Forums Remontées Mécaniques: TCD4 Les Marécottes-La Creusaz / Les Marécottes (Vallée du Trient) - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

  • 2 Pages +
  • 1
  • 2
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

TCD4 Les Marécottes-La Creusaz / Les Marécottes (Vallée du Trient) Giovanola - 1968

#1 L'utilisateur est hors-ligne   10sami52 

  • DMC des Grandes Platières
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 1 687
  • Inscrit(e) : 29-décembre 11

Posté 02 avril 2017 - 19:44

Dans ce reportage, je vous présente la

Image IPB


Les Marécottes


Les Marécottes est un village situé dans la commune de Salvan, dans la Vallée du Trient dans le canton du Valais. Le village est accessible par la route en partant de Martigny ou par train en empruntant la ligne du Mont-Blanc Express, qui part de Martigny à destination de Chamonix qui n’est pas très loin de la région.
Les Marécottes possèdent un zoo où on peut voir des animaux indigènes, tels des loups, des lynx et des ours, ainsi qu’une piscine taillée dans la roche.

La station

Le domaine skiable des Marécottes possède 25km de pistes, dont la piste de luge qui fait 7.5km de long. La station compte 7 pistes de ski, 3 bleues, 3 rouges et une noire, ainsi qu’une zone pour débutants située non loin de la gare amont de la télécabine et du restaurant de la Creusaz. Elle ne possède pas de canon à neige, car elle peut compter sur un bon enneigement naturel. Elle est devenue également réputée dans le monde du ski freeride amateur. Pour desservir ces pistes, la station compte 3 remontées mécaniques : outre la télécabine, le télésiège débrayable du Vélard construit en 2012 par Garaventa et le téléski du Luisin construit la même année par le même constructeur.

En 1953, le premier télésiège est construit par Müller. Il relie alors le village des Marécottes au hameau de la Creusaz. La même année, le téléski du Vélard muni d’arbalètes est construit par le même la même firme. Il fut remplacé par un télésiège deux places Von Roll en 1984. Ce télésiège a été remplacé par l’actuel en 2012. En 1961, le téléski du Luisin est construit par Poma et sera remplacé par l’actuel téléski de Garaventa en 2012. En 1966, le téléski de la Golettaz est construit par Bühler. Il doublait l’ancien téléski et télésiège du Vélard. Il fut démonté en 2012.
En 1968, c’est au tour du télésiège reliant les Marécottes à la Creusaz d'être remplacé par la télécabine actuelle.

Le TSF1 Les Marécottes – La Creusaz

C’est en 1953 que le premier télésiège fut construit par la firme Müller. Il s’agissait d’un télésiège une place latérale, très courant à l’époque.
Ce télésiège a été remplacé au bout de 15 ans de service par l’actuelle télécabine quatre places.
Cliquez pour voir la vidéo de Canal9 sur le 60ème anniversaire de la station. Elle montre l’ancien télésiège en activité.

Image IPB
Source: https://www.delcampe...-295442275.html

Image IPB
Source: https://www.delcampe...-241126636.html

Image IPB
Zone de débarquement
Source: https://www.delcampe...-374167239.html

La TCD4 Les Marécottes – La Creusaz

Cet appareil a été construit par la firme helvétique Giovanola en remplacement du télésiège, car celui-ci n’offrait plus le débit nécessaire pour amener les skieurs dans le domaine skiable. Elle fut construite en 1968. Elle a été rénovée par Garaventa. Les cabines d’origine ont été remplacées par des cabines Gangloff. Lors de la rénovation, des poutres à pneus ont été ajoutées en plus des lanceurs et ralentisseurs gravitaires dans les deux gares.

Image IPB
Une ancienne cabine arrivant en gare amont avec vue sur la chaîne du Mont-Blanc.
Source: https://www.delcampe...-318929280.html

Image IPB
Vue sur les deux derniers pylônes. La Vallée du Rhône sous la brume. On remarque l'absence de potences de décablage.
Source: https://www.delcampe...-239199824.html

Image IPB
Situation sur le plan des pistes

    Caractéristiques Administratives

    TCD-Télécabine à attache débrayable : Les Marécottes – La Creusaz
    Exploitant : TéléMarécottes S.A.
    Constructeur : Giovanola
    Année de construction : 1968

    Caractéristiques d’Exploitation

    Saisons d'exploitation : Eté/Hiver
    Capacité : 4 personnes
    Débit : 600 personnes/heure
    Vitesse d'exploitation : 3.6 m/s
    Sens de la montée : Gauche

    Caractéristiques Géométriques

    Altitude aval : 1125 m
    Altitude amont : 1780 m
    Dénivelé : 655 m
    Longueur développée : 1398 m
    Temps de trajet : ~6 min

    Caractéristiques Techniques

    Emplacement tension : Aval
    Type de tension : Par contrepoids
    Emplacement motrice : Amont
    Nombre de pylônes : 11
    Dispositif d’accouplement : pince à gravité Giovanola


La gare aval
Située à proximité du centre du village, la gare aval est accessible par la route et dispose donc d’un parking. Elle est aussi accessible pour les personnes empruntant la ligne ferroviaire du Mont-Blanc Express. Mais la situation de la gare ferroviaire décentrée par rapport au village nécessite d’emprunter la navette gratuite ou de marcher un peu.
Elle abrite les caisses, une partie du "stock" de cabines et la poulie tension.

Image IPB

Image IPB
La gare aval et le parking

Image IPB
La gare aval avec une partie de la ligne

Image IPB
Entrée de la gare aval, avec les horaires d'ouverture de la télécabine.

Image IPB
Vue d'ensemble de l'intérieur de la gare.

Image IPB
Idem

Image IPB
Sortie de la gare.

La ligne
La ligne de la télécabine traverse la forêt. La pente est régulière jusqu'au pylône n°5. Après celui-ci, la pente de la ligne est plus marquée jusqu'au pylône n°8. Après les pylônes 10 et 11, la ligne est quasi horizontale.

Image IPB
Vue d'ensemble de la ligne

Image IPB
P0

Image IPB
P1

Image IPB
Portée P1-P2

Image IPB
P2

Image IPB
Vue sur la vallée du Trient et sur le Mont de l'Arpille.

Image IPB
P3

Image IPB
Vue sur les Dents de Morcles.

Image IPB
Vue sur la Vallée du Rhône et la Tête du Portail.

Image IPB
Portée P3-P4

Image IPB
P4

Image IPB
P5, la pente s'accentue après celui-ci.

Image IPB
Tête de P5, compression typique des appareils Giovanola, muni d’un sabot sous lequel la pince roule pour limiter les secousses et aussi car la configuration de la pince Giovanola ne permet pas un passage sous les galets compression. Lorsque les roulettes passent sous le sabot, ceci provoque le déplacement du câble vers le bas de sorte qu'il n'est plus en contact avec ces galets au passage de la pince.

Image IPB
Portée P5-P6

Image IPB
P6

Image IPB
P7

Image IPB
Portée P7-P8

Image IPB
P8

Image IPB
P9

Image IPB
Portée P9-P10

Image IPB
P10 et P11

Image IPB
Têtes de P10 et P11

Image IPB
Approche de la gare amont

Image IPB
Entrée en gare amont

La gare amont
Cette gare abrite la poulie motrice de la télécabine, ainsi qu’un rail de stockage où sont rangés les cabines et les véhicules de service.

Image IPB
Vue d'ensemble de l'intérieur.

Image IPB
Une cabine entre en gare.

Image IPB
La gare amont dans le hameau de la Creusaz.

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB
Entrée de la gare en contre-plongée.

Image IPB
La gare vue depuis la gare amont du téléski du Luisin.

Retour en station

Image IPB

Image IPB
P11-P10

Image IPB
P7

Image IPB
P5

Image IPB
P2 avec le village des Marécottes en arrière-plan.

Image IPB
P1

Image IPB
P0

Véhicules et pinces

Image IPB

Image IPB

Image IPB
Intérieur d'une cabine.

Image IPB
Plaque du constructeur (rénovation). Avec les caractéristiques de la cabine.

Image IPB
Une cabine un peu spéciale. Il s'agit d'un réservoir d'eau.

Image IPB
Véhicule de service sans suspente.

Image IPB
La pince, la suspente et le levier d'ouverture des portes.

Image IPB
Vue rapprochée de la pince.

Image IPB
Pince sur le câble avec le levier d'ouverture des portes.

Image IPB

Image IPB

Image IPB
Embrayage de la pince.

Image IPB
Pince en sortie de lanceur.

Image IPB
Passage sur un pylône support.

Image IPB
Passage sous le rail compression.

Image IPB
Pince débrayée.

Image IPB
Pince dans le ralentisseur.

Image IPB

Aspects techniques

En gare aval

Image IPB
La poulie retour est montée sur un lorry, ce qui permet d'effectuer la tension de la ligne. La tension est produite par un contrepoids.

Image IPB
Vue rapprochée sur la poulie.

Image IPB
La poulie retour vue de dessous.

Image IPB
Le lorry vu de l'arrière.

Image IPB
Poulies de déviation des câbles de tension et le contour à chaîne.

Image IPB
Idem

Image IPB
Le contrepoids

Image IPB
Came de fermeture des portes. Avec, en rouge, le gabarit qui contrôle que les portes soient correctement fermées

Image IPB
Lanceur gravitaire, avec les pneus ajoutés lors de la rénovation.

Image IPB
Idem

Image IPB
Ce gabarit contrôle le bon embrayage de la pince.

En gare amont

Image IPB
Détecteur en entrée de gare. Ce détecteur vérifie que la pince soit correctement fermée.

Image IPB
Ralentisseur gravitaire avec ajout de pneus.

Image IPB
Idem

Image IPB
Détail des pneus avec les galets de déviation.

Image IPB
Came d'ouverture des portes. La planche en bois est utilisée pour de la maintenance.

Image IPB
Le groupe moteur. Poulie motrice en jaune, le réducteur en dessous (vert) et le moteur en gris.

Image IPB
Le moteur électrique en gris et en dessous, en bleu, le moteur thermique de secours avec sur sa gauche la pompe hydraulique (rouge) qu'il actionne. Ainsi que la centrale hydraulique (à droite en rouge) qui gère les freins.

Image IPB
Le volant d'inertie avec la piste de freinage du frein de service.

Image IPB
Le frein de poulie (également appelé frein de sécurité).

Image IPB
La poulie avec, sur la droite, les mâchoires du frein de poulie. Sur la gauche, en rouge, le moteur hydraulique de l'entrainement de secours.

Image IPB
Contour avec la chaîne de trainage.

Sur la ligne

Image IPB
Détecteur "Sulzberger" de déraillement en rouge.

Image IPB
Anémomètre mesurant la vitesse du vent. Ce genre de télécabine est très sensible au vent.

Photos diverses

Image IPB
Cabane de l'école de ski. En fond, la vallée du Rhône et les sommets du domaine de Verbier.

Image IPB
Vue sur la Catogne et le Grand Combin.

Image IPB
Croisement de deux cabines avant la gare amont.

Image IPB

Image IPB

Image IPB
Cabine "survolant" la Vallée du Rhône.

Quelques photos estivales

Image IPB
La gare aval

Image IPB
Passage sous le P0. On remarque bien le déplacement du câble vers le bas provoqué par la pince.

Image IPB
Vue sur une partie de la ligne.

Image IPB
P1

Image IPB
Vue en aval

Image IPB
P9

Image IPB
P10 et P11, avec le télésiège du Vélard à droite.

Image IPB
Arrivée en gare amont

Conclusion

Cette télécabine, principal point d'accès au domaine, est l’une des dernières télécabines du constructeur Giovanola encore en activité sur sol helvétique.
Elle sera peut-être la dernière : bien que sa concession ne vient à échéance qu'en 2037, il est fort probable que son autorisation d'exploitation expirera en 2025, année à partir de laquelle l'OFT ne devrait plus autoriser le transport de passagers avec des véhicules munis de pinces Giovanola. Comme de plus la société TéléMarécottes a dégagé des résultats assez décevants ces dernières années suite aux problèmes d'enneigement, ceci ne lui permet pas de dégager à court terme les fonds nécessaires au remplacement de l'installation, ce qui devrait laisser encore du temps pour admirer le dernier témoin d’une époque révolue.

Image IPB

Sources : lift-world, wikipedia, bergbahnen.org, les reportages du domaine.

Vidéo de Gondelbahn Monde sur la télécabine

Je remercie les employés de la télécabine de nous avoir laissés, Fael et moi-même, prendre des photos de cet appareil.

Photos (sauf les anciennes) : 10sami52 et Fael
Ecriture et bannière : 10sami52

Ce message a été modifié par 10sami52 - 09 avril 2017 - 20:32 .

Un fan de Giovanola et de la TCD4 Männlichenbahn
9

#2 L'utilisateur est hors-ligne   10sami52 

  • DMC des Grandes Platières
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 1 687
  • Inscrit(e) : 29-décembre 11

Posté 02 avril 2017 - 19:47

N'hésitez pas à poster vos commentaires et remarques dans le fil de discussion.

Vous voyez une erreur, faites le moi savoir en m'envoyant un MP ou en postant dans le fil de discussion. :)

Et encore merci Fael pour tes photos. ;)
Un fan de Giovanola et de la TCD4 Männlichenbahn
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Rothorn 

  • FUN des Marmottes III
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 527
  • Inscrit(e) : 07-avril 15

Posté 02 avril 2017 - 21:11

Merci de ce reportage d'un appareil sympathique, que j'avais déjà emprunté en août 2011.

Ce qui m'épatte sont les constructions vertes dans les stations, qui donnent un aspet clair et vif.

Mais j'ai plus admiré de loin, ayant été en Emaney où vers le Châtelard.
[color="#FF0000"][b]Rothorn[/b][/color]
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   Gondelbahn Monde 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 356
  • Inscrit(e) : 15-juillet 13

Posté 02 avril 2017 - 21:26

Merci pour ce magnifique reportage très complet :)
(Hiver + été + mécanique ...) + évidemment ma vidéo :D

@Adrian : Même avis que toi, le vert correspond bien avec ces gares :)
Pourquoi j'aime filmer les remontées mécaniques ?
Cette passion est toute ma vie !
J'aime également conserver ce patrimoine ainsi que ces paysages dans des voyages intéressants
Gondelbahn Monde for ever !
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Gondelbahn Monde 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 356
  • Inscrit(e) : 15-juillet 13

Posté 02 avril 2017 - 21:32

Je vais également faire une refonte de ma vidéo mais en hiver ;)
(je vais conserver l'ancienne en été, pour des souvenirs de l'époque :D )

:)
Pourquoi j'aime filmer les remontées mécaniques ?
Cette passion est toute ma vie !
J'aime également conserver ce patrimoine ainsi que ces paysages dans des voyages intéressants
Gondelbahn Monde for ever !
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   Jubiproduction 

  • TSD4B des Jasseries
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 297
  • Inscrit(e) : 01-mars 14

Posté 02 avril 2017 - 21:48

Toujours un plaisir de lire tes reportages :)
Télésiège du Weissenstein
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   SnowLoup 

  • DMC du Pontillas
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 137
  • Inscrit(e) : 22-janvier 08

Posté 02 avril 2017 - 22:34

Merci pour ce beau reportage. Les dernières TCD de Giovanola sont bien représentées sur le site 😀
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   10sami52 

  • DMC des Grandes Platières
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 1 687
  • Inscrit(e) : 29-décembre 11

Posté 02 avril 2017 - 22:56

Merci pour vos retours. Ça me fait plaisir de voir que ce reportage vous plaît. :rolleyes:

Lors de mon deuxième jour de visite, il y a eu une petite compétition (slalom et slalom géant).
C'est alors que j'ai vu un petit détail au bord de la piste.

Image IPB

C'est une ancienne cabine utilisée, ce jour là, comme réserve de matériel. :)
Un fan de Giovanola et de la TCD4 Männlichenbahn
1

#9 L'utilisateur est hors-ligne   benbel 

  • TPH de l'Aiguille du Midi
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 4 031
  • Inscrit(e) : 28-décembre 13

Posté 03 avril 2017 - 18:35

Sami, félicitations et un grand merci pour ce reportage de très belle qualité qui donne une vue détaillée de cette installation, y compris sous ses aspects techniques. Merci aussi à Fael pour ses photos techniques et estivales.

Un petit détail au niveau des pylônes compression : tu indiques à 2 reprises (P5 et P0), l'existence d'un rail/sabot "sous lequel la pince roule pour limiter les secousses". C'est vrai que ceci permet un passage en douceur mais ce n'est qu'une conséquence. Si la rail existe, c'est d'abord parce que la configuration de la pince Giovanola ne permet pas un passage sous les galets compression. Lorsque les roulettes de la pince passent sous le rail, ceci provoque un déplacement du câble vers le bas de sorte qu'il n'est plus en contact avec les galets au passage de la pince.

Par ailleurs je remarque que l'entraînement de secours est plus "moderne" que celui d'Isenau alors que l'installation est plus ancienne. Il a probablement été modifié lors de la rénovation. Le moteur thermique entraîne ici une pompe hydraulique qui actionne un moteur hydraulique situé à l'entrée du réducteur principal (on voit très bien ce moteur sur une photo de Fael consacrée à la poulie motrice).
1

#10 L'utilisateur est hors-ligne   10sami52 

  • DMC des Grandes Platières
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 1 687
  • Inscrit(e) : 29-décembre 11

Posté 03 avril 2017 - 19:53

Merci pour ton commentaire Benbel. ;)

Voir le messagebenbel, le 03 avril 2017 - 18:35 , dit :

Un petit détail au niveau des pylônes compression : tu indiques à 2 reprises (P5 et P0), l'existence d'un rail/sabot "sous lequel la pince roule pour limiter les secousses". C'est vrai que ceci permet un passage en douceur mais ce n'est qu'une conséquence. Si la rail existe, c'est d'abord parce que la configuration de la pince Giovanola ne permet pas un passage sous les galets compression. Lorsque les roulettes de la pince passent sous le rail, ceci provoque un déplacement du câble vers le bas de sorte qu'il n'est plus en contact avec les galets au passage de la pince.


Ça a été rajouté dans le reportage (j'ai aussi enlevé la deuxième mention pour le P0, pour éviter de faire un doublon). ;)
Un fan de Giovanola et de la TCD4 Männlichenbahn
0

#11 L'utilisateur est hors-ligne   10sami52 

  • DMC des Grandes Platières
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 1 687
  • Inscrit(e) : 29-décembre 11

Posté 06 avril 2017 - 20:00

Je mets à disposition un fichier .zip contenant 4 photos pour utiliser une (ou plusieurs) comme fond d'écran. ;)

Cliquez Ici

Ce message a été modifié par 10sami52 - 06 avril 2017 - 22:37 .

Un fan de Giovanola et de la TCD4 Männlichenbahn
0

#12 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 355
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 06 avril 2017 - 20:26

Merci pour cet excellent reportage.

Petite question: comment fonctionne la détection de déraillement en rouge sur une des photos?

@benbel:
Quelle est la configuration de l'entraînement de secours/auxilaire (je ne me rappelle jamais de la différence formelle entre entraînement auxiliaire et entraînement de secours, c'est expliqué dans la réglementation suisse)?

Les anciens réducteurs de L. Kissling ont souvent une entrée auxiliaire pour l'entraînement par moteur Diesel. Dans certains cas on trouve une chaîne et un embrayage, dans d'autres un accouplement à fluide ou, plus couramment, un moteur hydraulique.

Perso je n'ai jamais compris pourquoi la réglementation n'imposait pas systématiquement un entraînement direct de la poulie motrice (ou le cas échéant d'une contre-poulie), avec désaccouplement en sortie de réducteur principal, ce qui permet d'évacuer même en cas de blocage du réducteur.
0

#13 L'utilisateur est hors-ligne   10sami52 

  • DMC des Grandes Platières
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 1 687
  • Inscrit(e) : 29-décembre 11

Posté 06 avril 2017 - 20:52

Voir le messageVelro, le 06 avril 2017 - 20:26 , dit :

Merci pour cet excellent reportage.

Petite question: comment fonctionne la détection de déraillement en rouge sur une des photos?

Merci Velro.

Je pense, à mon avis, que ce détecteur "Sulzberger" est construit comme un vérin et dès que le câble déraille, la tige intérieure se déplace et cela est détecté électriquement (changement de résistance, commutateur?). Mais je ne suis pas sûr, si quelqu'un avait plus d'info ce ne serait pas de refus. ;)

Dans ce sujet, on voit ce fameux détecteur sur la TC d'Isenau.

Ce message a été modifié par 10sami52 - 06 avril 2017 - 20:53 .

Un fan de Giovanola et de la TCD4 Männlichenbahn
0

#14 L'utilisateur est hors-ligne   Abr 

  • TCD4 de la Daille
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 558
  • Inscrit(e) : 01-janvier 16

Posté 06 avril 2017 - 21:19

Voir le messageVelro, le 06 avril 2017 - 20:26 , dit :

Merci pour cet excellent reportage.

Petite question: comment fonctionne la détection de déraillement en rouge sur une des photos?

@benbel:
Quelle est la configuration de l'entraînement de secours/auxilaire (je ne me rappelle jamais de la différence formelle entre entraînement auxiliaire et entraînement de secours, c'est expliqué dans la réglementation suisse)?

Les anciens réducteurs de L. Kissling ont souvent une entrée auxiliaire pour l'entraînement par moteur Diesel. Dans certains cas on trouve une chaîne et un embrayage, dans d'autres un accouplement à fluide ou, plus couramment, un moteur hydraulique.

Perso je n'ai jamais compris pourquoi la réglementation n'imposait pas systématiquement un entraînement direct de la poulie motrice (ou le cas échéant d'une contre-poulie), avec désaccouplement en sortie de réducteur principal, ce qui permet d'évacuer même en cas de blocage du réducteur.

Auxiliaire: indépendant du réducteur principal;
De secours: passe par le réducteur principal. :)
Toutes mes photos et citations sont soumises aux droits d'auteur.
0

#15 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 355
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 07 avril 2017 - 06:38

Merci pour ta réponse.

Je ne sais plus pourquoi, mais de mémoire ces deux définitions me semblaient beaucoup plus compliquées alors qu'elles sont en fait très simples.

J'ai toutefois remarqué que ce formalisme n'est toujours respecté à la lettre, on trouve aussi le terme "d'entraînement d'évacuation" mais j'ignore si c'est un nouveau terme introduit par les EN (le lexique multi-langues officiel du CEN en français est truffé de fautes d'orthographe mais je ne sais si dans versions plus récentes celles-ci ont été corrigées).


Extrait de (voir lien dans le sujet ad hoc pour télécharger les textes en PDF):

741.21.3 Ordonnance sur les exigences de sécurité des téléphériques à va-et-vient
(Ordonnance sur les téléphériques à va-et-vient) du 18 février 1988 (état: 07 mai 2004)

(Note perso: valable pour les RM suisses pré-CEN non soumises à d'autres réglementations nationales; la terminologie est similaire pour les autres types de RM mais je n'ai pas formellement vérifié les ordonnances correspondantes.)

7.3 Entraînement auxiliaire
Entraînement avec une source d'énergie propre, indépendant du réducteur de l'entraînement principal.

7.4 Entraînement de secours
Entraînement avec une source d'énergie propre, qui agit sur l'entraînement principal.

0

#16 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 355
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 07 avril 2017 - 06:48

Voir le message10sami52, le 06 avril 2017 - 20:52 , dit :

Merci Velro.

De rien. :)


Citation

Je pense, à mon avis, que ce détecteur "Sulzberger" est construit comme un vérin et dès que le câble déraille, la tige intérieure se déplace et cela est détecté électriquement (changement de résistance, commutateur?). Mais je ne suis pas sûr, si quelqu'un avait plus d'info ce ne serait pas de refus. ;)/>

Dans ce sujet, on voit ce fameux détecteur sur la TC d'Isenau.

Merci pour ta réponse. Je ne connais pas du tout ce type de détection, par contre vu les problèmes caractérisant les potentiomètres classiques (donc avec piste résistive genre carbone ou cermet) je pencherais plutôt pour une détection genre interrupteur, de plus l'évaluation des potentionmètres est en principe analogique ce qui me paraît peu probable.

Logiquement une réinitialisation avec intervention sur place est requise, mais je n'ai jamais vu ce système ou alors je n'y ai pas prêté attention; paradoxalement je me souviens de certains détails technique de grands TPH à va-et-vient que j'ai pu visiter étant enfant, par contre les TC, TS et TK j'y prêtais moins attention.
0

#17 L'utilisateur est hors-ligne   Gondelbahn Monde 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 356
  • Inscrit(e) : 15-juillet 13

Posté 09 avril 2017 - 17:01

Pour la concession en 2037, cela ne correspond pas à l'autorisation de circuler comme Velro explique la :

Pour rappel, d'un point de vue strictement administratif, la concession et l'autorisation d'exploiter sont distinctes même si les deux peuvent échoir simultanément.

La concession est en quelque sorte un droit conféré à l'exploitant d'offrir une prestation de transport alors que l'autorisation d'exploiter permet d'exploiter une RM avec des passagers.

745.1 Loi sur le transport de voyageurs (LTV) du 20 mars 2009 (état: 13 septembre 2016):
https://www.admin.ch...30000/745.1.pdf


743.01 Loi fédérale sur les installations à câbles transportant des personnes (Loi sur les installations à câbles, LICa) du 23 juin 2006 (état: 01 janvier 2016):
https://www.admin.ch...0000/743.01.pdf

Art. 17 al. 4
En règle générale, l'autorisation d’exploiter est octroyée jusqu'à l'échéance de la concession. La prolongation de la concession implique celle de l'autorisation, sous réserve du devoir de diligence visé à l'art. 18.
-----------------------------------------------------------------------------------------------

Et deux autres points sont aussi à voir :

La fin de l'autorisation des pinces en 2025, comme pour les autres remontées à pince Giovanola.

Et le problème des stations en basses et moyennes altitudes par rapport au réchauffement, le manque de neige ces dernières années menacent quand même un peu les petites stations du Pays du St-Bernard comme ici les Marécottes ...
Pourquoi j'aime filmer les remontées mécaniques ?
Cette passion est toute ma vie !
J'aime également conserver ce patrimoine ainsi que ces paysages dans des voyages intéressants
Gondelbahn Monde for ever !
0

#18 L'utilisateur est hors-ligne   10sami52 

  • DMC des Grandes Platières
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 1 687
  • Inscrit(e) : 29-décembre 11

Posté 09 avril 2017 - 17:15

Ça été modifié. ;)

Citation

Cette télécabine, principal point d'accès au domaine, est l’une des dernières télécabines du constructeur Giovanola encore en activité sur sol helvétique.
Elle sera peut-être la dernière : bien que sa concession ne vient à échéance qu'en 2037, il est fort probable que son autorisation d'exploitation expirera en 2025, année à partir de laquelle l'OFT ne devrait plus autoriser le transport de passagers avec des véhicules munis de pinces Giovanola. Comme de plus la société TéléMarécottes a dégagé des résultats assez décevants ces dernières années suite aux problèmes d'enneigement, ceci ne lui permet pas de dégager à court terme les fonds nécessaires au remplacement de l'installation, ce qui devrait laisser encore du temps pour admirer le dernier témoin d’une époque révolue.


J'espère que c'est mieux comme ça. :)

Ce message a été modifié par 10sami52 - 12 avril 2017 - 08:26 .

Un fan de Giovanola et de la TCD4 Männlichenbahn
0

#19 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 355
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 12 avril 2017 - 00:51

Pour ce qui est des modifications de ces anciennes RM, il est parfaitement compréhensible que Garaventa / Doppelmayr soit réticent et émette certaines réserves. Il n'est pas si évident d'effectuer une analyse probabiliste de risque surtout avec un système de base très ancien qui n'a ni été conçu ni testé selon les normes actuelles (et qui serait de plus impossible à faire approuver avec la réglementation actuelle).

Je suis d'ailleurs même surpris qu'un constructeur entre en matière pour réaliser des modifications autres que marginales: si par malheur un incident grave devait malgré tout survenir, en pratique cela aurait un impact d'image négatif. Pour ma part, si j'étais constructeur de RM, je ne me risquerais pas à modifier de manière conséquente des anciennes RM, et de sucroît de fabrication tierce, qui ne peuvent plus être remises suffisamment en conformité avec les normes actuelles.

Je précise que cette remarque n'est pas spécifique au cas discuté, je ne connais pas le détail des analyses de sécurité pour la RM en question. Autant je considère que certains anciens minuscules TPH à va-et-vient (max. 5 personnes) ne nécessiteraient pas de remplacement, pour les RM débrayables cela me paraît beaucoup plus délicat.

Ce message a été modifié par Velro - 12 avril 2017 - 00:56 .

0

#20 L'utilisateur est hors-ligne   David Winter 

  • TSF1 Proctor Mountain
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 100
  • Inscrit(e) : 18-novembre 18

Posté 26 mai 2019 - 12:12

Pour ceux que ça intéresse, une vidéo du TSF de la Creusaz (et du TKE2 un peu plus loin) à l'occasion de l'inauguration du restaurant.
C'est ici sur le site des collections audiovisuelles du Valais...
Verbier: des vacances inoubliables depuis 4 générations (et depuis 1975 pour ma part).
*** WANTED *** : télécabine de l'ancien TCD2 Médran 1 (1950-1984) + une CWA Nova 4 "hexagonale" (Médran 2, Attelas 2 ou Savoleyres).
0

  • 2 Pages +
  • 1
  • 2
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)