Forums Remontées Mécaniques: Domaine de la Forêt Blanche: Vars/Risoul + Crévoux - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

  • 54 Pages +
  • « Première
  • 39
  • 40
  • 41
  • 42
  • 43
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Domaine de la Forêt Blanche: Vars/Risoul + Crévoux Actualités, travaux en cours et projets divers

#801 L'utilisateur est hors-ligne   couloir alaska 

  • TSF1 Proctor Mountain
  • Groupe : Membres
  • Messages : 118
  • Inscrit(e) : 29-septembre 19

Posté 21 octobre 2019 - 18:28

Voir le messageTingaux, le 21 octobre 2019 - 16:47 , dit :

EXTENSIONS
Les extensions de domaine en zone vierge se font effectivement rares. La seule qui me vient à l'esprit récemment c'est Valmeinier avec la Sandonière. Cela a été accordé notamment car il est en continuité d'un autre TS, que c'est un versant déjà aménagé et que l'exploitant a justifié de plusieurs années en positif, le dispensant de la création de nouveaux lits. On est loin d'un projet du type Crachet ou plus loin Parpaillon !

Combe Froide ne serait pas considéré comme zone vierge dans le cadre d'une extension de Sibières, ce qui est particulièrement judicieux dans le cadre d'un agrandissement du domaine à moindre coût ;)

Pour Paneyron c'est plus difficile. Ca dépendra du dévellopement des lits chauds sur le secteur Fontbonne/Vars 2000 et de l'appréciation de discontinuité avec le refuge Napoléon (plus la résidence attenante). Cela ne semble pas irréaliste à long terme, surtout si on voit apparaitre un TS Chatelret dans le plan de restructuration.

Pour le Crachet ou Parpaillon, je ne pense pas que cela soit réalisable.

RISOUL

Dommage pour le TSD8 Pré du Bois ... tu viens de casser ma projection optimisée ! :D

Pour ceux que ça intéresse, le sondage pour Risoul est toujours dans les cartons. Je n'ai pas eu trop le temps de le travailler ces dernières semaines, je m'y remets quand je peux. J'en profiterai pour rajouter votre projection à Lynx et toi :)


le télésiège de chabrières en face nord est envisagé depuis longtemps et risoul a déjà eu un permis de construire , notre idée permet sans un tracé plus long que celui dans les cartons ( départ vers le restaurant le long de la bleue ) d'accéder par gravité depuis le col sans nom à l'envers de clos chardon sous le mont talland avec rouges ,noires et bleues possible en plus des vallons desservies actuellement par le télésiège de clos chardon . Les 2 ou 3 noires depuis le sommet du mont talland sont du type coni en plus long et avec une neige plus froide car plein nord car départ entre 2700 et 2948 pour une arrivée vers 2050 OU 2080 .
0

#802 L'utilisateur est en ligne   Tingaux 

  • TSF3 de Massebœuf
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 156
  • Inscrit(e) : 24-juillet 19

Posté 21 octobre 2019 - 19:07

Oui, votre idée de déplacer la gare aval est judicieuse car elle offre plus de ski et une meilleure desserte du secteur.

D’un point de vue purement administratif, une réimplantation d’un TSD sur ce tracé est tout à fait possible sans avoir à passer par une UTN (coût inférieur à 4M) qui serait de toute manière justifiable.

Par contre, bien que je vois personnellement l’intérêt en terme de ski, le TKE pose souci. Il nécessite une UTN à lui tout seul (zone vierge) et j’ai du mal à voir comment le justifier :(
Tingaux
0

#803 L'utilisateur est hors-ligne   couloir alaska 

  • TSF1 Proctor Mountain
  • Groupe : Membres
  • Messages : 118
  • Inscrit(e) : 29-septembre 19

Posté 21 octobre 2019 - 20:41

Voir le messageTingaux, le 21 octobre 2019 - 19:07 , dit :

Oui, votre idée de déplacer la gare aval est judicieuse car elle offre plus de ski et une meilleure desserte du secteur.

D’un point de vue purement administratif, une réimplantation d’un TSD sur ce tracé est tout à fait possible sans avoir à passer par une UTN (coût inférieur à 4M) qui serait de toute manière justifiable.

Par contre, bien que je vois personnellement l’intérêt en terme de ski, le TKE pose souci. Il nécessite une UTN à lui tout seul (zone vierge) et j’ai du mal à voir comment le justifier :(


Le téléski ne sert que pour accéder à près de 3000m donc pour la communication forêt blanche et créer 2 ou 3 noires au dessus du col sans nom avec 600 à 800 m de dénivellée , et peut être une rouge le long de la crête et du téléski .La même chose serait réalisable en face nord avec un téléphérique mais beaucoup trop cher pour l'utilisation possible . ceci a déjà été envisagé par risoul .De plus le téléski rends les couloirs raie des fesses , alaska , couloir est du tailland plus accessible . Le téléski est pour la forêt blanche le moyen le plus rapide et économique d'annoncer un sommet à près de 3000 m ( la barre de la pisse , le parpaillon ne font pas 3000 non plus ).

Les extensions ski plus facile et accessible sont à chercher vers combe froide , paneyron, col du crachet sur vars et homme de pierre , envers de clos chardon , vallon de chérine sur risoul à mon sens .

Ce message a été modifié par couloir alaska - 21 octobre 2019 - 20:46 .

0

#804 L'utilisateur est en ligne   Tingaux 

  • TSF3 de Massebœuf
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 156
  • Inscrit(e) : 24-juillet 19

Posté 21 octobre 2019 - 22:34

Oui j’ai bien compris son intérêt :)

Quand je dis justifier c’est au niveau administratif. Zone vierge au-delà du domaine actuel et non accessible gravitairement = UTN. Il faudra justifier sa viabilité économique, mesurer son impact environnemental et mettre en place des mesures conservatoires pour tout ce qui serai potentiellement impacté.
Sans assurance d’avoir une autorisation.

Je ne connais pas bien le secteur, mais le peu que j’entrevois n’a pas l’air facilement aménageable.
S’il nécessite des terrassements énormes, le refus sera d’autant plus simple à justifier pour les impacts environnementaux qu’ils vont générer.

Il faudrait savoir pourquoi le projet n’a pas été finalisé par le passé. Au-delà de l’aspect sécurité, je suis quasiment sûr que toutes ces données couplées à 2 ans de procédure peuvent s’avérer très dissuasives.
Surtout pour un TKE.

Je suis désolé de faire le rabat-joie avec ça :( Mais aujourd’hui l’aménagement en montagne n’est plus aussi simple que par le passé.
Je ne dis pas que c’est bien ou mal, c’est comme ça.
Au-delà de l’aspect cher/pas cher d’une remontée, ce sont également des données que nous devons prendre en considération dans les projections.

Bien souvent on se demande pourquoi une station ne fait pas telle ou telle remontée… cela semble évident ! Mais quand on se penche sur les autorisations nécessaires et les conditions d’octroi, on se rend compte que c’est un véritable chemin de croix pour les stations. Et je ne parle même pas des recours !

Les aménagements de remontées en zone vierge sont rares aujourd’hui, à quelques exceptions près (continuité d’urbanisme, secteur déjà aménagé, viabilité économique, faible impact environnemental). Autant dire que des zones vierges, excentrées et nécessitant de gros travaux n’ont quasiment aucune chance de voir le jour. Pour tout cela, je pense qu’il vaut mieux se concentrer sur l’existant, déjà assez conséquent.

Pour finir sur une note positive, on a la chance d’avoir un domaine déjà très vaste et fortement sous exploité :) Ces dernières années, on a pas été très gâté en terme d’aménagement (TSF4 Fontbonne d’un côté, TSF4 Razis de l’autre…). Réjouissons-nous de voir Vars se restructurer, et espérons que Risoul embraye la seconde !
Tingaux
0

#805 L'utilisateur est hors-ligne   Lynx05 

  • TSF2 du Glacier des Bossons
  • Groupe : Membres
  • Messages : 138
  • Inscrit(e) : 21-juin 19

Posté 21 octobre 2019 - 23:59

Concernant les aspects administratifs :
Certes, ce sont des freins aux projets. Maintenant, l'idée n'est pas de créer une nouvelle station dans un Parc Naturel Régional. ;) Les stations continuent d'obtenir régulièrement de nouvelles UTN (Vars en a d'ailleurs obtenu une récemment : il faudrait voir quel secteur elle couvre). Pour aménager un nouveau secteur (comme Paneyron), c'est souvent long, mais rarement impossible. Pour de petites extensions, c'est surtout une question de volonté politique.

Concernant la comparaison avec les stations des Alpes du Nord :
On dit que les Alpes du Sud n'offrent pas de grand ski. C'est oublier un peu vite que La Grave est dans le 05. Il suffit d'y avoir skié pour comprendre pourquoi les meilleurs skieurs y viennent du monde entier. Certes, les stations des Alpes du Sud sont un peu plus petites que les usines à ski des Alpes du Nord. Pourtant, avec leur ensoleillement, elles offrent souvent une expérience bien plus qualitative.

Concernant la notoriété du domaine, il faut considérer :
  • les données objectives (altitude du point culminant du domaine, dénivelé maximal, superficie du domaine, nombre de "kilomètres" de pistes) ;
  • les données subjectives (le domaine offrant le plus beau snowpark, celui offrant les plus beaux espaces de freeride, les pistes les plus techniques, la plus grande diversité d'expositions, de pistes, de paysages, etc.).

C'est l'ensemble de ces indicateurs qui constituent la notoriété d'un domaine, et qui font qu'un domaine est plus ou moins couru que les autres.

La Forêt Blanche a beaucoup d'atouts. Pourtant, on lui reproche d'être une station assez basse (du fait de son point culminant à 2750m), de ne pas offrir de piste à fort dénivelé, de ne pas offrir suffisamment de pistes techniques, d'offrir peu de couloirs de freeride directement accessibles depuis les RM. Pour drainer un maximum de clients, il faut attirer des groupes ou des familles qui peuvent être constitués de tous les profils de skieurs. Il faut donc que la rénovation du parc de RM serve aussi à réduire les points faibles du domaine.

Concernant les projets de rénovation et d'agrandissement :
Vars et Risoul n'ont pas beaucoup de moyens. Il faut donc réfléchir en termes de retour sur investissement.

Certes, la barre des 3000m fait rêver, mais il n'y a pas de sommet à plus de 3000m facilement accessible depuis le domaine actuel de la Forêt Blanche. Maintenant, être le plus haut des grands domaines des Alpes du Sud est déjà un bel atout marketing.

Certes, la plus grande piste du domaine commencerait par une noire, et l'intégralité de la piste ne serait accessible qu'aux très bons skieurs. Ce n'est pas choquant. Ces grands dénivelés ne sont pas accessibles à n'importe qui : ils nécessitent une bonne condition physique. C'est d'ailleurs aussi le cas aux Arcs : la piste noire de l'Aiguille rouge (qui rejoint le point bas du domaine, Villaroger), est mémorable. A Vars, avec la variété des paysages qu'offrirait la descente, ces 1300m seraient une très belle expérience.

Concernant le type de remontéee : certes, un TKE fait un peu "cheap" pour atteindre le point culminant du domaine. Pour desservir le Pic Blanc, et son secteur dédié aux très bons skieurs (pistes noires uniquement), l'Alpe d'Huez a un téléphérique. C'est aussi une possibilité (tracé 2.1), mais la Forêt Blanche n'a pas les mêmes moyens. En même temps, cela fait plus de 30 ans (depuis 1988) que le pauvre TKD du Pic de Chabrières dessert le point culminant du domaine. En plus, c'est l'une des principales liaisons "Vars => Risoul" et il est très souvent saturé.

Desservant un secteur élitiste, le TKE du Mont Tailland ne serait pas surchargé. Par ailleurs, cela ne gènerait pas les très bons skieurs de prendre un téléski pour accéder à un secteur d'exception.

De tous les investissements envisagés sur le domaine, le TKE du Mont Tailland est clairement l'un de ceux qui offre l'un des meilleurs rapports bénéfices/coût.

Ce message a été modifié par Lynx05 - 22 octobre 2019 - 00:16 .

Lynx05
0

#806 L'utilisateur est en ligne   Tingaux 

  • TSF3 de Massebœuf
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 156
  • Inscrit(e) : 24-juillet 19

Posté 22 octobre 2019 - 09:06

Concernant les aspects administratifs :

La volonté politique ne suffit pas aujourd’hui. Essaye de trouver des aménagements récents en zone vierge dans d’autres stations, et compare avec le contexte Forêt Blanche sur les zones dont on a parlé (Mont Taillant, Crachet, Parpaillon, Paneyron).

De mon point de vue, la seule qui pourra peut-être voir le jour à très long terme est Paneyron pour les raisons invoquées plus haut.

Concernant la comparaison avec les stations des Alpes du Nord :


Je ne dis pas que les Alpes du Sud ne proposent pas du grand ski, je fais un constat sur la typologie de clientèle.

C’est principalement une clientèle familiale, qui ne skie pas plus de 10 jours dans l’année et qui n’a pas une culture ski comme on peut la trouver dans d’autres secteurs. Même en hors saison, il y a peu de skieurs friands de pistes noires et bosselés. Ce n’est pas ce que la majorité de la clientèle cherche ici.

Objectivement le niveau global de ski est bien plus élevé dans les Alpes du Nord, et je ne pense pas que quelques pistes très difficiles draineront cette clientèle dans les Alpes du Sud.

Je suis d’accord sur le fait qu’il serait judicieux d’intégrer des pistes plus difficiles sur le domaine pour une clientèle de niche, mais cela doit rester homogène sur le domaine.

Concernant la notoriété du domaine:


Ok sur l’aspect données objectives/subjectives 😊

Station assez basse je ne suis pas d’accord, il y a peu de stations avec un sommet plus élevé, notamment dans le secteur.

Fort dénivelé, je ne pense pas que le problème se situe ici. C’est plutôt l’accès à ce dénivelé qui est aujourd’hui compliqué et qui donne cette impression.
Si on avait 2 remontées pour accéder au sommet du domaine comme la majorité des stations bien équipées, on ne parlerait pas de ça.

Peu de couloirs freeride, je ne suis pas d’accord.
La station est reconnue pour offrir une vingtaine de couloirs à proximité des remontées et au moins une cinquantaine à côté.

Sommet le plus haut des Alpes du Sud avec un TKE fermé la majorité de la saison, non. L’un des plus haut avec un sommet accessible des 2 stations et valorisé, OUI !

Le mieux c’est qu’on se donne rdv à la Mayt cette saison pour aller observer le secteur, en plus on aura bien le temps de débattre ! 😉

Bonne journée à toi
Tingaux
0

#807 L'utilisateur est hors-ligne   couloir alaska 

  • TSF1 Proctor Mountain
  • Groupe : Membres
  • Messages : 118
  • Inscrit(e) : 29-septembre 19

Posté 22 octobre 2019 - 10:52

 Tingaux, le 22 octobre 2019 - 09:06 , dit :

Concernant les aspects administratifs :

La volonté politique ne suffit pas aujourd’hui. Essaye de trouver des aménagements récents en zone vierge dans d’autres stations, et compare avec le contexte Forêt Blanche sur les zones dont on a parlé (Mont Taillant, Crachet, Parpaillon, Paneyron).

De mon point de vue, la seule qui pourra peut-être voir le jour à très long terme est Paneyron pour les raisons invoquées plus haut.

Concernant la comparaison avec les stations des Alpes du Nord :


Je ne dis pas que les Alpes du Sud ne proposent pas du grand ski, je fais un constat sur la typologie de clientèle.

C’est principalement une clientèle familiale, qui ne skie pas plus de 10 jours dans l’année et qui n’a pas une culture ski comme on peut la trouver dans d’autres secteurs. Même en hors saison, il y a peu de skieurs friands de pistes noires et bosselés. Ce n’est pas ce que la majorité de la clientèle cherche ici.



Objectivement le niveau global de ski est bien plus élevé dans les Alpes du Nord, et je ne pense pas que quelques pistes très difficiles draineront cette clientèle dans les Alpes du Sud.

Je suis d’accord sur le fait qu’il serait judicieux d’intégrer des pistes plus difficiles sur le domaine pour une clientèle de niche, mais cela doit rester homogène sur le domaine.

Concernant la notoriété du domaine:


Ok sur l’aspect données objectives/subjectives ��

Station assez basse je ne suis pas d’accord, il y a peu de stations avec un sommet plus élevé, notamment dans le secteur.

Fort dénivelé, je ne pense pas que le problème se situe ici. C’est plutôt l’accès à ce dénivelé qui est aujourd’hui compliqué et qui donne cette impression.
Si on avait 2 remontées pour accéder au sommet du domaine comme la majorité des stations bien équipées, on ne parlerait pas de ça.

Peu de couloirs freeride, je ne suis pas d’accord.
La station est reconnue pour offrir une vingtaine de couloirs à proximité des remontées et au moins une cinquantaine à côté.

Sommet le plus haut des Alpes du Sud avec un TKE fermé la majorité de la saison, non. L’un des plus haut avec un sommet accessible des 2 stations et valorisé, OUI !

Le mieux c’est qu’on se donne rdv à la Mayt cette saison pour aller observer le secteur, en plus on aura bien le temps de débattre ! ��

Bonne journée à toi



Je connais 2 exemples de téléski de ce type :

le téléski pic blanc à graug roig , domaine grandvalira qui donne accès à un secteur free ride exclusivement .ce domaine fait 220 km ,a une fréquentation notamment internationale excellente , un chiffre d'affaire quasi triple à forêt blanche , une communication et des remontées au top et un téléski à enrouleur pour desservir le sommet du domaine .

le téléski la motta à Sestrières dessert aussi le point culminant de viallatea et uniquement la noire de la piste olympique .


Les longues pistes type aiguille rouge aux arcs sont comme celle imaginée partant du sommet du talland pas de pente régulière tout le temps et croisant des points avec du traffic , ceci permet une ou plusieurs pause . Pour ma part , ma préférée existante est l'enchainement à l'alpe d'huez : tunnel , rousses , chalets et fare , environs 2200 mètres . Peu de gens la prennent par rapport aux skieurs dans la bleue avec canons sous le dmc mais l'alpe d'huez communique dessus et sur plus de 8000 m de dénivellée en 4 descentes .

Par gravité ,les couloirs de chabrières , hors pistes à peyniers sont accessibles ; pareil sur razis , homme de pierre ,clos chardons , peyrefolle … Par contre ceux de l'eyssina demandent entre 30 minutes et 1 heure 30 de marche ou de peaux de phoque depuis le col de crevoux et sont plus ou moins engagés comme au mont tallant . Une remontée depuis le col de crévoux est encore moins faisable que celle envisagée pour un sommet de toute façon plus bas pour la communication et une moins bonne exposition

Le bouquin "ski alpin" fait par guy vignau moniteur à vars , éditions gap est très bien fait au sujet des hors pistes de la forêt blanche avec de belles photos

Ce message a été modifié par couloir alaska - 22 octobre 2019 - 10:58 .

0

#808 L'utilisateur est hors-ligne   couloir alaska 

  • TSF1 Proctor Mountain
  • Groupe : Membres
  • Messages : 118
  • Inscrit(e) : 29-septembre 19

Posté 22 octobre 2019 - 11:01

 Tingaux, le 22 octobre 2019 - 09:06 , dit :

Concernant les aspects administratifs :

La volonté politique ne suffit pas aujourd’hui. Essaye de trouver des aménagements récents en zone vierge dans d’autres stations, et compare avec le contexte Forêt Blanche sur les zones dont on a parlé (Mont Taillant, Crachet, Parpaillon, Paneyron).

De mon point de vue, la seule qui pourra peut-être voir le jour à très long terme est Paneyron pour les raisons invoquées plus haut.

Concernant la comparaison avec les stations des Alpes du Nord :


Je ne dis pas que les Alpes du Sud ne proposent pas du grand ski, je fais un constat sur la typologie de clientèle.

C’est principalement une clientèle familiale, qui ne skie pas plus de 10 jours dans l’année et qui n’a pas une culture ski comme on peut la trouver dans d’autres secteurs. Même en hors saison, il y a peu de skieurs friands de pistes noires et bosselés. Ce n’est pas ce que la majorité de la clientèle cherche ici.

Objectivement le niveau global de ski est bien plus élevé dans les Alpes du Nord, et je ne pense pas que quelques pistes très difficiles draineront cette clientèle dans les Alpes du Sud.

Je suis d’accord sur le fait qu’il serait judicieux d’intégrer des pistes plus difficiles sur le domaine pour une clientèle de niche, mais cela doit rester homogène sur le domaine.

Concernant la notoriété du domaine:


Ok sur l’aspect données objectives/subjectives 😊

Station assez basse je ne suis pas d’accord, il y a peu de stations avec un sommet plus élevé, notamment dans le secteur.

Fort dénivelé, je ne pense pas que le problème se situe ici. C’est plutôt l’accès à ce dénivelé qui est aujourd’hui compliqué et qui donne cette impression.
Si on avait 2 remontées pour accéder au sommet du domaine comme la majorité des stations bien équipées, on ne parlerait pas de ça.

Peu de couloirs freeride, je ne suis pas d’accord.
La station est reconnue pour offrir une vingtaine de couloirs à proximité des remontées et au moins une cinquantaine à côté.

Sommet le plus haut des Alpes du Sud avec un TKE fermé la majorité de la saison, non. L’un des plus haut avec un sommet accessible des 2 stations et valorisé, OUI !

Le mieux c’est qu’on se donne rdv à la Mayt cette saison pour aller observer le secteur, en plus on aura bien le temps de débattre ! 😉

Bonne journée à toi


je vous conseille aussi le sommet de chabrières car en y montant la vue sur le talland est bien meilleure .idem en passant le col sans nom .
0

#809 L'utilisateur est en ligne   Tingaux 

  • TSF3 de Massebœuf
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 156
  • Inscrit(e) : 24-juillet 19

Posté 22 octobre 2019 - 11:56

 couloir alaska, le 22 octobre 2019 - 10:52 , dit :


Je connais 2 exemples de téléski de ce type :

le téléski pic blanc à graug roig , domaine grandvalira qui donne accès à un secteur free ride exclusivement .ce domaine fait 220 km ,a une fréquentation notamment internationale excellente , un chiffre d'affaire quasi triple à forêt blanche , une communication et des remontées au top et un téléski à enrouleur pour desservir le sommet du domaine .

le téléski la motta à Sestrières dessert aussi le point culminant de viallatea et uniquement la noire de la piste olympique .


Les longues pistes type aiguille rouge aux arcs sont comme celle imaginée partant du sommet du talland pas de pente régulière tout le temps et croisant des points avec du traffic , ceci permet une ou plusieurs pause . Pour ma part , ma préférée existante est l'enchainement à l'alpe d'huez : tunnel , rousses , chalets et fare , environs 2200 mètres . Peu de gens la prennent par rapport aux skieurs dans la bleue avec canons sous le dmc mais l'alpe d'huez communique dessus et sur plus de 8000 m de dénivellée en 4 descentes .


TKE Pic Blanc - Graug Roig (Encamp), Andorre.
TKE La Motta - Sestrières, Italie

Je ne connais pas spécifiquement la législation dans ces pays, mais quand je vois l'aménagement du Pas de la Case côté andorran et côté français, je suis convaincu que les contraintes doivent être différentes !

Trouvez moi un aménagement récent en France et en zone vierge, peu importe TKE ou TSD, qui ressemblerait de près ou de loin à celui du Mont Tailland et au contexte de Risoul :)

 couloir alaska, le 22 octobre 2019 - 11:01 , dit :


je vous conseille aussi le sommet de chabrières car en y montant la vue sur le talland est bien meilleure .idem en passant le col sans nom .


Oui, c'était pour faire un clin d'oeil au débit exceptionnel de la Mayt ! ;)

On a envisagé une journée sur le domaine avec Lynx pour confronter nos points de vue de façon ludique :)
On a déjà les rotations, Peynier, Razis, maintenant Mont Tailland... quand on va arriver sur le front de neige de Risoul on va devoir s'arrêter pour prendre une aspirine ! :D
Tingaux
0

#810 L'utilisateur est hors-ligne   francesco 

  • TK Hörnli
  • Groupe : Membres
  • Messages : 98
  • Inscrit(e) : 31-juillet 11

Posté 22 octobre 2019 - 12:48

 Tingaux, le 22 octobre 2019 - 09:06 , dit :

Je suis d’accord sur le fait qu’il serait judicieux d’intégrer des pistes plus difficiles sur le domaine pour une clientèle de niche, mais cela doit rester homogène sur le domaine.

Hello,

Cela fait plusieurs fois que je vois revenir ce point dans ce topic: la Foret Blanche manquerait de pistes "difficiles". Est-ce qu'il y a une étude réelle sur ce sujet auprès des clients?

Parce que concretement, le domaine possède a priori à l'heure actuelle 2 des 3 pistes les plus raides de France (le KL et Coni), l'autre étant Chavanette (quoique, ce serait pas en Suisse d'ailleurs...?). Les pentes mesurées sur ces 2 pistes sont nettement au delà des standards (en général >30° c'est déjà une piste noire "difficile"; là on parle de 45° pour le KL, et plus de 40° pour Coni. Sans parler des bosses éventuelles).
Les autres pistes du domaine (les Vautours, le Grand Ubac...) ne me semblent pas ridicule non plus, loin de là. Peut être pas assez longues éventuellement, et encore.

Du coup, au delà de la pertinence (très questionnable) de cette demande en terme de largeur de segment de clientèle mobilisable avec cet argument, je me pose la question de ce qu'attendent réellement les clients de plus.
Pour moi, s'il y a un souci c'est plutôt par manque d'information: peu de gens connaissent l'existence de ces pistes pourtant potentiellement mythiques, car:
- elles ne sont quasiment pas indiquées sur le terrain
- elles ne sont très peu ouvertes au public, la station n'en faisant pas une priorité du tout

S'il y a vraiment un besoin de mettre en avant des pistes difficiles, je pense que Vars est déjà très largement équipée, pas besoin de construire un nouveau secteur exprès pour ça! Juste de valoriser mieux l'existant en communiquant et en entretenant mieux ces pistes...

Ce message a été modifié par francesco - 22 octobre 2019 - 12:50 .

0

#811 L'utilisateur est hors-ligne   Clément05 

  • TPH de l'Aiguille du Midi
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 4 453
  • Inscrit(e) : 22-mai 11

Posté 22 octobre 2019 - 13:49

Pour ma part Vars m'avait paru bien plat quand j'y étais allé, même le secteur des Sibières qui possède quand même un petit paquet de rouges! Entre l'arrivée du télémix, le TSF de Crevoux et la Mayt je pense que tout le monde ici sera d'accord pour dire que c'est plutôt du ski facile (hormis le secteur de Chabrières bien sûr ;) ). Le côté Sainte Marie était déjà un peu plus intéressant, bien que les pentes étaient pas extraordinaires.
Côté Risoul on a déjà plus de pistes techniques (Plate, Peyrefolle, Homme de Pierre)! Pour ma part je plussoie le développement de vraies pistes techniques que des goulots à ski facile...

Sinon vos débats sont toujours très intéressants à lire (n'ayant skié qu'un jour à la Forêt Blanche je préfère ne pas trop participer :) ).
Reprise de mes photos et contenus interdite sans autorisation au préalable.

Liste de reportages prévus (photos faites) : voir ma page personnelle (profil). En cas de litiges, me contacter par MP.
0

#812 L'utilisateur est en ligne   Tingaux 

  • TSF3 de Massebœuf
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 156
  • Inscrit(e) : 24-juillet 19

Posté 22 octobre 2019 - 13:49

Salut Francesco,

Je suis d’accord avec toi, c’est souvent par manque d’information ou par méconnaissance du domaine.

C’est un argument que j’ai souvent lu dans les avis stations et que plusieurs pratiquants du domaine m’ont relaté.

Bien souvent ce sont des gens qui viennent de façon occasionnelle sur Vars.
Ils gardent pour image la liaison plate, la douceur des pentes côté heureux, serre bannet, escondus, sans s’attarder sur le reste.


Pour autant, il y a des pistes noires dont certaines sont souvent ouvertes :


Côté Claux/Crevoux :
- Grand ubac : souvent ouverte, facile d’accès
- Evasion : souvent ouverte, facile d’accès
- KL : quasiment jamais ouverte au public
- Coni : très souvent fermée

Côté Peynier :
- Ecureuils : mal exposée, ouverte selon l’enneigement

Côté Ste Marie:

- Casse : souvent ouverte, pas facile d’accès (passage par la rouge des crêtes souvent fermée …)
- Mur : tout le temps ouverte, facile d'accès

Dans une moindre mesure, il y a Zakopane et Barres qui sont des rouges avec de belles pentes. Mais elles sont situées en périphérie de domaine et très peu fréquentées.

Toutes ces pistes ne sont jamais damées, c’est souvent la raison pour laquelle les gens ne s’y aventurent pas… et considèrent qu’il n’y a pas de pente à Vars ! :D

Cela peut être reproché à la station, mais je trouve que c’est très agréable d’avoir des pistes non damées. Comme ça il y en a pour tous les gouts, et il y a largement de quoi faire avec les grands boulevards type Olympique ou Heureux.

Au-delà de l’information ou de la méconnaissance du domaine, je pense que c’est surtout un souci de répartition des flux.
Les gens passent un temps considérable côté Mayt, liaison aller/retour, et gardent cette image du domaine…
L’amélioration des rotations avec la restructuration prévue devrait gommer cette fausse image.


Personnellement, je trouve judicieux l’idée de créer quelques pistes difficiles pour faire face à l'aseptisation générale des domaines.

L’extension du TSD Sibières pourrait permettre à la fois de valoriser le secteur et de répondre à cette demande de niche, bien que ce ne soit pas la priorité.

EDIT

 Clément05, le 22 octobre 2019 - 13:49 , dit :

Pour ma part je plussoie le développement de vraies pistes techniques que des goulots à ski facile...

Sinon vos débats sont toujours très intéressants à lire (n'ayant skié qu'un jour à la Forêt Blanche je préfère ne pas trop participer :) ).


Merci Clément05 :) Vos avis extérieurs sont tout autant appréciables car vous avez souvent une image plus généraliste du domaine.

Concernant la difficulté (on a posté en même temps), c'est exactement ce que je dis plus haut. Des pratiquants réguliers vont vouloir plus de difficulté alors que cela ne conviendra pas à l'immense majorité de la clientèle.

Je trouve que sur la Forêt Blanche on a un bon compromis avec des pistes non damées et accessibles quand on pratique le domaine.
La création de quelques pistes difficiles supplémentaires serait appréciée pour la niche que nous sommes qui n'aime pas vraiment l'aseptisation des domaines ;)

Ce message a été modifié par Tingaux - 22 octobre 2019 - 14:07 .

Tingaux
0

#813 L'utilisateur est hors-ligne   couloir alaska 

  • TSF1 Proctor Mountain
  • Groupe : Membres
  • Messages : 118
  • Inscrit(e) : 29-septembre 19

Posté 22 octobre 2019 - 15:13

 Tingaux, le 22 octobre 2019 - 13:49 , dit :

Salut Francesco,

Je suis d’accord avec toi, c’est souvent par manque d’information ou par méconnaissance du domaine.

C’est un argument que j’ai souvent lu dans les avis stations et que plusieurs pratiquants du domaine m’ont relaté.

Bien souvent ce sont des gens qui viennent de façon occasionnelle sur Vars.
Ils gardent pour image la liaison plate, la douceur des pentes côté heureux, serre bannet, escondus, sans s’attarder sur le reste.


Pour autant, il y a des pistes noires dont certaines sont souvent ouvertes :


Côté Claux/Crevoux :
- Grand ubac : souvent ouverte, facile d’accès
- Evasion : souvent ouverte, facile d’accès
- KL : quasiment jamais ouverte au public
- Coni : très souvent fermée

Côté Peynier :
- Ecureuils : mal exposée, ouverte selon l’enneigement

Côté Ste Marie:

- Casse : souvent ouverte, pas facile d’accès (passage par la rouge des crêtes souvent fermée …)
- Mur : tout le temps ouverte, facile d'accès

Dans une moindre mesure, il y a Zakopane et Barres qui sont des rouges avec de belles pentes. Mais elles sont situées en périphérie de domaine et très peu fréquentées.

Toutes ces pistes ne sont jamais damées, c’est souvent la raison pour laquelle les gens ne s’y aventurent pas… et considèrent qu’il n’y a pas de pente à Vars ! :D

Cela peut être reproché à la station, mais je trouve que c’est très agréable d’avoir des pistes non damées. Comme ça il y en a pour tous les gouts, et il y a largement de quoi faire avec les grands boulevards type Olympique ou Heureux.

Au-delà de l’information ou de la méconnaissance du domaine, je pense que c’est surtout un souci de répartition des flux.
Les gens passent un temps considérable côté Mayt, liaison aller/retour, et gardent cette image du domaine…
L’amélioration des rotations avec la restructuration prévue devrait gommer cette fausse image.


Personnellement, je trouve judicieux l’idée de créer quelques pistes difficiles pour faire face à l'aseptisation générale des domaines.

L’extension du TSD Sibières pourrait permettre à la fois de valoriser le secteur et de répondre à cette demande de niche, bien que ce ne soit pas la priorité.

EDIT

 Clément05, le 22 octobre 2019 - 13:49 , dit :

Pour ma part je plussoie le développement de vraies pistes techniques que des goulots à ski facile...

Sinon vos débats sont toujours très intéressants à lire (n'ayant skié qu'un jour à la Forêt Blanche je préfère ne pas trop participer :) ).


Merci Clément05 :) Vos avis extérieurs sont tout autant appréciables car vous avez souvent une image plus généraliste du domaine.

Concernant la difficulté (on a posté en même temps), c'est exactement ce que je dis plus haut. Des pratiquants réguliers vont vouloir plus de difficulté alors que cela ne conviendra pas à l'immense majorité de la clientèle.

Je trouve que sur la Forêt Blanche on a un bon compromis avec des pistes non damées et accessibles quand on pratique le domaine.
La création de quelques pistes difficiles supplémentaires serait appréciée pour la niche que nous sommes qui n'aime pas vraiment l'aseptisation des domaines ;)


C'est certain que les skieurs pour la semaine ont besoin d'être mieux informés , que la forêt blanche peut faire mieux , que la préparation des pistes doit s'améliorer ( fraiser des bosses énormes et irrégulières est pour moi un plus plutôt que de rien faire ) .L'altitude max et les pistes noires servent d'abord pour l'image et la communication pas pour le passage de la majorité des touristes . En faisant un débrayable face nord de chabrières ( en réutilisant celui de la platte ) et en faisant un téléski quasi moitié moins long que chabrières pour atteindre ou dépasser 2900 M , l'investissement serait en rapport avec les fréquentations potentielles .

Je ne connais pas d'exemple en france de téléski type mont tailland et la mode est au buldozer pour créer des bleues comme à cime caron , aux 2 alpes ...Les touristes étrangers ne viennent pas qu'en france et regarder la concurrence est instructif .Vars a une piste de kl comme grau roig mais mets très peu en avant celle ci pour le moment et encore moins le free ride alors que l'existant est supérieur à celui de grandvalira .Sur clos chardon , le free ride "safe" est très pratiqué et avec un télésiège débrayable au moins le doublé dans une face nord avec bonne neige naturelle et 600 à 900 M de dénivellé ;

Lorsque Vars aura remplacé son télésiège de la mayt par un débrayable le point noir principal du domaine sera enfin derrière nous .Personnellement j'évite de le prendre et préfères le téléski du lièvre , le débrayable 6 places peyrol et le téléski razis . On profite ainsi de noires , rouges ... au lieu de se geler pendant les arrêts du télésiège de la mayt

Ce message a été modifié par couloir alaska - 22 octobre 2019 - 15:16 .

0

#814 L'utilisateur est hors-ligne   couloir alaska 

  • TSF1 Proctor Mountain
  • Groupe : Membres
  • Messages : 118
  • Inscrit(e) : 29-septembre 19

Posté 22 octobre 2019 - 15:49

 Tingaux, le 22 octobre 2019 - 11:56 , dit :

 couloir alaska, le 22 octobre 2019 - 10:52 , dit :


Je connais 2 exemples de téléski de ce type :

le téléski pic blanc à graug roig , domaine grandvalira qui donne accès à un secteur free ride exclusivement .ce domaine fait 220 km ,a une fréquentation notamment internationale excellente , un chiffre d'affaire quasi triple à forêt blanche , une communication et des remontées au top et un téléski à enrouleur pour desservir le sommet du domaine .

le téléski la motta à Sestrières dessert aussi le point culminant de viallatea et uniquement la noire de la piste olympique .


Les longues pistes type aiguille rouge aux arcs sont comme celle imaginée partant du sommet du talland pas de pente régulière tout le temps et croisant des points avec du traffic , ceci permet une ou plusieurs pause . Pour ma part , ma préférée existante est l'enchainement à l'alpe d'huez : tunnel , rousses , chalets et fare , environs 2200 mètres . Peu de gens la prennent par rapport aux skieurs dans la bleue avec canons sous le dmc mais l'alpe d'huez communique dessus et sur plus de 8000 m de dénivellée en 4 descentes .


TKE Pic Blanc - Graug Roig (Encamp), Andorre.
TKE La Motta - Sestrières, Italie

Je ne connais pas spécifiquement la législation dans ces pays, mais quand je vois l'aménagement du Pas de la Case côté andorran et côté français, je suis convaincu que les contraintes doivent être différentes !

Trouvez moi un aménagement récent en France et en zone vierge, peu importe TKE ou TSD, qui ressemblerait de près ou de loin à celui du Mont Tailland et au contexte de Risoul :)

 couloir alaska, le 22 octobre 2019 - 11:01 , dit :


je vous conseille aussi le sommet de chabrières car en y montant la vue sur le talland est bien meilleure .idem en passant le col sans nom .


Oui, c'était pour faire un clin d'oeil au débit exceptionnel de la Mayt ! ;)

On a envisagé une journée sur le domaine avec Lynx pour confronter nos points de vue de façon ludique :)
On a déjà les rotations, Peynier, Razis, maintenant Mont Tailland... quand on va arriver sur le front de neige de Risoul on va devoir s'arrêter pour prendre une aspirine ! :D


à Peyragudes ,le projet téléski de serre doumengue est du même type que celui envisagé pour le mont tailland et que ceux existant en Andorre et Italie .le projet a été annoncé en 2017 et doit se faire en 2020 car noté ainsi sur le plan des pistes actuel .il sera aussi sur une crête ,un téléski léger à enrouleur , pour une nouvelle zone free ride et ou noire exclusivement .
0

#815 L'utilisateur est en ligne   Tingaux 

  • TSF3 de Massebœuf
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 156
  • Inscrit(e) : 24-juillet 19

Posté 22 octobre 2019 - 15:50

J’ai trouvé un exemple juste en face … à Crévoux ! :D Aménagement de la Ratelle en 2010 via le TKD Pré de l’Etoile (Ex TKD du Vallon à Vars).

Les problématiques environnementales, notamment celles relatives à la présence du tétras-lyre, ont été assez bien traitées par des mesures compensatoires.
Restait pour les membres de la commission à voir s’il fallait préserver le ski de randonnée dans la zone d’implantation prévue de la remontée mécanique ou promouvoir le ski de piste. Malgré des avis divergeant, c’est cette seconde voie qui a été choisie. Source DL


UTN acceptée à une voix près par la commission.

Même versant, secteur propice aux pistes, facilement aménageable, peu de terrassements, et mesures compensatoires avec une zone protégée pour nos amis les tétras-lyre.

Et encore, c’est un projet initialement présenté en 2005… sorti de terre en 2010 !

Aux Deux Alpes ou à Meribel on est déjà sur des secteurs aménagés, c’est portes ouvertes ! ;)

EDIT
Je vais étudier Peyragudes

Ce message a été modifié par Tingaux - 22 octobre 2019 - 15:51 .

Tingaux
0

#816 L'utilisateur est hors-ligne   couloir alaska 

  • TSF1 Proctor Mountain
  • Groupe : Membres
  • Messages : 118
  • Inscrit(e) : 29-septembre 19

Posté 22 octobre 2019 - 15:56

 Tingaux, le 22 octobre 2019 - 15:50 , dit :

J’ai trouvé un exemple juste en face … à Crévoux ! :D Aménagement de la Ratelle en 2010 via le TKD Pré de l’Etoile (Ex TKD du Vallon à Vars).

Les problématiques environnementales, notamment celles relatives à la présence du tétras-lyre, ont été assez bien traitées par des mesures compensatoires.
Restait pour les membres de la commission à voir s’il fallait préserver le ski de randonnée dans la zone d’implantation prévue de la remontée mécanique ou promouvoir le ski de piste. Malgré des avis divergeant, c’est cette seconde voie qui a été choisie. Source DL


UTN acceptée à une voix près par la commission.

Même versant, secteur propice aux pistes, facilement aménageable, peu de terrassements, et mesures compensatoires avec une zone protégée pour nos amis les tétras-lyre.

Et encore, c’est un projet initialement présenté en 2005… sorti de terre en 2010 !

Aux Deux Alpes ou à Meribel on est déjà sur des secteurs aménagés, c’est portes ouvertes ! ;)

EDIT

Je vais étudier Peyragudes


L'an dernier BAQUEIRA souvent considéré comme la meilleure station des pyrénnées a fait ceci avec le téléski baciver pour monter 100 mètres plus haut et ouvrir de nouvelles pistes dures et ou free ride . au tailland , le téléski pourrait s'arrèter vers 2890( entrée du couloir est en diagonale ) car ensuite c'est assez plat comme au sommet de chabrières .Ainsi ce serait plus simple de sécuriser les couloirs les plus engagés , le téléski ferait 800 à 900 m seulement mais permettrait de créer piste rouge ou noire le long de la crête , 1 à 3 noires dans les couloirs actuels "faciles " au dessus du col sans nom et une piste avec 1300 M de dénivellé jusqu'à vars sainte marie longue et noire car pentu par moment , une zone free ride sur clos chardons et dans l'envers de clos chardons .

Ce message a été modifié par couloir alaska - 22 octobre 2019 - 16:16 .

0

#817 L'utilisateur est en ligne   Tingaux 

  • TSF3 de Massebœuf
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 156
  • Inscrit(e) : 24-juillet 19

Posté 22 octobre 2019 - 16:45

Je laisse de côté Baqueira - Espagne

PEYRAGUDES
TKE des 1000 - Cap des Hittes
Je viens de lire la demande d'examen préalable à la réalisation d'étude d'impact de ce projet.
UTN validée en 2006. Au départ c'est même un TS qui était prévu, mais non réalisé car un autre TS a été construit ailleurs sur le domaine.
Le TKE a été justifié car il ne dessert que des versants et combes faisant déjà partie du domaine skiable.
Une seule piste créée (extension d'une existante)
Impact environnemental réduit (que des espèces communes).
Faibles terrassements.

Ce message a été modifié par Tingaux - 22 octobre 2019 - 16:46 .

Tingaux
0

#818 L'utilisateur est hors-ligne   couloir alaska 

  • TSF1 Proctor Mountain
  • Groupe : Membres
  • Messages : 118
  • Inscrit(e) : 29-septembre 19

Posté 22 octobre 2019 - 17:13

 Tingaux, le 22 octobre 2019 - 16:45 , dit :

Je laisse de côté Baqueira - Espagne

PEYRAGUDES
TKE des 1000 - Cap des Hittes
Je viens de lire la demande d'examen préalable à la réalisation d'étude d'impact de ce projet.
UTN validée en 2006. Au départ c'est même un TS qui était prévu, mais non réalisé car un autre TS a été construit ailleurs sur le domaine.
Le TKE a été justifié car il ne dessert que des versants et combes faisant déjà partie du domaine skiable.
Une seule piste créée (extension d'une existante)
Impact environnemental réduit (que des espèces communes).
Faibles terrassements.


merci pour ces précisions intéressantes .

Je pense vraiment que la forêt blanche a un énorme potentiel à mettre plus en avant et que le free ride en fait partie , dans mon cas ça a été un élément dans mon choix avec la météo .Ne pas faire exactement comme les concurrents français du débrayable à gros débit avec du boulevard bleue , voir rouge clair dessous serait top .

La forêt blanche a du retard au niveau des débrayables pour desservir ses sommets , surtout côté vars actuellement , les annonces vont dans le très bon sens , les projets de constructions sur vars et risoul ( hotel 4 étoiles qui ouvre en décembre à risoul , un permis pour une résidence proche du parking des saisonniers à risoul, projet risoul 2000 ,nouvelle résidence à vars et zone vars 1950 ) permettent d'envisager plein de belles choses à venir .

J'espère que dans toutes nos idées les décideurs de vars et risoul tireront le meilleur .
0

#819 L'utilisateur est en ligne   Tingaux 

  • TSF3 de Massebœuf
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 156
  • Inscrit(e) : 24-juillet 19

Posté 22 octobre 2019 - 18:05

J'ai également choisi le domaine pour son potentiel, notamment pour toutes les rotations possibles qu'il peut proposer.

C'est un domaine encore sous-exploité à de nombreux niveaux. Je ne pensais même pas que le freeride en faisait partie quand je vois tous les couloirs accessibles.
Ceci dit ils le seront d'autant plus avec un TSD Clos Chardon/Chabrières, un 2ème tronçon au TSCD et une rénovation de Peynier ;)

Je fais confiance aux actuels décideurs de Vars. Tout ce qui est dit depuis 2 ans est réalisé, la station bouge, les chiffres sont très bons, et je trouve les premiers éléments sortis concernant la restructuration des remontées vraiment cohérents ( hormis les TKD's Peynier on va pas revenir là dessus ! :D ).

Risoul est un peu plus calme car il n'y a pas de plan annoncé. Ceci dit on peut espérer que le TSD6 Homme de Pierre et l'UTN Risoul 2000 lancent la dynamique pour qu'on est une restructuration globale et conjointe du domaine. Sinon on peut toujours mettre les barbelés sur la liaison ! :D
Tingaux
0

#820 L'utilisateur est hors-ligne   couloir alaska 

  • TSF1 Proctor Mountain
  • Groupe : Membres
  • Messages : 118
  • Inscrit(e) : 29-septembre 19

Posté 22 octobre 2019 - 18:36

 Tingaux, le 22 octobre 2019 - 18:05 , dit :

J'ai également choisi le domaine pour son potentiel, notamment pour toutes les rotations possibles qu'il peut proposer.

C'est un domaine encore sous-exploité à de nombreux niveaux. Je ne pensais même pas que le freeride en faisait partie quand je vois tous les couloirs accessibles.
Ceci dit ils le seront d'autant plus avec un TSD Clos Chardon/Chabrières, un 2ème tronçon au TSCD et une rénovation de Peynier ;)

Je fais confiance aux actuels décideurs de Vars. Tout ce qui est dit depuis 2 ans est réalisé, la station bouge, les chiffres sont très bons, et je trouve les premiers éléments sortis concernant la restructuration des remontées vraiment cohérents ( hormis les TKD's Peynier on va pas revenir là dessus ! :D ).

Risoul est un peu plus calme car il n'y a pas de plan annoncé. Ceci dit on peut espérer que le TSD6 Homme de Pierre et l'UTN Risoul 2000 lancent la dynamique pour qu'on est une restructuration globale et conjointe du domaine. Sinon on peut toujours mettre les barbelés sur la liaison ! :D


Si tu as l'occassion de faire les couloirs du tailland avec un moniteur qui connait c'est le top du domaine pour moi . Du côté de risoul la descente du sommet de l'homme de pierre jusqu'au plan de phazy (1400 M) est super mais bonne et facile mais que quelques jours channe année .le couloir face nord de razy est très raide et en bonne neige souvent car plein nord et change de vars deval (1000 m ) ou risoul déval (800 m ) .l'envers de clos chardon du sommet de chabrières ou du sommet du télésiège vaut les 30 minutes de marche de retour … et il n'y a personne et de la poudreuse tant que les décideurs n'ont pas mis en réalisation nos idées .

Labelmontagne est plus prudente que SEMDEV et attends surtout que la fréquentation augmente avec les nouvelles constructions car depuis la faillite sara tout était bloqué ( ils ont perdu 10 à 15 % de fréquentation depuis que la sara ne gère plus les résidences).Actuellement ,même en vacances scolaires , je n'attends quasiment jamais sur les télésièges de risoul , surtout les débrayables 4 ET 6 places ( passage rapide par 1 si besoin) .Leur travaux sont jugés très positivement par les pro de la station et leur travail sur les pistes est pour moi meilleur que sur vars car notamment lorsque les pistes sont trop bosselées , ils passent la machine pour les remettre en condition ( sauf mur vautour et gentiane , mais hors pistes à côté possible si besoin ) .le point le plus compliqué est les 2 murs sur coq pour aller du télésiège 8 places pré du bois au 6 places peyrefolle car ils sont bien rouges et vite verglacés à cause de la fréquentation .Je sais que labelmontagne cherche la meilleure solution depuis plusieurs mois .

Ce message a été modifié par couloir alaska - 22 octobre 2019 - 18:39 .

0

  • 54 Pages +
  • « Première
  • 39
  • 40
  • 41
  • 42
  • 43
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

4 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
1 membre(s), 3 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

  1. Tingaux