Forums Remontées Mécaniques: TSD4 Gadzoom - Snowbird (Utah) - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

TSD4 Gadzoom - Snowbird (Utah) Garaventa-CTEC / 1997

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Rodo_Af 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Administrateurs
  • Messages : 17 592
  • Inscrit(e) : 17-octobre 06

Posté 10 octobre 2014 - 21:43

Image IPB

^^^^Cliquez sur l'image pour voir le reportage^^^^


Vous pouvez déposer vos remarques, questions et commentaires relatifs à ce reportage dans ce fil de discussion.
(Vous voyez une faute ? N'hésitez pas à me contacter par MP)

Image IPB

0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   alspace 

  • TPH du Sancy
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 2 369
  • Inscrit(e) : 14-septembre 13

Posté 10 octobre 2014 - 23:06

Beau reportage, merci rodo. :)

Edit : la photo du forfait 2013/2014 dans la description de la station est absente. ;)

Ce message a été modifié par alspace - 10 octobre 2014 - 23:09 .

www.skigranddomaine.net, le site dédié aux stations du Grand Domaine.
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Rodo_Af 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Administrateurs
  • Messages : 17 592
  • Inscrit(e) : 17-octobre 06

Posté 11 octobre 2014 - 07:47

C'est corrigé.

A noter que, comme souvent en Amérique du Nord, les forfaits sont encore en papier. Quasiment à chaque remontée un membre du staff vient scanner le code barre du forfait. Peu pratique... Petit à petit les stations US adoptent les forfaits magnétiques. Mais c'est encore minoritaire.


Le forfait : saison 2013/2014,
Image IPB
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   Gailu 

  • TSD4B des Jasseries
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 290
  • Inscrit(e) : 12-novembre 12

Posté 12 octobre 2014 - 11:59

Etonnant ces particularismes venant de "la première puissance mondiale" de ne pas avoir des remontées suréquipées au niveau accueil commercial, confort et sécurité, comment pourrai-t-on l'expliquer?

Ce message a été modifié par Gailu - 12 octobre 2014 - 22:42 .

0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Rodo_Af 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Administrateurs
  • Messages : 17 592
  • Inscrit(e) : 17-octobre 06

Posté 12 octobre 2014 - 13:13

Je pense qu'il y'a plusieurs raisons à ça :

* Tout d'abord : ici les stations de ski, sauf rares exceptions, sont des entreprises privée, 100% privée. A savoir, qu'il n'y a pas une commune, un département, une région qui finance la construction d'un appareil. (Cf : dans les Pyrénées La Pierre Saint Martin qui explique fièrement que tous les investissements sont financés par de l'argent public...). Même les services de la voirie sont assurés par les stations si l'on se trouve sur un terrain privé, ect...

* Puis, les fréquentations des stations US sont un peu différentes d'en Europe. Il n'y a pas la notion de vacances scolaires de masse, avec des semaines de très fortes fréquentations sur l'année qui nécessite de grosse capacité de débit. Il y'a pourtant des besoins, mais plus ponctuel.

* Enfin, on arrive au principe de concurrence. Comme personne ne met des bulles de protection, ni des assises chauffantes (sauf exception, il doit y avoir 3 ou 4 bulles en Am. du Nord) donc... personne n'en met. Car il y'a forcément du mimétisme avec ce que font les concurrents. (Je pense, d'ailleurs, que c'est un peu le même cas en France)
En Autriche, si une station ne met pas du confort dans ces installations neuves, elle est ridicule car tout le monde en a. Donc le client peu faire 5 ou 10 km et trouver une station voisine mieux équipée.
Evidemment que si une station mets des bulles partout et communique dessus... Les voisins seront obligés de réagir, sous peine d'être ringards et de ne pas suivre la mode/nouveauté du moment... Tout le monde s'observe, personne de significatif ne fait le premier pas dans le top qualité, et pour l'instant on en reste là...

En Am- Nord, actuellement c'est au niveau de la billetterie que les choses évoluent le plus. On est en train de passer au magnétique avec toutes les offres et services que cela inclus.


>> Par contre détrompe toi : au niveau "Accueil" : c'est le top en Am- du Nord. Il y'a beaucoup plus de personnel sur chaque appareil. Et le staff est omniprésent, très aidant, ect...
Ceci quelque soit la météo, quelque soit l’heure. L’humain est beaucoup plus présent qu’en Europe, cela saute aux yeux quand on s’y trouve…
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   cwcwcw 

  • DMC des Grandes Platières
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 1 609
  • Inscrit(e) : 21-juin 12

Posté 12 octobre 2014 - 20:15

Thank you for the report and I look forward to the rest of the series! I also have some commentary on skiing in the United States.
Merci pour le rapport et j'ai hâte au reste de la série! J'ai aussi quelques commentaires sur le ski aux États-Unis.

As Rodo pointed out, most ski areas in the United States are private. The federal and state government is seen as inept at running non-essential services such as ski areas, mainly by those on the political right side of the spectrum. Therefore, not including small town operated ski areas, it is rare to see a large government run ski area (notable exception: Cannon Mountain - http://www.remontees...tation-858.html).
Comme Rodo a fait remarquer, la plupart des stations de ski aux États-Unis sont privées. Le gouvernement fédéral et de l'État est considéré comme inapte à la gestion des services non essentiels tels que les stations de ski, principalement par ceux du côté politique droite de l'échiquier. Par conséquent, non compris petite ville exploité domaines skiables, il est rare de voir une grande surface piste de ski de gouvernement (de l'exception notable: Cannon Mountain - http://www.remontees...tation-858.html).

As for the lack of electronic ticketing, I am not sure why ski areas aren't adopting it faster. It seems like a no-brainer. And many ski areas have adopted them. However, many have not.
Quant à l'absence de la billetterie électronique, je ne sais pas pourquoi les domaines skiables ne sont pas l'adoptent rapidement. Il semble comme une évidence. Et de nombreux domaines skiables les ont adoptées. Cependant, beaucoup ne l'ont pas.

As for bubbles on seats, there is a clearer explanation for this. A number of ski areas experimented with them in them in the 1970's and 1980's. However they weren't designed well. It is possible to find a number of ski lifts across North America that were built with bubbles, but the ski area decided to remove the bubles. People would rather have a chairlift that is able to operate during windy conditions than have a chairlift that may be more comfortable, but has to close in the wind. It's seen as a paradox: the bubbles are there to keep you warm, but they also cause the chairlift to shut down when it gets windy!
Comme des bulles sur les sièges, il ya une explication plus claire à cet effet. Un certain nombre de domaines skiables expérimenté avec eux dans les dans les années 1970 et 1980. Cependant, ils ne sont pas bien conçus. Il est possible de trouver un certain nombre de remontées mécaniques en Amérique du Nord qui ont été construits avec des bulles, mais la station de ski a décidé de retirer les bubles. Les gens préfèrent avoir un télésiège qui est capable de fonctionner dans des conditions venteuses que avoir un télésiège qui peuvent être plus à l'aise, mais doit fermer dans le vent. Il est considéré comme un paradoxe: les bulles sont là pour vous garder au chaud, mais ils provoquent aussi le télésiège d'arrêter quand il fait du vent!

The United States ski industry is in a period of stagnant growth and has been for years, perhaps decades. The industry is growing slowly, but this has more to do with overall population growth in the country, not a higher percentage of people skiing. Therefore, ski areas must be very careful with their investments in new chairlifts. And ski areas keep their old chairlifts running as long as possible as long as they don't need to increase capacity or speed.
L'industrie du ski aux États-Unis est dans une période de stagnation de la croissance et a été pendant des années, peut-être des décennies. L'industrie se développe lentement, mais cela a plus à voir avec la croissance globale de la population dans le pays, pas un pourcentage plus élevé de personnes de ski. Par conséquent, les stations de ski doivent être très prudents avec leurs investissements dans de nouveaux télésièges. Et les stations de ski gardent leurs vieux télésièges marche le plus longtemps possible dans la mesure où ils n'ont pas besoin d'augmenter la capacité ou la vitesse.

I also disagree with Rodo's statement that there are no national holidays or vacations. While we might not compare to France, there are certain key weeks where ski areas make a high percentage of their season's revenue (sometimes greater than 50%!). The Christmas to New Years time of year is always one of the busiest times of year and is very crowded at ski areas. Also, most states have vacation weeks sometime in February and March. For an example, Maine and Massachusetts have vacation week February 14-22, 2015. However, the school vacation dates vary from region to region. These periods are often just as busy as Christmas and New Years!
Je suis également en désaccord avec la déclaration de Rodo qu'il n'y a pas des vacances ou des vacances nationales. Bien que nous ne pourrions pas comparer à la France, il ya certaines semaines où les principaux domaines skiables font un pourcentage élevé des revenus de leur saison (parfois plus de 50%!). Noël à Nouvel An période de l'année est toujours l'une des périodes les plus achalandées de l'année et est très fréquentée à des domaines skiables. En outre, la plupart des Etats ont semaines de vacances dans le courant de Février et Mars. Pour un exemple, dans le Maine et le Massachusetts ont semaine de vacances Février 14-22, 2015. Cependant, les dates des vacances scolaires varient de région à région. Ces périodes sont souvent tout aussi occupé que Noël et le Nouvel An!

Ce message a été modifié par cwcwcw - 12 octobre 2014 - 20:15 .

S'il vous plaît excuser ma grammaire. J'utilise DeepL traducteur.
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Gailu 

  • TSD4B des Jasseries
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 290
  • Inscrit(e) : 12-novembre 12

Posté 13 octobre 2014 - 10:02

Si je comprend bien c'est une "entente" tacite des stations dans un contexte de croissance très faible pour amortir au maximum leur matériel. Et elle ne sont pas dans la zone de concurence européenne donc tranquilles.
Après je ne dit pas que les bulles et sièges chauffants soient le standard à adopter partout, mais quand on voit des vieux TSF2/TSF3 sans garde-corps hors d'âge dans les stations (que tu nous fait magnifiquement découvrir) j'ai envie d'y voir au moins des TSD4 simples à la place.
Le ski est donc moins démocratisé (qu'en Europe apparement), réservé aux riches mais paradoxalement plus "rustique". Ils devraient peut-être s'inspirer de notre modèle, à savoir être plus productifs pendant les heures de travail et prendre plus de congés pour dévelloper le tourisme qui est un fort vivier d'emplois non délocalisables.

Sinon c'est vrai que dans les pays Anglo-saxons j'ai toujours été frappé par le nombre d'employés dans les lieux accueillant le public, ils n'y a jamais de machines/caisses/bornes automatiques et c'est plutôt sympathique.

Ce message a été modifié par Gailu - 13 octobre 2014 - 10:09 .

0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   Rodo_Af 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Administrateurs
  • Messages : 17 592
  • Inscrit(e) : 17-octobre 06

Posté 13 octobre 2014 - 10:17

Sur tous les marchés la concurrence provoque l'innovation, ect... C'est évident et cela fonctionne également pour les stations de ski.
C'est clair que géographiquement, en Amérique du Nord, on a rarement la concurrence incroyable qu'il y'a en Europe et particulièrement dans l'arc alpin.
Aux US/Canada il y'a quelques zones avec de nombreuses stations de ski non loin d'un centre urbain fortement peuplé. Mais on est loin de la comparaison avec les pays alpins France, suisse, Autriche, Italie... Où tous les 20 km tu trouves un nouveau domaine skiable !

Ensuite : les stations nord-américaines assument totalement le côté humain de leur exploitation en gardant un grand nombre de staff.
Aux remontées mécaniques on croise 2 à 3 fois plus de staff qu'en Europe. Rien que le contrôle des forfaits, la gestion des files d'attente, l'assistance à l'embarquement...
Mais idem sur les pistes : avec des ambassadeurs pour vous diriger/informer sur le domaine skiable, vous guider, ect..., ect...
Les cafétérias : où les gens posent leurs sacs à la journée, et consomment leurs nourritures maison mais vont prendre un café...
La philosophie est complètement différente, et les stations ne souhaitent pas faire évoluer leurs structures au modèle autrichien ou français...avec l'usine à ski immense mais impersonnel... Notamment car la clientèle ne l'accepterait pas...
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   Gailu 

  • TSD4B des Jasseries
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 290
  • Inscrit(e) : 12-novembre 12

Posté 13 octobre 2014 - 12:52

Et pour le skieur confirmé c'est même plutot un avantage d'avoir moins de monde par un écremage de la foule débutante.
0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   cwcwcw 

  • DMC des Grandes Platières
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 1 609
  • Inscrit(e) : 21-juin 12

Posté 13 octobre 2014 - 15:21

This is a very interesting conversation. It is interesting to hear how things are done differently in Europe. The straight up answer as to why there are less TSD4 chairlifts in the United States is that ski area's oftentimes can't afford to purchase them or maintain them! Also, I think in the United States, terrain and snow conditions are oftentimes the number one factor of choice, not ropeway system. You will notice that intermediate trails are the most likely to be covered by high speed ropeways. This is because an intermediate, oftentimes wealthy skier could simply go to the next mountain if there wasn't good enough ropeways. However, oftentimes advanced and expert terrain is covered by a fixed grip chairlift, and sometimes is even hike to terrain! This is likely because of two reasons. 1, this terrain is tiring so a longer chairlift ride allows for more rest. 2, it is likely that these skiers are at the mountain for the terrain, not the ski lifts.
Il s'agit d'une conversation très intéressante. Il est intéressant d'entendre comment les choses sont faites différemment en Europe. La réponse en droit de savoir pourquoi il ya moins de télésièges TSD4 aux États-Unis est de souvent de cette station de ski ne peuvent pas se permettre de les acheter ou de les entretenir! Aussi, je pense aux Etats-Unis, les conditions de terrain et de neige sont souvent le facteur numéro un de choix, pas le système téléphérique. Vous remarquerez que les sentiers intermédiaires sont les plus susceptibles d'être couverts par les remontées mécaniques à grande vitesse. C'est parce que un skieur intermédiaire, souvent riche pourrait tout simplement aller à la prochaine montagne s'il n'y avait pas assez bonnes remontées mécaniques. Toutefois, le terrain souvent avancé et expert est couvert par un télésiège à pinces fixes, et parfois même de la randonnée est de terrain! C'est probablement à cause de deux raisons. 1, ce terrain est fatigant si un long trajet en télésiège permet de plus de repos. 2, il est probable que ces skieurs sont à la montagne à cause du terrain expert, pas nécessairement les remontées mécaniques.

One thing we hear in the United States is that in Europe lunch is an elaborate affair on a slopeside restaurant. In the United States, it is a chance to refuel at the mountain cafeteria. This is certainly not true for everyone. But the image I am getting is that skiing in the Alps is more about the overall experience, the big picture. Meanwhile, in the United States it is more about bagging as many possible runs in a day!
Une chose que nous entendons dans les Etats-Unis qu'en Europe, le déjeuner est une affaire complexe sur un restaurant, à flanc de montagne. Aux États-Unis, c'est une chance de faire le plein à la cafétéria de la montagne. Ce n'est certainement pas vrai pour tout le monde. Mais l'image que je me fais est que le ski dans les Alpes est plus sur l'expérience globale, la grande image. Pendant ce temps, aux États-Unis, il est plus sur l'ensachage autant de points possibles en un jour!
S'il vous plaît excuser ma grammaire. J'utilise DeepL traducteur.
0

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)