Forums Remontées Mécaniques: TSD6 des Envers - La Plagne (Paradiski) - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

  • 6 Pages +
  • « Première
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

TSD6 des Envers - La Plagne (Paradiski) LST - 2016/2017

#81 L'utilisateur est hors-ligne   louislp 

  • TCD8 du Lys
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 635
  • Inscrit(e) : 03-janvier 18

Posté 30 décembre 2018 - 20:37

Bon on va arrêter avec la langue de bois, ce TSD des Envers est ce qu'on appelle un échec.
Il y a clairement un prototype qui est justement trop prototype. La société LST a vu trop grand et est manifestement tout à fait incapable de construire un TSD. Envers a un tracé idéal il est vrai car il évite aux débutants d'avoir à affronter le très pentu mur de Pavane, mais tout depuis le projet a été un fiasco. Alors à qui doit-on la faute ? LST, la SAP, la CDA, le STRMTG ? La faute vient en premier lieu de la SAP, qui a voulu faire des économies en choisissant un constructeur totalement inconnu, pour qui ce type d'appareil est une grande première et sans aucune garantie de pérennité de l'installation. C'est un risque qui peut être pris, mais personne n'a d'abord réagi en voyant les sièges qui avaient été présenté bien avant la construction (au Mountain Planet en 2016). Ces sièges avaient l'air de tout sauf confortable. Ensuite ça a été les retards de chantier, une inauguration pour rassurer les investisseurs, les problèmes de pylônes, de garde-corps, de sièges.
C'est vrai que beaucoup de fausses informations circulent à propos des Envers. Les problèmes de fissures au niveau des galets sont malheureusement toujours d'actualités. Ces galets sont, comme beaucoup d'autres pièces, non respectueux des normes de sécurité en plus d'être inconfortables (le confort n'est même plus la priorité). Alors que l'entreprise s'engage et promette même de les remplacer tous, c'est bien beau mais le mal est fait, l'appareil est défectueux et sa fermeture avec de grands panneaux jaunes d'explication de la SAP au niveau des gares font très mauvaise image pour la station.
Un appareil qui a donc été conçu en dépit du bon sens, sans respect de normes de sécurité basiques et avec des erreurs critiques qui ne sont pas acceptables dans la mesure où la vie d'usagers est en jeu en cas de dysfonctionnements. On n'espérerait pas voir une chute de siège, une collision avec un pylône ou d'autres mauvaises surprises.
Pour ma part, et vous serez libre de donner votre avis, je souhaite que la société LST n'essaie plus de rendre son produit conforme et qu'elle laisse un constructeur expérimenté se charger de faire un "vrai" (vous me pardonnerez l'expression) télésiège débrayable. Si c'est Poma comme le voudraient certains élus et la SAP ce sera Poma. Si c'est un autre constructeur ce sera très bien également.
2

#82 L'utilisateur est hors-ligne   La Bonotte 

  • TK de Chariande
  • Groupe : Membres
  • Messages : 10
  • Inscrit(e) : 04-mars 11

Posté 30 décembre 2018 - 20:46

Un appareil qui a donc été conçu en dépit du bon sens, sans respect de normes de sécurité basiques et avec des erreurs critiques qui ne sont pas acceptables dans la mesure où la vie d'usagers est en jeu en cas de dysfonctionnements.



Comment pouvez vous dire des choses pareils ? Avez vous des preuves ? Car je ne peux pas croire que l'organisme notifié est validé l'appareil si la conception les normes ?
0

#83 L'utilisateur est hors-ligne   j'ib 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 4 954
  • Inscrit(e) : 26-juin 09

Posté 30 décembre 2018 - 20:51

Voir le messagelouislp, le 30 décembre 2018 - 20:37 , dit :

Bon on va arrêter avec la langue de bois, ce TSD des Envers est ce qu'on appelle un échec.
Il y a clairement un prototype qui est justement trop prototype. La société LST a vu trop grand et est manifestement tout à fait incapable de construire un TSD. Envers a un tracé idéal il est vrai car il évite aux débutants d'avoir à affronter le très pentu mur de Pavane, mais tout depuis le projet a été un fiasco. Alors à qui doit-on la faute ? LST, la SAP, la CDA, le STRMTG ? La faute vient en premier lieu de la SAP, qui a voulu faire des économies en choisissant un constructeur totalement inconnu, pour qui ce type d'appareil est une grande première et sans aucune garantie de pérennité de l'installation. C'est un risque qui peut être pris, mais personne n'a d'abord réagi en voyant les sièges qui avaient été présenté bien avant la construction (au Mountain Planet en 2016). Ces sièges avaient l'air de tout sauf confortable. Ensuite ça a été les retards de chantier, une inauguration pour rassurer les investisseurs, les problèmes de pylônes, de garde-corps, de sièges.
C'est vrai que beaucoup de fausses informations circulent à propos des Envers. Les problèmes de fissures au niveau des galets sont malheureusement toujours d'actualités. Ces galets sont, comme beaucoup d'autres pièces, non respectueux des normes de sécurité en plus d'être inconfortables (le confort n'est même plus la priorité). Alors que l'entreprise s'engage et promette même de les remplacer tous, c'est bien beau mais le mal est fait, l'appareil est défectueux et sa fermeture avec de grands panneaux jaunes d'explication de la SAP au niveau des gares font très mauvaise image pour la station.
Un appareil qui a donc été conçu en dépit du bon sens, sans respect de normes de sécurité basiques et avec des erreurs critiques qui ne sont pas acceptables dans la mesure où la vie d'usagers est en jeu en cas de dysfonctionnements. On n'espérerait pas voir une chute de siège, une collision avec un pylône ou d'autres mauvaises surprises.
Pour ma part, et vous serez libre de donner votre avis, je souhaite que la société LST n'essaie plus de rendre son produit conforme et qu'elle laisse un constructeur expérimenté se charger de faire un "vrai" (vous me pardonnerez l'expression) télésiège débrayable. Si c'est Poma comme le voudraient certains élus et la SAP ce sera Poma. Si c'est un autre constructeur ce sera très bien également.

Pour le coup c’est La CDA qui répond aux AO, pas la SAP. Ensuite quand ils y ont répondu il était difficile de savoir que ça allait être comme ça... il n’est pas interdit de donner sa chance aux nouveaux constructeurs (cf. BMF en 2008) et Poma Doppel Leitner ont aussi eu un jour faire des proto pour tout sans aucune certitude que ça ne fonctionne.
Là pour LST ça a foiré, mais c’est le risque c’est comme ça !
Vive le ski et les Rm's !! :)
0

#84 L'utilisateur est hors-ligne   Clément05 

  • TPH de l'Aiguille du Midi
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 4 134
  • Inscrit(e) : 22-mai 11

Posté 30 décembre 2018 - 21:00

À la différence prêt que Poma, Leitner, Doppelmayr et sûrement BMF font des prototypes qui tournent au sein de l'entreprise pour corriger un maximum de défauts ! À ce que j'ai pu lire sur le forum le proto d'entreprise pour LST c'est ce TSD.
Reprise de mes photos et contenus interdite sans autorisation au préalable.

Liste de reportages prévus (photos faites) : voir ma page personnelle (profil). En cas de litiges, me contacter par MP.
2

#85 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 276
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 30 décembre 2018 - 21:06

En réponse au message de "La Bonotte":

En général quand je critique, j'essaie d'argumenter de façon plus ou moins objective. De plus je critique (en bien ou en mal) aussi bien du Poma/Leitner que du Garaventa/Doppelmayr, je ne suis lié à aucun constructeur.


Quelques exemples:

Lien image du reportage:
http://www.remontees..._4491_13594.jpg

Exemple de dégradation de la couverture en toile. Dès le départ j'avais émis de sérieux doutes quant à la viabilité de ce type d'habillage pour une station de RM en milieu alpin. La comparaison avec des constructions en plaine ne tient pas la route car les contraintes environnementales (au sens des intempéries, par de l'écologie) sont beaucoup plus sévères en montagne.


Lien image du reportage:
http://www.remontees..._4491_21458.jpg

Certains détails d'exécution de la tête de pylône rappellent beaucoup du Poma. Ma remarque concernant la copie de divers détails techniques est plus flagrante pour les TSF4 fortement inspirés des ChairDrive de Doppelmayr. Si nécessaire je peux ressortir des photos postées en ligne pour étayer cet argument.


Lien image du reportage:
http://www.remontees...3397_241001.jpg

Je suis d'avis que les extrémités avant et arrière des patins d'entraînement des pinces auraient avantage à être légèrement incurvées (ou en plan incliné) vers le bas de façon à rendre plus progressive la transmission de la force d'appui des pneus. Sur la base d'autre photos j'aurais également tendance à considérer que la conception de la pièce pourrait manquer de robustesse.


Lien image externe:
http://www.perso-lap...6/Envers106.jpg

Si le lien ne fonctionne pas, voir ici, 2ème photo sous "Dimanche 4 Décembre 2016 | Télésiège des Envers (18)":
http://www.perso-lap...ualites2016.htm

Sur cette photo il est visible que la découpe plasma ou laser du logo LST dans la partie latérale de chaque trompette pourrait conduire à un affaiblissement inutile de la résistance mécanique, sans compter que les angles relativement vifs (rayon de courbure faible) facilitent l'apparition de fissure de par la concentration des contraintes.


Lien image externe:
http://www.perso-lap...016/Envers3.jpg

Si le lien ne fonctionne pas, voir ici, sous "Vendredi 15 Avril 2016 | Télésiège des Envers (3)":
http://www.perso-lap...ualites2016.htm

Mon commentaire concernant le risque de blessure que présentent les vis trop longues que l'on voit tout à droite du siège. Il est également possible que les tubes rectangulaire cintrés formant les acoudoirs présentent des angles trop vifs, ce point étant toutefois à vérifier in situ.
La photo suivant celle mentionné montre l'acoudoir côté intérieur du siège.
Pour les vis, il est possible que des vis plus courtes et des écrous à chapeau aient été installés par la suite comme on peut le voir sur une autre photo montrant l'installation en service.

Voir aussi ici:
http://leforumdepara...=8095&mode=view
si la photo ne s'affiche pas:
http://leforumdepara...3969&start=1230

A noter également une zone de coincement qui serait évitable devant le pivot du garde-corps. Et je viens de voir le méplat de section rectangulaire à angles vifs utilisé pour le repose-pieds. Là également, cela représente un risque de blessure accru par rapport à une forme arrondie. Ce genre de détail peut sembler infime mais en cas d'accident un angle vif peut causer des blessures beaucoup plus importantes qu'une forme fortement arrondie.

Et quelques autres doléances clairement documentées ici:
http://leforumdepara...3969&start=1290

Je reste d'avis que, indépendamment du fait qu'une soudure soit importante ou non du point de vue de la sécurité, un tel manque de maîtrise de la qualité est inadmissible.
Pour ce qui est du risque de coincement des doigts, c'est le genre de détail qui aurait dû être corrigé au stade de prototype et non en bricolant après la mise en service.
La dégradation rapide de certaines pièces en matière synthétique est également anormale.


Edité:
Dans EN 13796-1:2017 sous 7.3.5.10, il est précisé que les pinces doivent passer un test [d'homologation, par pour chaque installation individuelle construite par la suite avec ce type de pince] équivalent à au moins 250'000 entrées en station. Pas exactement le genre de test que l'on va effectuer sur un prototype chez un client dans le cadre d'une livraison normale de RM.

Ce message a été modifié par Velro - 30 décembre 2018 - 21:20 .

3

#86 L'utilisateur est hors-ligne   louislp 

  • TCD8 du Lys
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 635
  • Inscrit(e) : 03-janvier 18

Posté 30 décembre 2018 - 21:23

j'ib : C'est vrai c'est la CDA qui se charge des appels d'offre. C'est bien pour cela que la SAP et les élus locaux regrettent que ce soit la Plagne qui ait été choisie pour être cobaye de ce prototype.

Clément05 : Je suis tout à fait d'accord avec toi, c'est pour cela qu'on se retrouve avec des bricolages de fortunes pour réparer les erreurs que l'on n'a pas vu à la construction Image IPB
1

#87 L'utilisateur est hors-ligne   La Bonotte 

  • TK de Chariande
  • Groupe : Membres
  • Messages : 10
  • Inscrit(e) : 04-mars 11

Posté 30 décembre 2018 - 23:57

Faux, c'est la SAP qui a choisi son constructeur par la CDA.

Et qui parmi vous a déjà travaillé chez un constructeur au développement d'une nouvelle gamme d'appareil?

Ce message a été modifié par La Bonotte - 30 décembre 2018 - 23:58 .

0

#88 L'utilisateur est hors-ligne   Guigui74 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 6 632
  • Inscrit(e) : 27-juillet 06

Posté 31 décembre 2018 - 00:12

Voir le messageLa Bonotte, le 30 décembre 2018 - 23:57 , dit :

Et qui parmi vous a déjà travaillé chez un constructeur au développement d'une nouvelle gamme d'appareil?

Et quel est le rapport avec la choucroute?
Depuis quand il faut avoir participé à la conception d’un appareil pour juger ne serait-ce qu’en simple usager s’il fonctionne ou s’il ne fonctionne pas alors qu’il n’est toujours pas en service au bout de plusieurs années, cas pour ainsi dire unique du moins en France s’agissant d’un TSD6?
S’il avait juste marché correctement sans plus ni moins de déboires que les autres on en serait peut-être pas là, non?
In Ropeways I Trust
0

#89 L'utilisateur est hors-ligne   remontees 

  • TPH de l'Aiguille du Midi
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 4 127
  • Inscrit(e) : 01-mai 14

Posté 31 décembre 2018 - 00:19

Voir le messageLa Bonotte, le 30 décembre 2018 - 23:57 , dit :

Faux, c'est la SAP qui a choisi son constructeur par la CDA.

Et qui parmi vous a déjà travaillé chez un constructeur au développement d'une nouvelle gamme d'appareil?

Si ce n'est pas indiscret, voulez-vous insinuer que vous avez travaillé au développement de cette gamme d'une manière ou d'une autre ? Vous semblez assez étonnement touché personnellement par cette discussion, ce qui est rarement anodin dans ce genre de cas.

Ce message a été modifié par remontees - 31 décembre 2018 - 00:19 .

À venir, de nombreux reportages, peut-être un jour sur la Plagne !
3

#90 L'utilisateur est hors-ligne   La Bonotte 

  • TK de Chariande
  • Groupe : Membres
  • Messages : 10
  • Inscrit(e) : 04-mars 11

Posté 31 décembre 2018 - 00:27

Voir le messageGuigui74, le 31 décembre 2018 - 00:12 , dit :

Voir le messageLa Bonotte, le 30 décembre 2018 - 23:57 , dit :

Et qui parmi vous a déjà travaillé chez un constructeur au développement d'une nouvelle gamme d'appareil?

Et quel est le rapport avec la choucroute?
Depuis quand il faut avoir participé à la conception d’un appareil pour juger ne serait-ce qu’en simple usager s’il fonctionne ou s’il ne fonctionne pas alors qu’il n’est toujours pas en service au bout de plusieurs années, cas pour ainsi dire unique du moins en France s’agissant d’un TSD6?
S’il avait juste marché correctement sans plus ni moins de déboires que les autres on en serait peut-être pas là, non?

Le rapport avec la tartiflette c'est que sortir de grandes théories pour dire que les ingénieurs de LST sont des incapables, ça mérite un minimum de connaissances. Et pas seulement rapporter ce que a pu raconter un pisteur ou un moniteur au bar après 18 tournées.
Mais trêves de plaisanterie... c'était une simple question.. . Que je me pose quand je vois les commentaires. Simple exemple... dire que d'avoir enlever le logo dans la corne d'entrée était obligatoire en raison des concentrations de contraintes.. oui dans un tôle découpée au lazer avec des angles vifs il peut y avoir concentration de contrainte... mais pour cela il faut déjà des contraintes! Pour le reste, je prendrais le temps de répondre demain, car certaines choses me semblent justes, d'autres beaucoup moins.

Voir le messageremontees, le 31 décembre 2018 - 00:19 , dit :

Voir le messageLa Bonotte, le 30 décembre 2018 - 23:57 , dit :

Faux, c'est la SAP qui a choisi son constructeur par la CDA.

Et qui parmi vous a déjà travaillé chez un constructeur au développement d'une nouvelle gamme d'appareil?

Si ce n'est pas indiscret, voulez-vous insinuer que vous avez travaillé au développement de cette gamme d'une manière ou d'une autre ? Vous semblez assez étonnement touché personnellement par cette discussion, ce qui est rarement anodin dans ce genre de cas.


J'aurai bien aimé mais non. Par contre je connais très bien ce milieu et pour certaines remarques je les trouve très injustes, voir un peu mesquines.

Ce message a été modifié par Guigui74 - 31 décembre 2018 - 00:39 .

0

#91 L'utilisateur est hors-ligne   remontees 

  • TPH de l'Aiguille du Midi
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 4 127
  • Inscrit(e) : 01-mai 14

Posté 31 décembre 2018 - 00:35

Voir le messageLa Bonotte, le 31 décembre 2018 - 00:27 , dit :

Le rapport avec la tartiflette c'est que sortir de grandes théories pour dire que les ingénieurs de LST sont des incapables, ça mérite un minimum de connaissances. Et pas seulement rapporter ce que a pu raconter un pisteur ou un moniteur au bar après 18 tournées.

Ça va faire un peu double-emploi avec le précédent message, mais tant qu'à faire, allons-y ! :)
Avez-vous une idée (ou savez-vous assez précisément) comment on en est arrivés à une telle situation ? Selon vous (ou vos informations autres si vous en avez d'une manière ou d'une autre), ce télésiège pourra-t-il un jour fonctionner correctement ?

Je me permets de vous demander ceci car, de manière factuelle, il s'avère que LST joue assez lourdement avec la communication pour masquer les problèmes avec ce télésiège et ce, depuis le début. Soit, mais alors, serait-il possible un jour de savoir un peu plus ce qui s'est passé/se passe réellement ? Je comprends pour ma part que vous souhaitiez rétablir la vérité sur certains points. C'est tout à votre honneur. En l'absence d'informations qui rétablissent la vérité sur ce qui se passe actuellement (et des sources plutôt officielles, ou officieuses - comme vous voulez -, annoncent certains problèmes, certes sans grande précision, il est difficile de croire qu'il n'y a pas un problème du côté de LST), il assez évident que les gens continueront à colporter des informations potentiellement fausses sur les problèmes de ce TSD LST et à critiquer la gestion de ce projet par LST, qui de toute évidence, n'a pas menée à un franc succès pour le moment.

Et si le problème n'est pas du côté de l'ingénierie LST, d'où vient-elle ? Des fournisseurs ?
À venir, de nombreux reportages, peut-être un jour sur la Plagne !
2

#92 L'utilisateur est hors-ligne   Remontées Mécaniques 74 

  • TSF6 de la Salla
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 192
  • Inscrit(e) : 28-février 17

Posté 31 décembre 2018 - 01:11

Voir le messagelouislp, le 30 décembre 2018 - 20:37 , dit :

Pour ma part, et vous serez libre de donner votre avis, je souhaite que la société LST n'essaie plus de rendre son produit conforme et qu'elle laisse un constructeur expérimenté se charger de faire un "vrai" (vous me pardonnerez l'expression) télésiège débrayable. Si c'est Poma comme le voudraient certains élus et la SAP ce sera Poma. Si c'est un autre constructeur ce sera très bien également.


Je suis entièrement d'accord. Cet appareil apporte trop d'ennuis, en plus d'avoir des erreurs de conceptions qui pour certaines relèvent de l'amateurisme. Et le pire c'est que lorsqu'il fonctionnera comme il se doit (si cela arrive un jour, je l'espère pour la SAP), un nouveau problème se présentera pour assurer sa maintenance : comment trouver des pièces étant donné que c'est l'unique TSD6 de LST ? Cette remontée n'est pas pérenne.
0

#93 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 276
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 31 décembre 2018 - 02:11

Voir le messageLa Bonotte, le 31 décembre 2018 - 00:27 , dit :

Mais trêves de plaisanterie... c'était une simple question.. . Que je me pose quand je vois les commentaires. Simple exemple... dire que d'avoir enlever le logo dans la corne d'entrée était obligatoire en raison des concentrations de contraintes.. oui dans un tôle découpée au lazer avec des angles vifs il peut y avoir concentration de contrainte... mais pour cela il faut déjà des contraintes! Pour le reste, je prendrais le temps de répondre demain, car certaines choses me semblent justes, d'autres beaucoup moins.

Je n'ai jamais prétendu que le logo affectait de façon critique la résistance de la pièce. Ce point serait à vérifier avec un logiciel FEM en tenant compte en détail de la construction mécanique et des caractéristiques du système d'amortissement. Dans le cas de guidage forcé le plus défavorable (vitesse élevée, cabine chargée, angle de déflection latéral maximal, etc.), je reste néanmoins d'avis que les contraintes sur la trompette ne sont pas si faibles que ça.

Au-delà des aspects de dimensionnements formels, je considère comme erreur d'affaiblir mécaniquement des pièces à de simples fins décoratives vu qu'ici le gain de poids n'est pas déterminant. La réduction du moment d'inertie par rapport au point de rotation est très faible. Comme mentionné, je ne prétends pas que la résistance mécanique devient forcément insuffisante, sur ce point il faudrait faire des calculs, par contre je ne vois pas l'intérêt de réduire la marge de réserve sans raison valable.

Le dispositif d'amortissement permet de réduire les sollicitations sur les pièces concernées de la pince ainsi que celles sur les trompettes. Si les forces étaient si faibles dans le cas le plus défavorable, cet amortissement ne serait pas nécessaire.
0

#94 L'utilisateur est hors-ligne   fredo_chato 

  • TPH du Sancy
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 2 026
  • Inscrit(e) : 28-juillet 08

  Posté 31 décembre 2018 - 13:16

Ca part un peu dans les sens ici.
Chercher la responsabilité de la construction de l'appareil c'est absurde et inutile.
Le côté technique est très intéressant sur le forum, ce qui est plus administratif dérape vite dans le flou ou le faux. Et si ce TSD est la aujourd’hui c'est un concours de circonstance énorme alors dire "c'est à cause de la SAP" est très réducteur.

On a un membre qui annonce comme ça que le TSD sera reconstruit par POMA quand le CR du conseil municpale parle de "mise aux normes". Immédiatement derrière, ça spécule déjà sur la reconstruction quand aux pièces conservées ou non alors qu'on a aucune preuve de reconstruction à venir.

Concernant les garde corps. Il n'y avait pas eu un remplacement par des pièces fournies par Poma? Si c'est le cas les soudures fendues ne constituent pas un motif recevable de critique.
Par contre de souvenir les repose ski sont complètement pourris car une personne normale de 1m90 ne peut pas poser ses skis sans avoir les genoux dans la barre en haut (génial...) Sans parler des assises trop étroites qui donne le sentiment de basculer en avant... c'est extra avec les pieds dans le vides et l'absence de sang circulant dans les cuisses...

Pour le reste il y a pas mal de spéculations, les trompettes ont été changées OK mais pour quelle raisons: Risque de fissurations du à la découpe ou bien simplement mauvaise conception en terme de forme longueur ou autre? Le découpage laser été très esthétique cela dit même si mécaniquement critiquable.

Le choix d'une couverture en bâche était mauvais (comme val tho en avait fait à un moment donné sur une gare de TSD) mais c'est bien plus économique que du plexiglas et autre couverture bois.

Effectivement l'ouverture repoussée sans cesse de l'appareil est très frustrant et le cas unique mais il faut laisser aller les choses. Si des fissures sont apparues dans des balanciers alors le constructeur les changera pour des plus solides pour pouvoir ouvrir.

Attendons un peu et contentons nous de recouper les informations vérifiées pour suivre l'avancée du dossier même si, comme surement beaucoup, je reste en suspens devant un tel cas ;)
la contrepètrie se définit comme l'art de décaler les sons que débite notre bouche
2

#95 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 276
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 31 décembre 2018 - 14:09

Ce serait intéressant de connaître les points avantageux pour la maintenance.

Malheureusement je ne connais pas suffisamment bien les RM débrayables pour avoir une opinion fondée sur ce point, en visitant des installations j'étais surtout surpris par l'absence de moyens de manutention (p.ex. une potence sur chariot avec un petit palan à chaîne manuel genre 250 ou 500 kg couvrant les zones latérales) ou encore la procédure de réglage de la tension des courroies en l'absence de galets tendeurs, etc.
Pour l'accessibilité à certains composants des voies il n'y a pas de miracle, c'est un compromis lié à l'encombrement des couvertures des stations. Si l'on contruit plus large et de forme plus rectangulaire pour se tenir debout jusqu'aux bords on pourrait aussi plus facilement accéder aux composants des voies (et même couvrir avec des ponts roulants la totalité de la zone centrale sur toute la largeur, voies comprises) mais cela poserait des problèmes esthétiques.

Diverses améliorations pour faciliter la maintenance des stations et des véhicules seraient certes envisageables mais en pratique le carcan administrativo-normatif imposé par les normes EN du CEN/TC 242 rendent trop coûteuses certaines modifications. En l'absece de toutes cette panoplie de procédures d'homologation, etc., il serait plus facile pour les constructeurs de procéder à des modifications évolutives pour améliorer les installations. Avec la réglementation administrative actuelle très lourde, un constructeur se limitera aux modifications justifiant ces coûts administratifs et renoncera ainsi à toutes sortes de petites améliorations non prioritaires si celles-ci nécessitent une recertification du sous-ensemble concerné.

Si l'on conçoit une nouvelle RM débrayable en partant de rien la situation est différente car l'on peut éviter, du moins en partie, les petits défauts de conception qui entachent tous les appareils de série, indépendamment du constructeur, mais malheureusement dans le cas de LST le résultat final est pour divers points douteux de par un manque de compétence.

On peut parfaitement concevoir une RM débrayable fiable en copiant un peu à gauche et à droite tout en contournant les brevets (et en "invalidant" certains brevets car pas mal de brevets ne tiendraient pas devant les tribunaux car concernant des idées non dignes de jouir de la protection, notamment parce que banales ou non novatrices), simplement il faut des personnes très compétentes et des moyens financiers importants.
En particulier le développement d'une pince débrayable et des équipements de station spécifiques est très coûteux, outre les documents à établir il faut procéder à des essais pratiques sur une installation-test et, comme mentionné, toutes la partie administrative est très onéreuse et elle deviendra encore plus lourde ces prochaines années.

Pour les trompettes je rappelle encore une fois que je n'ai jamais prétendu que les découpes décoratives sont formellement mises en cause, par contre je considère qu'elle affaiblissent inutilement ces pièces tout en facilitant l'accumulation de givre. Le dimensiomment effectif ne peut être vérifié que sur la base de calculs ou en effectuant des mesures sur l'installation. Après je serais curieux de voir en pratique comment on peut tester une entrée en station à vitesse nominale et angle de déflection latéral maximal de la suspente et à pleine charge du véhicule.

La disponibilité des pièces de rechange n'est malgré tout pas négligeable, car s'il est vrai que techniquement parlant on peut refaire des pièces mécaniques, en pratique s'il s'agit de pièces faisant partie d'un sous-ensemble déterminant pour la sécurité on ne peut pas simplement refaire la pièce indépendamment du constructeur, là encore c'est une question de certifications et autres paperasses. Pour les pièces critiques on ne peut pas copier la pièce et photocopier une déclaration de conformité en changeant les noms comme le font si bien les Chinois.


Quelqu'un peut-il apporter des précisions de détail pour ce qui est des avantages pour la maintenance du TSD discuté?


Edité:
Sur la base de cette vidéo:
https://www.youtube....h?v=K32vqvKMGj4

je me suis trompé concernant la forme du patin. Je pensais que la forme était moins inclinée vers le bas en entrée et sortie de patin.

Pour le reste, la vidéo ne me permet pas de voir s'il y a des défauts de conception particuliers ou non au niveau de la pince. Il faudrait voir en vrai et disposer des dessins de montage, notamment pour vérifier les fixations d'axes et autres petits détails.

Ce message a été modifié par Velro - 02 janvier 2019 - 21:47 .

2

#96 L'utilisateur est hors-ligne   Marieva 

  • TCD8 du Lys
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 723
  • Inscrit(e) : 01-juillet 16

Posté 02 janvier 2019 - 23:12

Voir le messagefredo_chato, le 31 décembre 2018 - 13:16 , dit :

Ca part un peu dans les sens ici.
Chercher la responsabilité de la construction de l'appareil c'est absurde et inutile.
Le côté technique est très intéressant sur le forum, ce qui est plus administratif dérape vite dans le flou ou le faux. Et si ce TSD est la aujourd'hui c'est un concours de circonstance énorme alors dire "c'est à cause de la SAP" est très réducteur.

On a un membre qui annonce comme ça que le TSD sera reconstruit par POMA quand le CR du conseil municpale parle de "mise aux normes". Immédiatement derrière, ça spécule déjà sur la reconstruction quand aux pièces conservées ou non alors qu'on a aucune preuve de reconstruction à venir.

Concernant les garde corps. Il n'y avait pas eu un remplacement par des pièces fournies par Poma? Si c'est le cas les soudures fendues ne constituent pas un motif recevable de critique.
Par contre de souvenir les repose ski sont complètement pourris car une personne normale de 1m90 ne peut pas poser ses skis sans avoir les genoux dans la barre en haut (génial...) Sans parler des assises trop étroites qui donne le sentiment de basculer en avant... c'est extra avec les pieds dans le vides et l'absence de sang circulant dans les cuisses...

Pour le reste il y a pas mal de spéculations, les trompettes ont été changées OK mais pour quelle raisons: Risque de fissurations du à la découpe ou bien simplement mauvaise conception en terme de forme longueur ou autre? Le découpage laser été très esthétique cela dit même si mécaniquement critiquable.

Le choix d'une couverture en bâche était mauvais (comme val tho en avait fait à un moment donné sur une gare de TSD) mais c'est bien plus économique que du plexiglas et autre couverture bois.

Effectivement l'ouverture repoussée sans cesse de l'appareil est très frustrant et le cas unique mais il faut laisser aller les choses. Si des fissures sont apparues dans des balanciers alors le constructeur les changera pour des plus solides pour pouvoir ouvrir.

Attendons un peu et contentons nous de recouper les informations vérifiées pour suivre l'avancée du dossier même si, comme surement beaucoup, je reste en suspens devant un tel cas Image IPB


Valtho a changé sa bâche la première année et depuis 2015 c'est la même et a priori plus de problème.....La première bâche avait juste duré quelques semaines,la deuxième de bien meilleure qualité dure toujours !!!!
0

#97 L'utilisateur est hors-ligne   Greg° 

  • DMC du Pontillas
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 000
  • Inscrit(e) : 07-février 05

Posté 08 janvier 2019 - 00:33

Voir le messageMarieva, le 02 janvier 2019 - 23:12 , dit :



Valtho a changé sa bâche la première année et depuis 2015 c'est la même et a priori plus de problème.....La première bâche avait juste duré quelques semaines,la deuxième de bien meilleure qualité dure toujours !!!!


Enfin une chose qui n'est pas fausse !! La première bâche n'était pas à la bonne dimension pour les fixations à la structure :)

Je suis étonné de ne toujours pas voir la presse avec un article sur ce télésiège. Cela rassurerait les investisseurs...
Le TPH de Brest n'avait pas la même chance, la presse scrutait le moindre arrêt.

Ce message a été modifié par Greg° - 08 janvier 2019 - 00:33 .

0

#98 L'utilisateur est hors-ligne   louislp 

  • TCD8 du Lys
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 635
  • Inscrit(e) : 03-janvier 18

Posté 08 janvier 2019 - 18:57

C'est vrai ça ! Même pas un petit article du Dauphiné dans le style "le récent télésiège des Envers à la Plagne ne tournera pas cet hiver".
La Plagne a souvent su se débrouiller pour ne qu'on ne parle pas d'elle en cas de pépin !
0

#99 L'utilisateur est hors-ligne   TKD de la Braze 

  • TK du Mont-Cenis
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 34
  • Inscrit(e) : 14-avril 18

Posté 08 janvier 2019 - 20:40

Voir le messagej, le 30 décembre 2018 - 20:51 , dit :

Voir le messagelouislp, le 30 décembre 2018 - 20:37 , dit :

Bon on va arrêter avec la langue de bois, ce TSD des Envers est ce qu'on appelle un échec.
Il y a clairement un prototype qui est justement trop prototype. La société LST a vu trop grand et est manifestement tout à fait incapable de construire un TSD. Envers a un tracé idéal il est vrai car il évite aux débutants d'avoir à affronter le très pentu mur de Pavane, mais tout depuis le projet a été un fiasco. Alors à qui doit-on la faute ? LST, la SAP, la CDA, le STRMTG ? La faute vient en premier lieu de la SAP, qui a voulu faire des économies en choisissant un constructeur totalement inconnu, pour qui ce type d'appareil est une grande première et sans aucune garantie de pérennité de l'installation. C'est un risque qui peut être pris, mais personne n'a d'abord réagi en voyant les sièges qui avaient été présenté bien avant la construction (au Mountain Planet en 2016). Ces sièges avaient l'air de tout sauf confortable. Ensuite ça a été les retards de chantier, une inauguration pour rassurer les investisseurs, les problèmes de pylônes, de garde-corps, de sièges.
C'est vrai que beaucoup de fausses informations circulent à propos des Envers. Les problèmes de fissures au niveau des galets sont malheureusement toujours d'actualités. Ces galets sont, comme beaucoup d'autres pièces, non respectueux des normes de sécurité en plus d'être inconfortables (le confort n'est même plus la priorité). Alors que l'entreprise s'engage et promette même de les remplacer tous, c'est bien beau mais le mal est fait, l'appareil est défectueux et sa fermeture avec de grands panneaux jaunes d'explication de la SAP au niveau des gares font très mauvaise image pour la station.
Un appareil qui a donc été conçu en dépit du bon sens, sans respect de normes de sécurité basiques et avec des erreurs critiques qui ne sont pas acceptables dans la mesure où la vie d'usagers est en jeu en cas de dysfonctionnements. On n'espérerait pas voir une chute de siège, une collision avec un pylône ou d'autres mauvaises surprises.
Pour ma part, et vous serez libre de donner votre avis, je souhaite que la société LST n'essaie plus de rendre son produit conforme et qu'elle laisse un constructeur expérimenté se charger de faire un "vrai" (vous me pardonnerez l'expression) télésiège débrayable. Si c'est Poma comme le voudraient certains élus et la SAP ce sera Poma. Si c'est un autre constructeur ce sera très bien également.

Pour le coup c’est La CDA qui répond aux AO, pas la SAP. Ensuite quand ils y ont répondu il était difficile de savoir que ça allait être comme ça... il n’est pas interdit de donner sa chance aux nouveaux constructeurs (cf. BMF en 2008) et Poma Doppel Leitner ont aussi eu un jour faire des proto pour tout sans aucune certitude que ça ne fonctionne.
Là pour LST ça a foiré, mais c’est le risque c’est comme ça !

Je ne veux pas forcément défendre LST, mais Poma a déjà eu des échecs de prototypes notamment aux 7 Laux (TSD3 du bouquet qui tombait en panne régulièrement et TSD3 Pincerie)
En tous cas c'est vrai que c'est un peu le bordel mais comme je n'y connais pas grand chose du fait de mon age je ne vais pas trop me mêler de tout ça.
0

#100 L'utilisateur est hors-ligne   shuntage 

  • TCD8 du Lys
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 660
  • Inscrit(e) : 19-février 06

Posté 08 février 2019 - 11:02

J 'ai entendu dire hier ou avant hier , que ce TSD est à l’arrêt à cause d'une faiblesse sur les axes de ligne . ( et pas un simple défaut de soudure )
2

  • 6 Pages +
  • « Première
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

5 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
1 membre(s), 4 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

  1. garaventa94