Forums Remontées Mécaniques: TSF3 Tortolas - La Parva - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

TSF3 Tortolas - La Parva Riblet - 199 ?

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Rodo_Af 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Administrateurs
  • Messages : 16 501
  • Inscrit(e) : 17-octobre 06

Posté 24 septembre 2007 - 18:16


Image IPB

^^^^Cliquez sur l'image pour voir le reportage^^^^

Vous pouvez déposer vos remarques, questions et commentaires relatifs à ce reportage dans ce fil de discussion.
(Vous voyez une faute ? N'hésitez pas à me contacter par MP)

:)

Ce message a été modifié par rodo_af - 28 juillet 2012 - 18:40 .

0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Aussois 

  • DMC du Pontillas
  • Groupe : Membres.
  • Messages : 1 002
  • Inscrit(e) : 07-septembre 05

Posté 24 septembre 2007 - 18:31

Es tu sur de la vitesse de 1,3m/s, sa me parrait trés trés lent surtout pour une distance de 940m???

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Rodo_Af 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Administrateurs
  • Messages : 16 501
  • Inscrit(e) : 17-octobre 06

Posté 24 septembre 2007 - 18:36

Ouais, mon souvenir est qu'il était lent.
Et je viens de trouver cette info sur le site de Riblet

http://www.riblet.com/lift.htm

Le débit c'est une info de la station de ski.
Donc en regroupant les infos j'ai indiqué cette vitesse, c'est p'tre un peu + vite mais pas de trop : maxi 1,50 m/s

1,30 m/s = 12 min
1,50 m/s = 10 min 25 s
Les deux sont probables.
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   arbisman 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 2 915
  • Inscrit(e) : 24-septembre 06

Posté 05 novembre 2008 - 18:45

Cher confrère, tu as marqué qu'il y avait 12 pylônes, mais je n'en compte que 10 sur les photos... ;)
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Rodo_Af 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Administrateurs
  • Messages : 16 501
  • Inscrit(e) : 17-octobre 06

Posté 28 juillet 2012 - 18:40

Refonte générale du reportage

(Mise à jour aux normes actuelles des reportages : taille des photos en 900x675, refonte du texte, nouvelles photos, ect...)

:)

0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   Rodo_Af 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Administrateurs
  • Messages : 16 501
  • Inscrit(e) : 17-octobre 06

Posté 31 octobre 2017 - 21:30

Refonte du reportage avec l'ajout d'une visite technique

Image IPB

0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   jclf 

  • TCD12 du Prorel
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 725
  • Inscrit(e) : 16-septembre 07

Posté 01 novembre 2017 - 22:31

Merci pour cette refonte agrémentée d'une visite technique !


Quelques commentaires sur la partie technique :

Voir le messageRodo_Af, le 31 octobre 2017 - 21:30 , dit :


Pot d'échappement du moteur thermique de secours :
Image IPB



Sûr ? Car pour moi ça ressemble à une sortie de gouttière pour l'écoulement de l'eau qui vient du toit. Et ce serait surprenant que le pot d'échappement soit dirigé vers le bas ne plein dans le visage des (mono)skieurs.
Pour moi les deux pots d'échappement sont là (à droite celui du moteur, à gauche celui de la pompe), et donnent sur le toit :

Image IPB

D'ailleurs, on les voit tous les deux sur le toit :
Image IPB


Ensuite ça devient un peu plus compliqué :

Voir le messageRodo_Af, le 31 octobre 2017 - 21:30 , dit :


Vue d'ensemble. Au premier plan, la pompe hydraulique qui amène le fioul nécessaire aux moteurs :
Image IPB

Image IPB

Image IPB

Au second plan, le moteur de secours :
Image IPB



Je ne suis pas non plus expert des moteurs thermiques, mais y a quelque chose qui cloche...
J'ai envie de dire que le gros "cube noir" c'est en fait le réservoir de fioul (même si je ne sais pas si normalement il ne devrait pas plutôt se trouver sous-terre ?). De plus il semble qu'il y en ait deux, un gauche et un à droite, devant chaque moteur. Par ce que franchement pour une centrale hydraulique, c'est un peu énorme... même avec un tension hydraulique (ou alors il y a une sacrée course)... Édition : après comparaison à d'autres remontées, il se pourrait tout à fait que ce soit bien le réservoir hydraulique de la centrale hydraulique du vérin de tension, le petit réservoir au dessus pouvant être celui des freins. Toutefois, cela n'explique pas la présence de deux gros réservoirs à côté ce chaque moteur...
Quoique, il y a aussi un réservoir à l'extérieur (https://rodoaf.remon...or/ok%20(7).JPG)...

Ensuite est-tu sûr que le moteur de secours est réellement un moteur de secours, pas juste un auxiliaire qui servirait potentiellement à :
- aider au démarrage du moteur principal
- générer de l'électricité via une génératrice (que je n'arrive pas à situer sur les photos)
- entrainer la pompe hydraulique pour les freins
- entrainer le fioul pour le moteur (et potentiellement le réchauffer pour qu'il ne soit pas trop visqueux)
Mais il se pourrait tout autant que ce ne soit d'un moteur de secours...



Voir le messageRodo_Af, le 31 octobre 2017 - 21:30 , dit :

Image IPB


Là on a à la fois un renvoi d'angle sur la poulie motrice et un frein qui agit sur l'arbre.
Ce qui me perturbe c'est qu'il n'y a visiblement pas de réducteur, sauf si c'est le gros truc jaune en arrière plan (qui pour moi dissimule plus des poulies avec courroies protégées par un carter), et même si un moteur thermique est lent, il faut bien réduite la vitesse de rotation de l'arbre avant de le brancher sur la poulie motrice. Or qui dit réducteur et grosse puissance, dit échauffement du réducteur, dit système de refroidissement de l'huile du réducteur, et ce dernier je ne le vois nulle part...




Voir le messageRodo_Af, le 31 octobre 2017 - 21:30 , dit :


Boitier de commandes :
Image IPB

Armoire de contrôle :
Image IPB

Le conducteur qui contrôle le débit de fioul :

Image IPB


Je corrige mes dires : le moteur auxiliaire est bien appelé moteur auxiliaire, mais il ne semble pas pourvoir tourner en même temps que le moteur principal (voir sélecteur sur tableau de commande des moteurs et freins).

Enfin, le contrôle du moteur via le débit de fioul à l'extérieur comme ça, ça fait un peu archaïque, surotout qui visiblement ils ont quand même des petites armoires de commande. Donc dans les faits, ce n'est si complexe que ça de commander le moteur à distance avec un boitier électrique déporté.


Bref, c'est assez atypique, et je n'ai pas assez de connaissances sur les rm intégralement thermiques, pour pouvoir préciser plus au clair la fonction de chaque composant. J'ai peut-être écrit des énormités, mais la remontées est assez atypique et très intéressante, même si je suis ) peu près certain que niveau sécurité, cette remontée ne verrait jamais le jours dans nos contrées.

Ce message a été modifié par jclf - 01 novembre 2017 - 22:52 .

0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   Rodo_Af 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Administrateurs
  • Messages : 16 501
  • Inscrit(e) : 17-octobre 06

Posté 02 novembre 2017 - 08:22

Merci pour ton message et tes questions Jclf.

> Mon anêrie de la goûtière est corrigée.
> ""Ensuite est-tu sûr que le moteur de secours est réellement un moteur de secours, pas juste un auxiliaire (...) """ >> Je pense vraiment qu'il y'a un secours, mais je ne suis pas certain à 100%. Erreur possible.

Edit : Correction des autres visites techniques de La Parva.
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   jclf 

  • TCD12 du Prorel
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 725
  • Inscrit(e) : 16-septembre 07

Posté 08 novembre 2017 - 00:04

Voir le messageRodo_Af, le 02 novembre 2017 - 08:22 , dit :

> ""Ensuite est-tu sûr que le moteur de secours est réellement un moteur de secours, pas juste un auxiliaire (...) """ >> Je pense vraiment qu'il y'a un secours, mais je ne suis pas certain à 100%. Erreur possible.


Il fallait prendre en compte le développement du raisonnement qui suivait. C'est d'après les armoires de commandes un moteur "auxiliaire", mais c'est bel est bien un poteur de secours.
0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   jfd_ 

  • DMC des Grandes Platières
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 764
  • Inscrit(e) : 30-août 07

Posté 10 novembre 2017 - 23:09

Je me permets de re-citer tout en indiquant quelques ajustements en vert (et je supprime les photo inutiles pour ne pas surcharger la citation)

Voir le messagejclf, le 01 novembre 2017 - 22:31 , dit :

Merci pour cette refonte agrémentée d'une visite technique !


Quelques commentaires sur la partie technique :

Voir le messageRodo_Af, le 31 octobre 2017 - 21:30 , dit :


Pot d'échappement du moteur thermique de secours :
Photo supprimée


Sûr ? Car pour moi ça ressemble à une sortie de gouttière pour l'écoulement de l'eau qui vient du toit. Et ce serait surprenant que le pot d'échappement soit dirigé vers le bas ne plein dans le visage des (mono)skieurs.
Pour moi les deux pots d'échappement sont là (à droite celui du moteur, à gauche celui de la pompe), et donnent sur le toit :

Photo supprimée

D'ailleurs, on les voit tous les deux sur le toit :

Photo supprimée

Ensuite ça devient un peu plus compliqué :

Voir le messageRodo_Af, le 31 octobre 2017 - 21:30 , dit :


Vue d'ensemble. Au premier plan, la pompe hydraulique qui amène le fioul nécessaire aux moteurs :
Image IPB

Image IPB

Image IPB

Au second plan, le moteur de secours :
Image IPB



Je ne suis pas non plus expert des moteurs thermiques, mais y a quelque chose qui cloche...
J'ai envie de dire que le gros "cube noir" c'est en fait le réservoir de fioul (même si je ne sais pas si normalement il ne devrait pas plutôt se trouver sous-terre ?). De plus il semble qu'il y en ait deux, un gauche et un à droite, devant chaque moteur. Par ce que franchement pour une centrale hydraulique, c'est un peu énorme... même avec un tension hydraulique (ou alors il y a une sacrée course)... Édition : après comparaison à d'autres remontées, il se pourrait tout à fait que ce soit bien le réservoir hydraulique de la centrale hydraulique du vérin de tension, le petit réservoir au dessus pouvant être celui des freins. Toutefois, cela n'explique pas la présence de deux gros réservoirs à côté ce chaque moteur...
Quoique, il y a aussi un réservoir à l'extérieur (https://rodoaf.remon...or/ok%20(7).JPG)... C'est bien là le réservoir de gazole à l'extérieur.

La mécanique de ces TSF est assez spéciale en effet. Les deux grosses "boites" noires sont "juste" des conduits d'évacuation de la chaleur des radiateurs des moteurs. Sur le dessus, la plus petite boite est bien un réservoir de gazole tampon. Le carburant est amené de l'extérieur (par la pompe manuelle que l'on voit sur la photo plus loin avec l'opérateur) dans ce réservoir. Il arrive et repart vers le moteur dans les tuyaux avec isolation (les verticaux).. Mais comme le réservoir principal est dehors, le carburant est très froid et donc peu compatible avec une bonne combustion. Il faut donc le préchauffer. Là, ils ont fait fort Riblet, il fallait y penser mais c'est très astucieux. Entre la gaine d'évacuation de la chaleur et le réservoir tampon passe un petit tuyau qui permet à un petit débit de gazole de se réchauffer dans la gaine d'air chaud avant de retourner dans le réservoir. La petite pompe de circulation dédiée à cela est sur la gauche sur la photo. Mais il n'y probablement qu'un seul dispositif pour les deux moteurs car on voit une sélection primaire/auxiliaire. Aucune idée de la raisonImage IPB

Ensuite est-tu sûr que le moteur de secours est réellement un moteur de secours, pas juste un auxiliaire qui servirait potentiellement à :
- aider au démarrage du moteur principal
- générer de l'électricité via une génératrice (que je n'arrive pas à situer sur les photos)
- entrainer la pompe hydraulique pour les freins
- entrainer le fioul pour le moteur (et potentiellement le réchauffer pour qu'il ne soit pas trop visqueux)
Mais il se pourrait tout autant que ce ne soit d'un moteur de secours... Ces moteurs sont bien un principal (le plus gros) et un secours (le plus petit) dédiés à assurer l'entrainement de toute l'installation. L'obtention d'huile hydraulique sous pression se fait usuellement par une pompe hydraulique qui prend le mouvement sur le moteur lui-même. L'énergie électrique est produite comme usuellement sur un moteur thermique par un alternateur (mais on ne voit pas sur les photos sauf sur la photo suivante, en bas à gauche, alternateur en gris).



Voir le messageRodo_Af, le 31 octobre 2017 - 21:30 , dit :

Image IPB


Là on a à la fois un renvoi d'angle sur la poulie motrice et un frein qui agit sur l'arbre.
Ce qui me perturbe c'est qu'il n'y a visiblement pas de réducteur, sauf si c'est le gros truc jaune en arrière plan (qui pour moi dissimule plus des poulies avec courroies protégées par un carter), et même si un moteur thermique est lent, il faut bien réduite la vitesse de rotation de l'arbre avant de le brancher sur la poulie motrice. Or qui dit réducteur et grosse puissance, dit échauffement du réducteur, dit système de refroidissement de l'huile du réducteur, et ce dernier je ne le vois nulle part...

C'est bien un réducteur qu'il y a là. Simplement, tu fais référence à des mécaniques de TSF plus récents (donc dans la majorité des cas, plus puissants) et qui n'ont pas une première réduction à courroies (située sous le grand carter jaune dans lequel se trouvent les éléments qui permettent la sélection mécanique du moteur en usage). Dans un tel cas donc comme celui-ci, point besoin de circulation externe au réducteur de l'huile car les puissances en jeu sont en fait relativement réduites. Le renvoi d'angle est assuré par les courroies et les poulies dans le grand carter.

J'avais apporté quelques éléments au niveau de l'entrainement du TSF Condor il y a un mois en gros. Sur les ces autres photos, on voit un peu mieux certains éléments.


Les moteurs thermiques que l'on voit sur ces photos ne sont pas des moteurs lents, ils ne sont pas, et de très loin, assez gros. Ce sont des moteurs à 1500t/minute, même le principal. Soit à très peu de choses près la vitesse nominale de rotation d'un moteur électrique. Pas de différence donc sur ce point-là.


Voir le messageRodo_Af, le 31 octobre 2017 - 21:30 , dit :


Boitier de commandes :
Photo supprimée

Armoire de contrôle :

Photo supprimée

Le conducteur qui contrôle le débit de fioul :

Image IPB


Je corrige mes dires : le moteur auxiliaire est bien appelé moteur auxiliaire, mais il ne semble pas pourvoir tourner en même temps que le moteur principal (voir sélecteur sur tableau de commande des moteurs et freins). Il y a effectivement un choix de moteur qui est un ou exclusif.

Enfin, le contrôle du moteur via le débit de fioul à l'extérieur comme ça, ça fait un peu archaïque, surotout qui visiblement ils ont quand même des petites armoires de commande. Donc dans les faits, ce n'est si complexe que ça de commander le moteur à distance avec un boitier électrique déporté. Ce n'est pas un contrôle de débit mais une pompe à carburant manuelle. Elle permet aux opérateurs de déplacer le carburant du réservoir extérieur vers les réservoirs tampons situés à l'intérieur.


Bref, c'est assez atypique, et je n'ai pas assez de connaissances sur les rm intégralement thermiques, pour pouvoir préciser plus au clair la fonction de chaque composant. J'ai peut-être écrit des énormités, mais la remontées est assez atypique et très intéressante, même si je suis ) peu près certain que niveau sécurité, cette remontée ne verrait jamais le jours dans nos contrées. Cela, c'est clair qu'en Europe, il est impossible d'avoir ce genre de machine en 2017. mais je suis sur que c'est super fiable.

Ce message a été modifié par jfd_ - 10 novembre 2017 - 23:15 .

Envie d'appréhender l'entrainement cycle? Visitez le site VO2 Cycling ( http://www.vo2cycling.fr )
1

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)