Forums Remontées Mécaniques: SnowLoup - Affichage d'un profil - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

Groupe :
Membres
Messages :
1 208 (0,24 par jour)
Plus actif dans :
Quiz (361 messages)
Inscrit(e) :
22-janvier 08
Visualisations :
78 834
Dernière activité :
L'utilisateur est hors-ligne Aujourd'hui, 02:54
Actuellement :
Hors-ligne

Mes informations

Titre :
FUN de Peclet
Âge :
32 ans
Anniversaire :
Janvier 25, 1989
Gender:
Homme Homme

Informations de contact

Courriel :
Privé

Derniers visiteurs

Messages que j'ai postés

  1. Dans le sujet : TSD4 Patrullarve / Zermatt

    02 mai 2021 - 17:52

    Merci pour ce reportage.

    Il a certainement perdu de l’importance avec la nouvelle TCD10 mais il garde tout de même un rôle bien différent car la seule piste qu’ils desservent en commun et la rouge Tuftern. Ce télésiège est toutefois déjà une remontée seconds depuis longtemps et permet principalement de desservir la piste noire Obere Nationale sans redescendre à Zermatt (où l’enchaînement chemin-ascenseurs-funiculaire peut être rebutant).

    Aussi il est utile en cas de vent qui limite l’ouverture des remontées du sommet ou de mauvais temps où le ski en forêt (denrée rare à Zermatt) le rend particulièrement attractif.

    Pour voir l’effet de la nouvelle télécabine sur son utilisation il faudra de toute façon attendre une saison normale post-covid car Zermatt fait partie des perdantes de la saison en suisse comme le reste des autres grosses stations éloignées des villes. La TCD10 aura peut-être aussi l’effet de re dynamiser le secteur Rothorn qui me semble toujours moins fréquenté que les autres.

    Et pour les photos de la ligne enneigée, elles datent de Noël 2019, soit bien avant la construction de la télécabine. Déjà là le secteur n’était pas surchargé. C’est d’ailleurs un des gros avantages de Zermatt : les remontées et les pistes sont rarement surchargées même durant les vacances scolaires.
  2. Dans le sujet : La pandémie Covid-19 - ses conséquences en stations

    12 avril 2021 - 22:30

    Je n’ai aucune solution ni même aucune envie de rendre les frontières terrestres hermétiques. Par contre les effets d’annonces de gouvernement qui se succèdent depuis des mois pour fermer en théorie des frontières grâce à des douaniers inexistants me font rire jaune. Sérieusement d’un côté on explique logiquement qu’on en peut pas engager et former du personnel médical en un claquement de doigt mais de l’autre on dit que le lendemain les frontières seront fermées alors que cela fait 20-30ans qu’aucun état européen n’a plus assez de gardes frontières pour contrôler ne serait-ce qu’un 10ieme des flux frontaliers même en temps de pandémie. Tout au long de l’hiver j’ai vu un certain nombre d’étrangers sur les pistes suisses et notamment de français qui visiblement n’on pas été plus embêtés que ça à la frontière malgré toutes les annonces faites par le gouvernement.

    Quant au problème juridique du monde réel : pour le moment même au pays des procès, les USA, aucun gouverneur n’a fini sur le banc des accusés (alors qu’avec 51 façons différentes de gérer la crise, il y a de quoi attaquer de tous les côtés) alors en Europe j’y crois pas du tout. D’ailleurs si chaque mort pouvait être imputé au fou et par un procès, il n’y aurait plus un seul politicien un tant soit peu importe en liberté (toutes les décisions politiques ou presque sont liées à un calcul risque/bénéfice dont beaucoup sont liés à un nombre de mort accepté). Dans le monde réel presque tout est lié à un risque accepté pour un bénéfice potentiellement plus intéressant : par exemple en aller skier est relativement dangereux mais j’accepte ce risque car le bénéfice me semble plus important. Avec le COVID beaucoup on perdu toute idée de ce calcul risque/bénéfice en pensant sauver tout le monde alors qu’au final de loin pas tout le monde est sauver et les dégâts collatéraux sont énormes et certainement mortels à long terme pour certains.
  3. Dans le sujet : La pandémie Covid-19 - ses conséquences en stations

    12 avril 2021 - 21:30

    Il fait quand même largement le lien entre les anglais arrivant à Genève et les stations. Il cite clairement les stations de ski mais ne parle pas directement de la population expatriée d’anglais à Genève (qui est très importante).

    Concernant la profitabilité financière, peut-être que la CDA s’en tire mieux grâce à ses relais politiques mais il ne fait pas oublier qu’il s’agit d’argent publique qui provient exclusivement d’une dette qu’il s’agira de rembourser, au contraire de la saison certes moins bonne que la moyenne en Suisse. Même les surcoûts liés au personnel supplémentaire pour les stations a permis de donner du travail à des chômeurs devenus Covid-angels.

    Aussi la CDA et les autres exploitants ne sont que la pointe de l’iceberg. C’est toute une économie allant des RM aux hôtels, restaurants, magasins, loueurs, etc qui a directement perdu ses revenus. Aussi certains vont subir leur plus gros coup cette année entre les fabricants de RM, entreprise de GC et terrassement qui vont subir les reports de chantier ou encore les fabricants de ski qui peuvent fermer 1 an leurs usines car le matériel livré en 2020 attend encore son skieur au chaud dans son emballage dans la réserve du magasin de sport voir neuf dans la cave d’un acheteur trop optimiste a l’automne.

    De plus il ne faut pas penser qu’au point de vue économique: l’ouverture des stations a permis à de nombreuses personnes de décompresser et de profiter de journées de loisire autre que la télé, internet et Netflix. C’était important pour beaucoup et a permis de légèrement améliorer la santé mentale d’une partie de la population (ce qui est aussi un aspect sanitaire oublié par beaucoup). Cette façon de gérer cette crise sur le long terme en interdisant tout loisir n’est pas tenable. De mon point de vue, certains se croient toujours en mars 2020 a gérer une épidémie "sprint" alors qu’on est maintenant engagé dans un marathon. Au bout d’un moment les dégâts collatéraux de la gestion de crise (santé mentale, sédentarisation, précarisation, crise économique) sont plus importants que les bénéfices. Et aussi les mesures trop contraignantes appliquées à long terme ne laissent pas l’occasion de vraiment gérer les pics (qui pour moi sont inévitables car historiquement les épidémies vont par vagues et ne partent pas du premier coup) car impossible à durcir avec une population très fatiguée. A un moment il faut être réaliste, c’est pas les pays avec un couvre feu constant et 3 confinements strictes qui s’en tire le mieux dans le cadre européen (et pas exemples de bons élèves désignés qui sont bizarrement toutes des îles ou presque).
  4. Dans le sujet : La pandémie Covid-19 - ses conséquences en stations

    12 avril 2021 - 20:34

    Il n’y a pas eu d’explosion sur les pistes ni même dans les hôtels et leurs restaurants qui sont restés ouverts.

    Si seulement certains conseillers pouvaient avoir enfin un esprit un peu critique sur les mesures mises en place en effectuant une analyse de ce qui c’est passé dans les stations. Les hôtels et restaurants d’hôtels ayant été souvent remplis les week-ends, si cela avait posé un véritable problème épidémiologique aux clients cela se saurait (autre que quelques cas plus médiatisés que vraiment fondamental du point de vue du nombre de cas).

    Mais cela semble compliqué à admettre pour certains: https://www.heidi.ne...de-ski-ouvertes . Je trouve cette intervention d’une malhonnêteté intellectuelle flagrante car il néglige selon moi la principale cause de l’arrivée rapide du variant anglais en suisse, les nombreux expatriés anglais de Genève et de la côte vaudoise. Je suis convaincu que si les stations de ski étaient les vrais responsables de l’arrivée du variant anglais en Suisse ce n’est à Genève qu’il aurait proliféré en premier mais en Valais et aux Grisons. Mais au moins ça a permit à certains de justifier à posteriori leur préconisation de fermeture des stations.

    De plus au vue de la situation de l’ensemble de l’Europe, quoique on ait fait le variant anglais serait tôt ou tard arrive partout tant il est impossible de fermer hermétiquement les frontières, d’autant plus dans un délai suffisant pour que le nouveau variant soit identifié, séquencé et reconnu plus dangereux.

    Finalement, par rapport aux pays, la Suisse est le pays qui s’en tire le mieux sur la période de Noël à maintenant. Ainsi si on fait une corrélation simpliste mesure/efficacité supposée cher aux experts sur cette situation, le ski aurait dû être encouragé et pas interdit 😅.
  5. Dans le sujet : [Autriche] Les projets pour 2021/2022

    09 mars 2021 - 23:14

    Il me semble avoir compris sur l’Alpinforum que les projets Madloch et Zugerberg seraient réalisés tout les 2 cet été. En tout cas logiquement ils doivent être réalisés en même car tous deux ne servent quasi pas étau ski propre et sont pris à la suite pour faire la liaison Zürs->Lech. Au passage la liaison entre ces deux secteurs m’avait beaucoup étonné car elle ne correspond pas à ce que j’imaginais pour un des plus importants domaine d’Autriche: installations anciennes (2 TSF2 dans le sens Zürs -> Lech et deux TPH \\ et un téléski dans l’autre sens) et obligation de faire un circuit et de traverser le village de Lech à pieds. Mais au final pour moi c’est très sympathique comme ça et cela perdrait du charme si des remontées permettant de faire le chemin en sens inverse étaient réalisées.

    Au passage j’ai des photos des 2 TSF2 devant être démontés si ça intéresse quelqu’un.

Commentaires

SnowLoup n'a pas encore de commentaires. Pourquoi ne pas lui dire bonjour ?