Forums Remontées Mécaniques: TPH de Bure - IRAM (Le Dévoluy) - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

  • 5 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

TPH de Bure - IRAM (Le Dévoluy) Leitner - 2015

#1 L'utilisateur est hors-ligne   François05 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 2 692
  • Inscrit(e) : 22-juin 11

Posté 27 novembre 2016 - 19:01

Téléphérique de Bure – IRAM (Le Dévoluy)
Leitner - 2015

Image IPB


Le plateau de Bure et son observatoire :

Le plateau de Bure, se situe dans le département des Hautes-Alpes (05) et plus précisément dans le massif montagneux dit du Dévoluy, se situant à l'Ouest du département. C'est une vaste étendue calcaire située à environ 2550 mètres d'altitude et entourée par plusieurs sommets : Tête de la Cluse (2683 m) Tête des Pras Arnaud (2617 m) et le Pic de Bure (2709 m). Sur le flan Nord du plateau, est installé la station de ski du Dévoluy.

Localisation du plateau de Bure, non loin de la station du Dévoluy,
Image IPB
source : Géoportail - IGN

Le plateau de Bure, depuis son Pic à 2709 mètres d'altitude.
Image IPB

C'est donc dans ce lieu sans accès classique, hormis la marche et la voie aérienne, qu'est projeté dans les années 70 de l'établissement d'un observatoire de radioastronomie.
Les premiers travaux, pour la création du précédent téléphérique commencent à l'été 1979 et fut ouvert en 1981. Celui-ci est un véritable cordon ombilical pour l'observatoire, car permet d'acheminer tout ce qui est rendu nécessaire à la vie des employés, à la construction puis l'entretient de l'observatoire et au fonctionnement régulier durant 365 jours par an sans trêve hivernale.

Première version des études d'implantation des antennes :
Image IPB

L'IRAM (Institut de Radioastronomie Millimétrique) qui est en charge des observations depuis le début, est un institut de recherche international, subventionné pour la France par le CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) pour l'Allemagne la (MPG) Max-Planck-Gesellschaft et pour l'Espagne depuis 1990 par (IGN) l'Instituto Geogràfico Nacional.
L'objectif de l'IRAM est donc d'explorer l'univers et d'en étudier les origines et les évolutions,
- de détecter des étoiles en formation, enfouies dans les nuages de poussières et invisibles pour les télescopes optiques
- Identifier des molécules interstellaires et étudier la poussière cosmique, éléments clés dans la formation des étoiles et des galaxies
- Observer des galaxies et des quasars aux confins de l'univers

Avec NOEMA (NOrthern Extended Millimeter Array), passage de 6 à 12 antennes, agrandissement des voies d’observation pour ainsi devenir le radiotélescope millimétrique le plus puissant de l’hémisphère Nord. Les 12 antennes opéreront en réseau (interférométrie) comme un télescope géant de 1600 mètres de diamètre, l'équivalent de l'écart maximum entre les antennes à terme. Pendant les observations, les antennes sont pointées vers une source céleste unique afin de combiner les différents signaux reçus.
NOEMA permettra d'obtenir des images beaucoup plus précises et détaillées des objets cosmiques, de Voir la formation des premières galaxies dans l'Univers, Comprendre le rôle des trous noirs super massifs au centre des galaxies, sonder la dynamique et l'évolution chimique des galaxies proches, suivre les différentes étapes de la formation des étoiles jusqu'à l'émergence des systèmes planétaires.

Jusqu'en 2015, l'observatoire était constitué de 6 antennes ou radiotélescopes de 15 mètres de diamètre, à terme de cette nouvelle extension, ce sera 12 antennes qui permettront d'observer dans de très grandes longueurs d'onde de 3 à 0,8 mm, soit une onde ayant une fréquence de 80 à 350 GHz

Le site est composé fin 2015 de 7 antennes opérationnels.
Image IPB

Les antennes en phase d’observations, au premier plan la n°7 première issue du projet NOEMA.
Image IPB

Vue rapprochée sur une antenne.
Image IPB

Les antennes ont un diamètre de 15 mètres.
Image IPB

Construction de l'antenne n°8
Image IPB

La même antenne, quelques semaines plus tard. En bas à droite, début de la construction de la n°9.Image IPB



Pour plus d’information : http://www.iram-institute.org/


Le téléphérique de Bure

C'est un renouveau complet de l'observatoire qui s’opère avec donc pendant la même période, la construction d'un nouveau téléphérique. Ce nouveau téléphérique vient en remplacement du premier construit en 1981 par Poma-Mancini. Ce dernier est tristement connu par la catastrophe du 1er Juillet 1999 qui provoqua la chute de la cabine et la mort de ses 20 passagers. Depuis cette date, le téléphérique devient un blondin et ne transporte alors que le matériel et les denrées nécessaires. L’observatoire, n'est alors durant 16 ans qu’accessible par hélicoptère ou bien un trajet en 4x4 puis finir à pieds.

Pour plus de commodités, l'IRAM fait alors le choix de construire un nouvel appareil, et lance en 2006 le premier appel d'offres, le début du chantier ne commence que réellement au printemps 2012, auparavant retardé pour des questions environnementales. Cette nouvelle installation est exactement parallèle à l'ancien téléphérique, si ce n'est qu'il est décalé d'une vingtaine de mètres sur la gauche.
Le chantier était découpé en deux parties compte tenus de la topographie des lieux, ainsi la réalisation du montage de la gare aval, P1 & P2 étaient confiés à Joly & Philippe et le P3, P4 & la gare amont à STM Pugnat.

Durant le chantier, c'est plus de 200 personnes qui ont travaillé par températures de -20°C à +40°C, à titre indicatif, le téléphérique est constitué de 3500 tonnes de béton, de 1250 tonnes d'acier, ou encore pas moins de 34 km de câbles au total, représentant une masse de 230 tonnes.

Retour en images sur cette construction

Réalisation du génie civil en gare aval,
Image IPB
^^^^Cliquez sur l'image pour voir le sujet de construction^^^^

Photos du pylône 3 en pré-assemblage chez bitcostruzioni en Italie,
Image IPB
Photo : bitcostruzioni

Image IPB
Photo : bitcostruzioni

Montage du pylône 2,
Image IPB
^^^^Cliquez sur l'image pour voir le sujet de construction^^^^

Ainsi que de la gare amont,
Image IPB
^^^^Cliquez sur l'image pour voir le sujet de construction^^^^

Image IPB
^^^^Cliquez sur l'image pour voir le sujet de construction^^^^

Le nouveau téléphérique est du constructeur italien Leitner Ropeways avec l'assistance de sa filiale Agudio. A noter que cette installation est réservée à un usage exclusivement interne.
Il est dit "mixte" par son constructeur, car sur la Voie 1, nous avons une cabine de 16 places pour le transport de passagers, et sur la Voie 2 un véhicule de transport pour le matériel. Il transporte soit du matériel, soit des passagers, mais jamais les deux en même temps.
Cette voie matériel permet d'acheminer en une seule fois une charge pesant jusqu'à 6 tonnes.

Le téléphérique du plateau de Bure est le plus long de France avec ses quelque 4040 mètres, et dispose d'une portée principale impressionnante de 1854 mètres.
Enfin, tous les employés de la société exploitante (SEETI) doivent habiter à 1 heure de route du téléphérique.

Une fois le nouvel appareil opérationnel, l'ancien blondin devait être démonté. Chose faite puisque ce dernier à été démantelé à l’automne 2015 et au printemps 2016.


Situation sur la carte topographique IGN :
Image IPB

Reconstitution du tracé sur Google Earth,
Image IPB

Image IPB


Les caractéristiques techniques de l’installation :

* Caractéristiques administratives :
TPH-Téléphérique bicâble mixte à va-et-vient : de Bure
Maître d’Ouvrage : IRAM
Assistant maîtrise d’Ouvrage : ER2I
Maître d’Œuvre : CNA
Montage : Joly & Philippe / STM Pugnat
Génie Civil : Allamano TP / Joly & Philippe / STM Pugnat / GTS
Exploitant : SEETI
Constructeur : Leitner
Année de construction : 2012 à 2015
Montant de l’investissement : €

* Caractéristiques d’exploitation :
Saison d’exploitation : A l'année
Durée du parcours : 13 min 28 sec
Capacité : 15+1 personnes
Vitesse d'exploitation : 5 m/s

* Caractéristiques géométriques :
Altitude gare aval : 1495 m
Altitude gare amont : 2557 m
Dénivelé : 1062 m
Longueur de l'appareil : 4040 m
Longueur horizontale : 3839 m
Portée maximale : 1854 m
Survol maximal : 270 m
Pente moyenne : 28 %
Pente maximale : 76 %

* Caractéristiques techniques :
Emplacement tension : Aval
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Asynchrone
Fabricant du moteur : Siemens
Puissance développée : 500 kW (350 kW à vitesse nominale)
Vitesse de rotation : 1488 tr/min
Type de réducteur : Flender, réducteur à engrenages cylindriques
Rapport de réduction : 39,76
Moteur de secours : FIMET Asynchrone
Puissance nominale du moteur de secours : 132 kW à 1480 tr/min
Nombre de pylônes : 4
Largeur de la voie : 9 m en gares et jusqu'à 15.6 m entre P2 & P3
Ecartement des câbles porteurs : 70 cm

* Caractéristiques des câbles :
Fournisseur des câbles : Redaelli

Diamètre des câbles porteurs : 42 mm
Masse linéique : 9,85 kg/m
Résistance à la rupture : 1935 kN
Pas de câblage : 359 mm
Longueur d'un câble : 4415 m

Diamètre du câble tracteur : 32 mm
Masse linéique : 4,09 kg/m
Résistance à la rupture : 810 kN
Pas de câblage : 230.72 mm
Longueur du câble : 8550 m

Diamètre du câble de sauvetage : 25.4 mm
Masse linéique : 2,50 kg/m
Résistance à la rupture : 545 kN
Pas de câblage : 183.13 mm


Gare amont :

La gare amont est située à 2557 mètres d'altitude sur le plateau de Bure, celle-ci est abritée dans un bâtiment où il est possible de fermer via des portes amovibles les ouvertures sur la ligne, et ainsi devenir un édifice complètement fermé, mettant également à l'abri le véhicule en gare. En effet, il n'est par rare de se retrouver avec des conditions climatiques défavorables. Cette gare est reliée au complexe pré-existant via une galerie construite en même temps que le téléphérique.
La gare amont et le P4 sont tout proche l'un de l'autre, c'est dans cette zone que sont chargés/déchargés les convois spéciaux de la voie matériel.
Techniquement, la gare amont est une simple station retour.


Vue d'ensemble sur la gare et son environnement,
Image IPB

Vue de plus près sur cette dernière,
Image IPB

Vue générale sur la gare ainsi que l'espace de chargement/déchargement de la voie matériel se situant entre le P4 et la gare amont,
Image IPB

La nouvelle gare est reliée via une galerie couverte aux bâtiments déjà existants sur la droite,
Image IPB

La couverture de la gare a était réalisé dans les mêmes tons couleur que les bâtiments déjà existants,
Image IPB

Vue de derrière sur cette même gare. Au second plan, en blanc, la gare de l'ancien téléphérique,
Image IPB

La gare et en continuité la ligne jusqu'au P3,
Image IPB

Image IPB

Le nouveau téléphérique est quelques mètres plus long que le précédent,
Image IPB

La gare dispose sur sa façade Sud-Est d'ouvertures, permettant à la lumière naturelle de rentrer dans celle-ci,
Image IPB

Vue de profil,
Image IPB

Vue de plus loin sur le complexe,
Image IPB

Vue de 3/4,
Image IPB

Vue de face,
Image IPB

Image IPB

L'entrée en gare des véhicules est assistée par des guides,
Image IPB

Vue intérieure de la gare,
Image IPB

La cabine à quai,
Image IPB

Image IPB

Un local déporté est présent en G2,
Image IPB

Sabot de déviation de la voie matériel,
Image IPB

Au-dessus, nous pouvons voir la ligne du téléphérique de sauvetage,
Image IPB

Tomme d'ancrage d'un câble porteur de 42 mm de diamètre,
Image IPB

Vue de profil sur une tomme, 5 micro-pieux sont présents de chaque côté,
Image IPB

Après un enroulement de 3 tours 1/2 sur les tommes, les câbles porteurs sont ancrés.
Image IPB

Vue de plus près sur un ancrage réalisé à l'aide de deux mordaches,
Image IPB

Vue sur une mesure de pression d'un micro-pieu,
Image IPB

Vue arrière sur la gare,
Image IPB

Vue générale en contre-plongée sur le devant de la gare. Noter sur la droite le raccord pour acheminer l'eau,
Image IPB

Le P4 se trouve à proximité de la gare amont du téléphérique,
Image IPB

Entre ces deux ouvrages se situe la zone de déchargement chargement de la voie matériel,
Image IPB

Partons à présent pour un trajet jusqu'en gare aval, de plus de 4 kilomètres et de plus de 1000 mètres de dénivelés.
Image IPB


Ligne :


Le téléphérique du Plateau de Bure dispose d'une ligne d'une longueur conséquente de 4040 mètres et de 3839 en longueur horizontale (Cette nouvelle ligne est plus longue que la précédente d'environ 80 mètres). Il est le plus long téléphérique va-et-vient de France. Les câbles porteurs de 42 mm et le câble tracteur de 32 mm sont soutenus par quatre pylônes en treillis. La ligne rachète au total un dénivelé de 1062 mètres.

Le tracé peut se subdiviser en deux grandes parties contrastées l'une de l'autre. La première, en pente douce, survole le relief sans difficulté des prairies de la Combe de Corne. La seconde, après le passage du P3 et jusqu'en gare amont, la ligne évolue dans un paysage au caractère alpin et minéral très prononcé, très contrasté de la première partie. Entre les deux, du P2 au P3 la ligne évolue dans un paysage qui s’estompe progressivement dans cette longue portée de 1854 mètres, afin de passer une véritable marche pour accéder au plateau.


En sortie de gare, la distance jusqu'au P4 est relativement faible,
Image IPB

Le P4 juste avant la gare,
Image IPB

Nous voyons bien ici la forme dissymétrique du pylône, avec une largeur de voie plus importante à gauche,
Image IPB

Image IPB

Zoom sur la tête de pylône,
Image IPB

Image IPB

Vue de profil sur le pylône,
Image IPB

Zoom sur le sabot de la voie 2, avec au-dessus les galets soutenant le câble du téléphérique de sauvetage,
Image IPB

P4,
Image IPB

Massifs du P4 étagés et avec micro-pieux,
Image IPB

Image IPB

Vue de la ligne jusqu'au P3,
Image IPB

Vue sur la ligne,
Image IPB

Image IPB

La cabine à proximité du P3,
Image IPB

Image IPB

Image IPB

P4 depuis la cabine,
Image IPB

A droite, l'ancienne gare du téléphérique,
Image IPB

Portée P4-P3 au-dessus de la Combe Ratin,
Image IPB

En face, le panorama s'ouvre les massifs des Grandes Rousses, des Ecrins et jusqu'au Mont Vison en Itlaie,
Image IPB

Approche du P3,
Image IPB

Sur la gauche, les anciens P4 & P3 de l'ancien téléphérique,
Image IPB

Ce message a été modifié par François05 - 27 novembre 2016 - 19:51 .

0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   François05 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 2 692
  • Inscrit(e) : 22-juin 11

Posté 27 novembre 2016 - 19:02


P3,
Image IPB

Image IPB

Nous pouvons voir la déviation prononcée de la ligne au passage cet ouvrage,
Image IPB

Massif du P3 qui avait dû être refait pendant le chantier,
Image IPB

Passage du pylône,
Image IPB

Image IPB

Vue sur la partie supérieure du pylône,
Image IPB

A noter la présence d'un feu à éclat sur celui-ci, ainsi que de webcams,
Image IPB

Basculement vers la vallée, nous pouvons également voir deux antennes pour la communication,
Image IPB

Grande portée de 1854 mètres vers le P2,
Image IPB

Vue en arrière-plan sur toute la chaîne des Alpes,
Image IPB

Zoom sur la gare aval encore lointaine,
Image IPB

et sur la station de Super-Dévoluy,
Image IPB

Image IPB

Vue sur un cavalier en ligne,
Image IPB

Il y a 14 cavaliers par voie, ces derniers doivent être tous les ans déplacés d'un mètre vers l'aval,
Image IPB

Ils maintiennent les câbles porteurs à 70 cm l'un de l'autre, tout soutenant le câble tracteur régulièrement,
Image IPB

Sur la Voie 2, ou ils sont notés de 201 à 214, (et de 101 à 114 sur la voie 1)
Image IPB

Suite de cette portée d'envergure,
Image IPB

La largeur de la voie est ici à son maximum avec un écartement de 15,5 mètres, alors que celui-ci n'est que de 9 mètres au minimum,
Image IPB

Croisement à mi parcours avec...
Image IPB

L'autre véhicule,
Image IPB

Suite de la ligne, survolant le vallon de Corne,
Image IPB

Image IPB

Image IPB

Au terme d'une porté de près de 2 kilomètres, nous approchons du P2,
Image IPB

Image IPB

Image IPB

Vue sur le paravalanche protégeant le P2 et construit en même temps que le second téléphérique,
Image IPB

P2,
Image IPB

Sur la gauche, l'ancien P2 du téléphérique,
Image IPB

Image IPB

Image IPB

Vue sur la tête de pylône, avec encore ici un feu à éclat,
Image IPB

Portée vers P1,
Image IPB

Au-dessus de la Combe de Corne,
Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

L'ombre de la cabine au-dessus des champs dévoluyard,
Image IPB

P1,
Image IPB

Les deux ouvrages encore côte à côte durant l'automne 2015,
Image IPB

Image IPB

Image IPB

Vue sur la partie supérieure du pylône,
Image IPB


Tête de pylône du P1,
Image IPB

Dernière portée vers la gare aval,
Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Arrivée en gare aval...
Image IPB


Avant de passer à la découverte de la gare aval, quelques vues sur la ligne, mais dans l'autre sens cette fois-ci :
Ligne depuis la gare aval avec le Pic de Bure sur la gauche,
Image IPB

Vue zoomé sur P1 & P2,
Image IPB

Vue sur la ligne depuis la cabine à quai,
Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

P1,
Image IPB

Portée vers le P2,
Image IPB

P2,
Image IPB

Vue sur la longue portée et la falaise à passer,
Image IPB

P3 au bord de la falaise,
Image IPB

Arrivée sur le plateau,
Image IPB

Image IPB

Approche de la gare amont,
Image IPB

Image IPB

Avec le Soleil reflétant dans les câbles, le profil de cette ligne atypique est encore plus net.
Image IPB

Image IPB

0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   François05 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 2 692
  • Inscrit(e) : 22-juin 11

Posté 27 novembre 2016 - 19:04

La Gare aval :

La gare aval, se situe à 1495 mètres d'altitude, au-dessus du village de L'Enclus. A la différence de la gare amont, celle-ci n'est pas couverte par un bâtiment. Sur la gauche, nous pouvons voir l'ancienne gare de départ, qui est aujourd'hui un lieu de stockage.
C'est dans la gare aval que se trouve la partie motrice de l'installation.

Image IPB

Arrivée en gare aval
Image IPB

Image IPB

Cette nouvelle gare n'est pas abritée dans un bâtiment,
Image IPB

Image IPB

Entre les 2 voies, nous pouvons voir le poste de commandes, en-dessous se trouve la machinerie,
Image IPB

Vue sur la structure supérieure de la gare,
Image IPB

Vue sur le devant de la gare
Image IPB

Vue de 3/4,
Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Vue arrière sur la gare,
Image IPB

Image IPB

Vue sur les tommes et les réserves de câbles,
Image IPB

La ligne en prolongement,
Image IPB

La gare aval depuis le parking,
Image IPB

Panneau des caractéristiques de l'installations présent sur les quais,
Image IPB

Vue sur le local de commandes,
Image IPB

Vue sur le pupitre de commandes fournie par SEMER, des caméras sont présentes à l'avant et à l'arrière de chaque chariot,
Image IPB

Armoires de commandes,
Image IPB


Au cœur du téléphérique :


Vue générale sur la machinerie se situant sous le poste de commandes,
Image IPB

Vue sur la chaîne cinématique avec la poulie motrice ainsi que la contre-poulie,
Image IPB

Image IPB

Vue de profil sur le réducteur et le moteur principal,
Image IPB

Le moteur électrique asynchrone Siemens développant 500 kW,
Image IPB

Image IPB

Image IPB

Frein sur le volant d'inertie,
Image IPB

Le réducteur Flender avec un rapport de réduction de 39,73
Image IPB

Vue opposée sur la chaîne cinématique,
Image IPB

Accouplement avec la poulie motrice,
Image IPB

Image IPB

La poulie motrice à double gorge,
Image IPB

Image IPB

La poulie motrice à double gorge et sa piste périphérique pour le freinage,
Image IPB

Image IPB

La contre poulie qui fonctionne en tandem avec la poulie motrice à double gorge, afin de renforcer l’adhérence du câble tracteur, qui est alors renvoyé par deux fois au niveau de la poulie motrice.
Image IPB

La contre poulie,
Image IPB

La centrale des freins,
Image IPB

Image IPB

Moteur de secours hydraulique
Image IPB

Et sa ventilation forcée,
Image IPB

Image IPB

Moto-réducteur hydraulique de secours engrenant directement sur la poulie motrice via une couronne dentée qui lui est solidaire,
Image IPB

Vue sur le pignon engrenant,
Image IPB

Et sur la couronne dentée,
Image IPB

Groupe électrogène de secours se trouvant dans l'ancienne gare du téléphérique, qui permet d'alimenter éventuellement le moteur de secours en cas de rupture du réseau électrique,
Image IPB

Image IPB

Armoires du moteur de secours,
Image IPB

Les codeurs de poulies, permettant de déduire précisément la position des véhicules durant le trajet,
Image IPB

Image IPB

Capteurs de gabarit des poulies et surveillance capacitive de ligne et télétransmission inductive.
Image IPB

Image IPB

Capteur de gabarit sur une poulie,
Image IPB

Image IPB

Image IPB

Contre poulie au premier plan, et poulie de déviation vers les poulies de tension au second plan,
Image IPB

Image IPB

La poulie réglable verticalement servant de tension pour le câble tracteur,
Image IPB

Image IPB

Vue depuis la passerelle,
Image IPB

Image IPB

Image IPB

Centrale hydraulique de tension associée,
Image IPB

Renvoie du câble tracteur vers la voie 1,
Image IPB

Zoom sur le galet de stabilisation du câble,
Image IPB

Tous les galets ont un diamètre de 43 centimètres,
Image IPB

Les armoires de puissances présentes dans un local à part,
Image IPB

Image IPB

Déviation des câbles porteurs depuis le sabot de gare,
Image IPB

Image IPB

La tension des câbles porteurs est surveillée à l'aide d'un dispositif de contrôle de force,
Image IPB

Image IPB

Câbles porteurs déviés vers les tommes d'ancrages,
Image IPB

Tomme d'ancrage d'un câble porteur, et sa réserve de câble à l’extérieur,
Image IPB

Tomme de profil,
Image IPB

Mordaches de sécurité,
Image IPB

Vue d'ensemble sur une tomme d'ancrage, depuis la déviation des câbles porteurs au sabot,
Image IPB

Vue sur un sabot de gare,
Image IPB

Image IPB

[img]http://membres.remontees-mecaniques.net/francois05/reportages/france/05/Bure/reportage/Gare aval/ok%20(127).JPG[/img]

Image IPB

Le capteur de fin de course et derrière le capteur de présence du véhicule,
Image IPB

Tampon amortisseur servant de butée de fin de voie, au-dessous les contacteurs d'alimentation des batteries des véhicules durant leurs présences en gare,
Image IPB

Déviation du câble tracteur vers la machinerie,
Image IPB

Vue sur la ligne,
Image IPB

Antenne de communication avec la gare haute,
Image IPB

Palan de 5 tonnes pour la maintenance de l'appareil
Image IPB

Rail de déplacement du palan,
Image IPB

La cabine à quai,
Image IPB

Guide d'entrée de gare réglable,
Image IPB

Espace de chargement devant la gare, et sous la voie 2
Image IPB

Image IPB

Règlement de police affiché en gare aval,
Image IPB

0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   François05 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 2 692
  • Inscrit(e) : 22-juin 11

Posté 27 novembre 2016 - 19:05

Un téléphérique utilitaire :

En effet, comme dit précédemment, ce téléphérique est à double vocation. Intéressons-nous à cette Voie 2 ou Voie matériel, qui permet de transporter des charges jusqu'à 6 tonnes. Le palonnier fourni par Seik, permet soit de suspendre une charge hors gabarit jusqu'à 6 tonnes, soit d'accrocher la cabine spécialement conçue par Agudio, et pouvant transporter 4 tonnes de matériel.

Vue générale sur la gare ainsi que l'espace de chargement/déchargement de la voie matériel en gare amont,
Image IPB

Assistons au déchargement du palonnier,
Image IPB

Tout d'abord, la prise descend (alimentée par les batteries du véhicule)
Image IPB

Image IPB

Bouton d'arrêt et prise d'alimentation en triphasé présent sur l'aire de chargement devant la gare. La prise triphasée, une fois raccordée permet l'alimentation pour la montée/descente du palonnier.
Image IPB

Une fois branché, le palonnier peut descendre,
Image IPB

Image IPB

Le chariot et la suspente font alors très épurés
Image IPB

Image IPB

Une fois la charge déchargée, le palonnier remonte,
Image IPB


En gare aval maintenant, avec la cabine spéciale d'Agudio permettant de transporter 4 tonnes,
Image IPB

Une fois le véhicule positionné juste au-dessus de la charge, la prise descend,
Image IPB

Branchement de celle-ci,
Image IPB

Image IPB

Descente du palonnier,
Image IPB

Zoom sur le palonnier,
Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Accrochage de la cabine,
Image IPB

Image IPB

Vue de dessous sur le système de palonnier fourni par SEIK,
Image IPB

Image IPB

La cabine remonte,
Image IPB

Image IPB

Image IPB

Une fois la cabine en place...
Image IPB

La prise est débranchée, puis remonte,
Image IPB

Direction le plateau,
Image IPB


Véhicules & chariots :


Sur la Voie 1, nous avons une cabine 15+1 places livrée par Agudio, celle-ci pèse à vide 5090 kg,
Image IPB

La cabine à quai en gare amont,
Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

La cabine sur fond du Pic de Bure,
Image IPB

Image IPB

La cabine est équipée de sorties sur les faces avant et arrière pour permettre l’accostage des nacelles de sauvetages,
Image IPB

Vue intérieure de la cabine,
Image IPB

Au plancher, la trappe d'évacuation,
Image IPB

Vue de dessous de la cabine, avec cette trappe dans le plancher,
Image IPB

Pupitre de commandes présent dans la cabine,
Image IPB

Caisson dans la cabine, contenant du matériel,
Image IPB

Qui dispose également de "vivres".
Image IPB

Cabine à quai, l'ouverture des portes s'effectue manuellement,
Image IPB

La cabine peut-être lestée au besoin à l'aide de 32 sacs de 10 kg,
Image IPB

La cabine dispose d'une trappe dans le plancher,
Image IPB

Croisement à mi-parcours avec le véhicule de la voie matériel, le téléphérique ne transporte jamais simultanément une charge sur une voie et des passagers sur l'autre voie.
Image IPB

Le véhicule sur la Voie 2, peut être chargé d'une cabine de 4 tonnes de charge utile, servant au transport de palettes ou autre conditionnement rentrant dans les capacités de cette cabine spéciale fournie par Agudio,
Image IPB

Vue sur cette "cabine" totalement grillagée,
Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Le panier/cabine de chargement de la voie matériel,
Image IPB

Vue sur le palonnier, ou il est possible d'élinguer directement en-dessous des charges admissibles jusqu'à 6 tonnes,
Image IPB

Image IPB

Des pièces hors-gabarit, comme ici des morceaux d'antennes qui sont prêts à être montés,
Image IPB

Vue sur la suspente reliant le chariot aux véhicules,
Image IPB

Image IPB

Image IPB

Chariot en butée en gare aval,
Image IPB

Le chariot,
Image IPB

C'est un chariot à 16 galets et avec 4 freins de chariot,
Image IPB

Vue de profil sur celui-ci,
Image IPB


Image IPB

Image IPB

Vue sur deux freins de chariot, un chariot en compte quatre, les contacteurs pour recharger les batteries sont également visible,
Image IPB

Poignée pour activer les freins d'urgence qui sont les freins de chariots, 2 en l'actionnant vers le bas et les 4 freins en l’actionnant vers le haut.
Image IPB

Image IPB

Le chariot est équipé de 16 galets,
Image IPB

Chaque chariot est équipée de deux caméras, une vers l'amont l'autre vers l'aval,
Image IPB


Un second téléphérique :


En cas de nécessité de sauvetage, le téléphérique est équipé d'un système de récupération complètement indépendant de l'entraînement principal. Un câble tracteur auxiliaire de 32 mm de diamètre, est disposé au-dessus de la voie de roulement principal. En cas de besoin, le véhicule de sauvetage est mis sur la ligne depuis la gare, et vient à la rencontre du véhicule en difficultés. Pour plus de commodités, il y a 4 véhicules de sauvetage, 2 par voie, 1 en gare aval l'autre en gare amont.

L'installation est située par-dessus le téléphérique "classique"
Image IPB

Vue sur le système de tension du câble tracteur de ce second téléphérique.
Image IPB

Image IPB

Vue du dessus,
Image IPB

Image IPB

Image IPB

Vue sur la poulie tension,
Image IPB

Image IPB

Superposition des câbles,
Image IPB

Vue sur une poulie de déviation du câble,
Image IPB

Celles-ci ont un diamètre bien inférieures (1m56) à celles de la motorisation principale (2m60).
Image IPB

La partie supérieure de la structure de la gare est dédiée à la tension et la mise en mouvement de ce téléphérique de sauvetage,
Image IPB

Sur la gauche, nous avons la présence du poste de conduite de secours et du moteur qui est sous des capots de protection,
Image IPB

Image IPB

Image IPB

Le moteur développe une puissance 132 kW,
Image IPB

Image IPB

La poulie motrice est en grande partie protégée, elle est ici visible avec la piste de freinage. Sur la gauche des galets de stabilisation du câble de 32 mm
Image IPB

Frein présent sur la poulie motrice, agissant sur la piste périphérique. A droite, un codeur de position,
Image IPB

Ce câble est soutenu par des galets se situant sur la partie supérieure de chaque tête de pylône
Image IPB

Vue sur une nacelle d'évacuation. Celle-ci repose sur les câbles porteurs et est mise en mouvement via deux suspentes qu'il faut connecter au câble de sauvetage.
Image IPB

Celle-ci a une capacité de 16 places, soit l'intégralité des places de la cabine,
Image IPB

Image IPB

Image IPB

Une autre nacelle est présente en gare amont,
Image IPB


Vues complémentaires :


Pour terminer ce reportage, quelques vues du téléphérique qui évolue dans un lieu et un cadre unique !

Image IPB

La gare amont sur fond du Massif des Ecrins,
Image IPB

Image IPB

Image IPB

Ainsi que la cabine avec l'Olan 3564 mètres,
Image IPB

La cabine toute petite dans cette immensité,
Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

G1,
Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB


Lien vers le forum de discussion :
http://www.remontees...showtopic=26524
Pour plus d’information : http://www.iram-institute.org/
Texte & mise en page : François05
Photos : François05

© - 2016 - François05 - www.remontees-mecaniques.net
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   François05 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 2 692
  • Inscrit(e) : 22-juin 11

Posté 27 novembre 2016 - 19:05

Voilà pour ce reportage :) Si jamais vous disposez d'infos complémentaires ou si vous voyez une faute n'hésitez à me contacter soit par MP soit par mail : francois05@live.fr !
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   Clément05 

  • TPH de l'Aiguille du Midi
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 4 057
  • Inscrit(e) : 22-mai 11

Posté 27 novembre 2016 - 19:29

Un grand merci pour ce reportage ô combien de qualité et qui démontre parfaitement l'utilité du câble dans toute sorte de projets : même astronomiques!

Y a quelques petites fautes par ci par là et erreurs de relecture (genre le Devoluy qui a déployé ses ailes pour aller à l'Est du 05 :P) mais rien de très grave ;) .

Splendides photos le cadre dans lequel évolue ce TPH est vraiment magnifique (ahlalala le 05...:))
Reprise de mes photos et contenus interdite sans autorisation au préalable.

Liste de reportages prévus (photos faites) : voir ma page personnelle (profil). En cas de litiges, me contacter par MP.
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   remontees 

  • TPH de l'Aiguille du Midi
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 3 970
  • Inscrit(e) : 01-mai 14

Posté 27 novembre 2016 - 19:46

Je rejoins Clément, magnifique reportage avec de superbes photos (quoique certaines se répètent vraiment voire semblent identiques, sachant que le reportage est très long, ça ne serait pas gênant de trier un peu plus !). Merci pour ce dossier de référence sur un appareil qui ne doit pas être évident à emprunter !

As-tu plus de photos, documents et renseignements sur l'ancien téléphérique ? ;)
À venir, de nombreux reportages, peut-être un jour sur la Plagne !
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   Yann83 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 2 797
  • Inscrit(e) : 31-octobre 05

Posté 27 novembre 2016 - 19:50

Merçi beaucoup pour le reportage superbe !
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   Adrian 59 

  • FUN de Peclet
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 365
  • Inscrit(e) : 07-avril 15

Posté 27 novembre 2016 - 21:14

Merci aussi de ma part de ce reportage définitif, que j'ai découvert voici une heure, et employé une heure pour voir.

C'est super ton boulot!

--------

Très sympathique la salle des machines ave les grilles jaunes, moins sympathique puisque très lourde la construction extérieure de la station aval.

Mais ce n'est point de ta faute :rolleyes:

Les pylônes sont vraiment génial, c'est ce que je voulais apprendre à dessiner quand j'avais 15 ans.

Ce message a été modifié par Adrian 59 - 27 novembre 2016 - 21:15 .

[color="#FF0000"][b]Rothorn[/b][/color]
0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   Abr 

  • TCD4 de la Daille
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 556
  • Inscrit(e) : 01-janvier 16

Posté 27 novembre 2016 - 22:02

Très beau reportage ! Je rejoins d'autres avais concernant la répétition de plusieurs photos/thèmes/sujets. Il faudrait refaire un tri...

Sinon, par rapport à l'appareil, c'est un magnifique téléporté tricâble ! J'aime beaucoup les formes des cabines et l'appareil en lui-même; moitié industrie, moitié tourisme. En plus, dans un cadre qui est quand même superbe ! :)
Toutes mes photos et citations sont soumises aux droits d'auteur.
0

#11 L'utilisateur est hors-ligne   shuntage 

  • TCD8 du Lys
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 626
  • Inscrit(e) : 19-février 06

Posté 28 novembre 2016 - 00:49

que dire ... tres beau reportage et je vous rapelle a tous que cet appareil n est pas ouvert au public ... donc je dirai des photos rares ...

Ce message a été modifié par shuntage - 10 décembre 2016 - 00:40 .

0

#12 L'utilisateur est hors-ligne   Rodo_Af 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Administrateurs
  • Messages : 16 838
  • Inscrit(e) : 17-octobre 06

Posté 28 novembre 2016 - 20:41

Un tel reportage d'un appareil privé c'est une première (...à ma connaissance...) sur RM.net ! Un grand merci François !
0

#13 L'utilisateur est en ligne   Guigui74 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 6 546
  • Inscrit(e) : 27-juillet 06

Posté 28 novembre 2016 - 23:15

Oui, tu as su à merveille nous faire partager la chance d'avoir pu l'emprunter, et l'automne en Dévoluy donne un superbe cadre à toutes tes photos ;)
In Ropeways I Trust
0

#14 L'utilisateur est hors-ligne   climbs2611 

  • TSD4B des Jasseries
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 265
  • Inscrit(e) : 20-novembre 07

Posté 29 novembre 2016 - 17:42

Merci beaucoup pour ce reportage ultra complet. Et quelles magnifiques photos !
TCD Mendeleïev "le film"!!!! : [url]http://www.youtube.com/watch?v=D5-a7WKgLjk&feature=mfu_in_order&list=UL[/url]
0

#15 L'utilisateur est hors-ligne   JPJP 

  • FUN de Peclet
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 311
  • Inscrit(e) : 12-septembre 05

Posté 09 décembre 2016 - 08:16

Apparemment un gros gros souci il y a quelques jours :

article du DL du 09/12/2016 :

Le téléphérique du Pic de Bure est à l’arrêt, probablement pour plusieurs mois. Il ne transporte plus ni ouvrier, ni scientifique, ni matériel vers l’observatoire astronomique. Son autorisation d’exploitation a été suspendue par le préfet des Hautes-Alpes. L’appareil a connu un incident technique important, lundi 21 novembre. Ce jour-là, personne ne voyageait à bord de la cabine du téléphérique. Les conditions météorologiques étaient mauvaises, et l’exploitant de l’appareil, la société Seeti, avait prévenu l’Iram (Institut de radioastronomie millimétrique) qu’il ne pourrait transporter personne.
Un incident rare, des dégâts « importants »

Ce jour-là donc, le câble porteur qui supporte le véhicule de transport de matériel est sorti de son logement. Il a “déraillé” et fini sa course au sol, au pied du pylône n°3, en haut de la falaise, non loin de la gare d’arrivée. C‘est le premier incident grave qui se produit sur cet appareil. Le téléphérique du Pic de Bure est neuf. Il est entré en service fin juillet 2015. Le problème, rare, est donc pris très au sérieux. Les investigations ont commencé et pourraient durer plusieurs mois.


<_< :angry:

Ce message a été modifié par JPJP - 09 décembre 2016 - 14:26 .

0

#16 L'utilisateur est hors-ligne   Adrian 59 

  • FUN de Peclet
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 365
  • Inscrit(e) : 07-avril 15

Posté 09 décembre 2016 - 08:49

Coin noir ?

C'est quand-même bizarre ce nouvel accident, bien que sur un autre appareil, mais encore sur la ligne comme la dernière fois.

Y a-t-il des rafales fortes comme ça à faire dérailler un câble? c'est d'autant plus étonnant que ceux-ci sont stabilisés par les cavaliers, ou boîtes à galets.
[color="#FF0000"][b]Rothorn[/b][/color]
0

#17 L'utilisateur est hors-ligne   endeavour 

  • TK du Torret
  • Groupe : Membres
  • Messages : 51
  • Inscrit(e) : 19-octobre 09

Posté 09 décembre 2016 - 10:46

http://alpesdusud.al...strophe-humaine

Vu la même information en plus détaillée sur le site Alpes 1
0

#18 L'utilisateur est hors-ligne   poma74 

  • TCD12 du Prorel
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres.
  • Messages : 812
  • Inscrit(e) : 01-février 14

Posté 09 décembre 2016 - 20:01

Étonnant tout de même, il doit y avoir pas mal de poids sur le P3 et ça a déraillé un des porteurs!

#19 L'utilisateur est hors-ligne   Adrian 59 

  • FUN de Peclet
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 365
  • Inscrit(e) : 07-avril 15

Posté 09 décembre 2016 - 20:40

Par "incident technique" j'entends autre chose, p.ex. bris d'essieu ou faille d'ordinateur qui dirige les courses.

Ici, avec ce déraillement, c'est plutôt un incident statique, puisque aucun élément mobile n'est concerné. Comme si un astre tombe sur le pylône, c'est pas un incident technique non plus, bien qu'il affecte un appareil technique en soi.

Avec ces textes fort embrouillés, faut-il conclure que le téléphérique était en marche avec du matériel?
[color="#FF0000"][b]Rothorn[/b][/color]
0

#20 L'utilisateur est hors-ligne   Clément05 

  • TPH de l'Aiguille du Midi
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 4 057
  • Inscrit(e) : 22-mai 11

Posté 09 décembre 2016 - 21:01

C'est pourtant bien précisé Adrian dans l'article d'Alpes1 (qui ont l'air contre cet appareil d'ailleurs vu comment est tourné leur texte), on ne sait pas. Tout est fait pour embrouiller l'esprit à l'heure actuelle.

Attendons les conclusions de l'enquête du STRMTG ;)
Reprise de mes photos et contenus interdite sans autorisation au préalable.

Liste de reportages prévus (photos faites) : voir ma page personnelle (profil). En cas de litiges, me contacter par MP.
0

  • 5 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)