Forums Remontées Mécaniques: TCD4 Grand Alpe (†) - Chantemerle / Serre Chevalier Vallée - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

  • 4 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

TCD4 Grand Alpe (†) - Chantemerle / Serre Chevalier Vallée Poma - 1973 > 2012

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Flanby 

  • DMC du Pontillas
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 107
  • Inscrit(e) : 02-février 05

Posté 22 mars 2005 - 15:33

Une journée à la Télécabine du Grand Alpe (Serre-Chevalier 1350)

Au départ de Serre-Chevalier 1350, 3 téléportés sont accessibles : le télésiège débrayable du Bletonet (6 places, 2003), le téléphérique de Serre-Ratier (60 places, 1984) et la télécabine du Grand Alpe (4 places, 1974). Et c'est sur ce dernier appareil que je travaille. J'ai donc voulu vous faire partager une journée type à cette télécabine.

Avant de dérouler le fil de cette journée, quelques données sur la remontée mécanique en question. La Télécabine du Grand Alpe se présente en 2 tronçons, le premier partant de la station à 1350 m pour arriver au plateau de Serre Ratier à 190 0m d'altitude. Le second enchaîne pour arriver sur le secteur du Grand Alpe à un peu moins de 2200 m.

Image IPB
Le plateau de Serre-Ratier vu depuis la sortie de la Télécabine

Pour plus de facilités, la gare de départ est nommée G1, la gare d'arrivée du premier tronçon G2, la gare de départ du deuxième tronçon G3 et la gare sommitale G4. Une équipe de 13 personnes est nécessaire au bon fonctionnement de l'appareil, à raison de 9 par jour qui se répartissent comme suit : 2 en G1, 5 en G2/G3 et 2 en G4. A la gare intermédiaire les 5 personnes ont chacunes leur poste à savoir une personne s'occupant du débarquement du premier tronçon, une deuxième à l'embarquement du deuxième tronçon, une troisième en tant que conducteur du deuxième tronçon (les moteurs se trouvant en gare de départ de chaque tronçon), une quatrième s'occupant de la descente et une cinquième dite "volante" en cas de surcroit d'activité sur un quai.

Image IPB
Lorsque la file d'attente atteint le lecteur de forfait, on considère qu'il y a affluence pour embarquer sur le deuxième tronçon

Image IPB
il n'y a pas de changement de cabine en gare intermédiaire. Un feu est donc à la disposition du personnel pour informer les clients du temps d'attente pour embarquer sur le deuxième tronçon

Données techniques :

Année de mise en service : 1974
Constructeur : Poma

1er tronçon
Longueur : 1676 mètres
Dénivelée : 528 mètres
Nombre de pylônes : 15
Débit : 960p/h
Motrice : aval
Nombre de cabines : 75
Espace entre véhicules en ligne : 43
Diamètre du câble : 33 mm

2e tronçon
Longueur : 1187 mètres
Dénivelée : 309 mètres
Nombre de pylônes : 12
Débit : 960p/h
Motrice : aval
Nombre de cabines : 60
Espace entre véhicules en ligne : 43
Diamètre du câble : 33 mm

La ligne "débit " merite une petite explication. En effet 3 débits différents sont possibles selon la fréquentation de la station. Officiellement (données constructeur) ces débits sont de 600p/h, 800p/h et 1200p/h. Pour des problèmes pratiques le débit de 1200p/h est impossible, de plus des cabines supplémentaires seraient nécessaires. Les 2 autres débits sont officieusement de 740p/h (au lieu de 600p/h) et de 960p/h (au lieu de 800p/h). Selon le débit choisi, 32 cabines restent en gare pour le 740p/h et 4 cabines pour le 960p/h sur les 127 cabines que comptent l'installation. Cette différence s'explique par le fait qu'à l'origine la Télécabine avait une vitesse de 3.2m/s alors qu'aujourd'hui (après modifications) sa vitesse est de 4m/s.

Maintenant que vous savez tout (ou presque) de la Télécabine, voici une journée type...


Tous les matins le même rituel, certains arrivent à 8h15 et vont rejoindre la café du Centre Commercial voisin, d'autres arrivent 5 minutes plus tard et s'installent dans la gare de déparet après avoir salué les collègues attendant la benne de service du Télépherique de Serre-Chevalier.
Tous les employés rejoignent leur appareil de montée, les moins frileux au TSD du Bletonet, les autres au Télépherique. A la Télécabine il n'y a que les employés de la Télécabine mais ils sont quand même accompagnés par les mécaniciens du garage (dameuses) et par l'équipe du restaurant d'Altitude du Grand Alpe.

Image IPB
Par le TSD montent les moins frileux et surtout les pisteurs qui eux, ont déjà les skis aux pieds (coucou spécial à ma soeur en bas à droite de la photo)

Image IPB
Une partie de l'équipe Télécabine

8h25, la benne de service du Télépherique emporte ses passagers, c'est le signal de début de journée. Regroupés au bord du quai, les "Telecabmen" s'installent dans leurs cabines, seul le conducteur du premier tronçon restera en bas.

Image IPB
La benne de service annoncant le départ

Et c'est parti, 7 minutes de montée pour rejoindre la gare intermédiaire de Serre-Ratier (1900m d'altitude). La première cabine emène le chef de service Télécabine et/ou son adjoint ainsi que le responsable de la gare sommitale et le conducteur du deuxième tronçon. La cabine qui suit emporte avec elle les surveillants de gare (dont je fais parti) de la station intermédiaire et de la gare de départ. Derrière nous se sont les employés du garage puis tout ceux du restaurant avec leur plateau de service pour monter la marchandise. Seules 7 cabines (+ 1 ou 2 plateaux de services) partent de la gare de départ. Tous les autres véhicules sont garés en gare intermédiaire.
Le temps de poser les sacs à dos et il faut ouvrir toutes les portes de la gare (chacun la sienne), retenir les cabines qui partent dans le contour du 1er tronçon et s'occuper du plateau de service pour ne pas qu'il ne cogne contre les cabines.

Image IPB
Portes (sortie G2 en haut et descente en bas)

Image IPB
Le plateau de service

Pendant ce temps le responsable de la gare sommitale est parti avec 3 cabines pour ouvrir la ligne du 2ème tronçon. En attendant tout le monde discute et prend la température de la journée qui s'annonce. Une fois la ligne déclarée ouverte le traînage du 2ème tronçon s'active et les équipes du restaurant montent. A nous de suivre pour dégarer les 60 cabines nécessaires au 2ème tronçon.

Image IPB
Les cabines garées du 2ème tronçon

Un de nous se place au cadencement (1 cabine toutes les 15 secondes en 960p/h et 1 toutes les 20 secondes en 740 p/h) et les autres se répartissent aux endroits stratégiques du garage.

Image IPB
Schéma tentant d'expliquer le décyclage des cabines


Image IPB
G3 : montée à droite

A cette heure là en gare intermédiaire nous sommes 6. Puisque seulement 4 personnes sont nécessaires pour dégarer, les 2 autres profitent de ces quelques minutes pour les vérifications quotidiennes de la mécanique et préparer le decyclage du premier tronçon.
En dégarant attention à ne pas faire dérailler les cabines de leur rail!!! L'amende n'est pas chère (1 euro) mais on peut perdre beaucoup de temps à la remettre en place. Alors pour éviter cela, chacun se met à un virage pour freiner les cabines.

Image IPB
Si la cabine n'est pas freinée, elle risque de dérailler !!

Une fois que l'un des personnels est libre, le premier tronçon se remet en route et il faut commencer à dégarer pour cette ligne.

Image IPB
Décyclage du 1er tronçon


Voici quelques photos pour essayer de comprendre un peu mieux quelque chose qui est difficile à expliquer par les mots :

Image IPB
Un ascenceur

Image IPB
Les rails de circulation des cabines

Image IPB
Mise en circulation des cabines sur le premier tronçon

Image IPB
Le rail noir se bascule pour permettre aux cabines de sortir du garage (position en virage, le reste du temps il est droit pour permettre aux cabines de circuler entre les 2 tronçons)

Image IPB
La ciruclation des cabines en gare intermédiaire pendant l'exploitation

Image IPB
Le rail basculant permettant d'engager les cabines sur le 2ème tronçon depuis le garage

Image IPB
Le rail d'engagement des cabines sur le premier tronçon depuis le garage (le rail noir vu ci-dessus s'y trouve en bout)

Le 2ème tronçon est fini d'être dégaré quand les 3 premières cabines sont rentrées en gare. Les cabines en trop qui n'ont pas été dégarées sont transférées sur le premier tronçon (cf. schéma ci-dessus). Le deuxième tronçon est alors arrêté.
Pendant ce temps le décyclage du premier tronçon est en cours. Quand il est terminé, le rail noir est basculé pour permettre aux cabines arrivant du deuxième tronçon de passer sur le premier. Dans la première cabine arrivant de G1 se trouve le deuxième personnel de G4 qui, lui, commence à 9h. En cours de décyclage du premier tronçon, le sureveillant de quai de G1 est redescendu pour préparer l'ouverture au public.
A ce moment là, le deuxième tronçon se remet en route et c'est parti pour la journée.

Image IPB
Le second tronçon avant son ouverture au public

Image IPB
Arrivée des premiers clients à 9h10 en gare intermédiaire

L'heure est venu d'aller boire son café. Les "vieux" d'abord et les "jeunes" ensuite. Le reste de la journée consiste à surveiller le bon transfert des cabines entre les 2 tronçons et d'aider et de guider les clients.

Image IPB
Aider les clients consiste à leur ouvrir les portes et les aider à mettre leurs skis dans les portes-skis (merci à Reneld d'avoir posé)

Image IPB
En période creuse, des décors sont imaginés et crées, pour la plus grande joie des clients en transit

A 12h les premiers commencent à manger. Les modes de remplacement des uns et des autres diffèrent selon les jours mais, en gros, 5 personnes mangent à 12h (3 de G2/G3, 1 de G1 et 1 de G4). En G1 reste obligatoirement un conducteur, qui mangera lui a 13h quand un conducteur de G2/G3 descendra le remplacer.
L'après midi reste comme le matin (embarquement et débarquement des clients) jusqu'à 16h25, heure de fermeture du deuxième tronçon (16h15 pour le premier). Il faut à présent nettoyer les quais et sortir la neige rentrée par les clients. La télécabine est l'appareil d'évacuation des clients retardataires par les pisteurs. La descente a donc une heure de fermeture officielle mais les clients sont accueillis jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus.
Une fois le passage du personnel du restaurant d'altitude avec le plateau de service (rempli des poubelles de la journée) et des derniers clients officiels, les deux tronçons sont désacouplés et on commence à garer le deuxième tronçon (le premier continuant à tourner).

Image IPB
Le rail de garage tombe et les cabines du second tronçon sont amenés vers le garage, tirées par la cordeline

Image IPB
Cabine empruntant la montée vers le garage

Image IPB
En entrée de gare les cabines sont tirées par le cordeline

Image IPB
En sortie de gare (embarquement des clients) les cabines sont cadencées par ce traînage à cliquets

Le garage des cabines reprend le même schéma que pour le décyclage, je ne vais donc pas m'étendre sur le sujet.

Image IPB
Le rail permettant de garer le second tronçon (en virage au dessus)

Une fois le deuxième tronçon garé, c'est parti pour le premier. Seules 4 cabines vont rester sur le quai d'embarquement de la descente pour que le personnel et les clients retardataires puissent descendre.
Pendant ce temps, en G4, le personnel attend le feu vert des pisteurs pour pouvoir fermer la gare. Ils ont garder 3 cabines dans le traînage pour pouvoir évacuer les derniers clients si nécessaires. Arrivés en G3 ils garent leur 3 cabines et la journée est terminée pour le deuxième tronçon. Ils finissent de nous aider pour garer le premier et une fois le feu vert des pisteurs, tout le monde descend en G1.
17h30, tout le monde est descendu, le moteur (très bruyant) du premier tronçon s'arrête et tout recommecera le lendemain.....!!

Quelques photos en complément :

Image IPB
La gare de départ G1

Image IPB

Image IPB
La gare intermédiaire

Image IPB
Ligne du premier tronçon depuis G1

Image IPB
Moteur thermique du premier tronçon

Image IPB
Pupitre deuxième tronçon

Image IPB
Pneus de transfert entre les 2 tronçons

Image IPB
Vue de G2/G3 depuis le fond du garage G2

Image IPB
La pince
Le PIB de la Chine a dépassé celui du Japon...bientôt le CA de Serre-Chevalier Vallée dépassera celui de la Plagne!!
1

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Thomas 

  • -.-
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 8 213
  • Inscrit(e) : 05-décembre 04

Posté 22 mars 2005 - 15:57

Super, merci pour ce reportage ;) ;)
Working together keeps our ropeways in motion
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Jul-Freerider 

  • TSD4B des Jasseries
  • Groupe : Membres
  • Messages : 260
  • Inscrit(e) : 27-février 05

Posté 22 mars 2005 - 22:40

Jolie reportage Flanby !!

Cette installation sera-t'elle remplacée dans les années à venir ? Que nous prévoi la CDA ?

J-Freerider
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   pap's 

  • DMC du Pontillas
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 077
  • Inscrit(e) : 03-janvier 05

Posté 22 mars 2005 - 23:20

magnifique flanby
tu as une superbe place B)
tres beau reportage
par contre ;)
vous devez avoir les poches du pantalon usé à ser che ;) ;)
Image IPB

je rigole....
le plus beau reportage pour moi faut que j'aille bientot faire un tour la bas...
c'est comment niveau neige??
merci :) :)
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Flanby 

  • DMC du Pontillas
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 107
  • Inscrit(e) : 02-février 05

Posté 23 mars 2005 - 18:06

Merci, merci B)

Et bien le cahier des charges de la DSP prévoit son remplacement en 2007 par une télécabine 8 ou 16 places.

Mais ce qui est prévu risque d'être modifié.

Aux dernières nouvelles la TC ne serait remplacer que sur son premier tronçon par un appareil peut-être avec plusieurs câbles (vent oblige).

Le second tronçon serait quand à lui remplacé par 2 TSD qui partirait dans des directions opposées (un vers le secteur Prorel et un vers le secteur Grand Alpe).

Remplacer la TC par un apparail à véhicules fermés que sur le premier tronçon vient du fait que tous les débutants vont être regroupés sur Serre-Ratier dès l'année prochaine. Il n'y a donc plus utilité pour eux d'avoir des véhicules fermés jusque là haut.

Mais bon, on est sur de rien et on attend.


Pour ta visite, attend l'année prochaine parce que si tu viens maintenant tu voudras plus jamais revenir !! ;)

PS: Pour les pantalons, ils nous changent les tenues pour l'année prochaine et on a demandé des poches plus résistantes !! ;) :)
Le PIB de la Chine a dépassé celui du Japon...bientôt le CA de Serre-Chevalier Vallée dépassera celui de la Plagne!!
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   dahut_calu 

  • TK Hörnli
  • Groupe : Membres
  • Messages : 87
  • Inscrit(e) : 20-mars 05

Posté 23 mars 2005 - 18:21

Bien joué ;)
Au fait petites questions :
- Les cabines sont d'origine ou elles ont été renouvellées ? Parce que je les trouve en super état !
- Comment se fait l'accroche du dessus de la pince sur la cable a olives ?

En tous cas encore bravo pour ce reportage !
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Flanby 

  • DMC du Pontillas
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 107
  • Inscrit(e) : 02-février 05

Posté 23 mars 2005 - 19:05

Non, les cabines ont été remplacées en 1998. A l'origine elles sont rouges, avec le pare-brise en 2 morceaux (cf. TC Praz et Foret à Courchevel pour ceux qui connaissent). Malheureusement je n'ai pas de photos de ces anciennes cabines.

Sur le dessus du chariot il y a 2 petites encoches où se glissent les olives pour tirer la cabine.

J'essaierais de faire des photos.
Le PIB de la Chine a dépassé celui du Japon...bientôt le CA de Serre-Chevalier Vallée dépassera celui de la Plagne!!
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   pap's 

  • DMC du Pontillas
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 077
  • Inscrit(e) : 03-janvier 05

Posté 23 mars 2005 - 23:11

Citation

PS: Pour les pantalons, ils nous changent les tenues pour l'année prochaine et on a demandé des poches plus résistantes !! 

;)
en tous cas meme tenu que nous aux karellis
jonathan & fletcher B) ;)
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   Flanby 

  • DMC du Pontillas
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 107
  • Inscrit(e) : 02-février 05

Posté 24 mars 2005 - 18:07

Ouais, ben j'espère que les votres sont plus étanches !! ;)
Le PIB de la Chine a dépassé celui du Japon...bientôt le CA de Serre-Chevalier Vallée dépassera celui de la Plagne!!
0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   pap's 

  • DMC du Pontillas
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 077
  • Inscrit(e) : 03-janvier 05

Posté 24 mars 2005 - 19:11

Citation

Ouais, ben j'espère que les votres sont plus étanches !! 

oh non à mon avis pas plus étanche....
cette a-m: pluie ;)
résultat sa traverse...
0

#11 L'utilisateur est hors-ligne   Flanby 

  • DMC du Pontillas
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 107
  • Inscrit(e) : 02-février 05

Posté 25 mars 2005 - 20:46

Voilà l'encoche où se glissent les olibes de la cordeline :

Image IPB
Le PIB de la Chine a dépassé celui du Japon...bientôt le CA de Serre-Chevalier Vallée dépassera celui de la Plagne!!
0

#12 L'utilisateur est hors-ligne   Thomas 

  • -.-
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 8 213
  • Inscrit(e) : 05-décembre 04

Posté 25 mars 2005 - 22:05

Merci Flamby ;)
c'est étrange qu'ils n'aient pas employés des pneux. maintenant ils rénovent les TC4 Pince S avec des pneux pour remplacer les câbles à olive ...
Voici un document (que je n'arrive plus à retrouver sur le site de Poma alors je l'upload ici qui parle de la rénovation des TC4 notamment
http://rmvalcenis.fr...ers/docserv.pdf
Working together keeps our ropeways in motion
0

#13 L'utilisateur est hors-ligne   Flanby 

  • DMC du Pontillas
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 107
  • Inscrit(e) : 02-février 05

Posté 26 mars 2005 - 18:29

La rénovation avait été envisagé mais elle coutait trop chère et le débit n'augmentait pas assez senseiblement.
Le PIB de la Chine a dépassé celui du Japon...bientôt le CA de Serre-Chevalier Vallée dépassera celui de la Plagne!!
0

#14 L'utilisateur est hors-ligne   dahut_calu 

  • TK Hörnli
  • Groupe : Membres
  • Messages : 87
  • Inscrit(e) : 20-mars 05

Posté 26 mars 2005 - 20:30

Merci pour la photo

Je crois qu'en changeant les cables pour des trains de pneus, il te faut aussi mettre une electronique de commande assez complexe (donc chere) pour gérer le cadencement, alors que la il se fait tout seul. Bon d'accord avec l'electronique l'automate arrive a rattrapper tout seul un trou sur la ligne, alors qu'avec le cable a olives il te faut lancer les cabines a la main...
0

#15 L'utilisateur est hors-ligne   Flanby 

  • DMC du Pontillas
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 107
  • Inscrit(e) : 02-février 05

Posté 30 mars 2005 - 14:45

Pour revenir sur le cadencement, sur les quais d'embarquement les cabines ne sont pas tirées par des cordelines mais par le traînage à cliquet. Cela permet un cadencement bien mieux qu'avec de simples cordelines (cf.TC4 Fréjus à Serre-Chevalier).
Mais il est vrai que s'il y a un trou ou un "coup de bourre" il faut pousser à la main ou relever le cliquet avec un jalon.

Quand au remplacement de cette télécabine je reviens sur ce que prévoit la DSP :
- 2007 : remplacement du deuxième tronçon par une TC 8 ou 16
- 2008 : remplacement du premier tronçon par une TC8 ou 16

J'ai donc immédiatement demandé à être d'office sur le deuxième tronçon à partir de l'hiver 2007/2008 ;)
Le PIB de la Chine a dépassé celui du Japon...bientôt le CA de Serre-Chevalier Vallée dépassera celui de la Plagne!!
0

#16 L'utilisateur est hors-ligne   Thomas 

  • -.-
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 8 213
  • Inscrit(e) : 05-décembre 04

Posté 31 mars 2005 - 13:22

:Poma: merci :Poma:

A propos de l'accélération (et du freinage des cabines)
plutot pour l'accélération : la cabine descends sur un rail et est embrayée sur la câble en bas de la pente. mais la vitesse de la cabine en bas peut varier .. ? ce qui fait que parfois ça peut secouer pas mal, non ? (et provoquer une usure plus importante ..

et de plus, si l'instalaltion s'arrete pour une raison X .. la cabine se retrouvera en bas de la pente, à une vitesse nulle, et à l'entrée du rail de débrayage .. elle poura dans tous les cas franchir ce rail ? car il faut quand même une forte importante pour ouvrir la pince .. ?

enfin, je pense que tout doit bien se passer car sinon àa fonctionnerais pas comme ça depuis 30 ans ...

mais je me pose quand même des questions ...

sinon, pour le ralentissement, il y a un dispositif d'entrainement des cabines au cas ou l'installation s'arrete en cours de montée, et que la cabine perde donc toute son énergie potentielle ? (enfin, je ne demande pas s'il y a car c'est obligé mais surtout quel est le principe .. pneux, câbles à olive (mais qui supposerais une vitesse variable .. ?)

voila :Poma:
Working together keeps our ropeways in motion
0

#17 L'utilisateur est hors-ligne   Flanby 

  • DMC du Pontillas
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 107
  • Inscrit(e) : 02-février 05

Posté 01 avril 2005 - 18:59

La solution à tous ces problèmes s'appellent les bras !!!!! :Poma:

L'installation s'arrête :

LA priorité : tirer la cabine qui rentre en gare pour ne pas qu'elle passe l'anti-retour. Si jamais elle le passe la pince se réembraye (qu'un levier seulement) et ne pourra plus se débrayer car elle ne passera plus de rail de debrayage. Il faut donc sortir le "virvir" (grand frère de mirza) qui est une sorte de manivelle pour remonter le levier de la pince et donc la réouvrir (35 min minimum d'arrêt) pour la repousser en gare.

Ensuite la seconde priorité c'est d'arrêter le balacement de la cabine qui était partie pour s'embrayer mais qui a buté sur le câble en arrivant en bas de la pente. Quand l'installation redémarre il faut la pousser pour l'aider à s'embrayer.

C cool la télécabine......!! :Poma:
Le PIB de la Chine a dépassé celui du Japon...bientôt le CA de Serre-Chevalier Vallée dépassera celui de la Plagne!!
0

#18 L'utilisateur est hors-ligne   Thomas 

  • -.-
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 8 213
  • Inscrit(e) : 05-décembre 04

Posté 02 avril 2005 - 11:14

d'accord .. vaut mieux éviter les arrets alors ...

merci pour toutes ces précisions Flamby :Poma:

Thomas
Working together keeps our ropeways in motion
0

#19 Invité_vincentn777_*

  • Groupe : Invités

Posté 13 avril 2005 - 22:55

Salut à tous !

Merci à Flamby pour ce merveilleux reportage.
Et ton pauv petit TC4 comme tu dis est l'ancetre du 3S et tout aussi passionnant pour ma part.
Il reste plus bcp de ces TC (sauf à Serre Che).
J'essaye de les faire revivre un peu à travers mon site sur les remontées mais tes photos sont trop bien.

Bravo.

Ce forum est hyper interessant également.

@peluche.

Vince
0

#20 L'utilisateur est hors-ligne   Flanby 

  • DMC du Pontillas
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 107
  • Inscrit(e) : 02-février 05

Posté 15 avril 2005 - 19:04

Merci scorp1350 et Vincentn777 !!

Scorp1350, il va falloir que tu me dises comment tu t'appelles parce que ptet que je te connais!! :Poma:

Besac c'est le surnom de Reneld?
Le PIB de la Chine a dépassé celui du Japon...bientôt le CA de Serre-Chevalier Vallée dépassera celui de la Plagne!!
0

  • 4 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)