Forums Remontées Mécaniques: Comment sont fixés les cavaliers aux porteurs ? - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Comment sont fixés les cavaliers aux porteurs ?

#1 L'utilisateur est hors-ligne   David Winter 

  • TSF2 du Glacier des Bossons
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 133
  • Inscrit(e) : 18-novembre 18

Posté 06 mai 2019 - 22:19

Bonjour,

Comment sont fixés les cavaliers aux câbles porteurs ? Je ne vois pas comment ils pourraient s'y fixer autrement que par pincement (je n'imagine pas qu'ils puisse y être soudés), donc comment sont-ils sécurisés contre une éventuelle chute ?
Merci pour vos lumières.
Verbier: des vacances inoubliables depuis 4 générations (et depuis 1975 pour ma part).
*** WANTED *** : télécabine 2 places de l'ancien TCD2 Médran 1 (1950-1984).
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 357
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 07 mai 2019 - 00:04

Voir le messageDavid Winter, le 06 mai 2019 - 22:19 , dit :

Bonjour,

Comment sont fixés les cavaliers aux câbles porteurs ? Je ne vois pas comment ils pourraient s'y fixer autrement que par pincement (je n'imagine pas qu'ils puisse y être soudés), donc comment sont-ils sécurisés contre une éventuelle chute ?
Merci pour vos lumières.

Cela a été expliqué en détail avec des photos des plaquettes de serrage à l'appui.

Je te laisse faire une recherche car là je n'ai pas le temps de répondre plus en détail, de plus je me dois de répondre encore dans divers autres sujets dont notamment celui sur la sécurité incendie.


Photo d'une fixation pour câble porteur de 62 mm de diamètre:

Image IPB


Fixation montée sur un câble porteur clos (ici il s'agit d'un Rollsecure et non d'un cavalier mais le principe de montage et les plaquettes des brides sont identiques):

Image IPB


Voilou, difficile de trouver d'autres photos de détail ailleurs.

Les cavaliers sont simplement fixés avec (en général) quatre pinces, il n'y a pas de sécurité particulière en sus. Si l'on tire trop dessus, le cavalier peut être arraché du câble, ou du moins d'un côté (p.ex. lors de l'incendie à la Croix de Lognan à Argentière, IIRC j'avais posté la photo d'au moins un des cavaliers qui était resté accroché à un seul câble porteur). Il est également aussi arrivé qu'un cavalier soit arraché par les pinces du frein chariot.

Techniquement la solution sans degré de liberté de glissement longitudinal entre les deux câbles porteurs s'est avérée préférable même si l'on a encore construit des cavaliers assez récemment sans tenir compte de cet état des connaissances (constructeurs non suisses).
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Rothorn 

  • FUN des Marmottes III
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 599
  • Inscrit(e) : 07-avril 15

Posté 07 mai 2019 - 00:15

Je ne sais pas exactement. Il semble qu'ils soient fixés par une espèce de pince, mais j'étais pas sur la benne de montage pour voir de plus près. J'avais juste constaté qu'en descendant qu'il y avait déjà plus de boîtes à galet qu'à la montée.

Trois images devront de satisfaire plur l'instant.


Image IPB
Boîtes par terre, les parties en acier chrômé correspondent aux parties rouges sur les sabots.


Image IPB
Benne de montage, tiré par un treuil depuis la station amont. Ils commençaient tout en haut et à fur et à mesure, ils suspendaient le câble moteur. Tout à gauche, à peine visible, tu vois le chariot, et au milieu le bras de suspension.

Image IPB
Câble moteur sur échafaudage de soutien où le téléphérique passe une voie publique. Avant de mettre le cavalier ils tirent en haut le câble et passent le galet par dessous. ça j'ai pas vu. :mellow:

Image IPB
Sabots et étriers par terre, les parties rouges sont analogues aux pince des boîtes à galet.
[color="#FF0000"][b]Rothorn[/b][/color]
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   David Winter 

  • TSF2 du Glacier des Bossons
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 133
  • Inscrit(e) : 18-novembre 18

Posté 07 mai 2019 - 08:13

Merci beaucoup pour vos réponses et vos photos intéressantes qui m'éclairent bien sur la question !
Verbier: des vacances inoubliables depuis 4 générations (et depuis 1975 pour ma part).
*** WANTED *** : télécabine 2 places de l'ancien TCD2 Médran 1 (1950-1984).
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   shuntage 

  • TCD12 du Prorel
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 729
  • Inscrit(e) : 19-février 06

Posté 07 mai 2019 - 11:00

du coup les cavaliers sont t'il soumis à un déplacement régulier ? et pour au sabots je pensais que le cable n'etait pas serré dedans pour que le porteur puisse coulissé dedans .
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   Rothorn 

  • FUN des Marmottes III
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 599
  • Inscrit(e) : 07-avril 15

Posté 07 mai 2019 - 13:23

Lors du déplacement des câbles les boîtes (cavaliers) sont enlevées, et de force déplacées, puisque on ira pas mesurer au millimètre près leur position sur le parcours.

Moi, j'avais pensé que les "cavaliers" serait suspendus au moyen d'une petite bande autour des câbles clos, sans en être convaincu (la bande mince pour pas déranger le passage des cabines serait vite absorbée), maintenant VELRO a montré que les "pinces" sont concaves et greffent le câble comme si un grimpeur se tient dans la paroi rocheuse au bout des doigts.
[color="#FF0000"][b]Rothorn[/b][/color]
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 357
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 09 mai 2019 - 09:08

J'ai oublié de poster ce message hier:

Photo postée par Adrian 59 ci-dessus:

Image IPB

Les pièces rouges sont des guides servant à augmenter la tenue aux forces transversales agissant sur les câbles porteurs afin de réduire le risque de déraillement de câble porteur. Les câbles porteurs n'y sont pas serrés, longitudinalement ils peuvent coulisser librement.

L'angle de contact entre le profilé-support (en général en bronze) d'un sabot de pylône (ou de station) et le câble porteur doit se situer en une valeur minimale pour assurer une tenue latérale suffisante, et une valeur maximale afin de ne pas causer de problèmes lors du passage du chariot. Pour un véhicule équipé d'un frein de chariot (aussi appelé frein de voie), cet angle de contact est plus faible que pour un véhicules sans frein de chariot.

Les pinces des freins de chariots sont conçues pour passer les ouvrages de ligne (pylônes) à l'état fermé, dans des cas défavorables un cavalier peut par contre être arraché lors du passage d'un frein de chariot qui a été déclenché. A l'état ouvert des pinces de frein de chariot (situation d'exploitation normale), l'espace entre la garnitures de frein d'une mâchoire et les fixations des cavaliers est faible, même pour de très grands TPH il peut être inférieure à 10 mm. La conception technique des chariots de grands TPH à va-et-vient est beaucoup plus subtile qu'on ne l'imagine en général. Dans une des vidéos sur le TPH120+1 Eibsee - Zugspitze on peut très brièvement voir une animation 3D montrant schématiquement la conception du chariot (une vue en 3D avec le plan de coupe qui se déplace).

Au niveau de la fixation des supports des galets on notera la présence de silent blocs en élastomère pour amortir les vibrations. Les sabots de station, et parfois aussi de ligne, peuvent être pourvus d'un montage "amortissant" des galets.

En cas de surveillance capacitive (ou, rarement, galvanique) du câble tracteur, les supports des galets de ligne et les guides d'entrée métalliques des cavaliers sont isolés électriquement de façon à ne pas entraîner un arrêt d'urgence si le câble porteur touche le guide qui le ramène vers le galet du cavalier.

Sur la photo d'Adrian 59 il me semble que les citres (guides de réengagement du câble tracteur) ne sont pas isolés. Les rattrape-câble des câbles porteurs ne sont pas visibles sur la photo.

Exemple de guidage latéral d'un câble porteur d'un grand téléphérique à va-et-vient avec frein de chariot au niveau d'un support de sabot de pylône:

Image IPB


On peut desserrer légèrement les brides de fixation d'un cavalier pour faire glisser celui-ci direction aval lors du déplacement périodique des cavaliers. La masse d'un cavalier dépend des installations, les plus lourds que j'ai vus faisaient près de 500 kg mais en général ils sont nettement moins lourds.

Ce message a été modifié par Velro - 09 mai 2019 - 09:11 .

0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   Rothorn 

  • FUN des Marmottes III
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 599
  • Inscrit(e) : 07-avril 15

Posté 09 mai 2019 - 10:18

@ VELRO
Merci bien de tes expositions très lucides.

Au Gspon, pas de rattrape-câble sur les sabots. Comme déjà évoqué ailleurs, ce style ne me convainct pas trop.

Image IPB

Qu'est-ce que tu entends par surveillance galvanique ou capacitive? dans cet exemple pas d'isolation de câble moteur, alors ni surveillance galvanique ni capacitive?

Par contre le guide de porteur me semble assez épais et haut, de sorte que le câble se cache presque, comment les galets de chariot arrivent à passer par dessus ?

:rolleyes:
[color="#FF0000"][b]Rothorn[/b][/color]
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 357
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 18 mai 2019 - 12:30

Il faudrait voir l'état après le mnontage final, logiquement il devrait y avoir des rattrape-câble pour les câbles même si là on n'en voit pas, ni même de trous pour les vis de fixation.

Une fois en place, le câble porteur dépasse légèrement au-dessus des pièces de guidage rouges. Les bandages des galets du chariot ont une gorge médiane dont le profil épouse la forme du câble porteur, ce qui permet de guider les galets des chariots ou le câble dans le cas de galets de station ou de ligne (sabots de pylône, cavalier ou, pour les câbles porteurs-tracteurs, galets des balanciers).

En conditions normales, les parties métalliques des galets (flasques latérales) d'un chariot ne touchent pas le câble porteur.
Idem par analogie pour les flasques des galets de ligne de RM à câble porteur-tracteur: le câble est supporté et guidé par les bandages).

Document de Semperit, un des rares fabricants de bandages en élastomère de remontées mécaniques:
https://www.semperfo...ners_4-2010.pdf

Sur YouTube il y a des vidéos montrant le montage de galets chez Poma y a pas mal d'années mais le principe reste le même.
0

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)