Forums Remontées Mécaniques: Les types de gares de téléskis Montaz-Mautino/GMM - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

  • 2 Pages +
  • 1
  • 2
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Les types de gares de téléskis Montaz-Mautino/GMM Classification

#1 L'utilisateur est en ligne   alspace 

  • TPH du Sancy
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 2 269
  • Inscrit(e) : 14-septembre 13

Posté 08 août 2016 - 21:54

Bonsoir à tous,

Voici une classification des différentes gares de téléskis développée par Montaz-Mautino et GMM. Cette classification se décompose en trois parties, la premières pour les stations motrices et tension des téléskis débrayables, l'autre pour celles des téléskis fixes et enfin une pour celles des téléskis à enrouleurs.
Dans chacune de ces trois parties, on retrouve les différentes gares motrices, puis les gares retour/tension.
seuil
Bonne lecture ! Image IPB

--------------------------------------------

Tout d'abord, un bref retour sur l'histoire de Montaz-Mautino et de GMM :

La société Montaz-Mautino est créée en 1952 par Pierre Montaz et Victor Mautino, deux anciens employés du constructeur Poma. Ceux-ci créèrent en 1950 leur premier téléski sur la commune de Saint-François sur Bugeon (devenue aujourd'hui Saint-François-Longchamp). Ce petit téléski démontable fut le premier téléski de la gamme B (comme Baby), dont nous y reviendrons plus tard.
Plus les années passent, plus Montaz-Mautino prend de l'ampleur. Au cours des années 1960, les premiers télésièges sont produits dans les ateliers Montaz-Mautino. A partir de la fin des années 1970, Montaz-Mautino commence la production de téléportés débrayables (télécabines, puis télésièges débrayables à partir de 1983).
A la fin des années 1980, Montaz-Mautino dépose deux fois le bilan et menace de mettre la clef sous la porte. Mais grâce aux dirigeants de Gimar, Montaz-Mautino existe toujours mais sous le nom de GMM (Gimar - Montaz-Mautino), suite à la fusion avec Gimar en 1989.

-> Pour plus d'informations, découvrez les fiches de ces constructeur sur la BDD :
- Montaz-Mautino : http://www.remontees...6-5.html#page-1
- GMM : http://www.remontees...iste-6-106.html


Les téléskis débrayables

Les gares motrices

Note : On appose aux noms de gares la mention D.A. lorsque celles-ci sont équipées de départs automatiques.
Note 2 : On appose aux noms des gares le nombre maximal de perches (exemple S95 signifie une gare de type S pouvant accueillir environ 95 perches maximum).



Les gares B

Surtout utilisées pour les téléskis débutants, les gares B sont caractérisées par la présence d'un fût de soutien tandis que la poulie motrice est entraînée par un arbre arrivant du sol en oblique et maintenant d'une seconde manière la structure. Des haubans viennent compléter la stabilité.
La gare B est apparue dans le catalogue de Montaz-Mautino dès la création de l'entreprise. Le premier appareil équipé de ce type de gare est le téléski des Clochettes à Saint-François Longchamp en 1950 qui était au départ issue du bricolage de Pierre Montaz et de Victor Mautino.

Image IPB
Les gares B des anciens téléskis du Lac Bleu et de la Lune construits durant les années 1950 à Saint-François Longchamp.


→ Quelques références :



Les gares D

Notons que les gares D étaient également proposées en version haubanées jusqu'à la D20.

D8

Les D8 sont utilisées pour de courtes distances, par exemple sur des espaces débutants.

Image IPB
Exemple d'une gare D8 sur le téléski des Débutants à l'Areilladou.


→ Quelques références :


D10

Les gares D10 sont dimensionnées pour des appareils courts. Contrairement aux gares D.20, les D.10 possèdent un moteur installé en ligne avec le réducteur, et reliés entre-eux par des courroies.

Image IPB
Exemple d'une gare D10 sur le téléski du Mont Blanc aux Houches.

Image IPB
Autre exemple d'une gare D10 sur le téléski des Gorges à La Féclaz.


→ Quelques références :


D20

Autre type de gare pour des téléskis de courte distance, les gares D20 possèdent un moteur directement situé sur le réducteur et la poulie motrice.

Image IPB
Exemple d'une gare D20 sur le téléski du Blanchot à Valmorel.

Image IPB
Autre vue de cette même gare.

Image IPB
Exemple d'une gare D20 avec un fut large sur le téléski du Cornien à Thollon les Mémises.


→ Quelques références :


D40

Ce sont les plus grandes gares D développées par Montaz-Mautino. Elles peuvent accueillir maximum 80 agrès.

Image IPB
Exemple d'une gare D40 sur le téléski du Rocher à Valmorel.

Image IPB
Autre exemple d'une gare D.40 sur le téléski de la Crête à Valloire.


→ Quelques références :


D40 Spécial

On retrouve aussi des gares D.40 équipé d'un fût sur l'avant de la structure car la glissière est un peu plus longue que d'habitude.

Image IPB
Exemple d'une gare D40 Spécial sur le téléski de Vormaine 2 à Chamonix-Le Tour.


→ Quelques références :



Les gares T

Treillis

T50

Elle est caractérisée par le fait que ses deux montants en treillis sont directement reliés au sommet de la structure.

Image IPB
Exemple d'une gare T50 Treillis sur le téléski des Essarts à Val Cenis Vanoise.

Image IPB
Autre exemple du gare T50 Treillis sur le téléski du Chalet Neuf à Le Reposoir.


→ Quelques références :


T50 Spécial

Elle était caractérisée par un magasin plus grand qui se prolongeait sur l'avant de la structure en treillis jusqu'à un pylône tubulaire.
Utilisée pour les téléskis de longueur moyenne. Capacité maximale : 90 agrès.

Si vous connaissez un téléski qui a possédé cette gare et/ou une photo, je suis preneur.

T100

La T100 en treillis fut la première gare Montaz-Mautino destinée à des longues distances.
Elle a été commercialisée des années 1950 aux années 1970. Ces gares ont été remplacées dans les années 1970 par les T100 trapézoïdales.

Image IPB
Exemple d'une gare T100 Treillis sur le téléski des Gueux à Notre-Dame de Bellecomde.

Image IPB
Autre exemple d'une gare T100 Treillis sur le téléski du Biolley 3 à la Plagne.


→ Quelques références :


T100 Spécial

Elle était caractérisée par un magasin plus grand qui se prolongeait sur l'avant de la structure en treillis jusqu'à un pylône tubulaire.
Utilisée pour les très longs téléskis. Capacité maximale : 200 agrès.

Image IPB
Exemple d'une gare T100 Spécial sur l'ancien téléski des Granges à Chalmazel.

Image IPB
Autre vue de cette même gare.


→ Quelques références :



Trapézoïdales

Les gares T Trapézoïdales sont apparues après la gamme Treillis dans le but de moderniser la structure tout en gardant la même base technique de la gare.
Cette gamme fut un vrai succès commercial pour l'entreprise car elle a équipée de très nombreuses installations entre années 1970 et 2000. A la reprise de Montaz-Mautino par Gimar, cette gamme fut commercialisée entre 1990 et le milieu des années 2000. Celle-ci fut alors remplacée par la gamme S développée par GMM, dont nous y reviendrons plus tard.
Notons que toute la gamme de gares Trapézoïdales (de la T30 à T150) était déclinée en version motrice-tension

T30

Surtout utilisées pour les téléskis à faible longueur (surtout dans les espaces débutants), les deux montants sont très rapprochés.

Image IPB
Exemple d'une gare T30 sur le téléski du Seuil à Valfréjus.


→ Quelques références :


T30 MT (Motrice-tension)

Utilisée sur des appareils de courte distance, comme par exemple le téléski du Soleil à Samoëns.

Image IPB
Exemple d'une gare T30 MT sur le téléski du Soleil à Samoëns.


→ Quelques références :


T50

Les gares T50 Trapézoïdales étaient utilisées pour des appareils à longueur moyenne (500 à 1000 mètres environ).

Image IPB
Exemple d'une gare T50 sur le téléski de la Valette à Valmorel.

Image IPB
Autre exemple d'une gare T50 sur le téléski des Charmettes 2 à Valmorel.


→ Quelques références :


T80

Structure intermédiaire entre les T50 et T100, elles équipent les téléskis de moins d'un peu plus de 1000 mètres de longueur environ.
Elles se caractérisent par une structure horizontale qui se prolonge au-delà du montant avant de la gare.

Image IPB
Exemple d'une gare T80 sur le téléski de la Grande Combe à Arêches6Beaufort.


→ Quelques références :


T80 MT (Motrice-Tension)

Montaz-Mautino a développé des gares jouant le rôle de mise en mouvement et tension du câble pouvant accueillir jusqu'à 80 perches.

Image IPB
Exemple d'une gare T80MT sur le téléski de Couzan 2 à Chalmazel.


→ Quelques références :


T90S

Ces gares, très rares sont apparues sur le catalogue de GMM au début des années 1990. Elles sont rapidement abandonnées par le constructeur et donc très peu d'appareils en sont équipés.

Image IPB
Exemple d'une gare T90S sur le téléski des Poussins 2 à l'Alpe d'Huez.


→ Quelques références :


T100

Les téléskis Montaz-Mautino d’une longueur assez importante (environ 1300 mètres au maximum) sont équipés de cette gare, qui peut accueillir une centaine de perches.

Image IPB
Exemple d'une gare T100 Trapézoïdale sur le téléski des Aollets à la Plagne.

Image IPB
Autre exemple d'une gare T100 Trapézoïdale produite par GMM sur le téléski du Prariond à Valmorel.

Image IPB
Une gare T100 Trapézoïdale rallongée, installée sur le téléski du Chamois au Col de Plainpalais.


→ Quelques références :


T100 MD (Motrice-Déplaçable)

Montaz-Mautino a développé des gares jouant le rôle de mise en mouvement où il est possible de reculer ou avancer manuellement la poulie motrice pour rattraper l'allongeant du câble. Elles pouvaient accueillir jusqu'à une centaine perches.

Image IPB
Exemple d'une gare T100MD sur le téléski des Granges à Chalmazel.


→ Quelques références :


T150

Ces gares sont caractérisées par la présence de trois montants trapézoïdaux. Ce sont les plus grosses gares de la gamme T Trapézoïdale. Elles équipent de très longs téléskis (>1300 mètres).
Notons que certaines gares possèdent des rallonges afin d'accueillir plus de perches dans la glissière.

Image IPB
Exemple d'une gare T150 Trapézoïdale sur les téléskis de Bellecombe et Bellecombe 1 à la Rosière.

Image IPB
Exemple d'une gare T150 Trapézoïdale rallongée sur les téléskis de l'Arenouillaz 1 et 2 à Valmorel.


→ Quelques références:



Les gares S

Les gares S sont apparues au catalogue de GMM au début des années 2000 afin de remplacer les très connues stations Trapézoïdales, dont la dernière a été produite en 2006 pour le téléski des Granges à Chalmazel.

Voici un plaquette réalisée par GMM avec un descriptif des gares S : http://www.gmm-franc.../pdf/type_s.pdf.
Découvrez aussi deux plaquettes présentant les équipements de ligne fournis par GMM : http://www.gmm-franc...f/angle_tsd.pdf et http://www.gmm-franc...pt_de_ligne.pdf.


S60

Les gares S60 sont utilisées pour les appareils de courte distance (environ 500 mètres maximum). Elles se caractérisent par un seul pied situé sur les trois-quarts arrière de la gare qui permet de soutenir l'ensemble de la structure motrice et la glissière.

Image IPB
Exemple d'une gare S60 sur le téléski des Écureuils au Ballon d'Alsace.

Image IPB
Autre exemple d'une S60 sur le téléski du Petit Langenberg au Ballon d'Alsace.


→ Quelques références:



S95

Les gares S95 sont utilisées pour des distances entre 500 et 800 mètres. Elles disposent de deux pieds (un à l'avant et l'autre à l'arrière).

Image IPB
Exemple d'une gare S90 sur le téléski des Bruyères au Ballon d'Alsace.


→ Quelques références:



S130

Les S130 sont identiques aux gares S90, sauf que les S130 sont un peu plus longues que les S90. Elles équipent des téléskis d'environ 650 à 1000 mètres de longueur développée.

→ Quelques références:



S165

Les plus grandes gares développée par GMM, les S165 ont remplacées le stations T150 Trapézoïdales pour les téléskis de longue distance (> 1000 m).

→ Quelques références:



Autres gares - exceptions

Gares motrices amont - tension par contrepoids en aval

Certains téléskis Montaz-Mautino sont équipés de gares motrices en station sommitale tandis que la tension est effectuée en gare aval par le biais d'une poulie flottante. Les gares aval de ces installations sont donc réduites à leur plus simple expression avec seulement deux pylônes soutenant la glissière.
Le but d'une telle disposition permettait à l'exploitant d'éviter de dévier une ligne électrique alors qu'à l'arrivée, le réseau électrique alimente un autre téléski (dans l'exemple du téléski du Plancert aux Houches).

Image IPB
Exemple d'une gare aval retour-tension par contrepoids sur le téléski des Plancerts aux Houches.

Image IPB
Exemple d'une gare amont motrice-fixe sur le téléski des Plancerts aux Houches.


→ Quelques références :


Gares motrices-tension amont

Certains téléskis Montaz-Mautino sont équipés de gares motrices en station sommitale. La tension pouvait aussi y être assurée, par le biais d'un contrepoids.
Le but d'une telle disposition permettait à l'exploitant d'éviter de dévier une ligne électrique alors qu'à l'arrivée, le réseau électrique alimente un autre téléski (dans l'exemple du téléski du Plan des Chamois au Corbier).


→ Quelques références :


Gares Weber reconditionnées

Montaz-Mautino a rénové une gare construite par un autre constructeur français dans les remontées mécaniques : Weber. Un seul exemplaire a été réalisé par Montaz-Mautino, à savoir en 1978 sur le téléski de la Côte Soleil à Valmorel.

Image IPB
La gare Weber reconditionnée par Montaz-Mautino du téléski de la Côte Soleil à Valmorel (cliquez sur la photo pour accéder au reportage).



Les gares retour-tension

Sur la plupart des téléskis débrayables construits par Montaz-Mautino et de GMM, les gares aval sont seulement motrices. Ainsi, on retrouve dans la plupart des cas des stations retour-tension en gare amont.
Dans l’histoire de Montaz-Mautino et GMM, deux types différents de gares retour-tension équipent les installations, les poulies flottantes et les LSP (lâchers sous poulie).


Les poulies flottantes

Les poulies flottantes ont équipées les téléskis débrayables Montaz-Mautino jusqu’à la fin des années 1980. Solution simple à mettre en place, elles assurent la tension du câble grâce à un contrepoids. Les poulies flottantes sont tendues par un câble dévié par un poussard tubulaire ou en treillis et faisant une boucle au niveau du contrepoids en béton. Notons aussi que les poussards sont maintenus par des haubans.
Le gros inconvénient de cette solution est que le poussard reste bien en retrait de la zone de lâcher de la perche afin que les véhicules puissent se rétracter et se stabiliser un minimum avant le passage de la poulie retour. L’espace occupé par les poulies flottantes est donc plutôt important. le diamètre des poulies retour allait de 800 à 3000 mm.

Deux types de poussards sont présents sur les téléskis Montaz-Mautino :

Les poussards en treillis, ayant équipé tous les téléskis des années 1950 à la fin des années 1960-début des années 1970.

Image IPB
Exemple d'un poussard en treillis sur le téléski de Jacassy aux Estables.


→ Quelques références :


Les poussards tubulaires ont remplacés au cours des années 1970 les poussards en treillis, certainement pour des raisons de facilité de production. Notons que les poussards ont le même diamètre que les pylônes.

Image IPB
Poulie flottante à poussard tubulaire sur le téléski des Charmettes 1 à Valmorel.

Image IPB
Autre exemple de poussard tubulaire sur le téléski de Montizel à Orange Montisel.


→ Quelques références :



Poussards particuliers :

Sur certaines installations de faible longueur, Montaz-Mautino produisait aussi des poussards tubulaires de plus petit diamètre où le contrepoids est présent sur l’avant du poussard, et non pas à l’arrière comme sur les précédents exemplaires.

Image IPB
Exemple de poussard droit sur le téléski du Blanchot à Valmorel.


→ Quelques références :



LSP / lâchers sous poulie

Inventé par René Montagner en 1985, les lâchers sous poulie (dit aussi LSP) ont révolutionnés le monde des téléskis. En effet, ces gares compactes permettent de gagner une place importante au niveau des aires d’arrivées des téléskis. La circulation des clients est rendue plus facile que ce soit des deux côté du LSP, en évitant de passer en-dessous des perches descendantes avec une poulie flottante. Ces lâchers sous poulie se placent directement sur la butte de lâcher de la perche puisque ce lâcher s’effectue une fois que la perche est rentrée en gare. Dès la fin des années 1980, Montaz-Mautino a commencé à produire des LSP.
Notons que ces LSP pouvaient aussi assurer l'unique retour-fixe du câble, comme sur le TKD de Couzan 2 à Chalmazel.

La gamme de Montaz-Mautino puis de GMM se décline en plusieurs formes :

Les premiers lâchers sous poulie Montaz-Mautino avaient un ou deux pieds carrés déportés sur l’extérieur du tracé du téléski.

Image IPB
Exemple d'un LSP de première génération sur le téléski de la Char à Samoëns.


→ Quelques références :



LSP à pied déporté

Ces lâchers sous poulies étaient les premiers de la gamme produite par GMM destinée à des appareils de courte distance. On les retrouve le plus souvent sur des téléskis dédiés aux débutants.

Image IPB
Exemple d'un LSP à pied déporté sur le téléski de la Grenouillère au Revard, rénové par GMM en 1997.


→ Quelques références :



LSP2,5T

Ces gares possèdent un pied central et peuvent donner une tension maximale de 2,5 tonnes. Ces gares, commercialisées depuis peu n'ont pas encore équipés d'appareils construits ou rénovés par GMM.

→ Plus d'informations sur le site de GMM : http://www.gmm-franc...e-lsp-2-5-p.asp.

LSP4T

Ces gares possèdent un pied central creux permettant de loger le contrepoids. Elles peuvent assurer une tension maximale de 4 tonnes.

Image IPB
Exemple de lâcher sous poulie 4 tonnes GMM sur le téléski des Charmettes 2 à Valmorel.


→ Quelques références :


LSP9T

Ces gares possèdent un pied central incliné plus gros que ceux utilisés sur les LSP4T. Elles peuvent assurer une tension maximale de 9 tonnes via un vérin hydraulique qui fait bouger d’avant en arrière le lorry où est installée la poulie retour.

Image IPB
Exemple de lâcher sous poulie 9 tonnes GMM sur le téléski du Morel à Valmorel.


→ Quelques références :


Les LSP retour-fixe

Pour les appareils équipés de gares motrice-tension en aval, Montaz-Mautino produisait des gares retour-fixe réduites à leur plus simple expression, qui pouvaient être utilisées comme lâcher sous poulie.

Image IPB
Exemple de lâcher sous poulie retour-fixe Montaz-Mautino GMM sur le téléski du Soleil à Samoëns.


→ Quelques références :

Ce message a été modifié par alspace - 12 janvier 2018 - 13:49 .

www.skigranddomaine.net, le site dédié aux stations du Grand Domaine.
4

#2 L'utilisateur est en ligne   alspace 

  • TPH du Sancy
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 2 269
  • Inscrit(e) : 14-septembre 13

Posté 08 août 2016 - 21:55

Les téléskis à perches fixes

Les gares motrices

La gamme de téléskis à perches fixes de Montaz-Mautino se déclinait en trois types de gares motrices avec le moteur toujours installé au-dessus de la poulie motrice :

D6

La gare D6 a équipé des téléskis avec une ligne sans pylônes. Elle accueille un moteur de 6 chevaux maximum.

Image IPB
Exemple d'une gare D6 sur le téléski de Prariand au Reposoir.

Image IPB
Autre angle de cette même gare.


→ Quelques références :


D8

Cette station équipe les appareils de distance moyenne pour ce type de téléskis. Entre 100 et 200 mètres environ. Elle accueillait un moteur de 8 chevaux.

Image IPB
Exemple d'une gare D8 sur le téléski du Stade Adulte à Valmorel.


→ Quelques références :



D10

Cette station équipe les appareils de longue distance pour ce type de téléskis (à partir de 200-300 mètres environ). Elle accueille un moteur de 10 chevaux.

Image IPB
Exemple d'une gare D10 sur le téléski de l'École de l'hôtel Royal à Saint Chély d'Aubrac.


→ Quelques références :



Gares particulières

En 1978, Montaz-Mautino a installé à Valmorel le téléski de la Thuile. Cet appareil est particulier puisque sa gare motrice possédait un fût carré et non tubulaire les autres gares présentées plus haut dans cette classification.

Image IPB
La gare motrice du téléski à perches fixes de la Thuile à Valmorel (démonté en 2010). Cliquez sur l'image pour afficher la présentation de l'appareil.


Au cours des années 1960 ou 1970, Montaz-Mautino installa le téléski des Alouettes IV aux Hautes Combes. La gare motrice de cet appareil était une D8 à motorisation thermique déportée. En effet, le moteur thermique était installé sur une plateforme à l'arrière de la gare. La transmission du moteur au réducteur situé au-dessus de la poulie motrice s'effectuait par le biais de courroies.

Image IPB
La gare motrice du téléski des Alouettes IV aux Hautes Combes. Cliquez sur l'image pour afficher le reportage.



Les gares retour-tension

Rien de bien particulier à signaler ici, les stations retour-tension des téléskis à perches fixes sont les mêmes que celles employées sur les téléskis à perches découplables, qui sont pour la plupart du temps des poulies flottantes (sauf les appareils rénovés par GMM qui sont équipés de LSP).

Les poussards tubulaires avec contrepoids en aval

Image IPB
Exemple de poussard tubulaire avec le contrepoids en aval sur le TKF des Alouettes 3 aux Hautes Combes


Quelques exemplaires :


Les poussards tubulaires avec contrepoids en amont (configuration plus classique)

Image IPB
Exemple d'une gare retour-tension avec poussard tubulaire et contrepoids en amont de ce dernier sur le téléski du Royal à Saint-Chély d'Aubrac.


Quelques exemplaires :


Poussard tripode (aujourd'hui disparue, mais encore présente sur des appareils abandonnés)

Image IPB
Exemple d'un poussard tripode sur le téléski des Alouettes IV aux Hautes Combes.


Quelques exemplaires :

Ce message a été modifié par alspace - 12 janvier 2018 - 13:50 .

www.skigranddomaine.net, le site dédié aux stations du Grand Domaine.
5

#3 L'utilisateur est en ligne   alspace 

  • TPH du Sancy
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 2 269
  • Inscrit(e) : 14-septembre 13

Posté 08 août 2016 - 21:55

Les téléskis à enrouleurs

Montaz-Mautino a produit peu de téléskis à enrouleurs entre les années 1960 et 1980. Seulement deux sont encore en service en France : les téléskis de la Perdrix à Artouste (1967) et celui de la Torchère à La Clusaz (1983).

Les gares aval de ces deux installations sont à la fois motrices et tension (par contrepoids pour le premier et grâce à un contrpeoids logé dnas le fût arrière de la gare aval). Les gares amont de ces deux installations sont donc de simples retours fixes. Notons que la largeur de la voie du téléski de la Torchère est ajustable pour le faire évoluer en téléski à enrouleurs deux places en changeant les archets et déplacer les galets latéralement.

→ Le téléski des Perdrix d'Artouste, mis en service en 1967 :
Note : cliquez sur les images pour afficher le reportage dédié à cette installation.

Image IPB
Vue sur la gare aval du téléski des Perdrix.

Image IPB
Vue arrière de la gare aval et le développement de la ligne en arrière-plan.

Image IPB
Exemple d'un pylône compression Montaz-Mautino sur le téléski des Perdrix.

Image IPB
Vue de profil de la gare amont du téléski des Perdrix.


→ Le téléski de la Torchère de la Clusaz, mis en service en 1983 :
Note : cliquez sur les images pour afficher le reportage dédié à cette installation.

Image IPB
La gare aval du téléski de la Torchère, ressemblant à une station de télésiège fixe produit par l'entreprise à la même période.

Image IPB
Autre vue de la gare aval du téléski de la Torchère avec sa ligne en arrière-plan.

Image IPB
Exemple d'un pylône avec la largeur de voie ajustable.

Image IPB
La gare amont du téléski de la Torchère à la Clusaz.



Les gares motrices/tension GMM

En 2010, GMM se lance dans un nouveau marché afin de diversifier son offre composée depuis les années 1990 avec seulement des télésièges fixes et des téléskis à perches découplables. La première installation de la gamme "E" (pour enrouleurs) imaginée par GMM a été installée à Prabouré dans le Puy de Dôme.
Aujourd'hui, 6 ans après la mise sur le marché de la gamme "E", GMM a construit un total de 14 téléskis à travers la France, dont plus de la moitié, 7 ont été installées en Haute Savoie.

→ Voici maintenant les différents types de gares :

E45

Modèle le plus petit de la gamme de GMM, la E45 est conçue pour être installée sur des appareils de faible longueur, comme par exemple dans des espaces débutants. La puissance du moteur intégré peut varier de 5 à 30 kW. Les dimensions de cette gare sont les suivantes : 3 mètres 20 de hauteur et 6 mètres 50 de longueur.

Image IPB
Exemple d'une gare motrice-fixe E45 sur le téléski du Chalençon à Bonneval sur Arc.


→ Quelques références :


E65

Modèle intermédiaire conçu par GMM, la E65 peut accueillir des moteurs pouvant aller de 37 à 55 kW. Les dimensions de cette gare sont les suivantes : 3 mètres 20 de hauteur et 7 mètres 50 de longueur.

Image IPB
Exemple d'une gare motrice-tension E60 sur le téléski du Ballacha à Flaine.

Image IPB
Autre exemple d'une gare motrice-tension E60 sur le téléski de la Forêt à Flaine.


→ Quelques références :


E95

C'est le plus grand modèle de gare de téléskis à enrouleurs GMM. Elles peuvent accueillir des moteurs de 75 kW à 110 kW. Les dimensions de cette gare sont les suivantes : 3 mètres 20 de hauteur et 7 mètres 50 de longueur.

Image IPB
Exemple d'une gare E95 sur le téléski des Marmottes aux Bottières.

Image IPB
Autre exemple d'une gare E95 sur le téléski de la Grangette à La Plagne.


→ Quelques références :



Les gares retour-fixe GMM

E60

Cette station retour-fixe est dimensionnée pour des appareils courts (moins de 500 mètres ?).

Image IPB
Exemple d'une station retour E60 sur le téléski de Chalençon à Bonneval-sur-Arc.

Image IPB
Autre vue de la station E60 du téléski de Chalençon à Bonneval-sur-Arc


→ Quelques références :


E130

Station retour-fixe dimensionnée pour les longs téléskis (de plus de 500 mètres ?), elle mesure 3,5 mètres de hauteur.

Image IPB
Exemple d'une gare E130 sur le téléski du Ballacha à Flaine.

Image IPB
Autre exemple d'une gare E130 sur le téléski de la Grangette à La Plagne.

Image IPB
Vue de profil d'une gare E130 sur le téléski de la Forêt à Flaine.


Quelques références :


Voilà pour cette classification des différents types de gares de téléskis de Montaz-Mautino et de GMM. N'hésitez pas à déposer des commentaires ou à signaler des erreurs que j'aurais pu laisser traîner.

Je tiens à remercier toutes les personnes ayant autorisé la republication de leurs images présentes dans ces trois classifications, ainsi que lolo42 pour son aide à classer les gares de TKD et de TKF.

Ce message a été modifié par alspace - 05 décembre 2017 - 20:05 .

www.skigranddomaine.net, le site dédié aux stations du Grand Domaine.
4

#4 L'utilisateur est hors-ligne   jacky carlingue 

  • TCD12 du Prorel
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 736
  • Inscrit(e) : 30-avril 06

Posté 10 août 2016 - 16:30

Quel travail!
Un grand merci à toi.
Cordialement.
JC
1

#5 L'utilisateur est en ligne   remontees 

  • TPH de l'Aiguille du Midi
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 4 127
  • Inscrit(e) : 01-mai 14

Posté 10 août 2016 - 17:34

Merci pour ce magnifique travail en effet ! :) Une typologie de référence. ;)
À venir, de nombreux reportages, peut-être un jour sur la Plagne !
1

#6 L'utilisateur est en ligne   Lolo42 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Administrateurs
  • Messages : 4 774
  • Inscrit(e) : 19-septembre 07

Posté 10 août 2016 - 19:51

Bravo pour le classement Alspace !
A l'occaz il faudra que je te passe les photos du téléski des Granges (ancien départ "T100 spécial" et nouvelle gare T100MD) en grande résolution.
- Laurent -

www.remontees-mecaniques.net
1

#7 L'utilisateur est en ligne   alspace 

  • TPH du Sancy
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 2 269
  • Inscrit(e) : 14-septembre 13

Posté 10 août 2016 - 20:00

Merci à vous pour vos retours ! Image IPB

Citation

A l'occaz il faudra que je te passe les photos du téléski des Granges (ancien départ "T100 spécial" et nouvelle gare T100MD) en grande résolution.


Comme tu veux, mais tes images sont bien comme ça. Image IPB
Au passage, si vous possédez des clichés des grandes gares de type S (S130/S160), n'hésitez pas à me les faire parvenir pour compléter cette classification !

Ce message a été modifié par alspace - 10 août 2016 - 20:01 .

www.skigranddomaine.net, le site dédié aux stations du Grand Domaine.
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   Pierre31 

  • TCD4 de la Daille
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 599
  • Inscrit(e) : 05-janvier 06

Posté 18 août 2016 - 20:32

"Les premiers lâchers sous poulie Montaz-Mautino avaient un ou deux pieds carrés déportés sur l’extérieur du tracé du téléski." :lol: à ne pas recommander pour jouer au foot donc !
Blague à part, merci pour cet inventaire enrichi !
2

#9 L'utilisateur est hors-ligne   Pra'z Ropeways 

  • TSD6B du Diable
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 399
  • Inscrit(e) : 31-juillet 17

Posté 20 mars 2018 - 18:13

Bonjour,
très beau travail.Mais j'ai remarqué qu'il manquait le type de gare D6 sur les TKD.
En effet,j'ai vu le reportage du TKD du Vieux Manoir aux Houches(géré par un exploitant privé) et sa gare est plus petite qu'une D8. De plus,Kenzo,l'auteur de ce reportage a mis sur ce dernier que la gare était de type D6 et non pas D8.
Mais bref,à part ça,c'est un très bon travail que tu a fais! :)

Les Houches → TKD du Vieux manoir
A venir de nombreux reportages (voir ma page perso) !
0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   superrm74 

  • TSD8 des Tommeuses
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 404
  • Inscrit(e) : 13-juillet 17

Posté 23 mars 2018 - 17:14

Dans les téléskis à enrouleur E65 je crois pouvez-vous rajouter le tke des crêtes du forez à Prabouré ?? :rolleyes:
Snow is gold, white gold

1er reportage prévu à Prabouré:
-TKE des Crêtes du forez
0

#11 L'utilisateur est en ligne   remontees 

  • TPH de l'Aiguille du Midi
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 4 127
  • Inscrit(e) : 01-mai 14

Posté 13 décembre 2018 - 15:32

Bonjour,

Avis aux experts du site : selon vous, est-ce que la gare aval du TKD du Col de Forcle est une T150 (elle me paraît plus longue qu'une T150 "normale") ?

Image IPB

Merci d'avance ;)
À venir, de nombreux reportages, peut-être un jour sur la Plagne !
3

#12 L'utilisateur est hors-ligne   Pra'z Ropeways 

  • TSD6B du Diable
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 399
  • Inscrit(e) : 31-juillet 17

Posté 13 décembre 2018 - 18:45

A mon avis, elle est plus longue qu'une T150 "normale". Pour moi, les poteaux obliques qui soutiennent l'avant font la différence, car ils ne sont pas là sur d'autres T150 "normales". :)

Ce message a été modifié par Pra'z Ropeways - 13 décembre 2018 - 18:46 .

A venir de nombreux reportages (voir ma page perso) !
0

#13 L'utilisateur est hors-ligne   superrm74 

  • TSD8 des Tommeuses
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 404
  • Inscrit(e) : 13-juillet 17

Posté 13 décembre 2018 - 19:01

Voir le messagePra, le 13 décembre 2018 - 18:45 , dit :

A mon avis, elle est plus longue qu'une T150 "normale". Pour moi, les poteaux obliques qui soutiennent l'avant font la différence, car ils ne sont pas là sur d'autres T150 "normales". :)

En même temps avec le poids des perches et de la poulie :D
Snow is gold, white gold

1er reportage prévu à Prabouré:
-TKE des Crêtes du forez
0

#14 L'utilisateur est hors-ligne   l'alexois 

  • TCD15 de Bochard
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 964
  • Inscrit(e) : 10-mars 08

Posté 15 décembre 2018 - 13:02

Bonjour !

Selon moi, on est sur une T150 rallongée. A la différence près que les montants ne sont pas ancrés sur le haut de la gare comme on peut le voir sur ces engins là. Ceci est du à la longueur de la gare qui doit être une des plus grande jamais construite par Montaz Mautino du aux cara de ligne et de débit.
Alex, entre lac et montagne !

Le Reblochon, meilleur fromage au monde !

Heureux titulaire d'un BTS !
1

#15 L'utilisateur est hors-ligne   superrm74 

  • TSD8 des Tommeuses
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 404
  • Inscrit(e) : 13-juillet 17

Posté 05 février 2019 - 19:33

Bonsoir,
J'ai une question :
Sur l'ancien téléski du Grand Schuss à Prabouré, la gare était-elle une D.20 ou une D.40 ?
Elle pouvait accueillir 39 perches (~40) mais d'après ce que j'ai compris, le numéro derrière la lettre correspond environ au nombre de perches dans la gare :rolleyes:
Y aurait-il moyen de vérifier ? :mellow:

Merci d'avance :)
Snow is gold, white gold

1er reportage prévu à Prabouré:
-TKE des Crêtes du forez
0

#16 L'utilisateur est hors-ligne   Pra'z Ropeways 

  • TSD6B du Diable
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 399
  • Inscrit(e) : 31-juillet 17

Posté 06 février 2019 - 14:07

Voir le messagesuperrm74, le 05 février 2019 - 19:33 , dit :

Bonsoir,
J'ai une question :
Sur l'ancien téléski du Grand Schuss à Prabouré, la gare était-elle une D.20 ou une D.40 ?
Elle pouvait accueillir 39 perches (~40) mais d'après ce que j'ai compris, le numéro derrière la lettre correspond environ au nombre de perches dans la gare :rolleyes:
Y aurait-il moyen de vérifier ? :mellow:

Merci d'avance :)


Salut,

A mon avis, c'est une D.20 car la structure de la gare ne me fait pas du tout penser à une D.40. Ensuite, je ne pense pas que le numéro corresponde au nombre de perches. En effet, même si c'était le cas sur le téléski du Grand Schuss, le téléski du Mont Blanc aux Houches (par exemple) possède 60 perches et pourtant c'est une D.10 ;) ...
A venir de nombreux reportages (voir ma page perso) !
0

#17 L'utilisateur est hors-ligne   superrm74 

  • TSD8 des Tommeuses
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 404
  • Inscrit(e) : 13-juillet 17

Posté 06 février 2019 - 14:54

Citation

Ensuite, je ne pense pas que le numéro corresponde au nombre de perches.

Citation

Note 2 : On appose aux noms des gares le nombre maximal de perches (exemple S95 signifie une gare de type S pouvant accueillir environ 95 perches maximum).

C'est pourtant ce qui est marqué dans le sujet ... :mellow:

C'est vrai que la structure ne ressemble pas à une D.40 mais si ce qui est marqué au dessus est vrai(Note 2) alors ça devrait en être une <_< .
Et puis dans certains reportages je trouve que la D.40 à une ressemble à la gare du Grand Schuss ...

EDIT:
Si le numéro n'est pas celui du nombre de perches, alors c'est quoi ? :rolleyes:
Peut-on vérifier cela sur le CAIRN même s'il est démonté ?

Ce message a été modifié par superrm74 - 06 février 2019 - 14:58 .

Snow is gold, white gold

1er reportage prévu à Prabouré:
-TKE des Crêtes du forez
0

#18 L'utilisateur est hors-ligne   Pra'z Ropeways 

  • TSD6B du Diable
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 399
  • Inscrit(e) : 31-juillet 17

Posté 06 février 2019 - 15:41

C'est vrai que c'est étrange. Je pense que c'est surtout pour les nouvelles gares GMM (rien qu'a regarder sur le site de GMM, sur les caractéristiques d'une gare S 60 (par exemple, il est écrit que la capacité max des perches est de 60) mais je suis moins sûr pour les anciennes gares :) .
A venir de nombreux reportages (voir ma page perso) !
0

#19 L'utilisateur est hors-ligne   superrm74 

  • TSD8 des Tommeuses
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 404
  • Inscrit(e) : 13-juillet 17

Posté 06 février 2019 - 16:36

Sa gare avait bien la taille d'une D.20, elle était haubanée à l'arrière mais c'est le nombre de perches qui ne correspond pas à la gare <_<

EDIT:
La gare du TKD Slalom est une D.20 et elle a 21 perches :huh:
Le D. signifie "Débrayable" ? :rolleyes:

Ce message a été modifié par superrm74 - 06 février 2019 - 16:38 .

Snow is gold, white gold

1er reportage prévu à Prabouré:
-TKE des Crêtes du forez
0

#20 L'utilisateur est hors-ligne   Pra'z Ropeways 

  • TSD6B du Diable
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 399
  • Inscrit(e) : 31-juillet 17

Posté 06 février 2019 - 18:07

C'est vrai. Par exemple, le téléski du Blanchot à Valmorel possède 25 perches avec une gare D.20, mais le téléski du Rocher dans la même station qui est une D.40 en possède 74...

Très Étrange <_< ...

Sinon, le téléski n'est pas indiqué sur Cairn, donc impossible...
A venir de nombreux reportages (voir ma page perso) !
0

  • 2 Pages +
  • 1
  • 2
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)