Forums Remontées Mécaniques: TSF2 Crête Blanche - Manigod (Les Aravis) - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

  • 3 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

TSF2 Crête Blanche - Manigod (Les Aravis) Poma - 1981

#1 L'utilisateur est hors-ligne   GPS-74 

  • TCD12 du Prorel
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 779
  • Inscrit(e) : 06-juin 08

Posté 19 juillet 2010 - 23:49

Je vous présente un reportage sur le télésiège à pinces fixe de la Crête Blanche à Manigod dans le massif des Aravis.

Manigod est une station de sport d’hiver située en Haute-Savoie. Avec les stations de la Clusaz, du Grand-Bornand et de Saint-Jean-de-Sixt, elle forme le massif des Aravis.
La commune se compose de deux grandes zones habitables :
  • le centre du village de Manigod : situé au dessus de Thônes, il est le centre administratif de la commune.
  • les cols de la Croix-Fry et de Merdassier : ces deux cols situés de chaque côté de la Tête de Cabeau (1680m) concentrent la majorité des activités
    touristiques notamment avec le ski alpin dont le domaine skiable occupe depuis la fin des années 60/début des années 70 la Tête de Cabeau et l’Etale.

Actuellement, le domaine skiable s'étend de 1430m à 1810m et comporte une vingtaine de remontées mécaniques pour 25 kilomètres de pistes réparties sur deux secteurs : la Croix-Fry et Merdassier/Etale.

N'hésitez pas à consulter avec ce reportage la description de la station de Manigod.


Image IPB

Au sommaire :
  • La Crête Blanche : un accès vers le second sommet de la Croix-Fry
  • Un télésiège très particulier
  • La gare aval
  • La ligne
  • La gare amont
  • Clôture et remerciements



La Crête Blanche : un accès vers le second sommet de la Croix-Fry

Vers la fin des années 60, le secteur de la Croix-Fry commença à être équipé de ces premiers appareils avec notamment les téléskis du Grand-Crêt (1968) et de la Tête de Cabeau (1969). Ce dernier fut rapidement doublé en 1972, soit l'année suivant la création du secteur de Merdassier. Les téléskis de la Tête de Cabeau partent en contrebas du col de la Croix-Fry pour monter jusqu'au sommet de la Tête de Cabeau.

Dans les années qui suivirent, alors que Merdassier se développait, la Croix-Fry ne réalisa aucun investissement. Ce ne sera qu'en 1981 qu'un nouvel appareil verra le jour et non les moindres puisqu'il s'agit du premier télésiège de la station de Manigod. Ce télésiège de la Crête Blanche part à proximité des téléskis de la Tête de Cabeau mais monte sur un second point d'altitude de la Tête de Cabeau dont il fut le premier accès, le téléski du Grand-Crêt étant plus court qu'aujourd'hui. Il permit également une nouvelle liaison avec le secteur de Merdassier et servit de vitrine à la station tout entière ne comprenant que des téléskis.

Par la suite, un nouveau télésiège initialement implanté à la Clusaz fut déplacé en 1985 à la Croix-Fry pour traverser la route du col. Ceci contribua à l'augmentation de la fréquentation du secteur, désormais relié entièrement à la Clusaz. Face à cette croissance qui entraina une saturation quotidienne du télésiège de la Crête Blanche, le téléski du Grand Crêt fut rallongé en 2007 pour atteindre désormais l'arrivée du télésiège de la Crête Blanche, permettant de seconder ce dernier dans son rôle.

Malgré la saturation régulière de ce télésiège, il n'y a pas de projet de remplacement de cet appareil incontournable en skiant à la Croix-Fry.


Situation du télésiège sur le plan des pistes :

Image IPB

Par sa position sur le secteur, le télésiège de la Crête Blanche dessert de nombreuses pistes. Il y a tout d'abord les pistes retournant au départ de l'installation et des téléskis voisins : la Marmotte, les Polailles ainsi que les Myrtilles. Ces pistes offre une belle diversité de relief durant la descente. Ensuite, il y a les pistes descendant au départ du téléski du Grand-Crêt : les Bois, qui est une piste zigzagante en forêt comme son nom l'indique, et celle des Vrailles très utilisée pour les compétitions. Enfin, il dessert également la piste de la Fouine qui est l'une des deux traversées de liaison vers le secteur de Merdassier.



Un télésiège très particulier

Le télésiège de la Crête Blanche fut donc réalisé durant l'été 1981. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, c'est l'entreprise Montagner qui a été retenu pour réaliser cette installation qui possède bien des particularités. Il faut d'ores et déjà savoir que cette réalisation fut l'unique télésiège construit par Montagner, spécialisé à l'époque dans les téléskis (il a d'ailleurs fourni la quasi-totalité des téléskis de Manigod). Montagner a donc, puisqu'il tentait de se lancer dans les télésièges, reprit les éléments du constructeur Pomagalski pour construire cet appareil, d'où la confusion sur le constructeur de cet appareil ressemblant plus à un appareil Poma qu'à autre chose.

Le télésiège de la Crête Blanche possède une gare "Delta", typique de chez Pomagalski. A l'origine, la tension s'effectuait en gare amont, donc la gare Delta était motrice fixe. Sa ligne est également équipé de pylônes non pas tubulaire mais triangulaire à base rectangulaire. Vous pourrez vous rendre compte de cette particularité dans la partie consacrée à la ligne de cet appareil. La gare amont était à sa construction une gare retour tension qui fut changé en 2006 pour une simple poulie de retour fixe provenant du télésiège de Chaux Fleurie à Avoriaz. Celà a impliqué la transformation de la gare Delta en gare motrice-tension par l'ajout notamment de deux vérins. A l'occasion de cette grande rénovation de 2006, le tapis d'embarquement absent à l'origine fut rajouté et les portillons furent changés.

Le télésiège de la Crête Blanche est l'une des installations exploité pour le ski nocturne.

Il possède actuellement un débit insuffisant sur l'ensemble de la saison. Il n'est en effet pas rare de faire la queue pendant plusieurs minutes au départ de cet appareil.



Les caractéristiques actuelles du télésiège de la Crête Blanche :

Caractéristiques administratives :
  • Nom de l'installation : la Crête Blanche
  • Type d'appareil : télésiège à pinces fixes
  • Secteur : la Croix-Fry
  • Commune : Manigod
  • Exploitant : Manigod Labellemontagne
  • Ouverture : 9H00
  • Fermeture : 16H45
  • Saison d'exploitation : hiver
  • Constructeur : Montagner (matériel provenant en grande partie de chez Pomagalski)
  • Année de construction : 1981

Caractéristiques géométriques :
  • Altitude de la gare aval : 1450 m
  • Altitude de la gare amont : 1650 m
  • Longueur : 850 m
  • Dénivelée : 200 m
  • Pente moyenne : 26%
  • Pente maximale : 47%

Caractéristiques techniques :
  • Emplacement de la station motrice : aval
  • Type de gare motrice : gare Delta à 7 vitres
  • Emplacement de la station de tension : aval
  • Type de tension : hydraulique
  • Nombre de vérins : 2
  • Aide à l'embarquement : tapis d'embarquement
  • Capacité des sièges : 2 personnes
  • Nombres de sièges : 82
  • Type de sièges : sièges "Goutte d'eau"
  • Dispositif d'accouplement : pinces fixe

Caractéristiques de la ligne et d'exploitation :
  • Nombre de pylônes : 7
  • Nombre de virages : 0
  • Sens de montée : gauche
  • Vitesse en ligne : 2.5 m/s
  • Temps de montée : 5mn 40s
  • Débit : 900 p/h



La gare aval

La gare est située au col de la Croix-Fry, à 1450 mètres d'altitude. A côté de cette gare se trouve également le départ des téléskis de la Tête de Cabeau 1 & 2 tandis que les téléskis des Rhodos et des Rosières sont situés non loin en amont du télésiège de la Crête Blanche. C'est dans cette gare Delta que se trouve depuis 2006 la partie motrice-tension du télésiège. On notera également qu'elle ne possède pas les habituelles compressions de sortie de gare intégrées à la structure et ce depuis sa construction. C'est un pylône portique placé à quelques mètres de la gare qui assure ce rôle.

Situation du télésiège au col de la Croix-Fry :
Image IPB

Le télésiège de la Crête Blanche, entouré des téléskis de la Tête de Cabeau et des Rhodos avec le col de la Croix-Fry en arrière plan :
Image IPB

Vues sur la gare :
Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

A l'embarquement :
Image IPB

La poulie motrice encagée. On distingue également à droite l'un des deux vérins assurant la tension du câble :
Image IPB



La ligne

La ligne de cet appareil est assez courte puisqu'elle ne fait que 850 m de long. Elle a une particularité et non les moindres : celle de posséder des pylônes aux fûts triangulaires de base rectangulaires. D'autres télésièges Poma en ont possédés, ce sont les télésièges biplaces de l'Eclose et des Romains à l'Alpe d'Huez. Toutefois, pour ces deux appareils, les pylônes ont été récupérés sur des appareils du constructeur Transtélé. Il se peut donc que le télésiège de la Crête Blanche utilise également des pylônes récupérés sur un autre appareil de ce constructeur.

En sortie de gare, on commence par une petite montée jusqu'au pylône 2 où la ligne se radoucie légèrement. Au pylône suivant, la pente redevient plus forte pour poursuivre sa route et se rétablir tranquillement jusqu'à l'arrivée. On notera qu'une partie du début de la ligne est parallèle au téléski des Rhodos, qui dessert la partie basse des pistes du secteur.

La ligne compte 7 pylônes numérotés de 1 à 7. Dans l'ordre de la montée, cela donne :
  • P1 : 12C/12C
  • P2 : 4S/4S
  • P3 : 2C4S2C/2C4S2C
  • P4 : 6S/4S
  • P5 : 6S/4S
  • P6 : 6S/4S
  • P7 : 6S/6S


Vues sur la ligne :

Vue aérienne de la ligne avec l'emplacement des pylônes :
Image IPB

La gare aval et les deux premiers pylônes :
Image IPB

La quasi-totalité de la ligne vue du départ de l'installation :
Image IPB

Vue sur la ligne depuis la piste des Myrtilles :
Image IPB

La ligne du télésiège de la Crête Blanche avec celle du téléski des Rhodos juste derrière :
Image IPB

La ligne avec l'arrivée du téléski des Rhodos :
Image IPB

Image IPB

Le haut de la ligne depuis la piste de la Marmotte :
Image IPB

Et depuis celle des Myrtilles :
Image IPB

La ligne avec le col de la Croix-Fry au fond :
Image IPB

La fin de la ligne et l'arrivée à proximité du téléski du Grand-Crêt :
Image IPB

Vue depuis l'arrivée du télésiège :
Image IPB

Pylône 1 :
Image IPB

Portée entre les pylônes 1 et 2 avec le départ du téléski des Rhodos à gauche :
Image IPB

Pylône 2 :
Image IPB

L'un des 82 sièges du type "Goutte d'eau" à deux places avec assises rembourrées :
Image IPB

Pylône 3, seul support/compression de la ligne :
Image IPB

Pylône 4 :
Image IPB

Portée entre les pylônes 4 et 5 avec le croisement de la piste des Gentianes :
Image IPB

Pylône 5, on se rapproche de l'arrivée :
Image IPB

Pylône 6 vue de face :
Image IPB

Et de profil :
Image IPB

Portée entre les pylônes 6 et 7 avec la piste des Myrtilles à gauche et celle de la Marmotte à droite :
Image IPB

Pylône 7, le dernier de la ligne :
Image IPB



La gare amont

La gare amont est située à 1650 mètres d'altitude sur la Tête de Cabeau. A la construction du télésiège, il s'agissait d'une gare retour tension par poulie flottante. Le débarquement s'effectuait sur une estacade en bois placé avant la poulie. On notera que ce type de débarquement et de système de tension choisi par Montagner en 1981 ne se faisait plus sur les télésièges à pinces fixes Pomagalski depuis le milieu des années 70 !
Ce débarquement, sauvage et dangereux fut finalement remplacé en 2006 par une butte en terre sur lequel est placé une simple poulie de retour fixe, permettant une facilité accrue pour quitter l'appareil et agrandissant la plate-forme autrefois encombré par l'imposante gare. Ceci est d'autant plus vrai qu'en 2007, le téléski du Grand-Crêt fut rallongé pour atteindre le sommet de la Crête Blanche, cohabitant ainsi avec le télésiège.

Le pylône 7 et la gare amont :
Image IPB

Les gares du télésiège de la Crête Blanche (à gauche) et du téléski du Grand-Crêt (à droite) :
Image IPB

Image IPB

Vue sur la gare :
Image IPB



Clôture et remerciements

Cet appareil reflétant l'image de la Croix-Fry dessert de très nombreuses pistes par sa situation. Même si il est constamment surchargé, il n'y a à ce jour aucun projet de remplacement du seul télésiège construit par Montagner... Il est ainsi souhaitable que le futur télésiège de la Tête de Cabeau puisse créer une alternative à ce télésiège pour éviter une aggravation de la situation.

Je remercie toutes les personnes qui, par leur intervention, ont pu contribuer à revenir sur des points historiques qui font qu'au lieu d'avoir un appareil pour le moins assez typique, nous sommes en présence d'un télésiège unique au monde...

Ce message a été modifié par GPS-74 - 07 avril 2020 - 21:23 .

www.ski-aravis.com : Le site non officiel du domaine skiable des Aravis regroupant les stations de la Clusaz, le Grand-Bornand, Manigod et Saint-Jean-de-Sixt en Haute-Savoie (74).
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   GPS-74 

  • TCD12 du Prorel
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 779
  • Inscrit(e) : 06-juin 08

Posté 19 juillet 2010 - 23:50

N'hésitez pas à poster vos commentaires, remarques,...

Si vous connaissez un autre télésiège Poma possédant ce type de pylône, n’hésitez pas à l’indiquer car je serais curieux de savoir quels sont-ils…

Ce reportage est en double sur mon site par ici.

Ce message a été modifié par GPS-74 - 19 juillet 2010 - 23:51 .

www.ski-aravis.com : Le site non officiel du domaine skiable des Aravis regroupant les stations de la Clusaz, le Grand-Bornand, Manigod et Saint-Jean-de-Sixt en Haute-Savoie (74).
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Guigui74 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 8 601
  • Inscrit(e) : 27-juillet 06

Posté 20 juillet 2010 - 00:31

Sympathique petit appareil auquel ton reportage rend bien justice.
Comme tu l'as dit,outre ses pylônes de section quadrangulaires de type "Alpe d'Huez", il ne possède pas de compressions en sortie de gare aval ce qui est relativement peu courant sur une gare Delta!

Ce message a été modifié par chin@ill - 20 juillet 2010 - 00:32 .

In Ropeways I Trust
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   vercors 

  • TSD6B du Diable
  • Groupe : Membres
  • Messages : 363
  • Inscrit(e) : 22-mars 07

Posté 20 juillet 2010 - 08:35

Voir le messageGPS-74, le 19 07 2010, 23:50, dit :

N'hésitez pas à poster vos commentaires, remarques,...

Si vous connaissez un autre télésiège Poma possédant ce type de pylône, n’hésitez pas à l’indiquer car je serais curieux de savoir quels sont-ils…

Ce reportage est en double sur mon site par ici.

en effet, voila un sympathique petit ts comme on en fait plus! helas!!!
pour info, est ce manigod qui avait quelques probleme avec la clusaz?une année la domaine a été retiré du forfait de la clusaz, est ce que le probleme est resolu?
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   benj 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 3 005
  • Inscrit(e) : 27-octobre 05

Posté 20 juillet 2010 - 09:41

Voir le messageGPS-74, le 19 07 2010, 23:50, dit :

Si vous connaissez un autre télésiège Poma possédant ce type de pylône, n’hésitez pas à l’indiquer car je serais curieux de savoir quels sont-ils…

Il n'y en a eu probablement que 2 autres : le TSF2 de l'Eclose et le TSF2 Romains tous les deux à l'Alpe d'Huez.
Cependant il est tout à fait clair qu'il ne s'agit pas de pylônes Poma car les pylônes de ces deux télésièges provenaient d'un TSF2 Transtélé datant de 1975. De plus, les pylônes caissonnés Poma ne ressemblaient pas vraiment à ceux-là, ils n'étaient pas évasés et ils étaient équipés de deux "jambes" pour la liaison au sol. On retrouve des pylônes identiques sur le TCP Télécentre.
Il ne fait donc aucun doute qu'il s'agisse de pylônes de récupération sur le TSF2 Crête Blanche, d'un appareil Transtélé (ou de Doppelmayr directement).

Ce message a été modifié par benj - 20 juillet 2010 - 13:42 .

0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   Le_Pailly 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 349
  • Inscrit(e) : 09-février 08

Posté 20 juillet 2010 - 11:39

Reportage très agréable à lire ;)
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Allosisola2009 

  • FUN de Peclet
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 328
  • Inscrit(e) : 26-octobre 09

Posté 20 juillet 2010 - 11:45

Merci pour ce reportage, superbe comme d'habitude ;)
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   RandSki  

  • TSD8 des Tommeuses
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 416
  • Inscrit(e) : 14-novembre 09

Posté 20 juillet 2010 - 11:50

Merci pour ce beau reportage ;)
En effet,il est très agréable a lire.
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   TelemixMan 

  • TK Hörnli
  • Groupe : Membres
  • Messages : 91
  • Inscrit(e) : 19-août 08

Posté 20 juillet 2010 - 12:52

Voir le messagevercors, le 20 07 2010, 08:35, dit :

Voir le messageGPS-74, le 19 07 2010, 23:50, dit :

N'hésitez pas à poster vos commentaires, remarques,...

Si vous connaissez un autre télésiège Poma possédant ce type de pylône, n’hésitez pas à l’indiquer car je serais curieux de savoir quels sont-ils…

Ce reportage est en double sur mon site par ici.

en effet, voila un sympathique petit ts comme on en fait plus! helas!!!
pour info, est ce manigod qui avait quelques probleme avec la clusaz?une année la domaine a été retiré du forfait de la clusaz, est ce que le probleme est resolu?



Oui c'est bien La croix fry qui avait eu un probleme avec la clusaz.
en effet, ils avaient été retirés des forfaits pour une saison.
desormais, ils y a eu un accord et ils sont a nouveau dans les forfaits.
0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   dj_jean_jean 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 5 335
  • Inscrit(e) : 29-janvier 06

Posté 20 juillet 2010 - 17:20

étonnant qu'avec le tapis roulant d'embarquement il soit limité à 2.5m/s. La vitesse limite sans tapis pour les TSF2 est de 2,50m/s et 2,70m/s avec tapis.

Il est donc étonnant de voir une telle installation si c'est pour conserver la vitesse maximum traditionnel ...
0

#11 L'utilisateur est hors-ligne   j'ib 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 5 673
  • Inscrit(e) : 26-juin 09

Posté 20 juillet 2010 - 19:24

Merci pour ce reportage !! Je me rappelle de mes vacances en Avril, 1 semaine à la Clusaz que se télésiège n'est pas très confortable.
Comme vous dites tous il est en effet très agréable à lire !! ;)

:)
Vive le ski et les Rm's !! :)
0

#12 L'utilisateur est hors-ligne   GPS-74 

  • TCD12 du Prorel
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 779
  • Inscrit(e) : 06-juin 08

Posté 20 juillet 2010 - 22:55

Merci à tous pour vos commentaires !

Voir le messagebenj, le 20 07 2010, 09:41, dit :

Voir le messageGPS-74, le 19 07 2010, 23:50, dit :

Si vous connaissez un autre télésiège Poma possédant ce type de pylône, n’hésitez pas à l’indiquer car je serais curieux de savoir quels sont-ils…

Il n'y en a eu probablement que 2 autres : le TSF2 de l'Eclose et le TSF2 Romains tous les deux à l'Alpe d'Huez.
Cependant il est tout à fait clair qu'il ne s'agit pas de pylônes Poma car les pylônes de ces deux télésièges provenaient d'un TSF2 Transtélé datant de 1975. De plus, les pylônes caissonnés Poma ne ressemblaient pas vraiment à ceux-là, ils n'étaient pas évasés et ils étaient équipés de deux "jambes" pour la liaison au sol. On retrouve des pylônes identiques sur le TCP Télécentre.
Il ne fait donc aucun doute qu'il s'agisse de pylônes de récupération sur le TSF2 Crête Blanche, d'un appareil Transtélé (ou de Doppelmayr directement).

Je connaissais ces pylônes sur le télécentre mais du fait qu'ils ne ressemblent guère à ceux de Crête Blanche à cause des jambes, je ne l'ai pas marqué. Par contre, j'avais oublié que l'Alpe d'Huez possédait deux télésièges avec ce type de pylônes provenant d'appareils Transtélé. Si il n'existe aucun autre appareil Poma possédant ce type de pylône, il se pourrai donc que ceux de la Crête Blanche proviennent également d'un appareil Transtélé. C'est d'ailleurs pour cela que j'avais posé la question car j'avais un doute si Poma avait tenté de se lancer dans la production de ces pylônes (sans les jambes). J'ai modifié le reportage en conséquence en attendant d'avoir peu être plus d'informations sur la provenance de ces fameux pylônes rectangulaires...


Voir le messagedj_jean_jean, le 20 07 2010, 17:20, dit :

étonnant qu'avec le tapis roulant d'embarquement il soit limité à 2.5m/s. La vitesse limite sans tapis pour les TSF2 est de 2,50m/s et 2,70m/s avec tapis.

Il est donc étonnant de voir une telle installation si c'est pour conserver la vitesse maximum traditionnel ...

En effet, après deux semaines d’absence de chez moi, j’avais complètement oublié de penser à indiquer que le tapis n’est pas d’origine contrairement à la vitesse... Après, je connais de nombreux télésiège exploité à 2.5 m/s avec tapis, même construits récemment. Ici, la longueur modeste de l’appareil fait que de toute manière, 2.5 m/s est suffisant pour garder un temps de montée réduit.
J'ai rajouté au reportage les infos concernant le tapis.


Voir le messagej'ib, le 20 07 2010, 19:24, dit :

Merci pour ce reportage !! Je me rappelle de mes vacances en Avril, 1 semaine à la Clusaz que se télésiège n'est pas très confortable.

Crête Blanche ? Inconfortable ?? Car avec un tapis permettant d'amortir le départ + les assises rembourrées, c'est presque du luxe ! Je pense que tu dois confondre avec ceci : TSF2 Croix-Fry
Là je suis d'accord que la Croix-Fry est particulièrement inconfortable...


Egalement pour l'information : le TSF2 Crête Blanche passe cette année sa visite à 30 ans.
www.ski-aravis.com : Le site non officiel du domaine skiable des Aravis regroupant les stations de la Clusaz, le Grand-Bornand, Manigod et Saint-Jean-de-Sixt en Haute-Savoie (74).
0

#13 L'utilisateur est hors-ligne   dj_jean_jean 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 5 335
  • Inscrit(e) : 29-janvier 06

Posté 20 juillet 2010 - 23:24

2,50m/s étant la vitesse maximum d'exploitation sans tapis il est alors normal qu'il soit limité à cette vitesse.
Pour les autres appareils la vitesse maximum avec tapis est de 2,50m/s pour les siège 3 et 4 places. Seul les sièges 2 places avec tapis peuvent être exploité à 2,70m/s, ce qui est très rapide.
0

#14 L'utilisateur est hors-ligne   Guigui74 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 8 601
  • Inscrit(e) : 27-juillet 06

Posté 20 juillet 2010 - 23:29

Voir le messagebenj, le 20 07 2010, 09:41, dit :

Il ne fait donc aucun doute qu'il s'agisse de pylônes de récupération sur le TSF2 Crête Blanche, d'un appareil Transtélé (ou de Doppelmayr directement).

J'avoue que je n'avais pas envisagé ce scénario, qui est d'autant plus crédible que la Croix Fry s'est souvent illustrée par sa capacité à recycler des éléments dans de nouvelles installations, j'en veux pour preuve les TKDs +/- hybrides :MM: :Poma: des Rhodos et du Grand Crêt sans parler de l'autre TSF2, celui de la Croix Fry, récupéré lui aussi et qui est en ce moment même rénové avec des éléments de récupération!
Car récupérer des fûts :Doppel: pour monter des têtes :Poma: impose d'adapter lesdits fûts: est-ce faisable pour moins cher que des fûts neufs tout en présentant des garanties de sécurité suffisantes, sachant qu'elles sont particulièrement draconiennes pour les téléportés?
Par ailleurs, cette Delta sans balanciers intégrés m'interpelle elle aussi : cette configuration n'aurait-elle pas par hasard été adoptée lors de l'installation du tapis afin d'en faciliter l'usage en faisant une pente de câble plus constante?
Du boulot en perspective pour l'ami GPS-74!

Ce message a été modifié par Guigui74 - 23 avril 2017 - 19:53 .

In Ropeways I Trust
0

#15 L'utilisateur est hors-ligne   Toto 

  • TK du Torret
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 69
  • Inscrit(e) : 14-août 06

Posté 21 juillet 2010 - 02:16

La configuration de la gare amont a été modifiée. Initialement, le débarquement s'effectuait sur une bosse juste après le dernier pylône (il me semble même qu'il y avait une plateforme en bois), les skieurs étant amenés à quitter cette zone par gravité. Puis les sièges continuaient vers la poulie retour, après avoir pris de la hauteur.

Je me demande comment le perchman à l'arrivée procédait lorsqu'un skieur oubliait de descendre (je suppose qu'une marche arrière n'étant pas envisageable, ça ne devait pas être toujours simple à gérer). La seule fois où j'aurais pu voir cela se produire, le perchman n'a pas eu le temps de réagir, la skieuse a sauté ("nan nan, c'est bon !"), de quelques mètres de haut tout de même, mais sans dommage... ;)
0

#16 L'utilisateur est hors-ligne   benj 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 3 005
  • Inscrit(e) : 27-octobre 05

Posté 21 juillet 2010 - 08:28

Voir le messagechin@ill, le 20 07 2010, 23:29, dit :

J'avoue que je n'avais pas envisagé ce scénario, qui est d'autant plus crédible que la Croix Fry s'est souvent illustrée par sa capacité à recycler des éléments dans de nouvelles installations

La vraie question est de savoir où ces fûts ont été récupérés.
Les TSF Transtélé n'étaient pas très courants : le premier installé datait de 1971, les derniers l'ont été en 1975, et il me semble qu'aucun d'entre eux n'avait été démonté jusqu'en 1981.
Le seul événement coïncidant avec cette date serait la disparition de ce constructeur qui aurait construit son dernier appareil en 1982 et qui pourrait avoir permis à Montaz-Mautino de construire un TKE2 surprenant en 1983.
Connaître les origines de la disparition, semble-t-il brutale, de Transtélé pourrait certainement aider à comprendre. Car imaginer l'import de pièces Doppelmayr par un autre constructeur que Transtélé est inenvisageable, surtout venant de Poma.
Reste aussi la possibilité de l'acquisition d'un appareil Doppel d'occasion venant de l'étranger.

Voir le messagechin@ill, le 20 07 2010, 23:29, dit :

Par ailleurs, cette Delta sans balanciers intégrés m'interpelle elle aussi : cette configuration n'aurait-elle pas par hasard été adoptée lors de l'installation du tapis afin d'en faciliter l'usage en faisant une pente de câble plus constante?

Existe-t-il d'autres exemples de TSF à gare Delta équipée de tapis ?

Ce message a été modifié par benj - 21 juillet 2010 - 10:35 .

0

#17 L'utilisateur est hors-ligne   dj_jean_jean 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 5 335
  • Inscrit(e) : 29-janvier 06

Posté 21 juillet 2010 - 08:33

Voir le messagebenj, le 21 07 2010, 08:28, dit :

Voir le messagechin@ill, le 20 07 2010, 23:29, dit :

J'avoue que je n'avais pas envisagé ce scénario, qui est d'autant plus crédible que la Croix Fry s'est souvent illustrée par sa capacité à recycler des éléments dans de nouvelles installations
Car récupérer des fûts Image IPB pour monter des têtes ;) impose d'adapter lesdits fûts: est-ce faisable pour moins cher que des fûts neufs tout en présentant des garanties de sécurité suffisantes, sachant qu'elles sont particulièrement draconiennes pour les téléportés?
Par ailleurs, cette Delta sans balanciers intégrés m'interpelle elle aussi : cette configuration n'aurait-elle pas par hasard été adoptée lors de l'installation du tapis afin d'en faciliter l'usage en faisant une pente de câble plus constante?
Du boulot en perspective pour l'ami GPS-74!

La vraie question est de savoir où ces fûts ont été récupérés.
Les TSF Transtélé n'étaient pas très courants : le premier installé datait de 1971, les derniers l'ont été en 1975, et il me semble qu'aucun d'entre eux n'avait été démonté jusqu'en 1981.
Le seul événement coïncidant avec cette date serait la disparition de ce constructeur qui aurait construit son dernier appareil en 1982 et qui pourrait avoir permis à Montaz-Mautino de construire un TKE2 surprenant en 1983.
Connaître les origines de la disparition, semble-t-il brutale, de Transtélé pourrait certainement aidé à comprendre. Car imaginer l'import de pièces Doppelmayr par un autre constructeur que Transtélé est inenvisageable, surtout venant de Poma.
Reste aussi la possibilité de l'acquisition d'un appareil Doppel d'occasion venant de l'étranger.

Ou alors rachat des stock de Transtélé par Poma ?
0

#18 L'utilisateur est hors-ligne   fufu 

  • FUN des Marmottes III
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 596
  • Inscrit(e) : 21-septembre 05

Posté 28 juillet 2010 - 21:24

Réponses en vrac... :)

Concernant le constructeur : Le TSF2 Crête Blanche est bel et bien conçu avec du matériel Poma (en dehors des fûts, à vérifier...) mais le constructeur est Montagner, qui s'est donc très largement approvisionné chez Pomagalski (Et donc peut-être ailleurs pour les fûts).

Pourquoi 2,5m/s malgré le tapis ? A cause de l'aire d'arrivée. D'après la réglementation, il est autorisé de rouler à 2,7m/s sauf si le débarquement se fait sous la poulie retour. Il aurait donc fallu renvoyer la poulie assez loin sur la butte et terrasser de telle manière à ce que les clients débarquent sous le siège qui leur passera donc au dessus de la tête. Cette solution était techniquement et économiquement difficilement envisageable, le TSF2 a donc été maintenu à 2,5m/s. Dans la pratique, il roule à 2,3m/s la plupart du temps, c'est la vitesse ou l'on mesure le meilleur ratio débit/confort/nb d'arrêts...
L'intérêt du tapis n'est pas seulement d'augmenter la vitesse, il fiabilise l'embarquement et diminue le nombre d'arrêts (Et bien sur, augmentation du confort ;))

Le P1 (portique) a toujours été ainsi, la poutre transversale à l'avant de la gare n'a jamais accueilli de balanciers compression, même avant le tapis :P

voili voilou
0

#19 L'utilisateur est hors-ligne   l'alexois 

  • DMC du Pontillas
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 1 194
  • Inscrit(e) : 10-mars 08

Posté 28 juillet 2010 - 21:42

Bonjour !

Voir le messageToto, le 21 07 2010, 02:16, dit :

La configuration de la gare amont a été modifiée. Initialement, le débarquement s'effectuait sur une bosse juste après le dernier pylône (il me semble même qu'il y avait une plateforme en bois), les skieurs étant amenés à quitter cette zone par gravité. Puis les sièges continuaient vers la poulie retour, après avoir pris de la hauteur.

Je me demande comment le perchman à l'arrivée procédait lorsqu'un skieur oubliait de descendre (je suppose qu'une marche arrière n'étant pas envisageable, ça ne devait pas être toujours simple à gérer). La seule fois où j'aurais pu voir cela se produire, le perchman n'a pas eu le temps de réagir, la skieuse a sauté ("nan nan, c'est bon !"), de quelques mètres de haut tout de même, mais sans dommage... :)


Oui, il y avait bien une aire d'arrivée dite de "piste d'atterissage" comme dirait GPS-74.
Aprés la barre d'arret, il y avait une butte de terre pour permettre aux gens de descendre sans sauter.
Alex, entre lac et montagne !

Le Reblochon, meilleur fromage au monde !

Heureux titulaire d'un BTS !
0

#20 L'utilisateur est hors-ligne   nicoco@742000 

  • TSD4B des Jasseries
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 281
  • Inscrit(e) : 02-décembre 12

Posté 07 août 2013 - 15:02

suis passée devant en vélo et j'ai vue qu'il change les sièges.

Image IPB
hum hum

ma chaine you tube :[url="https://www.youtube.com/channel/UCbC7iEBYGr3Lw3mxhp72DhA/videos"]liker obligatoire[/url]
0

  • 3 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)