Forums Remontées Mécaniques: TCD8/10 Metrocable ligne K - Medellín (Colombie) - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

  • 3 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

TCD8/10 Metrocable ligne K - Medellín (Colombie) Poma - 2004

#41 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 365
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 15 novembre 2017 - 21:03

A mon avis une approche un peu bizarre. Je me demande si la solution est vraiment plus économique que de mettre un seul moteur principal et de disposer un deuxième identique en réserve de manière à pouvoir le mettre en service très rapidement. Selon le fabricant, rien que l'option arbre côté NDE (Non-Drive End) coûte déjà cher. De plus, un réducteur c'est pas donné.

Sans compter que du point de vue du rendement il est préférable d'exploiter un seul moteur que deux moteurs plus petits, surtout dans ces gammes de puissances.


Après il est vrai que Poma a encore recouru à du courant continu alors que p.ex. en Suisse on avait déjà passé aux entraînements principaux à variateur de fréquence depuis un moment.
0

#42 L'utilisateur est hors-ligne   jfd_ 

  • FUN de la Grande Rochette
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 879
  • Inscrit(e) : 30-août 07

Posté 26 novembre 2017 - 21:54

Un TT Electric DC d'environ 1000kw, cela ne doit pas être donné... JE me demande quand même si dans le cas présent, l'entrainement n'a pas été dimensionné un peu juste, pas que coté moteurs. Aussi coté réducteur principal en regard de l'usage intensif, de la linge, du débit, etc, etc. Manifestement, ledit réducteur principal a été changé car sur les photos, le logo de Kissling est l'actuel (et pas celui d'il y a un peu plus de 12 ans) et la teinte est celle de tels réducteurs actuellement et pas celle qu'ils avaient en 2004 (c'est celle du réducteur auxiliaire).

Après, on trouve sur Alibaba de tels moteurs pour~20000€ neufs... Image IPB Bon, ça doit être 'amusant' de gérer un tel moteur. Sans parler de la fiabilité Image IPB

Ce message a été modifié par jfd_ - 26 novembre 2017 - 21:55 .

Envie d'appréhender l'entrainement cycle? Visitez le site VO2 Cycling ( http://www.vo2cycling.fr )
0

#43 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 365
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 26 novembre 2017 - 23:06

Vu la date de mise en service de l'installation je faisais allusion à des moteurs asynchrones (AC). Depuis un peu plus plus de 15 ans les moteurs à courant continu (DC) peuvent être considérés comme dépassés pour les entraînements de RM (en France on a passé à l'AC avec pas mal de retard). Dans d'autres domaines industriels la migration du DC vers l'AC a eu lieu plus tôt pour ce qui est des entraînements de puissance, de nos jours le DC a quasiment disparu pour des équipements modernes dignes de ce nom excepté pour de très petits moteurs (moins de quelques dizaines watts) ou des cas très particuliers comme p.ex. certains systèmes alimentés par batteries.

Pour l'AC c'est plus simple de remplacer un moteur. Pour le DC il y a beaucoup plus de versions en raison des différentes vitesses nominales disponibles pour une puissance donnée, sans compter certaines tensions spéciales côté réseau...

Concernant l'usure de l'installation, c'est une question de dimensionnement. La durée de vie d'un réducteur se calcule (il faut différencier entre les roulements relativement facilement remplaçables et les engrenages qui sont eux très chers à remplacer). Celle d'un moteur AC est principalement liée à celle des roulements (faciles à remplacer). Pour le DC c'est plus délicat car le collecteur ne peut être réusiné qu'un nombre limité de fois car son diamètre diminue chaque fois. Après on peut toujours avoir un problème d'enroulement et là tous les grands moteurs AC ou DC sont chers à rebobiner (avec en plus le DC qui a également un rotor bobiné).

Vu la conception "standard" des RM débrayables basées sur un système modulaire je doute qu'il existe beaucoup de possibilités d'avoir des versions avec une plus grande durée de vie à moins de faire du sur mesure (sauf peut-être pour la chaîne cinématique vu qu'il existe une gamme de réducteurs, ce qui permet de surdimensionner pour autant que le reste de la conception mécanique soit compatible, soit le lorry, diamètre de poulie,...).
Pour les TPH à va-et-vient et les funiculaires le problème se pose moins car chaque installation est beaucoup plus "sur mesure" que les TS et TC. Comme exemple extrême on peut citer les TPH de chantier du projet Linthal 2015 (max. 40 t pour la première section) qui ont été exploités dans des conditions très dures en 3x8 pendant des années.

Ce message a été modifié par Velro - 26 novembre 2017 - 23:11 .

0

  • 3 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)