Forums Remontées Mécaniques: Pra'z Ropeways - Affichage d'un profil - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

Groupe :
Membres
Messages :
943 (1,04 par jour)
Plus actif dans :
Quizz (129 messages)
Inscrit(e) :
31-juillet 17
Visualisations :
20 825
Dernière activité :
L'utilisateur est hors-ligne Hier, 22:36
Actuellement :
Hors-ligne

Mes informations

Titre :
TCD15 de Bochard
Âge :
15 ans
Anniversaire :
Juin 8, 2004
Gender:
Homme Homme
Location:
Paris | Praz-sur-Arly
Interests:
Remontées mécaniques.
Recherche des fondations des pylônes et des gares des anciennes remontées mécaniques.
Visite de petites stations de ski.
Créations de plans des pistes imaginaires.
Dessin de gares de remontées mécaniques.

Informations de contact

Courriel :
Privé

Derniers visiteurs

Sujets que j'ai initiés

  1. TKD des Trois Coins - Praz-sur-Arly (Espace Diamant)

    11 janvier 2020 - 12:24

    Bonjour, je vous propose un reportage sur le téléski des Trois Coins.

    Image IPB

    Au sommaire de ce reportage :

    • Praz-sur-Arly
    • Historique : L'histoire d'une liaison inter-stations entre Espace Diamant et Evasion Mont Blanc.
    • Le téléski des Trois Coins, un appareil dédié à un rôle de liaison
    • Ligne et infrastructures du téléski des Trois Coins
    • Le téléski des Trois Coins, un des rares appareils issu d'un grand projet qui n'a jamais été achevé.


    1. Praz-sur-Arly

    Située dans le haut Val d'Arly, Praz-sur-Arly est une station de sports d'hiver et d'été qui regroupe 65 km de pistes de ski alpin. La station, gérée par Labellemontagne, est intégrée depuis 2005 au domaine skiable de l'Espace Diamant, qui regroupe également Flumet, Notre-Dame de Bellecombe, Crest-Voland/Cohennoz, Les Saisies et Hauteluce.


    Image IPB
    La station de Praz-sur-Arly (découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur l'image).



    2. Historique : L'histoire d'une liaison inter-stations entre Espace Diamant et Evasion Mont Blanc.

    Tout d'abord, bien avant cette idée de liaison, la première remontée mécanique à être installée à Praz-sur-Arly est un télécorde nommé "Combe Noire".

    Image IPB
    Le télécorde.


    Depuis cette première remontée, divers changements ont été effectués sur le domaine skiable, avec notamment, la réalisation du télésiège de la Varoche en 1981 permettant à la station de faire monter en altitude son point culminant et de desservir de nouvelles pistes.

    Image IPB
    Vue sur les sièges du télésiège de la Varoche.


    5 ans plus tard, le télésiège des Tendues est réalisé et permet de franchir la falaise des Tendues qui était techniquement difficile à passer. La même année marque la réalisation du téléski du Quézet, permettant de faire passer le point culminant de la station de 1475 à 1820m et de réaliser de nouvelles pistes pour le ski propre. En 1989, le téléski de la Pierre est réalisé, dans le cadre d'une extension du domaine skiable, qui sera achevée en 1990 avec la mise en service du télésiège du Ban Rouge.
    Depuis cette date, il y aura peu de changement à Praz-sur-Arly si l'on ne compte pas la réalisation du télésiège du Crêt du Midi remplaçant à lui tout seul trois remontées, à savoir le télésiège de la Varoche, le téléski du Mans et le télésiège des Tendues, même si ce dernier sera toujours en service jusqu'en 2011.

    Passons maintenant à l'un des plus gros projets voulus par Les Saisies et les stations du Val d'Arly dès le début des années 60 afin de lutter contre la concurrence des grands domaines de la Tarentaise. Ce projet prévoit à terme de réunir les stations de l’Espace Cristal (Les Saisies, Crest-Voland/Cohennoz), du Val d’Arly (Flumet, Notre-Dame de Bellecombe, Praz sur Arly) et de l’Evasion Mont-Blanc (Megève, Saint-Gervais, Combloux, Les Contamines-Montjoie, La Giettaz, Saint-Nicolas de Véroce) en un seul et même nom : l’Espace Diamant.
    La première étape de ce projet consiste en la réalisation de pistes et de remontées dans la Combe de Douce et sur la montagne de Brichou, permettant de relier les Saisies à Notre-Dame-de-Bellecombe. Les nouvelles remontées réalisées durant cette étape sont les suivantes : le télésiège de Roche Blanche en 2003 et les télésièges de Brichou, Grattary et Douce en 2005. La première partie de l'Espace Diamant est réalisée.
    La seconde étape, considérée comme la plus impressionnante et qui n'est d'ailleurs toujours pas achevée, consiste en la liaison entre l'Espace Diamant version 2005 et le domaine de l'Evasion Mont Blanc. Plusieurs possibilité ont été étudiées et la première s’intéresse aux Combes de Bellasta et du Véry. Pas moins de 4 appareils sont envisagés : les deux premiers, nommés Bellasta et Plan Mermin, partiraient de la Combe de Bellasta, l'un arrivant au sommet de la Crête du Vorès, le second au niveau de la Tête des Trois Coins. Un autre télésiège, celui du Vorès (l'autre nom retenu était Bassecombe), prendrait son départ de la Bassecombe à Praz-sur-Arly, et atteindrait également la Tête des Trois Coins. Enfin le quatrième, un télésiège pendulaire nommé Véry, permettrait la jonction entre la Tête des Trois Coins et le sommet des Lanchettes à Megève, finalisant ainsi la liaison.

    Image IPB
    Un petit schéma aérien pour mieux situer les appareils.


    Cependant, tout ne se passera pas comme prévu. En effet, l'idée d'une liaison avec Megève via la Combe du Véry fut enterrée définitivement à la fin des années 2000, suite au classement de celle-ci en zone Natura 2000 par la commune de Praz sur Arly, rendant impossible toute nouvelle construction dans le secteur. Toutefois, l'idée d'une liaison entre les domaines skiables pralin et megévan n’est pour autant pas abandonnée, et les deux stations envisagent désormais de passer par la Combe du Leutaz située environ 500 mètres de dénivelée plus bas que la Combe du Véry.

    En 2009, le téléski des Trois Coins est réalisé, ce qui enterre définitivement le projet du télésiège du Vorès/Bassecombe pour certaines raisons. Ce télésiège aurait cependant permis de créer un secteur de ski propre supplémentaire à Praz sur Arly, avec des pistes bleue, rouge et noire, sans compter la possibilité de hors-pistes notamment avec l'arrivée du télésiège de Bellasta en 2014, et ce malgré un dénivelé plutôt faible au niveau du versant de Bassecombe. Les raisons de l'avortement de ce projet sont la plupart écologiques, pratiques ou encore économiques. En effet, il aurait tout d'abord fallu faire d'importants terrassements puisque la tête des Trois Coins est une montagne se finissant tout simplement... en trois coins ! Au vu donc de la configuration de cette montagne, les terrassements auraient été très coûteux, la commune n'ayant pas forcément les moyens de se permettre de tels travaux. Ce télésiège aurait ensuite été difficile à ouvrir puisqu'il aurait été exposé à un secteur avalancheux mais également au fort vent soufflant sur les crêtes et biens d'autres facteurs environnementaux... On note enfin qu'il serait arrivé à proximité de la zone Natura 2000 du Véry, et que son tracé aurait donc probablement été modifié. Le téléski s'est donc avéré bien plus logique.
    Avant de parler de la révolution qu'est ce téléski, il faut revenir 3 ans avant sa construction. En 2006, lors de la signature de la DSP avec Labellemontagne, Praz-sur-Arly a imposé une condition pour que Labellemontagne devienne l'exploitant du domaine skiable : le télésiège débrayable du Crêt du Midi doit être la première réalisation de cet exploitant. Il ne faut pas oublier que Labellemontagne était à l'origine contre cela et voulait en priorité remplacer le télésiège des Rosières et le téléski des Bernards par un TSD6 pour améliorer la liaison avec Flumet. Pour rappel, Labellemontagne (Rémy Loisirs à ce moment-là) a racheté toutes les stations du Val d'Arly : Praz-sur-Arly, Notre-Dame-de-Bellecombe et Flumet (on note qu'ils avaient déjà Crest-Voland). On peut supposer que c'était plus stratégique pour eux d'investir dans cette liaison avec Flumet que de rénover les ascenseurs pralins. Afin de compenser cette liaison, le téléski des Trois Coins a été réalisé pour assurer une autre liaison avec cette fois-ci le domaine bellecombais.
    Ce téléski a donc permis de désenclaver Praz-sur-Arly car pour accéder aux autres domaines skiables de l'Espace Diamant, le seul moyen était de passer par Flumet ce qui est une grosse perte de temps, sans compter l'enneigement qui est bien moins sûr en bas. Le remonte-pente des Trois Coins est donc une révolution pour l'Espace Diamant puisque l'on peut maintenant faire le tour dans le sens des aiguilles d'une montre de ce domaine. On note tout de même un gros défaut qui est la piste bleue des Crozats mais nous allons en parler plus tard.

    Plus tard en 2014, le télésiège de Bellasta est réalisé, seul ressortissant de la première possibilité de la seconde étape du projet.
    De nos jours, plusieurs projets sont encore d'actualité, tels que la liaison avec les Contamines – Hauteluce depuis la Combe de Bellasta, mais également dans une moindre mesure le téléski de la Limace, appareil facilitant un retour sur Praz-sur-Arly depuis la piste des Crêtes.

    Image IPB
    Un petit schéma pour mieux situer les différents appareils cités ci-dessus.



    3. Le téléski des Trois Coins, un appareil dédié à un rôle de liaison

    Le téléski des Trois Coins a été réalisé en 2009 avec du matériel de récupération provenant de plusieurs stations. En effet, par souci d'économie, on retrouve sur ce téléski du matériel provenant du téléski du Mans à Praz-sur-Arly, mais également du téléski des Gueux à Notre-Dame-de-Bellecombe et du téléski du Badet à Piau-Engaly. Cet appareil est donc très particulier, voire inédit, d'autant plus que le téléski du Mans aurait certainement suffi à lui tout seul. On suppose donc que ce mélange de différents appareils a dû être l'oeuvre d'un consensus économique et technique, car importer une partie d'un téléski des Pyrénées reste assez étrange. On note également que le constructeur de l'appareil est POMA. En plus de la réalisation de ce téléski, deux nouvelles pistes ont été créées. La première, nommée Crozats, permet au téléski des Trois Coins d'assurer une liaison avec le reste de l'Espace Diamant. Cette piste reste tout de même un gros défaut au niveau de la liaison car elle est d'abord très pentue sans compter son exposition sud rendant la qualité de la neige aléatoire. Puis elle continue avec un long replat en direction du télésiège du Plan des Fours, qui est la plupart du temps saturé car il est souvent le seul moyen de revenir à sa station depuis ce goulet, la piste Cascades Bas étant régulièrement fermée. Cette piste est enfin une véritable catastrophe écologique qui a balafré sévèrement le cirque du Vorès. La deuxième piste, nommée Trois Coins, permet quant à elle de remplacer la dernière section de la piste des Crêtes partant de l'arrivée du téléski des Trois Coins. Cette section a été transformée en chemin de service qui a lui-même été supprimé peu après 2010 afin de protéger les tétras-lyre. Quelques années plus tard, la station décide de réaliser un boardercross nommé Waouland et situé à gauche de la piste des Trois Coins. Le téléski des Trois Coins possède donc principalement un rôle de liaison qui est fondamental pour l'Espace Diamant mais également un petit rôle de ski propre.

    Le téléski des Trois Coins dessert donc les pistes suivantes :
    • La piste bleue des Trois Coins : C'est une courte piste bleue qui longe le téléski sur sa gauche. Sans grand rôle, elle remplace la dernière section de la piste des Crêtes.
    • Le boardercross Waouland : Boardercross dont le niveau est considéré comme une piste rouge, il permet au téléski des Trois Coins d'avoir un petit rôle de ski propre.

    Au niveau du cirque du Vorès, le téléski des Trois Coins dessert une piste :
    • La piste bleue des Crozats : Piste créée à l'occasion de l'ouverture du téléski des Trois Coins, elle permet d'accéder à Notre-Dame-de-Bellecombe et de surcroît aux Saisies via le TS du Plan des Fours depuis le téléski des Trois Coins.


    Les photos ont été prises le 23 février 2019.


    Situation sur le plan des pistes (tracé du téléski en rouge)

    Image IPB

    Image IPB
    De plus près.


    Les caractéristiques de l’installation

    Caractéristiques Administratives
    • TKD-Téléski à perches découpables : Les Trois Coins
    • Exploitant : Labellemontagne
    • Constructeur : Montaz Mautino
    • Année de construction du téléski du Mans (Construit par Montaz Mautino) : 1981
    • Année de construction du téléski des Gueux (Construit par Montaz Mautino) : 1977
    • Année de construction du téléski du Badet (Construit par Montaz Mautino) : 1990
    • Année de réimplantation des trois téléskis à Praz-sur-Arly : 2009

    Caractéristiques d’Exploitation
    • Saison d'exploitation : Hiver
    • Capacité : 1 personne
    • Débit : 820 personnes/heure
    • Vitesse d'exploitation : 3,20 m/s

    Caractéristiques Géographiques
    • Altitude gare aval : 1853 m
    • Altitude amont : 1952 m
    • Dénivelée : 99 m
    • Longueur : 522 m
    • Pente moyenne : 18,97 %
    • Pente maximale : 35 %

    Caractéristiques Techniques
    • Type de gare aval : T80 trapézoïdale
    • Type de gare amont : LSP Montagner
    • Gare motrice : Aval
    • Gare tension : Amont
    • Type de tension : Contrepoids
    • Sens de montée : Gauche
    • Embarquement : Dans le sens de la ligne
    • Nombre de pylônes : 8


    4. Ligne et infrastructures du téléski des Trois Coins

    La gare aval

    Image IPB
    Vue d'ensemble de la gare aval.


    Située au lieu dit de Bassecombe, il s'agit d'une gare T80 trapézoïdale provenant de chez Montaz Mautino assurant la mise en mouvement du câble. On note que lors de la première saison, ce téléski était alimenté par groupe électrogène, l'électricité n'ayant pu être installée qu'en 2010 par manque de temps. Les poulies sont équipées de dispositifs de protection contre le givre. La gare est accessible depuis le télésiège de Ban Rouge en passant par la piste de Basse Combe.

    Image IPB
    La gare aval dans son environnement.

    Image IPB
    On se rapproche de plus en plus...

    Image IPB
    ... de cette dernière.

    Image IPB
    Vue de côté.

    Image IPB
    Vue de trois quarts depuis la droite.

    Image IPB
    Vue de trois quarts depuis la gauche.

    Image IPB
    Vue de profil.

    Image IPB
    Zoom sur la poulie motrice.

    Image IPB
    Les bornes de contrôle des forfaits.

    Image IPB
    Accès à l'embarquement.

    Image IPB
    C'est parti !



    La ligne

    Image IPB
    Vue d'ensemble de la ligne.


    La ligne est longue d'environ 500 m. Elle possède 8 pylônes et elle est relativement plate malgré l'accentuation de la pente à partir du pylône 5 jusqu'à l'arrivée.

    Caractéristiques de la ligne
    • P1 : SC/S (Galet de déviation du brin descendant)
    • P2 : S/S
    • P3 : SC/SC
    • P4 : SC/SC
    • P5 : C/C
    • P6 : S/S
    • P7 : SC/SC
    • P8 : S/S


    Image IPB
    Le pylône 1.

    Image IPB
    Le pylône 2.

    Image IPB
    On poursuit...

    Image IPB
    ... avec une longue portée avant le pylône 3.

    Image IPB
    Le pylône 3.

    Image IPB
    On continue...

    Image IPB
    ... avec une nouvelle longue portée avant le pylône 4...

    Image IPB
    ... que voici.

    Image IPB
    Le pylône 5. A noter la poulie compression sur le brin retour, rendue nécessaire du fait de la présence des tétras-lyres.

    Image IPB
    Accentuation de la pente avant...

    Image IPB
    ... le pylône 6.

    Image IPB
    Nous continuons...

    Image IPB
    ... avec une nouvelle portée avant...

    Image IPB
    ... le pylône 7.

    Image IPB
    La portée finale...

    Image IPB
    ... avant le dernier pylône...

    Image IPB
    ... qui est le pylône 8.



    La gare amont

    Image IPB
    Vue d'ensemble de la gare amont.


    Située à proximité du Col de Bassecombe, il s'agit d'un LSP bipode classique de chez Montagner provenant très probablement du téléski du Mans à Praz-sur-Arly. La tension est assurée par un contrepoids.

    Image IPB
    Arrivée en gare amont.

    Image IPB
    Vue de trois quarts depuis la gauche.

    Image IPB
    La gare amont vue depuis son côté gauche.

    Image IPB
    Vue sur la poulie retour...

    Image IPB
    ... puis sur le contrepoids.



    Le téléski des Trois Coins vu depuis les pistes

    Image IPB
    Le pylône 8 vu depuis le début de la piste des Trois Coins.

    Image IPB
    Vue d'ensemble de la ligne depuis le début de cette même piste.

    Image IPB
    La fin de la ligne.

    Image IPB
    Idem.

    Image IPB
    Vue sur le milieu et la fin de la ligne.

    Image IPB
    Vue sur le début de la ligne.

    Image IPB
    Idem.

    Image IPB
    On se rapproche de la gare aval.

    Image IPB
    Vue sur la gare aval depuis la fin de la piste des Trois Coins.



    5. Le téléski des Trois Coins, un appareil peu anodin, mais emblématique pour l'Espace Diamant

    Le téléski des Trois Coins est, comme le télésiège du Bellasta aux Saisies, un des rares appareils qui a été réalisé dans ce grand projet qui prévoyait à l'origine une liaison avec le domaine Evasion Mont Blanc par la Combe du Véry. De nos jours, le téléski des Trois Coins a un rôle de liaison et de désenclavement de Praz-sur-Arly, permettant d'éviter le passage par Flumet et son enneigement aléatoire pour accéder au reste de l'Espace Diamant. Ce téléski est donc très souvent surchargé lors des vacances scolaires. Ce téléski est loin d'être un remonte-pente anodin par ses spécificités techniques mais également parce qu'il est un véritable symbole fort de l'Espace Diamant, ayant une histoire chargée et dont la construction a été très controversée notamment avec la piste des Crozats. Pour l'instant, aucun projet de doublement de ce téléski n'est à l'étude, la station préférant rénover ses principaux axes tels que Ban Rouge ou encore Rosière et Bernards.

    Image IPB
    Le téléski des Trois Coins, un remonte-pente indispensable pour Praz-sur-Arly.


    Ainsi se termine ce reportage.
    Merci de l'avoir lu et à bientôt.

    Je tiens à remercier Kenzo pour la bannière ainsi que 91@g pour sa relecture attentive, la réalisation des deux schémas aériens ainsi que sa grande aide pour la partie historique. Un grand merci au maire de Praz-sur-Arly Yann JACCAZ pour l'autorisation de la réutilisation d'anciennes photos.

    Bannière : Kenzo
    Photos : Pra'z Ropeways & 91@g
    Texte et mise en page : Pra'z Ropeways (Avec l'aide de 91@g)
    Page Facebook "Histoire et patrimoine de Praz-sur-Arly" : https://www.facebook...072332546177142
  2. TKF de l'Ecureuil - Flumet (Espace Diamant)

    08 janvier 2020 - 19:01

    Bonjour, je vous propose un reportage sur le téléski de l’Écureuil.

    Image IPB

    Au sommaire de ce reportage :

    • Flumet
    • Historique : Le développement de Flumet et du secteur débutant des Evettes
    • Le téléski de l’Écureuil, un appareil destiné aux débutants
    • Ligne et infrastructures du téléski de l’Écureuil
    • Le téléski de l’Écureuil, un bel appareil pour l'apprentissage du ski


    1. Flumet

    Située dans le Val d'Arly, Flumet est une station de sports d'hiver et d'été. La station, gérée par Labellemontagne, est intégrée depuis 2005 au domaine skiable de l'Espace Diamant, qui regroupe également Praz-sur-Arly, Notre-Dame de Bellecombe, Crest-Voland/Cohennoz, Les Saisies et Hauteluce.


    Image IPB
    La station de Flumet (découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur l'image).



    2. Historique : Le développement de Flumet et du secteur débutant des Evettes

    Les débuts du ski à Flumet se font sur le territoire du village voisin de Saint-Nicolas-la-Chapelle, avec l’installation en 1956 d’un téléski aujourd’hui démonté au lieu-dit du Marteray, se trouvant sur le bas du versant sud est de la montagne du Treu. Situé entre 880 mètres et 1000 mètres d’altitude, ce téléski d’une longueur d’environ 500 mètres était baptisé Charbonnière. En 1963, la station décide de construire son premier téléski sur la face nord du Mont Réguet : les Seigneurs, remonte-pente possédant à l'époque le plus grand dénivelé des Alpes du Nord. Enfin, le premier téléski débutant de Flumet est construit 2 ans plus tard à proximité du téléski des Seigneurs. Celui-ci est nommé Faÿ.

    Cependant, la station ne souhaite pas s'arrêter là. Elle décide d'aménager les pentes en contrebas du Roc des Evettes, situé à l'est du Mont Réguet avec la construction de deux téléskis en 1970. Le premier appareil, nommé Goléron, est situé sur les pentes basses de la montagne du Roc des Evettes, à quelques centaines de mètres au-dessus de l’Arly et en contrebas du lieu-dit du Goléron ayant donné le nom à l’installation. Le second, nommé Lac, est situé au pied de la falaise du Roc des Evettes.

    Depuis la construction du télésiège des Evettes en 1971, le téléski du Goléron ne possède plus trop le rôle d'accès au téléski du Lac via les Seigneurs, mais plutôt un rôle de ski pour les moins aguerris. Cependant, plusieurs autres téléskis débutants se sont succédé au niveau du front de neige des Evettes. Le premier d'entre eux fut le téléski du Petit Poucet réalisé dans les années 60 ou 70 à l'Ouest du front de neige. Puis, probablement en 1971, le téléski à perches fixes de la Marmotte fut construit par Duport à côté du téléski du Goléron. En 1985, le téléski du Petit Poucet est remplacé par le téléski de l’Écureuil sur un tracé totalement différent. En effet, le tracé du téléski de l’Écureuil se situe entre celui du téléski de la Marmotte et celui du remonte-pente du Goléron. On note que le téléski de la Marmotte a été démonté à la fin des années 80 peu après la création du remonte-pente de l’Écureuil. Enfin, en 2007, le téléski du Faÿ fut arrêté définitivement du fait d'une fréquentation trop basse, et de son éloignement du reste du domaine. Le téléski de l’Écureuil devient à cette date le seul téléski pour les skieurs les plus débutants du domaine, malgré la présence du téléski du Goléron.


    3. Le téléski de l’Écureuil, un appareil destiné aux débutants

    Le téléski de l’Écureuil est un appareil pour les débutants de Flumet. Construit par POMA en 1985, il permet la desserte d'une piste verte pour les débutants. Depuis l'arrêt d'exploitation du téléski du Faÿ, le remonte-pente de l’Écureuil est la seule remontée de Flumet à proposer une initiation au ski. Le téléski du Goléron assure également cette tâche mais pour des skieurs un peu plus aguerris. Cette information se confirme en sachant que les téléskis de l’Écureuil et du Goléron sont les deux seules remontées de Flumet à être incluses dans le forfait débutant de la station. Seulement, il n'y a jamais trop d'affluence sur ce téléski, en particulier quand l'ESF n'est pas présente.

    Enfin, le téléski de l’Écureuil dessert la piste suivante :
    • La piste verte de l’Écureuil : Il s'agit d'une petite piste longeant le téléski sur sa gauche. Elle est quelque peu considérée comme la suite de la piste verte de la Belette.

    Les photos ont été prises le 2 mars 2019.


    Situation sur le plan des pistes (tracé du téléski en rouge)

    Image IPB
    Le téléski se situe en bas du plan.

    Image IPB
    De plus près.


    Les caractéristiques de l’installation

    Caractéristiques Administratives

    • TKF-Téléski à perches fixes : L’Écureuil
    • Exploitant : Labellemontagne
    • Constructeur : POMA
    • Année de construction : 1985


    Caractéristiques d’Exploitation

    • Saison d'exploitation : Hiver
    • Capacité : 1
    • Débit : 600 personnes/heure
    • Vitesse d'exploitation : 2,30 m/s


    Caractéristiques Géographiques

    • Altitude gare aval : 1032 m
    • Altitude amont : 1078m
    • Dénivelée : 46 m
    • Longueur : 225 m
    • Pente moyenne : 20,44 %
    • Pente maximale : 25 %


    Caractéristiques Techniques

    • Type de gare aval : Gare classique pour téléskis fixes POMA
    • Type de gare amont : Poulie flottante
    • Gare motrice : Aval
    • Gare tension : Amont
    • Type de tension : Contrepoids
    • Sens de montée : Gauche
    • Embarquement : Dans le sens de la ligne
    • Nombre de pylônes : 2



    4. Ligne et infrastructures du téléski de l’Écureuil

    La gare aval

    Image IPB
    De gauche à droite : Le téléski du Goléron, le téléski de l’Écureuil et le télésiège des Evettes.


    Située sur le front de neige des Evettes à proximité du télésiège homonyme et du téléski du Goléron, il s'agit d'une gare tout à fait classique pour les téléskis fixes POMA.

    Image IPB
    La gare aval dans son environnement avec, à gauche, le téléski du Goléron.

    Image IPB
    La gare aval vue de derrière.

    Image IPB
    La borne de contrôle des forfaits.

    Image IPB
    Le groupe moteur avec la poulie motrice.



    La ligne

    La ligne n'est pas très longue et est relativement plate. Elle possède 2 pylônes et elle est régulière malgré l'accentuation de la pente juste avant la zone de débarquement.

    Caractéristiques de la ligne

    • P1 : S/S (Galet de déviation du brin descendant)
    • P2 : S (Galet de déviation du brin montant)/S (Galet de déviation du brin descendant)


    Image IPB
    Le début de la ligne.

    Image IPB
    On se retourne pour apercevoir la gare aval.

    Image IPB
    Portée avant le pylône 1.

    Image IPB
    On s'approche...

    Image IPB
    ... du pylône 1.

    Image IPB
    Longue portée avant le pylône 2.

    Image IPB

    Image IPB
    La pente finale.

    Image IPB
    On s'approche...

    Image IPB
    ... du pylône 2.



    La gare amont

    Image IPB

    Située sur les hauteurs du front de neige, il s'agit d'une poulie flottante avec un poussard à fût tubulaire classique de POMA. La tension est assurée par un contrepoids.

    Image IPB
    La gare amont vue de trois quarts.

    Image IPB
    Juste derrière le téléski de l’Écureuil, celui du Goleron.

    Image IPB

    Image IPB
    Le bouton d'arrêt d'urgence.

    Image IPB
    Vue d'ensemble de la gare amont ainsi que de l'aire de débarquement...

    Image IPB
    ... vues cette fois-ci de trois quarts.



    Le téléski de l’Écureuil vu depuis les pistes

    Image IPB
    La fin de la ligne.

    Image IPB
    La ligne vue depuis la piste de l’Écureuil.

    Image IPB
    Vue d'ensemble de la partie haute et moyenne de la ligne.

    Image IPB
    La partie basse de la ligne.



    5. Le téléski de l’Écureuil, un appareil très utile pour la station

    Le téléski de l’Écureuil est un téléski très important car il permet aux débutants de s'initier au ski en toute tranquillité. Remplissant totalement sa tâche, aucun remplacement ne semble à l'ordre du jour, malgré le fait qu'il soit quelquefois saturé durant les vacances scolaires.

    Image IPB
    Le téléski de l'Écureuil, un remonte-pente totalement adapté à sa tâche.


    Ainsi se termine ce reportage.
    Merci de l'avoir lu et à bientôt.

    Je tiens à remercier Kenzo pour la bannière ainsi que 91@g pour sa relecture attentive.

    Bannière : Kenzo
    Photos : Pra'z Ropeways
    Texte et mise en page : Pra'z Ropeways (Avec l'aide de 91@g)
  3. Record de connectés simultanés

    01 novembre 2019 - 12:00

    Le record du nombre de connectés simultanés sur rm.net a été battu le 30 octobre 2019 à 20h02, avec pas moins de 574 utilisateurs actifs, dépassant le record de 476 connectés simultanés en juillet 2015 (si je ne me trompe pas) :) :) !!
  4. TKF d'Héry - Héry-sur-Ugine - Les Rafforts

    11 septembre 2019 - 20:52

    Bonjour, je vous propose un reportage sur le téléski d'Héry.

    Image IPB

    Au sommaire de ce reportage :

    • Héry-sur-Ugine
    • Le téléski d'Héry, un appareil consacré aux débutants
    • Ligne et infrastructures du téléski d'Héry
    • Le téléski d'Héry, un téléski parfait pour les débutants


    1. Héry-sur-Ugine

    Héry-sur-Ugine est un petit village situé à 928 mètres d'altitude, au nord-est d'Ugine, sur la rive droite de la gorge creusée par le torrent de l'Arly. Ce petit village possède une station de ski sur les alpages des Rafforts. Elle possède deux téléskis et quatre pistes (une verte, une bleue, une rouge, une noire).

    Image IPB
    ^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


    2. Le téléski d'Héry, un appareil consacré aux débutants

    Le téléski d'Héry a été construit en 1972 par le constructeur français Duport à la même date que le téléski des Rafforts construit lui par Montagner. Il permet aux débutants (en particulier d'Ugine) de s'initier facilement aux pratiques de la glisse grâce à la courte piste verte qui le longe sur sa gauche. A noter qu'il est par conséquent très lent. Ce téléski est facilement démontable comme les autres téléskis fixes Duport construits à cette époque.

    Image IPB
    Le téléski des Rafforts. Pour accéder à son reportage, cliquez sur l'image ci-dessus.


    Les photos ont été prises le 04 mars 2018 et le 03 mars 2019.


    Situation sur Géoportail (tracé du téléski en rouge)

    Image IPB

    Les caractéristiques des installations

    Caractéristiques Administratives
    • TKF-Téléski à perches fixes : Héry
    • Maître d’œuvre : Cetarm 73
    • Exploitant : Régie municipale des Rafforts Héry-sur-Ugine
    • Constructeur : Duport
    • Année de construction : 1972

    Caractéristiques d’Exploitation
    • Saison d'exploitation : Hiver
    • Capacité : 1 personne
    • Débit : 280 personnes/heure

    Caractéristiques géographiques :
    • Altitude gare aval : 918 m
    • Altitude gare amont : 936 m
    • Dénivelée : 18 m
    • Longueur : 70 m
    • Pente moyenne : 26 %

    Caractéristiques Techniques
    • Type de gare aval : Motrice fixe légère Duport
    • Type de gare amont : Poulie flottante
    • Gare motrice : Aval
    • Gare tension : Amont
    • Type de tension : Contrepoids
    • Sens de montée : Gauche
    • Embarquement : Dans le sens de la ligne
    • Nombre de pylônes : 1
    • Nombre de véhicules : 7


    3. Ligne et infrastructures du téléski d'Héry

    La gare aval

    Située à proximité de celle du téléski des Rafforts au niveau du front de neige de la station, il s'agit d'une gare motrice fixe assurant le mouvement du câble grâce à un moteur électrique asynchrone de 15 kW. L'embarquement s'effectue juste après la gare. A noter qu'en l'absence de conducteur pour ce remonte-pente, c'est le conducteur du téléski des Rafforts qui est chargé de surveiller le téléski d'Héry. Pour compenser cela, la gare aval dispose d'un arrêt d'urgence accessible aux usagers semblable à ceux que l'on peut trouver au niveau des gares amont des téléskis. On note également que celui-ci ne peut être réarmé que par le conducteur des deux téléskis. Aussi, conformément à la réglementations, le conducteur dispose également d'un bouton d'arrêt d'urgence dans son local qui permet l'arrêt du remonte-pente à distance. Cependant, il ne peut pas réarmer le téléski depuis son local.

    Image IPB
    Vue d'ensemble de la gare aval.

    Image IPB
    Vue de côté.

    Image IPB
    Vue de plus près.

    Image IPB
    Vue de face.


    La mise en mouvement du câble est assurée en gare aval par un moteur électrique logé dans un caisson situé au pied de la gare. La transmission du mouvement à la poulie motrice est réalisée par des cardans qui grimpent vers la poulie motrice dans le pied de la gare aval.

    Image IPB
    Le caisson qui abrite le moteur.

    Image IPB
    La poulie motrice.


    La ligne

    La ligne est très courte et plate. Elle possède 1 pylône sous la forme d'un portique facilement démontable.

    Caractéristiques de la ligne

    • P1 : S (Galet de déviation du brin montant)/S (Galet de déviation du brin descendant)


    Image IPB
    La ligne dans l'ensemble.

    Image IPB
    On s'approche du pylône 1.

    Image IPB
    Le pylône 1.

    Image IPB
    Vue de derrière.

    Image IPB
    Les poulies du pylône.


    La gare amont

    Il s'agit d'une poulie flottante très discrète classique de chez Duport. La tension est assurée grâce à un contrepoids. Ce contrepoids est relié à la poulie flottante via un câble qui est dévié par une petite poulie retenue par un poussard tubulaire, fixé quant à lui par des haubans.

    Image IPB
    La gare amont dans son environnement.

    Image IPB
    Vue de côté.

    Image IPB
    Vue de plus près.

    Image IPB
    La poulie flottante.



    5. Le téléski d'Héry, un téléski parfait pour les débutants

    Le téléski d'Héry permet aux débutants de s'initier aux pratiques de la glisse. Il joue encore son rôle de téléski pour débutants et n'est pas du tout à bout de souffle malgré son grand âge. Cependant la faible altitude ne joue pas en faveur de l'enneigement de la station qui peut être certaines années très limite dès le début du mois de mars, ce qui fait que l'avenir de la station de ski d'Héry-sur-Ugine et donc du téléski d'Héry est incertain.


    Ainsi se termine ce reportage.
    Merci de l'avoir lu et à bientôt.

    Je tiens à remercier Kenzo pour la bannière et pour ses photos.

    Bannière : Kenzo
    Photos : Kenzo & Pra'z Ropeways
    Texte et mise en page : Pra'z Ropeways
  5. Construction du TCD6 Costebelle (2019)

    07 septembre 2019 - 17:09

    Construction du TCD6 Costebelle
    Praloup (Espace Lumière) - Poma

    Image IPB


    Présentation générale du projet

    La SMAP Régie Pra-Loup, exploitant du domaine de Praloup a effectué de nombreux remplacement de remontées durant les années 2000. On peut citer notamment la télécabine débrayable dix places Molanès en 2009, le télésiège débrayable six places de Peguieou l'année suivante, le télésiège débrayable six places des Bergeries en 2012 puis le télémix avec des sièges 6 places et des cabines 10 places de la Clappe en 2013. Depuis cette date, peu de choses ont changer au niveau des remontées mécaniques à Praloup jusqu'en mars 2018. En effet une cabine à chuté de la télécabine Costebelle. Si l'accident n'a pas fait de blessé ni de mort, il montre tout de même les faiblesses techniques de la télécabine. L'accident est dû à un problème d'alignement du P1 avec le câble ayant causé un décalage câble- mors fixe et mobile empêchant un accouplement correct.

    Lien du reportage vers l'ex-télécabine : https://www.remontee...-poma-2549.html

    La télécabine ne sera pas remise en service pour la saison 2018/2019, et ce pour la raison d'une grande rénovation de celle-ci durant l'été 2019, opération ressemblant fortement à celle effectué sur la télécabine du Chamois à Mégeve en 2017. En effet, par soucis d'économie (seulement 6,5M€ pour ce projet) et dans l'urgence de débloquer une somme pour la télécabine, le Conseil Départemental des Alpes-de-Haute-Provence a opté pour une grande rénovation de la télécabine où seul le moteur sera réutilisé. La télécabine aura donc un débit égal à environ 1800 p/h avec une augmentation de la vitesse qui passera de 4 à 5 m/s. Seulement, ce choix va fortement impacter la station notamment lors des périodes de forte fréquentation. Hors-mis cela, une rénovation de ce type va permettre de faire de réelles économies sur la télécabine. Concernant la rénovation, les cabines seront de type Diamond 6 places et les gares seront de type Multix, la gamme actuelle de POMA. La télécabine reprendra donc le même tracé et le bâtiment de la gare aval sera en réutilisé avec l'installation de consignes à ski ainsi que le remplacement de l'escalier par une rampe d'accès permettant un accès PMR en gare aval. Le bâtiment de la gare amont profitera quant à lui d'une rénovation profonde.


    Voici les caractéristiques connues à l'heure actuelle :

    Caractéristiques administratives

    TCD- Télécabine débrayable : Costebelle
    Maître d’œuvre : CNA (Câble Neige Aménagement)
    Maître d'ouvrage : SMAP Régie Pra-Loup
    Montage / génie civil : TRAME
    Exploitant : SMAP Régie Pra-Loup
    Constructeur : Poma
    Installation électrique :
    Année de construction : 2019
    Montant de l'investissement : 6,5M€

    Caractéristiques d'exploitation

    Saison d'exploitation : Hiver/Eté (peut changer)
    Capacité : 6 places
    Débit à la montée : 1800 personnes/heure (à 5 m/s)
    Débit à la descente :
    Vitesse d'exploitation : Variable de 0 à 5 m/s

    Caractéristiques géométriques

    Altitude gare aval : 1636 m
    Altitude gare amont : 2125 m
    Dénivelé : 489 m
    Longueur horizontale :
    Longueur développée : 1592 m
    Pente moyenne : 30 %
    Pente maximale : 50 %
    Portée la plus longue :
    Hauteur de survol maximale :
    Temps de trajet :

    Caractéristiques techniques

    Type de gare aval : Multix
    Type de gare amont : Multix
    Emplacement gare de tension :
    Type de tension : Hydraulique
    Tension nominale :
    Pression nominale :
    Emplacement gare motrice : Amont (peut changer)
    Type de motorisation :
    Puissance développée :
    Sens de montée :
    Nombre de pylônes :
    Largeur de la voie :
    Dispositif d'accouplement :
    Nombre de véhicules :
    Type de véhicules : Diamond 6 places
    Cadencement :
    Espacement :

    Caractéristiques du câble

    Fabricant du câble :
    Diamètre :
    Âme :
    Type de câblage :
    Composition :
    Résistance à la rupture :
    Section du câble :
    Section du toron :
    Pas de câblage :
    Pas de toronage :

    Caractéristiques de la ligne

    P1 :
    P2 :
    P3 :
    P4 :
    P5 :
    P6 :
    P7 :
    P8 :
    P9 :
    P10 :
    P11 :
    Nombre de pylônes inconnu, peut évoluer...


    Maintenant, place à un petit résumé photographique depuis le début de la grande rénovation de la télécabine :

    Image IPB
    Les travaux de démontage de la télécabine effectués fin mai. ©Stephane Gaston


    Durant, le moi de juillet, les massifs de la nouvelle télécabine ont été installés :

    Image IPB
    Le massif avant de la gare aval. ©TRAME

    Image IPB
    Le massif du pylône 8. ©TRAME

    Image IPB
    L'emplacement du massif avant de la gare amont. ©TRAME

    Image IPB
    Durant la fin du mois d'août, l’héliportage des pylônes a été effectué. ©TRAME

    Image IPB
    Montage du pylône 1. ©TRAME

    Image IPB
    Montage du pylône 10. ©TRAME

    Image IPB
    Montage de la tête du pylône 11. ©TRAME

    Image IPB
    Début septembre, la gare aval a commencé à être montée. © TRAME


    Au passage, voici deux trois photos des nouvelles cabines :

    Image IPB
    © TRAME

    Image IPB
    © TRAME

    Image IPB
    © TRAME

    Image IPB
    L'intérieur d'une cabine. © TRAME

    Image IPB
    Un des deux racks à ski d'une cabine. © TRAME


    Voilà pour ces photos provenant (sauf une, merci à Stephane Gaston) de la page facebook de la TRAME : https://www.facebook.../tramemontagne/

    Comme vous pouvez le voir dans les caractéristiques, je n'ai que très peu d'infos sur la télécabine. Si des personnes en ont, je serais reconnaissant que vous les communiquiez :) .

Commentaires

Page 1 sur 1
  1. Photo

    SBfan 

    18 mai 2019 - 11:41
    Petite anecdote, plus qu'un message et tu sera au même rang que Crapouillo :D (636)
Page 1 sur 1