Forums Remontées Mécaniques: 1952-1989 : les années Montaz-Mautino - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

  • 11 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1952-1989 : les années Montaz-Mautino Un constructeur français historique!

#21 L'utilisateur est hors-ligne   Geofrider 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 8 260
  • Inscrit(e) : 01-août 05

Posté 29 mai 2008 - 21:22

Non GMM fabrique uniquement que des Télésièges Fixes et des Téléskis comme c'est mentionné plus haut dans le post

En suivant un peu la discussion, ceci t'aurai évité de poser cette question inutile ...
Vive la neige et la montagne
0

#22 L'utilisateur est hors-ligne   Nanouk 

  • FUN de Peclet
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 382
  • Inscrit(e) : 21-avril 08

Posté 30 mai 2008 - 11:01

Voir le messagechin@ill, le 28 05 2008, 23:02, dit :

Alors certes,on pourra toujours s'accrocher à l'idée que :) n'a pas disparu en devenant :) ,que les brevets exploités sont ceux de :lol: etc,mais en comparant ce qu'ils ont fait à ce qu'ils font aujourd'hui,il n'y a pas photo...non?

Il suffit d'observer la structure des sièges pour s'en convaincre... :(

Voilà un spécimen très rare :
Image IPB
A mon avis, les TSF4 de MM se comptent sur les doigts d'une seule main! :D

On le sait, l'écrasante majorité des TSF4 de la "dynastie Montaz-Mautino" a été produite par GMM...mais pourquoi la firme a-t-elle stoppé la production de TSD4 depuis 1990 (soit depuis la construction du télésiège du Plan du Four aux Karellis)? Trop concurrencé par Poma? Ou volonté personnelle de l'entreprise?
Nanouk Windemuth, alias DJ Husky

The future is unwritten ... why me ?
0

#23 L'utilisateur est hors-ligne   Lolo42 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Administrateurs
  • Messages : 4 814
  • Inscrit(e) : 19-septembre 07

Posté 30 mai 2008 - 14:02

Voir le messageNanouk, le 30 05 2008, 11:01, dit :

On le sait, l'écrasante majorité des TSF4 de la "dynastie Montaz-Mautino" a été produite par GMM...mais pourquoi la firme a-t-elle stoppé la production de TSD4 depuis 1990 (soit depuis la construction du télésiège du Plan du Four aux Karellis)? Trop concurrencé par Poma? Ou volonté personnelle de l'entreprise?


L'entreprise revient de loin. Aussi, au delà de la volonté personnelle, un développement doit être pesé. Les investissements importants pour développer et produire des technologies plus lourdes et plus poussées ne peuvent se faire qu'avec raison et dans le temps.
C'est déja ce qui avait conduit MM à la faillite. Vu la taille de la structure et le caractère désormais internationnal du marché des remontées, se consacrer aux segments de marché des téléskis et TSF (ajouté à cela le SAV du parc d'appareils installés de MM, Gimar et également d'autres marques) est ce qu'il y a de plus rentable pour l'instant.
L'entreprise sait qu'elle n'aurait pas les moyens de se lancer directement en concurence frontale avec les grands groupes actuels qui ont déjà une base bien établie et peuvent miser sur des économies d'échelles conséquentes...
Par contre, qui sait, petit à petit l'entreprise se lancera-t-elle à la conquête de nouveaux marchés... sans, cette fois, avoir les yeux plus gros que le ventre. :)

Ce message a été modifié par lolo42 - 13 juin 2008 - 11:56 .

- Laurent -

www.remontees-mecaniques.net
0

#24 L'utilisateur est hors-ligne   Nanouk 

  • FUN de Peclet
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 382
  • Inscrit(e) : 21-avril 08

Posté 30 mai 2008 - 15:41

Voir le messagelolo42, le 30 05 2008, 14:02, dit :

Par contre, qui sait, petit à petit l'entreprise se lancera-t-elle à la conquête de nouveaux marchés... sans, cette fois, avoir les yeux plus gros que le ventre. :(

L'avenir le dira... :lol:

Peut-être verra-t-on de nouveaux télésièges débrayables GMM dans quelques années... :)

J'étais intrigué par le fait que GMM ait commencé à produire ses premiers TSD4...avant de stopper cette production. Il est vrai que la débâcle de MM doit faire réfléchir GMM ; les leçons du passé ne sont pas là pour rien et elles ne peuvent être ignorées. L'entreprise a donc tout intérêt à rester prudente, une entreprise qui peut déjà s'estimer heureuse d'exister :) ...et d'être là où elle est aujourd'hui!
Nanouk Windemuth, alias DJ Husky

The future is unwritten ... why me ?
0

#25 L'utilisateur est hors-ligne   Guigui74 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 6 935
  • Inscrit(e) : 27-juillet 06

Posté 30 mai 2008 - 18:12

Voir le messageNanouk, le 30 05 2008, 11:01, dit :

A mon avis, les TSF4 de Montaz Mautino se comptent sur les doigts d'une seule main!
On le sait, l'écrasante majorité des TSF4 de la "dynastie Montaz-Mautino" a été produite par :GMM: ...mais pourquoi la firme a-t-elle stoppé la production de TSD4 depuis 1990

D'après mes propres observations et la consultation de certains reportages de la BDD,il m'apparaît que chez Montaz Mautino que les téléportés ont d'abord eu des pylônes similaires à ceux des TSF Poma 1960-1977 (potences en treillis montées sur le fût).
Puis en 1976 apparut une seconde génération de pylônes très aboutie et caractéristique, avec des potences rectangulaires posées sur le sommet du fût comme le TSF2 "Tri-Alp" du Lachat et TSF3 "Tri Alp" des Outalays,au Grand Bornand.
Ces pylônes au design novateur étaient à l'origine d'un diamètre égal de bas en haut également très caractéristique et équipèrent donc les TSF2/3 à motrice-tension en "W" "Tri-Alp" (cf ci-dessus)et de rares TSF4 purement :MM: comme celui des Lombards,à Auris, visible sur cette publicité 80's:
Image IPB

On retrouve également ces fameux pylônes sur les plus vieilles TCD :MM: comme le TCD6 Pierrafort,le TCD6 Mont Chéry,le TCD6 Planpraz quoique le P3 de Planpraz soit un peu particulier avec sa potence rectangulaire mais sans le fût traversant...ce n'est sans doute qu'une pièce unique destinée à rattrapper un écart de voie bien particulier.
Ces fameux pylônes à fût "traversant" ont également équipé les premiers TSD4 :MM: comme leTSD4 du Grand Mont,connaissant au passage une évolution à savoir la possibilité d'avoir des diamètres différents sur un même pylône comme chez :Poma: ,ce qu'on trouve sur les derniers Tri-Alp triplaces et peut-être biplace bien que je n'en connaisse aucun exemple(il faut dire que les TSF2 n'étaient déjà dépassés depuis longtemps dans les années 1980).

En 1985 apparait le second type de pylônes,se rapprochant davantage de ceux de la concurrence,avec une tête de pylône indépendante formée d'une potence trapézoïdale fixée au sommet du fût et non plus intégrée à lui.
On peut le voir sur les TCD :MM: les plus récentes,comme le TCD"9" d'Ardent et le TCD6 du Tour-Charamillon ainsi que sur le TSF4 de la Caperette de sinistre mémoire...mais également sur des TSD :MM: comme le TSD4 Crête des Bans ou le TSD4 de la Logère...
Les pylônes de première génération survivront jusqu'en 1986 sur les ultimes TSF3 ,tandis que la seconde génération sera reprise dans la gamme :GMM:...
Tout ce que j'avance est,je le rappelle,strictement personnel et je compte sur vous pour rectifier.
0

#26 L'utilisateur est hors-ligne   monchu 

  • TPH du Sancy
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 2 359
  • Inscrit(e) : 17-juin 07

Posté 30 mai 2008 - 19:39

Voir le messagechin@ill, le 28 05 2008, 22:00, dit :

Dans le livre de P.Montaz(page 288),on apprend aussi que :) avait développé dans les années 1970 en partenariat avec Neyret-Beylier et son ingénieur M.Goirand(le père des fameuses TCD Neyret -Beylier des années 1950)un système inédit de télésiège débrayable biplace avec sièges stockés en ligne baptisé "MMG"comme Montaz-Mautino-Goirand!
Il y est dit que cette réalisation fut un succès et que sa pince fut souvent copiée à l'époque...mais apparemment plus une archive sur cette concept RM qui fut probablement le premier TSD léger de l'histoire!
Bizarre cette histoire. Je me demande s'il ne s'agit pas plutôt de l'histoire du "vrai-faux" débrayable de MM. Un peu dans le genre "on n'a pas de pétrole, mais on a des idées", MM a lancé en 1970 avec Pierre Goirand un système permettant de ralentir les TSF à l'embarquement, comme dans un vrai TSD. L'idée, simple et pas chère, consiste à utiliser :
- des pinces fixes, donc robustes, bon marché, passant la nuit dehors, etc...
- des liaisons arceaux/suspentes articulées, mais attention, autour d'un axe perpendiculaire à la ligne : rien à voir avec l'articulation sur un TSD Alpha par exemple, qui se fait autour d'un axe parallèle à la ligne
Image IPB
La suspente est munie de 2 galets :
- le premier (n°5 sur le plan) est situé à la hauteur de l'articulation avec l'arceau du siège : il sert juste à guider le siège dans la zone d'embarquement, sur quelques mètres, et à le maintenir à une hauteur constante par rapport au sol.
- le second (n°4 sur le plan) est guidé par un rail dont la hauteur par rapport au sol varie.

1ere phase : avant la zone d'embarquement : le rail de guidage fait déplacer le galet supérieur (n°4) vers le bas. La suspente est inclinée vers l'avant par rapport à la pince : le siège se présente dans zone d'embarquement avec une lègère avance par rapport à la pince, mais à la même vitesse par rapport au sol (2,5 m/s)

2ème phase : dans la zone d'embarquement : le rail de guidage supérieur relève alors le galet, ce qui fait pivoter la suspente articulée, et ramène progressivement le siège en arrière par rapport à la pince. Autrement dit : le siège, qui avait de l'avance sur la pince, se retrouve en fin de zone d'embarquement en retard sur celle-ci. Pendant tout ce temps, le siège s'est donc déplacé moins vite que la pince dans la zone d'embarquement : la vitesse du siège a été ramenée à une valeur plus faible (sans doute 1 à 1,5 m/s), pour le confort des clients.

Image IPB

Ce système correspond grosso modo à une automatisation des gestes du personnel en gare, qui a encore aujourd'hui la gentillesse de retenir les sièges à l'embarquement. (M'enfin pas partout :) )

A ma connaissance, une seule installation a été équipée de ce ralentisseur : le TSF2 de Bois Long aux Orres, construit en 1970.

Il a été équipé de 2 générations de sièges :
- sur la première, on distingue assez nettement l'articulation suspente/arceau :
Image IPB

et la pince que l'on voit ici n'est pas une pince débrayable, mais simplement une pince fixe. Le galet que l'on aperçoit à l'exterieur de la pince ne sert pas à guider la pince dans une éventuelle trompette avant débrayage, mais simplement à faire pivoter la suspente en gare.
Image IPB

Une seconde génération de sièges apparaît ensuite : les classiques sièges carrés MM, donc non articulés. La pince est identique, mais la liaison arceau/suspente est fixe :
Image IPB
Cette photo me laisse un peu perplexe : si la suspente continue à pivoter en gare, cela signifie que l'assise du siège ne présente plus horizontalement aux clients en gare, mais inclinée vers l'arrière. Pas très confortable.

Quelques vues tèrs mauvaises de la zone d'embarquement, où l'on remarque le rail de guidage sur le brin montant uniquement :
Image IPB
Image IPB

Le système avait plusieurs avantages :
- il évitait les problèmes de cadencement, sujet pas tout à fait maîtrisé à la fin des années 60
- il évitait aussi un décyclage et une emprise au sol pour le garage, car les pinces pouvaient passer la nuit dehors sans problème
- il était censé s'adapter sur tous les TSF, à condition toutefois qu'il y ait suffisamment de place entre la poulie et le P1, même si le système de rails de guidage était moins gourmand en place qu'un lanceur de TSD.

La station des Orres a abandonné ce système, je ne sais trop vers quelle année. En tout cas, en 1982, le ralentisseur fonctionnait encore. Le TSF2 a retrouvé plus tard les arceaux 2 places MM archi classiques, et un embarquement classique qui fait mal aux mollets :lol:
0

#27 L'utilisateur est hors-ligne   benj 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 3 005
  • Inscrit(e) : 27-octobre 05

Posté 30 mai 2008 - 20:56

Merci beaucoup monchu pour tes interventions toujours passionnantes.

As-tu une idée sur la raison qui a poussé la station des Orres a abandonner ce système ? Entretien coûteux ? Disparition de l'entreprise :) ?
0

#28 L'utilisateur est hors-ligne   Raphaël B 

  • DMC du Pontillas
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 132
  • Inscrit(e) : 11-octobre 06

Posté 30 mai 2008 - 20:59

:) Excellent pour toutes ces info très intéressantes merci :lol:

Voir le messagechin@ill, le 30 05 2008, 18:12, dit :

.
Ces pylônes au design novateur étaient à l'origine d'un diamètre égal de bas en haut également très caractéristique...


Tu veux parler du diamètre du fût ?? Car sur certaines installations précédemment cités ou encore la TCD6 Mt Chery pour exemple , le diamètre de fût n'est pas identique :)

Concernant le TSF2 de Bois Long aux Orres ,
Je crois que la grade rénovation c'est effectué en 1987 ou 88 , je me souviens d'une gare aval plutôt classique avec son petit toit mais quelque chose de spécial comme le montre la dernière image de Monchu, (une rallonge au niveau des compressions) soit deux pylônes compression qui ce suivaient avec une sorte de rail .

Voici Quatre cartes postales de ce TSF2

Image IPB

Image IPB

Une vue lors de la transformation
Image IPB

et après,l'air de départ à été allégé .
Image IPB

Aux Orres toujours il y eut le TSF2 du Prébois identique à celui-ci mise à part qu'il à gardé son système originel jusqu'à son remplacement.

Ce message a été modifié par Raphaël B - 30 mai 2008 - 20:59 .

0

#29 L'utilisateur est hors-ligne   monchu 

  • TPH du Sancy
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 2 359
  • Inscrit(e) : 17-juin 07

Posté 30 mai 2008 - 21:18

Voir le messagebenj, le 30 05 2008, 20:56, dit :

Merci beaucoup monchu pour tes interventions toujours passionnantes.

As-tu une idée sur la raison qui a poussé la station des Orres a abandonner ce système ? Entretien coûteux ? Disparition de l'entreprise :) ?

Non, aucune idée. Juste une supposition, les coûts de maintenance de ce "mouton à 5 pattes" : les pinces et suspentes, qui encaissaient à pleine vitesse les déviations dans le rail de guidage, se sont peut-être usées prématurément ?

Voir le messageRaphaël B, le 30 05 2008, 20:59, dit :

Aux Orres toujours il y eut le TSF2 du Prébois identique à celui-ci mise à part qu'il à gardé son système originel jusqu'à son remplacement.

Merci de l'info. Ca pourrait expliquer aussi la 1ère rénovation de Bois Long avec des sièges carrés, et une réutilisation de ses sièges "Goirand" sur Prébois ?
0

#30 L'utilisateur est hors-ligne   Guigui74 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 6 935
  • Inscrit(e) : 27-juillet 06

Posté 30 mai 2008 - 22:11

J'avais lu il y a longtemps je ne sais plus où (peut être dans "la saga des remontées mécaniques") qu'il y avait eu un télésiège débrayable aux Orres très simple,doté uniquement de rampes de décélération ralentissant le siège à l'embarquement et au débarquement et dont les sièges passaient les contours...
C'est vraisemblablement du télésiège sus-nommé dont il s'agit mais ce dernier est fixe,donc c'est très bizarre...
La photo avec les sièges "carrés"est très étonnante effectivement,car ces sièges ont été dessinés...en 1958 par :Poma: pour être ensuite également produits par :MM:
Ne s'agirait-il pas là du "vrai" TSD2 "MMG",distinct du "faux débrayable"cité en amont?
Pas sûr car Pierre Goirand,ingénieur chef de département aux ateliers Neyret-Beylier-Neyrpic de 1942 à 1974 était spécialisé dans le débrayage:
Image IPB
(in "Le Ski",1957)
Le premier TSD purement :MM: fut le TSD3 du Bochard (1981).
Voici peut être un avatar triplace et tardif du mystérieux TSD2 "MMG" qui prouve en tous cas que :MM: s'était frotté aux TSD avant de lancer ses fameux et regrettés TSD4 dont la pince restant en ligne semble très inspirée(voire identique) à celle de ce TSD3 de Bochard...
In Ropeways I Trust
0

#31 L'utilisateur est hors-ligne   monchu 

  • TPH du Sancy
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 2 359
  • Inscrit(e) : 17-juin 07

Posté 30 mai 2008 - 22:57

Voir le messagechin@ill, le 30 05 2008, 22:11, dit :

J'avais lu il y a longtemps je ne sais plus où(peut être dans "la saga des remontées mécaniques")qu'il y avait eu un télésiège débrayable aux Orres très simple,doté uniquement de rampes de décélération ralentissant le siège à l'embarquement et au débarquement et dont les sièges passaient les contours...
C'est vraisemblablement du télésiège sus-nommé dont il s'agit mais ce dernier est fixe,donc c'est très bizarre...
La photo avec les sièges "carrés"est très étonnante effectivement,car ces sièges ont été dessinés...en 1960 par :Poma: pour être ensuite également produits par :MM:
Ne s'agirait-il pas là du "vrai" TSD2 "MMG",distinct du "faux débrayable"cité en amont?


Il s'agit bien du même : voici la vue plus large de la ligne.

Image IPB

Je n'ai toujours pas compris à quoi pouvait servir une suspente fixe avec le système imaginé par Goirand, à moins que le siège n'endure de violentes oscillations en entrée et sortie de rail, et que les passagers soient un peu secoués à l'embarquement.

Je me rappelle l'avoir pris en 1982, mais le gamin que j'étais ne souvient plus de grand chose. En tout cas c'était assez confortable, donc sans doute que les suspentes d'origine étaient encore installées.

En tout cas, c'est bien MM qui a déposé le brevet du système, et Goirand qui est mentionné comme inventeur.
0

#32 L'utilisateur est hors-ligne   Guigui74 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 6 935
  • Inscrit(e) : 27-juillet 06

Posté 30 mai 2008 - 23:08

Au vu des photos,la pince de ce TS"D"2 des Orres dotée de roulettes et d'un levier pourrait bien avoir été réellement débrayable...d'autant plus qu'elle a un air de famille avec la pince du TCD2 Neyret-Beylier!
On pourrait tout à fait imaginer un TSD dont les sièges passeraient les contours embrayés sur le câble et ne débrayeraient que sur une courte rampe à l'embarquement puis au débarquement.
Ce serait plus plausible à mon avis qu'une pince fixe et un siège chahuté dans tous les sens:nous tiendrions alors le fameux TSD2 "MMG" cité par Pierre Montaz qui n'a hélas pas jugé bon d'en mettre une photo dans son ouvrage.
Mais peut être peut-on le contacter et le lui demander en personne!?

Ce message a été modifié par chin@ill - 30 mai 2008 - 23:11 .

In Ropeways I Trust
0

#33 L'utilisateur est hors-ligne   monchu 

  • TPH du Sancy
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 2 359
  • Inscrit(e) : 17-juin 07

Posté 30 mai 2008 - 23:20

Voir le messagechin@ill, le 30 05 2008, 23:08, dit :

Au vu des photos,la pince de ce TS"D"2 des Orres dotée de roulettes et d'un levier pourrait bien avoir été réellement débrayable...d'autant plus qu'elle a un air de famille avec la pince du TCD2 Neyret-Beylier!
On pourrait tout à fait imaginer un TSD dont les sièges passeraient les contours embrayés sur le câble et ne débrayeraient que sur une courte rampe à l'embarquement puis au débarquement.
Ce serait plus plausible à mon avis qu'une pince fixe et un siège chahuté dans tous les sens:nous tiendrions alors le fameux TSD2 "MMG" cité par Pierre Montaz qui n'a hélas pas jugé bon d'en mettre une photo dans son ouvrage.
Mais peut être peut-on le contacter et le lui demander en personne!?

Je te laisse l'appeler :)

Plus sérieusement : je me demande si je ne me suis pas encore emmélé les photos avec les histoires de cachet dateur. Si tout compte fait, il y avait eu
- d'abord le fameux TSD "MMG" équipé notamment des sièges carrés, celui ci :
Image IPB
Si on regarde bien, le Télésorres n'est pas encore construit, alors que sur les photos de Raphaël on ne peut pas le manquer. Son départ est juste à côté du TKD du Pic vert.

- PUIS sur la même ligne, un TSF à suspentes basculantes, toujours imaginé par Goirand :
Image IPB

Dans cet ordre là, ça me semble plus plausible au vu des photos des bâtiments et de tout ce qui s'est construit aux Orres entre les 2 photos. Maintenant techniquement, passer d'un TSD à un TSF même basculant, ça signifierait que le TSD MMG n'était pas le succès technique décrit dans le livre ?
0

#34 L'utilisateur est hors-ligne   benj 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 3 005
  • Inscrit(e) : 27-octobre 05

Posté 30 mai 2008 - 23:31

Voir le messagechin@ill, le 30 05 2008, 23:08, dit :

On pourrait tout à fait imaginer un TSD dont les sièges passeraient les contours embrayés sur le câble et ne débrayeraient que sur une courte rampe à l'embarquement puis au débarquement.

Passer un contour embrayé à une vitesse de 4m/s c'est un peu rapide.
Cela pose un autre problème au moment de l'embrayage, à supposer que le siège garde suffisamment de vitesse lors de l'embarquement, l'accélération subie par à ce moment là serait très forte et les usagers auraient tout intérêt à rester bien accrocher.
0

#35 L'utilisateur est hors-ligne   Guigui74 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 6 935
  • Inscrit(e) : 27-juillet 06

Posté 30 mai 2008 - 23:35

Voir le messagebenj, le 30 05 2008, 23:31, dit :

Passer un contour embrayé à une vitesse de 4m/s c'est un peu rapide.
Mais rien ne dit que ce télésiège tournait à une telle vitesse:les TSD2 :Poma: de 1972 tournaient à 3.6 m/s!
Quoi qu'il en soit,c'est ce que dit M.Pierre Montaz dans son livre édité à compte d'auteur "Les Pionniers du Téléski", il parle bien de télésiège débrayable!
Si vous souhaitez vous procurer ce livre,demandez moi les renseignements par MP.
In Ropeways I Trust
0

#36 L'utilisateur est hors-ligne   monchu 

  • TPH du Sancy
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 2 359
  • Inscrit(e) : 17-juin 07

Posté 30 mai 2008 - 23:52

Voir le messagechin@ill, le 30 05 2008, 23:35, dit :

Il parle bien de télésiège débrayable!
Si vous souhaitez vous procurer ce livre,demandez moi les renseignements par MP.

Oui !
Il s'agit donc très certainement de l'appareil avec les sièges carrés : l'espacement des sièges est plus grand sur le cliché que sur ceux représentant le même appareil équipé des sièges arceaux articulés. Or s'il y a bien débrayage de la pince en zone d'embarquement, il faut plus de place en ligne entre les sièges que s'il y a simple ralentissement de la suspente sans ralentissement de la pince (fixe), à même vitesse en ligne.

Dans ce cas reste à déterminer pourquoi Goirand et MM auraient modifié ce TSD2 en TSF2 articulé vers la fin des années 1970 ?

Ce message a été modifié par monchu - 30 mai 2008 - 23:53 .

0

#37 L'utilisateur est hors-ligne   Nanouk 

  • FUN de Peclet
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 382
  • Inscrit(e) : 21-avril 08

Posté 31 mai 2008 - 17:59

J'ai le plaisir d'apporter quelques éléments nouveaux à cette passionnante histoire... :lol:

D'abord, voici une autre photo de ce supposé TSD2 MMG :

Image IPB

Seulement voilà...cette installation n'est pas ce fameux TSD2 MMG dont vous parlez : il s'agit bel et bien de la même remontée initialement évoquée par Monchu (soit le TSF2 articulé du Bois Long avec ses sièges-arceaux et leurs suspentes amovibles). En voici une preuve :

Image IPB

La gare aval est identique. Or, il suffit de jeter un coup d'oeil sur le siège occupé par le skieur qui vient d'embarquer : il s'agit bien d'un siège rectangulaire à suspente fixe... :)

A présent, regardez bien l'image suivante où les deux types de siège semblent coexister :

Image IPB

Les choses sont claires : les deux types de siège ont desservi la même remontée. Monchu avait vu juste à travers sa première intervention (désolé Chin@ill :) )...à un détail près : les sièges-arceaux ont-ils vraiment fait leur apparition avant les sièges rectangulaires (ces derniers étant plus inconfortables à l'embarquement)?

Ce message a été modifié par Nanouk - 31 mai 2008 - 21:22 .

Nanouk Windemuth, alias DJ Husky

The future is unwritten ... why me ?
0

#38 L'utilisateur est hors-ligne   Guigui74 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 6 935
  • Inscrit(e) : 27-juillet 06

Posté 31 mai 2008 - 19:11

Il me semblait bien que c'était le même type d'appareil:il paraît clair que les classiques sièges carrés sont les premiers.
Ils ont dû s'avérer peu résistants sur cet appareil et il aura sans doute fallu en dessiner d'autres plus adaptés...
Donc,il y a plusieurs hypothèses:
-soit ce télésiège n'était pas le "MMG" mais un autre télésiège "conceptuel" non moins intéressant
-soit il était bien le "MMG" mais P.Montaz s'est trompé en le qualifiant de débrayable dans son livre
-soit il était le "MMG" et il était effectivement doté de courtes rampes de débrayage pour l'embarquement et le débarquement (ce qui correspondrait à ce que j'ai lu il y a longtemps je ne sais plus où)

Ce message a été modifié par chin@ill - 30 juillet 2014 - 23:37 .

0

#39 L'utilisateur est hors-ligne   Nanouk 

  • FUN de Peclet
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 382
  • Inscrit(e) : 21-avril 08

Posté 31 mai 2008 - 21:33

Voir le messagechin@ill, le 31 05 2008, 19:11, dit :

Il me semblait bien que c'était le même type d'appareil:il paraît clair que les classiques sièges carrés sont les premiers.
Ils ont dû s'avérer peu résistants sur cet appareil et il aura sans doute fallu en dessiner d'autres plus adaptés...

Ce raisonnement me paraît évident...question de logique! :)
Nanouk Windemuth, alias DJ Husky

The future is unwritten ... why me ?
0

#40 L'utilisateur est hors-ligne   Lolo42 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Administrateurs
  • Messages : 4 814
  • Inscrit(e) : 19-septembre 07

Posté 01 juin 2008 - 10:16

Voir le messagechin@ill, le 31 05 2008, 19:11, dit :

Il me semblait bien que c'était le même type d'appareil:il paraît clair que les classiques sièges carrés sont les premiers.
Ils ont dû s'avérer peu résistants sur cet appareil et il aura sans doute fallu en dessiner d'autres plus adaptés...
Donc,il y a plusieurs hypothèses:
-soit ce télésiège n'était pas le "MMG"mais un autre télésiège "conceptuel" non moins intéressant

Déja un grand merci à tous pour ces documents et ce sujet passionnant. :)

Pour en revenir au télésiège MMG, je suis quasi certain que ta première hypothèse est bonne Chin@ill : à mon avis Pierre Montaz évoque bien tout simplement un télésiège à pince débrayable dans son ouvrage. Je m'explique:

-C'est bien Pierre Goirand qui a apporté la technologie débrayable à MM, et c'est un fait pour l'entreprise autrement plus marquant que le système de ralentissement des TSF... Dans ce chapitre du livre consacré à la vie de l'entreprise, et plus précisemment sur un paragraphe consacré à l'expansion de MM, il serait logique que Pierre Montaz évoque l'arrivée de la technologie débrayable au sein de MM plus que celle d'une simple astuce ingénieuse.

-Par ailleur aussi ingénieux soit le système des Orres, on peut pas dire que ce fut "un succès" au sens commercial du terme pour l'entreprise et le fait que "la pince fut souvent copiée" laisse plutôt penser qu'il s'agit quand même d'une pince débrayable ; quel intérêt, si l'on parle de la pince à proprement parler, de vouloir copier une attache fixe dont tous les constructeurs maitrisent la technologie depuis des décénies...

-Enfin, il présente comme un avantage le fait que les véhicules restent en ligne : comme tu l'as fait ressortir, il faut rapprocher cela du scan de la pub de Dani ou il est précisé que "la pince qui équipe le télésiège débrayable MM a été étudiée pour pouvoir rester en ligne", donc pas de garage. Il faut se rappeler que les télésièges débrayables Poma de l'époque étaient jusqu'alors équipés de pince S ce qui nécessitait de rentrer les véhicules. La pince débrayable MM changeait donc la donne et c'est celà que Pierre Montaz a certainement voulu signifier.

Reste le fait qu'il parle effectivement de sièges biplaces. Là, les hypothèses restent ouvertes... Erreur de rédaction? Utilisation de sièges biplaces pour les premiers essais de conception en usine? Réalisation d'un mystèrieux TSD2?

Ce message a été modifié par lolo42 - 01 juin 2008 - 17:32 .

- Laurent -

www.remontees-mecaniques.net
0

  • 11 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)