Forums Remontées Mécaniques: Lien entre les mathématiques , physique (éventuellement chimie) et les Remontées ? - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Lien entre les mathématiques , physique (éventuellement chimie) et les Remontées ? Lors de sa consrtruction , la conception de cabines , sièges...

#1 L'utilisateur est hors-ligne   MontBlancisc17 

  • TSD6 de l'Eau d'Olle
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 311
  • Inscrit(e) : 19-mars 17

Posté 20 avril 2019 - 20:52

Bonsoir ,
cette question peut paraître impertinente pour vous , je m'en excuse.
Cependant , passionné par les maths , la physique , la chimie , et le transport par câble , je m'intéresse au lien qu'il peut y avoir entre ces 4 domaines.


Par exemple , est-ce que des notions mathématiques comme des fonctions exponentielles , logarithmes , les nombres complexes , les suites numériques , les probabilités… sont utilisées dans la construction de remontées mécaniques , conception de cabines , sièges…


Même question avec la physique (diffraction , ondes… ) et la chimie ( peut-être avec les matériaux , les centrales hydrauliques… )

Je vous remercie d'avance.
Vive toutes les RMs !!Du téléski au téléphérique !
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Bovinant 

  • TSD6B du Diable
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 379
  • Inscrit(e) : 20-août 14

Posté 20 avril 2019 - 21:25

Bonsoir

Les équations de la Chaînette à base de cosinus hyperboliques sont utilisées pour modéliser notamment un câble soumis à son propre poids linéique entre deux points d'ancrage. Le principal théorème physique utilisé doit alors être le principe fondamental de la dynamique, également utile pour le dimensionnement des freins avec la prise en compte de l'inertie. D'une certaine manière les suites sont utiles pour le calcul itératif des portées de pylône lorsqu'une ligne en compte plusieurs et qu'il faut alors déterminer l'équation de la chaînette sur chaque portée avant de connaitre la courbe du câble sur toute la ligne. Ces calculs nécessitent alors des programmes informatiques permettant d'obtenir numériquement des résultats car il est alors parfois impossible de les résoudre analytiquement. Pour les matériaux, la résistance des matériaux permet le dimensionnement correcte des pylônes et câbles. Les complexes sont souvent utilisées en électricité pour la modélisation de phénomènes sinusoïdaux et donc pour la modélisation des moteurs asynchrones et synchrones.

Ce message a été modifié par Bovinant - 20 avril 2019 - 21:34 .

1

#3 L'utilisateur est hors-ligne   remontees 

  • TPH de l'Aiguille du Midi
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 4 468
  • Inscrit(e) : 01-mai 14

Posté 20 avril 2019 - 21:30

De manière générale, en mécanique comme en électricité, l'étude des phénomènes se ramène à l'étude d'équations différentielles (équations reliant une fonction et ses dérivées par rapport à une seule variable) qui modélisent la statique ou la dynamique du système, voire des équations aux dérivées partielles. Résoudre ce type de systèmes amène souvent à faire de l'algèbre linéaire, de l'étude de matrices et de l'analyse numérique (car on ne sait pas résoudre exactement de nombreuses équations différentielles, donc on approxime les solutions à l'aide de calculs grâce aux ordinateurs).

Si tu veux faire des probabilités, tu peux essayer d'étudier la capacité d'un télésiège à absorber des clients lors de gros rushs à l'aide de la théorie des files d'attente (cf. chaînes de Markov, files M/M/1, lois géométrique, exponentielle et de Poisson pour ne citer qu'elles).

La chimie doit beaucoup intervenir dans la conception des courroies et des câbles j'imagine.
À venir, de nombreux reportages, peut-être un jour sur la Plagne !
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   MontBlancisc17 

  • TSD6 de l'Eau d'Olle
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 311
  • Inscrit(e) : 19-mars 17

Posté 20 avril 2019 - 21:32

Merci pour ces renseignements ! :)
Vive toutes les RMs !!Du téléski au téléphérique !
1

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Clément05 

  • TPH de l'Aiguille du Midi
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 4 262
  • Inscrit(e) : 22-mai 11

Posté 20 avril 2019 - 21:37

De manière plus globale, la physique et la SI (sciences industrielles) te permettent de mettre en équations un phénomène pour le modéliser et le décrire. Les maths interviennent alors dans la résolution des équations (équations différentielles, systèmes d'équations, passage par les complexes pour découpler un système, ...) pour trouver les fonctions décrivant un phénomène dans un cas particulier ou les valeurs qui vont permettre un dimensionnement correct de la pièce. Il faut voir ces matières comme un tout.

Rien à ajouter à ce qu'a dit Bovinant mis à part le théorème de l'énergie cinétique très utile dans la conception des moteurs et réducteurs ainsi que la résistance des matériaux qui permet la conception correcte des véhicules notament dans le choix des matériaux. :) . Pour la chimie, on pourrait peut être citer les réactions chimiques entraînant la corrosion et la rouille éventuellement.

EDIT : Grillé partiellement

Ce message a été modifié par Clément05 - 20 avril 2019 - 21:38 .

Reprise de mes photos et contenus interdite sans autorisation au préalable.

Liste de reportages prévus (photos faites) : voir ma page personnelle (profil). En cas de litiges, me contacter par MP.
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   MontBlancisc17 

  • TSD6 de l'Eau d'Olle
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 311
  • Inscrit(e) : 19-mars 17

Posté 20 avril 2019 - 21:45

Merci pour cette réponse Clément05. Il me semble qu'on utilise la chimie lors de la galvanisation de pylônes aussi.

Et lors de la conception des cabines , sièges… Y-a-t-il aussi de la chimie ?
Vive toutes les RMs !!Du téléski au téléphérique !
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   David Winter 

  • TSF1 Proctor Mountain
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 101
  • Inscrit(e) : 18-novembre 18

Posté 20 avril 2019 - 22:26

Je suis tout sauf expert en la matière mais un domaine typique à mon sens pour la chimie est le graissage / lubrification qui varie beaucoup en fonction de l'endroit et des conditions climatiques qui peuvent nécessiter des écarts parfois importants (j'avais croisé une discussion intéressante à ce propos il y a un moment). Peut-être que les spécialistes pourront donner des exemples. Un autre aussi: la fabrication des caoutchoucs utilisés pour les bandages des galets et poulies.
Verbier: des vacances inoubliables depuis 4 générations (et depuis 1975 pour ma part).
*** WANTED *** : télécabine de l'ancien TCD2 Médran 1 (1950-1984) + une CWA Nova 4 "hexagonale" (Médran 2, Attelas 2 ou Savoleyres).
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   MontBlancisc17 

  • TSD6 de l'Eau d'Olle
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 311
  • Inscrit(e) : 19-mars 17

Posté 20 avril 2019 - 22:32

Merci pour ce renseignement.
Vive toutes les RMs !!Du téléski au téléphérique !
0

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)