Forums Remontées Mécaniques: TSD6 La Cascada - Valdezcaray (Espagne / La Rioja) - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

TSD6 La Cascada - Valdezcaray (Espagne / La Rioja) Doppelmayr - 2000

#1 L'utilisateur est hors-ligne   arbisman 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 2 969
  • Inscrit(e) : 24-septembre 06

Posté 15 novembre 2015 - 23:40

Image IPB

Valdezcaray, unique station de ski de La Rioja

Bienvenue dans la communauté autonome de La Rioja ! Réputée pour ses productions viticoles, cette région, coincée entre quatre grandes régions que sont le Pays Basque, la Navarre, l'Aragon et la Castille-et-León, a pour capitale Logroño. Elle est traversée au nord par l'Ebre, fleuve le plus puissant d'Espagne, et est dominée au sud par la Sierra de la Demanda, massif montagneux dont le point culminant est le Mont San Lorenzo (2270 mètres) qui surplombe l'unique station de ski de La Rioja : Valdezcaray.

Image IPB

Pour venir dans cette station, il faut d'abord atteindre par voie rapide la ville de Santo Domingo de la Calzada, puis s'enfoncer entre deux montagnes vers la ville d'Ezcaray avant d'affronter une montée de 13,5 kilomètres à 5,2 % menant à un vaste parking, point de départ des pistes de ski alpin à 1550 mètres d'altitude.

Vue générale, depuis la route, de la station de ski de Valdezcaray avec son point culminant, le Mont San Lorenzo
Image IPB

Parking de la station avec le bâtiment d'accueil
Image IPB

La station de ski de Valdezcaray compte neuf remontées mécaniques : deux téléskis à câble bas, un téléski à enrouleurs, deux télésièges à pinces fixes et quatre télésièges débrayables, ces derniers étant tous équipés d'une motorisation Doppelmayr Sector Drive dont nous reparlerons ultérieurement dans ce reportage. Ces installations desservent 6 pistes vertes, 6 bleues, 10 rouges, 2 noires et 2 itinéraires.
Elle est très prisée des personnes venant des villes de Burgos, Vitoria-Gasteiz, Pampelune et même Bilbao qui trouvent ici une station de proximité (moins de 150 kilomètres) permettant de venir à la journée.
L'enneigement y est généralement excellent dès début décembre jusqu'au milieu du mois d'avril. Il faut cependant faire attention aux vents parfois violents et à des épisodes de variation climatique importante : froid intense et effet de foehn s'alternent donc particulièrement sur ce massif montagneux.
La clientèle y est familiale, les pistes étant bien larges et assez peu difficiles. De plus elles sont, hormis les plus hautes en altitude, dotées de canons à neige.

La Cascada, tout premier télésiège 6 places équipé du Doppelmayr Sector Drive au monde

Doppelmayr avait imaginé dès 1998 un entraînement direct sans réducteur, basé sur un moteur synchrone à aimantation permanente, dont l'arbre serait connecté directement à la poulie motrice. L'objectif principal recherché était de réduire les défaillances et la maintenance en supprimant les pièces à rotation rapide. Le système développé présentait toutefois deux inconvénients majeurs : la masse du moteur de plusieurs dizaines de tonnes compliquait le montage, tandis que la faible vitesse de rotation dotait le moteur d'une inertie beaucoup plus faible que celle d'un entraînement classique, ce qui aurait provoqué des décélérations supérieures au seuil admis par la réglementation (1,25 m/s² en France), par exemple en cas de panne de secteur. Le DDD ou Doppelmayr Direct Drive resta au stade de projet et ne fut jamais mis en oeuvre sur une installation.

Un système intermédiaire fut développé en 2000 avec le Doppelmayr Sector Drive, qui associe un moteur à aimantation permanente et un petit réducteur disposés dans l’axe de la poulie motrice. Le système combine les avantages du moteur synchrone lent (réduction de bruit, efficacité, absence de charbons) et de la présence d'un réducteur (augmentation de l'inertie) tout en éliminant certains risques de casse grâce à la suppression de l'étage rapide du réducteur (renvoi d'angle cônique). Le système reste toutefois moins performant et plus coûteux en maintenance qu'un entraînement direct.

Schéma de principe de l’entraînement DSD (échelles non respectées)
Image IPB

Le premier exemplaire d'un appareil équipé du DSD fut livré à Valdezcaray en 2000. Le cœur de ce nouvel entraînement était un moteur synchrone composé :
- d'un rotor à aimants permanents, qui n'a pas besoin d'être alimenté par un collecteur.
- d'un stator comprenant 4 segments bénéficiant chacun d’une alimentation triphasée séparée fournie par un convertisseur de fréquence propre. L’ensemble crée un champ tournant qui entraîne l’axe rapide à la vitesse de rotation désirée. Le système équivaut à 4 moteurs synchrones placés les uns à côté des autres dans le stator.

Les versions du DSD installées après le TSD6 La Cascada comportèrent généralement 8 segments au lieu de 4.

La livraison de ce nouveau TSD6 entrait dans le cadre de la première étape d'un grand plan de modernisation du domaine visant à renouveler toutes les installations. Le chantier lancé en juillet 2000 concernait :
- la construction du TSD6 La Cascada et du TSF4 Salegares pour 481 millions de pesetas, soit environ 3,6 millions d'euros actuels.
- l'agrandissement du parking et des travaux de pistes pour 535 millions de pesetas, soit environ 4 millions d'euros actuels.
- l'achat d'une dameuse, la construction d'un garage à 1620 m et d'un bâtiment d'accueil.

La livraison du télésiège a eu lieu le 1er décembre 2000.

Sa situation sur le plan des pistes

La station de Valdezcaray s'étage entre le parking principal, à 1550 m,et le départ des principales pistes, à 1650 m. Entre ces deux niveaux, la liaison s'effectue par le TSD6 La Cascada ou le TSF4 Valdezcaray presque parallèles. Le débrayable sert d'ascenseur pour les skieurs et les piétons : il est emprunté à la montée comme à la descente, en mode piéton. Le matériel est placé par les agents dans les porte-skis placés à l'arrière des dossiers. A l'inverse, le TSF4 Valdezcaray est empruntable à la montée uniquement, avec les skis aux pieds.
Ces deux installations permettent la desserte de la piste verte "La Cascada".

Image IPB

Les caractéristiques de l’installation

Caractéristiques administratives :

TSD – Télésiège à attache débrayable : LA CASCADA
Constructeur : :Doppelmayr:
Année de construction : 2000

Caractéristiques d'exploitation :

Saison d'exploitation : hiver
Capacité : 6 personnes
Débit : 3300 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 5 m/s
Temps de trajet : 1’08’’

Caractéristiques géométriques :

Altitude de la gare aval : 1548 m
Altitude de la gare amont : 1642 m
Longueur développée : 341 m
Dénivelée : 94 m

Caractéristiques techniques :

Motrice : aval
Tension : aval
Nombre de pylônes : 7
Sens de montée : droite

Les photos de l'installation

Elles ont été prises le 13 avril 2013, pour plus de commodité la ligne est présentée de l’amont vers l’aval.

La gare amont

La gare amont est retour fixe à couverture basse.

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

La ligne

Comme souvent en Espagne, la ligne est basse pour favoriser l'évacuation verticale, et le multipaire est enterré. Voici, dans l'ordre de la montée, le nombre de galets de chaque pylône :
P1 : 8C / 8C
P2 : 8C / 8C
P3 : 6S / 6S
P4 : 8S / 8S
P5 : 8S / 8S
P6 : 8S / 8S
P7 : 6S / 6S

P7
Image IPB

P6 et P5
Image IPB

Image IPB

Image IPB

P4
Image IPB

Image IPB

Image IPB

P3
Image IPB

Image IPB

P2 et P1
Image IPB

La gare aval

La gare aval motrice tension est à couverture UNI-G plexiglas. Le garage des sièges, équipés des pinces à barres de torsion DT-108, peut s'effectuer dans les voies, tandis qu'un rail côté descente permet de décycler un ou plusieurs sièges.

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Visite de la station motrice

Le moteur développe une puissance de 620 KW. Il est constitué d'un rotor à aimants permanents et d'un stator à 4 segments, chacun d'entre eux est constitué de 3 enroulements alimentés sous 350 V par un convertisseur de fréquence Vacon, l’ensemble créant un champ tournant qui entraîne l’axe rapide à la vitesse de rotation désirée.

Au-dessus du moteur, un large volant d’inertie est équipé d’un unique frein de service, qui peut être doublé par un second si nécessaire.

En dessous du bloc moteur, un réducteur planétaire à 2 étages permet de transformer la vitesse de rotation du moteur de 755 tours/min environ en une vitesse de 22 tours/min sur la poulie, pour un fonctionnement à 5 m/s. Deux freins de sécurité viennent agir sur cette poulie motrice.

Par rapport à un entraînement classique, la vitesse de rotation de l'arbre rapide est divisée par 2 ou 3, et l'arbre lent est dans l'axe de l'arbre rapide, ce qui permet de se passer d'un renvoi d'angle. Les principaux avantages du treuil DSD par rapport à un entraînement classique sont un légère réduction du bruit, des coûts de maintenance réduits, une plus grande fiabilité du moteur grâce à la multiplication des secteurs et de leur électronique de puissance, un rendement légèrement meilleur, et l'absence de circuit de filtrage des harmoniques et de dispositif de compensation de l'énergie réactive.

Vue générale
Image IPB

Le treuil monté sur lorry
Image IPB

Le treuil avec au premier plan les tiges des vérins
Image IPB

Tiges des vérins
Image IPB

Centrale hydraulique pour les vérins de tension
Image IPB

Moteur DSD en haut, et petit réducteur Lohmann en bas, dans l'axe de la poulie
Image IPB

A droite, l'aéroréfrigéreant dissipant la chaleur du circuit de refroidissement à eau
Image IPB

Frein de sécurité 1 (frein de service), agissant sur le volant d'inertie situé au-dessus du moteur. Un second frein peut être installé à gauche.
Image IPB

Centrale pour les freins de sécurité 1 et 2 (freins de service et d'urgence)
Image IPB

Moteur thermique de secours mettant en puissance une pompe hydraulique
Image IPB

Image IPB

Vue sur le moteur thermique avec la pompe hydraulique
Image IPB

Commandes manuelles du moteur et de la pompe hydraulique : une des commandes étant la manette des gaz (régime moteur) et l'autre étant un pilotage manuel de la pompe hydraulique (marche avant/arrière)
Image IPB

Poutre relevable pour le stockage des sièges dans la gare
Image IPB

Frein de sécurité 2, dynamotachymétrique et couronne dentée pour la marche de secours
Image IPB

Lien et remerciements

Lien vers le site Internet de la station de Valdezcaray :
http://www.valdezcaray.es

Ainsi se termine ce reportage, réalisé en collaboration avec monchu.
Nous tenons à remercier chaleureusement la station de Valdezcaray et le personnel de l'installation pour leur accueil et leur gentillesse.
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   arbisman 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 2 969
  • Inscrit(e) : 24-septembre 06

Posté 16 novembre 2015 - 02:37

Voila pour ce tout premier reportage dans la station espagnole de Valdezcaray.
Nous avons une interrogation sur cette photo :

Image IPB

Est-ce que ce serait la commande de forçage de l'aéroréfrigérant ?
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   jfd_ 

  • FUN de la Grande Rochette
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 820
  • Inscrit(e) : 30-août 07

Posté 16 novembre 2015 - 20:58

Peut-être. Ou peut-être pas. Cela peut être aussi d'autres choses même si le schéma tend à la faire penser. A défaut de pouvoir lire la légende des LEDs, impossible de répondre autre chose de manière sure et certaine Image IPB

Ce message a été modifié par jfd_ - 16 novembre 2015 - 20:59 .

Envie d'appréhender l'entrainement cycle? Visitez le site VO2 Cycling ( http://www.vo2cycling.fr )
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   kilano18 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Groupe : Membres
  • Messages : 7 235
  • Inscrit(e) : 01-mars 06

Posté 16 novembre 2015 - 21:50

Merci pour ce reportage technique et pour la découverte de ce nouveau domaine skiable sur le site de www.remontees-mecaniques.net

La configuration du domaine skiable me laisse perplexe, notamment la réalisation de ce court télésiège 6 places pour assurer la liaison entre le parking et le front de neige principal. Pourquoi pas une télécabine ?

Au plaisir de lire la suite des reportages de cette station atypique !
Toute reproduction (citation), même partielle de mes messages en dehors du site de remontees-mecaniques.net est strictement interdite, y compris les messages personnels/privés. (Valable pour les photos, schémas et les textes). Toutes modifications ou ré-hébergement de mes photos est formellement interdit !
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   arbisman 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 2 969
  • Inscrit(e) : 24-septembre 06

Posté 18 novembre 2015 - 16:55

J'ai eu la réponse en MP pour la fameuse photo : il s'agirait de commandes manuelles du moteur et de la pompe hydraulique.
Une des commandes étant la manette des gaz (régime moteur) et l'autre étant un pilotage manuel de la pompe hydraulique (marche avant/arrière).
On voit clairement les câbles de commande type "Meflex" rouges relier les boitier avec les manettes et le moteur thermique.
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   jfd_ 

  • FUN de la Grande Rochette
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 820
  • Inscrit(e) : 30-août 07

Posté 21 novembre 2015 - 21:06

Je pensais que tu cherchais les fonctions du tableau entre les deux poignées de réglage, pas des poignées elle-mêmes. Effectivement tes photos se suffisent à elle-mêmes sur la fonction de ces deux organes de commande.
Envie d'appréhender l'entrainement cycle? Visitez le site VO2 Cycling ( http://www.vo2cycling.fr )
0

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)