Forums Remontées Mécaniques: La Compagnie des Alpes - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

La Compagnie des Alpes

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Les 3000 

  • TK de Chariande
  • Groupe : Membres
  • Messages : 24
  • Inscrit(e) : 11-septembre 11

Posté 29 avril 2012 - 21:53

Bonjour à tous.Voilà je voulais lançer un nouveau sujet, qui je pense n'as pas été débattue "la compagnie des alpes"
Je viens d'apprendre que la station à coté de chez moi, serre chevalier dans les hautes alpes est géré par cette compagnie, ma curiosité ma pousser a faire des recherche sur internet dont wiki et voilà que j'apprend que cette compagnie qui est coté en bourse gère plusieurs domaine en france.

Du coup je me pose plusieurs question:
Existe t-il d'autre compagnie ou société de ce genre qui gère des domaines skiable?
Qu'elle est l'interet ce cette compagnie et surtout sur le long terme?
Ya t-il des contrainte pour les communes?
Ne risque t-il pas du faîte de cette grosse compagnie d'avoir un certain monopôle sur le long terme et donc une augmentation des forfaits pour les skieurs?

Voilà le débats est ouvert
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Clément05 

  • TPH de l'Aiguille du Midi
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 4 423
  • Inscrit(e) : 22-mai 11

Posté 30 avril 2012 - 12:35

Voir le messageLes 3000, le 29 avril 2012 - 21:53 , dit :

Existe t-il d'autre compagnie ou société de ce genre qui gère des domaines skiable?
Qu'elle est l'interet ce cette compagnie et surtout sur le long terme?



Skiant à Serre Che, je peux répondre aux deux questions ci-dessus :
-Oui, il existe d'autres sociétés (ex : S3V (société des 3 vallées), STGM (société des téléphériques de la Gr Motte - Tignes)...
-Elle a un intêret car par exemple à SCV, depuis 2005, 60M d'euros ont été investit pour le domaine (notament avec les TSD6).

Voilà. :)
Reprise de mes photos et contenus interdite sans autorisation au préalable.

Liste de reportages prévus (photos faites) : voir ma page personnelle (profil). En cas de litiges, me contacter par MP.
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Thomas 

  • -.-
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 8 213
  • Inscrit(e) : 05-décembre 04

Posté 30 avril 2012 - 13:17

S3V, STGM sont des exploitants de domaine skiable, tout comme "Serre Che Ski Developpement" (si cela existe encore...).
A ne pas placer au même rang que la CDA.
D'autres groupes du même type que la CDA : Labellemontagne (groupe rémy loisirs) ou le groupe Maulin Montagne, par exemple.
Regarde dans le ML sur les CA des stations tu en aura une liste plus exhaustive.

Voir le messageClément05, le 30 avril 2012 - 12:35 , dit :

Voir le messageLes 3000, le 29 avril 2012 - 21:53 , dit :

Existe t-il d'autre compagnie ou société de ce genre qui gère des domaines skiable?
Qu'elle est l'interet ce cette compagnie et surtout sur le long terme?



Skiant à Serre Che, je peux répondre aux deux questions ci-dessus :
-Oui, il existe d'autres sociétés (ex : S3V (société des 3 vallées), STGM (société des téléphériques de la Gr Motte - Tignes)...
-Elle a un intêret car par exemple à SCV, depuis 2005, 60M d'euros ont été investit pour le domaine (notament avec les TSD6).

Voilà. :)

Working together keeps our ropeways in motion
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   Thibaut 

  • TCD8 du Lys
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 637
  • Inscrit(e) : 28-septembre 08

Posté 30 avril 2012 - 13:41

Voir le messageClément05, le 30 avril 2012 - 12:35 , dit :


Skiant à Serre Che, je peux répondre aux deux questions ci-dessus :
-Oui, il existe d'autres sociétés (ex : S3V (société des 3 vallées), STGM (société des téléphériques de la Gr Motte - Tignes)...
-Elle a un intêret car par exemple à SCV, depuis 2005, 60M d'euros ont été investit pour le domaine (notament avec les TSD6).

Voilà. :)


A propos des investissements, on se rend compte que la CDA, investi beaucoup moins que ses prédécesseurs, qu'il y a également des budgets de maintenance moins élevés, leur politique est très centrée sur les économies. -_-
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Néoto 

  • TPH du Sancy
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 2 481
  • Inscrit(e) : 28-mars 08

Posté 30 avril 2012 - 20:39

Je n'ai rien à reprocher personnellement aux stations "CDA", que je n'ai jamais fréquenté jusqu'à présent par ailleurs, mais ce qu'il ne faut jamais perdre de vue par rapport à ces stations dont l'exploitation est "sous-traitée" à un exploitant externe, comme sait le faire la CDA en partenariat avec les communes, c'est qu'une partie (voir une bonne partie) du bénéfice réalisé part directement dans les caisses de la société, vu que celle-ci doit rémunérer (et c'est tout à fait logique) ses actionnaires (la caisse des dépôts et consignations en étant le principal je crois dans le cas de la CDA) ainsi que financer son fonctionnement et ses futurs projets. Dans le cas de la CDA, cela se traduit par un investissement nul dans les parcs de loisirs du groupe et un vieillissement du parc des remontées mécaniques dans les domaines skiables qui sont gérés par la CDA. Dans le cas des gros exploitants, ce n'est pas encore trop frappant vu le remplissage assez incroyable de certaines stations tout au long de la saison, mais la comparaison ne tient pas face aux petits exploitants français ou aux pays voisins. Je reste convaincu qu'une gestion, certes par une société commune à l'ensemble du domaine ou de la région de ski par soucis d'économies d'échelle, exclusivement exercée par un exploitant local, directement détenu par les communes, certaines industries ou personnes de la région, est nettement plus positive pour le développement d'un domaine que via une société comme la CDA. Et d'ailleurs, je pense qu'en dehors de la France, ce modèle reste l'un des plus répandu. ;)
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   benj 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 3 005
  • Inscrit(e) : 27-octobre 05

Posté 30 avril 2012 - 20:47

Voir le messageLes 3000, le 29 avril 2012 - 21:53 , dit :

Qu'elle Quel est l'interet l'intérêt ce de cette compagnie et surtout sur le long terme?
=> quel est l'intérêt pour qui ?

Voir le messageLes 3000, le 29 avril 2012 - 21:53 , dit :

Ne risque t-il risque-t-il pas du faîte fait de cette grosse compagnie d'avoir un certain monopôle monopole sur le long terme et donc une augmentation des forfaits pour les skieurs?
=> il ne pourra pas y avoir de monopole dans la mesure où la CDA n'investira jamais dans de petits exploitants peu rentables relativement aux grosses structures absorbées.
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Blick 

  • TCD2 de la Cote 2000
  • Groupe : Membres
  • Messages : 492
  • Inscrit(e) : 08-février 08

Posté 30 avril 2012 - 21:13

trouvé sur le net :

CDA (Compagnie des Alpes) est un acteur majeur de la production de loisirs actifs en Europe. Le groupe est présent sur 26 sites, dont 11 grands Domaines skiables des Alpes (dont les Tignes, Val d'Isère, Les Arcs, La Plagne, Les Menuires, Les 2Alpes, Méribel et Chamonix) et 15 Parcs de loisirs (dont Parc Astérix, Musée Grévin, Walibi et Futuroscope) situés en France (9), en Belgique (3), aux Pays Bas (2) et en Allemagne.
En outre, CDA (Compagnie des Alpes) détient des participations dans 4 domaines skiables et dans 7 parcs de loisirs en France, en Suisse, en Belgique et en Angleterre.
En 2010/11, le groupe a accueilli près de 23 millions de visiteurs.
Le CA par activité se ventile entre exploitation de Domaines skiables (56%) et exploitation de Parcs de loisirs (44%).


pour "les 3000"
Ce n'est pas la CDA qui est cotée en bourse, ce sont les actions.
Lesquelles actions n'appartiennent pas à la CDA, mais aux actionnaires, dont la Caisse des Dépôts et Consignations. La CDA est une filiale de la Caisse des Dépôts.

le cours d'aujourd'hui est 15.31€
en 5 ans, le cours a baissé de 59% : valeur la plus haute : 38.90€
la prévision de dividende en 2012 est 0.90€ (par action), soit un rendement (brut)de 5.8%. mieux que le livret A quand même !
mais ... charges sociales et impôts à déduire.

le cours de l'action peut baisser, cela n'empêche pas la CDA de verser des dividendes.

Ce message a été modifié par Blick - 30 avril 2012 - 21:34 .

0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   monchu 

  • TPH du Sancy
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 2 359
  • Inscrit(e) : 17-juin 07

Posté 30 avril 2012 - 21:49

A ceux qui ont la mémoire un peu courte :

La CDA a été créée à la fin des années 80 pour voler au secours de nombre de domaines skiables français en mauvaise santé financière, touchés par une série d'hivers sans neige. L'Etat ne pouvant intervenir directement, c'est son bras armé, la Caisse des Dépôts & Consignations, qui a racheté/recapitalisé etc... les exploitants concernés.

C'est assez amusant d'ailleurs d'entendre le personnel politique local de telle ou telle vallée comparer la CDA à la World Company, alors qu'il y a vingt ans, ils faisaient des mains et des pieds pour obtenir une intervention financière de l'Etat :)

Ce message a été modifié par monchu - 30 avril 2012 - 21:50 .

1

#9 L'utilisateur est hors-ligne   benj 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 3 005
  • Inscrit(e) : 27-octobre 05

Posté 30 avril 2012 - 22:01

Voir le messageBlick, le 30 avril 2012 - 21:13 , dit :

La CDA est une filiale de la Caisse des Dépôts.

le cours d'aujourd'hui est 15.31€
en 5 ans, le cours a baissé de 59% : valeur la plus haute : 38.90€
la prévision de dividende en 2012 est 0.90€ (par action), soit un rendement (brut)de 5.8%. mieux que le livret A quand même !
mais ... charges sociales et impôts à déduire.

le cours de l'action peut baisser, cela n'empêche pas la CDA de verser des dividendes.

La CDA n'est plus une filiale de la CDC mais est désormais une société indépendante. La CDC est actuellement l'actionnaire principal de la CDA mais n'est pas majoritaire.
Pour reprendre ta phrase : le cours de l'action peut baisser, cela n'empêche pas la CDA de toujours dégager des bénéfices, sans quoi elle ne pourrait pas verser de dividendes.
0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   Blick 

  • TCD2 de la Cote 2000
  • Groupe : Membres
  • Messages : 492
  • Inscrit(e) : 08-février 08

Posté 30 avril 2012 - 23:03

Voir le messagebenj, le 30 avril 2012 - 22:01 , dit :


La CDA n'est plus une filiale de la CDC mais est désormais une société indépendante. La CDC est actuellement l'actionnaire principal de la CDA mais n'est pas majoritaire.
Pour reprendre ta phrase : le cours de l'action peut baisser, cela n'empêche pas la CDA de toujours dégager des bénéfices, sans quoi elle ne pourrait pas verser de dividendes.

bien entendu.

quelques actionnaires (trouvé sur le net) :

CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS : 39,81 %

MG INVESTMENT MANAGEMENT LIMITED : 11,63 %

OPCVM FRANCAIS : 10,20 %

SOC FINANCIERE DE VAL ISERE : 8,74 %

ACTIONNAIRES INDIVIDUELS : 7,21 %

CRCAM DES SAVOIE (Crédit Agricole) : 6,96 %
0

#11 L'utilisateur est hors-ligne   jfd_ 

  • FUN de la Grande Rochette
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 879
  • Inscrit(e) : 30-août 07

Posté 30 avril 2012 - 23:35

Euh, pas tout à fait. La répartition des actionnaires en date de septembre 2011 est la suivante :

Image IPB
Source : documentation des actionnaires de la CDA.

PS : Précision : Je n'ai aucune action de la CDA
Envie d'appréhender l'entrainement cycle? Visitez le site VO2 Cycling ( http://www.vo2cycling.fr )
0

#12 L'utilisateur est hors-ligne   benj 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 3 005
  • Inscrit(e) : 27-octobre 05

Posté 01 mai 2012 - 08:04

Pour être tout à fait précis (détail des investisseurs des groupes bancaires cités) :
1. Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) : 39,81%
2. Sofival : 8,74%
3. Crédit Agricole des Savoie : 6,96%
4. Banque Populaire des Alpes : 3,84%
5. BPCE : 2,40%
6. Caisse d'Epargne Rhône-Alpes : 1,75%
7. Crédit Agricole Rhône Alpes : 0,37%

Ce message a été modifié par benj - 01 mai 2012 - 08:05 .

0

#13 L'utilisateur est hors-ligne   antidote 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 205
  • Inscrit(e) : 02-mai 08

Posté 01 mai 2012 - 10:14

Pour revenir aux discussions précédentes, il ne faut pas oublier que l'exploitant obtient un marché dans le cadre d'une convention de DSP qui le lie à la commune concernée. Lorsque la convention est conclue, il y a une négociation qui concerne notamment les investissements sur le domaine skiable. Tous les scénarios sont possibles, mais le plus souvent, si l'exploitant s'engage à des investissements lourds en remontées mécaniques, il obtiendra une durée de convention longue, qui lui assure un retour sur ces investissements. Inversement, si la convention a une courte durée, peu d'investissements sont prévus, ou ils sont portés par la commune qui en délègue seulement l'exploitation moyennant des loyers.
0

#14 L'utilisateur est hors-ligne   monchu 

  • TPH du Sancy
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 2 359
  • Inscrit(e) : 17-juin 07

Posté 22 juin 2016 - 16:31

Le rapprochement en cours entre la Compagnie des Alpes et le géant chinois Fosun, qui a acheté récemment le Club Med, commence à agiter les stations exploitées par la CDA.

Rappel des faits tout d'abord : http://www.lemonde.f...34948_3234.html

Citation

Fosun négocie son entrée dans la Compagnie des Alpes

Un an après avoir obtenu les clés du Club Méditerranée, Guo Guangchang reste attiré par la France. Fosun, le conglomérat contrôlé par le milliardaire chinois, est en négociations en vue de prendre une participation, de l’ordre de 10 % à 15 %, dans la Compagnie des Alpes, indiquent des sources concordantes. Le « Warren Buffett chinois » deviendrait ainsi l’un des principaux actionnaires de la société qui exploite onze des plus fameux domaines skiables français (Tignes, Val d’Isère, Les Arcs, les Deux Alpes, etc.), ainsi que le Parc Astérix, le musée Grévin, ou encore le Futuroscope de Poitiers.

Au moment où AccorHotels cherche à freiner les appétits d’un autre investisseur chinois, les tractations engagées avec Fosun sont, elles, totalement amicales. Depuis plus d’un an, le PDG de la Compagnie des Alpes, Dominique Marcel, cherche un ou des partenaires pour muscler son capital et accélérer le développement international de l’entreprise. « Nous avons des contacts avec divers groupes, pas seulement chinois, assure-t-il. Les discussions sont désormais plus approfondies, et j’aimerais aller vite. L’entreprise étant cotée, nous avons tout intérêt à organiser cette recomposition du capital plutôt que de nous retrouver avec un actionnaire rampant. »

Des divers candidats en lice, Fosun est celui avec lequel les pourparlers sont les plus avancés, précise un proche du dossier. Ses dirigeants ont déjà rencontré ceux de la Caisse des dépôts, actionnaire de référence avec 40 % du capital.

Le groupe de Shanghaï ne peut être qu’intéressé. Depuis quelques années, il investit massivement dans les loisirs et le tourisme, un de ses grands métiers avec l’assurance. Il a pris des participations dans le Club Med, mais aussi dans les agences Thomas Cook, dans le Cirque du Soleil, ou encore dans un domaine de ski à Hokkaido (Japon). Son ambition est de constituer ainsi un « écosystème », de faire travailler toutes ces entreprises ensemble, et de les aider à profiter de l’explosion du tourisme chinois.

« Les statistiques montrent que l’an dernier, les touristes chinois ont dépensé plus que tous les autres au monde, souligne la direction de Fosun pour justifier son attrait pour la Compagnie des Alpes. De plus en plus de riches Chinois vont passer du temps en France et y dépenser de l’argent, donc c’est intéressant pour nous d’investir dans l’hôtellerie et le tourisme français. »

Ces réflexions rejoignent celles du PDG de la Compagnie des Alpes. Depuis quelques années, M. Marcel a poussé son entreprise à sortir de ses frontières, en commençant par des missions d’ingénierie pour des opérateurs étrangers. Récemment, la Compagnie a ainsi été choisie pour aider à ouvrir la station de ski de Thaiwoo, qui accueillera des épreuves des jeux olympiques de Pékin en 2022.

A présent, il s’agit d’aller plus loin, et que la société exploite elle-même des sites loin de ses bases. En particulier en Chine. « Or dans ce pays, on ne peut pas se développer seul, considère M. Marcel. Il faut passer par des sociétés communes, et avoir si possible ses partenaires chinois à son capital. » L’affaire, pourtant, n’est pas simple. Elle nécessite un accord sur le prix de la Compagnie des Alpes, une société qui pèse 395 millions d’euros en Bourse, et que certains estiment sous-évaluée.

Surtout, la perspective que des Chinois entrent au capital suscite des craintes en Savoie. « Si l’entreprise a besoin de partenaires financiers, on peut en trouver sans aller si loin ! », s’exclame Fabrice Pannekoucke, maire (LR) de Moûtiers. « Au nom des élus de la montagne », le député (LR) Hervé Gaymard s’est lui aussi déclaré hostile à toute « dilution du capital de la Compagnie des Alpes au profit d’investisseurs étrangers ». interpellé, le ministre de l’économie Emmanuel Macron a promis à l’Assemblée nationale, le 22 mars, que la Caisse des dépôts ne vendrait pas une action de sa filiale, et en garderait donc le contrôle. Pas question qu’après avoir pris 10 % ou 15 % du capital, un groupe tel que Fosun devienne peu à peu majoritaire, comme cela a été le scénario au Club Med.

Pour la Compagnie des Alpes, s’implanter dans des zones en essor comme la Chine et y capter de nouveaux clients susceptibles de visiter ses sites historiques est jugé indispensable. En France et au Benelux, ses terres privilégiées, l’entreprise ne peut en effet espérer des miracles, compte tenu de la faible croissance économique.

Elle n’y reste pas inactive pour autant. En montagne, elle fait tout pour attirer les skieurs, alors que la fréquentation des stations stagne dans la plupart des pays européens. Il s’agit à la fois d’offrir aux clients des activités originales et de rénover les résidences, dont certaines commencent à dater. Côté parcs de loisirs, les investissements visent à ce que les clients partent avec des étoiles dans les yeux… et reviennent. L’ensemble commence à porter ses fruits. L’exercice en cours devrait ainsi se terminer sur une hausse du chiffre d’affaires de près de 6 %, selon les analystes de Portzamparc.


L'affaire a été portée jusqu'à l'Assemblée Nationale cette semaine :

http://france3-regio...ne-1030655.html

Citation


L'inquiétude d'Hervé Gaymard autour de l'ouverture du capital de la Compagnie des Alpes à la Chine

Fleuron de l'industrie touristique française, la Compagnie des Alpes a reçu des marques d'intérêt d'investisseurs chinois pour entrer à son capital. De quoi déclencher l'inquiétude d'Hervé Gaymard. Le député Les Républicains de Savoie l'a fait savoir à l'Assemblée nationale, ce mardi 21 juin.


On parle depuis plusieurs semaines de l'arrivée du conglomérat chinois Fosun, -déjà propriétaire du Club Med-, dans La Compagnie des Alpes en vue de prendre une participation de 10 à 15% du groupe français.

La Compagnie ne nie pas être à la recherche d'un "partenaire" financier pour l'aider à se développer à l'international. Mais le groupe, -à la tête de 11 domaines skiables (dont Tignes, Val d'Isère, Les Arcs, les Deux Alpes) et 13 destinations de loisirs (Parc Astérix, Grévin, Walibi, Futuroscope)-, est actuellement contrôlé à 40% par la Caisse des dépôts, donc par l'Etat.

D'où cette prise de parole du député savoyard Hervé Gaymard. "Dans une économie mondialisée, il faut garder impérativement les centres de décisions en France", a-t-il lancé à l'Assemblée nationale, "la Compagnie des Alpes est une formidable entreprise dont la prospérité est assise sur les délégations de service public que consentent les communes supports des stations de sports d'hiver. Sans délégation, il n'y a pas de Compagnie des Alpes. Je comprends que la Compagnie veuille aller sur le marché chinois. Mais nul besoin pour cela d'ouvrir son capital. Il suffit de créer une société d'investissement conjointe avec les partenaires chinois (...) Au nom des élus de la montagne, je vous conjure de faire barrage à ce projet car nous allons être dépossédés de nos centres de décisions."

En réponse, le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, a rappelé l'attachement de la France à "l'un des fleurons de l'économie touristique de notre pays". Pour le ministre, "ce qui compte" c'est que la Caisse des dépôts reste "l'actionnaire de référence", "et elle le restera!".


Et enfin une interview détaillée du député Hervé Gaymard :

https://www.francebl...d9-d36b522cd8a3
0

#15 L'utilisateur est hors-ligne   Persil 

  • DMC des Grandes Platières
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 683
  • Inscrit(e) : 26-mai 08

Posté 13 décembre 2018 - 20:57

La Cie des Alpes privilégie un partenariat avec le chinois Fosun

"La Compagnie des Alpes a finalement opté pour un partenariat avec le conglomérat chinois Fosun, faute d'une alliance capitalistique, attendue de longue date, qui n'a pas pu se concrétiser.
L'exploitant de stations de ski et de parcs à thèmes, qui avait encore assuré en mai 2018 qu'il travaillait toujours à l'ouverture de son capital afin d'accélérer son expansion internationale, a en effet annoncé lundi soir un partenariat industriel avec le propriétaire du Club Med"
(...)

Ce message a été modifié par Persil - 13 décembre 2018 - 21:07 .

0

#16 L'utilisateur est hors-ligne   louislp 

  • TCD12 du Prorel
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 829
  • Inscrit(e) : 03-janvier 18

Posté 13 décembre 2018 - 21:23

La Compagnie des Alpes aura don plus de contrôle sur les Club Med : il y en a 2 à la Plagne, 2 aux Arcs, 1 à Peisey-Vallandry, 1 à Val d'Isère, 1 à Tignes, 2 à Méribel, 1 à Serre Chevalier, 1 aux 2 Alpes, 1 à Samoëns sans oublier celui de Valmorel ! On a donc 13 Club Med dans les stations de la CDA, ce qui représente un grand nombre de skieurs. C'est du donnant-donnant : les chinois viendront dans les Club Med et autres hôtels en France tandis que la CDA pourra encadrer le Club Med dans ses stations.
0

#17 L'utilisateur est hors-ligne   Sidious 

  • TSD4 du Plan du Four
  • Groupe : Membres
  • Messages : 222
  • Inscrit(e) : 07-décembre 15

Posté 23 décembre 2018 - 16:10

hello,
il n'y a plus de Club-Med aux 2 Alpes, le batiment a été racheté par "LES VILLAGES CLUBS DU SOLEIl"
0

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)