Forums Remontées Mécaniques: TPH du Plomb du Cantal - Le Lioran (Cantal) - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

  • 2 Pages +
  • 1
  • 2
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

TPH du Plomb du Cantal - Le Lioran (Cantal) Applevage - 1967 / Renov. Poma - 1989

#21 L'utilisateur est en ligne   Lolo42 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Administrateurs
  • Messages : 4 755
  • Inscrit(e) : 19-septembre 07

Posté 28 février 2014 - 13:00

Téléphérique du Plomb du Cantal - Le Lioran (Cantal - 15)
Poma - 1989

Nouveau reportage 2014 - Dernière mise à jour : mars 2016


A la fois remontée mécanique de belvédère et épine dorsale du domaine skiable du Lioran, le téléphérique du Plomb du Cantal dessert le point culminant du massif du Cantal. Long de 2,3 kilomètres, l'appareil Applevage inauguré par Georges Pompidou en 1967 a laissé place en 1989 à un nouveau téléporté Poma qui, par ses dimensionnements, s'impose comme le plus gros téléphérique du Massif central... Redécouvrez cet appareil au travers de ce reportage 2014 réalisé en collaboration avec l'exploitant.


Image IPB
Cliquez sur la bannière pour accéder au reportage.


Vous pouvez déposer vos remarques, questions et commentaires relatifs à cet appareil dans ce fil de discussion.
(vous voyez une faute ? N'hésitez-pas à me contacter par MP)

- Laurent -

www.remontees-mecaniques.net
0

#22 L'utilisateur est hors-ligne   Julien72 

  • TSF2 du Glacier des Bossons
  • Groupe : Membres
  • Messages : 130
  • Inscrit(e) : 03-décembre 08

Posté 28 février 2014 - 16:31

Bonjour

Superbe reportage très complet
0

#23 L'utilisateur est hors-ligne   Kaoz 

  • DMC du Pontillas
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 057
  • Inscrit(e) : 10-février 07

Posté 28 février 2014 - 18:03

Merci pour ce reportage passionnant !

Je remarque qu'en fait le climat est beaucoup plus rude dans la moyenne montagne que dans les Alpes ou les Pyrénées à même altitude ! Les problèmes de vent et de givre me font penser au sommet de la Dole dans le Jura où le massif était très souvent fermé pour cause de vent.
D'ailleurs, le sommet à "seulement" 1680m est aussi vide d'épicéas et râpé par les vents...

Chose qui n'a rien à voir avec les rm mais qui m'a interloqué : on voit un panneau de la piste bleue "alpin" qui est numéroté "75" ! Je n'ai jamais vu un chiffre aussi élevé !
La piste est-elle si longue que cela ou simplement il n'y a pas de norme ?
D'ailleurs, y-t-il une norme pour le nombre de panneau ? Genre 1 tous les 100 m ou autre...
En attente des futurs reportages sur de nombreux téléskis Montagner !
0

#24 L'utilisateur est hors-ligne   jacky carlingue 

  • TCD12 du Prorel
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 733
  • Inscrit(e) : 30-avril 06

Posté 28 février 2014 - 20:04

Salut à tous,

Merci pour ce reportage très richement illustré de belles images.
Petite question au passage: je note la présence d'un enregistreur audio sur le panneau supérieur de l'armoire électrique. Quel est son rôle?
Cordialement.
JC
0

#25 L'utilisateur est en ligne   Lolo42 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Administrateurs
  • Messages : 4 755
  • Inscrit(e) : 19-septembre 07

Posté 01 mars 2014 - 09:27

Merci à vous.

Voir le messageKaoz, le 28 février 2014 - 18:03 , dit :

Chose qui n'a rien à voir avec les rm mais qui m'a interloqué : on voit un panneau de la piste bleue "alpin" qui est numéroté "75" ! Je n'ai jamais vu un chiffre aussi élevé !
La piste est-elle si longue que cela ou simplement il n'y a pas de norme ?
D'ailleurs, y-t-il une norme pour le nombre de panneau ? Genre 1 tous les 100 m ou autre...

Je ne saurais dire pour la norme. Par contre pour ce qui est de la piste des Alpins en question, elle mesure 3,8 kilomètres de longueur. L'explication du nombre de jalons conséquent tient dans la contrainte climatique que tu as relevé. Ils sont en fait positionnés de façon très rapprochée, en particulier sur la ligne de crête au sommet, car il est n'est pas rare qu'un brouillard épais tombe rapidement : les skieurs se repèrent alors aux jalons.

Le positionnement rapproché des jalons est très visible sur cette photo recadrée :
Image IPB


Voir le messagejacky carlingue, le 28 février 2014 - 20:04 , dit :

Petite question au passage: je note la présence d'un enregistreur audio sur le panneau supérieur de l'armoire électrique. Quel est son rôle?


La réglementation oblige un exploitant de téléphérique bicâble sans frein chariot à procéder de façon régulière à des radiographies du câble tracteur. Cette platine cassette est donc l'enregistreur radiographique. Elle n'est cependant plus fonctionnelle. Plutôt que d'investir dans une coûteuse mise à niveau de ces appareils, la SAEM préfère désormais confier cette mission à un contrôleur technique.

Image IPB
- Laurent -

www.remontees-mecaniques.net
0

#26 L'utilisateur est hors-ligne   Raphaël B 

  • DMC du Pontillas
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 132
  • Inscrit(e) : 11-octobre 06

Posté 01 mars 2014 - 10:49

Merci pour ce superbe reportage,

une installation aux multiples caractéristiques intéressantes. ;)

Je note juste une remarque tiré du reportage.

Citation

Applevage a installé ici sa toute dernière - et ultime - gamme avec une nouvelle suspente autorisant des charges supérieures et une configuration qui abandonne les deux câbles tracteurs horizontalement coplanaires historiquement mis en place par le constructeur au profit d'une solution monotracteur. L'ensemble de la mécanique s'en trouve simplifié et l'exploitation optimisée, évitant les chevauchements de câble et facilitant les opérations d'entretien. Réglementation oblige, les cabines conservent cependant leur deux freins de chariot.


Ce n'est pas l'ultime installation d' Applevage, mais une des deux dernières car à la même époque, il y a eu le Téléphérique du Desert Blanc à Flaine adoptant cette même configuration, voir le reportage sur l'actuel DMC des Grandes Platières

Ce message a été modifié par Raphaël B - 01 mars 2014 - 10:51 .

0

#27 L'utilisateur est en ligne   Lolo42 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Administrateurs
  • Messages : 4 755
  • Inscrit(e) : 19-septembre 07

Posté 01 mars 2014 - 11:53

Merci Raphaël, je parle bien d'ultime gamme et non d'ultime installation. ;)
- Laurent -

www.remontees-mecaniques.net
0

#28 L'utilisateur est hors-ligne   Kaoz 

  • DMC du Pontillas
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 057
  • Inscrit(e) : 10-février 07

Posté 03 mars 2014 - 21:47

Merci pour la précision sur les galons, effectivement les premiers sont très proches les uns des autres !
Je pensais qu'une règlementation existait car d'habitude, ils utilisent plutôt des piquets pour baliser les bords et les jalons numérotés sont moins fréquents. Il me semble même que par temps de brouillard, on ne voit pas le jalon suivant mais seulement le piquet !
Bref, chaque exploitant fait ce qu'il veut je suppose...
En attente des futurs reportages sur de nombreux téléskis Montagner !
0

#29 L'utilisateur est hors-ligne   PomAntoine 

  • TCD4 de la Daille
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 536
  • Inscrit(e) : 17-février 12

Posté 10 mars 2014 - 19:41

Voici deux photos de la rénovation de cabines chez CIC (pas la banque Image IPB...Image IPB) orio:
Image IPB


Image IPB

Source: http://www.cicorio.fr/
:)
Vive les RM's !!!

Mmmmm... le rebloch'... Vrai fromage montagnard !!!

Dans les RM's, la vie ne tient qu'à un câble !
0

#30 L'utilisateur est en ligne   Lolo42 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Administrateurs
  • Messages : 4 755
  • Inscrit(e) : 19-septembre 07

Posté 18 juillet 2014 - 16:14

Une petite panne du téléphérique qui a bloqué 30 personne ce 15 juillet :

Lien vers la Voix du Cantal : http://www.lavoixduc...ures-21578.html

Citation

Une trentaine de personnes, dont quinze mineurs sont restées bloquées durant deux heures dans le téléphérique de la station du Lioran ce mardi 15 juillet 2014. Une panne d’automatisme a immobilisé l’appareil entre 10h30 et 12h30.
« 30 clients étaient bloquées. Les techniciens ont recherché la panne mais cela s’est révélé un petit peu plus compliqué que prévu », indique le directeur de la station, Hervé Pounau, qui poursuit : « lorsqu’il y des pannes, plusieurs procédures peuvent être engagées, ce matin les clients ont préféré attendre que l’appareil soit réparé plutôt que d’être évacués verticalement ».
Vers 12 h 30, l’appareil a été réparé et les 30 personnes ont été évacuées, elles sont saines et sauves.

Pierrick Delobelle - La Voix du Cantal
- Laurent -

www.remontees-mecaniques.net
0

#31 L'utilisateur est en ligne   Lolo42 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Administrateurs
  • Messages : 4 755
  • Inscrit(e) : 19-septembre 07

Posté 27 février 2015 - 18:20

Une vidéo intéressante réalisée par la station du Lioran, qui montre le quotidien de l'équipe d'exploitation pour le dégivrage du téléphérique du Plomb :


- Laurent -

www.remontees-mecaniques.net
0

#32 L'utilisateur est en ligne   remontees 

  • TPH de l'Aiguille du Midi
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 4 029
  • Inscrit(e) : 01-mai 14

Posté 31 août 2015 - 17:38

Voici des photos du téléphérique de cet été :

Image IPB
La gare aval.

Image IPB
Départ d'une cabine pour le sommet du Plomb du Cantal.

Image IPB
C'est parti (on aperçoit la ligne du nouveau télésiège du Buron du Baguet sur la droite).

Image IPB
Survol de la Prairie des Sagnes.

Image IPB

Image IPB
On approche du P1.

Image IPB
P1.

Image IPB
Croisement avec le télésiège du Buron du Baguet.

Image IPB
La montée continue avec le TSD sur notre gauche.

Image IPB
Survol de la Familiale.

Image IPB
On approche du croisement avec la cabine descendante.

Image IPB
Croisement des cabines.

Image IPB
Vue en plongée du croisement des cabines depuis le Puy du Rocher.

Image IPB
Zoom sur le téléphérique entre la gare aval et le pylône 2.

Image IPB
Vue de la ligne entre le pylône 2 et la gare amont depuis le Puy Mary.

Image IPB
Zoom sur cette même section depuis les abords du col de Rombière.

Image IPB
Arrivée d'une cabine au niveau du pylône 2.

Image IPB
Vue d'une cabine arrivant au niveau du pylône 2 depuis les abords de la fin de la piste rouge Georges Bouvet.

Image IPB
Vue en contre-plongée du pylône 2 sur l'un des brins…

Image IPB
… comme l'autre.

Image IPB
Vue de dessous de la tête du pylône.

Image IPB
Vue de côté.

Image IPB
Arrivée d'une cabine sur la clothoïde de la tête du pylône.

Image IPB
Passage d'une cabine sur le pylône.

Image IPB
Vue en plongée d'une cabine passant sur le pylône 2.

Image IPB
Vue de la ligne en direction du Lioran depuis les abords du pylône 2.

Image IPB
Survol de la combe du Viaguin.

Image IPB
Vue d'ensemble de cette impressionnante portée.

Image IPB
Cabine dans la dernière portée face aux puys Griou et Mary.

Image IPB
Cabine face aux sommets cantaliens.

Image IPB
Zoom sur la cabine.

Image IPB
Vue en plongée d'une cabine dans la portée P2-G2.

Image IPB
Arrivée d'une cabine en gare amont.

Image IPB
Vue zoomée de la gare amont avec une cabine depuis la Combe du Viaguin.

Image IPB
Vue arrière de la gare amont.

Image IPB
Vue de côté.

Image IPB
Vue d'un peu plus loin avec une cabine arrivant en gare amont.

Image IPB
Vue de l'arrivée d'une cabine en gare amont depuis le sentier du Puy du Rocher.

Image IPB
Vue de la ligne depuis la gare amont.

Image IPB
Vue opposée.

Image IPB
Vue de côté avec les fenêtres de la galerie panoramique abritée sur la droite.

Image IPB
Vue de côté en partant sous le Plomb du Cantal vers la vallée de la Cère.

Image IPB
Vue du survol de la Combe du Viaguin depuis la crête en continuant vers la vallée de la Cère.

Image IPB
Zoom sur la gare amont à l'arrivée d'une cabine.

Image IPB
Zoom sur le passage d'une cabine sur le pylône 2.

Image IPB
Vue de la portée entre les pylônes 1 et 2 face aux plateaux du Cantal en direction du Cézailler. On aperçoit aussi la retenue d'altitude du Buron des Gardes.

Image IPB
Vue en plongée en partant vers le Plomb du Cantal.

Image IPB
Chemin d'accès au Plomb du Cantal.

Image IPB
Vue en plongée de la gare amont avec le téléski du Refuge depuis ce même chemin.

Image IPB
Zoom sur la gare amont depuis le sentier menant au Pas des Alpins et au Puy du Rocher.

Image IPB
Dernière photo avec une cabine entrant en combe du Viaguin.

Ce message a été modifié par remontees - 31 août 2015 - 20:51 .

À venir, de nombreux reportages, peut-être un jour sur la Plagne !
0

#33 L'utilisateur est hors-ligne   mercredideneige 

  • TK du Torret
  • Groupe : Membres
  • Messages : 61
  • Inscrit(e) : 14-mai 12

Posté 28 février 2016 - 11:53

Les tracés envisagés pour le nouveau téléphérique depuis le fond de la vallée ou le col de Cère apparaissent dans le plan d'aménagement de 1962 de la future station, conservé aux Archives Départementales du Cantal.

Image IPB
Source archive départemental du Cantal
lien vers le document historique : http://archives.cantal.fr/?id=18


Ce premier projet est finalement bien différent que l'aménagement final de Super-Lioran qui sera réalisé à partir de 1965 avec le parti pris d'une station aux « hautes altitudes » cantalienne (au-dessus de 1400m).

Toute la partie basse du futur domaine y est quasiment absente et en particulier l'aménagement du puy de Masseboeuf réduit à sa plus simple expression (le TKD « Bouniol » déjà existant + un télébaby Q-R correspondant peu ou prou au futur télébaby de Font de Cère).

Je n'ai jamais consulté l'intégrité du plan aux archives mais sur l'extrait du plan, les tracés de 7 remontées mécaniques sont montrés et, vu les lettres de désignation, il y a au moins 9 remontées envisagées.

Prat de Bouc n'est pas montré dans l'extrait publié, mais le texte de présentation du document, indique qu'un ensemble résidentiel y était envisagé.

A-B : Téléphérique

C-D : TKD « Bouniol » existant sur le puy de Masseboeuf

E-F : partant de la prairie des Sagnes (1240 m) qui n'est pas encore envisagé comme le cœur de station et monte plus haut au somment à proximité du buron (1465 m). Le tracé envisagé ne peut être réalisé par un téléski . Il aurait fallu un télésiège. Au final cette remontée sera réalisée en une chaîne de 2 téléskis (Gardes et Slalom)

G-H et I-J : l'ambition de ces 2 remontées est tout autre. Il s'agit d'équiper les 2 combes sous le Plomb (celle du Viaguin à droite du téléphérique actuel et celle du Baguet à gauche). Les tracés représentés ne sont possibles qu'avec des télésièges. Des 2, seule celle du Baguet sera finalement équipée avec le TSF des Combes au début des années 80 mais il s'agira surtout d'une logique de doublement du téléphérique.

On peut noter que la troisième combe (celle de la Sagne) sous l'Aiguillon n'est pas alors envisagée.

Coté Prat de Bouc, seule l'arrivée (N) de la remontée au Plomb du Cantal apparaîit, sur un tracé plus au sud que le TSD actuelle ou le TKD antérieur. Il manque les remontées K-L et O-P, mais il semblerait logique que cela soit la chaîne de remontée depuis le col de Prat de Bouc (téléski Jambe -> téléski Puy du Rocher arrivant en haut du Puy)

Dans ce projet, s'il est physiquement possible de redescendre jusqu'à la station envisagée entre gare et Font d'Alagnon, le retour vers une station situé au Col de Cère est beaucoup plus problématique,sauf à prendre le TKD « Bouniol ».

Le retour en téléphérique aurait-il été envisagé ?

Au final, ce projet n'a pas été réalisé. Au vu des réalités du vent fouettant souvent le Plomb, un domaine « basse altitude » est apparu en complément du domaine « du Plomb » autour de la Prairie des Sagnes avec la Familiale, le Remberter et la montée sur le puy Masseboeuf.

Ce message a été modifié par mercredideneige - 28 février 2016 - 11:56 .

0

#34 L'utilisateur est en ligne   Lolo42 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Administrateurs
  • Messages : 4 755
  • Inscrit(e) : 19-septembre 07

Posté 29 février 2016 - 20:28

Voir le messagemercredideneige, le 28 février 2016 - 11:53 , dit :

Je n'ai jamais consulté l'intégrité du plan aux archives mais sur l'extrait du plan, les tracés de 7 remontées mécaniques sont montrés et, vu les lettres de désignation, il y a au moins 9 remontées envisagées.

Prat de Bouc n'est pas montré dans l'extrait publié, mais le texte de présentation du document, indique qu'un ensemble résidentiel y était envisagé.

[...]
Coté Prat de Bouc, seule l'arrivée (N) de la remontée au Plomb du Cantal apparaîit, sur un tracé plus au sud que le TSD actuelle ou le TKD antérieur. Il manque les remontées K-L et O-P, mais il semblerait logique que cela soit la chaîne de remontée depuis le col de Prat de Bouc (téléski Jambe -> téléski Puy du Rocher arrivant en haut du Puy)


Le projet a évolué plusieurs fois. En 1965, alors que la ligne du téléphérique était déjà actée à son emplacement actuel, il était question de relier le versant de Prat-de-Bouc au sommet par une unique remontée (de type télésiège ?) avec un pied des pistes créé non pas au niveau du col de Prat-de-Bouc même, mais plus avancé au creux du cirque, approximativement au niveau des départs des téléskis du Puy du Rocher actuels. Une route d'accès avec parking avait été projetée.

Image IPB
(Département du Cantal)

Au passage j'en ai profité pour mettre à jour le reportage, notamment la partie historique.
- Laurent -

www.remontees-mecaniques.net
0

#35 L'utilisateur est hors-ligne   mercredideneige 

  • TK du Torret
  • Groupe : Membres
  • Messages : 61
  • Inscrit(e) : 14-mai 12

Posté 29 février 2016 - 22:54

Quel magnifique document historique que tu nous montres là, Laurent. Merci, je prends un tel plaisir à le découvrir. Donc daté de 1965 ?

Bon je vais commencer par le développement de la station avant de parler de l'évolution des RM.

Il y avait déjà le cloche merle entre Saint Jacques des Blats et Laveissière. Leur frontière communale coupe la Prairie des Sagnes et le sommet du puy de Masseboeuf. Cela ne change rien pour Laveissière d'installer le TPH dans la Prairie : c'est chez eux. Mais en contrepartie, on prévoit de développer les territoires du Col de Cère pour l'autre commune rivale (faut pas oublier que le Dr Maurice Delort promoteur historique de la station était conseillé du canton de Vic/Cère auquel appartenait Saint Jacques des Blats justement…).

Mais voilà que de l'autre côté du Plomb, c'est la même chose à Prat de Bouc. Pas d'urbanisation du col, mais une urbanisation 200 m plus bas au niveau du gué et pont. C'est idiot : il faut aller pendre la voiture pour skier. Je me suis demandé pourquoi avant de m'apercevoir que la limite d'Albepierre-Bredons passait justement au droit du col. Et comme par hasard, faut dire que le chef du conseil général d'alors, Hector Peschaud, fervent porteur de la future station était maire de Murat et conseiller général du canton auquel appartenait Albepierre Bredons et Laveissière.

Par contre la commune d'à côté Cézens, qui partageait le col, ne faisait pas partie du même canton… et n'a donc rien eu de prévu.
Bref quand on se demande maintenant pourquoi un cœur de station n'a jamais été créé au niveau de la Prairie, on sait pourquoi… arrangement politique… une autre époque…

Pour revenir au projet de RM, il me semble plus adapté aux réalités cantaliennes c'est-à-dire au vent qui barre l'accès au Plomb une partie non négligeable de la saison.

Côté Sagne, il reste un peu du projet « Alpin » de 1962 avec le maintien du forcément télésiège maintenant à gauche du téléphérique dans la combe du Viaguin. Mais ce côté se voit se renforcer du futur domaine « basse » altitude. Bienvenue aux téléskis de la Gare, du Remberter et même du futur Aiguillon dans la combe de la Sagne. Le téléski à droite de l'arrivée des Gardes qui montait plus haut est une découverte. Mais il est vrai qu'il y a un épaulement skiable sur 150m de dénivelé. On découvre aussi le future Slalom

Il ne manque la conquète du Puy de Masseboeuf. On sait que le téléski des frères « Bouniol » a été intégré qu'à la fin de la décennie après ce qu'il semble d'intenses négociations...

Côté Prat de Bouc, c'est beaucoup plus intéressant. Et là j'avais tout faux. J'ai supposé que la remontée M-N et les deux manquantes étaient celles actuelles. Mais non un télésiège était bien envisagé depuis le col jusqu'au Plomb. Forcément là aussi un télésiège car il passe au-dessus de la barre rocheuse sous le Plomb côté Prat de Bouc. Si je prolonge l'axe du projet de 1962, il rejoint directement le col actuel. Le projet de 1965 décale son départ en effaçant le faux plat (qui 50 ans plus tard reste toujours un problème). Les 2 autres remontées de 1965 semblent correspondre à une montée au col de la Tombe du Père et un télébaby.

Il y aura donc eu au moins 3 projets successifs pour le Lioran.

PS : sympa tes photos historiques. Encore une fois un vrai plaisir.

Ce message a été modifié par mercredideneige - 29 février 2016 - 23:02 .

0

#36 L'utilisateur est hors-ligne   Adrian 59 

  • FUN de Peclet
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 373
  • Inscrit(e) : 07-avril 15

Posté 01 mars 2016 - 03:26

Merci de cet intéressant reportage, d'un téléphérique unique.

Quelqu'un m'en peut dire de la raison pourquoi les poulies motrices sont couchées et pas debout comme c'est normalement le cas?

Est-ce que c'est pour économiser de la hauteur?

Profit oblige: après un très élégant bâtiment initial, les ajouts sont très importants et l'emportent sur la beauté. Qu'en disent les clients qui sont entassés dans une boîte sans vue à l'extérieur? J'ai de la peine qu'on puisse construire des cabines aussi vilaines.
[color="#FF0000"][b]Rothorn[/b][/color]
0

#37 L'utilisateur est en ligne   Lolo42 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Administrateurs
  • Messages : 4 755
  • Inscrit(e) : 19-septembre 07

Posté 03 mars 2016 - 19:25

Pour les poulies, c'est très certainement pour effectuer le moins possible de déviations au sein de l'espace contraint existant.

Pour les cabines Gangloff dessinées par le designer industriel Alphonse Lisa, à titre perso j'aime plutôt leur style. Pour des cabines de bientôt 30 ans, elles font encore bonne figure. La partie centrale n'a pas de vitrage, mais les quatre portes et les deux faces avant sont largement vitrés. Leur inconvénient est plutôt qu'on est assez serrés dedans si 80 skieurs montent. Et au-delà, l’inconvénient principal du téléphérique, c'est l'escalier qui oblige à monter deux niveaux pour accéder au quai.


J'en profite pour glisser une photo prise durant une des premières saisons d'exploitation, qui montre qu'il n'avait étonnamment pas été prévu de protéger les quais, les sabots et la cabine en gare amont ! Quand on sait le givre qui peut se développer au sommet, c'est assez étonnant qu'une telle configuration, plutôt adaptée à la clémence des sommets alpins (mode provoc ^^) ait pu être acceptée en Auvergne !
Bien entendu, rapidement l'exploitant se rend compte que cette configuration pénalise la disponibilité de l'appareil et la couverture est prolongée en direction de l'aval par une extension à structure métallique après quelques saisons.

Image IPB
(DR, collection Laurent Berne)

- Laurent -

www.remontees-mecaniques.net
0

#38 L'utilisateur est hors-ligne   mercredideneige 

  • TK du Torret
  • Groupe : Membres
  • Messages : 61
  • Inscrit(e) : 14-mai 12

Posté 13 mars 2016 - 01:02

Merci Laurent pour ces nouvelles trouvailles.

En particulier pour ce nouveau projet de développement qui complète celui de 1962 (projet M. Silvy) montré ci-dessus.

Le plan des remontées projetées que tu as déniché il y a quelques temps (aussi dans les posts précédents) semble appartenir au projet de Vincent Cambau, ingénier des ponts et chaussées et compagnon de design des futures stations d'Emile Allais. On sait qu'E. Allais est venu en septembre 1963 dans le Cantal repérer la future station. Et le projet Cambau est daté 1963 à 1965 aux archives départementales.

Image IPB



Cette esquisse présente un aménagement différent du côté Prat de Bouc avec le Puy du Rocher, le Plomb mais sans le TK de la Jambe, qui semble remplacé par un téléski qui remonte le plat.

Autour de la prairie des Sagnes tout y est, y compris le projet en pointillé du téléski sur l'épaulement Nord/Ouest du buron des Gardes, qui apparaît aussi dans l'autre plan à plat. Mais qui n'a jamais été construit.

Pas de remontée dans la combe à droite du TPH comme dans le plan à plat mais c'est peut-être juste qu'il est masqué derrière l'épaulement.

Autre découverte, l'extension vers le col de Rombière qui sera réalisée aux débuts des années 80 est déjà dans les cartons (en pointillé, comme possibilité d'extension future ?). Cela répond à mon interrogation d'où elle sortait...

Dernier point : il y a dans les archives départementales 2 dossiers de rachat de remontées
- une remontée Bouniol qui correspond au TKD qui remonte Masseboeuf aux archives datées de 1968/1970
- et un dossier d'acquisition d'une remontée "Fournier" aux archives datées entre 1959 et 1969 ???

Cela te dit quelque chose ?
0

#39 L'utilisateur est en ligne   Lolo42 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Administrateurs
  • Messages : 4 755
  • Inscrit(e) : 19-septembre 07

Posté 20 mars 2016 - 09:20

Voir le messagemercredideneige, le 13 mars 2016 - 01:02 , dit :

Dernier point : il y a dans les archives départementales 2 dossiers de rachat de remontées
- une remontée Bouniol qui correspond au TKD qui remonte Masseboeuf aux archives datées de 1968/1970
- et un dossier d'acquisition d'une remontée "Fournier" aux archives datées entre 1959 et 1969 ???

Cela te dit quelque chose ?


Ca pourrait fort bien être le téléski à va-et-vient artisanal qui était présent à la prairie des Sagnes et qui évoluait sur le bas du Puy de Massebœuf. Il a ensuite du être déplacé au bas de la piste de Remberter, sans doute à cause de la création de la route et pour laisser place à la piste de retour depuis Massebœuf.


Image IPB
(DR - collection Laurent Berne)
- Laurent -

www.remontees-mecaniques.net
0

#40 L'utilisateur est hors-ligne   fredo_chato 

  • TPH du Sancy
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 2 011
  • Inscrit(e) : 28-juillet 08

Posté 03 décembre 2018 - 23:23

Ce matin à Lempdes (Clermont Ferrand) j'ai vu passer un PL avec les cabines du TPH.

Celles-ci reviennent en ligne quelques photos glanées sur le facebook de la station :

Image IPB

Image IPB

Image IPB


Sur leur page on peut voir au 17 septembre la dépose des véhicules avant révision.

Ce message a été modifié par fredo_chato - 03 décembre 2018 - 23:23 .

la contrepètrie se définit comme l'art de décaler les sons que débite notre bouche
0

  • 2 Pages +
  • 1
  • 2
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)