Forums Remontées Mécaniques: Tex avery - Affichage d'un profil - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

Groupe :
Membres
Messages :
24 (0,01 par jour)
Plus actif dans :
Actualité des stations (18 messages)
Inscrit(e) :
07-septembre 14
Visualisations :
8 510
Dernière activité :
L'utilisateur est hors-ligne mai 25 2020 14:42
Actuellement :
Hors-ligne

Mes informations

Titre :
TK de Chariande
Âge :
Âge inconnu
Anniversaire :
Anniversaire inconnu
Gender:
Non spécifié Non spécifié

Informations de contact

Courriel :
Cliquez pour m'envoyer un courriel

Messages que j'ai postés

  1. Dans le sujet : Massif des Pyrénées

    27 février 2020 - 13:27

    Voir le messagej, le 27 février 2020 - 11:02 , dit :

    Pourquoi pas, mais faut s'adapter à sa clientèle aussi.

    « S’adapter à la clientèle », c’est bien!
    Mais dans les faits, c’est l’inverse...
    Aujourd’hui le Grand Tourmalet, coté La Mongie, un seul TS ouvert (sapins), pas de liaison Barèges, prix du forfait... plus de 30€!!!.
    Avant d’avoir une entente collective, commençons par changer certaines pratiques.
  2. Dans le sujet : Massif des Pyrénées

    30 novembre 2019 - 10:38

    Voir le messageBas, le 30 novembre 2019 - 00:02 , dit :

    Voir le messagedomingo, le 29 novembre 2019 - 23:37 , dit :

    Voir le messagearbisman, le 29 novembre 2019 - 11:14 , dit :

    Pour Barèges, la seule et unique solution viable à long terme c'est la remise en service du funiculaire, souhaitée partout dans le pays Toy... sauf à Barèges !
    Pourtant elle permettrait bien un tourisme 4 saisons et serait adaptée à la dimension du village, celui-ci ne disposant que de peu de places de parking.

    C'est évident aux yeux de tous que ce projet de réhabilitation est tout simplement le meilleur (sauf pour les décideurs). Il y aurait là un véritable produit touristique 4 saisons. Peut-on savoir pourquoi il y a un frein à ce projet de la part des décideurs ? Quels sont leurs arguments pour ne pas soutenir le projet ?

    Entièrement d'accord avec vous deux ! C'est la solution moderne pour Barêges .
    Quand tu regardes ce qui se fait ailleurs (Italie, Suisse) , de nombreuses stations rénovent leurs anciens funiculaires , avec des résultats très réussis.
    Ici , ils ont un potentiel énorme avec ce qu'ils ont ! Ils peuvent aménager la gare d'en haut avec un restaurant doté d'un panorama fantastique ! Une association (Funitoy) milite depuis quelques années pour le ré-ouvrir , avec un projet visionnaire 4 saisons.
    Je suis comme Domingo . Pourquoi les décideurs s'entêtent avec leur TC et ne décident pas de le rénover ?

    C’est le problème de nombreuses stations de ski. Le choix...
    Le ski, ou l’or blanc, a apporté la prospérité à beaucoup de fonds de vallée. Les choix des élus ont toujours été dictés par une croissance exogène. Aujourd’hui les décideurs doivent trouver les solutions en interne et bien souvent ils en sont incapables ....
    le renouvèlement des Conseils municipaux est vitale et sera l’enjeu des municipales de 2020, ou pas...
  3. Dans le sujet : Massif des Pyrénées

    29 novembre 2019 - 17:16

    Voir le messagevins65, le 29 novembre 2019 - 16:35 , dit :

    De plus mi décembre, nous aurons la réponse de la DSP (en espérant pour eux que des candidats se soient montrés)

    Et le gagnant  « sera » ....
    La SEM, nouvellement créée.
    -RICT+ région Occitanie = part publique,
    -quelques banques = part privée

    Je me trompe, peut-être!
    Je vois mal un investisseur mettre 420 Millions dans un domaine skiable pyrénéen sans droits immobiliers!!!
  4. Dans le sujet : Massif des Pyrénées

    29 novembre 2019 - 12:49

    Voir le messagearbisman, le 29 novembre 2019 - 11:14 , dit :

    Pour Barèges, la seule et unique solution viable à long terme c'est la remise en service du funiculaire, souhaitée partout dans le pays Toy... sauf à Barèges !
    Pourtant elle permettrait bien un tourisme 4 saisons et serait adaptée à la dimension du village, celui-ci ne disposant que de peu de places de parking.

    Quand des communes de ski ont été pendant trop longtemps « dépendant » ou « droguée » à la subvention et aux emprunts faciles, elles ont perdues leur capacités à réfléchir autrement.
    Elles ne sont toujours pas dans le « 4 saisons », mais dans le « 1 de ski + 3 autres ».
    En faire moins, mais mieux n’est pas un échec! Réfléchir à un slow tourisme au lieu d’un tourisme de masse à l’année, serait une preuve de modernité...
  5. Dans le sujet : Massif des Pyrénées

    11 novembre 2019 - 09:34

    Voir le messagejfd_, le 10 novembre 2019 - 21:58 , dit :

    Voir le messageBas, le 10 novembre 2019 - 19:33 , dit :

    Voir le messageTex avery, le 10 novembre 2019 - 18:38 , dit :

    420 M d'€ pour 30 ans, ça fait quand même 13,5 M /an...
    Le CA de la station était de 15 M cette année...
    Ça fait cher quand même!!!

    Après, dans l'appel d'offre il y a une marge de manœuvre pour la négociation... on verra à combien ça va se vendre!

    Ce sont les communes qui vendent ? Ils doivent donner 420M afin de pouvoir gérer . Ce n'est pas trop "alléchant" surtout qu'il faudra investir dans les remontées mécaniques ...
    Rien n'est vendu dans une DSP.

    C'est le plus souvent un affermage sur n années (30 dans le cas d'espèce). Grossièrement, un affermage est une forme de loyer que paie le contractant pour pouvoir exploiter un domaine la propriété des remontées reste celle de l'autorité délégante les existantes comme les nouvelles (qui elle ne deviennent pleine propriété du délégant qu'à l'échéance du contrat). L'exploitation par un privé durant la période de délégation permet malgré cette délégation de continuer à faire appel aux subventions d'argent public pour les investissements.Ce n'est donc pas parce qu'il y a DSP que c'est le délégataire qui réalise les investissements quoi...

    L’interet d’une DSP à un privé est de pourvoir continuer à assurer les investissements sans en prendre le risque.
    Les collectivités ou leurs groupements (régie, SEM N’Py,.. ) ne peuvent plus suivre. Le changement d'échelle est obligatoire. Se sont les banques qui décident qui aura droit à son prêt et quelles garanties sont misent en face...
    Depuis les errements des « emprunts toxiques », les communes et groupements sont sous surveillance avec les cautions bancaires qu’elles octroient au privé. Il y a 3 risques prudentiels qu’elles ne peuvent déroger:
    - plafonnement de la collectivité
    - plafonnement du bénéficiaire
    - division du risque
    ( détail dans le lien)
    Aujourd’hui la RICT est au max et n’a plus de marge financière.
    Cet échappatoire vers le privé est leur planche de salut... si il n’est pas trop tard!
    Le programme « Tourmalet 360 » va-t-il continuer sans changement ? ( encore 30 M d’€ à investir).
    Un changement de stratégie avec quel « privé »? Nouvelle demande d’UTN?
    https://www.collecti...ies_Emprunt.pdf

Amis

Tex avery n'a pas encore ajouté d'amis.

Commentaires

Tex avery n'a pas encore de commentaires. Pourquoi ne pas lui dire bonjour ?