Forums Remontées Mécaniques: Mobilité durable en montagne - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

  • 6 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Mobilité durable en montagne La place du câble dans les transports en montagne

#1 L'utilisateur est hors-ligne   remontees 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 4 592
  • Inscrit(e) : 01-mai 14

Posté 09 juillet 2017 - 22:28

Si nous sommes sur ce forum des passionnés de remontées mécaniques, nous sommes néanmoins relativement sensibilités aux questions sur les transports, et en particulier aux mobilités alternatives à la voiture, c'est-à-dire aux moyens d'accéder efficacement aux territoires de montagne en limitant la pollution en vallée. On peut d'ailleurs facilement remarquer que la voiture n'est pas le moyen de transport le plus adapté pour gravir des pentes.

Dès lors, nous pouvons penser à des accès aux stations de ski par le ferroviaire qui ont pu être réalisés par le passé. En voici un rapide état des lieux (à compléter) :

Alpes :

Haute-Savoie :
  • Le Mont-Blanc Express : Inaugurée en 1906, elle assure l'accès à la vallée de Chamonix (et notamment facilement au téléphérique de l'aiguille du Midi, au train du Montenvers, au téléphérique de la Flégère et à la télécabine de Vallorcine avant de partir vers la Suisse). Ses inconvénients sont avant tout la fréquence, la vitesse, les correspondances entre trains à Saint-Gervais ainsi que les correspondances entre les gares et les différents domaines).
  • Le Tramway du Mont-Blanc : mis en service en 1909 et électricité en 1958, il est aujourd'hui exploité par la Compagnie du Mont-Blanc et assure l'accès au domaine skiable des Houches été comme hiver depuis la gare de Saint-Gervais - Le Fayet d'où arrivent des TGV depuis Paris ainsi que de nombreux TER.
  • Le projet du Funiflaine, qui pourrait assurer une liaison entre la gare de Magland et le domaine skiable du Grand Massif.

Au niveau des bus collectifs, de nombreuses lignes regroupées sous le label LIHSA relient les vallées aux stations haut-savoyardes.

La Savoie :

On y retrouve de nombreuses occasions d'intermodalité avortées et quelques très belles réussites.
  • Le funiculaire les Arcs Express (anciennement Arc-en-Ciel) : Sûrement le fleuron de l'intermodalité rail/station de ski en France. Directement situé en correspondance avec la gare SNCF de Bourg-Saint-Maurice, le funiculaire des Arcs assure une liaison directe en 7 minutes avec la station des Arcs 1600 et le front de neige tout en desservant deux hameaux intermédiaires (les Granges et Montrigon).
  • La télécabine de l'Olympe (Brides-les Bains > Méribel) : Assurant le lien entre le village de Brides-les Bains, Méribel Village et la station de Méribel, elle a permis de permettre à des vacanciers dans la vallée de pouvoir skier dans les Trois Vallées. Elle n'est néanmoins pas suffisamment bien reliée à la gare de Moûtiers pour assurer un accès correct pour skier et son parking de faible taille ne lui permet pas d'assurer un rôle correct de départ pour le ski à la journée dans les Trois Vallées.
  • La télécabine des Trois Vallées Express (Orelle > Val Thorens) : Construite en 1995, cette télécabine est un ascenseur permettant l'accès au domaine skiable des Trois Vallées depuis la vallée de la Maurienne. En un peu plus de 15 minutes de montée, cet appareil propulse les skieurs venus depuis le village d'Orelle, situé entre Saint-Michel-de-Maurienne et Modane, sur le plateau d'altitude d'Orelle d'où il est possible de basculer vers la station de Val Thorens. On notera que cette télécabine est particulièrement adaptée au ski-journée car située très proche de l'autoroute A 43 et attire de nombreux skieurs des stations voisines comme d'Italie par le tunnel du Fréjus. Elle n'est néanmoins pas reliée aux transports en commun comme le train, qui passe pourtant à une centaine de mètres de la gare aval, sur la rive gauche de l'Arc.

De nombreuses lignes de bus assurent l'accès aux stations de la Vanoise et des Trois Vallées depuis la gare de Moûtiers, et à la Haute-Tarentaise depuis la gare de Bourg-Saint-Maurice.

Quelques projets intéressants :
  • Télécabine Séez-La Rosière : elle devrait avoir un intermédiaire au niveau du belvédère situé sur un lacet de la route de la station. Reste à savoir si elle sera en correspondance facile avec la gare de Bourg-Saint-Maurice ou s'il faudra compter sur une ligne de bus pour l'atteindre, comme c'est le cas actuellement avec le télésiège des Ecudets.
  • Télécabine Aime-La Roche - (Plagne Centre / Plagne Bellecôte) : Une télécabine devrait relier Aime à La Roche, puis deux autres appareils devraient partir l'un vers Plagne Bellecôte, l'autre vers Plagne Centre. Un beau projet qui pourrait devenir très intéressant dans le cas d'une interconnexion avec la gare SNCF d'Aime, plutôt bien desservie en hiver par les TGV et TER. Reste Montalbert qui sera délaissée, malgré sa télécabine qui est situé dans un axe idéal pour un nouvel appareil la reliant avec Aime tout en effectuant un arrêt à Longefoy. Reste que la télécabine de Montalbert arrive en cul-de-sac au sommet du Fornelet, surtout en été.
  • Télécabine de Bozel-Courchevel : Reste qu'elle sera consignée, comme sa consœur de Brides-les-Bains, à un trajet en bus depuis la gare de Moûtiers.

On ne peut évoquer tous ces projets sans parler du télésiège du Charmaix qui, construit en 1968, a assuré pendant de nombreuses années l'accès au domaine mauriennais de Valfréjus depuis les environs de la gare de Modane.

Isère :
  • La télécabine de Venosc : desservie par un bus depuis Grenoble et dont les trajets sont également vendus par Transisère (l'autorité organisatrice de transports en commun par cars en Isère), elle assure un réel rôle d'accès au domaine skiable depuis la vallée tout en délestant la route de montée des Deux-Alpes.
  • Le télésiège du Mont-de-Lans : malgré sa vétusté et aucun équipement suffisant pour accueillir les skieurs venus en voiture (quid du bus ?), il assure gratuitement en été l'accès à la station (certes très lentement, et à une extrémité peu intéressante) et permet d'accéder au domaine skiable en hiver. Peu convaincant tout de même…
  • La ligne TER du Grésivaudan (Chambéry-Grenoble) : la ligne passe à proximité de sites comme Saint-Hilaire du Touvet, Allevard ou encore les Sept Laux (avec +/- de correspondances, la plupart en hiver uniquement avec les skibus du réseau Tougo).
  • De nombreuses lignes du réseau Transaltitude (pendant de Transisère en saison touristique de ski) desservent de nombreuses stations de ski de Grenoble (Vercors et Oisans). Transisère dessert aussi Saint-Pierre-de-Chartreuse depuis la gare de Grenoble et en correspondance depuis Voiron à Saint-Laurent-du-Pont (le dimanche et les jours fériés).
  • Lignes de la TAG : Flexo 62 pour l'accès au Sappey-en-Chartreuse et le col de Porte (uniquement samedi, dimanche, vacances et jours fériés pour le col de Porte). Proximo 17+Flexo 44 (TAD) pour aller au col de l'Arzelier.
  • Transisère 6550 pour aller skier à Saint-Hilaire-du-Touvet et au col de Marcieu.
  • On notera également la LER (ligne express régionale) de bus reliant Grenoble à Briançon en plus de 2 heures, et reliant au passage les villages de l'Oisans aux stations de la Grave et de Serre-Chevalier. Arrive trop tard pour skier à la journée depuis Grenoble.


Quelques projets intéressants :
  • Liaison Grenoble > Vercors, permettant de limiter le temps de montée. Mais vu la distance, est-ce que le gain de temps par remontée mécanique en ligne droite est suffisant ? Quid de la rentabilité ?
  • Télécabine Allemont-Oz-en-Oisans : Un ascenseur valléen permettant de limiter le trafic sur la route de montée d'Oz-en-Oisans tout en facilitant l'accès à la station. Cette télécabine n'en resterait pas moins isolée, à moins d'une meilleure desserte par la ligne de bus Transaltitude qui monte déjà jusqu'à Vaujany ?
  • Télécabine Gières-Chamrousse (avec prolongement du tram pour l'accès à la gare de la télécabine).


Hautes-Alpes :
  • Projet télécabine La Vachette ↔ Montgenèvre-Les Gondrans.
  • Avec l'abandon progressif de la ligne des Alpes (ligne ferroviaire reliant Grenoble à Veynes) et la desserte lacunaire des gares entre Gap et Briançon, les transports en commun se réduisent à un usage des autocars. On notera tout de même l'existence de la ligne assurant les correspondances depuis le TGV en gare d'Oulx - Cesana - Claviere - Sestrières (Italie) pour l'accès à Montgenèvre et Briançon.



Auvergne

  • La Bourboule/Le Mont-Dore : Ligne ferroviaire fermée il y a quelques années maintenant.
  • Skibus SNCF pour le Mont-Dore (!!) : https://cdn.ter.sncf...cm72-171911.pdf
  • Téléski de la Gare au Lioran : lorsque le train passe… uniquement réservé au ski-journée + service de navettes pour monter en station.


Pyrénées

  • La gare d'Ax-les-Thermes, bien desservie depuis Toulouse, est reliée à la station par une télécabine moderne. Un forfait "ski+rail" associant le forfait de ski au billet de train permet de profiter d'une journée de ski sans sortir sa voiture.
  • Réouverture en 2020 de la desserte ferroviaire de Luchon (correspondance avec la TC ?).
  • TER/Intercités de nuit jusqu'à la gare de Porté-Puymorens mais pas de bus/cars jusqu'à la station (?!).
  • Le petit train jaune (TER - Train de la Cerdagne) reliant la gare de Latour-de-Carol/Envteig à la gare de Font-Romeu-Odeillo-Via mais pas de navette pour monter jusqu'au domaine skiable (?!).


Vosges-Jura
  • TGV jusqu'à Remiremont puis navettes pour accès aux différentes stations des Vosges de Lorraine.
  • Train jusqu'à Colmar puis navettes jusqu'au Lac Blanc.
  • Train jusqu'à Rothau et navettes jusqu'au Champ du Feu.
  • Navette des Crêtes/des neiges : toute l'explication ici par fan2montagne !
  • Dijon > Métabief en train+bus « La Gentiane Bleue ».


Projets intéressants :
  • Télécabine reliant un hypothétique futur terminus du tram-train à Kruth vers la station du Markstein.


Allemagne
  • Accès au 3S Schauinslandbahn depuis Fribourg par tram puis ligne de bus.


Pyrénées espagnoles
  • Train à crémaillère pour accéder à la station du Val de Núria.



Difficile de faire exhaustif (je ne connais pas toutes les situations de toutes les stations de ski françaises). Si vous avez d'autres exemples, même de situations à l'étranger, cela peut permettre d'alimenter le débat.

Au passage, ce sujet pose aussi la question de savoir dans quelles configurations une remontée mécanique peut être envisagée pour du transport en commun, qui est une question que l'on retrouve aussi pour les applications des RMS au transport urbain. Car il est évident qu'une remontée mécanique avance en ligne droite à une vitesse assez limitée et ne peut pas assurer correctement des trajets sur des longues distances.

Ce message a été modifié par remontees - 05 août 2018 - 15:51 .

À venir, de nombreux reportages, peut-être un jour sur la Plagne !
5

#2 L'utilisateur est hors-ligne   JPJP 

  • FUN de Peclet
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 347
  • Inscrit(e) : 12-septembre 05

Posté 10 juillet 2017 - 07:34

Voir le messageremontees, le 09 juillet 2017 - 22:28 , dit :


Isère :

Quelques projets intéressants :
  • Liaison Grenoble > Vercors, permettant de limiter le temps de montée. Mais vu la distance, est-ce que le gain de temps par remontée mécanique en ligne droite est suffisant ? Quid de la rentabilité ?
  • Télécabine Allemont-Oz-en-Oisans : Un ascenseur valléen permettant de limiter le trafic sur la route de montée d'Oz-en-Oisans tout en facilitant l'accès à la station. Cette télécabine n'en resterait pas moins isolée, à moins d'une meilleure desserte par la ligne de bus Transaltitude qui monte déjà jusqu'à Vaujany ?



Tun peux aussi citer ici le projet Gières - Uriage - Chamrousse, qui est également à l'étude dans le cadre de "Chamrousse 2030" et qui connecterait directement le tramway de Grenoble à la station de Belledonne ! Ca c'est de l'intermodalité : Paris/grenoble = 3h en TGV, plus 1/2h de tram entre la gare SNCF et Gières (voire 10 minutes par la voie férrée) et ensuite 20 à 30 minutes de télécabines : à nous les champs de ski du Recoin (à moins de 4h de Paris, sans voiture) !
:rolleyes: ;) :P
2

#3 L'utilisateur est hors-ligne   vincen 

  • TCD4 de la Daille
  • Groupe : Membres
  • Messages : 584
  • Inscrit(e) : 27-décembre 05

Posté 10 juillet 2017 - 08:35

Très bon résumé de toute l'absurdité de l'aménagement du territoire en france depuis un demi-siècle :( On a fait du tout bagnole et pollution et bruit au détriment du respect du milieu naturel et du confort des gens..... et on a bien enterré le train et la SNCF continue à s'y employer tous les jours à nous faire détester le train comme qui dirait !!
Quand on voit qu'en Suisse on sait aller partout en train même dans des endroits inaccessibles à la voiture..... logique totalement différente !!
4

#4 L'utilisateur est hors-ligne   Clément05 

  • TPH de l'Aiguille du Midi
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 4 376
  • Inscrit(e) : 22-mai 11

Posté 10 juillet 2017 - 08:58

Dans le 06, des bus prennent les gens de la gare de Nice et de l'aéroport Nice / d'Azur pour les mener vers les stations du Mercantour (Isola 2000, Auron...). De même, une ligne directe Aéroport de Turin > Serre Chevalier Vallée est ouverte, en plus de la liaison directe depuis les gares TGV d'Oulx et de Modane. On peut aussi citer la gare de Briançon qui n'est pas très loin de la télécabine du Prorel (au pire, pour ceux qui ne veulent vraiment pas marcher, les TUB desservent la station direct).

Mais généralement le gros problème des Hautes Alpes reste cette ligne monovoie de train qui dessert le département tout en long et qui n'est pas modernisée...

Du côté des Vosges, des bus viennent chercher les gens à leur descente de TGV à Remiremont pour les mener vers Gerardmer et La Bresse - Hohneck.

Ce message a été modifié par Clément05 - 10 juillet 2017 - 09:01 .

Reprise de mes photos et contenus interdite sans autorisation au préalable.

Liste de reportages prévus (photos faites) : voir ma page personnelle (profil). En cas de litiges, me contacter par MP.
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Guigui74 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 6 896
  • Inscrit(e) : 27-juillet 06

Posté 10 juillet 2017 - 11:43

Un bus ville/station est-il de l'intermodalité?
Pas à mon sens du fait de l'unicité du moyen de transport utilisé.
Et tant qu'à faire, il faudrait privilégier une intermodalité la moins émettrice de particules fines et de CO2 possible, en l'occurrence rail/téléporté voire bus propres/téléporté car c'est bien dans les vallées que le problème de pollution est devenu si crucial qu'on en crève la bouche ouverte: faire de l'intermodalité au diesel a nettement moins de sens, il me semble, quand bien même cela limite le nombre de véhicules individuels...
D'autant plus que, s'agissant de projets intermodaux "propres" et valléens, les écologistes ont tant de mal à s'opposer que de fait ils le font bien moins que pour des créations de pistes en site vierge!

C'est vrai qu'en France on a gardé un certain potentiel de transport intermodal ville/montagne pourtant inexploité: on pourrait aussi imaginer un téléporté gare d'Aigueblanche/Valmorel voire gare de Tencin/Les 7 Laux, la géographie s'y prêtant à merveille...
A l'heure de la prise de conscience forcée non seulement du réchauffement climatique mais surtout des nuisances engendrées par les particules fines on marche sur la tête mais ne cherchons pas plus loin la raison, qui est strictement comptable, une vision à court terme au moment même ou on commence à savoir estimer correctement le coût réel des pathologies liées aux particules en tous genres et que ce coût se révèle chaque jour être plus exorbitant:
- la SNCF veut des lignes rentables
- les exploitants voisins de ceux qui se relient aux vallées en intermodal veulent préserver leur rentabilité crient au scandale voire à la concurrence "déloyale" et font ce qu'ils peuvent pour bloquer les projets
- même les commerçants des stations s'y opposent au motif que ces moyens d'accès intermodaux font baisser leur CA
- les puissantes sociétés d'autoroutes, capables de lobbying intense, ont bien plus intérêt à privilégier les seuls ascenseurs valléens que l'intermodalité rail/téléporté pourtant plus propre

Nous ne sommes pas sortis de l'auberge en France, heureusement que d'autres pays de montagne se sont montrés plus intelligents en ne démantelant pas à tout va leurs voies ferrées héritées du XIXè siècle, que ce soient des tramways ou des trains, à crémaillère ou non...
De mon sens il appartient donc à tout citoyen un tant soit peu responsable de militer pour ces projets et de les soutenir de quelque manière que ce soit en intervenant sur les forums de la manière la plus argumentée possible, en signant des pétitions voire en les initiant, en faisant le cas échéant du lobbying s'il en a la possibilité...
In Ropeways I Trust
3

#6 L'utilisateur est hors-ligne   remontees 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 4 592
  • Inscrit(e) : 01-mai 14

Posté 10 juillet 2017 - 12:20

Pour répondre à Clément, pour ton exemple des stations de l'arrière-pays niçois, cela montre bien que la desserte de ces stations est lacunaire (à part des autocars de liaison et certainement quelques autocars pour se déplacer de village en village). Mais il n'y a pas eu de développement des transports pour ce territoire pourtant très enclavé et peu accessible, ne serait-ce que géographiquement (hauts cols qui l'entourent au nord et empêchent les déplacements en hiver vers les Hautes-Alpes et Alpes-de-Haute-Provence par la Bonnette par exemple).

Toujours par rapport à ce que tu disais, pour l'exemple de Briançon, j'ai rechigné à en parler pour une simple raison. Lorsque l'on parle d'intermodalité, je pense qu'il faut prendre en compte que les correspondances doivent être faciles. Imaginons deux secondes un Gapençais voulant aller skier à Serre Chevalier à la journée en train (soit… il est courageux mais bon ^^). Il prend le TER en gare de Gap (il faut déjà y aller, mais un réseau de bus existe c'est déjà ça), puis une fois arrivé à Briançon (plus d'une heure après quand tout va bien), il faut encore faire au moins 300 m en pleine ville au milieu des voitures avant de prendre des escaliers pour espérer atteindre la gare aval de la télécabine du Prorel. Pas impossible, mais assez rédhibitoire quand même.
Et l'argument du "faut aussi desservir le centre-ville" ne tient pas davantage pour deux choses : d'une, l'intermodalité sert toujours la desserte d'une ville en augmentant les possibilités de déplacement (constat très général) et sur Briançon plus en particulier, la gare est situé assez loin du centre commercial de la Grande Boucle (mais tout de même assez près du quartier Sainte-Catherine et du parc de la Schappe) et surtout de la citadelle Vauban (presque 200 m de dénivelé à parcourir). Pour le cas de Briançon, je crois que le problème vient surtout du fait qu'il a été très compliqué de trouver une place correcte à la télécabine du Prorel (déjà elle-même peu pratique d'accès, le long d'une grande route qui débouche sur un rond-point saturé au nord de la ville), et qu'il n'était pas possible de créer un pôle de correspondances au niveau de la gare car il y aurait eu trop de bâtiments (la ville est trop dense).

Tout cela aussi pour dire qu'il faut à mon avis au moins distinguer trois types de personnes voulant aller en montagne :
  • Les vacanciers, qui cherchent à aller à leur location, soit en pleine ville de vallée, soit en station. La plupart du temps pour le moment, hors accès en voiture, il faut quasi-systématiquement compter prendre un car pour finir le trajet (sauf peut être aux Arcs avec le funiculaire, mais il reste des navettes gratuites à prendre !).
  • Les locaux : doivent pouvoir circuler rapidement de ville en ville et atteindre les services proposés dans la région (tant commerciaux qu'administratifs, même si cela tend à diminuer avec Internet).
  • Les visiteurs à la journée : doivent pouvoir accéder facilement et rapidement à des endroits bien précis (il faut qu'il reste du temps dans la journée pour faire la visite, la rando, …).


Pour la ligne ferroviaire de Briançon, même combat que pour la ligne de la Maurienne ou même celle des Alpes (Grenoble-Veynes) : ce sont des lignes très pentues difficiles à exploiter. Difficile de faire passer beaucoup de trains, et c'est encore plus problématique pour les faire avancer vite. Pour Briançon et la ligne des Alpes, elles ne sont pas électrifiées donc les autorails tournent au Diesel et polluent. Si cela vous intéresse, je vous laisse regarder les trains à hydrogène récemment commercialisés par Alstom (Coradia iLint). La pollution se fait au moment de la production de l'hydrogène, mais plus après. Cela peut avoir un réel intérêt je pense.

@vincen : Espérons que la liaison CEVA (Genève-Annemasse) fasse arriver dans les Alpes des services ferroviaires de qualité depuis la Suisse ! Après, je ne sais pas ce que tu entends par endroits inaccessibles à la voiture, mais il me semble que le train n'est pas adapté systématiquement aux déplacements en montagne (typiquement le cas du TMB qui permet un accès laborieux au domaine des Houches). D'où la nécessité d'une intermodalité en montagne : les trains pour circuler rapidement en vallée et atteindre des points stratégiques d'où l'on peut ensuite monter en funiculaire, remontée mécanique (particulièrement indiquée dans ce cas : tracé direct, peu d'impact environnemental, …) ou en bus le cas échéant lorsque la route s'y prête et que le trafic est vraiment trop faible.
Ce serait intéressant d'y revenir a posteriori, mais la télécabine me paraît parfaitement contre-indiquée pour remplacer le tramway en ville par exemple (comme ce que la RATP tente de proposer avec le câble A au sud du terminus du M8 à Créteil-Pointe du Lac, en direction de Valenton). Après je ne connais pas bien ce dossier, il y a sûrement d'autres raisons qui incitent à construire cet appareil mais on s'éloigne du sujet de toute façon. L'idée que je cherche à défendre ici est que la télécabine me semble surtout efficace pour des trajets rectilignes pas trop longs d'un point A à un point B, d'autant plus lorsque le terrain est accidenté.


Pour en revenir au cas du TMB, deux choses qui me paraissent intéressantes à soulever :
  • Le projet du téléporté Motivon-Télésiège du Crozat qui permettra de réduire le temps de montée en TMB pour accéder directement au domaine skiable des Houches. Sera-t-il aussi adapté pour l'accès des piétons aux sommets, de même en été ? Que se passera-t-il lorsque la neige manquera pour descendre jusqu'en bas du télésiège du Crozat et que la liaison deviendra caduque ?
  • La liaison urbaine Le Fayet-Saint-Gervais, qui pourraît être assurée efficacement en TMB si la CMB le voulait bien… au lieu de ça on favorise un trafic routier assez important sur la route assez sinueuse entre le Fayet et Saint-Gervais qui offre un temps de trajet plus long.



@JPJP : Pour la télécabine, elle partirait de Grenoble-Universités-Gières (gare SNCF) ou depuis une autre station du tram ?

@Guigui74 : Je répondrais plus tard, il y a encore plein de choses à dire !
À venir, de nombreux reportages, peut-être un jour sur la Plagne !
1

#7 L'utilisateur est hors-ligne   JPJP 

  • FUN de Peclet
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 347
  • Inscrit(e) : 12-septembre 05

Posté 10 juillet 2017 - 12:49

Voir le messageremontees, le 10 juillet 2017 - 12:20 , dit :



@JPJP : Pour la télécabine, elle partirait de Grenoble-Universités-Gières (gare SNCF) ou depuis une autre station du tram ?


A ma connaissance, ce n'est pas encore défini. Mais une des options était de prolonger la ligne de tram au nord à partir de la gare de Gières pour aller vers un coin où ,il y aurait moins de contraintes de zones construites à survoler...
Et sur ce projet (comme beaucoup d'autres, hélas...) il devrait y avoir une opposition forte des retardés anti-tout habituels malheureusement très (trop) puissants dans notre métropole. :angry:

Ce message a été modifié par JPJP - 10 juillet 2017 - 12:49 .

0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   jclf 

  • TCD12 du Prorel
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 728
  • Inscrit(e) : 16-septembre 07

Posté 10 juillet 2017 - 14:27

Pour les Vosges divers services de navettes circulaient pour l'accès à certaines stations de ski depuis le versant Alsacien.
J'avais eu l'occasion de tester les service de navette (pour ski à la journée) entre la gare de Colmar (Lignes Strasbourg-Mulhouse, Colmar Munster et Strasbourg-Colmar Via Molsheim) et la Station du Lac Blanc, et entre la gare de Rothau (ligne Strasbourg-St Dié-les-Voges) et le station du champ du feu.

En face, en Allemagne j'avais testé en mode été (mais fonctionne aussi en mode hiver) l'accès au Schauinsland depuis Fribourg en Tram (qui sort de la ville et s'avance un peu dans la vallée) puis correspondance avec une ligne de bus (toujours des VAG) qui amène à la gare de départ du 3S Schauinslandbahn de 1930 (j'ai une tonne de photos et vidéos et un reportage en retard de plusieurs annéesImage IPB. Et pour les germanophones - dont je ne fait malheureusement pas partie - des visites techniques sont organisées !). Au sommet il y a un accès direct au domaine skiable du Haldenköpfle.


Et au passage, à environ 270 km de là : le funiculaire Bourg-Saint-Maurice - Les Arcs remplace un téléphérique datant de la construction de la station : l'intermodalité a toujours existé pour cette station !

0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   Clément05 

  • TPH de l'Aiguille du Midi
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 4 376
  • Inscrit(e) : 22-mai 11

Posté 10 juillet 2017 - 16:47

Voir le messageremontees, le 10 juillet 2017 - 12:20 , dit :

Pour répondre à Clément, pour ton exemple des stations de l'arrière-pays niçois, cela montre bien que la desserte de ces stations est lacunaire (à part des autocars de liaison et certainement quelques autocars pour se déplacer de village en village). Mais il n'y a pas eu de développement des transports pour ce territoire pourtant très enclavé et peu accessible, ne serait-ce que géographiquement (hauts cols qui l'entourent au nord et empêchent les déplacements en hiver vers les Hautes-Alpes et Alpes-de-Haute-Provence par la Bonnette par exemple).

Toujours par rapport à ce que tu disais, pour l'exemple de Briançon, j'ai rechigné à en parler pour une simple raison. Lorsque l'on parle d'intermodalité, je pense qu'il faut prendre en compte que les correspondances doivent être faciles. Imaginons deux secondes un Gapençais voulant aller skier à Serre Chevalier à la journée en train (soit… il est courageux mais bon ^^). Il prend le TER en gare de Gap (il faut déjà y aller, mais un réseau de bus existe c'est déjà ça), puis une fois arrivé à Briançon (plus d'une heure après quand tout va bien), il faut encore faire au moins 300 m en pleine ville au milieu des voitures avant de prendre des escaliers pour espérer atteindre la gare aval de la télécabine du Prorel. Pas impossible, mais assez rédhibitoire quand même.
Et l'argument du "faut aussi desservir le centre-ville" ne tient pas davantage pour deux choses : d'une, l'intermodalité sert toujours la desserte d'une ville en augmentant les possibilités de déplacement (constat très général) et sur Briançon plus en particulier, la gare est situé assez loin du centre commercial de la Grande Boucle (mais tout de même assez près du quartier Sainte-Catherine et du parc de la Schappe) et surtout de la citadelle Vauban (presque 200 m de dénivelé à parcourir). Pour le cas de Briançon, je crois que le problème vient surtout du fait qu'il a été très compliqué de trouver une place correcte à la télécabine du Prorel (déjà elle-même peu pratique d'accès, le long d'une grande route qui débouche sur un rond-point saturé au nord de la ville), et qu'il n'était pas possible de créer un pôle de correspondances au niveau de la gare car il y aurait eu trop de bâtiments (la ville est trop dense).


Je n'ai jamais parlé de desserte de centre ville dans mon message :D . J'ai juste cité Briançon en exemple. Sinon 300 m un peu plus quand même mais c'est rien c'est tout plat en plus, il y en a pour 15 min ;) . Après je dis pas que l'emplacement de la gare est optimal pour aller à la TC mais cela permet de se rendre dans une certaine mesure à la station de ski sans prendre sa voiture (comme je l'ai dit, pour le fainéant du fainéant il y a les TUB). De plus cette gare est peut être loin de la Grand'Boucle mais juste à côté de la zone d'activités Sud bien plus attractive et étendue (et fréquentée), l'argument de la desserte des commerces ne peut tenir donc.

Après cette gare elle est là car contrairement à ma Savoie elle a été implantée beaucoup plus tôt et donc à l'époque à l'entrée de la ville. Il est évident qu'elle n'a pas été pensée pour desservir la station de ski en priorité. La Cité Vauban épineux problème car en effet elle est "1 étage au dessus" de la ville basse mais on s'éloigne du sujet de base (pour finir là dessus, j'avais toujours vu un funiculaire pour relier la ville basse à la ville haute) :) .

Pour conclure et te rassurer, on est sur la même longueur d'onde globalement :P .

Ce message a été modifié par Clément05 - 10 juillet 2017 - 16:51 .

Reprise de mes photos et contenus interdite sans autorisation au préalable.

Liste de reportages prévus (photos faites) : voir ma page personnelle (profil). En cas de litiges, me contacter par MP.
1

#10 L'utilisateur est hors-ligne   remontees 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 4 592
  • Inscrit(e) : 01-mai 14

Posté 10 juillet 2017 - 21:19

Voir le messagejclf, le 10 juillet 2017 - 14:27 , dit :

Et au passage, à environ 270 km de là : le funiculaire Bourg-Saint-Maurice - Les Arcs remplace un téléphérique datant de la construction de la station : l'intermodalité a toujours existé pour cette station !

Merci pour les différents exemples. J'ai mentionné le cas de BSM qui est vraiment à mon sens le meilleur exemple en la matière avec l'interconnexion au niveau de la gare SNCF. Malgré tout, je crois que le téléphérique partait au niveau du cinéma actuel, un peu plus loin de la gare. Et encore avant, il y avait un télésiège 2 places mais je ne connais pas son tracé exact.

Voir le messageClément05, le 10 juillet 2017 - 16:47 , dit :

Je n'ai jamais parlé de desserte de centre ville dans mon message :D/> . J'ai juste cité Briançon en exemple. Sinon 300 m un peu plus quand même mais c'est rien c'est tout plat en plus, il y en a pour 15 min ;)/> . Après je dis pas que l'emplacement de la gare est optimal pour aller à la TC mais cela permet de se rendre dans une certaine mesure à la station de ski sans prendre sa voiture (comme je l'ai dit, pour le fainéant du fainéant il y a les TUB). De plus cette gare est peut être loin de la Grand'Boucle mais juste à côté de la zone d'activités Sud bien plus attractive et étendue (et fréquentée), l'argument de la desserte des commerces ne peut tenir donc.

Après cette gare elle est là car contrairement à ma Savoie elle a été implantée beaucoup plus tôt et donc à l'époque à l'entrée de la ville. Il est évident qu'elle n'a pas été pensée pour desservir la station de ski en priorité. La Cité Vauban épineux problème car en effet elle est "1 étage au dessus" de la ville basse mais on s'éloigne du sujet de base (pour finir là dessus, j'avais toujours vu un funiculaire pour relier la ville basse à la ville haute) :)/> .

Pour conclure et te rassurer, on est sur la même longueur d'onde globalement :P/> .

Je sais bien, je parlais du centre-ville pour éluder directement l'argument qui pourrait être de dire qu'on a construit la gare pour desservir la ville avant tout, et tant pis pour la télécabine, le train n'avait pas été construit pour ça. Au contraire, je voudrais souligner le fait qu'une correspondance entre moyens de transports n'est jamais un luxe et est toujours très utile. En l'occurrence ici, si la télécabine était en connexion directe avec la gare SNCF, les gens pourraient venir facilement skier à Briançon en TER (voire en train de nuit, soyons fous !).

Le problème des bus de liaisons, c'est que ce n'est pas efficace, ce n'est pas le but de prendre un bus… ça casse toute la logique. On peut toujours tenter de rafistoler les déplacements pour s'en sortir bon gré mal gré des erreurs d'aménagement des transports, mais le but est bien ici de montrer que, dans le cas de Briançon, rien n'a été fait pour faciliter le ski par le train. La situation n'est pas meilleure pour les vacanciers qui voudraient venir voir la citadelle Vauban en venant en train pour les raisons que tu évoques. C'est un gros problème à Briançon.
J'ai un peu de mal à voir où tu veux en venir avec le funiculaire. Il y aurait peut être de la place entre le parc de la Schappe et la citadelle (mais bonjour la destruction du bois qui surplombe le parc). Mais de la gare à la citadelle, il n'y a pas vraiment de solutions… peut-être une télécabine pour survoler les logements, encore faut-il en avoir le droit ! La gare de Briançon est vraiment mal placée pour le tourisme.
À venir, de nombreux reportages, peut-être un jour sur la Plagne !
0

#11 L'utilisateur est hors-ligne   fan2montagne73 

  • TCD2 de la Cote 2000
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 461
  • Inscrit(e) : 25-octobre 16

Posté 11 juillet 2017 - 08:02

Salut,

Comme la case Vosges est vide je viens aux nouvelles...

Le conseil général du Haut Rhin a mis en place un système de navette reliant toutes les stations se trouvant sur la célèbre route des crêtes : La navette des neiges/des crêtes.
Les dessertes sont les suivantes (en gras les stations de ski)
Sainte-Marie-aux-Mines - Lac Blanc 1200
Colmar (Horbourg-Wihr) - Lac Blanc 1200
Colmar - Col de la Schlucht
Colmar - Markstein
Mulhouse - Markstein
Thann - Markstein
Cernay - Grand Ballon

À la Bresse (88) on a aussi ce système de navette mais pour l'intercommunalité de la Bresse/la Bresse Lispach. Les navettes font une boucle qui respecte cet ordre :
Bresse-Le Bâs (H1) - Le Pont du Daval (G4) - Place du Champtel (F5) - Abri des Voyageurs face à Super U (E6) - Auberge du Lac des orbeaux (F9) - Bol d’Air (F9) - Intersection Haut des Bluches (F10) - Le Pont de Brâmont (F10) - Crêperie la Scierie (F11) - Le Nol (F12) - La Cheminée (F12) - Couarôge (F13) - Station La Bresse-Hohneck (F14) - Station La Bresse-Lispach (D13) - Stade de biathlon (D13) - Wiidoo Gliss (C12) - Pont du Metty (C12) - Auberge des Skieurs (C12) - Intersection Pré Mansuy (C10) - Pont Parmentier (C9) - Lunelle Liernat (C8/C9).

Image IPB
Le plan (la Bresse.fr)


Il faut aussi prendre en compte que ces navettes fonctionnent uniquement pendent les vacances scolaires d'hiver.


Pour les projets

Depuis maintenant quelques années j'entend parler du projet d'une télécabine 8 places entre Wesserling et la station du Markstein. Aux dernières nouvelles l'étude à été réalisé par un bureau d'Albertville et Doppelmayr, et ils concluent tout deux la faisabilité du projet. On parle d'un coût d'environ 15 millions € dont "80 % de cette somme pourraient être pris en charge par les collectivités territoriales, l’État et les fonds européens. Reste à trouver les 20 % restants [...]" affirme l'Alsace. Ce même journal a marqué dans ses colonnes qu'"une estimation, qui se base sur une exploitation de 220 jours par an, pour un équipement de 29 cabines de 8 places, engendrerait un coût du billet aller-retour de 8 €, entre Wesserling et le Markstein". Reste juste à savoir de combien vont monter les prix des impôts locaux et des forfaits :(...

Pour lire les articles :
http://www.lalsace.f...e-tres-attendue
http://www.lalsace.f...ecabine-relance

Le sujet sur le forum
https://www.remontee...showtopic=10543



Voilà le petit tour des Vosges... N'hésitez pas à en rajouter ;)

Ce message a été modifié par fan2montagne73 - 11 juillet 2017 - 08:15 .

Ici jamais notre regard ne quitte l'objet à conquérir,
Ici on contemple notre but,
Et la vue élève l'esprit.
2

#12 L'utilisateur est hors-ligne   Raoul 

  • TSF3 de Massebœuf
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 156
  • Inscrit(e) : 08-octobre 08

Posté 11 juillet 2017 - 19:52

Pour revenir à Briançon, la gare a été placée à cet endroit car une prolongation était envisagée pour passer en Italie dans les premiers projets du XIXème. Il s'agissait à l'époque de décrire une boucle pour passer par le champ de Mars. Je ne suis pas sûr qu'il ait été facile de placer la gare du TC du Prorel ailleurs au regard de la configuration urbaine même si la reconstruction du quartier Chancel aurait éventuellement permis d'y placer la gare. Mais il aurait fallu traverser un environnement à l'époque industriel.
1

#13 L'utilisateur est hors-ligne   remontees 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 4 592
  • Inscrit(e) : 01-mai 14

Posté 12 juillet 2017 - 00:45

Voir le messageRaoul, le 11 juillet 2017 - 19:52 , dit :

Pour revenir à Briançon, la gare a été placée à cet endroit car une prolongation était envisagée pour passer en Italie dans les premiers projets du XIXème. Il s'agissait à l'époque de décrire une boucle pour passer par le champ de Mars. Je ne suis pas sûr qu'il ait été facile de placer la gare du TC du Prorel ailleurs au regard de la configuration urbaine même si la reconstruction du quartier Chancel aurait éventuellement permis d'y placer la gare. Mais il aurait fallu traverser un environnement à l'époque industriel.

Juste au cas où : le but de ce sujet n'est pas de faire le procès ou de défendre le fait qu'une ville n'ait pas su développer son l'intermodalité ou ses transports, mais bien de regarder différents exemples pour voir ce qui se fait et essayer de comprendre les bonnes idées qui ont été mises en place à certains endroits et les gros ratés.

Pour en revenir à ce que tu disais, comme Clément05 me le faisait remarquer lorsque l'on discutait, la télécabine du Prorel a aussi été implantée de manière à être au cœur d'un quartier où il y a beaucoup d'hôtels, et donc de potentiels vacanciers clients de la station. De plus, même sans le projet du tunnel, il aurait sûrement été compliqué de faire arriver la gare en pleine ville. Briançon est un très bon exemple du cas où les transports ont du mal à communiquer entre eux car cantonnés à des rôles spécifiques (TC pour le ski l'hiver et Brando/VTT l'été, gare pour le trafic voyageurs qui subsiste sur la ligne).
À venir, de nombreux reportages, peut-être un jour sur la Plagne !
0

#14 L'utilisateur est hors-ligne   Flanby 

  • DMC du Pontillas
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 111
  • Inscrit(e) : 02-février 05

Posté 12 juillet 2017 - 08:02

C'est pour cela que des navettes existent entre la gare SNCF de Briançon et tous les Fronts de Neige de Serre Chevalier Vallée. Cette navette effectue une rotation toutes les 20 minutes et a transporté plus de 800 000 personnes l'hiver dernier. Cette navette dorsale est complétée par des navettes dans chaque village pour desservir tous les hameaux et quartiers.

A noter que la Région PACA et la SNCF ont lancé le train des neiges depuis plusieurs années : avec un départ de Marseille et Aix assez tôt le matin pour desservir toutes les gares situées aux pieds des stations. Ce train est direct et permet d'arriver à Briançon vers 9h30.

D'autres navettes partent de la gare de Briançon pour desservir la station de Montgenèvre; à noter également que vous pouvez acheter un billet TGV Paris-Serre Chevalier ou Paris-Montgenèvre, ce billet vous donnant accès à la navette depuis la gare TGV d'Oulx jusqu'à votre destination (sans changement de bus).

Depuis cet hiver il existe aussi une navette "Aéroport de Turin--Montgenèvre--Serre Chevalier".
Le PIB de la Chine a dépassé celui du Japon...bientôt le CA de Serre-Chevalier Vallée dépassera celui de la Plagne!!
0

#15 L'utilisateur est hors-ligne   Clément05 

  • TPH de l'Aiguille du Midi
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 4 376
  • Inscrit(e) : 22-mai 11

Posté 12 juillet 2017 - 09:57

Intéressant je savais pas que la navette vallée s'arrête aussi à la gare ! Le site et le plan ne le mentionnent pas d'ailleurs, ça serait bien de le mettre en valeur. Mais après le problème de ces navettes, à part à Briançon et Monetier c'est qu'elles s'arrêtent loin des RM (sur la nationale), ce qui impose une petite marche et peut rebuter le petit vacancier lambda. Mais sinon oui la vallée est quand meme bien connectée avec la PACA, qui amène le principal des clients de ces stations tout en essayant de capter le nord du pays avec le TGV (bien ça soit hors de prix).
Reprise de mes photos et contenus interdite sans autorisation au préalable.

Liste de reportages prévus (photos faites) : voir ma page personnelle (profil). En cas de litiges, me contacter par MP.
0

#16 L'utilisateur est hors-ligne   remontees 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 4 592
  • Inscrit(e) : 01-mai 14

Posté 12 juillet 2017 - 15:46

Voir le messageClément05, le 12 juillet 2017 - 09:57 , dit :

Intéressant je savais pas que la navette vallée s'arrête aussi à la gare ! Le site et le plan ne le mentionnent pas d'ailleurs, ça serait bien de le mettre en valeur. Mais après le problème de ces navettes, à part à Briançon et Monetier c'est qu'elles s'arrêtent loin des RM (sur la nationale), ce qui impose une petite marche et peut rebuter le petit vacancier lambda. Mais sinon oui la vallée est quand meme bien connectée avec la PACA, qui amène le principal des clients de ces stations tout en essayant de capter le nord du pays avec le TGV (bien ça soit hors de prix).

Tout comme toi, je trouve ça dommage, d'autant plus qu'il y a la TC à côté, et qu'on trouve le moyen d'inciter les gens à faire des kilomètres de plus en navette parce qu'il n'y a pas de "bonne" solution de liaison entre la TC Prorel et la gare SNCF.
Après, pour amener les vacanciers à leurs logements, cette navette "dorsale" est très utile (et d'autant plus j'imagine lorsqu'il n'y a pas assez de neige en début de saison pour assurer correctement les liaisons skis aux pieds - raison de plus qui explique la forte fréquentation de la navette l'hiver dernier ?). Mais comme tu le dis toi-même, il y a encore des sous-navettes pour arriver là où l'on veut, et c'est problématique à la fin.
Au passage, je crois que la LER Grenoble-Briançon (via le col du Lautaret) dessert aussi pas mal les fronts de neige de la vallée (à vérifier).

Pour les trains des neiges, j'avais déjà entendu parler, mais à chaque fois que j'essaye d'avoir des infos sur le site TER PACA, je tombe sur une page d'erreur 404… c'est bête !

@fan2montagne : merci pour le détail sur les Vosges, j'ai directement mis un lien vers ton message très détaillé dans le post introductif #1.

Ce message a été modifié par remontees - 12 juillet 2017 - 15:48 .

À venir, de nombreux reportages, peut-être un jour sur la Plagne !
1

#17 L'utilisateur est hors-ligne   fan2montagne73 

  • TCD2 de la Cote 2000
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 461
  • Inscrit(e) : 25-octobre 16

Posté 12 juillet 2017 - 20:39

Salut,

Tu pourras aussi rajouter la gare TGV à Mulhouse et l'accès à la vallée de Thann avec le TER et/ou Tram-train. Le terminus est a Kruth (au pied du Markstein et du Bramont, pour aller à la Bresse).

;)
Ici jamais notre regard ne quitte l'objet à conquérir,
Ici on contemple notre but,
Et la vue élève l'esprit.
0

#18 L'utilisateur est hors-ligne   remontees 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 4 592
  • Inscrit(e) : 01-mai 14

Posté 12 juillet 2017 - 21:33

Si tu veux... le but est aussi au-delà d'une simple liste d'essayer de comprendre les initiatives qui marchent ou pas et voir...

En l'occurrence, pour le TER de la vallée de Thann, on arrive au pied du front de neige ? Il faut une navette pour aller skier ? C'est plutôt destiné aux locaux ou aux vacanciers pour accéder à leur location ?

D'ailleurs, je ne me souviens plus mais l'exploitation de la ligne de Thann n'est pas très vieille non ? Je confonds peut être avec l'autre ligne de tram train...
À venir, de nombreux reportages, peut-être un jour sur la Plagne !
0

#19 L'utilisateur est hors-ligne   fan2montagne73 

  • TCD2 de la Cote 2000
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 461
  • Inscrit(e) : 25-octobre 16

Posté 13 juillet 2017 - 10:39

Salut,

En fait, je me suis mal exprimé. Le TER va permettre un accès direct au Markstein grâce à la construction de la télécabine au départ de Wesserling, donc elle sert aux locaux tout comme aux touristes (mais plus dans le futur ;) )...

Et pour le tram-train, il a été mis en service en 2010, donc c'est pas si vieux. Mais pour l'avoir emprunté quelques fois depuis Mulhouse centre je peux te dire qu'il faut trois plombes avant d'arriver à la gare de Thann, car il fait pas mal d'arrêts sur Mulhouse + toutes les gares jusqu'à Thann St Jaques :ph34r:

A+
Ici jamais notre regard ne quitte l'objet à conquérir,
Ici on contemple notre but,
Et la vue élève l'esprit.
0

#20 L'utilisateur est hors-ligne   remontees 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 4 592
  • Inscrit(e) : 01-mai 14

Posté 13 juillet 2017 - 15:14

Merci pour ces infos supplémentaires.

Effectivement, ce projet de TC avait été lancé par une association, on en parlait sur le forum en 2010 : https://www.remontee...showtopic=10543
Deux autres liens :
Article de L'Alsace : http://www.lalsace.f...e-tres-attendue
Un sujet trouvé au pif qui montre une vision assez sceptique du projet : http://www.parapenti...n-t14596.0.html

Pour le tram-train de Thann, j'ai l'impression qu'il s'agit encore d'un mélange de desserte omnibus périurbaine avec une vocation de desserte au long cours (vers Thann) ? Conclusion, ceux qui veulent parcourir la ligne de bout en bout sont lésés.
À venir, de nombreux reportages, peut-être un jour sur la Plagne !
0

  • 6 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)