Forums Remontées Mécaniques: TKD du Névé - La Clusaz (Les Aravis) - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

  • 2 Pages +
  • 1
  • 2
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

TKD du Névé - La Clusaz (Les Aravis) Montagner - 1975

#1 L'utilisateur est hors-ligne   GPS-74 

  • TCD12 du Prorel
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 769
  • Inscrit(e) : 06-juin 08

Posté 11 novembre 2010 - 11:31

Je vous présente un reportage sur le téléski débrayable du Névé à La Clusaz dans le massif des Aravis.

La Clusaz est une station de sport d’hiver située en Haute-Savoie. Avec les stations du Grand-Bornand, de Manigod et de Saint-Jean-de-Sixt, elle forme le massif des Aravis.

La commune se compose de trois grandes zones habitables :
  • le centre du village de La Clusaz : situé à l’entrée de la commune, il est le centre administratif de la commune.
  • la vallée des Confins : cette vallée suit la chaîne des Aravis, du massif de l’Aiguille à la Tête Pelouse (2537m).
  • les Aravis/Etale : cette vallée part du centre de la station et monte vers les cols des Aravis, de la Croix-Fry et de Merdassier.

L’équipement du domaine skiable démarra vers 1935, mais ce n’est qu’en 1955 avec la construction du téléphérique de Beauregard que la station prit de l’ampleur.

Actuellement, le domaine skiable s’étend de 1050m à 2485m et comporte une trentaine de remontées mécaniques pour 130 kilomètres de pistes réparties sur quatre secteurs : le massif de Beauregard, le massif de l’Etale, le massif de l’Aiguille et le massif de Balme.

N'hésitez pas à consulter avec ce reportage la description de la station de la Clusaz et le dossier complet réalisé par Guillaume sur "l’histoire du développement du tourisme, du ski et du domaine skiable de La Clusaz".


Image IPB

Au sommaire :
  • L'équipement du plateau de Beauregard
  • Le Névé : un téléski très difficile...
  • La gare aval
  • La ligne
  • La gare amont
  • Clôture


L'équipement du plateau de Beauregard

La popularité du domaine skiable de la Clusaz commença en 1955 avec la construction de son premier téléphérique : celui de Beauregard. A l'époque, le domaine ne comptait que des téléskis, tous situés entre le Champ Giguet et le Crêt du Loup, c'est-à-dire le massif de l'Aiguille uniquement. Avec ce premier téléphérique, la SETLC permit de desservir un nouveau massif avec de nombreuses pistes qui seront rapidement exploités, et notamment la Noire, la Verte (devenant la piste de liaison vers l'Etale) et une piste reprenant un tracé avoisinant celle de la piste Guy Périllat actuelle. Cet appareil permit ainsi de créer un vaste domaine autour du plateau de Beauregard en proposant des pistes ciblant une clientèle plus large avec des niveaux de difficulté différents. Le téléphérique de Beauregard devenu un symbole pour la Clusaz a également permit à une nouvelle société de réaliser un téléski sur le plateau. Ce téléski des Aiglons, construit par Montaz-Mautino et desservant des pistes de niveau moyen sur le plateau, était accessible uniquement en prenant le téléphérique.

En 1961, la Clusaz ouvrait le massif de l'Etale qui était à l’époque uniquement accessible par le téléphérique de Beauregard. Cela permit de donner au plateau de Beauregard un nouveau visage, alors que son appareil phare âgé de six ans à peine commençait à être régulièrement très chargé. Dans les années qui suivirent, la Société d'Aménagement de Beauregard qui n'avait que son téléski des Aiglons reprit les investissements en installant deux téléskis, toujours par Montaz-Mautino. Il s'agissait du téléski du Névé et du téléski de l'Etoile des Neiges, ce dernier étant conçu pour les débutants. Le téléski du Névé était à l'époque un appareil très court car il avoisinait seulement les 200 mètres pour une pente dépassant à un endroit plus de 50% ! Son départ était en effet situé beaucoup plus haut qu'aujourd'hui, sur la gauche de la ligne au niveau du pylône 6. Il y reste d'ailleurs l'ancien local opérateur comme vous pourrez le constater sur des photos de ce reportage. Son arrivée devait se situer au même endroit que l'appareil actuel.

Le plateau de Beauregard et ces téléskis étaient ainsi devenus à petit stade de neige, dont chaque téléski était adapté à un niveau de skieurs. Seulement, il restait un souci pour permettre d'optimiser l'accès à tous les skieurs vers les appareils : il s'agissait du téléski difficile du Névé, qui desservait une piste difficile mais extrêmement courte...

Ainsi, la Société d'Aménagement de Beauregard confia en 1975 à la société Montagner la modernisation mais surtout l'allongement du téléski. Le tracé fut complètement reprit et le départ fut placé plus bas en descendant du plateau. La ligne montait désormais au sommet en franchissant deux murs et un virage. C'est probablement à cette occasion que Montagner rénova également le téléski de l'Etoile des Neiges.

Les performances de l'équipement du plateau ayant été accrues, la société ne réalisa aucun nouvel équipement jusqu'en 2014, si ce n'est l'ajout d'un fil neige à côté du départ du téléski de l'Etoile des Neiges.

En 2003, la SATELC (ayant repris entre autre le capital de la SETLC en 1983) remplaça le mythique téléphérique de Beauregard par une télécabine, ce qui améliora considérablement l'accès au plateau de Beauregard, notamment pour les skieurs débutants, en apportant confort et débit.

Après le renouvellement de la délégation de service public (DSP) du plateau de Beauregard par la commune de Thônes, la Société d'Aménagement de Beauregard décida de remplacer en 2014 le téléski de l'Etoile des Neiges par deux nouveaux téléskis à enrouleurs : le téléski de la Ceutire et le téléski de l'Etoile des Neiges.


Situation du téléski sur le plan des pistes :

Image IPB

Le téléski du Névé, de par son arrivée au sommet de Beauregard, permet l'accès à toutes les pistes y partant. Tout d'abord, il dessert les pistes du Névé et de Guy Périllat qui retournent au départ de l'installation et plus largement au départ des télécabines de la Patinoire et de Beauregard. Il permet également l'accès aux pistes de l'Etoile et du Plateau permettant l'accès aux téléskis de l'Etoile des Neiges, des Aiglons et de la Ceutire. Moyennant quelques efforts, il est possible de rejoindre la piste des Aiglons descendant au départ du téléski du même nom et à la Noire, piste emblématique permettant de rejoindre le Champ Giguet et donc les télécabines de la Patinoire et de Beauregard. Enfin, il est également possible d'emprunter la piste de liaison des Prises qui permet d'accéder à l'Etale mais également au domaine skiable de Manigod via le télésiège de la Croix-Fry qui prend son départ plus bas sur le bord de cette piste.



Le Névé : un téléski très difficile...

La modification complète du téléski du Névé a été confiée en 1975 à l'entreprise Montagner. Pour ce nouvel appareil, seul les trois pylônes du premier appareil furent conservés. Ils furent améliorés par Montagner avec notamment l'ajout de potences de décâblage sur le pylône bivoie et réimplantés sur l'installation pour devenir les pylônes 7, 8 et 9. Le reste de l'appareil était neuf.

La gare aval figurait dans la gamme pour cette époque chez ce constructeur : elle appartenait à la troisième génération de gare (1973-1977) reconnaissable à sa structure asymétrique étroite à fûts cylindriques. La structure se compose d'un double pylône arrière et d'un unique pylône à l'avant, les pylônes de l'arrière étant reliés par deux jambes de forces à celui de l'avant. Cette structure supporte la chaîne cinématique et le stockage des perches. La ligne ne possède aucune particularité par rapport à d'autres téléskis Montagner d'époque. En revanche, on notera juste que la gare amont est moins courante car elle possède deux pylônes verticaux pour supporter la poulie ainsi que le contrepoids, celui-ci étant situé entre les fûts. Cette configuration a permis de réduire l'encombrement sur le sommet du plateau où arrivent de nombreuses installations. Comme autre exemple de téléski avec ce type de station retour, il y a le téléski de la Combe du Lac aux Rousses.

Ce téléski est également réputé comme étant très difficile. La première côte est d'ailleurs très impressionnante, tout comme le pylône situé en son sommet qui, en plus de redresser considérablement la ligne, assure la déviation vers la gauche.


Les caractéristiques actuelles du téléski du Névé :

Caractéristiques administratives :
  • Nom de l'installation : le Névé
  • Type d'appareil : téléski à perches découplables
  • Secteur : Beauregard
  • Communes : la Clusaz, Thônes, les Villards/Thônes
  • Exploitant : SARL "Société d'Aménagement de Beauregard"
  • Saison d'exploitation : hiver
  • Constructeur : Montagner
  • Année de construction : 1975

Caractéristiques géométriques :
  • Altitude de la gare aval : 1402 m
  • Altitude de la gare amont : 1645 m
  • Longueur : 655 m
  • Dénivelée : 243 m
  • Pente moyenne : 41%
  • Pente maximale : 66%

Caractéristiques techniques :
  • Emplacement de la station motrice : aval
  • Emplacement de la station de tension : amont
  • Type de tension : contrepoids
  • Capacité des perches : 1 personne
  • Dispositif d'accouplement : douille auto-coinçante

Caractéristiques de la ligne et d'exploitation :
  • Nombre de pylônes : 9
  • Nombre de virages : 1
  • Sens de montée : droite
  • Vitesse en ligne : 3 m/s
  • Temps de montée : 3mn 38s
  • Débit : 750 p/h
  • Difficulté de la ligne : difficile




La gare aval

La gare est située dans la montée vers le plateau de Beauregard depuis le village, à 1402 mètres d'altitude non loin du lac artificiel conçu en 2003 en même temps que la télécabine de Beauregard. C'est ici que ce trouve la partie motrice de l'appareil. Cette gare aval Montagner était classique pour l'époque : elle se compose d'un double pylône à l'arrière associé à un simple fût à l'avant et supportant une structure où sont montées la chaîne cinématique à l'arrière (moteur, réducteur, poulie motrice), la glissière pour stocker les perches, le double déclencheur à l'avant sans oublier enfin les poulies d'entrée et de sortie de gare. Le poste de conduite se trouve ici, accolé à la gare.

En descendant sur la piste du Névé, avec la chaîne des Aravis au fond :
Image IPB

La gare aval et le pylône 1 :
Image IPB

Image IPB

Vues sur la gare :
Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB



La ligne

Ce téléski est classé difficile. Il franchi en effet pas moins de deux passages à plus de 60% dont l'un atteint même les 66%, ce qui reste impressionnant pour un téléski ! Dès le départ, le premier pylône compression amorce la première côte, très longue, où se trouve la pente maximale de l'appareil. La montée est rude et ce n'est qu'au pylône 4 que la ligne se redresse quelque peu, en franchissant un virage à gauche de surcroit ! Après le pylône 6, nous disposons d'un petit moment de répit jusqu'au pylône 8, seconde compression de la ligne qui va de nouveau remettre la ligne à plus de 60% de pente pour la montée finale au sommet du plateau de Beauregard.

La ligne comporte 9 pylônes numérotés de 1 à 9. Dans l'ordre de la montée, cela donne :
  • P1 : C
  • P2 : SC
  • P3 : SC
  • P4 : Svirage à gauche/Svirage
  • P5 : S/S
  • P6 : S/SC
  • P7 : SC
  • P8 : C
  • P9 : S/S


Vues sur la ligne :

Vue aérienne de la ligne avec l'emplacement des pylônes :
Image IPB

Le début de la ligne et sa première côte très difficile :
Image IPB

Vues vers la gare aval :
Image IPB

Image IPB

La ligne montant...à pic dirons-nous :
Image IPB

Après le pylône de virage au sommet de "la côte", on continu de grimper vers le sommet :
Image IPB

Vue de la ligne depuis la piste du Névé :
Image IPB

Le passage assez plat vers le milieu de la ligne :
Image IPB

Image IPB

Vue sur le sommet de la ligne avec la gare amont de la télécabine de Beauregard en arrière-plan :
Image IPB

La fin de la ligne vue du tracé du premier téléski du Névé :
Image IPB

Depuis le haut de la ligne, avec à droite l'ancien départ du premier téléski dont il ne reste plus que la cabane opérateur :
Image IPB

Image IPB

Pylône 1, amorçant dès le départ le début de la montée :
Image IPB

Portée entre les pylônes 1 et 2, la ligne prenant rapidement de la pente :
Image IPB

Pylône 2 :
Image IPB

Pylône 3 :
Image IPB

Portée entre les pylônes 3 et 4, au niveau de la partie la plus aide de l'installation :
Image IPB

Pylône 4, assurant le redressement de la ligne et le virage à gauche :
Image IPB

Pylône 5 :
Image IPB

Portée entre les pylônes 5 et 6 avec la piste du Névé à droite :
Image IPB

Pylône 6 :
Image IPB

Pylône 7, issu du premier appareil et modifié :
Image IPB

Portée entre les pylônes 7 et 8 :
Image IPB

Pylône 8 :
Image IPB

Portée entre les pylônes 8 et 9, seconde et dernière côte de la ligne :
Image IPB

Pylône 9 d'arrivée :
Image IPB



La gare amont

La gare amont est située à 1645 mètres d'altitude au sommet du plateau de Beauregard, à proximité des gares amont de la télécabine de Beauregard, du téléski des Aiglons et du téléski de l'Etoile des Neiges. Elle est constituée d'une simple poulie de retour tension par contrepoids montée sur deux pylônes tubulaire verticaux et reliés entre eux. Cette structure est maintenue en arrière par une jambe de force située en direction de l'avant de la ligne, étant donné que le contrepoids se trouve entre et dans l'alignement des deux pylônes.

Vues sur la gare :
Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB



Clôture

Le téléski du Névé est un appareil incontournable de la Clusaz pour ceux qui aiment les anciens téléskis bien raides. Mais du fait de la difficulté de la ligne et de la présence de la télécabine performante de Beauregard à ses côtés, il n'est pas excessivement fréquenté. Pour le moment, il ne semble pas concerné par un projet de remplacement. Cela lui permettra sans doute de rester encore bien des années pour remonter les skieurs sur le plateau de Beauregard... tout en offrant en plus une montée digne des montagnes russes !

Ce message a été modifié par GPS-74 - 01 mai 2020 - 14:51 .

www.ski-aravis.com : Le site non officiel du domaine skiable des Aravis regroupant les stations de la Clusaz, le Grand-Bornand, Manigod et Saint-Jean-de-Sixt en Haute-Savoie (74).
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   GPS-74 

  • TCD12 du Prorel
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 769
  • Inscrit(e) : 06-juin 08

Posté 11 novembre 2010 - 11:32

N'hésitez pas à poster vos commentaires, remarques,...

Ce reportage est en double sur mon site par ici.


Historique du reportage :

Appareil(s) concerné(s) : TKD1 du Névé

Reportage initial : novembre 2010
Première refonte : mai 2015

Ce message a été modifié par GPS-74 - 14 mai 2015 - 17:16 .

www.ski-aravis.com : Le site non officiel du domaine skiable des Aravis regroupant les stations de la Clusaz, le Grand-Bornand, Manigod et Saint-Jean-de-Sixt en Haute-Savoie (74).
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   dj_jean_jean 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 5 334
  • Inscrit(e) : 29-janvier 06

Posté 11 novembre 2010 - 11:49

Les pylônes 8 et 9 ne sont pas des Montagner mais des Montaz Mautino ainsi que leurs équipements.
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   GPS-74 

  • TCD12 du Prorel
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 769
  • Inscrit(e) : 06-juin 08

Posté 11 novembre 2010 - 12:24

Voir le messageGPS-74, le 11 11 2010, 10:31, dit :

La modification complète du téléski du Névé a été confiée en 1975 à l'entreprise Montagner. Pour ce nouvel appareil, seul les trois pylônes du premier appareil furent conservés. Ils furent améliorés par Montagner avec notamment l'ajout de potences de décâblage sur le pylône bivoie et réimplantés sur l'installation pour devenir les pylônes 7, 8 et 9.


Tout à fait, les pylônes 8 et 9 sont du premier appareil Montaz-Mautino de 1962, tout comme le pylône 7. Lors de la modification de l'appareil, il a été plus économique de garder les fûts et de les adapter pour le nouvel appareil. Les poulies (et leurs supports) des pylônes 8 et 9 viennent du premier appareil mais celles du pylône 7 furent remplacés par Montagner qui a peu-être même fait passer ce pylône de compression à support/compression. Il faudrait trouver des photos du premier appareil de 1962 pour le savoir...
On voit d'ailleurs encore très bien les anciennes "échelles" de ces trois pylônes témoignant du passé de cet appareil sur l'avant des fûts.
www.ski-aravis.com : Le site non officiel du domaine skiable des Aravis regroupant les stations de la Clusaz, le Grand-Bornand, Manigod et Saint-Jean-de-Sixt en Haute-Savoie (74).
0

#5 L'utilisateur est en ligne   91@g 

  • FUN de Peclet
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 1 389
  • Inscrit(e) : 13-mai 06

Posté 11 novembre 2010 - 13:18

Merci pour ce nouveau reportage !
La structure de la gare amont n'est pas très différente de celle du TK des Lanchettes sur Megève :
http://www.remontees...ortage-818.html
A la différence près qu'il y a une double jambe pour soutenir les deux fûts tubulaires verticaux.
91@g
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   Guigui74 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 8 021
  • Inscrit(e) : 27-juillet 06

Posté 12 novembre 2010 - 19:37

Voir le messageGPS-74, le 11 11 2010, 10:31, dit :

En 1965, Le constructeur Montagner intervint pour améliorer le téléski de l'Etoile des Neiges.

Merci encore une fois pour ce reportage de qualité.
Comme Etoile des Neiges,ce téléski est issu d'un rétrofit effectué par :D.
Il possède un virage à gauche intéressant puisqu'il se situe directement au sommet d'une côte prononcée et qu'il tient sur un seul pylône ce qui n'est pas courant chez ce constructeur qui aimait bien les virages en portique mais qu'on retrouve en double sur le TKD Etoile des Neiges voisin: l'angle que fait ce virage est relativement léger,ce qui explique sans doute celà étant donné que la composante latérale de la contrainte doit être faible.
A propos d'Etoile des Neiges,tu dis que :P est intervenu dessus en 1965 et j'ai du mal à le croire: ce ne serait pas 10 ans plus tard,en 1975? :)

Ce message a été modifié par chin@ill - 13 novembre 2010 - 12:22 .

In Ropeways I Trust
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   GPS-74 

  • TCD12 du Prorel
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 769
  • Inscrit(e) : 06-juin 08

Posté 12 novembre 2010 - 21:55

Pour l'intervention de Montagner sur l'Etoile des Neiges, il aurait en effet été plus logique que ce soit en même temps que le Névé en 1975. Seulement, j'ai suivi les informations récupérés d'un peu partout où ressortent deux dates pour l'Etoile des Neiges : 1962 et 1965. Pas une seule apparition de la date 1975 !
Donc 1965 ou 1975 ? On dirait qu'il s'agit, comme pour les dates de bon nombre d'appareils de la Clusaz, d'une information à vérifier. Si tu est sûr qu'il s'agit de 1975 l'année de sa rénovation, je changerai pour cette date. Sinon, je tâcherai cet hiver d'en savoir plus sur la rénovation de l'Etoile des Neiges (travaux précis effectués, date,...).

Pour ce qui est de la gare amont, les Lanchettes est en effet du même type. Je pense que ce système a été utilisé pour certains appareils par mesure de sécurité et/ou d'encombrement. En tout cas, c'est ce que l'on peut supposé pour le Névé (piste derrière la gare et passage des dameuses de façon quotidien à seulement un mètre à l'avant de la poulie retour !)
www.ski-aravis.com : Le site non officiel du domaine skiable des Aravis regroupant les stations de la Clusaz, le Grand-Bornand, Manigod et Saint-Jean-de-Sixt en Haute-Savoie (74).
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   Guigui74 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 8 021
  • Inscrit(e) : 27-juillet 06

Posté 12 novembre 2010 - 23:12

L'activité téléskis de :D aurait,d'après Kaoz, débuté en 1968: aucune trace de téléski :P antérieure à cette date répertoriée pour le moment...d'où le relatif problème!
Il n'en est pas moins vrai que la gare de ce TKD Etoile des Neiges interpelle sacrément en ce sens qu'elle ne ressemble à rien de connu,si ce n'est peut être sa structure large en trapèze relativement répandue dans les années 1960-70 pour les appareils de cette date!

Ce message a été modifié par chin@ill - 12 novembre 2010 - 23:48 .

In Ropeways I Trust
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   GPS-74 

  • TCD12 du Prorel
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 769
  • Inscrit(e) : 06-juin 08

Posté 13 novembre 2010 - 12:01

J'ai changé pour 1975, ce qui est plus probable. Seulement, de nombreux détails (potences de décâblages, poulies,...) apparaissent en général dans les téléski Montagner de la fin des années 1960 à l'aube des années 1970.
Après, pour la ligne comme pour la gare, il s'agit de rénovation donc il peut y avoir des surprises...
www.ski-aravis.com : Le site non officiel du domaine skiable des Aravis regroupant les stations de la Clusaz, le Grand-Bornand, Manigod et Saint-Jean-de-Sixt en Haute-Savoie (74).
0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   Kaoz 

  • DMC du Pontillas
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 112
  • Inscrit(e) : 10-février 07

Posté 13 novembre 2010 - 12:43

J'ai beaucoup de mal avec la chronicité les éléments de lignes.
Il va falloir que je m'y intéresse car même 2 TKD construits la même année ont parfois des lignes différentes (poulies, potence de décablage, support de poulie...).
Est-ce une raison géographique ? Je n'en sais rien pour le moment.

Cependant, vu la multiplication des reportages sur Montagner, je vais pouvoir commencer à comparer et recouper les infos.
Et encore une fois avec Montagner, il risque d'avoir des surprises !
En attente des futurs reportages sur de nombreux téléskis Montagner !
0

#11 L'utilisateur est hors-ligne   corentin 2 

  • TSF1 Proctor Mountain
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 111
  • Inscrit(e) : 05-mars 11

Posté 15 mars 2011 - 20:31

on dirait gue p8 et p9 sont pas :rolleyes: mais des ;) :wacko:
0

#12 L'utilisateur est hors-ligne   Geofrider 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 8 261
  • Inscrit(e) : 01-août 05

Posté 15 mars 2011 - 20:45

Oui ce sont des pylônes du premier téléski des Névés qui était un Montaz.
Vive la neige et la montagne
0

#13 L'utilisateur est hors-ligne   GPS-74 

  • TCD12 du Prorel
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 769
  • Inscrit(e) : 06-juin 08

Posté 14 mai 2015 - 17:18

Refonte du reportage (premier message de ce sujet)

Reprise des photos, mises à jour des textes, reprise de la mise en forme.

N'hésitez pas à poster vos commentaires, remarques,...
www.ski-aravis.com : Le site non officiel du domaine skiable des Aravis regroupant les stations de la Clusaz, le Grand-Bornand, Manigod et Saint-Jean-de-Sixt en Haute-Savoie (74).
0

#14 L'utilisateur est hors-ligne   Guigui74 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 8 021
  • Inscrit(e) : 27-juillet 06

Posté 14 mai 2015 - 19:44

Un téléski impossible à remplacer un jour: du fait de la pente il faudrait un télésiège, qui serait un trop gros investissement pour la SAB!
En revanche la SAB pourrait réaliser des pistes entre le premier coude de la piste Périllat et le sommet au dessus du restaurant Matin Clair qui ferait un domaine 100% familial: il y a d'ailleurs à cet endroit précis un très petit local à toit casquette avec un trou rectangle sur le bas d'un des flancs, indiquant un possible local technique de téléski thermique à gare B ;)
In Ropeways I Trust
0

#15 L'utilisateur est hors-ligne   blast4mind1 

  • TSF1 Proctor Mountain
  • Groupe : Membres
  • Messages : 111
  • Inscrit(e) : 23-février 07

Posté 27 octobre 2016 - 06:29

Bonjour
Ce type de station retour avec un double pylône n est pas marginal: c est le meme type au tkd combe du lac aux Rousses:
0

#16 L'utilisateur est hors-ligne   GPS-74 

  • TCD12 du Prorel
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 769
  • Inscrit(e) : 06-juin 08

Posté 31 octobre 2016 - 18:42

Merci pour cette remarque, je viens de corriger le reportage en ajoutant une référence vers ce téléski des Rousses !
www.ski-aravis.com : Le site non officiel du domaine skiable des Aravis regroupant les stations de la Clusaz, le Grand-Bornand, Manigod et Saint-Jean-de-Sixt en Haute-Savoie (74).
0

#17 L'utilisateur est hors-ligne   alspace 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 2 547
  • Inscrit(e) : 14-septembre 13

Posté 31 octobre 2016 - 20:07

Voir le messageblast4mind1, le 27 octobre 2016 - 06:29 , dit :

Bonjour
Ce type de station retour avec un double pylône n est pas marginal: c est le meme type au tkd combe du lac aux Rousses:


On doit la retrouver assez souvent sur les téléski de cette génération. On la retrouvait notamment à Samoëns sur le téléski de l'Oratoire (démonté en 1984) et sur le TKD du Plateau (1973 > 2016). Lien vers le reportage sur le téléski du Plateau : http://www.remontees...showtopic=10270
www.skigranddomaine.net, le site dédié aux stations du Grand Domaine.
0

#18 L'utilisateur est hors-ligne   Kaoz 

  • DMC du Pontillas
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 112
  • Inscrit(e) : 10-février 07

Posté 03 novembre 2016 - 11:43

Il y a aussi le TKD des Lanchettes à Megève. Effectivement, les cas ne manquent pas ;)
En attente des futurs reportages sur de nombreux téléskis Montagner !
0

#19 L'utilisateur est hors-ligne   Guigui74 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 8 021
  • Inscrit(e) : 27-juillet 06

Posté 03 novembre 2016 - 19:08

Ce poussard droit, doublé je suppose pour résister à la contrainte d'arrachement ne jouant pour le coup pas dans l'axe, a dû constituer une première approche imparfaite de la solution au problème d'encombrement conséquent du dispositif tendeur classique par poulie flottante très inadapté aux zones où l'espace manquait, en l'occurrence le sommet de Beauregard.
Je me permets d'ouvrir une parenthèse:

Voir le messagealspace, le 31 octobre 2016 - 20:07 , dit :

On la retrouvait notamment à Samoëns sur le téléski de l'Oratoire (démonté en 1984)

C'est précisément ce téléski là qui a été à l'origine de l'idée de René Montagner du lâché sous poulie, initialement débrayable je le rappelle, sur lequel Montagner avait d'abord mis en œuvre sa solution de double poussard droit à poulie flottante devant le manque d'espace dû à un parking, avant d'avoir l'idée de son fameux "lâcher sous poulie" débrayable:
Image IPB
(In A&M n°57, avril 1986)
Débrayable avant qu'on ne se rende compte assez vite que le diamètre large de la poulie de retour, donc sa faible vitesse angulaire, permettait de lâcher tout aussi efficacement voire moins dangereusement sans débrayage donc en limitant tant les dysfonctionnements que la maintenance!
Je ne sais pas qui a construit les premiers LSP fixes, je ne crois pas que ce soit Montagner, ce que je sais c'est que Poma avait installé un premier poussard sur lorry du Col de Porte en 1982:
Image IPB
(In A&M n°41,mai/juin 1983)
Je trouve la ressemblance entre ce poussard sur lorry de 1982 et le premier LSP de Montagner de 1984 assez troublante: j'ose avancer que Montagner s'en est fortement inspiré au point de plus ou moins devoir transférer à Poma son brevet, et j'ai donc dans l'idée que c'est Poma qui a fait les premiers LSP fixes mais ça reste à vérifier...
Fin de la parenthèse.

Ce message a été modifié par Guigui74 - 03 novembre 2016 - 19:21 .

In Ropeways I Trust
0

#20 L'utilisateur est hors-ligne   alspace 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 2 547
  • Inscrit(e) : 14-septembre 13

Posté 04 novembre 2016 - 18:17

Citation

C'est précisément ce téléski là qui a été à l'origine de l'idée de René Montagner du lâché sous poulie, initialement débrayable je le rappelle, sur lequel Montagner avait d'abord mis en œuvre sa solution de double poussard droit à poulie flottante devant le manque d'espace dû à un parking, avant d'avoir l'idée de son fameux "lâcher sous poulie" débrayable:


Non c'est pas le téléski de l'Oratoire qui a été équipé du premier LSP, mais celui des Damoiseaux car celui de l'Oratoire a été démonté en 1984 (et remplacé par le fameux TGD sur un tracé différent). Je suppose par contre que Damoiseaux était une réccupération de l'Oratoire... Image IPB

Ce message a été modifié par alspace - 04 novembre 2016 - 18:18 .

www.skigranddomaine.net, le site dédié aux stations du Grand Domaine.
0

  • 2 Pages +
  • 1
  • 2
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)