Forums Remontées Mécaniques: TKD des Vérollys - Les Paccots (Fribourg) - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

TKD des Vérollys - Les Paccots (Fribourg) Poma - 1979

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Fael 

  • TSD6 de l'Eau d'Olle
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 301
  • Inscrit(e) : 01-septembre 15

Posté 13 novembre 2016 - 19:44

Image IPB

Les Paccots

La station des Paccots, située dans les Préalpes fribourgeoises, propose des pistes de différents niveaux desservies par neuf téléskis et un fil neige. Elle compte une majorité de pistes bleues ainsi qu'une piste rouge et une piste noire, qui s'étendent entre 1064 et 1487 mètres d'altitude. Cette station familiale située au-dessus de Châtel-St-Denis est à la fois proche de la Riviera vaudoise et de Fribourg. Malgré le fait que la plupart des pistes ne sont que peu ensoleillées, la station est pénalisée par sa basse altitude lors d'hivers peu enneigés. Elle est composée de trois secteurs, chacun desservi à l'origine par un seul appareil.

Le téléski des Vérollys

Préambule

Il existe de nombreuses orthographes pour le nom de ce téléski, qui provient du lieu-dit situé à proximité de la gare aval. La plupart du temps, par exemple sur le plan des pistes, il est orthographié les Vérollys. Par contre, sur la carte topographique, le lieu est orthographié les Vérollis. De plus, même si ce lieu-dit est presque toujours au pluriel, il arrive qu'il n'en porte pas la marque puisque certains utilisent l'orthographe les Vérolly. C'est par exemple le cas sur le poste de vigie. Finalement, il est parfois appelé Grand Vérolly, par opposition au téléski voisin des Vérollys - junior.

Histoire du secteur de Corbetta

Le secteur de Corbetta a été le premier des Paccots à être équipé d'une remontée mécanique. Il s'agissait d'un téléski à ceintures, construit en 1937 par Oehler selon un brevet de Beda Hefti. Il se trouvait sur le tracé de l'actuel téléski de Corbetta. C'était un appareil très simple, équipé de pylônes en bois. Il a permis l'ouverture de deux pistes : la piste A rejoignant les Paccots par la Cierne, sur le versant ouest de Corbetta et la piste B passant par les Vérollys, sur le versant opposé. Cette installation a été remplacée en 1962 par un téléski à enrouleurs, à nouveau de construction Oehler, équipé cette fois de pylônes métalliques.

En 1966, presque trente ans après la dernière construction nouvelle sur ce sommet, un téléski a été installé pour desservir les pentes de la Cierne (la piste A), sur le versant ouest de Corbetta. En effet, des deux pistes accessibles par l'appareil existant, c'était celle qui demandait le plus de marche, avant et après la descente à ski. Même si cette nouvelle installation a facilité l'accès à ce versant, il restait 350 mètres à parcourir à pied entre les gares amont de la Cierne et de Corbetta. C'est seulement en 1977 que la construction du téléski de la Saira a permis d'éviter cette marche.

En 1972, le propriétaire du restaurant du lac des Joncs a fait construire un court téléski entre les parkings des Joncs et son établissement, dans le but d'en améliorer l'accès. La piste qu'il dessert est idéale pour les débutants. Cet investissement était une amélioration pour la station, car pendant ses trente-cinq premières années d'existence, seules des pistes plutôt difficiles et longues avaient été équipées de remontées mécaniques.

La piste de Corbetta, dont la plus belle partie se trouve entre le sommet et les Vérollys, avait pour inconvénient d'obliger les skieurs à traverser deux fois la route pour rejoindre le village des Paccots. Une fois au village, il fallait encore marcher pour regagner le départ de l'installation.

Pour pallier cet inconvénient, la construction d'un téléski reliant les Vérollys au sommet de Corbetta a été envisagée dès le début des années 1970, mais n'avait jamais abouti. Finalement, en 1978, à l'occasion de ses quarante ans d'existence, la société a décidé de le réaliser. La construction a coûté un peu plus de 500'000 CHF et s'est déroulée durant l'été 1979. Cette nouveauté, inaugurée le 12 janvier 1980, a marqué la dernière apparition de Poma aux Paccots. Cet appareil a également été le dernier « grand » téléski à être construit dans la station. Même s'il n'a pas ouvert l'accès à de nouvelles pistes, il a permis une meilleure desserte du secteur de Corbetta. En particulier, il a déchargé le téléski homonyme d'une partie de son rôle. Depuis lors, il est possible d'accéder au sommet du secteur même si les conditions d'enneigement ne permettent pas l'ouverture du téléski venant des Paccots.

En 1982, un téléski à enrouleurs doublant le téléski des Vérollys sur le bas de son tracé a été installé. Cet investissement a marqué la fin du développement des Paccots. En 1997, le tracé du bas de la piste de Corbetta a été modifié afin de minimiser la distance à parcourir à pied. Depuis l'introduction de ce nouvel itinéraire, il n'y a plus besoin de traverser la route pour atteindre le village des Paccots.

Image IPB
Le secteur de Corbetta vu depuis le sommet de la Cagne. Les gares aval des téléskis de Corbetta et de la Cierne ne sont pas visibles.


Le téléski des Vérollys aujourd'hui

Ce téléski est l'appareil principal du secteur. Il permet d'accéder au sommet de Corbetta et dessert la piste bleue des Vérollys qui longe la ligne. Il assure également l'accès au téléski de la Cierne, sur le versant opposé de la montagne. Toutes les pistes accessibles par cet appareil sont également desservies par le téléski de Corbetta. Néanmoins, le bas de la piste de Corbetta est souvent peu enneigé ou verglacé. L'utilisation du téléski des Vérollys permet de profiter de la partie supérieure de la piste et d'éviter le bas, moins intéressant. C'est également cet appareil qui est utilisé comme accès au secteur de Corbetta pour les skieurs qui commencent leur journée de ski ou qui viennent des autres secteurs de la station. Le haut de la piste, très exposé, souffre facilement de manque de neige. Alors que les téléskis de la Cierne et de Corbetta sont rapidement fermés en cas de mauvais enneigement, le téléski des Vérollys est souvent maintenu ouvert longtemps, afin d'assurer le plus durablement possible l'accès au sommet du secteur. Une montée sur cet appareil utilise trois cases de l'abonnement à points.


Image IPB
Situation de l'installation sur le plan des pistes.


Caractéristiques techniques

Caractéristiques administratives

TKD-Téléski à perches découplables : LES VÉROLLYS
Exploitant : Monte-Pente de Corbetta SA
Constructeur : Poma
Année de construction : 1979

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : hiver
Débit à la montée : 825 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : ~3.5 m/sec
Temps de trajet : 4 minutes 30 secondes

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1193 m
Altitude amont : 1378 m
Dénivelé : 185 m
Longueur développée : 992 m
Longueur horizontale : 980 m
Nombre de virages : 3
Angles de déviation : P5 : ~27° , P9 : ~18° , P13 : ~21°
Pente maximale: ~45 %
Pente moyenne: 18.9 %

Caractéristiques techniques

Emplacement tension : amont
Dispositif de tension : contrepoids
Type de gare amont : poulie flottante
Emplacement motrice : aval
Type de gare aval : H
Sens de montée : droite
Nombre de pylônes : 14
Dispositif d’accouplement : douille auto-coinçante Poma

La gare aval

Elle est située au lieu-dit les Vérollys, 70 mètres au sud du départ du téléski des Vérollys - junior, sur le bord droit de la piste des Vérollys. La gare domine légèrement la route des Joncs. De l'autre côté de celle-ci se trouve le départ du téléski de Borbuintze. La proximité de ces deux téléskis fait que la liaison entre les domaines de Corbetta et de Borbuintze se fait principalement à cet endroit. Les caisses se trouvent également juste à côté du départ. On accède à l'installation en empruntant une longue file d'attente bordée de barrières en bois. Un petit local abritant le poste de vigie et les commandes de l'installation se trouve dans le prolongement de la ligne, sur la gauche de la file d'attente.


Image IPB
Le départ vu depuis la route.

Image IPB
Vue de la gare dans l'axe de la ligne. On remarque à l'arrière-plan la ligne du téléski des Vérollys - junior.

Image IPB
La gare vue depuis la fin de la piste. On remarque à l'arrière-plan la Dent de Lys (2014 m, à gauche) et le Pralet (1568 m, à droite).

Image IPB
Vue depuis le départ du téléski des Vérollys - junior.

Image IPB
Le poste de vigie, la file d'attente et la gare. On remarque sur le poste de vigie le panneau indiquant si le téléski de la Cierne est ouvert.

Image IPB
La gare vue depuis la file d'attente. On remarque l'avertissement au sujet de la difficulté du départ.

Image IPB
Détail de la poulie motrice.

Image IPB
Le départ.


La ligne

Ce téléski possède une ligne relativement longue qui comprend trois virages. Ils permettent d'éviter la fin de la ligne du téléski de Corbetta ainsi que d'éloigner le téléski de la piste de ski, relativement étroite sur le haut du tracé. La première partie de la ligne jusqu'au premier virage longe la piste, parallèlement au téléski des Vérollys - junior qui évolue sur le bord opposé de celle-ci. Le premier virage éloigne le téléski de la descente et est suivi par un passage peu pentu situé dans une zone en dévers. Le deuxième virage ramène la ligne dans l'axe de la pente et est suivi par le passage le plus escarpé de l'installation. Finalement le dernier virage permet de rapprocher le plus possible le lâcher des deux autres téléskis présents au sommet.


Image IPB
Profil en long de la ligne. Ved = virage à l'endroit, Vev = virage à l'envers.


Malgré une pente moyenne faible, ce téléski est relativement difficile. Pour les débutants, la difficulté commence dès le départ. En effet, le profil du terrain entre la station aval et le premier pylône fait que le départ peut être assez brusque. Ceci est accentué par la vitesse de l'appareil (c'est le téléski débrayable le plus rapide de la station). Après cela, les trois virages, en particulier le deuxième qui est immédiatement suivi par une forte pente, présentent des difficultés. Pour ces raisons, même si la piste de descente est bien adaptée aux débutants, ceux-ci doivent se contenter de la partie basse, desservie par le téléski des Vérollys - junior, bien plus facile à emprunter.


Image IPB
Vue arrière sur la gare aval.

Image IPB
Pylône 1, la ligne longe la piste des Vérollys.

Image IPB
Pylône 2.

Image IPB
Juste après le pylône 3, la ligne traverse la piste qui permet d'accéder au restaurant des Joncs.

Image IPB
Pylône 4.

Image IPB
Pylône 5, premier virage. C'est le seul angle à gauche de la ligne et aussi le plus marqué avec une déviation horizontale de 27°.

Image IPB
Pylône 6.

Image IPB
Pylône 7, la ligne évolue dans une zone à flanc de coteau.

Image IPB
Pylônes 8 et 9, deuxième virage. Il est immédiatement suivi par la pente maximale de l'installation qui est d'environ 45 %.

Image IPB
Détail des poulies de déviation.

Image IPB
Vue arrière sur le virage. On voit à l'arrière plan (de gauche à droite) le Moléson (2002 m), Teysachaux (1909 m), le Vanil Blanc (1828 m), le Grand Sex (1908 m), la Dent de Lys et le Pralet.

Image IPB
Pylône 10, fin de la forte pente.

Image IPB
Pylône 11.

Image IPB
Pylônes 12 et 13, troisième et dernier virage.

Image IPB
Pylône 14, le dernier de la ligne.


La gare amont

Elle se situe à proximité du sommet de Corbetta, juste à côté de la poulie retour du téléski du même nom. Le téléski de la Saira permettant l'accès à la piste de la Cierne est également tout proche. La seule piste accessible depuis cet endroit redescend vers la gare aval. Au niveau de la gare amont du téléski des Vérollys - junior, une bifurcation permet de descendre vers les Paccots, tandis qu'une autre mène au restaurant des Joncs. La gare amont est constituée d'une poulie flottante installée en bordure de la ligne du téléski de la Saira.


Image IPB
Le dernier pylône et la zone de lâcher. On aperçoit à l'arrière-plan les Pléiades (1397 m, derrière les arbres) et le massif du Chablais.

Image IPB
La poulie flottante. On devine à l'arrière-plan la ligne du téléski de la Saira.

Image IPB
Vue de la poulie retour depuis le téléski de la Saira. On remarque à l'arrière le Folly.

Image IPB
La poulie flottante et le dernier pylône vu depuis la piste de la Saira. On voit à l'arrière (de gauche à droite) le Grand Sex, la Dent de Lys, le Pralet et Folliu Borna.


La vue depuis le sommet


Image IPB
Vue vers le nord-est. On voit au premier plan la fin de la ligne du téléski de Corbetta. À l'arrière, on voit de gauche à droite le Moléson, Teysachaux, le Vanil blanc et le Grand Sex.

Image IPB
Vue vers l'est.

Image IPB
Vue vers le sud-est. La fin de la ligne est visible au bas de l'image.


Quelques vues de l'installation depuis la piste


Image IPB
Le dernier virage vu depuis l'arrivée.

Image IPB
Les pylônes 10 et 11.

Image IPB
Vue du deuxième virage depuis la piste. Un sentier pour raquettes menant au sommet de Corbetta passe juste à côté. Un balisage est visible à droite du pylône. Derrière les arbres, on devine le massif du Chablais.

Image IPB
Le premier virage et le bas de la ligne.

Image IPB
La gare aval et le pylône 1.

Image IPB


Conclusion

Ce téléski a permis de rendre le secteur de Corbetta plus intéressant en offrant une alternative au téléski historique du secteur. Comme sur la plupart des installations de la station, l'affluence peut être conséquente les week-ends et durant les vacances scolaires. Néanmoins, aucun projet de remplacement n'est envisagé. De plus, les hivers de moins en moins enneigés n'incitent pas la station à investir.

Les photos ont été prises en grande partie les 25 et 26 janvier 2016. Texte et photos : Fael.

Site internet de l'exploitant

Ce message a été modifié par Fael - 10 janvier 2018 - 23:25 .

1

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Fael 

  • TSD6 de l'Eau d'Olle
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 301
  • Inscrit(e) : 01-septembre 15

Posté 13 novembre 2016 - 19:46

Voilà pour cet appareil. Tous les téléskis débrayables des Paccots ont maintenant été présentés. Merci de me faire part de vos remarques, suggestions d’améliorations, corrections et questions par MP ou directement dans ce sujet.

Ce téléski, tout comme l'installation voisine des Joncs, est particulièrement sinueux. Même si un tracé plus simple semble possible, c'est probablement le manque de place au sommet (avec les téléskis de la Saira et de Corbetta qui étaient déjà présents lors de la construction) ainsi que d'éventuelles difficultés administratives qui ont justifié ce choix.

Ce message a été modifié par Fael - 13 novembre 2016 - 19:56 .

0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Guigui74 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 6 982
  • Inscrit(e) : 27-juillet 06

Posté 13 novembre 2016 - 20:36

Un autre bel exemplaire de TKD suisse, donc sinueux à souhait, et "dans son jus" avec ses pylônes sans bigues de décâblage disgracieuses arborant sans complexe des potences en treillis de première génération malgré la date de sa construction!
Merci pour la présentation dans ce joli coin des Alpes ;)
In Ropeways I Trust
0

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)