Forums Remontées Mécaniques: Accumulation de neige et récupération de l'eau - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Accumulation de neige et récupération de l'eau

#1 L'utilisateur est hors-ligne   RceFrance 

  • TK de Chariande
  • Groupe : Membres
  • Messages : 17
  • Inscrit(e) : 10-mai 24

Posté 11 mai 2024 - 17:51

Bonjour ! Je suis conducteur sur un appareil Poma Multix et j'ai souvent entendu dire que les gares Poma sont de mauvais élèves en terme de récupération des eaux et d'accumulation de neige sur les couvertures de gare. Je voudrai donc avoir des retour de personnes qui exploitent ou montent des RM d'autres constructeurs ou qui ont pu comparer différentes gares sur ces points
Rce
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   johnnyclegg 

  • TSD4 du Plan du Four
  • Groupe : Membres
  • Messages : 231
  • Inscrit(e) : 26-septembre 12

Posté 11 mai 2024 - 21:40

Voir le messageRceFrance, le 11 mai 2024 - 17:51 , dit :

Bonjour ! Je suis conducteur sur un appareil Poma Multix et j'ai souvent entendu dire que les gares Poma sont de mauvais élèves en terme de récupération des eaux et d'accumulation de neige sur les couvertures de gare. Je voudrai donc avoir des retour de personnes qui exploitent ou montent des RM d'autres constructeurs ou qui ont pu comparer différentes gares sur ces points


Il n'y a pas de bon ou mauvais élève dans ce domaine, une gare n'est pas prévue pour accumuler de la neige en quantité.........donc ça se déneige régulièrement
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   RceFrance 

  • TK de Chariande
  • Groupe : Membres
  • Messages : 17
  • Inscrit(e) : 10-mai 24

Posté 11 mai 2024 - 23:22

Voir le messagejohnnyclegg, le 11 mai 2024 - 21:40 , dit :



Il n'y a pas de bon ou mauvais élève dans ce domaine, une gare n'est pas prévue pour accumuler de la neige en quantité.........donc ça se déneige régulièrement


Certes mais concernant l'écoulement des eaux c'est une thématique qui est abordée dans toues les présentations de gare récentes (Symphony chez Leitner LIFE chez Poma et la D-Line) et j'ai souvent entendu dire que Poma était mauvais en la matière. Perso dans ma Multix ça fuit à l'intérieur et ça coule de partout à l'extérieur ya aucune tentative de diriger l'eau quelque part alors que c'est un argument des gare que j'ai citées plus tôt. Mais j'aurai aimé avoir les retours de personnes connaissant les gares LP de Leitner et Uni-G chez Doppel par exemple
Rce
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   eugene 

  • TK Hörnli
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 97
  • Inscrit(e) : 08-janvier 18

Posté 12 mai 2024 - 12:02

Je ne connais pas assez les autres marques mais c'est vrai que les ecoulements d'eau des toiture sur les multix sont vraiment catastrophiques . Bien pire que sur les gammes plus anciennes .

je vais résumer vite pour ce qui ne sont jamais monter sur une gare :

-La grande idée d'avoir une , parfois deux chéneaux de descentes pour une surface de toiture assez importante forcement ça ne suis pas le volume d'eau ; mais le client ( Jean-michou-cassandra ) responsable des travaux neuf à la station de super-ski-2000 n'on pensent jamais lors de la commande à demander une solution pour ça .

-des chéneaux très étroits ( 4 , 5 cm ) et tres profonds 10 cm . ideal pour pieger les feuilles mortes , les aiguilles de pins etc .

- des sortie d'eau par le "dessus" des gouttières l'eau stagne tout le temps ! ( les lois de la physique ne sont pas les memes à Voreppe ? )

- vous vous rappelez les tailles des gouttières ? ideal piege pour les feuilles , les aiguilles etc , mais impossible à nettoyer de l'intérieur ) c'etait possible sur les gamme 21 ) et quasi impossible de dehors .

- et vu l'eau stagnante permanente ( oui les sortie d'eau par le " dessus " ) souffler ou aspirer les gouttières pourrait etre une épreuve de mud-day

- bien entendu tout le systeme d'evacution d'eau n'est plus réglable une fois le montage fini . Pas de réglages de pente ou autre .


Donc pour finir : Apres quelques saisons à avoir de l'eau et donc de la glace partout dehors ( chute des clients et du personnel ) et parfois meme dans la gare et dans les rails :
Louis-robert mecanorRM-bourin fait des trous à coup de visseuse dans la gouttière , met 3 rivets avec une chute de gouttière qu'il à trouver dans la benne à ferraille et du silicone blanc de salle de bain pour l'étanchéité du tout !* :D



*Ceci est une oeuvre de fiction. Les personnages et les situations décrits dans cette reponse sont purement imaginaires : toute ressemblance avec des personnages ou des événements existant ou ayant existé ne serait que pure coïncidence. :lol: :lol:
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH de l'Aiguille du Midi
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 736
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 12 mai 2024 - 13:03

Merci pour ces infos.

Je me souviens de sortes de tubes de petit diamètre qui dépassent latéralement de certaines gares. Il y a aussi un système de chauffage (câble chauffant de traçage électrique il me semble) mais je ne suis pas sûr de l'efficacité et je ne sais plus exactement où il passe.

Techniquement on pourrait déneiger mécaniquement avec la passerelle mobile pour le nettoyage des vitres, soit automatiquement, soit en présence de personnel, en prévoyant une entraînement de translation de la passerelle (et bam! c'est plus brevetable, surtout que l'idée est juste banale!).

En l'absence de supports intermédiaires pour la ligne de vie (câble anti-chute) sur le toit on pourrait même prévoir un portique de déneigement pour déblayer simultanément les deux côtés et le toit, par contre il faudrait renforcer les supporte terminaux.
En temps normal, à sec, sans neige ni givre, le toit n'est pas glissant, par contre avec le givre, le gel ou la neige c'est casse-geule.

De toute façon, perso, je mettrais un peu plus l'accent sur des aspects pratiques pour l'exploitation, y.c. la maintenances courante, les révisions et le remplacement de certaines pièces (je ne suis même pas sûr que certaines trappes permettent de passer facilement le galet pour lequel elle sont prévues, quelqu'un peut-il confirmer?). Si c'était à moi de décider je mettrais des rails latéraux pour des petites potences pour palan à chaîne desservant les deux voies, beaucoup de pièces sont plus lourdes qu'en apparence (surtout sur les photos) et si en plus en est plié en deux pour y accéder.

Améliorer l'accessibilité à certaines parties des gares, prévoir suffisamment d'esapce libre, etc. plutôt que de vouloir faire le plus compact possible en rabotant chaque centimètre et investir dans le design (apparence). Mieux vaut une gare un peu plus large et haute avec une bonne ergonomie pour ce qui doivent y intervenir.

La plupart des usagers se fichent complètement du design des RM du moment que c'est sûr, pas trop cher, confortable et rapide.

Sur une photo de ce site j'ai vu une poignée de garde-corps orientée vers le haut, idéal pour s'accrocher à la moindre boucle. Je ne comprends pas que les autorités de surveillance aient laissé passer, il fallait attaquer formellement l'organisme de certification pour avoir approuvé la conformité à tort.

Faut surtout pas croire que tous les organismes de contrôle sont sérieux, j'en connais un (un des leaders français) qui a délivré des approbations de complaisance totalement foireuses dans un autre domaine pour lequel je suis parfaitement capable d'évaluer la sécurité et d'effectuer les mesures.


Exemple (TCD10):

Image IPB

Image IPB


Autre photos:
https://www.remontee...ndpost&p=302521
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   RceFrance 

  • TK de Chariande
  • Groupe : Membres
  • Messages : 17
  • Inscrit(e) : 10-mai 24

Posté 12 mai 2024 - 13:19

Perso j'ai jamais vu personne dans ma station déneiger le toit de la Multix. Ça fondait assez rapidement pour pas poser de problème d'avoir une légère accumulation je pense. En revanche les vitres c'est un carnage. Dès qu'il neige faut passer 10min à taper dessus comme un malade de l'intérieur pour faire tomber la neige (télémix oblige si ça tombe dans la journée ça peut faire mal). Mais suivant la météo de la nuit ça gèle et impossible de faire tomber quoi que ce soit jusqu'à ce que la chaleur de la mécanique fasse glisser les plaques de glaces qui tombent comme du verre sur le quai (et moi accessoirement). Mais pour le coup je pense que ce problème là doit être présent sur toutes les vitres de gares étant donné le design similaire de celle-ci chez tous les constructeurs. C'est vrai que sur la Gamme 21 pas de problèmes avec ça la neige peut s'accumuler longtemps sur les toits avant que ça menace de tomber. Mais faut obligatoirement monter sur le toit pour déneiger

Ce message a été modifié par RceFrance - 12 mai 2024 - 13:20 .

Rce
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Clément05 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 6 729
  • Inscrit(e) : 22-mai 11

Posté 12 mai 2024 - 13:26

Les trappes présentes sous les galets de prise de mouvement ne servent pas à les descendre. Elles sont là pour évacuer le restant de neige après l'action des brosses en entrée de gare (manuellement ou d'elle-même) lorsque le câble et les pinces en sont plein. Ça évite qu'elle stagne au niveau des galets. Il est tentant d'essayer de descendre les galets de pdm par là mais il y a un rail prévu pour accueillir un palan et les sortir par le dessus juste au-dessus des galets. A contrario chez Doppel il faut les manutentionner complètement à la main bien qu'il y ait un tout petit peu plus d'espace. Pour se rendre compte, un galet de pdm pèse dans les 40 kg.

Ce message a été modifié par Clément05 - 12 mai 2024 - 13:55 .

Reprise de mes photos et contenus interdite sans autorisation au préalable.
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   RceFrance 

  • TK de Chariande
  • Groupe : Membres
  • Messages : 17
  • Inscrit(e) : 10-mai 24

Posté 12 mai 2024 - 13:40

Voir le messageClément05, le 12 mai 2024 - 13:26 , dit :

Les trappes présentes sous les galets de prise de mouvement ne servent pas à les descendre. Elles sont là pour évacuer le restant de neige après l'action des brosses en entrée de gare (manuellement ou d'elle-même) lorsque le câble et les pinces en sont plein. Ça évite qu'elle stagne au niveau des galets. Il est tentant d'essayer de descendre les galets de pdm par là mais il y a un rail prévu pour accueillir un palan et les sortir par le dessus juste au-dessus des galets. A contrario chez Doppel il faut les manutentionner complètement à la main bien qu'il y ait un tout petit peu plus d'espace. Pour se rendre compte, un galets de pdm pèse dans les 40 kg.


Merci pour ce retour ! C'est vraiment le genre d'infos concrètes que j'apprécie. Même si là j'ai lancé un sujet assez précis c'est intéressant d'avoir des retours pour vraiment comparer les constructeurs et aller au delà du "doppel c'est mieux que Poma" qu'on entend souvent. J'espère avoir un jour l'occasion de me faire ma propre idée en conduisant chaque constructeurs mais en attendant c'est le genre de retours qui me passionnent

Ce message a été modifié par RceFrance - 12 mai 2024 - 13:40 .

Rce
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   Clément05 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 6 729
  • Inscrit(e) : 22-mai 11

Posté 12 mai 2024 - 13:47

Pour te faire une 1ere idée à travers l'écran, n'hésite pas à consulter les reportages techniques publiés sur le site ;) .

Effectivement mon retour n'est pas sur l'accumulation de neige et l'évacuation de l'eau de fonte, je rebondis sur le message de Velro. Néanmoins sur les D-Line tu as des gouttières sur le côté (je ne connais pas les dimensions) avec une évacuation à l'avant de la couverture. L'ouverture dans la gouttière de gare vers l'exutoire est latérale et se trouve +/- à mi-hauteur. Je n'ai pas de retour d'usage à fournir sur le sujet, hormis que la couverture D-Line est prévue pour couvrir toute la largeur d'un véhicule en gare. C'est pour éviter que les gens se prennent des gouttes d'eau de fonte (ou une petite cascade les jours de chaleur). Grâce à cet élargissement de couverture ils ont mis une passerelle de cheminement côté extérieur ligne qui suit toutes les poutres à pneus. Est-ce que cela aide à la maintenance, là aussi je n'ai pas de retour. Sur les Uni-G (bois et normales) le système semble identique à celui des Multix.

EDIT : Ajout d'un complément.

Ce message a été modifié par Clément05 - 12 mai 2024 - 13:56 .

Reprise de mes photos et contenus interdite sans autorisation au préalable.
0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   RceFrance 

  • TK de Chariande
  • Groupe : Membres
  • Messages : 17
  • Inscrit(e) : 10-mai 24

Posté 12 mai 2024 - 13:51

Voir le messageClément05, le 12 mai 2024 - 13:47 , dit :

Pour te faire une 1ere idée à travers l'écran, n'hésite pas à consulter les reportages techniques publiés sur le site ;) .


Ça c'est fait. Même si je suis nouveau sur le forum ça fait 10 ans que je me fait tous les nouveaux reportages et que je me refait les anciens régulièrement :)
Rce
1

#11 L'utilisateur est hors-ligne   Québécois 

  • DMC du Pontillas
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 1 050
  • Inscrit(e) : 05-mars 23

Posté 12 mai 2024 - 16:31

Voir le messageRceFrance, le 12 mai 2024 - 13:51 , dit :

Voir le messageClément05, le 12 mai 2024 - 13:47 , dit :

Pour te faire une 1ere idée à travers l'écran, n'hésite pas à consulter les reportages techniques publiés sur le site ;) .


Ça c'est fait. Même si je suis nouveau sur le forum ça fait 10 ans que je me fait tous les nouveaux reportages et que je me refait les anciens régulièrement :)


Je soutiens cette bonne action !
Rédaction/Traduction/aide de reportages ; contactez-moi en MP !

La vie c'est comme une remontée mécanique : Ça monte et ça descent.
1

#12 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH de l'Aiguille du Midi
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 736
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 12 mai 2024 - 17:24

Merci pour ces infos. Je dois regarder encore une fois les photos.

Je précise que si je ne suis pas convaincu du tout par les TPH à va-et-vient de Leitner-Poma, je n'ai rien à redire de rédhibitoire sur leurs débrayables (TSD, TCD, 3S, les 2S je ne comprends pas pourquoi ne pas les avoir retirés du programme de vente au profit d'un vrai 3S "light" avec cabines de TCD10 et les funitels/DMC, etc. on oublie)).
Pour moi, durant très longtemps, Poma était incontestablement en avance sur ses concurrents avec les débrayables (sans compter le TK à perche de Jean Pomagalski que je considère comme l'invention la plus géniale de toute l'histoire des RM).
Milieu-fin des années 80 on avait des débrayables Poma fiables et rapides (déjà 5 m/s pour le légendaire TSD du Lac-Intrêts, lac que je n'ai d'ailleur jamais vu de ma vie) aux Portes du Soleil côté France alors que côté Suisse on se tapait encore des antiquités genre TSF2 Pointe de l'Au et on y construisait même encore des TSF2 neufs (von Roll côté Torgon)!

Je ne suis pas mesure de comparer en détail entre eux les débrayables actuels de Poma, Doppelmayr, Leitner et Bartholet. Poma, Leitner et Doppelmayr ont chacun leurs avantages et leur faiblesses respectifs.
Perso côté électrique je considère clairement que le direct drive de Leitner-Poma est une réussite, je n'ai jamais compris pourquoi Doppelmayr n'a pas sorti un moteur similaire (ce n'est pas brevetable, il suffit de modifier certains détails car ce type de moteur existe depuis longtemps), ce n'est pas si complexe à développer, je me souviens du développement d'un grand moteur synchrone à excitation permanente pour un prototype, c'est parfaitement jouable et pour les variateurs on peut recourir à des modèles existants en adaptant le firmware.

Il est presque dommage que L-P propose encore de motorisations non directes là où on peut mettre en oeuvre un direct drive, au prix de revient horss R&D un direct drive n'est pas plus cher à produire pour L-P vu que le moteur et les variateurs sont des produits propres. La marge sur un module variateur LeitWind 250 kW 400 V est très élevée comparé à un ABB, Vacon (hélas repris par Danfoss) ou Siemens si on ne tient pas compte des coûts de développement et un direct drive produit en interne présente un coût de fabrication interne inférieur au prix d'un réducteur et un moteur asynchrone. Enfin je suppose, il faudrait que je me penche sur la question.


Je me suis donc fait avoir, une personne m'avait dit que c'était pour passer le galet et il me semble qu'un monteur avait mentionné que la galet ne passait pas par l'ouverture (le clapet est pourvu d'un petit levier de verrouillage accessible par le haut).

Pour le toit, je pensais que le déneigement était nécessaire, parfois il peut neiger un mètre en peu de temps (parfois en quelques heures). A certains endroits le cumul saisonnier (non tassé, mesuré en neige fraîche) dépasse 10 à 12 mètres.

Aucune idée si des traitements spéciaux du verre genre nanoparticules sont efficaces pour réduire l'accumulation de neige mais j'aurais aussi des doutes quant à la durée de l'efficacité. Après, il y a la formation de gel.

Je ne crois pas trop aux solutions genre vibrations et ultrasons. Le chauffage serait efficace mais trop énergivore, déjà que je me souviens de grandes dameuses modernes dont le débuage du pare-brise n'était pas top (et merci de prévoir 3 vrais sièges dans la cabine, à 3 pour deux sièges c'est pas génial pour descendre en direct une pente raide, enfin, ce serait marrant avec une fille sympa si possible genre top modèle (on a encore le droit de faire ce genre de plaisanterie?!!!!)).


(Réponses aux MP suivent.)
0

#13 L'utilisateur est hors-ligne   RceFrance 

  • TK de Chariande
  • Groupe : Membres
  • Messages : 17
  • Inscrit(e) : 10-mai 24

Posté 12 mai 2024 - 17:49

Le non-déneigement du toit de la gare Multix de ma station est sûrement un cas particulier. En effet plusieurs facteurs peivent expliquer la faible accumulation de neige sur ce toit (en tout cas depuis que j'y travaille). Premièrement l'appareil est orienté plein sud et la station est très ensoleillée. Deuxièmement l'appareil ayant subi une panne moteur importante lors des premières années d'exploitation, celui-ci a été remplacé par un modèle apparemment sous-dimansioné ce qui provoque une chauffe plus important que sur nos autres appareils (il fait plus chaud dans la motrice de cet appareil après une journée d'exploitation hivernale que dans celle de nos appareils gamme 21 après une journée d'exploitation estivale en pleine canicule)

Ce message a été modifié par RceFrance - 12 mai 2024 - 17:49 .

Rce
0

#14 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH de l'Aiguille du Midi
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 736
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 12 mai 2024 - 17:53

Voir le messageRceFrance, le 12 mai 2024 - 13:19 , dit :

Perso j'ai jamais vu personne dans ma station déneiger le toit de la Multix. Ça fondait assez rapidement pour pas poser de problème d'avoir une légère accumulation je pense.

Je suis surpris, je pensais que s'il neigait 50 cm durant la nuit la neige allait rester un moment.


Citation

En revanche les vitres c'est un carnage. Dès qu'il neige faut passer 10min à taper dessus comme un malade de l'intérieur pour faire tomber la neige (télémix oblige si ça tombe dans la journée ça peut faire mal).

On n'arrive pas avec un racloir au bout d'une perche assez longue?

Sinon DCSA va sûrement breveter le drone de deneigement. :) (Tout à fait imaginable mais pas forcément le meilleur moyen.)

Blague à part, utiliser des drones pour contrôler rapidement de façon informelle les ouvrages de ligne (photos haute résolution) serait avantageux, cela permettrait de reconnaître certains anomalies grossières. On pourrait même analyser les images avec assistance d'AI, idem pour des scans vidéos haute résolution de câbles (p.ex. acquisition tri-CCD linéaire au lieu du système existant développé en milieu académique).


Citation

Mais suivant la météo de la nuit ça gèle et impossible de faire tomber quoi que ce soit jusqu'à ce que la chaleur de la mécanique fasse glisser les plaques de glaces qui tombent comme du verre sur le quai (et moi accessoirement). Mais pour le coup je pense que ce problème là doit être présent sur toutes les vitres de gares étant donné le design similaire de celle-ci chez tous les constructeurs. C'est vrai que sur la Gamme 21 pas de problèmes avec ça la neige peut s'accumuler longtemps sur les toits avant que ça menace de tomber. Mais faut obligatoirement monter sur le toit pour déneiger

Les employés des bureaux techniques des constructeurs de RM devraient faire leur stages de Teambuilding et d'intégration sous forme de stage d'exploitation de RM, de préférence des jours où la météo est peu clémente, y.c. un peu de maintenance sur les pylônes et dans les gares. :)
1

#15 L'utilisateur est hors-ligne   RceFrance 

  • TK de Chariande
  • Groupe : Membres
  • Messages : 17
  • Inscrit(e) : 10-mai 24

Posté 12 mai 2024 - 18:06

Voir le messageVelro, le 12 mai 2024 - 17:53 , dit :

Je suis surpris, je pensais que s'il neigait 50 cm durant la nuit la neige allait rester un moment.


Chez nous 50cm de neige sur un toit en tôle en une matinée de soleil ya plus rien mais c'est notre climat qui est comme ça :)


Citation

On n'arrive pas avec un racloir au bout d'une perche assez longue?



On a essayé mais la longueur du racloir entraîne un flexibilité trop importante malheureusement. Ça fonctionne à peu près du côté du quai cabine mais du côté du débarquement siège on est beaucoup trop bas par rapport aux vitres. Les constructeurs ont apparemment pris en compte ces problèmes puisque les dernières couvertures de gare des trois gros constructeurs sont conçues pour couvrir l'intégralité des véhicules
Rce
0

#16 L'utilisateur est hors-ligne   RceFrance 

  • TK de Chariande
  • Groupe : Membres
  • Messages : 17
  • Inscrit(e) : 10-mai 24

Posté 13 mai 2024 - 10:51

Voir le messageVelro, le 12 mai 2024 - 17:24 , dit :


Je ne suis pas mesure de comparer en détail entre eux les débrayables actuels de Poma, Doppelmayr, Leitner et Bartholet. Poma, Leitner et Doppelmayr ont chacun leurs avantages et leur faiblesses respectifs.
Perso côté électrique je considère clairement que le direct drive de Leitner-Poma est une réussite, je n'ai jamais compris pourquoi Doppelmayr n'a pas sorti un moteur similaire (ce n'est pas brevetable, il suffit de modifier certains détails car ce type de moteur existe depuis longtemps), ce n'est pas si complexe à développer, je me souviens du développement d'un grand moteur synchrone à excitation permanente pour un prototype, c'est parfaitement jouable et pour les variateurs on peut recourir à des modèles existants en adaptant le firmware.



Qu'est-ce qui différencie le DirectDrive de LP et celui de Doppelmayr ?
Rce
0

#17 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH de l'Aiguille du Midi
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 736
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 13 mai 2024 - 18:46

Doppelmayr Direct Drive (DDD):

Deux rares photos montrant des pièces du Doppelmayr Direct Drive (DDD) en cours de montage chez le sous-traitant Phase Motion Control s.p.a. en Italie:

Image IPB

Image IPB

4x 136 kNm à 22 1/mn et env. 4x300=1200 kW.

Source:
https://www.phase.eu...s-for-ropeways/

Montage:
https://www.youtube....h?v=cNXe4OnfFRU


Refroidissement à eau; peu répandu.

Exemple ici:
https://de.isr.at/si...n-in-hochfuegen

Animation 3D (je n'aime pas trop les modèles 3D et leurs aminmations car ils sont parfois trompeurs, à la fin on voir les modules inverters ABB ACS880 en taille R8i, produit standard, au plus il faut adapter les firmware côté onduleur (inverter) moteur (appelé INU chez ABB)):
https://www.youtube....p&v=0nQBImFf1Oc
Exemple réel:
https://www.youtube....h?v=5IqQPoswGfU


Leitner Direct Drive (identique à celui utilisé par Poma):

De loin le mieux documenté et aussi le plus répandu, très fiable, refroidi à air... mais les modules variateurs sont à refroidissement liquie (eau/glycol), je posterai des infos dans le sujet dédié ici:
https://www.remontee...showtopic=21633


Bartholet:
Quasiment pas d'informations.
https://de.isr.at/si...eich-in-betrieb
https://www.barthole...en/direct-drive
Exemple de TSD6 Bartholet avec entraînement direct de Bartholet (développé par Kessler Energy et Siemens), pas de photos techniques:
https://www.remontee...holet-7607.html


Y a-t-il des reportages sur des RM à direct drive de Doppelmayr et Bartholet avec des photos montrant la technique en détail?
Pour Leitner-Poma il y a des photos uniques très détaillées mais pas dans les reportages.

Ce message a été modifié par Velro - 13 mai 2024 - 19:13 .

1

#18 L'utilisateur est hors-ligne   RceFrance 

  • TK de Chariande
  • Groupe : Membres
  • Messages : 17
  • Inscrit(e) : 10-mai 24

Posté 13 mai 2024 - 20:20

J'ai pris le temps de bien tout consulter ou plutôt re-consulter et donc si j'ai bien compris (je suis une bille en elec) au delà des différences de philosophie au niveau du refroidissement il y a aussi des différences dans l'architecture des moteurs et de leur alimentation.

En tout cas le DirectDrive LP est une belle réussite commerciale je ne me souviens pas avoir vu un appareil livré avec une motorisation "classique" depuis bien longtemps.

En ce qui concerne le problème lié aux freins brièvement abordé dans le sujet ouvert en 2014 sur le forum c'est pour moi une inquiétude. La présence des freins uniquement sur la poulie peut entraîner des problèmes évidents notamment comme mentionné dans l'autre sujet en cas de contamination de la piste de freinage. L'appareil sur lequel je travaille en majorité est pourvu de frein sur la poulie malgré une motorisation classique et j'ai déjà eu un gros coup de chaud lors d'une contamination au liquide de refroidissement de la poulie. Le risque d'un devirage incontrôlé me paraît largement possible en cas de demande d'arrêt de l'appareil en cas de contamination de la piste de freinage. D'autant que ce risque ne peut pas être compensé par la présence de cliquets anti retour sur une motorisation Direct Drive
Rce
0

#19 L'utilisateur est hors-ligne   RceFrance 

  • TK de Chariande
  • Groupe : Membres
  • Messages : 17
  • Inscrit(e) : 10-mai 24

Posté 15 mai 2024 - 14:08

Voir le messageClément05, le 12 mai 2024 - 13:47 , dit :


Effectivement mon retour n'est pas sur l'accumulation de neige et l'évacuation de l'eau de fonte, je rebondis sur le message de Velro. Néanmoins sur les D-Line tu as des gouttières sur le côté (je ne connais pas les dimensions) avec une évacuation à l'avant de la couverture. L'ouverture dans la gouttière de gare vers l'exutoire est latérale et se trouve +/- à mi-hauteur. Je n'ai pas de retour d'usage à fournir sur le sujet, hormis que la couverture D-Line est prévue pour couvrir toute la largeur d'un véhicule en gare. C'est pour éviter que les gens se prennent des gouttes d'eau de fonte (ou une petite cascade les jours de chaleur). Grâce à cet élargissement de couverture ils ont mis une passerelle de cheminement côté extérieur ligne qui suit toutes les poutres à pneus. Est-ce que cela aide à la maintenance, là aussi je n'ai pas de retour. Sur les Uni-G (bois et normales) le système semble identique à celui des Multix.

EDIT : Ajout d'un complément.


J'avais pas vu ton ajout. Aucun soucis de mon point de vue si c'est pas le thème d'origine du sujet. Au contraire avoir une discussion sur les avantages à tous les niveaux des différents constructeurs ne me dérange pas du tout même si c'est un sujet un peu glissant ça me passione :)

La passerelle extérieure sur le D-Line est un bel avantage. Je ne l'ai jamais testé en vrai mais si ça évite de devoir faire le singe sur les poutres pour faire la pression des pneus c'est top. C'est un gros avantage de la gamme LP. Moi qui suis habitué à la gamme 21 et à la Multix le constat est sans appel faire la pression des pneus ou en changer un sur la gamme 21 c'est pénible. J'ai déjà failli passer à travers les poils et tomber de la gare en butant sur un boulon d'ailleurs. Sur la Multix les 80 pneus en 15min c'est plié.

La couverture LIFE de Poma permet seulement de couvrir les sièges jusqu'à 6 places c'est un peu dommage par rapport à la gare symphony de Leitner et la D-Line qui couvrent à 100% tous les véhicules à priori. Mais bon je n'oublie pas que Poma vise avant tout le marché français et que les TSD8 y sont rares et les exigences en termes de confort des exploitants moins élevées. Cette toiture LIFE à de l'avenir je pense si il n'y a pas un surtout trop élevé par rapport à une Multix. Je suis en revanche plus perplexe au sujet de la gare LIFE complète avec la nouvelle mécanique qui perd pour moi un gros avantage de la Multix a savoir l'accessibilité des pneus

Ce message a été modifié par RceFrance - 15 mai 2024 - 14:10 .

Rce
0

#20 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH de l'Aiguille du Midi
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 736
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 18 mai 2024 - 15:16

J'ai un souçi avec plusieurs réponses en cours d'édition, et en plus des MP. :)

Je propose d'ouvrir soit une nouvelle discussion sur les entraînements directs de tous le constructeurs, ou de continuer dans la discussion existante pour Leitner-Poma où des membres ont posté des photos et des infos probablement introuvables ailleurs:
https://www.remontee...showtopic=21633

Pour l'entraînement direct de L-P je peux poster quelques informations, celui de Doppelmayr (DDD) je ne connais pas bien du tout (empilement d'anneaux statoriques avec refroidissment à eau) et pour celui Bartholet, développé conjointement avec Kessler Energy et Siemens (variateurs de fréquence Sinamics en armoires prêtes à l'emploi), il n'y a que peu d'infos. Sa conception en segments refroidis à eau et disposés radialement est un peu bizarre et le Combi (TCD/TSD) de Thyon 2000 est du Bartholet avec un entraînement direct Leitner-Poma avec convertisseur de fréquence avec seulement deux modules (selon mes infos, je ne connais pas l'installation).
Au Mont de Corbier la mise à l'enquête avait été faite pour un entraînement classique alors qu'un entraînement direct de Bartholet a été installé. On dirait d'aileurs un prototype ou alors les couvercles ont été déposés et remis de nombreuses fois, les vis de fixation des couvercles ont l'air usées. A mon avis il y a une contradiction entres des illustrations et les descriptions de Bartholet.


Avec la reprise de BMF/Bartholet je me demande si HTI veut continuer avec trois lignes de produits redondantes. Pour ma part j'aurais combiné le meilleur de Poma et Leitner en supprimant les doublons tout en proposant différentes couvertures de gares de même que le choix entre un entraînement de secours diesel-hydrostatique (actuellement Leitner) et diesel-électrique (actuellement Poma).
Du point de vue de la fiabilité, je considère la version diesel-hydrostatique comme la plus robuste et fiable des deux variantes, notamment de par l'absence d'électronique de puissance, par contre il faut un peu de maintenance.
La version diesel-électrique avec groupe électrogène requiert deux variateurs de fréquence, soit un par motoréducteur à engrenage planétaire; l'avantage est de pouvoir commuter l'alimentation entre le réseau normal (si encore présent) et le groupe électrogène. La maintenance est très faible, il convient surtout d'assurer un niveau d'huile suffisant pour chacun des deux réducteurs planétaires; les moteurs sont de type IEC asynchrone.
Le groupe électrogène ne pouvant reprendre qu'une faible part de puissance en retour, l'énergie de freinage est dissipée par des résistances de freinage à refroidissement naturel (même principe que pour le TPH120+1 Eibsee - Zugspitze mais avec des puissance beaucoup plus élevées (2 groupes électrogènes de 1250 kVA chacun)).

Avoir en plus du Bartholet ne fait que compliquer le tout et j'ai des doutes quant au succès commercial du Ropetaxi, difficile de faire pire genre usine à gaz. Je plains ceux qui doivent en assurer la maintenance. La chance pour Bartholet a été d'avoir trouvé un financement mais avec un peu de greenwashing habile on peut se faire financer des idées sans aucun avenir.

Une des idées les plus débiles et en plus financées par le contribuable:
https://www.youtube....h?v=WBOE4S9LLwM
Je me souviens de toutes sortes de projets pour lesquels de l'argent du contribuable a été jeté par la fenêtre alors que pour toute personne avec quelques bases techniques il était évident que l'idée étant sans aucun avenir. Dommage que nombre d'investisseurs soutiennent des projets insensés mais présentés de façon faussement convaincante avec de jolies animations 3D.


En tant que constructeur j'aurais installé une surveillance de la pression de chaque pneu, soit avec un poussoir mécanique surveillé par un détecteur inductif, soit par une mesure analogique avec batterie et transmission radio.

Ces systèmes de pneus entraînés par des courroies ne sont pas géniaux (et en plus avec des axes non parallèles dans les contours!) mais difficile de faire mieux à un prix raisonnable. Par contre on peut sûrement optimiser la maintenance en modifiant quelques détails de conception.

Ce message a été modifié par Velro - 18 mai 2024 - 15:29 .

0

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)