Forums Remontées Mécaniques: TPH pulsé de la Bastille - Grenoble - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

  • 5 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

TPH pulsé de la Bastille - Grenoble Poma - 1976

#21 L'utilisateur est hors-ligne   Sylvain 

  • TK du Torret
  • Groupe : Membres
  • Messages : 55
  • Inscrit(e) : 12-février 05

Posté 14 mai 2005 - 17:52

yvestphbastille, le 12.05.2005 à 21:19, dit :

Ok pour l'incident de 1976, déraillement en sortie du contour de la poulie motrice, le problème 4 trains de 3 cabines (deux en station deux en milieu de ligne)

le parc et composé de 16 cabines au total (non pas 15)

Salut,

je précise que les infos que j'avais écrit ici sont issues du Dauphiné Libéré, ca peut expliquer quelques inexactitudes! :GMM:

En 1976, tu parles de 4 trains de cabines. DEpuis quelle année n'exploite-t-on plus que 2 trains?
0

#22 Invité_yvestphbastille_*

  • Groupe : Invités

Posté 14 mai 2005 - 20:03

Bonsoir,

Lorsque le pole d'ex à pété la dernière cabine venait de quittait la gare, la dernière en gare retour était sortie d'un bon mètre...plutot que de lancer le thermique pour un voyage avons rentré les cabines en marche arrière en agissant directement (à la force des bras !!) sur les courroies de l'arbre rapide.

Quant au télésiége, c'était un prototype poma a entrainement pneumatique, en fait c'est par hasard que que cela a abouti, jean Pomagalski connaissait le grand père Gras, et c'est comme cela que poma fut interessé pour développer son télésiége, il était donc sur un terrain privé (famille Gras) je redemande la date de mise en exploitation, durant les années 1979 il fut arréter, trop de travaux de remise en état...il fut conservé jusqu'à environ (j'ai les dates dans mes archives au télé, ainsi qu'un dépliant si tu veux un scan) 2002, date a laquelle le parc régional de Chartreuse subventioné son démontage...il demeure la gare tout près du restaurant...

Quant à l'appareil au dos du glacis (grand parking) c'est un appareil militaire, je n'est pas trop d'infos dessus, du moins elles se contre disent, d'apres les anciens il est sur le site depuis 1940 environ, oui le fort hébergeait les militaires, pour la construction de notre tph de 1934, le maire, plutot Paul Michoud avait demandé au génie de monter un appareil de ce type, je pense plus petit, pour aider a la construction, le génie n'avait pour cette époque '1933) pas d'appareil disponible , en Italie et en france pour des manoeuvres. Lui aurait du etre posé parallélement a notre ligne, celui du glacis servait donc de monte charge....
Voilà, en espérant avoir répondu à tes questions..
Yves
0

#23 L'utilisateur est hors-ligne   pap's 

  • DMC du Pontillas
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 077
  • Inscrit(e) : 03-janvier 05

Posté 14 mai 2005 - 20:27

en tout cas j'aime bien la déco du telepherique en oeuf de paques :GMM: ;)
le lien ici
0

#24 L'utilisateur est hors-ligne   KoUiToU 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 117
  • Inscrit(e) : 14-mai 05

Posté 14 mai 2005 - 21:16

il doit faire super chaud dedant pendant l'été !
http://gondolaproject.com/
0

#25 L'utilisateur est hors-ligne   pap's 

  • DMC du Pontillas
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 077
  • Inscrit(e) : 03-janvier 05

Posté 15 mai 2005 - 10:12

je remercie yves pour toutes ses précisions sur le TPH bastille :GMM:
0

#26 Invité_fabien de grenoble_*

  • Groupe : Invités

Posté 17 mai 2005 - 22:13

Bonjour

Pour les vestiges situés en dessus de l'esplanade (à droite de la Bastille) ce sont les vestiges du premier téléphérique industriel du monde fabriqué pour évacuer la pierre à ciment extraite dans les entrailles du Mont Jalla.
Il y avait 2 téléphériques ou télébennes (ils le nommaient "cable motorisé autoporteur"), celui qui subsiste à sa station haute au niveau 632.
Voici des explications dans un article que j'ai commis il y a quelques années....
http://perso.wanadoo.fr/fabien.natalie/min...regrenoble.html


Et en 2005, les derniers mineurs de France extraient toujours la pierre à ciment pour fabriquer du ciment Prompt, comme à la Perelle, d'ailleurs.

fabien de grenoble
0

#27 L'utilisateur est hors-ligne   Thomas 

  • -.-
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 8 213
  • Inscrit(e) : 05-décembre 04

Posté 09 juillet 2005 - 16:16

Bonjour, revenant de Grenoble hier, j'ai été faire un tour au téléphérique de la Bastille, comme tout bon touriste qui va a Granoble (j'y allait pas pour ça :lol: )

il n'y a plus grand chose à dire sur ce téléphérique en fait ...
Il ne faisit pas très beau.

Voici donc quelques photos supplémentaires.

Vue de la gare aval motrice fixe depuis le bord de l'Isère :
Image IPB

et un détail sur la mécanique de gare aval :
Image IPB
On remarquera l'enroulement des deux câbles porteurs (les deux câbles sont indépendants)
Il y a un ascensseur dans le pilier central de la gare.

Image IPB
le compression en sortie de gare aval avec les chariot des cabines dessus. Les chariots possèdent 2x2=4 gallets. d'autres gallets sont situées de part et d'autres des gallets de roulement du câble tracteur pour le passage de ce compression.

Les chariots possèdent deux pinces pour la liaison avec le câble tracteur :
Image IPB

L'installation a une vitesse normale de 6m/s. cette vitesse diminue lorsque els cabines sont en gare, et également lorsqu'elles passent le pylône de la ligne.
Lorsque les cabines sont proches des pylônes, la vitesse est telle que la poulie motrice fait un tour en 8 secondes. A vitesse normale, la poulie fait un tour en 4 secondes.
Au passage, la voie fait donc 7.7 mètre de largeur environ.
la vitesse lente est de 3m/s au passage des trains de cabine au pylône.

Au Pied du pylône, il y a deux paniers de service posés par terre (les chariots sont bâchés)
Image IPB
je ne sais pas si c'était pour l'ancien téléphérique ou pour celui la ..

l'ancien téléphérique possedait une seconde boucle de câble tracteur pour le secours.

Arrivée des cabines en gare amont :
Image IPB
On a l'impression que la voie n'est pas symétrique

Voici maintenant les photos des pancartes qui sont au sommet du téléphérique pour en savoir plus sur son fonctionnement et son histoire :

Image IPB
Image IPB
Image IPB
Image IPB
Image IPB
Image IPB
Image IPB
Image IPB
Image IPB
Image IPB
Image IPB
Image IPB

La gare amont est donc retour de tension (pour le câble tracteur et les deux câbles porteurs.
La poulie retour ainsi que la voie de demi tour sont mobiles, et lorsque l'installaton fonctionne, ça bouge pas mal (une cinquantaine de cm pour le câble tracteur, et un petit mètre pour les câbles porteurs.

Enfin, le pylône pendant la descente :
Image IPB

la vidéo est disponible ici :
http://ondessonorestpe.free.fr/rmvalcenis/...PH_Bastille.mpg
elle pèse 23Mo
Working together keeps our ropeways in motion
0

#28 L'utilisateur est hors-ligne   Raclette man 

  • TSD4B des Jasseries
  • Groupe : Membres
  • Messages : 250
  • Inscrit(e) : 09-juillet 05

Posté 09 juillet 2005 - 23:09

jolie, tes photos! Mais T sûr qu'il faisait mauvais, c'était pas que tu n'arrivais pas a voir a travers les vitre? lol :lol:
0

#29 L'utilisateur est hors-ligne   Thomas 

  • -.-
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 8 213
  • Inscrit(e) : 05-décembre 04

Posté 09 juillet 2005 - 23:13

c'était mauvais comparé à quand Pierre André y est allé ... il y avait des nuages, c'était brumeux ..
mais il ne pleuvait pas ...
on voyait très bien au travers des cabines
Working together keeps our ropeways in motion
0

#30 L'utilisateur est hors-ligne   fufu 

  • FUN des Marmottes III
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 595
  • Inscrit(e) : 21-septembre 05

Posté 29 septembre 2005 - 21:04

Oserais-je préciser que le moteur de l'ancien téléphérique trône en dessous de la G2 ?
Enfin j'espère qu'il y est encore, avec les travaux...

A part les affiches (que je n'ai pas vu en vrai), et malgré mes efforts, je n'ai jamais réussi à voir la machinerie :Doppelmayr:

Quelqu'un aurai t-il ca dans ses archives ?
A défaut j'essaierai de me débrouiller pour aller la voir...
0

#31 L'utilisateur est hors-ligne   Thomas 

  • -.-
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 8 213
  • Inscrit(e) : 05-décembre 04

Posté 30 septembre 2005 - 10:13

Je n'ai pas demandé à voir la machinerie, (il y avait seulement un seul gars qui doit rester à son poste de conduite ..)
il faudrait pouvoir prendre rendez vous mais à vrai dire je n'était pas allé à Grenoble pour visiter ce téléphérique :Doppelmayr: c'était un bonus :-)

C'est domage, car je suis sur qu'on passe à deux mètres du moteur électrique quand on descend ...
Working together keeps our ropeways in motion
0

#32 L'utilisateur est hors-ligne   fufu 

  • FUN des Marmottes III
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 595
  • Inscrit(e) : 21-septembre 05

Posté 01 octobre 2005 - 21:01

Bon je vais negocier ca, alors, je vais voir à vous mettre quelques photos de la machinerie :Doppelmayr:
0

#33 L'utilisateur est hors-ligne   fufu 

  • FUN des Marmottes III
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 595
  • Inscrit(e) : 21-septembre 05

Posté 07 juillet 2006 - 11:20

pap's n'est pas le seul à les aimer avec leurs ruban d'oeuf de Paques ;)
Elles sont terribles, comme ca :)

Très sympa, tes photos, merci !
0

#34 L'utilisateur est hors-ligne   SchFRND 

  • TK Hörnli
  • Groupe : Membres
  • Messages : 81
  • Inscrit(e) : 04-septembre 06

Posté 31 mars 2007 - 15:47

Salut à tous !
Je vous annonce la mise en ligne d'un bon complément sur le Télépulsé de la Bastille dans quelques semaines ! :)
Au programme : histoire, fonctionnement, technique, données, réponses aux questions sans réponses, ... ;) Le tout en images évidemment ! :Poma:
Avec en prime un petit bonus surprise qui j'espère vous plaira !... :) :Poma:
Allez bonnes vacances (pour ceux concernés bien sûr :(), et on se retrouve pour ce complément !... ;)

Ce message a été modifié par -=|[-Sch.-FREUND-]|=- - 31 mars 2007 - 15:48 .

0

#35 L'utilisateur est hors-ligne   SchFRND 

  • TK Hörnli
  • Groupe : Membres
  • Messages : 81
  • Inscrit(e) : 04-septembre 06

Posté 20 avril 2007 - 23:50

Le Téléphérique pulsé de la Bastille à Grenoble.

Tout d'abord, voici quelques données générales supplémentaires sur l'appareil actuel :

Année de construction : 1976
Constructeur : Pomagalski
Cabinet d'ingénieurs : DCSA (à l'époque de la construction)
Dénivelée : 259,9 mètres
Longueur horizontale : 609,8 mètres
Longueur sur la pente : 700 mètres
Vitesse de l?installation : de 0,1 à 6 m/s
Débit maximum : 720 pers/h
Cabines : 2 mètres de diamètre, 6 places assises

Je détaillerai le reste au fur et à mesure des explications des différents organes.


Pour bien commencer nous allons faire un peu d'histoire, car l'épopée du téléphérique de la Bastille commence véritablement en 1934 ! En effet, c'est même avant que l'idée nait : Paul Mistral, maire de Grenoble de 1919 à 1932 émit l'idée de donner accès aux grenoblois à la Bastille qui "donnerait à la ville une promenade de toute beauté où, après le travail, notre population laborieuse (...) pourrait aller respirer l'air pur et jouir d'un panorama incomparable".

C'est Paul Michoud (maire de Grenoble de 1932 à 1935) qui concrétisera l'idée en vantant l'attrait touristique indéniable d'une telle construction.Il invitera donc des ingénieurs spécialisés dans les rémontées mécaniques qui ne feront que conforter le maire dans son envie de réussite.

Le constructeur choisi fut l'entreprise allemande Bleichert, en raison de la sureté du système proposé et de son rapport qualité-prix de l'époque.Les gares furent signées Jean Benoit (architecte), et s'intégraient chacune respectivement dans leur environnement.

Image IPB
Ancienne gare inférieure - Photo tiré du site bastille-grenoble.com



Cabines

Les cabines dodécagonales Bleichert (14+1 places) sont remplacées en mars 1951 par des cabines rectangulaires aux angles arrondis, fabriquées par Crouzier, et peintes aux couleurs de la ville (à savoir le rouge et le jaune).

Image IPB
Une des cabines d'origine - Photo tiré du site bastille-grenoble.com

Image IPB
Une des nouvelles cabines de 1951 - Photo tiré du site bastille-grenoble.com

Image IPB
Le changement des cabines, le 6 mars 1951


Fonctionnement

Pour ce qui est du fonctionnement de ce téléphérique, c'est un simple va-et-vient bicâble (un tracteur principal & un tracteur auxiliaire de secours) à 2 câbles porteurs (un pour chaque cabine).

Image IPB
Schéma de principe du téléphérique de 1934

Les anciens moteurs trônent toujours sous un escalier de la gare supérieure :

Image IPB
A gauche l'ancien moteur principal, à droite l'ancien moteur auxiliaire


LE RENOUVEAU

C'est en 1976 qu'apparaissent les fameuses "bulles", faisant renaitre le téléphérique.
C'est Denis CREISSELS qui en sera le créateur, et Poma le constructeur.
Ce changement de fonctionnement (on passe du va-et-vient au pulsé unidirectionnel) et de cabines s'accompagne d'une nouvelle gare inférieure conçue par l'architecte Félix Faure, qui se veut lumineuse, optimisée au niveau de l'espace, et bien sûr contemporaine, autant au niveau architectural qu'au niveau des matériaux utilisées.
L'emplacement est déplacé derrière la route, accolé au jardin de Ville.
La gare supérieure n'est pas beaucoup modifiée, les changements s'effectuant surtout au niveau technique (suppression des fosses des cabines, aménagement de l'atelier, aménagement du système de tension, ...)

Nous voici donc avec la configuration actuelle du téléphérique, que je vais détailler ci-après...

---

LA GARE INFERIEURE

Partons, en toute logique, du bas...
La gare inférieure est la gare motrice, et donc par conséquent comporte la salle du treuil (ah bon ?), la salle des automates & de puissance, ainsi que le pupitre de conduite.

Commencons par la salle du treuil.

Voici tout d'abord le moteur électrique à courant continu (au fond en bleu) qui fonctionne sous 415 V (le TPH dispose d'un transfo EDF adapté en conséquence) et développant une puissance de 245 ch.

Image IPB
Moteur électrique et 1er frein

Au 1er plan, on trouve le 1er frein de service (en vert), ainsi qu'une des dynamos tachymétriques en bout d'axe (bleu).
La transmission axe Moteur - axe Réducteur se fait à l'aide de 7 courroies que l'on peut voir à droite sur cette précédente photo, et de plus près sur la suivante.

Image IPB
Courroies de transmission axe moteur - axe réducteur et en arrière-plan le 1er Frein et le Moteur

Le réducteur, qui a été changé relativement récemment, offre un rapport de réduction de 64,044. Le voici dans un bout de son imposance (l'exiguïté de la pièce ne m'a pas offert l'occasion de faire des photos panoramiques, vous m'en voyez désolé !) :

Image IPB
Un bout du réducteur

Il faut comprendre que le moteur se trouve derrière (sous le néon), et l'arbre d'entrée sur la face que l'on imagine à droite, opposée au mur du fond.

Voilà une petite photo supplémentaire qui nous permettra d'apercevoir le moteur thermique 105 cv pour les marches de secours, son réducteur, ainsi que son axe d'accouplement au réducteur principal :

Image IPB
Vue sur le moteur thermique, son réducteur et son axe d'accouplement

Le moteur thermique n'est autre que la grosse boite bleu-vert-grisâtre au fond à droite, son réducteur étant la boite grise centrale. La transmission intermédiaire se faire également à l'aide de courroies, que je n'ai malheureusement pas pu prendre en photo. On les devine néanmoins en arrière-plan.
L'accouplement entre la sortie du réducteur du Thermique et l'entrée du réducteur principal se fait grâce à l'axe bien visible ci-dessus, et cette manipulation se fait manuellement, machine bien évidemment à l'arrêt.
Tous les 3 jours, un test du moteur thermique doit être effectué par le conducteur en service.

Revenons à notre gros réducteur, et admirons le cardan qui relie l'arbre de sortie du réducteur pour monter à l'axe de la poulie motrice...

Image IPB
Cardan reliant le réducteur à l 'axe de la poulie

Axe de la poulie que l'on retrouve un étage plus haut :

Image IPB
Poulie motrice et son axe - Photo de pap's

Continuons notre chemin, et intéressons-nous à cette poulie ou plutôt à ce qui l'entoure.
Commençons par l'essentiel :

Image IPB
Frein de poulie

Il y a 2 freins de poulies (l'autre est derrière), fonctionnant ensemble et en sécurité positive (il faut alimenter le frein pour qu'il reste ouvert). C'est le dernier frein à utiliser en cas d'urgence, mais il est utilisé durant les entretiens nécessitant l'assurance de l'impossibilité de remettre le TPH en marche (intervention en machinerie, sur la poulie, ...).

Revenons sur l'axe, et contemplons la dynamo tachymétrique qui permet d'obtenir la vitesse de rotation de la poulie, ainsi que le générateur d'impulsions :

Image IPB
Dynamo tachymétrique (à gauche) et générateur d'impulsions (à droite)

Il y a une autre dynamo au-dessus de la poulie, afin de pouvoir vérifier la présence de l'axe réducteur-poulie.
La roue dentée, en passant devant les 3 capteurs (on verra plus loin pourquoi il y en a 3), génère des impulsions grâce auxquelles la partie de commande sait ou se trouvent les trains de cabines et permettent ainsi la vérification de la présence des cabines aux endroits-clefs (gares, pylône).

Passons au poste de conduite (situé dans la cabine de caisse) :

Image IPB
Poste de conduite

Le poste de conduite, qui est composé d'un pupitre de commande :

Image IPB
Pupitre de commande

...Et d'un terminal (de commande aussi, tiens !) :

Image IPB
Terminal Telemecanique de commande

Tout se fait à l'aide de ces 2 éléments : Le terminal permettant la lecture de toutes les infos possibles (vitesse, courant du moteur, vitesse du vent au pylône, nombres de voyages, ...), des infos concernant les problèmes, les shuntages, et la configuration des cycles d'exploitation (quelle vitesse en gare, en ligne, au pylône, ...)

Image IPB
Pupitre de commande

Le pupitre quant à lui comporte bien évidemment les boutons d'arrêt (de gauche à droite, les boutons rouges : Arrêt d'urgence (poulie), 1er frein, et arrêt électrique (l'arrêt standard)), le rotacteur à clef de sélection de marche (normale, dégradée, thermique, ...), ainsi que divers composants, tels que la marche AV/AR, la PV, le réarmement (bouton jaune), la mise en marche (bouton vert), Le DRVA (en haut à droite), ...
Le DRVA est le vumètre qui sert à visualiser tous les défauts relevés par les capteurs : globalement, chaque capteur possède une résistance dont la valeur lui est propre, et en cas de l'activation de l'un d'eux, l'aiguille affiche une certaine valeur (en Ohms donc), ce qui permet au conducteur de savoir (grâce à la notice de conduite) à quel défaut il a affaire.

La commande du moteur thermique se fait elle sur le pilier centrale, et non dans le poste de conduite :

Image IPB
Commande du Moteur Thermique (boitier bleu)

La grande pompe sert à pouvoir désactiver les freins de poulies manuellement.

Redescendons maintenant 2 étages plus bas, pour aller rapidement voir les automates...

Image IPB
Les 3 automates & beaucoup de choses : boitiers de shuntages (en blanc), relais, ... Et pas mal de trucs qui m'échappent encore !

Derrière le photographe (en l'occurrence, moi) il y a la partie puissance, avec le variateur réversible Rectivar, que je n'ai pas en photo...
Il y a donc 3 automates (sécurité et normes de l'époque obligent : 1 de commande et 2 de sécurité). Je reviens à mes GI, en vous rappelant qu'il y en avait 3 : voilà la raison ! Pour les dynamo, au total si vous avez bien compté il y en a également 3, mais là c'est un peu plus compliqué puisque chaque dynamo a un double bobinage, donc en gros chaque automate reçoit au moins 2 infos de dynamos tachymétriques.
Les 3 programmes ont été réalisés dans 3 langages différents, par des équipes différentes, et tous les systèmes sont redondants ; vous comprenez donc que depuis sa mise en service, il n'y a eu qu'un seul incident ! (Bon certes le jour de l'inauguration mais ca faut pas le dire...).
Cette partie commande a été installée en 1993, et est toujours en fonctionnement.

Voilà pour aujourd'hui, la suite très prochainement !...
0

#36 L'utilisateur est hors-ligne   Raphaël B 

  • DMC du Pontillas
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 132
  • Inscrit(e) : 11-octobre 06

Posté 21 avril 2007 - 00:14

;) Merci -=|[-Sch.-FREUND-]|=- pour ce complément de reportage agréable à lire, impeccable très intéressant et des photos superbes .


un livre assez intéressant traitant de l'aménagement de la Bastille de son histoire et du téléphérique bien que c'est ouvrage ne soit ni technique et ni uniquement consacré au téléphérique il en resta pas moins bien fait est parut depuis septembre 2006 "La Bastille de Grenoble et son téléphérique" aux éditions des Affiches de Grenoble

Ce message a été modifié par Raphaël 25 - 23 avril 2007 - 17:16 .

0

#37 L'utilisateur est hors-ligne   Mrik 

  • TCD8 du Lys
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 626
  • Inscrit(e) : 17-novembre 06

Posté 21 avril 2007 - 00:55

Merci beaucoup Sch FREUND d'avoir pris d'autres photos et en même temps, d'avoir détaillé les équipements du Télépulsé :D
Deplus, je te remercie aussi d'avoir mis des photos de l'ancien TPH :P

Je précise (au cas où cela n'a pas été fait) que lorsque ;) a construit le Télépulsé, il avait mis sur la ligne, deux trains de seulement 3 bulles chacuns, alors que maintenant, chaques trains ont 4 bulles (et 5 pendant les grandes vacances, enfin je crois Image IPB).
Mais je ne sais plus lorsqu'ils ont cessé de mettre les 3 bulles...

Ce message a été modifié par Aymerik - 22 avril 2007 - 01:13 .

Envie de fendre la glace!
0

#38 L'utilisateur est hors-ligne   fufu 

  • FUN des Marmottes III
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 595
  • Inscrit(e) : 21-septembre 05

Posté 21 avril 2007 - 08:51

Quand je lis ton complément, je regrette amérement que tu ne nous fasse pas profiter de plus de reportages sur le site car il est excellent, et très agréable à lire, merci ! :D

Aymerick, concernant les trains de cabine, comme cela a déja été dit dans un autre sujet, et je pense que -=|[-Sch.-FREUND-]|=- (Merci le copier coller ;) ) te dira la même chose qu'un pulsé est évolutif : Le nombre de cabines par train est adapté en fonction de la fréquentation dans l'année, mais aussi dans la vie du TPH. Une volonté d'augmentation du débit a donc surement justifié l'ajout de cabines supplémentaires alors qu'il n'y en avait que 3 à l'ouverture.

-=|[-Sch.-FREUND-]|=- : Moi je dis : Encore !! :P
0

#39 L'utilisateur est hors-ligne   Valmo* 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 260
  • Inscrit(e) : 26-juin 06

Posté 21 avril 2007 - 11:38

merci bien pour ce superbe complement , la gare amont n'a jamais etait renovée ?? car je me souvien lorsque je l'ai pris le batiment qui abrite la gare amont m'a parus très vetuste ....
pas de projet de renovation ou de remplacement ??
encore merci ;)
Valmorel , plus belle station des alpes...
___________________________________________
www.skigranddomaine.net
-----------------------------------------------------------
2011 TCD10 Pierrafort - TSD6 Morel [Doppelmayr]
0

#40 L'utilisateur est hors-ligne   fufu 

  • FUN des Marmottes III
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 595
  • Inscrit(e) : 21-septembre 05

Posté 21 avril 2007 - 12:02

Si, l'ensemble du site de la Bastille fait l'objet d'un programme de rénovation (meilleure accessibilité aux personnes à mobilité réduite, ouvertures de sentiers à thèmes, de parcs aventures, rénovations des terasses et des fortifications), qui incluera nécessairement la rénovation de la gare du téléphérique, du moins en aspect, la mécanique étant ce qu'elle est...

Il n'est pas question de remplacement.
0

  • 5 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)