD8.

    Je tiens aussi à remercier et à féliciter Remontées pour ce magnifique reportage et ces très belles photos.
  4. Dans le sujet : TSD6B des Marmottes 1 - L'Alpe d'Huez / Alpe d'Huez Grand Domaine Ski

    27 septembre 2020 - 10:58

    Voir le messageTony le savoyard, le 15 septembre 2020 - 17:44 , dit :

    Merci pour ta réponse remontees.

    Je me pose la question, pourquoi ne pas mettre un téléporté reliant l'arrivée du télésiège des Romains à la première partie de la ligne de la télécabine des Marmottes II?


    Parce que le télésiège des Romains n'a pas vocation à doubler directement la ligne des Marmottes. Dans une très grande majorité des cas les utilisateurs de Marmotte 1 continuent sur Marmotte 2, tous comme ceux du DMC 1 continuent sur le DMC 2. Marmotte 1 et le DMC 1 peuvent tous les deux desservir l'espace débutant mais les skieurs les utilisent pour rejoindre le domaine d'altitude, ce sont les télémix Jeux et donc le TSD Romains qui servent à desservir l'espace débutant. De plus en terme de débit ce n'est vraiment pas une bonne idée car Marmotte 1 tourne à 3300 p/h quand Marmotte 2 est à 1650 p/h et est donc déjà bien assez saturé comme ca. Tu auras tout de même noté que le TSD Romains a été rallongé récemment pour permettre à ses utilisateurs de pouvoir basculer sur le secteur 2100 puis sur OZ Vaujany (ce qui n'était pas possible auparavant), ce qui soulage un peu Marmotte 1.
  5. Dans le sujet : Massif du Sancy : Super Besse/Le Mont-Dore/Chastreix

    23 août 2020 - 23:30

    Je fais un léger HS sur ce sujet puisqu'on en parle ici, mais je pense que la capacité de production de neige de culture dans les stations de moyenne altitude (concernant en gros Massif Central, Vosges et Jura) deviendra peut-être la priorité des exploitants dans les années à venir. On constate que les périodes de froid propices à la production de neige de culture sont de plus en plus rares et restreintes (même si tous les hivers sont bien entendus différents, mais le constat général est là). Auparavant, il s'agissait surtout dans un premier temps de faire une sous couche puis de combler les vides grâce à la neige de culture, mais dans un futur proche il s'agira en plus de produire une grosse quantité de neige, possiblement sur une surface assez vaste, en très peu de temps (en étant en plus le plus écolo possible). Les stations de moyenne montagne comme celles du Sancy n'ont pas intérêt à louper ce virage si elles souhaitent fiabiliser au maximum leur saison hivernale.

Amis

Commentaires

Axelus n'a pas encore de commentaires. Pourquoi ne pas lui dire bonjour ?