Forums Remontées Mécaniques: TPH de la Grande Motte - Tignes (Espace Killy) - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

  • 6 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

TPH de la Grande Motte - Tignes (Espace Killy) Von Roll - 1975

#41 L'utilisateur est hors-ligne   Abr 

  • TCD4 de la Daille
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 556
  • Inscrit(e) : 01-janvier 16

Posté 18 septembre 2016 - 00:06

Voir le messageValmo*, le 17 septembre 2016 - 19:56 , dit :

peu être aussi que tous ne ce valent pas et que si Doppel avait été français .... :)

D'accord avec toi. ;)

Il faut dire que Garaventa a la plus grande expérience dans les appareils à mouvements va-et-vient. C'est donc un peu "normal" que ce constructeur soit choisi.
Sinon, par rapport aux remarques sur les "constructeurs étrangers", si on part dans cette voie, pratiquement tous les pays du monde ont affaire avec des constructeurs "étrangers", les exploitants s'en fichent dans 90% des cas de l'origine du constructeur. J'ai moi-même fait le décompte des remontées construites en 2015 par Leitner, Poma, BMF et DG; résultats: sur 159 rm's construites en 2015, 103 étaient Doppelmayr-Garaventa, 25 étaient Leitner, 32 Poma et 9 BMF. Cela prouve quand même l'omniprésence de l'austro-suisse sur le marché mondial.
Il faut dire que les exploitants ont beaucoup tendance à garder confiance dans un seul et même constructeur ou à seulement laisser une chance à un autre producteur de rm's, "juste pour voir".
Bref, j'arrête le HS. :)

Ce message a été modifié par Abr - 18 septembre 2016 - 00:20 .

Toutes mes photos et citations sont soumises aux droits d'auteur.
0

#42 L'utilisateur est hors-ligne   Miamivince 

  • TSD6 de l'Eau d'Olle
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 301
  • Inscrit(e) : 03-février 12

Posté 19 septembre 2016 - 10:07

Voir le messageFrançois05, le 17 septembre 2016 - 12:37 , dit :

Ce sont finalement les 4 câbles porteurs qui sont changés cet été (en ce moment) l'ouverture pour le 1er Octobre de la station est donc compromise pour cette année.

C'est officiel, le site de Tignes indique que le TPH n'ouvrira pas le 1er octobre mais plutôt pour les vacances de la Toussaint.
0

#43 L'utilisateur est hors-ligne   j'ib 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 4 954
  • Inscrit(e) : 26-juin 09

Posté 09 octobre 2016 - 20:51

Quelques photos en vrac de cette semaine :

Image IPB

Image IPB

Image IPB
Vive le ski et les Rm's !! :)
0

#44 L'utilisateur est hors-ligne   jclf 

  • TCD12 du Prorel
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 727
  • Inscrit(e) : 16-septembre 07

Posté 03 mars 2017 - 21:28

Voir le messageGuillaume69, le 02 septembre 2016 - 19:06 , dit :

Tignes et Val d'Isère m'impressionneront toujours pas le refus d'acheter du matériel ou faire rénové par des entreprises françaises.
Voir Garaventa en France est tout de même assez rare.


A propos du téléphérique de la Grande Motte, c'est tout simplement le constructeur historique qui suit ce téléphérique depuis sa création qui intervient : Image IPB depuis intégré au groupe Image IPB commercialité sous la marque Image IPB. De ce que j'en sais, c'est toujours eux qui sont intervenus sur le téléphérique de Tignes, et ce n'est pas prêt de changer à mon avis.
1

#45 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 280
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 11 juin 2017 - 16:55

Voici les citations originales (vu qu'elles peuvent disparaître sans préavis), déjà mentionnées plus haut sous forme de liens:

http://www.haute-tar...tees-en-general


Citation

Re: A propos des remontées en général

Message Nico le Jeu 29 Jan - 11:56

Bonjour à tous,

Je tiens à apporter quelques précisions concernant l'arrêt du TPH depuis un certain temps.

Effectivement une violente tempête a fait de gros dégâts sur le télé, bien plus que du givre nous avons eu un phénomène météo rarement vu à cette époque, LPN à plus de 2500 m, violent refroidissement puis redoux... sans compter du vent à 70 m/s...
Bien plus que du givre tout a été "englacé" à tel point que 132 T de contrepoids + 35 T de contrepoids additionnels se sont retrouvés à 15 m du sol, soit prêt de 200 T par voie, soit 400 T en l'air au total en comptant les 2 voies... Je vous laisse imaginer l'effet lorsque les deux lignes ont déchargé d'un coup dans la nuit ainsi que les forces en jeu... Sous cet effet les deux cabines ont sauté des câbles, donc déraillées donc la procédure est le changement des chariots... le câble tracteur n'a pas été "complètement détendu" mais a été surtendu et est sorti des cavaliers. Aucun dégât sur la gare amont, par contre le plus gros du chantier est en G1 dans les fosses des contrepoids où des équipes de mecs au top s'activent de 8h à 21h pour remettre en place et réparer les contrepoids additionnels (Du gros gros boulot avec 132 T au dessus de la tête et 35 T au dessus des mains...)
Il y a eu un gros travail de carrosserie également sur les cabines. Normalement fin de semaine prochaine on devrait pouvoir être opérationnel... Cela dépendra des conditions météo car si on givre les contrepoids porteurs vont monter donc personne ne doit être en dessous au cas ou... et c'est normal...
Comme d'habitude on entend tout et n'importe quoi à propos de ce qu'il s'est passé là haut...



Citation

Re: A propos des remontées en général

Message Nico le Dim 26 Avr - 22:14

Bonjour à tous,

Je me permets une fois de plus de réagir face à ce que je lis ...
Oui il y a toujours eu du vent, oui il y a toujours eu de la neige... etc... Depuis son bureau ou sa grande ville tout est réalisable, sur le terrain la réalité est bien différente...
Ce qui a changé c'est le dérèglement climatique qui est maintenant une évidence... Pour info le bulletin météo nous annonçait 110 à 130 km/h à 4000, le résultat a été 200 à 270 km/h pendant 48h. Pour y avoir été je n'avais pas vu ça on a cru qu'on allait tout mettre par-terre ! De mémoire de Tignards certains n'avaient jamais vu un vent si violent dans la station.
Le vent avait formé une congère de plus de 3 m entre la terrasse du restaurant du Pano et le TPH. La même entre le pupitre de la Leisse et le sommet du télésiège, on pouvait sortir par la fenêtre du pupitre on était de plein pieds !
Le jeudi fin de la tempête tout était méga givré, glacé ! contrepoids tracteur en butée au plafond, contrepoids porteurs levé avec ses additionnels à 2m40 du sol, 400 T en l'air ! Tour de l'appareil, montée en machine malgré la réticence des pisteurs par rapport au risque d'avalanche, visibilité 2 mètres ! Arrivée au sommet rien de cassé oufff...
Tout le monde rentre à la maison rassuré et dans la nuit du jeudi au vendredi le givre sur les porteurs a lâché, les 400 T sont retournés taper le fond des fosses, dans le choc le tracteur voie 1 (à gauche) saute des cavaliers et déraille un coup à droite, un coup à gauche et s'emmêle... Cavaliers vrillés, tordus, cassés, sous la force du choc... Avec l'onde de choc les 4 porteurs qui étaient déraillés au pylône sont revenus tout-seuls à leur place ! Pas de dégâts sur la cabine de gauche, cabine de droite défoncée à l'amont.
Le TPH va subir une "GI" grande inspection qui était prévue cet été et qui a été anticipée suite au sinistre. Les structures de gares et pylône ont été auscultées, RAS, Toutes les pièces de haute sécurité ont été démontées et contrôlées la semaine dernière, RAS. Rien non plus sur les câbles. La suite de cette grande inspection va se poursuivre jusqu'à la fin de saison. Demain nous commençons la mise en place du matériel pour le contrôle des "tirants" les barres verticales qui relient la cabine à la suspente. Il va falloir désolidariser la suspente de la caisse de la cabine pour sortir ces barres et les contrôler dans une "chambre noire". 2 à 3 jours de boulot par cabine... en fonction de la météo...
Je pense que ce sinistre va peut-être faire évoluer certaines choses au niveau technique, à savoir peut-être l'arrêt de l'utilisation des contrepoids additionnels (260 T ça descend toujours moins vite que 400), le débrayage des 2 cabines en G1, sécurisation du débrayage de la cabine au sommet (car même si il a toujours fait froid, 4h pour rembrayer fin janvier à 20h par -20 et 80km/h de vent ce n'est pas humain, mes extrémités et celles de mes collègues s'en souviennent encore...).
Mais je ne peux pas en dire plus, ce qui est certains c'est qu'un certain budget va peut-être être alloué pour une grosse rénovation du TPH, et il est temps !
Certes il y a beaucoup d'autres TPH dans le monde mais regardez un peu les implantations, les orientations, nous avons la plus mauvaise orientation possible, perpendiculaire aux deux vents dominants, d'ailleurs les équipes de monteurs Suisses le disent eux-mêmes "Tignes c'est catastrophe" !!! Et ils en montent dans le monde entier du TPH...



C'est repris tel quel, raison pour laquelle il n'y a pas la mention de l'année dans les dates.

Avec le poids du givre, dans des cas extrêmes, la cabine en station de renvoi (c.à.d. la station non motrice) peut être tirée hors des quais en raison de la flèche accrue du câble tracteur. Si la glace se détache alors d'un coup, le chariot peut revenir taper violemment contre le butoir de station ce qui peut notamment endommager la cabine (sans compter si elle tape déjà contre les guides d'entrée des baies).

On notera en passant qu'une station non couverte est atypique pour von Roll, en général les TPH de construction suisse étaient traditionnement pourvus de par le passé de stations couvertes (bâtiments en dur). Pour les travaux de maintenance les stations non couvertes ne sont pas géniales.

Avec certaines RM sont effectuées des courses de dégivrage durant la nuit. Sinon lors de la première course d'essai le matin, les paquets de givre tombant sur le toit de la cabine peuvent faire un bruit assez surprenant.
1

#46 L'utilisateur est hors-ligne   Adrian 59 

  • FUN des Marmottes III
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 433
  • Inscrit(e) : 07-avril 15

Posté 11 juin 2017 - 19:39

Citation

On notera en passant qu'une station non couverte est atypique pour von Roll, en général les TPH de construction suisse étaient traditionnement pourvus de par le passé de stations couvertes (bâtiments en dur). Pour les travaux de maintenance les stations non couvertes ne sont pas géniales.

Avec certaines RM sont effectuées des courses de dégivrage durant la nuit. Sinon lors de la première course d'essai le matin, les paquets de givre tombant sur le toit de la cabine peuvent faire un bruit assez surprenant.


C'était l'année 2015, où le 25 janvier et le 26 avril étaient des dimanches.

-------------

Cela me semble pourtant "français", maintenant on en voit aussi en Suisse des gares ouvertes, p.ex. Airolo. Dans les catalogues Doppelmayr la plupart des gares étrangères étaient ouvertes.

------

Quant au givre j'ai de la peine à me l'imaginer - bien que je ne doute pas des expériences écrites. Mais comment se fait-il que sur les câbles de 50 mm au diamêtre peut s'accumuler tant de glace que les contrepoids se lèvent autant? de même pour le câble tracteur?

--------

Et comment le poids du givre peut-il se défaire subitement à produire des chocs sur les câbles? N'est-ce pas un dégèl continu et lent?

MERCI DE M'ECLAIRER !!

Ce message a été modifié par Adrian 59 - 11 juin 2017 - 19:47 .

[color="#FF0000"][b]Rothorn[/b][/color]
0

#47 L'utilisateur est hors-ligne   Abr 

  • TCD4 de la Daille
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 556
  • Inscrit(e) : 01-janvier 16

Posté 12 juin 2017 - 06:29

Voir le messageAdrian 59, le 11 juin 2017 - 19:39 , dit :

Citation

On notera en passant qu'une station non couverte est atypique pour von Roll, en général les TPH de construction suisse étaient traditionnement pourvus de par le passé de stations couvertes (bâtiments en dur). Pour les travaux de maintenance les stations non couvertes ne sont pas géniales.

Avec certaines RM sont effectuées des courses de dégivrage durant la nuit. Sinon lors de la première course d'essai le matin, les paquets de givre tombant sur le toit de la cabine peuvent faire un bruit assez surprenant.


C'était l'année 2015, où le 25 janvier et le 26 avril étaient des dimanches.

-------------

Cela me semble pourtant "français", maintenant on en voit aussi en Suisse des gares ouvertes, p.ex. Airolo. Dans les catalogues Doppelmayr la plupart des gares étrangères étaient ouvertes.

------

Quant au givre j'ai de la peine à me l'imaginer - bien que je ne doute pas des expériences écrites. Mais comment se fait-il que sur les câbles de 50 mm au diamêtre peut s'accumuler tant de glace que les contrepoids se lèvent autant? de même pour le câble tracteur?

--------

Et comment le poids du givre peut-il se défaire subitement à produire des chocs sur les câbles? N'est-ce pas un dégèl continu et lent?

MERCI DE M'ECLAIRER !!

La glace, c'est vite lourd ! Donc des que ça givre, le poids s'accumule assez rapidement malgré ce que l'on imagine.
Après, ce n'est pas difficile de l'enlever, il suffit d'émettre des vibrations dans les porteurs (course de dégivrage) et ça tombe en un claquement de doigt ! ;)
Toutes mes photos et citations sont soumises aux droits d'auteur.
0

#48 L'utilisateur est hors-ligne   jclf 

  • TCD12 du Prorel
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 727
  • Inscrit(e) : 16-septembre 07

Posté 12 juin 2017 - 14:35

Petit photo d'illustration des conditions au sommet, publiée le 12 janvier 215 sur le fil Facebook de la STGM, avec comme légende : #boncouragepourlundi, paysage polaire des derniers jours! #bitchmonday, Polar landscape from this week-end. ©David Blanchet

(pour information David Blanchet était chef de massif adjoint à la STGM sur la période où a été prise cette photo)
Image IPB

A noter la flèche impressionnante du câble tracteur !

PS : cette image m'a servi de fond d'écran rafraichissant un bon moment Image IPB
______________

A vérifier, mais l'utilisation d'une gare sans couverture a sans doute été imposée par le parc national de la Vanoise (raisons esthétiques + terrassements nécessaires à un bâtiment, etc.) car pour rappel, l'arrivée a été construite en plein milieu du tout jeune parc.

______________

Et je rajoute que ce téléphérique est très souvent balayé par d'importants vents au niveau du sommet, pour rappel cet article de presse (dont je confirme les ordres de grandeurs de vitesse du vent) : Le téléphérique de la Grande Motte est toujours à l’arrêt

Ce message a été modifié par jclf - 12 juin 2017 - 14:42 .

1

#49 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 280
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 12 juin 2017 - 20:01

Selon les circonstances, certains câbles peuvent givrer très rapidement voire aussi très localement.

Si on prend comme base de calcul une couche de glace compacte de 25 mm d'épaisseur et d'une masse volumique de 600 kg/m3 on arrive à environ 3 kg de glace par mètre de câble tracteur de diamètre env. 40 mm. Les calculs de ligne tiennent compte de la surcharge due à la glace.
On peut refaire le calcul pour des câbles porteurs de 60 à 90 mm de diamètre... et partir du principe que parfois la couche de glace dépasse allègrement 25 mm.


Dans l'excellent livre Ropeway Technology, Gottfried Hofmann cite que pour le col du Grimsel en Suisse, pour des lignes à haute tension de 32 mm de diamètre, la charge pour la glace a été calculée avec 12 kg par mètre (et KWO exploite plusieurs TPH à va-et-vient au Grimsel).

Selon les lieux, la couche de glace peut dans certains cas largement dépasser les 25 mm précités. Il convient alors de se baser sur des valeurs empiriques spécifiques au lieu d'installation.

Si la glace fondait doucement cela ne poserait pas trop de problème, mais en pratique comme la coque de glace entourant un câble n'est pas vraiment élastique, des morceaux de glace peuvent tomber. D'ailleurs on voit aussi très bien comment la neige tombe d'un câble, avec les oscillations c'est souvent par paquets voire finalement une portée entière qui se décharge en quelques secondes.

Accessoirement la glace augmente la résistance au vent de façon non négligeable (pour l'emprise du vent cela correspond à une augmentation du diamètre du câble) et il en est également tenu compte dans les calculs.

Dans le forum il doit y avoir quelques photos spectaculaires de RM givrées mais je ne sais plus où.

En tout cas je pleins ceux qui doivent déblayer des stations non couvertes. Quoique des quantités de neige importantes peuvent s'accumuler également dans des stations couvertes mais au moins on est < couvert pour travailler. Faire de la maintenance sur un chariot sous la pluie battante ou quand il neige ça doit vraiment être top! Surtout quand il faut tenir le planning et que la journée on roule.

Ce message a été modifié par Velro - 12 juin 2017 - 20:07 .

1

#50 L'utilisateur est hors-ligne   jclf 

  • TCD12 du Prorel
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 727
  • Inscrit(e) : 16-septembre 07

Posté 12 juin 2017 - 21:21

Voir le messageVelro, le 11 juin 2017 - 16:55 , dit :

C'est repris tel quel, raison pour laquelle il n'y a pas la mention de l'année dans les dates.


Les années ne s'affichent que si on a un compte sur le forum HT.net (sans doute les paramètres de base du forum, perso ne je trouve pas ça très intelligent).
Les deux messages que tu cites datent de 2015, d'ailleurs la photo que j'ai publiée correspond date pour date à la situation décrite dans ta première citation.
0

#51 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 280
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 13 juin 2017 - 01:00

Merci pur l'info. Vu le nombre de pages du sujet je n'ai pas vérifié les autres pages.

Pour la petite histoire, certaines RM à mouvement continu bloquées par le givre sont débloquées en forçant avec l'entraînement hydrostatique (moteur Diesel) si l'entraînement principal électrique ne peut fournir de couple suffisant mais je ne suis pas sûr que ce soit une procédure officiellement autorisée (cela dit, le couple avec l'entraînement hydrostatique est également limité par les limiteurs de pression hydraulique croisés (orifices A <-> B)).

Les courses de dégivrage automatiques ça existe mais après est-il judicieux de faire marcher p.ex. un grand TPH à va-et-vient sans présence de personnel? Si c'est juste un câble porteur-tracteur nu de RM débrayable c'est moins critique.
0

#52 L'utilisateur est hors-ligne   François05 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 2 700
  • Inscrit(e) : 22-juin 11

Posté 26 novembre 2017 - 13:22

Hier avait lieu les festivités pour fêter les 50 ans de la STGM.
Pour occasion édition d'une petite plaquette récapitulative, avec en dernière page la présentation des cabines qui seront installées l'été prochain lors du dernier été de rénovation du téléphérique. Comme prévu, ce sont les mêmes qu'à Ischgl, avec un supplément sur le toit :
Image IPB


Pour consulter la plaquette en intégralité :
http://www.remontees..._99_6819516.jpg
http://www.remontees..._99_1808765.jpg
http://www.remontees...0_99_595629.jpg
5

#53 L'utilisateur est hors-ligne   Cookie 

  • FUN de Peclet
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 1 250
  • Inscrit(e) : 07-juillet 08

Posté 26 novembre 2017 - 15:17

Merci François05 pour l'info !

Je suis étonné qu'ils arrivent a passer à une capacité de 200 places sur un seul niveau. Une première pour les Kronos de CWA. Actuellement, la capacité est de 115 places, c'est bien ça ?
0

#54 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 280
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 26 novembre 2017 - 16:23

Ce sera donc une réhabilitation par Garaventa/Doppelmayr?

Avec le fameux sauvetage intégré on peut contourner les exigences réglementaires relatives au temps maximal imparti pour une évacuation, seul cet artifice permet des cabines de très grande capacité.
En pratique, l'absence aussi bien de procédure d'évacuation que de véhicules de sauvetage ne fera qu'augmenter massivement les durées lorsqu'une évacuation sera réellement nécessaire et en particulier si les conditions ne permettent pas aux hélicos d'intervenir.
Le concept de sauvetage intégré étant relativement récent pour les grands TPH à va-et-vient, sauf erreur aucune évacuation verticale de grande envergure n'a encore été requise à ce jour pour ce type d'installation, par contre j'ouvre les paris qu'un immobilisation en ligne avec évacuation verticale se produira ces prochaines années.

La surface totale du plancher d'une cabine de téléhpérique à va-et-vient doit être comprise entre une valeur minimale et maximale toutes deux prescrites par les normes (ou le cas échéant par des réglementations nationales).

La largeur et la longueur extérieures de la cabine ainsi que la longueur de la suspente sont des facteurs déterminants pour le dimensionnement la voie (écartement). La longueur de la suspente dépend de plus notamment de la pente maximale. Des angles d'inclinaison transversaux minimaux sont prescrits aussi bien pour le point de croisement (avec l'hypothèse que les flèches des câbles porteurs soient identiques) que pour le passage des pylônes. Les angles d'inclinaison longitudinaux maximaux sont calculés pour des événements dynamiques avec, au pire des cas, une collision du toit de la cabine avec les câbles, avec, le cas échéant, une déformation volontaire du toit (déformation plastique pour amortir une partie de l'énergie cinétique lors de l'impact) mais sans risque majeur pour les occupants.

A mon avis, la solution mono-étage est beaucoup plus élégante qu'une cabine à deux niveaux et également plus simple pour ce qui est de la conception des stations; de plus cela permet une meilleure surveillance de la part du personnel accompagnant (avec les cabines à deux étages il y a en principe une surveillance vidéo). Perso je n'ai jamais vraiment compris la raison d'être de cabines à deux niveaux. Pour passer de 125+1 à 200+1 personnes, l'augmentation des dimensions des cabines, suspentes, têtes de pylône, etc. reste raisonnable. Le cas échéant on peut optimiser la largeur de passage des accès (j'avais déjà mentionné ce point pour les cabines de très grande capacité il y a quelques années).
2

#55 L'utilisateur est hors-ligne   François05 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 2 700
  • Inscrit(e) : 22-juin 11

Posté 26 novembre 2017 - 17:39

Voir le messageCookie, le 26 novembre 2017 - 15:17 , dit :

Merci François05 pour l'info !

Je suis étonné qu'ils arrivent a passer à une capacité de 200 places sur un seul niveau. Une première pour les Kronos de CWA. Actuellement, la capacité est de 115 places, c'est bien ça ?


Personnellement, je l'avais pas prit comme ça, pour moi c'est 200 places pour les 2 cabines, (en cumulé).


A l'heure actuelle c'est des 125, limité à 100 de mémoire.
0

#56 L'utilisateur est hors-ligne   Cookie 

  • FUN de Peclet
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 1 250
  • Inscrit(e) : 07-juillet 08

Posté 26 novembre 2017 - 18:14

La capacité cumulé des deux cabines, ça parait bizarre. On en saura sûrement plus en temps voulu. Elles sont sensées être remplacées l'été/automne prochain, c'est juste ?
0

#57 L'utilisateur est hors-ligne   Adrian 59 

  • FUN des Marmottes III
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 433
  • Inscrit(e) : 07-avril 15

Posté 26 novembre 2017 - 18:29

Qui parle de 200 places, mois, je lis PAX. c'est un gag?

S'ils ne parlent pas de réfection du tout, impossible de mettre des cabines à 200 dans les gabarits actuels.

Ce serait aussi insensé du point de vue confort, les passagers internes ne verront rien.

C'est aussi problématique du point de vue statique, puisque la surface va doubler tandis que la suspente doit rester ce qu'elle est, de là pas assez d'écart entre câbles et paroi inférieure aval de la cabine, en cas de freinage et perpendiculaisons...

Aussi faudrait-il faire une tout nouvelle suspension par les perches dans la cabine même, qui n'ajusteront plus sur les points de charge du bras de chariot.

:o :o
[color="#FF0000"][b]Rothorn[/b][/color]
0

#58 L'utilisateur est hors-ligne   Cookie 

  • FUN de Peclet
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 1 250
  • Inscrit(e) : 07-juillet 08

Posté 26 novembre 2017 - 18:33

Il y a déjà eu plusieurs transformations en cours sur ce téléphérique, les câbles porteurs ont été remplacés l'automne passé (2016), cet été la machinerie a été modernisée et normalement l'été prochain ça sera autour des véhicules
0

#59 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 280
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 26 novembre 2017 - 18:57

PAX pour passagers c'est utilisé en aéronautique... et pour les minibus à l'échelle H0. :)

L'évolution de ce TPH est assez bizarre, surtout avec deux cabines différentes. A l'origine y avait-il deux cabines classiques de 125+1?

Pour passer de 125+1 à 200+1 il faudrait tout reconstruire, aussi bien les stations que les ouvrages de ligne, etc. Par contre passer de 125+1 à 100+1 je ne vois pas vraiment l'intérêt. A un certain moment il y a eu une adaptation des capacités en raison de la recalculation avec 80 kg per personne au lieu de 75 kg mais au final la réduction de capacité n'est pas forcément proportionnelle, notamment si la vérification du dimensionnement est remise à jour avec des facteurs de sécurité un peu plus faibles que de par le passé (de plus le poids à vide des nouveaux véhicules joue également un rôle déterminant pour la recalculation).

Par contre indiquer 200 personnes comme total pour deux cabines ça friserait la débilité côté communication. J'ai vu des agence de comm pondre des conneries mais à ce point...

Concrètement: s'agit-il d'une reconstruction ou remplace-t-on principalement les véhicules (avec éventuellement des modifs de l'entraînement et le remplacement de la commande) tout en conservant l'essentiel des infrastructures des stations ainsi que les ouvrages de ligne existants?

Ce message a été modifié par Velro - 26 novembre 2017 - 19:32 .

1

#60 L'utilisateur est hors-ligne   Adrian 59 

  • FUN des Marmottes III
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 433
  • Inscrit(e) : 07-avril 15

Posté 26 novembre 2017 - 19:06

@ velro
vu tes explications, je pense on remplace les cabines; la réduction de 125 à 100 personnes aurait l'avantage de plus de flux dans la cabine, tant pour sortir/entrer tant pour changement de place, on pense aux photographes qui courent d'un coin à l'autre !! :rolleyes:

Aussi au Corvatsch ils mirent 1997 des cabines spatieuses pour 150 qui étaient alors permises pour 125; alors la statique utile indique 10000 kg dans un espace pour 12000 kg.

:)
[color="#FF0000"][b]Rothorn[/b][/color]
0

  • 6 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)