Forums Remontées Mécaniques: Maintenance des Rms - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

  • 2 Pages +
  • 1
  • 2
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Maintenance des Rms Quelques questions

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Yann83 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 2 906
  • Inscrit(e) : 31-octobre 05

Posté 08 mai 2007 - 09:43

En revoyant le fichier pdf de 2003 "Aménagement & montagne" je me posais certaines questions concernant la nature des opérations de maintenance sur les Rms.

Etant donné que je suis totalement néophyte en la matière, certaines personnes vont sans doute pouvoir m'éclairer :D

Sur le tableau suivant (extrait de la revue citée):

Image IPB


1/Que qualifie-t-on précisemment de "grande visite" et en quoi consiste-t-elle ?
2/Pourquoi y-a-t-il de telles différences de coût entre des opérations de "grande visite" par exemple sur le TSF4 des Lauzières et le TSF4 de l'Aiguillette alors que leurs caractéristiques sont sensiblement les mêmes ? Le cahier des charges pour les grandes visites est-il si différent alors que les appareils sont de la même génération (mêmes gares, même époque à 2-3 ans près, même type TSF4).

Voilà, merçi de m'apporter des précisions là-dessus. :P
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   dj_jean_jean 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 5 333
  • Inscrit(e) : 29-janvier 06

Posté 08 mai 2007 - 11:45

une grande visite est en gros une visite où toutes les pièces de l'appareil sont démonté, si possible, et controlé (réducteur(s), moteur(s), poulies, sièges, pinces, câble, toute les soudures, vérin(s) de tension, ...)

le prix peut varier par exemple par le profile de la ligne, peut-être qu'il a fallut un hélicoptère pour transporter poulie ou autre matériel par exemple.

Ce message a été modifié par dj_jean_jean - 08 mai 2007 - 11:52 .

0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Thomas 

  • -.-
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 8 213
  • Inscrit(e) : 05-décembre 04

Posté 08 mai 2007 - 11:46

Salut,

Dans les stations, et en particulier les grandes stations, les visites quelles qu'elles soient sont planifiées sur plusieurs années.
En effet, une grande station ne peut pas se permettre de réaliser une grande visite sur l'intégralité de son parc de télésièges.

Les grandes visites (GV) diffèrent des visites annuelles (VA).

plutôt que d'essayer de tout décrire plus ou moins bien, je vais te citer des extraits de la réglementation en vigueur :


Visites annuelles :

Citation

2 - INSPECTIONS ANNUELLES
Les téléphériques doivent être soumis, au moins une fois par an, à une inspection complète. Les inspections et essais fonctionnels suivants doivent notamment être réalisés en plus de ceux effectués dans le cadre des contrôles mensuels dont le contenu est précisé dans la partie A du présent document.
Les essais de frein dans les différents cas de charge et les inspections des dispositifs de sécurité doivent être réalisés selon une procédure pré-établie et donner lieu à l'établissement d'un procès-verbal d'essais. En outre, l'exploitant établit chaque année un rapport de synthèse de toutes les opérations faites dans le cadre de l'inspection annuelle.


je ne cite pas tout le reste car ça serait trop long.

mais, on inspecte visuellement tout le génie civil (massifs en béton, soudures des pylônes, dispositifs antichute ...), de la mécanique (protections individuelles, mise en exploitation avec les différents cas de charge prévues par l'installation ainsi que chacun des freins, contrôle de déclenchement des freins, vérification des cotes fonctionnelles, vérification des circuits hydrauliques, vannes, clapets etc.), des dispositifs de surveillance, des véhicules (contrôle visuel sans démontage, essai fonctionnel des attaches, force de serrage, non glissement etc.).

Tout cela est réalisé à l'intersaison tous les ans.

Ensuite on a des inspections pluriannuelles qui concernerons principalement les pinces des véhicules.


On change de catégorie pour les grandes visites, c'est ce qui nous intéresse là.

Citation

Le remplacement éventuel des constituants de sécurité dans le cadre des grandes inspections doit respecter les prescriptions définies dans la partie G du présent document.
Tous les constituants de sécurité qui sont soumis à la fatigue à l'exception des câbles doivent faire l'objet d'un contrôle non destructif dans le cadre des grandes inspections. Les périodicités doivent être les suivantes :
  • première grande inspection : au plus tard 22.500 heures de fonctionnement sans excéder 15 ans, après la première mise en service. Pour les appareils qui ont atteint 22500 heures de fonctionnement avant 10 ans, cette première grande inspection peut être réalisée à l?issue de la 10ème année de service ;


  • deuxième grande inspection : au plus tard 15.000 heures de fonctionnement sans excéder 10 ans après la première grande inspection ;


  • troisième grande inspection et suivantes : 7 500 heures de fonctionnement, sans excéder cinq ans après la précédente.




Après, le programme de la grande visite dépend du type d'installation ... et de ce qu'il y a a changer.
c'est pour ça que les coûts diffèrent beaucoup d'une GV à une autre...

le texte de réglementation disponible montre un exemple de GV type si ça t'intéresse ...


donc, pour résumer, de tels écarts ne sont pas anormaux car à chaque fois que lors d'une GV on détecte quelque chose à changer, on doit le changer et ça côute...


pour faire une comparaison avec une automobile, les VA correspondent à une maintenance usuelle, vidange, contrôle de l'usure des pneus, de leur pression etc.. et la GV correspond au contrôle technique 4 ans après la mise en service de la voiture et tous les deux ans ensuite ... si le gars du contrôle technique détecte qqch qui ne va pas, on doit changer cette chose et revenir pour une contre-visite pour avoir la vignette du contrôle technique ..

ben c'est un peu pareil pour les remontées mécaniques ...

Voila, j'espère avoir répondu à tes questions, si ce n'est pas le cas, n'hésites pas...
Working together keeps our ropeways in motion
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   Yann83 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 2 906
  • Inscrit(e) : 31-octobre 05

Posté 08 mai 2007 - 12:03

Je te remerçie beaucoup :D ,c'est plus clair.

Une autre question, le produit blanc que l'on voit au niveau de la tête de pylône c'est pour détecter les fissures ?
Image IPB
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Thomas 

  • -.-
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 8 213
  • Inscrit(e) : 05-décembre 04

Posté 08 mai 2007 - 12:05

Oui. on "injecte" un produit sur les soudures puis on essuye avec un chiffon. ensuite on met de la "peinture" blanche. si jamais il y a une fissure dans la soudure, le produit qu'on a mis initialement va suinter et faire des marques rouges en général sur la peinture blanche. c'est ainsi qu'on détecte les fissures dans les soudures sans avoir à utiliser un contrôle magnéto.
Working together keeps our ropeways in motion
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   mb7084 

  • TCD4 de la Daille
  • Groupe : Membres
  • Messages : 568
  • Inscrit(e) : 18-octobre 06

Posté 08 mai 2007 - 14:04

Pour détecter les fissures,on passe la peinture blanche (bombe aéro)et après on vaporise d'une main, du pétrole contenant des particules magnétiques , tres fines et avec l'autre main on se sert d'un appareil qui génère un champs magnétique.Il faut que le champ magn passe par la partie à contrôlerSi il existe une fissure ,les particules
d'acier vont se loger dans celle ci et laissent une trace noire contrastée par la mince couche de peinture blanche.Cette opération peut etre faite suivant les endroits par deux personnes.La solution de Thomas ,à ma connaissance n'est employée que pour les petits dépannages
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   dj_jean_jean 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 5 333
  • Inscrit(e) : 29-janvier 06

Posté 08 mai 2007 - 14:42

mb7084, le 8 05 2007, 14:04, dit :

Pour détecter les fissures,on passe la peinture blanche (bombe aéro)et après on vaporise d'une main, du pétrole contenant des particules magnétiques , tres fines et avec l'autre main on se sert d'un appareil qui génère un champs magnétique.Il faut que le champ magn passe par la partie à contrôlerSi il existe une fissure ,les particules
d'acier vont se loger dans celle ci et laissent une trace noire contrastée par la mince couche de peinture blanche.Cette opération peut etre faite suivant les endroits par deux personnes.La solution de Thomas ,à ma connaissance n'est employée que pour les petits dépannages

il me semble que à valloire on utilise de l'eau à la place du pétrole, mais si non c'est exactement la même méthode.
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   Thomas 

  • -.-
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 8 213
  • Inscrit(e) : 05-décembre 04

Posté 08 mai 2007 - 18:54

mb7084, le 8 05 2007, 14:04, dit :

Pour détecter les fissures,on passe la peinture blanche (bombe aéro)et après on vaporise d'une main, du pétrole contenant des particules magnétiques , tres fines et avec l'autre main on se sert d'un appareil qui génère un champs magnétique.Il faut que le champ magn passe par la partie à contrôlerSi il existe une fissure ,les particules
d'acier vont se loger dans celle ci et laissent une trace noire contrastée par la mince couche de peinture blanche.Cette opération peut etre faite suivant les endroits par deux personnes.La solution de Thomas ,à ma connaissance n'est employée que pour les petits dépannages

merci de ces précisions ..

comme quoi, j'était totalement à l'ouest :D enfin, ça tournait autour en gros lol
Working together keeps our ropeways in motion
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   dj_jean_jean 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 5 333
  • Inscrit(e) : 29-janvier 06

Posté 08 mai 2007 - 23:19

Thomas, le 8 05 2007, 18:54, dit :

mb7084, le 8 05 2007, 14:04, dit :

Pour détecter les fissures,on passe la peinture blanche (bombe aéro)et après on vaporise d'une main, du pétrole contenant des particules magnétiques , tres fines et avec l'autre main on se sert d'un appareil qui génère un champs magnétique.Il faut que le champ magn passe par la partie à contrôlerSi il existe une fissure ,les particules
d'acier vont se loger dans celle ci et laissent une trace noire contrastée par la mince couche de peinture blanche.Cette opération peut etre faite suivant les endroits par deux personnes.La solution de Thomas ,à ma connaissance n'est employée  que pour les petits dépannages

merci de ces précisions ..

comme quoi, j'était totalement à l'ouest :D enfin, ça tournait autour en gros lol

tu avais le principe de fonctionnement mais pas e bon produit :P


[mode humour = ON]
c'est ce qui s'appel "être écrit noir sur blanc" avec le système magnétique :(
[mode humour = OFF]

Ce message a été modifié par dj_jean_jean - 08 mai 2007 - 23:20 .

0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   Los Fecos 

  • TSF4 du Col de Balme
  • Groupe : Membres
  • Messages : 171
  • Inscrit(e) : 28-mai 07

Posté 11 juin 2007 - 17:33

Yann83, le 8 05 2007, 08:43, dit :

2/Pourquoi y-a-t-il de telles différences de coût entre des opérations de "grande visite" par exemple sur le TSF4 des Lauzières et le TSF4 de l'Aiguillette alors que leurs caractéristiques sont sensiblement les mêmes ? Le cahier des charges pour les grandes visites est-il si différent alors que les appareils sont de la même génération (mêmes gares, même époque à 2-3 ans près, même type TSF4).

L'exploitant a le droit de demander un étalement sur 3 ans de la grande visite aux services de contrôles. Dans ce cas, il peut lui être imposer de réaliser des contrôles par sondages sur des éléments de l'appareils ayant connus des pathologies (sur d'autres appareils éventuellement). Dans ce cas, si ton tableau représentait la maintenance des stations pour l'année 2003, la grande disparité entre les appareils peut -être liée à ce facteur étalement de la GV.

Il se peut aussi que l'appareil n'en soit pas à sa première GV; dans ce cas, si l'exploitant a remplacé des éléments d'origine par des éléments neufs, la périodicité de la GV ne s'applique pas de la même façon: je m'explique:
exemple:
- si un exploitant ne rempace pas les axes de ses balanciers à la première GV, il devra les contrôler 10 ans après lors de la deuxième GV.
- si l'exploitant change ses axes à la première GV, alors il n'est pas tenu de les contrôler 10 ans après lors de la 2 deuxième GV et peut (au pire) appliquer un contrôle sur ses axes au bout de 15 ans (ce qui correspond à la troisième GV).

... :D
0

#11 L'utilisateur est hors-ligne   mb7084 

  • TCD4 de la Daille
  • Groupe : Membres
  • Messages : 568
  • Inscrit(e) : 18-octobre 06

Posté 11 juin 2007 - 21:53

Vous avez raison ,si un changement d'axe est effectué,on se reporte au reglement de la premiere GV.Pour moi, un probleme reste entier,comment fait on le contrôle des soudures des balanciers.Si quelqu'un peut me donner la réponse
0

#12 L'utilisateur est hors-ligne   tomtom 

  • TK de la Boule de Gomme
  • Groupe : Membres
  • Messages : 7
  • Inscrit(e) : 17-avril 07

Posté 14 juin 2007 - 22:14

Voir le messagemb7084, le 11 06 2007, 20:53, dit :

Vous avez raison ,si un changement d'axe est effectué,on se reporte au reglement de la premiere GV.Pour moi, un probleme reste entier,comment fait on le contrôle des soudures des balanciers.Si quelqu'un peut me donner la réponse


Le contrôle des balanciers s'effectue par magnétoscopie aussi, après démontage des balanciers. j'ajoute que ces CND ne peuvent être effectués que par des contrôleurs COFREND 2 (pour COmité FRançais des Essais Non Destructifs).
0

#13 L'utilisateur est hors-ligne   mb7084 

  • TCD4 de la Daille
  • Groupe : Membres
  • Messages : 568
  • Inscrit(e) : 18-octobre 06

Posté 14 juin 2007 - 22:58

tomtom, tres bien compris.Mais quel interet de changer un axe en bon état si il faut démonter le balancier ,à savoir enlever l'axe pour contrôle de certaines soudures.Donc Gv 15 ans pour axes et par exemple 5ans pour balanciers.J'ai ,dans ma carriere ,fait des grandes visites .Parfois nous remplacions l'axe,d'autres fois pas :suivant l'usure.Je vous dis simplement qu'un contrôle d'axe est moins couteux que son remplacement.En fait je voudrais savoir si l'administration autorise 'un contrôle magnéto simplifié sur le balancier,dans le cas d'un remplacement systématique des axes.Autrement cela ne sert à rien pour l'exploitant
sauf que la dépense est plus importante?
0

#14 L'utilisateur est hors-ligne   Los Fecos 

  • TSF4 du Col de Balme
  • Groupe : Membres
  • Messages : 171
  • Inscrit(e) : 28-mai 07

Posté 15 juin 2007 - 22:35

Voir le messagemb7084, le 11 06 2007, 20:53, dit :

Vous avez raison ,si un changement d'axe est effectué,on se reporte au reglement de la premiere GV.Pour moi, un probleme reste entier,comment fait on le contrôle des soudures des balanciers.Si quelqu'un peut me donner la réponse

Le contrôle des soudures sur un balancier dont les axes ne sont pas à changer et à vérifier est (en général) effectué sans démontage par magnétographie ce qui permet de réduire les coûts liés à la dépose des balanciers souvent à l'aide de l'hélicoptère... :D
0

#15 L'utilisateur est hors-ligne   mb7084 

  • TCD4 de la Daille
  • Groupe : Membres
  • Messages : 568
  • Inscrit(e) : 18-octobre 06

Posté 15 juin 2007 - 23:51

Il est impossible de faire un contrôle serieux des soudures de balanciers sans démontages des axes et sans nettoyage
0

#16 L'utilisateur est hors-ligne   Los Fecos 

  • TSF4 du Col de Balme
  • Groupe : Membres
  • Messages : 171
  • Inscrit(e) : 28-mai 07

Posté 24 juin 2007 - 14:53

Voir le messagemb7084, le 15 06 2007, 23:51, dit :

Il est impossible de faire un contrôle serieux des soudures de balanciers sans démontages des axes et sans nettoyage


Et pourtant renseigne toi auprès des exploitants, beaucoup te répondront que c'est le cas: il n'est pas impossible de faire un contrôle magnéto des soudures de balanciers même si celui-ci est en place.
En revanche c'et assé perieux pour le gars qui effectue le contrôle.
Concernant les axes, dans ce cas ils ne sont pas contrôlés si ils ont été changés, l'exploitant n'a pas obligation de les contrôlés à la même périodicité que les soudures de son balanciers ( voir les subtilités de la règlementation concernant les grandes inspections)... :D
0

#17 L'utilisateur est hors-ligne   KoUiToU 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 117
  • Inscrit(e) : 14-mai 05

Posté 24 juin 2007 - 17:14

Pendant mon stage j'ai été avec un gars de chez Norisko pour vérifier les morts mobiles de pinces de tsf3 MM. Nous étions dans une pièce noir, nous mettions un produit avec une bombe sur les morts et avec une lampe à ultraviolets (pas un néon comme dans les discothèque, une vraie lampe) nous regardions s'y il y avait une fissure.

C'est la technique pour les pinces, même si parfois le blanc est utilisé, la technique avec le blanc et le pétrole est plus utilisée pour les poulies, pylônes, balancier etc...
0

#18 L'utilisateur est hors-ligne   mb7084 

  • TCD4 de la Daille
  • Groupe : Membres
  • Messages : 568
  • Inscrit(e) : 18-octobre 06

Posté 24 juin 2007 - 19:34

[cote][/cote]il n'est pas impossible de faire un contrôle magnéto des soudures de balanciers même si celui-ci est en place.


lorsque vous contrôlez un element de deux galets par exemple .Si le balancier est démonté,il est facile de controler les soudures interieures et exterieures qui lient le moyeu
de cet element aux deux plaques qui portent les galets.Pour contrôler ces mêmes soudures balancier monté,pour les soudures interieures,il faut enlever les galets ,pour
l'exterieur,il faut enlever le B2 duB4.Même problème B4 sur B6 ou B8 ouB12.Je ne dis pas que l'on ne fait pas de contrôle, mais il ne peut pas etre aussi fin.Probablement ,plus de visuel
A moins que l'appareil ait completement changé de volume.J'ai connu l'appareil qui pese au moins 2kg avec une poignée comme une scie sauteuse avec un empilage de toles feuilletées
de chaque coté ,et articulé pour fermer au mieux le circuit magnétique
0

#19 L'utilisateur est hors-ligne   Los Fecos 

  • TSF4 du Col de Balme
  • Groupe : Membres
  • Messages : 171
  • Inscrit(e) : 28-mai 07

Posté 24 juin 2007 - 20:13

Il est clair que si des fissures sur soudures d'un balancier ont été identifiées lors d'un précédent ou du dernier controle ( ou si il existe de la pathologie sur ce type de balancier), les services de l'état vont demander un controle avec démontage lors de la validation du programme de la Grande Inspection.

Si ce n'est pas le cas, ce sera du visuel... :D
0

#20 L'utilisateur est hors-ligne   mb7084 

  • TCD4 de la Daille
  • Groupe : Membres
  • Messages : 568
  • Inscrit(e) : 18-octobre 06

Posté 24 juin 2007 - 21:41

Los Fecos Écrit Aujourd'hui, 20:13
Il est clair que si des fissures sur soudures d'un balancier ont été identifiées lors d'un précédent ou du dernier controle ( ou si il existe de la pathologie sur ce type de balancier), les services de l'état vont demander un controle avec démontage lors de la validation du programme de la Grande Inspection.

Si ce n'est pas le cas, ce sera du visuel...


Donc,on peut dire, comme je le pensais, que si à la premiere V3,( 20000h ou 15 ans) aucun probleme n'a été constaté sur les soudures

du balancier concerné et que l'on lui change ses axes, on allege le contrôle sur les soudures pour 20000h . Pour les défauts de conception

ou defaut identifié lors du précédent contrôle,le calandrier des visites est celui de l'administration.

Cela était très clair pour moi.( voir mon message du 14/6)
0

  • 2 Pages +
  • 1
  • 2
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)