Forums Remontées Mécaniques: TPH du Dôme des Petites Rousses 1 & 2 - Vaujany / Alpe d'Huez Grand Domaine Ski - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

  • 3 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

TPH du Dôme des Petites Rousses 1 & 2 - Vaujany / Alpe d'Huez Grand Domaine Ski Poma - 1989

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Satellit 

  • DMC du Pontillas
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 181
  • Inscrit(e) : 30-avril 05

Posté 19 janvier 2006 - 21:39

Bonsoir,
Voici mon dernier reportage sur les remontées notables de l'Alpe-d'Huez ; les téléphérique de Vaujany-Alpette et Alpette-Dôme des Petites Rousses.
Ces TPH sont assimilables à deux troncons car ils se suivent et ont une gare commune, mais ils sont totalement indépendants. Il permettent un accès efficace et rapide de Vaujany vers le domaine de l'Alpe-d'Huez.
Voici le plan des pistes :
Plan des pistes de l'Alpe-d'Huez

Voici les caractéristiques de ces TPH :

Vaujany-Alpette :
Altitude Départ : 1180
Altitude Arrivée : 2045
Dénivellée : 865
Longueur : 2325
Nb. Place : 160
Mise en Service : 1989
Constructeur : Poma

Alpette-Rousse :
Altitude Départ : 2045
Altitude Arrivée : 2800
Dénivellée : 755
Longueur : 1550
Nb. Place : 160
Mise en Service : 1989
Constructeur : Poma


La gare aval du TPH Vaujany-Alpette se situe donc dans la vallée et une grande estacade d'embarquement a été crée. Cette place est aussi le point de départ de la vieille TC qui mène à Vaujany.

Vue du parking :
Image IPB

Un petit assenceur a été installé pour atteindre le téléphérique :

Image IPB

La gare aval avec les poulies de déviation :

Image IPB

Poma :

Image IPB

La cabine 160 places :

Image IPB

La ligne avec la cabine (désolé pour le flou) :

Image IPB

La ligne vue de la cabine avec les cavaliers :

Image IPB

Les différents pylones de ligne :

Image IPB

Image IPB

Image IPB

A la gare intermédiaire, on s'apprête à entamer le deuxième TPH d'Alpette-Rousse qui garvit une grande butte, sans pylone (on aperçoit la gare amont) :

Image IPB

La gare amont :

Image IPB

Voila pour les rm de l'Alpe ...

Ce message a été modifié par lolo42 - 22 mai 2012 - 16:32 .

0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Laurent 

  • TK de Chariande
  • Groupe : Membres
  • Messages : 19
  • Inscrit(e) : 18-janvier 06

Posté 19 janvier 2006 - 23:49

Satellit, le 19-01-2006 - 19:39, dit :

Voici les caractéristiques de ces TPH :


Dénivellée : 755
Longueur : 155

Il n'y aurait pas un petit 0 qui aurait sauté ?
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   M73 

  • TCD4 de la Daille
  • Groupe : Membres
  • Messages : 528
  • Inscrit(e) : 16-avril 05

Posté 20 janvier 2006 - 10:44

Tiens, un nouveau arcadien parmi nous... qui a des fois des poussées de fievres... (visite la station de Val en autre mdr :) :D )
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   Tams 

  • TSD4B des Jasseries
  • Groupe : Membres
  • Messages : 271
  • Inscrit(e) : 21-septembre 05

Posté 20 janvier 2006 - 14:03

N'y avait il pas eu un accident sur l'ancien TPH de vaujany? La chute d'une cabine avec plusieurs morts ?
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Satellit 

  • DMC du Pontillas
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 181
  • Inscrit(e) : 30-avril 05

Posté 20 janvier 2006 - 14:05

Si, il me semble bien qu'il y avait eu un accident, en effet ... :)
Je vais chercher des infos ! :D

pardon pour le 0 en moins :D
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   Satellit 

  • DMC du Pontillas
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 181
  • Inscrit(e) : 30-avril 05

Posté 20 janvier 2006 - 14:15

Voici un extrait du site du journal "L'Humanité" :D


Citation

Procès du téléphérique de Vaujany, sept ans après le drame

Le procès de l?accident du téléphérique de Vaujany (Isère), en janvier 1989, qui avait coûté la vie à huit personnes, s?est ouvert hier à Grenoble. Cinq responsables des entreprises de construction de l?installation sont jugés pour homicides involontaires.

LE décrochage d?une cabine du téléphérique de Vaujany, dans l?Isère, avait fauché huit vies, le 13 janvier 1989. Le drame était survenu une semaine avant l?inauguration du « plus grand téléphérique du monde », comme il était présenté alors. Les victimes étaient des techniciens des deux entreprises maîtres d?oeuvre du chantier : le constructeur Pomagalski et la Société d?aménagement touristique de la station de L?Alpe-d?Huez (SATA). Cinq responsables de ces sociétés comparaissent depuis hier devant le tribunal correctionnel de Grenoble pour homicides involontaires. Ils sont passibles de trois mois à deux ans de prison. Un rapport d?experts accablant, rendu quatre mois après l?accident, avait révélé un ouvrage conçu et monté à la va-vite pour arriver premier dans la course à « l?or blanc », qui enfiévrait alors les montagnes des Alpes.

Le procès s?ouvre après sept ans d?instruction et une bataille de procédure exténuante pour les familles des victimes, qui attendent maintenant un jugement « exemplaire ». La tension était palpable hier, dans la salle d?audience archicomble, alors que certains plaignants ne trouvaient pas à s?asseoir et lançaient qu?on voulait « étouffer l?affaire ». Après l?évanouissement d?une des parentes de victimes (les parties civiles sont au nombre de trente-huit), le président du tribunal a préféré suspendre l?audience pour une heure. Les débats ont ensuite été transportés dans une salle plus vaste. La première journée a été consacrée au rappel des faits et s?est placée sur un plan technique.

Le 13 janvier 1989, la benne du téléphérique de Vaujany se décroche et chute sur deux cents mètres. Huit techniciens du chantier, âgés de 18 à 31 ans, qui procédaient alors au dernier essai du téléphérique avant son ouverture au public, trouvent la mort dans l?accident. Les premières constatations d?experts, rendues en avril de la même année, relèvent un « vice de conception » et l?utilisation de matériaux inadéquate. D?autres rapports de spécialistes établissent que le téléphérique de Vaujany est une piètre copie d?un système de montage suisse, « présentant lui-même un vice de conception le rendant intrinsèquement dangereux ».

L?enquête administrative met surtout en lumière « le contexte général de précipitation » dans lequel a eu lieu la signature des marchés puis le déroulement des travaux. L?entreprise Pomagalski, non spécialiste des téléphériques, avait relevé le défit de construire l?engin en dix mois alors que ces principaux concurrents avaient demandé un délais de deux ans. Le service technique des remontés mécaniques, qui dépend du ministère des Transports, n?a pas pris le temps non plus d?effectuer les contrôles nécessaires. L?enquête a également mis au jour des rivalités professionnelles entre la société Pomagalski et le maître d?oeuvre du chantier, Jean-Pierre Creissels, engendrant des « absences de concertation » qui se sont avérées dramatiques. Le projet, soutenu par l?ancien maire de Grenoble, Alain Carignon, devait aussi permettre à la petite commune de Vaujany, situé au coeur du massif de l?Oisans, de devenir une station de sports d?hiver comme les autres. Les retombées économiques étaient considérables : de l?ordre de 280 millions de francs.

Comme le rappelait quelques mois après le drame l?un des avocats de parents des victimes, Me André Soulier : « L?impératif économique l?a emporté sur l?observation des règles de sécurité. » Pour preuve, en août 1989, alors qu?aucune inculpation n?était encore prononcée, il était déjà question de remettre en route les travaux du téléphérique de Vaujany.



ANNE CICCO.




A noter la rivalité entre :) et Creissels ... :D



Et ub lien vers une page de Skipass parlant de cet tragédie :


>>>ICI<<<

Ce message a été modifié par Satellit - 20 janvier 2006 - 14:18 .

0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   fufu 

  • FUN des Marmottes III
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 595
  • Inscrit(e) : 21-septembre 05

Posté 20 janvier 2006 - 20:22

Merci pour ton reportage, Satellit :)
Je me permet d'ajouter cette photo de la machinerie, visible de l'exterieur (Sous les quais, elle se situe derrière une grande baie vitrée en contrebas, derrière les deux nacelles rouges que l'on voie sur la première photo de Satellit) :
Image IPB
L'ensemble moteur/reducteur est identique pour les deux poulies et si mes souvenirs sont bons le thermique/pompe se situe derrière les poulies.

Ce message a été modifié par fufu - 20 janvier 2006 - 20:23 .

0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   Satellit 

  • DMC du Pontillas
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 181
  • Inscrit(e) : 30-avril 05

Posté 20 janvier 2006 - 22:50

Merci pour ta photo Fufu ! :)
En effet oui, je n'ai pas regardé de près mais les machineries se situent sous le quai.
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   Satellit 

  • DMC du Pontillas
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 181
  • Inscrit(e) : 30-avril 05

Posté 20 janvier 2006 - 22:55

D'ailleurs, autre question, comment sont installés les cabines de services rouges que l'on voit ? :)

Ce message a été modifié par Satellit - 20 janvier 2006 - 22:56 .

0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   fufu 

  • FUN des Marmottes III
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 595
  • Inscrit(e) : 21-septembre 05

Posté 21 janvier 2006 - 13:30

Juste posées au sol quand on en a pas besoin, elles sont hissées (En l'absence des cabines) au niveau des cables avec des treuils, un de chaques coté (On les voit, toujours sur ta première photo, accrochés au potences), puis tournées de 90° à la main, avant de poser délicatement (y'a pas d'raisons :) ) le chariot sur les porteurs.
0

#11 L'utilisateur est hors-ligne   Satellit 

  • DMC du Pontillas
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 181
  • Inscrit(e) : 30-avril 05

Posté 21 janvier 2006 - 14:02

Merci bien Fufu ! :) C'est aussi simple que ça ... :D
0

#12 L'utilisateur est hors-ligne   Raphaël B 

  • DMC du Pontillas
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 132
  • Inscrit(e) : 11-octobre 06

Posté 14 novembre 2006 - 15:20

:) Merci à Satellit pour les photos et le petit reportage .

:) A noter que aussi bizarre que cela puisse paraître sur le premier tronçon la largeur de la voie semble plus petite que sur ses deux grands frère à savoir Caron et Saulire ,c'est juste une impression mais les pylônes sont différents seuls les potences de décablage sont identique par rapport aux précédents gros porteur ;) . Je posterai plus tard un schéma explicatif de :D ,ou l'on retrouve la même disposition du groupe moteur comme l'a éxpliqué Fufu.

:) Je tiens aussi à m'éxcuser pour relancer des sujets qui sont plutôt anciens ,mais bon... ;)

Ce message a été modifié par Raphaël 25 - 17 décembre 2006 - 19:58 .

0

#13 L'utilisateur est hors-ligne   fufu 

  • FUN des Marmottes III
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 595
  • Inscrit(e) : 21-septembre 05

Posté 14 novembre 2006 - 19:20

Il n'y a pas de mal, c'est interessant de revoir d'anciens sujets ;)

La configuration du treuil sur cet appareil est assez courante aujourd'hui (Deux poulies double-gorge dans le même plan, un double enroulement du cable qui porte à 540° l'angle d'enroulement). On observe parfois une solution similaire mais verticale, chez Doppelmayr nottament.
0

#14 L'utilisateur est hors-ligne   Thomas 

  • -.-
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 8 213
  • Inscrit(e) : 05-décembre 04

Posté 14 novembre 2006 - 21:40

Voici un schéma Poma paru dans une encyclopédie Larousse montrant un schéma du treuil d'un tel téléphérique entre autre :
Image IPB
Merci à Raphël25 pour le scan ;)
Working together keeps our ropeways in motion
0

#15 L'utilisateur est hors-ligne   mb7084 

  • TCD4 de la Daille
  • Groupe : Membres
  • Messages : 568
  • Inscrit(e) : 18-octobre 06

Posté 17 décembre 2006 - 20:30

Je pense que les poulies ne sont pas dans le même plan pour compenser l'ecartement des deux gorges ou alors cela est fait par un petit balancier pour le brin superieur entre les deux poulies

;)
0

#16 L'utilisateur est hors-ligne   Rhonalpin 

  • TK de Chariande
  • Groupe : Membres
  • Messages : 14
  • Inscrit(e) : 17-mars 08

Posté 21 mars 2008 - 00:13

 fufu, le 21 01 2006, 12:30, dit :

Juste posées au sol quand on en a pas besoin, elles sont hissées (En l'absence des cabines) au niveau des cables avec des treuils, un de chaques coté (On les voit, toujours sur ta première photo, accrochés au potences), puis tournées de 90° à la main, avant de poser délicatement (y'a pas d'raisons :) ) le chariot sur les porteurs.

En prenant ce TPH Samedi dernier, j'ai effectivement repéré ces bennes annexes.
J'ai supposé qu'elles sont destinées à évacuer une cabine qui serait bloquée en pleine ligne.
Mais alors, dans un tel cas, par quel moyen sont-elles tirées ?
Autrement dit, quel est leur câble tracteur ?
0

#17 L'utilisateur est hors-ligne   Raphaël B 

  • DMC du Pontillas
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 132
  • Inscrit(e) : 11-octobre 06

Posté 21 mars 2008 - 01:14

 Rhonalpin, le 20 03 2008, 23:13, dit :

 fufu, le 21 01 2006, 12:30, dit :

Juste posées au sol quand on en a pas besoin, elles sont hissées (En l'absence des cabines) au niveau des cables avec des treuils, un de chaques coté (On les voit, toujours sur ta première photo, accrochés au potences), puis tournées de 90° à la main, avant de poser délicatement (y'a pas d'raisons :) ) le chariot sur les porteurs.

En prenant ce TPH Samedi dernier, j'ai effectivement repéré ces bennes annexes.
J'ai supposé qu'elles sont destinées à évacuer une cabine qui serait bloquée en pleine ligne.
Mais alors, dans un tel cas, par quel moyen sont-elles tirées ?
Autrement dit, quel est leur câble tracteur ?


Le câble en question ce trouve en parallèle des trois câbles côtés intérieur à la ligne , on peut l'apercevoir sur les photos de la gare de départ et des pylônes .

En gare de départ
sur les pylônes l'on peut voir une troisième voie de roulement à côté des sabots côté intérieur à la ligne.

Le câble est très certainement disposé comme le câble tracteur en boucle continu et est donc entrainé par une motorisation auxiliaire de secours. :wub:

Ce message a été modifié par Raphaël B - 21 mars 2008 - 10:17 .

0

#18 L'utilisateur est hors-ligne   Rhonalpin 

  • TK de Chariande
  • Groupe : Membres
  • Messages : 14
  • Inscrit(e) : 17-mars 08

Posté 21 mars 2008 - 14:44

Merci, :wub:
Je n'avais pas remarqué ce câble.
(Tellement de choses à voir ! :) )
0

#19 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 312
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 01 août 2008 - 09:44

 Satellit, le 20 01 2006, 13:15, dit :

Voici un extrait du site du journal "L'Humanité" :Poma:


Citation

Procès du téléphérique de Vaujany, sept ans après le drame

Le procès de l?accident du téléphérique de Vaujany (Isère), en janvier 1989, qui avait coûté la vie à huit personnes, s?est ouvert hier à Grenoble. Cinq responsables des entreprises de construction de l?installation sont jugés pour homicides involontaires.

LE décrochage d?une cabine du téléphérique de Vaujany, dans l?Isère, avait fauché huit vies, le 13 janvier 1989. Le drame était survenu une semaine avant l?inauguration du « plus grand téléphérique du monde », comme il était présenté alors. Les victimes étaient des techniciens des deux entreprises maîtres d?oeuvre du chantier : le constructeur Pomagalski et la Société d?aménagement touristique de la station de L?Alpe-d?Huez (SATA). Cinq responsables de ces sociétés comparaissent depuis hier devant le tribunal correctionnel de Grenoble pour homicides involontaires. Ils sont passibles de trois mois à deux ans de prison. Un rapport d?experts accablant, rendu quatre mois après l?accident, avait révélé un ouvrage conçu et monté à la va-vite pour arriver premier dans la course à « l?or blanc », qui enfiévrait alors les montagnes des Alpes.

Le procès s?ouvre après sept ans d?instruction et une bataille de procédure exténuante pour les familles des victimes, qui attendent maintenant un jugement « exemplaire ». La tension était palpable hier, dans la salle d?audience archicomble, alors que certains plaignants ne trouvaient pas à s?asseoir et lançaient qu?on voulait « étouffer l?affaire ». Après l?évanouissement d?une des parentes de victimes (les parties civiles sont au nombre de trente-huit), le président du tribunal a préféré suspendre l?audience pour une heure. Les débats ont ensuite été transportés dans une salle plus vaste. La première journée a été consacrée au rappel des faits et s?est placée sur un plan technique.

Le 13 janvier 1989, la benne du téléphérique de Vaujany se décroche et chute sur deux cents mètres. Huit techniciens du chantier, âgés de 18 à 31 ans, qui procédaient alors au dernier essai du téléphérique avant son ouverture au public, trouvent la mort dans l?accident. Les premières constatations d?experts, rendues en avril de la même année, relèvent un « vice de conception » et l?utilisation de matériaux inadéquate. D?autres rapports de spécialistes établissent que le téléphérique de Vaujany est une piètre copie d?un système de montage suisse, « présentant lui-même un vice de conception le rendant intrinsèquement dangereux ».

L?enquête administrative met surtout en lumière « le contexte général de précipitation » dans lequel a eu lieu la signature des marchés puis le déroulement des travaux. L?entreprise Pomagalski, non spécialiste des téléphériques, avait relevé le défit de construire l?engin en dix mois alors que ces principaux concurrents avaient demandé un délais de deux ans. Le service technique des remontés mécaniques, qui dépend du ministère des Transports, n?a pas pris le temps non plus d?effectuer les contrôles nécessaires. L?enquête a également mis au jour des rivalités professionnelles entre la société Pomagalski et le maître d?oeuvre du chantier, Jean-Pierre Creissels, engendrant des « absences de concertation » qui se sont avérées dramatiques. Le projet, soutenu par l?ancien maire de Grenoble, Alain Carignon, devait aussi permettre à la petite commune de Vaujany, situé au coeur du massif de l?Oisans, de devenir une station de sports d?hiver comme les autres. Les retombées économiques étaient considérables : de l?ordre de 280 millions de francs.

Comme le rappelait quelques mois après le drame l?un des avocats de parents des victimes, Me André Soulier : « L?impératif économique l?a emporté sur l?observation des règles de sécurité. » Pour preuve, en août 1989, alors qu?aucune inculpation n?était encore prononcée, il était déjà question de remettre en route les travaux du téléphérique de Vaujany.



ANNE CICCO.




A noter la rivalité entre :) et Creissels ... :)



Et ub lien vers une page de Skipass parlant de cet tragédie :


>>>ICI<<<



Les premières constatations d'experts, rendues en avril de la même année, relèvent un « vice de conception » et l'utilisation de matériaux inadéquate.. Dautres rapports de spécialistes établissent que le téléphérique de Vaujany est une piètre copie d?un système de montage suisse, « présentant lui-même un vice de conception le rendant intrinsèquement dangereux ».
(...) L'entreprise Pomagalski, non spécialiste des téléphériques, avait relevé le défit de construire l?engin en dix mois alors que ces principaux concurrents avaient demandé un délais de deux ans.

Hmmmmm.... Ca me rappelle le bricolage du Vanoise Express (accident lors d'essais, câbles porteurs à remplacer, absence de frein de chariot, conception du treuil d'une ahurissante et inutile complexité et j'en passe).

Le rapport d'accident est-il disponible en ligne?
0

#20 L'utilisateur est hors-ligne   antidote 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 205
  • Inscrit(e) : 02-mai 08

Posté 01 août 2008 - 20:48

Il serait intéressant de savoir quelle a été la décision de justice rendue.

Concernant l'article, je trouve que l'observation sur l'absence d'expérience de POMA en ce qui concerne les TPH n'est pas totalement fausse, car ce n'est pas la spécialité de ce constructeur et cela reste sa réalisation la plus importante en terme de capacité des véhicules. Mais quand même, ce n'était pas le premier TPH construit par POMA, le FIRM en annonce 7 autres. Par contre, c'est la dernière réalisation importante de POMA sur ce type d'appareil.

Ce qui est très impressionnant en revanche, c'est la "précipitation" de ce chantier. En fait, en l'espace de 3 ans, POMA a construit toutes les remontées de Vaujany. Et d'ailleurs, les deux téléphériques sont les dernières remontées créées (1990), depuis plus d'investissement important, et je serais curieux de savoir si la station envisage, dans l'avenir, près de 20 après l'accident, de renouveller sa confiance au constructeur... très implanté sur le massif des grandes rousses (un peu moins ces dernières années, Doppel a fait son apparition dans le parc...). Il est vrai que l'année suivante, en 1991, le TCP Enversin a été construit par Montaz Montino, mais je suppose que le projet était déjà lancé...
0

  • 3 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)