Forums Remontées Mécaniques: TSD6B Katzenmoos - Finkenberg - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

TSD6B Katzenmoos - Finkenberg Leitner - 2011

#1 L'utilisateur est hors-ligne   monchu 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 2 576
  • Inscrit(e) : 17-juin 07

Posté 10 juin 2012 - 16:04

Parmi les nouveautés 2011, il faut remarquer l'entrée discrète de Leitner au fond du Zillertal. L'exploitant commun à Finkenberg, à Tux-Vorderlanersbach et aux glaciers de Hintertux vient de commander un premier appareil au constructeur sud-tyrolien, ce qui laisse présager d'autres appareils Leitner dans la vallée, si l'expérience est concluante.

Partez à la découverte du TSD6BC Katzenmoos, tout bleu, et équipé de nombreuses options :

Image IPB
^^^^Cliquez sur l'image pour voir le reportage^^^^

0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   kilano18 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Groupe : Membres
  • Messages : 7 282
  • Inscrit(e) : 01-mars 06

Posté 10 juin 2012 - 17:34

Un grand merci pour ce reportage :) Un très bel appareil qui s'intègre parfaitement dans le contexte de la station.

L'ouverture de la filiale Leitner à Telfs, renforcé par plusieurs commandes de stations prestigieuses (Kitzbühel, Schladming ou St-Anton) a donné des ailes à Leitner sur le territoire autrichien !
Toute reproduction (citation), même partielle de mes messages en dehors du site de remontees-mecaniques.net est strictement interdite, y compris les messages personnels/privés. (Valable pour les photos, schémas et les textes). Toutes modifications ou ré-hébergement de mes photos est formellement interdit !
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   François05 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 2 714
  • Inscrit(e) : 22-juin 11

Posté 10 juin 2012 - 22:17

Merci pour ce reportage.
Une belle réalisation de Leitner sur le sol de Doppelmayr :) une question pour les "habitués" de sièges chauffants, le ressens t-on réellement ? et est-il d'une réelle utilité ?
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   monchu 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 2 576
  • Inscrit(e) : 17-juin 07

Posté 12 juin 2012 - 21:59

Les sièges chauffants commencent à devenir la norme en Autriche.

Pour les exploitants français, ce système a très peu d'utilité (euphémisme), comme les bulles, le garage, le parking souterrain, la restauration etc.... Pour les exploitants autrichiens au contraire, ce système apporte un surcroît de confort apprécié de leur clientèle. Celle-ci est très attachée aux services au client. Par ailleurs, un client lambda skie en général plus souvent qu'un Français (beaucoup plus de skieurs à la journée), donc l'enjeu est de capter cette clientèle locale ou allemande, et de la fidéliser, notamment avec des équipements de ce type.

Après, au niveau du ressenti sur un siège chauffant, on s'y habitue bien. En fin de saison, les équipements sont en général coupés, sinon cela deviendrait insupportable.

Ce message a été modifié par monchu - 12 juin 2012 - 22:03 .

0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   kilano18 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Groupe : Membres
  • Messages : 7 282
  • Inscrit(e) : 01-mars 06

Posté 12 juin 2012 - 22:09

Pour rebondir sur les propos de monchu, je me permets de citer les propos tenus par Hannes Parth/CEO RM Ischgl (Silvretta Seilbahnen)

Citation

Ces dernières années, l’énergie de l’innovation a gagné un autre secteur: les restaurants d’altitude. Pour Hannes Parth, «il y a tant de self-services en France, en Suisse, en Italie, partout, dont le confort et la qualité laissent à désirer, à commencer par les chaises en plastique sur lesquelles on n’a pas envie de rester. Ischgl s’est engagée à offrir mieux.» Sur les cimes, le Pardorama, un restaurant panoramique en verre, et l’Alpenhaus, subtil mélange contemporain de pierre et de bois, en sont des fleurons. Les Bratwurst à 8 euros y ont une tout autre saveur.

Au deuxième étage de l’Alpenhaus, un espace VIP lounge propose des menus à la carte. Autre univers, autre approche. Chandeliers et peaux de moutons sur les chaises. Pantoufles à disposition. Magnum de vin italien à 4000 euros. «Ici, après avoir bien skié jusqu’à midi ou 13 heures, les clients restent parfois boire des bouteilles jusqu’en fin d’après-midi», se félicite le gérant. Selon les responsables touristiques, un vacancier dépenserait 100 euros par jour en Autriche, 145 à Ischgl et 235 s’il est Russe. Hannes Parth sait pourquoi il a investi 50 millions dans le secteur de la gastronomie ces sept dernières années.


Source: http://www.illustre....he_143942_.html

Pardorama en détail: http://www.ihrarchit...m/projekt1.html

Alpenhaus en photos: http://www.ischgl.co...us-tirol.de.htm

Ce message a été modifié par kilano18 - 12 juin 2012 - 22:11 .

Toute reproduction (citation), même partielle de mes messages en dehors du site de remontees-mecaniques.net est strictement interdite, y compris les messages personnels/privés. (Valable pour les photos, schémas et les textes). Toutes modifications ou ré-hébergement de mes photos est formellement interdit !
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   monchu 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 2 576
  • Inscrit(e) : 17-juin 07

Posté 12 juin 2012 - 22:42

Puisqu'on est dans le HS et que tu me lances sur le sujet de la gastronomie...

Les exploitants ont en effet compris l'importance de choyer la clientèle au niveau gastronomie et boissons, y compris après-ski. A côté d'une multitude de refuges traditionnels, on trouve aussi de gigantesques "usines à bouffes" où le rapport qualité prix est excellent, et le confort soigné.

Un exemple, peut être le plus exceptionnel selon moi : Le restaurant Hoadl Haus, au-dessus d'Innsbruck. L'architecte Klaus Mathoy a conçu un bâtiment de 8 mètres de hauteur sous plafond, avec 4 côtés entièrement vitrés. Le côté sud est incliné et formé de panneaux coulissants, qui peuvent soit être fermés en cas de mauvais temps (version jardin d'hiver ou serre), soit être ouverts (version terrasse), soit un peu des deux quand le temps est mitigé.

Image IPB
Vitres fermées par mauvais temps

Image IPB
Vitres ouvertes par beau temps

La capacité est de 600 couverts sur 1000 m². Ce restaurant draine en moyenne un client sur 10 du domaine au cours d'une journée de ski, ce qui lui permet de pratiquer des prix très abordables.

Le prix du bâtiment ? 3 millions d'euros, soit le prix d'un petit TSF4...
0

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)