Forums Remontées Mécaniques: Historique de Métabief (25) - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

  • 10 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Historique de Métabief (25) 60 ans d'histoire passionnante à retracer !

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Métabief 

  • TCD6 de la Setaz
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 470
  • Inscrit(e) : 07-février 10

Posté 13 juillet 2010 - 16:31

Image IPB


Objectif :

Ce sujet a été crée dans le but de réunir toutes connaissances et documents historiques de la station Métabief Mont d'Or, afin d'en reconstituer l'histoire, vaste et complexe.
Sont ainsi concernées les communes de Métabief, des Hôpitaux-Neufs, de Jougne et des Longevilles Mont d'Or, de la fin du XIXème siècle jusqu'à nos jours.

Ce premier post pose le cadre global de cet historique, par la suite enrichi d'épisodes et de bonus. Chacun d'entre eux sont postés progressivement, en fonction des résultats obtenus, et régulièrement mis à jour à partir de nouveaux éléments et commentaires.

A travers ce sujet, j'espère partager ma passion pour cette station et son histoire, mais aussi d'en élucider les multiples mystères.


Sommaire:




Présentation de la station :

Métabief Mont d’Or est une station du massif jurassien, situé dans le département du Doubs, en région Franche-Comté.
A 75km au sud de Besançon et 20km au sud de Pontarlier, elle est également à 10km au nord-ouest de Vallorbe (CH).

Image IPB
Illustration 1 : positionnement du département du Doubs


Image IPB
Illustration 2 : positionnement de Métabief



Crée en 1953 sur la commune de Métabief par Maurice Lagier, Roger Maire et Xavier Authier, cette station a rapidement gagnée en importance au cours des années 60, 70 et 80, tant en infrastructures qu’en notoriété. Les années 90 sont cependant plus difficiles, mettant à plusieurs reprises la station en péril. L’année 2005 marquent le début d’un renouveau, devant être accéléré dans les années à venir.
Au jour d’aujourd’hui, Métabief Mont d’Or met à disposition 26 pistes pour 20 remontées-mécaniques, classant la station de familiale. En période scolaire, les pistes sont essentiellement fréquentées par des skieurs du quart nord-est, laissant place hors période scolaire aux skieurs issus du département.
Autre population rencontrée à Métabief : quelques champions, du ski de fond essentiellement : Vincent Defrasne, biathlète médaillé d’or aux Jeux Olympiques de Turin (2006), résidant aux environs de la station (Mouthe), en est le meilleur exemple.


Éléments historiques :

Jusqu’aux environs de 1850, Métabief est un petit village de montagne pauvre et isolé : une poignée d’habitants, une économie pastorale, un isolement total les longs mois d’hiver.
Le 1er Juillet 1875, la ligne de chemin de fer Pontarlier-Vallorbe est mise en service, lançant le désenclavement de la région. A partir de 1906, le phénomène s’accélère : après la Suisse, l’Italie est désormais accessible grâce au tunnel du Simplon. La ligne prend alors une tournure internationale, et voit passer pas moins d’une quarantaine de convois par jour au plus fort de son exploitation. Cette période se confond avec l’émergence du tourisme, tourisme d’été dans un premier temps : on vient parfois de loin pour se reposer, profiter du paysage et respirer l’air des montagnes. Les hôtels, pensions et résidences se développent, principalement aux Hôpitaux-Neufs et à Jougne, Métabief restant pour l’instant à l’écart. Le ski, importé en 1907 dans le Jura par Les Rousses, arrive alors tout juste : seuls quelques sportifs avant-gardistes dévalent les pentes des Hôpitaux-Neufs, de Jougne, et bien sûr du Morond. On signale d’ailleurs un télétraineau sur les pentes des Hôpitaux-Neufs dès 1936, probablement la toute première remontée mécanique du secteur. Cet élan est stoppé net en 1939 avec l’arrivée de la seconde guerre mondiale, et ne reprendra qu’à la libération venue. Mais avec les pentes enneigées, les voies de communication, l’hôtellerie, le ski, les trente glorieuses, la reprise est rapide. Presque 75 années après les prémices du tourisme dans le Haut-Doubs, toutes les conditions sont désormais réunies pour le lancement définitif de cette nouvelle ère.
Le premier téléski est installé sur les pentes des Hôpitaux-Neufs en 1948, douze années après l’invention de cette remontée-mécanique dans les Alpes. En 1953, Métabief frappa fort avec la mise en service du télébenne du Morond. Dès lors, les remontées-mécaniques, les logements, et divers infrastructures se multiplient dans le Haut-Doubs. Par décret du 12 Mars 1979, la station de sports d’hiver et d’alpinisme «Métabief Mont dOr» est crée, rassemblant Métabief, les Hôpitaux-Neufs, Jougne, les Longevilles Mont d’Or et Rochejean. Aussitôt après, entre 1979 et 1986, sept télésièges et deux téléskis sont construits : c’est à ce jour la plus importante campagne de développement de la station, faisant de Métabief Mont d’Or le plus grand domaine ski au pied du massif du Jura, encore à ce jour. Malheureusement, de sérieuses difficultés apparaissent au cours des années 90 : la famille Lagier à la tête de la station depuis deux générations se retire, les hivers sans neige s’enchaînent, les caisses se vident. L’avenir de Métabief Mont d’Or est à plusieurs reprises remis en cause. Heureusement, le 17 Décembre 2005, le télésiège débrayable six places du Morond est ouvert au public : une nouvelle page vient de s’ouvrir.

Image IPB
Métabief - Aux alentours de 1900, Métabief est à l’image des villages de montagne de l’époque : pauvre et isolé. Il s’agit ici du centre du village.


Image IPB
Gare des Hôpitaux-Neufs Jougne - Une des gares de la ligne Pontarlier-Vallorbe, acheminant pas moins d’une quarantaine de convois par jour. Cette gare constitue le premier signe précurseur de l’arrivée du tourisme au Mont d’Or. Fermée à la circulation ferroviaire en 1969, l’association du Coni’fer anime les lieux depuis 1993.


Image IPB
Modern’ Hotel - Etablissement hôtelier emblématique des débuts du tourisme dans le Haut-Doubs. Nommé Modern’ Hotel, Maison de la Famille Française puis l’Amitié, cet établissement surmontait le village de Jougne et le champ de ski au lieu dit «Champs-aux-Dames». Le bâtiment existe toujours, mais n’a plus de vocation hôtelière.


Image IPB
Skieurs au Morond - Les premiers skieurs à profiter des joies du ski sur les pentes du Morond, encore vierges de toutes installations. Ils se trouvaient en amont de l’actuelle piste Berche


Image IPB
Front de neige de Métabief - Aux débuts de la station de ski de Métabief, tout était à construire. Seul le télébenne et le télébar existaient, au bout d’une route traversant les prés enneigés. Les résidences touristiques et diverses infrastructures ne viendront que progressivement, majoritairement à partir de 1965.


Image IPB
Télébenne du Morond - Du constructeur Gabriel Julliard, cette remontée-mécanique est la première à atteindre le Morond. Sa gare avale se situait face à la boutique Roger Maire Sport, sa gare amont à gauche de l’actuel télésiège du Morond. Il y avait également une gare intermédiaire au Chalet du Petit Morond.


Image IPB
Téléski Champs-aux-Dames - Construit la même année que le télébenne du Morond, il s’agit du premier téléski à équiper les pentes de Jougne au lieu-dit «Champs-aux-Dames». Bien avant ce téléski, il y avait déjà des compétitions de sauts à ski sur ces pentes. Ce téléski a été remplacé par l’actuel téléski Col de Jougne au début des années 60.

Image IPB
Restaurant du Morond - Bâtiment emblématique de Métabief Mont d’Or, ce restaurant a été construit la même année que le télébenne du Morond. Situé à sa droite, ce restaurant panoramique offrait une vue splendide sur les reliefs du Haut-Doubs, le Léman et les Alpes. Il a été détruit en 1993 par un incendie, et jamais reconstruit malgré les projets.


Image IPB
Chalet du Petit Morond - Second bâtiment emblématique de Métabief Mont d’Or. En revanche, ses origines sont beaucoup plus anciennes : construit à la fin du XIXème siècle, ce chalet a successivement servit de ferme d’altitude, d’auberge de jeunesse, de gare intermédiaire du télébenne du Morond, puis de restaurant d’altitude. Propriété de la commune de Métabief depuis sa construction, ce bâtiment modeste est encore aujourd’hui un témoin de la longue histoire du tourisme et du ski dans le Haut-Doubs.


Image IPB
Téléski Renversée - Téléski construit en 1965, montant le mûr de la Renversée. Il faisait partit d’une chaîne de téléskis, comprenant les téléskis Tertre, Renversée I et II, Morond et Citerne. Cette chaîne permettait de monter plus rapidement au Morond, sans prendre le télébenne. Seul les téléskis Tertre et Citerne subsistent aujourd’hui, le téléski Renversée ayant été démonté définitivement en 2005.



Remerciements :

Merci aux membres boboum, VieuxChat et RaphaëlB ayant fournis des informations détaillées et précieuses, indispensables à la constitution de cet historique. Ces informations interviennent dans les messages à suivre, ce post étant une réédition.


Liens :

Site des montagnes du Jura : http://www.montagnes-du-jura.fr/fr/
Site de l’office du tourisme du Mont d’Or et des deux lacs : http://www.tourisme-metabief.com/
Site de la commune de Métabief : http://www.metabief.fr/





Version du 19/03/2012. Auteur : B.R

Ce message a été modifié par Métabief - 19 mars 2012 - 18:51 .


#2 L'utilisateur est hors-ligne   Métabief 

  • TCD6 de la Setaz
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 470
  • Inscrit(e) : 07-février 10

Posté 13 juillet 2010 - 16:50

Image IPB


Acte 1 : Le télébenne du Morond (1953-1979)

Cette remontée-mécanique, fruit d’une longue réflexion, est la première à équiper les pentes du Morond, lançant de fait la station de Métabief.

L’idée de créer une station de ski dans le secteur du Morond aura, pour l’essentiel, été portée par Maurice Lagier. Il s’agit d’une personnalité locale, industriel à Pontarlier et inventeur du télémine.
Les prémices de cette station remonteraient au milieu des années 30, peu avant la seconde guerre mondiale, dans un contexte bien particulier. Entre autre, la toute première remontée du secteur est mise sur pied : un télétraineau équipant les pentes des Hôpitaux-Neufs, commune voisine de Métabief, véritable "laboratoire" de Maurice Lagier. Il aurait en effet été impliqué dans le projet.
Arrive cependant la 2nd guerre mondiale, stoppant brutalement l’exploitation de cette remontée pionnière, et le début du développement touristique.
En 1949, soit quatre ans après le fin de la 2nd guerre mondiale, une nouvelle remontée-mécanique est montée. Toujours aux Hôpitaux-Neufs, toujours avec le concours de Maurice Lagier, ce téléski marque le retour du tourisme, et permet probablement à Maurice Lagier d’affiner son projet.
Début des années 50, le projet est désormais clairement défini : il s’agira d’un télébenne, équipant les pentes du Morond.
Roger Maire, champion de ski alpin, s’est entre temps joint à Maurice Lagier. Tout deux ont réussi à convaincre Xavier Authier, maire de Métabief, et son conseil municipal, à installer le télébenne sur la commune.
Été 1953 : la construction du télébenne du Morond est lancée. Gabriel Julliard en sera le constructeur, comme bon nombre de télébennes de l’époque. Au mois d’août 1953, les pylônes sont sur le point d’être terminés, le câble porteur est mis en place. Le 4 septembre 1953 ont lieu les premiers essais en charge : essais concluants !
Le 6 Septembre 1953, en présence d’Emile Hugues (secrétaire d’Etat à l’information, 1953-1954), le télébenne du Morond -et la station- sont officiellement inaugurés.

En plus d’être la première remontée-mécanique de la station de Métabief, ce télébenne emprunte un tracé stratégique, car reliant le front de neige au sommet de la station : le Morond (1419m).
D’autant plus que ce télébenne donne accès à un bar, deux restaurants, un point de vue et une aire de jeu : le télébar en gare avale, le restaurant d’altitude du Petit Morond en gare intermédiaire, le restaurant d’altitude du Morond, le point de vue sur le Léman et les Alpes, ainsi que l’ère de jeu en gare amont.

Ce rôle va considérablement croître avec les années : les pistes desservies se développent, la fréquentation se multiplie. A tel point que le télébenne atteint rapidement son point de saturation.
Dans le même temps, une nouvelle étape se met en place à la station, précisant la mise à l’arrêt de cette remontée.
Aux alentours de l’année 1978 est décidé de réunir les domaines de Métabief, des Hôpitaux-Neufs, de Jougne et des Longevilles Mont d’Or en un unique domaine, baptisé Métabief Mont d’Or. Ce projet a pour objectif de créer le plus important domaine skiable continu du massif du Jura et de mutualiser les moyens. Élément indispensable au montage du projet : renforcer l'accès au Morond, s’apprêtant à devenir un lieu incontournable de basculement entre les différents secteurs.
C’est dans ce contexte que le télébenne du Morond est arrêté et démonté en 1979, 26 ans après son lancement.


    Caractéristiques Administratives
  • TB -Télébenne du Morond
  • Constructeur : Gabriel Julliard
  • Exploitant : SDTMO (Syndicat de Développement Touristique du Mont d'Or) (1)
  • Année de construction : 1953

    Caractéristiques d’Exploitation
  • Saison d'exploitation : hiver et été (2)
  • Capacité : 2 personnes (2)
  • Débit : 360 personnes/heure (1)
  • Vitesse d'exploitation : env. 2.5 m/s (2)

    Caractéristiques Géométriques
  • Altitude Aval : 1015 m (2)
  • Altitude Amont : 1420 m (2)
  • Dénivelée: 405 m (2)
  • Longueur développée : env. 1870 m (2)
  • Pente Max : 68 % (3)
  • Pente Moyenne: 22 % (2)
  • Temps de Trajet : env. 12 min (2)

    Caractéristiques Techniques
  • Emplacement Tension : amont
  • Type de Tension: contrepoids
  • Emplacement Motrice : aval
  • Sens de montée: droite
  • Embarquement: parallèle
  • Nb Pylônes : entre 20 et 25 (2)


(1) Selon Métabief dans le Haut-Doubs de Joseph Baudier.
(2) Hypothèses - Calculs.
(3) Selon les caractéristiques du TSD6 Morond.

Image IPB
Carte postale 1 : gare avale du télébenne du Morond, un jour d’affluence.
Sur la droite : la billetterie, sur la gauche : le parking.
Cliché pris depuis le télébar aux premières années d’exploitation du télébenne.


Image IPB
Carte postale 2 : la gare avale sous un autre angle de vue.
Sur la droite : la billetterie avec le plan des pistes de l’époque.


Image IPB
Carte postale 3 : la gare avale depuis la ligne.
Derrière le télébenne : le télébar, à gauche : un deuxième parking.


Image IPB
Carte postale 4 : le télébar au coin supérieur gauche.


Image IPB
Carte postale 5 : la gare avale et le P1.


Image IPB
Carte postale 6 : la gare intermédiaire du télébenne du Morond.
Au premier plan : le restaurant d’altitude du Petit Morond.
Au fond : les sommets de l’Aiguillon et du Mont Suchet.


Image IPB
Carte postale 7 : la gare intermédiaire.
Au premier plan : le restaurant d’altitude du Petit Morond et dépendances.
Au fond : le Morond et son restaurant d’altitude.


Image IPB
Carte postale 8 : la gare intermédiaire.
Au premier plan : le restaurant d’altitude du Petit Morond.


Image IPB
Carte postale 9 : la gare amont du télébenne du Morond.
Derrière : le restaurant d’altitude du Morond.


Image IPB
Carte postale 10 : plateforme de la gare amont et cabane du conducteur.
Au fond le Mont Suchet


Image IPB
Carte postale 11 : le Morond quasi vierge, au début de l’exploitation du télébenne.
Le restaurant d’altitude du Morond, la ligne du télébenne et son contrepoids.


Image IPB
Carte postale 12 : le Morond au début des années 60.
A droite : la gare amont, au milieu : le restaurant d’altitude du Morond, l’aire de jeux, les bancs et téléski du Morond, à gauche : le chemin d’accès au Morond et le parking improvisé.


Image IPB
Carte postale 13 : le restaurant d’altitude du Morond.
Au fond : le Hauts-Doubs.


Image IPB
Carte postale 14 : l’aire de jeu et les bancs.
Au fond : vue sur le lac Léman et les Alpes, dont le Mont-Blanc.


Image IPB
Carte postale 15 : ligne du télébenne du Morond et bennes
Au fond : le village des Hôpitaux-Neufs


Image IPB
Carte postale 16: ligne dont pylônes blancs et rouges, bennes aux couleurs multiples.
Au fond à droite : construction de logements touristiques supplémentaires


Image IPB
Carte postale 17 : la ligne et un panneau « Interdiction absolue de se balancer ».
En second plan : le restaurant d’altitude du Petit Morond.
Au fond à droite : le village des Hôpitaux-Neufs.


Image IPB
Carte postale 18 : la ligne.
Au second plan à gauche : le restaurant d’altitude du Petit Morond et les nouvelles installations mécaniques, renforçant le rôle du télébenne.


Image IPB
Carte postale 19 : la ligne.
Au fond : le Morond et son restaurant d’altitude.




Acte 2 : le TSD3 du Morond (1979-2005)

A peine démonté, le télébenne du Morond est de suite remplacé par un télésiège débrayable trois places, du constructeur Poma.
Première remontée débrayable du massif Jurassien, dernière remontée équipée de pinces S Poma, ce télésiège répond aux nouvelles exigences de l’époque, tant en terme de confort, de débit et de rapidité. Cette nouvelle remontée est désormais apte à faire face au nouvel afflux de skieurs, engendré par la création de Métabief Mont d’Or, permettant à la station de poursuivre sa croissance.

Le tracé est identique à celui du télébenne, à la différence notable que la gare intermédiaire a été supprimée : le restaurant du Petit Morond et ses remontées ne sont désormais plus accessibles. De plus, le télébar a été détruit lors de la construction du télésiège, ainsi que le restaurant d’altitude du Morond suite à un incendie. Ces deux établissements ne seront pas remplacés, amputant au tracé l’attrait de son prédécesseur.

De la même manière que le télébenne, ce télésiège va progressivement être victime de son succès : les fils d’attentes s’allongent, dépassant régulièrement l’heure d’attente en période de vacances scolaires.

Pour y remédier, l’exploitant de l’époque prévoit de transformer le TSD3 en TCD6 pour l’hiver 1990-1991. Malheureusement, ce projet ne se concrétisera pas : après deux générations à la tête de la station, la famille fondatrice se retire. L’exploitant change, la gestion aussi, désormais plus prudente face à des finances affaiblies. Stratégie que l’on peut comprendre : Métabief Mont d’Or évitera de peu la faillite, et ce à plusieurs reprises durant les années 90. Économies obligent, le problème du TSD3 est ainsi écarté de tout investissement.
Pour ne rien arrangé, le TSD3 devient de plus en plus coûteux à entretenir, de part sa mécanique vieillissante.
C’est ainsi qu’il faudra attendre l’été 2005 pour que l’axe majeur de la station soit renouvelé.


    Caractéristiques Administratives
  • TSD -Télésiège débrayable du Morond
  • Constructeur : ;)
  • Exploitant : NC
  • Année de construction : 1979

    Caractéristiques d’Exploitation
  • Saison d'exploitation : hiver et été
  • Capacité : 3 personnes
  • Débit : ~ 2000 personnes/heure (2)
  • Vitesse d'exploitation : env. 4 m/s (2)

    Caractéristiques Géométriques
  • Altitude Aval : 1015 m (2)
  • Altitude Amont : 1420 m (2)
  • Dénivelée : 405 m (2)
  • Longueur développée : env. 1870 m (2)
  • Pente Max: 68 % (3)
  • Pente Moyenne: 22 % (2)
  • Temps de Trajet : env. 8 min (2)

    Caractéristiques Techniques :
  • Emplacement Tension : amont
  • Type de Tension: hydraulique
  • Emplacement Motrice : aval
  • Sens de montée: gauche
  • Embarquement: parallèle
  • Nb Pylônes : entre 25 et 28 (2)


(2) Hypothèses - Calculs.
(3) Selon les caractéristiques du TSD6 Morond.


Image IPB
Carte postale 20 : ligne du TSD3 du Morond, deuxième moitié.
Au second plan à gauche : les lignes des TKD Renversée I&II (pylônes tubulaires) et la ligne du TKD Morond (pylônes tripodes), au fond : le Haut-Doubs.
Photo prise lors du premier hiver de son fonctionnement (1979-1980) : les pylônes n’ont pas encore été peint en vert.


Image IPB
Photo 1 : ligne du TSD3, sièges "goutte d’eau" Poma.


Image IPB
Photo 2 : ligne du TSD3 et gare amont.
A droite de la G2 : le restaurant d’altitude du Morond, au coin supérieur droit de la photo : les TKD Morond (pylônes tripodes) et Citerne (pylônes tubulaires), à gauche de la G2 : la gare amont du TSF3 Troupézy (1982) n’est pas encore construite, en dessous de la ligne : la piste noire Renversée.
Photo prise lors du premier hiver de fonctionnement (1980) : le dernier pylône n’est pas encore peint en vert.


Image IPB
Carte postale 21 : ligne du TSD3.
Au centre : le restaurant d’altitude du Petit Morond désormais isolé, à droite : les lignes des TKD Renversée I&II, au second plan : la ligne du TKD Morond, au fond : le restaurant d’altitude du Morond et les arrivées du TSD3 et des TKD Morond et Citerne.
A gauche de la ligne : la piste rouge Berche, à droite de la ligne : la piste noire Renversée et la piste verte Familiale (intersection).


Image IPB
Illustration 1 : couverture du Doubs Magazine, hiver 1989-1990, présentant le projet de TCD6.


Image IPB
Photo 3 : destruction de la G1 du TSD3 lors de l’automne 2005.
Au second plan : l’ancienne ligne du TSD3 (pylônes verts), et ligne du TSD6 Morond (pylônes non peints).
Bâtiment orengeâtre à gauche de la G1 : usine à neige.


Image IPB
Photo 4 : destruction de la G1 du TSD3 lors de l’automne 2005.
A droite de la G1 du TSD3 : G1 du TSD6, décalée de quelques mètres par rapport à l’ancienne, au fond : les lignes des deux appareils.




Acte 3 : le TSD6 du Morond (2005-)

Troisième remontée a occuper l’axe majeur de la station : le TSD6 du Morond, du constructeur Leitner.
Une fois de plus, il s’agit du premier TSD6 du massif. L’axe s’en trouve considérablement modernisé, répondant enfin aux attentes de l’exploitant et des clients, permettant à la station de prendre un nouveau souffle.
En plus de la remontée-mécanique, l’axe emprunté est repensé et déplacé de plusieurs mètres sur la gauche par rapport à l’ancien, permettant de nouvelles perspectives.
A rajouter que de tels investissements n’ont pas été opéré à la station depuis plus de 20 ans !

Pour davantage de détails sur cette remontée en fonctionnement, je vous invite à consulter son reportage en ligne.



Remerciements :

Je tiens à remercier boboum, VieuxChat, Nanouk, monchu et RaphaëlB pour leurs interventions indispensables à la précision de ce post, précisions disponibles dans les messages suivants, ce post étant une réédition.



Liens :

Webcam du front de neige
Webcam du Morond
Page Roger Maire Sport



Prochainement :

Épisode 2 : les chaînes du Morond.




Version du 19/03/2011. Auteur : B.R

Ce message a été modifié par Métabief - 09 mai 2011 - 16:50 .


#3 L'utilisateur est hors-ligne   grochat 

  • TSF2 des Gentianes
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 111
  • Inscrit(e) : 17-février 08

Posté 14 juillet 2010 - 01:03

Voir le messageMétabief, le 13 07 2010, 17:31, dit :

Actuellement, l’objectif n°1 de la station serait le développement de la neige de culture, avec la construction d’une retenue collinaire et l’équipement en neige artificielle de plusieurs secteurs. Néanmoins, ce projet persiste depuis de nombreuses années et n’a, à ce jour, toujours pas abouti.


J'ai cru comprendre que c'était acquis pour les prochaines saisons. La retenue devrait se trouver de l'autre coté du Morond.
Malheureusement je ne peu pas citer de sources, j'ai vu ça quelque part sur le net mais je ne sais plus où.

Voir le messageMétabief, le 13 07 2010, 17:31, dit :

  • 1980, TSF3 du Paradis, Poma
  • 1984, TSF3 Roches, Poma


Il y'a eu le tkd paradis aussi, démonté. et le tkd cuillère démonté également. Source: moi!
Il y'a eu un tk à la place du tsf3 des roches. J'avais trouvé ça dans un rapport sur le triste accident de Piquemiette qui a eu lieu dans les années 90. Dans ce dernier un ancien pisteur disait que la G2 du tk avait été ensevelie par une avalanche.

#4 L'utilisateur est hors-ligne   monchu 

  • FUN du Bouquetin
  • Voir la galerie
  • Groupe : Moderateurs Globaux
  • Messages : 1 267
  • Inscrit(e) : 17-juin 07

Posté 14 juillet 2010 - 01:46

Sans pouvoir te répondre sur l'historique du Petit Morond, voici simplement une vue aérienne de l'ancienne inter du TB qui permettait de desservir le plateau débutant :

Image IPB

Je rajoute 2 vues aérienne de la G2 du TB et du TSD3 :
Image IPB
A noter qu'à gauche de la ligne du TB, arrivait un petit TK à pylîones trianguulaires, là où se trouve aujourd'hui le TSF3 Troupezy, mais sur un tracé différent.
Image IPB

#5 L'utilisateur est hors-ligne   LOUISDEFUN 

  • TSF4 du Grand Crozat
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 147
  • Inscrit(e) : 19-avril 09

Posté 14 juillet 2010 - 10:00

Cette introduction est complète et intéressante. Cela donne envie de découvrir la suite.
Juste une petite remarque sur le reportage sur la station, il me semble qu'il est un peu plus récent que 1962 ; plus tôt 1967.

Pour les personnes de la région, pas très loin (20 km) de Métabief, il y a eu la station de Bonnevaux avec une présentation consultable sur le site de l'INA.

#6 L'utilisateur est hors-ligne   Métabief 

  • TCD6 de la Setaz
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 470
  • Inscrit(e) : 07-février 10

Posté 14 juillet 2010 - 10:15

monchu, tes photos sont géniales :)
Je ne savais pas que l'intermédiaire servait d'espace débutant. Effectivement, cette partie garde un dénivelé relativement faible. Avec le restaurant du petit Morond à côté, ça devait vraiment être sympa ;)
Je ne connaissais pas non plus l'existence de ce petit téléski tripode remplacé aujourd'hui par le TSF3 Troupézy. Est-il longtemps resté en place ? J'ai vu plusieurs carte postales ou photos du Morond de différentes périodes, mais sans ce petit téléski tripode. Quand ce "TKD1 Troupézy" aurait été construit et détruit ? Avez vous aussi une idée du constructeur et du tracé ?
Pareil, le restaurant d'altitude en haut du Morond devait être sympa. Ça manque aujourd'hui. Je sais qu'il y a eu un projet de restaurant panoramique en haut du Morond, mais encore un projet qui ne fait plus parlé de lui...


Voir le messageLOUISDEFUN, le 14 07 2010, 11:00, dit :

Juste une petite remarque sur le reportage sur la station, il me semble qu'il est un peu plus récent que 1962 ; plus tôt 1967.

Effectivement, corrigé :lol:

Ce message a été modifié par Métabief - 17 février 2011 - 22:02 .


#7 L'utilisateur est hors-ligne   LOUISDEFUN 

  • TSF4 du Grand Crozat
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 147
  • Inscrit(e) : 19-avril 09

Posté 14 juillet 2010 - 10:22

Ces trois vues sont importantes.
Au temps des TB, les gares intermédiaires étaient assez courantes. A Lelex, le TB disposait également d'une gare intermédiaire (le TB datait de la même année que celui de Métabief).

Entre la deuxième et la troisième, on voit que la bosse à gauche du TB a été rabotée sec.

Sur une carte postée en 1977, avec une photo prise de la droite de la maison et avec les Alpes en arrière-plan, on ne voit plus les pylônes triangulaires du TK.
Monchu, as-tu une date pour la deuxième CP ?

#8 L'utilisateur est hors-ligne   monchu 

  • FUN du Bouquetin
  • Voir la galerie
  • Groupe : Moderateurs Globaux
  • Messages : 1 267
  • Inscrit(e) : 17-juin 07

Posté 14 juillet 2010 - 10:39

Non, malheuresement ni date d'édition, ni cachet de la Poste.

#9 L'utilisateur est hors-ligne   Métabief 

  • TCD6 de la Setaz
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 470
  • Inscrit(e) : 07-février 10

Posté 15 juillet 2010 - 12:13

Voici d'autres cartes postales :
Image IPB

Image IPB

Image IPB

Ce message a été modifié par Métabief - 26 février 2011 - 20:43 .


#10 L'utilisateur est hors-ligne   grochat 

  • TSF2 des Gentianes
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 111
  • Inscrit(e) : 17-février 08

Posté 15 juillet 2010 - 21:07

Le sommet a bien changé. Sur les photos la pistes Renard n'existait pas encore, ou alors pas comme elle l'est aujourd'hui, il y'a eu un gros terrassement.
D'ailleurs, au somment de la Renard aujourd'hui, juste dans le coin droite quand on regarde la descente il y'a un espèce de truc en ferraille sur un massif en béton en forme de pyramide. Quelqu'un l'a déjà remarqué et sait ce que c'est?

Le TK Paradis n'était pas un tripode mais un tk des plus classique.

Ce message a été modifié par grochat - 15 juillet 2010 - 21:08 .


#11 L'utilisateur est hors-ligne   Monts-Jura 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 149
  • Inscrit(e) : 09-février 08

Posté 19 juillet 2010 - 10:09

Merci pour cette belle présentation ;)
Si cela peut t'aider, il existe de nombreuses cartes postales de la station sur ce site : delcampe.net

Voir le messageLOUISDEFUN, le 14 07 2010, 11:22, dit :

A Lelex, le TB disposait également d'une gare intermédiaire (le TB datait de la même année que celui de Métabief).

Un peu Hors-Sujet, mais pour le Télébenne de Lelex, l'année de construction remonte à 1955 (début des travaux : 4 Avril ; inauguration : 5 Octobre), soit 2 ans après la construction du télébenne de Métabief.

Source : Gens de chez nous, Anne-Marie Prodon

#12 L'utilisateur est hors-ligne   Allosisola2009 

  • FUN du Bouquetin
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 327
  • Inscrit(e) : 26-octobre 09

Posté 20 juillet 2010 - 10:32

Merci pour cet historique détaillé et félicitations Métabief ;)

Le TSD3 du Morond ayant été construit en 1979 (un an avant le Bouquet au 7 Laux: début de l'ère des évolutifs à pinces T), etait-ce le dernier TSD3 à pinces S?

#13 L'utilisateur est hors-ligne   Nanouk 

  • FUN du Bouquetin
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 324
  • Inscrit(e) : 21-avril 08

Posté 20 juillet 2010 - 12:57

Merci Métabief pour ce sympathique retour en arrière :)

Voir le messageAllosisola2009, le 20 07 2010, 11:32, dit :

Le TSD3 du Morond ayant été construit en 1979 (un an avant le Bouquet au 7 Laux: début de l'ère des évolutifs à pinces T), etait-ce le dernier TSD3 à pinces S?
C'était l'un des deux derniers TSD3 ;) à pinces S, l'autre appareil étant le toujours existant TSD3 du Crêt du Loup à la Clusaz (également construit en 1979).

Ce message a été modifié par Nanouk - 20 juillet 2010 - 13:02 .


#14 L'utilisateur est hors-ligne   Métabief 

  • TCD6 de la Setaz
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 470
  • Inscrit(e) : 07-février 10

Posté 26 juillet 2010 - 21:48

Image IPB



Contexte :

La mise en service du télébenne du Morond s’avère être un succès, succès d’ailleurs grandissant avec les années : le nombre de skieurs ne cesse de croître.
Cependant, le débit du télébenne du Morond reste limité : 360 personnes par heure. Il y a donc nécessité de soulager cette remontée, au risque de la saturer et de limiter le développement exponentiel de cette jeune station.
Également, l’exploitant de l’époque cherche probablement à diversifier l’offre, encore restreinte à l’époque, dans le but de fixer davantage de skieurs.
Dans ce contexte, une chaîne de téléskis va progressivement se mettre en place, afin de seconder le télébenne et permettre l’ouverture tant de nouvelles pistes que de nouvelles perspectives pour la station.



TKD1 Morond :

Le téléski du Morond est le premier à être mis en place, dont l’année de construction se situe entre 1960 et 1962.
Il s’agit d’un téléski à pylônes tripodes, vraisemblablement du constructeur Poma, doublant le 2ème tronçon du télébenne et atteignant de ce fait le Morond.
A sa gare avale se trouvait le restaurant d’altitude du Petit Morond, toujours en service. En gare amont, le restaurant d’altitude du Morond, ayant brûlé en 1993 (année des championnats du monde de VTT à Métabief). Celui-ci ne sera d’ailleurs jamais remplacé.
Il desservait les parties amont des pistes Berche et Renversée. Avec les années, notamment à partir de la création de Métabief Mont d’Or (1979), l’importance de ce téléski augmenta, de part le sommet desservit : le Morond, point culminant de la station et point de basculement entre les différents secteurs du nouveau domaine ainsi formé.


    Caractéristiques Administratives :
  • RDP-Téléski à perche débrayable : Morond
  • Constructeur : Poma
  • Année de construction : entre 1960 et 1962 (2)

    Caractéristiques d’Exploitation :
  • Saison d'exploitation : hiver
  • Capacité : 1 personne
  • Débit à la montée : NC
  • Vitesse d'exploitation: NC

    Caractéristiques Géométriques :
  • Latitude : 46°45'21N(G1), 46°45’03E (G2) (2)
  • Longitude : 6°21'16E (G1), 6°21'12E (G2) (2)
  • Altitude Avale : 1340 m (2)
  • Altitude Amont : 1420 m
  • Dénivelée : 80 m (2)
  • Longueur développée : 542 m (2)
  • Pente Maxi : NC
  • Pente Moyenne : 15 % (2)
  • Temps de Trajet : NC

    Caractéristiques Techniques :
  • Type de Gare : NC
  • Emplacement Tension : amont
  • Type de Tension : contrepoids (tripode puis tubulaire)
  • Emplacement Motrice : avale
  • Sens de montée : droite
  • Embarquement : NC
  • Nb Pylônes : entre 7 et 10 (2)

(2) Hypothèse - Calculs


Image IPB
Carte postale 1 : le TKD Morond et ses pylônes tripodes.
A droite : le télébenne du Morond, au second plan : le restaurant d’altitude du Petit Morond.
A droite du télébenne : la piste rouge Berche, à gauche du télébenne : la piste noire Renversée.


Image IPB
Carte postale 2 : l’intégralité des pylônes tripodes du TKD Morond sont distinguables, ainsi que son contrepoids (à ses débuts tripode aussi) devant le petit chalet.
A droite de la ligne : le restaurant d’altitude du Morond ainsi que le télébenne et sa G2, entre les G2 des deux appareils : le jardin d’enfant du Morond (aujourd’hui disparu), en second plan : le restaurant d’altitude du Petit Morond, au fond : le Haut-Doubs.


Image IPB
Carte postale 3 : skieur empruntant le TKD Morond.
En second plan : la ligne du télébenne du Morond, les pistes Renversée et Berche, à l’arrière plan (de gauche à droite) : le Mont Sacheron, l’Aiguillon et le Mont Suchet.
Carte postale cachetée de 1963.


Image IPB
Carte postale 4 : ligne du TKD Morond et G2.
Plusieurs pylônes tripodes compressions ont progressivement été remplacés par des pylônes tubulaires, plus résistants aux contraintes.



En 1965, deux nouveaux téléskis sont construits, tous deux fournis par Montaz-Mautino : les TKD Citerne et Renversée.



TKD1 Citerne :

Le TKD Citerne s’échelonne sur les mêmes altitudes que le TKD Morond. Il est cependant moins bien placé que celui-ci : bien que les gares amonts des deux téléskis se rejoignent au Morond, les gares avales sont distantes d’environ 200m. Dans cette configuration, le TKD Citerne est un peu plus à l’écart, formant un « maillon bis », difficile d’accès depuis la gare avale du TKD1 Morond ou de la gare intermédiaire du télébenne.
Aucun restaurant ou autre point d’intérêt ne permet de fixer les skieurs à sa gare avale. En plus de son écart, ce second handicap le rend moins attractif et donc moins fréquenté.
Cependant, il dessert la piste Printemps et la portion supérieure de la piste Familiale, permettant d’ailleurs à cette piste de rester ouverte jusqu’en fin de saison, même si l’enneigement en portion avale est faible. Malgré sa situation, ce point fort suffit à en faire une remontée stratégique, aujourd’hui encore.


    Caractéristiques Administratives :
  • RDP-Téléski à perche débrayable : Citerne
  • Constructeur : Montaz-Mautino
  • Année de construction : 1965

    Caractéristiques d’Exploitation :
  • Saison d'exploitation : hiver
  • Capacité : 1 personne
  • Débit à la montée : 600 personnes/heure
  • Vitesse d'exploitation: 3. 5 m/s

    Caractéristiques Géométriques :
  • Latitude : 46°45'20N(G1), 46°45'04N(G2) (2)
  • Longitude : 6°21'06E (G1), 6°21'11"E (G2) (2)
  • Altitude Avale : 1331 m (2)
  • Altitude Amont : 1420 m
  • Dénivelée : 113 m
  • Longueur développée : 507 m (2)
  • Pente Maxi : 34 %
  • Pente Moyenne : 22 % (2)
  • Temps de Trajet : 2 min 25 sec (2)

    Caractéristiques Techniques :
  • Type de Gare : D.20
  • Emplacement Tension : amont
  • Type de Tension : contrepoids puis lâcher sous poulie (entre 1996 et 1999)
  • Emplacement Motrice : avale
  • Sens de montée : gauche
  • Embarquement : perpendiculaire
  • Nb Pylônes : 8

(2) : Hypothèses – Calculs


Image IPB
Carte postale 5 : ligne du TKD Citerne au quart inférieur droit.
En moitié supérieure : arrivée des TKD Citerne (à gauche) et Morond (à droite) au Morond, à proximité du restaurant d’altitude du Morond et du télébenne/TSD3 du Morond, au quart inférieur gauche : vue sur le Mont d’Or depuis la gare amont des TKD Citerne et Morond, point culminant du département (1463m).
Période de prise de vue : années 80 (Télébenne du Morond remplacé par le TSD3 du Morond).





TKD1 Renversée I&II :

Le TKD Renversée constitue le second maillon de la chaîne du Morond.
Celui-ci était parallèle à la moitié supérieur du premier tronçon du télébenne.
La gare amont de ce TKD était aux côtés du restaurant du Petit Morond, et permettait de rejoindre facilement la gare avale du TKD Morond ou la gare intermédiaire du télébenne. En poussant un peu sur les bâtons, ce téléski était également un moyen d’accès à la gare avale du TKD Citerne.
Mais son intérêt réside essentiellement dans la portion de piste desservie : le mur de la Renversée, seule piste noire de la station de Métabief, devenu secteur Métabief après l’ouverture du domaine Métabief Mont d’Or (1979). Il s’agit là d’une des pistes les plus pentues du massif Jurassien, assez recherchée donc. De ce fait, la pente de ce téléski est elle aussi conséquente : 60% de pente maxi.

A la fin des années 60, ce téléski sera doublé par un second. Ce nouveau téléski sera nommée TKD Renversée II, le précédent rebaptisé TKD Renversée I.
Il semblerait que le constructeur majoritaire soit Poma, bien que des éléments Montaz-Mautino et Montagner soit à recenser, fruit de rénovations successives.
Les caractéristiques de ce téléski sont semblables au TKD Renversée I, desservant donc les mêmes pistes et les mêmes points d’intérêt. Il est également caractérisé par une forte pente.


    Caractéristiques Administratives :
  • RDP-Téléski à perche débrayable : Renversée puis Renversée I
  • Constructeur : Montaz-Mautino
  • Année de construction : 1965

    Caractéristiques d’Exploitation :
  • Saison d'exploitation : hiver
  • Capacité : 1 personne
  • Débit à la montée : 550 personnes/heure
  • Vitesse d'exploitation: 3. 5 m/s

    Caractéristiques Géométriques :
  • Latitude : 46°45'46N(G1), 46°45'21N(G2) (2)
  • Longitude : 6°21'20E (G1), 6°21'14E (G2) (2)
  • Altitude Avale : 1121 m (2)
  • Altitude Amont : 1341 m (2)
  • Dénivelée : 220 m
  • Longueur développée : 794 m (2)
  • Pente Maxi : 59 %
  • Pente Moyenne : 28 % (2)
  • Temps de Trajet : 3 min 47 sec (2)

    Caractéristiques Techniques :
  • Type de Gare : Treillis
  • Emplacement Tension : amont
  • Type de Tension : contrepoids
  • Emplacement Motrice : avale
  • Sens de montée : droit
  • Embarquement : NC
  • Nb Pylônes : entre 6 et 10 (2)


    Caractéristiques Administratives :
  • RDP-Téléski à perche débrayable : Renversée II
  • Constructeur : Poma
  • Année de construction : 196?

    Caractéristiques d’Exploitation :
  • Saison d'exploitation : hiver
  • Capacité : 1 personne
  • Débit à la montée : NC
  • Vitesse d'exploitation : NC

    Caractéristiques Géométriques :
  • Latitude : 46°45’46N(G1), 46°45'21N(G2) (2)
  • Longitude : 6°21'21"E (G1), 6°21'15E (G2) (2)
  • Altitude Avale : 1121 m (2)
  • Altitude Amont : 1341 m (2)
  • Dénivelée : 220 m
  • Longueur développée : 794 m (2)
  • Pente Maxi : 59 %
  • Pente Moyenne : 28 % (2)
  • Temps de Trajet : NC

    Caractéristiques Techniques :
  • Type de Gare : Treillis ?
  • Emplacement Tension : amont
  • Type de Tension : contrepoids
  • Emplacement Motrice : avale
  • Sens de montée : droit
  • Embarquement : NC
  • Nb Pylônes : entre 6 et 10 (2)

(2) : Hypothèses – Calculs


Image IPB
Photo 1 : partie avale de la ligne du TKD Renversée (devenu par la suite Renversée I) à ses débuts.
Au centre de la photo : le télébenne du Morond et le mur de la Renversée.
A noter : la piste Renversée était plus étroite qu’au jour d’aujourd’hui, de part la présence du bosquet entre les lignes du télébenne du Morond et du TKD Renversée I.


Image IPB
Carte postale 6 : partie amont de la ligne du TKD Renversée I (à droite).
A gauche de la ligne : le restaurant d’altitude du Petit Morond et la gare intermédiaire du télébenne du Morond, en arrière plan : le restaurant d’altitude du Morond, l’ensemble de la ligne du TKD Morond et la G2 du TKD Citerne.


Image IPB
Vidéo 1 : la gare avale du TKD Renversée I, de type treillis.
A droite de l’image : le télébenne du Morond, au fond : le Haut-Doubs.


Image IPB
Carte postale 7 : arrivée du téléski Renversée I, désormais doublé du téléski Renversée II.
De gauche à droite : les pistes Berche, Renversée et un bras de la Familiale.
Période de prise de vue : années 80 (télébenne du Morond remplacé par le TSD3 du Morond).


Image IPB
Carte postale 8 : illustration de la vitesse réputée élevée du TKD Renversée II, permettant selon les récits de skieurs d’aller plus vite encore que le télébenne (à vérifier), ajoutant un peu plus de difficulté à ce téléski pentu, d’ailleurs réservé aux skieurs confirmés et experts, comme le TKD Renversée I.




TKD1 Tertre :

Construit en 1967, ce téléski est à dominante Poma et constitué de pylônes tripodes, à l’image du TKD Morond.
Il constitue le premier maillon de la chaîne, permettant de regagner les G1 des TKD Renversée I&II.
Sa gare avale est situé près de 450 mètres sur la droite du télébenne du Morond, le désaxant du reste de la chaîne, jusqu’ici parfaitement parallèle au télébenne. Ce grand écart n’est évidement pas anodin. Au pied de la G1 se trouve une multiple de logements touristiques, formant à eux seuls des villages à part entière (Crêt de la Chapelle pour le plus important d’entre eux) avec commerces et services à disposition. L’année de construction des logements coïncide d’ailleurs avec celle du TKD Tertre (Gais Loisirs : 1965, Bellevue : 1965, Crêt de la Chapelle : 1969, pour les seules années 60). A noter également la présence d’un parking ainsi qu’une billetterie annexe, faisant de ce téléski une porte d’entrée secondaire.
Côté piste, seule une piste est desservie : la Tertre. Ce TKD est donc pour l’essentiel emprunté par deux catégories de skieurs : les débutants, bénéficiant d’une piste à faible dénivelé et alternative à Pré-Midi, les autres, évitant le télébenne du Morond et son affluence. Bon nombre de ces skieurs logent d’ailleurs aux logements touristiques situés à proximité.


    Caractéristiques Administratives :
  • RDP-Téléski à perche débrayable : Tertre
  • Constructeur : Poma
  • Année de construction : 1967

    Caractéristiques d’Exploitation :
  • Saison d'exploitation : hiver
  • Capacité : 1 personne
  • Débit à la montée : 515 personnes/heure
  • Vitesse d'exploitation: 3. 5 m/s

    Caractéristiques Géométriques :
  • Latitude : 46°46'02N(G1), 46°45'46N(G2) (2)
  • Longitude : 6°21'05E (G1), 6°21'16"E (G2) (2)
  • Altitude Avale : 1037 m (2)
  • Altitude Amont : 1120 m (2)
  • Dénivelée : 83 m
  • Longueur développée : 582 m (2)
  • Pente Maxi : 30 %
  • Pente Moyenne : 14 % (2)
  • Temps de Trajet : 2 min 46 sec (2)

    Caractéristiques Techniques :
  • Type de Gare : D20
  • Emplacement Tension : amont
  • Type de Tension : contrepoids
  • Emplacement Motrice : avale
  • Sens de montée : gauche
  • Embarquement : perpendiculaire
  • Nb Pylônes : 8

(2) : Hypothèses – Calculs


Image IPB
Carte postale 9 : la gare avale du TKD Tertre et sa billetterie au coin inférieur droit.
Également visible : les logements touristiques des années 60, à proximité immédiate du téléski, lui permettant un apport de skieurs non négligeable.



Environ 15 ans après la mise en service du télébenne (1953), la chaîne de téléskis du Morond est opérationnelle.
Elle connaîtra son âge d’or entre les années 70 et 80, période de fréquentation maximale (fin des tentes glorieuses, puis lancement de Métabief Mont d’Or) mais aussi disparition de la gare intermédiaire du Petit Morond avec le télébenne, renforçant son rôle.



Configuration :

Image IPB
Plan 1 : plan des pistes de la station.
Période de parution : deuxième moitié des années 80.


Légende :
  • 0 : Télébenne du Morond, puis TSD3 du Morond
  • 1 : TKD Tertre
  • 2&3 : TKD Renversée I&II
  • 4 : TKD Morond
  • 5 : TKD Citerne
  • Tracé rouge : remontée démontée 1
  • Tracé vert : remontée en service 1
  • Carrés violet : restaurants d’altitude
  • Carré orange : billetterie
  • Carré marron : parking
  • Carré gris : gare intermédiaire du télébenne du Morond
  • Cercles violets : logements touristiques

1 : Saison 2011-2012



Déclin :

Malgré son succès, cette chaîne va rapidement décliner, pour être réduite à un unique téléski à la saison 2011-2012.
Pour l’expliquer, il y a tout d’abord les difficultés sévères rencontrées par la station durant les années 90. En effet, les hivers sans neige s’enchaînent, limitant parfois l’ouverture de la station à une ou deux semaines par saison : les quelques canons présent ne suffisent pas à combler le manque. Les finances de la station, déjà affaiblies par de lourds investissement durant les années 80, virent aux rouges, menaçant à plusieurs reprises la station de Métabief de faillite.
Pour ne rien arranger, la famille fondatrice de la station (à sa tête depuis deux générations) quitte la direction en 1989-1990.
Pour terminer, les téléskis commencent à se faire vieillissants, et sont de moins en moins fréquenté par une clientèle recherchant le ski en continu.
S’amorce alors le lent déclin de cette chaîne.

Le premier mis à terre est le TKD Renversée II, victime de sa forte pente, de sa vitesse, de son âge et de la présence du TKD Renversée I. Il est démonté à la fin des années 80, sans impacte majeure cependant : la chaîne n’est pas encore rompue.
La deuxième remontée mise à terre est le TKD Morond. A ce jour, pas d’explications évidentes à fournir, tant le rôle de ce téléski semblai important. Sa destruction date de 1993, année des championnats du monde de VTT à Métabief, et d’incendie au restaurant d’altitude du Morond. Ce téléski gênait-il la compétition ? A-t-il été démonté temporairement car disposant de pylônes tripodes, puis finalement jamais remonté ? Aucune réponse à ce jour. Néanmoins, c’est la destruction la plus impactante, rompant la chaîne, ou du moins la réduisant au Petit Morond.
Au milieu des années 90, le TKD Renversée I est arrêté, sans être démonté cependant. Il est victime des mêmes défauts que le Renversée II. En 2005, à l’occasion de la mise en service du TSD6 Morond, ce TKD est définitivement démonté : hors d’âge, trop difficile, trop isolé, desservant une piste peu ouverte, mais empruntant surtout le même tracé que le TSD6, décalé par rapport à ses prédécesseurs.
Pour terminer, le TKD Tertre sera démonté à l’automne 2011. Le dernier téléski aux pylônes tripodes n’est désormais plus aux normes. Face aux coûts de rénovation, de son isolement et de son faible intérêt, sa destruction est décidée. Bien qu’il soit remplacé par un fil neige, celui-ci empruntera un tracé différent.
Reste donc le TKD Citerne, plus ancienne remontée de la station encore en service, et ce depuis quelques années. Seul la desserte de la portion amont de la piste Familiale semble justifier son maintien, reste cependant à savoir combien de temps.

Les années 90 auront donc été fatale à cette chaîne pourtant solide, victime pour l’essentiel de son âge et du ski en continu, qui n’aura pas été renouvelée contrairement à la remontée du Morond.



Remerciements :

Merci à boboum et VieuxChat pour leurs précisions, indispensables à la précision de cet historique. Précisions disponibles dans les messages suivants, ce post étant une réédition.



Liens :

Vidéo Ina
Bonus 1
Reportage TKD1 Tertre



Prochainement :

Épisode 3 : l’ancienne station des Hôpitaux-Neufs.



Version du 26/03/2011. Auteur : B.R

Ce message a été modifié par Métabief - 03 avril 2011 - 22:47 .


#15 L'utilisateur est hors-ligne   boboum 

  • TSF3 de Cote Chevalier
  • Groupe : Membres
  • Messages : 120
  • Inscrit(e) : 24-octobre 08

Posté 26 juillet 2010 - 22:23

Bonjour Métabief et bravo pour cet historique.

Je me permets quelques modifications dont je suis certain

Le téléski "3" était le TK du Morond. Il partait du restaurant du petit Morond et arrivait au sommet. Le remplacement des pylones tripodes par des pylones type tube avait pour objectif de moderniser l'installation. Les pylones qui ont subi un remplacement étaient les pylones de compression ou support compression à tendance compression ainsi que les pylones support situés en haut des bosses. Les pylones tripodes sont seulement "crayonnés" dans le terrain et avaient tendances à se soulever aux compressions. Son démontage a eu lieu en 1993 à l'occasion des championnats du monde de VTT. La cabane de départ des pilotes a été installée pile su le dernier pylone.

Le téléski du tertre n'a jamais été raccourci. Son tracé est original. Les 2 téléskis qui arrivent au restaurant du Petit Morond dont les téléskis de la renversée 1 et 2. Les 2 téléskis étaient parallèles. Majoritairement Poma, les téléskis restaient hybrides.

La balise bicolore est bien correspondante à 2 pistes: rouge et bleue. La bleue quittait la rouge vers l'actuel mur d'escalade (qui n'existait pas à l'époque puisque le configuration de la berche à cet endroit était complètement différent)

Voici et encore bravo métabief

#16 L'utilisateur est hors-ligne   grochat 

  • TSF2 des Gentianes
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 111
  • Inscrit(e) : 17-février 08

Posté 28 juillet 2010 - 09:10

Lors d'un précèdent post nous avons parlé d'une remontée à la place de l'actuel TFS3 Troupezy et j'ai fait illusion à un truc au sommet de Renard. Il se trouve que j'étais à Métabief hier avec mes enfants pour faire de la luge d'été.
J'ai un peu discuté avec le gars qui s'occupait de la luge en G2 du TSF3 Berche. Celui-ci m'a gracieusement offert 4 remontées pour le TSD6 et m'a confirmé les travaux au niveau de l'enneigement artificiel. On peu d'ailleurs déjà voir un réservoir en construction aux Hôpitaux vers le TKD Liaison.
Je suis finalement monté au sommet et j'ai photographié ce truc inconnu et ça donne ça:
Image IPB

Image IPB
Mes recherche sur AMB n'ont pas donné grand chose mais ça me parait bien frêle que ce soit un reste de remontée.

#17 L'utilisateur est hors-ligne   Métabief 

  • TCD6 de la Setaz
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 470
  • Inscrit(e) : 07-février 10

Posté 29 juillet 2010 - 12:02

Voir le messageboboum, le 26 07 2010, 23:23, dit :

Le téléski "3" était le TK du Morond [...] Le remplacement des pylones tripodes par des pylones type tube avait pour objectif de moderniser l'installation. Les pylones qui ont subi un remplacement étaient les pylones de compression ou support compression à tendance compression ainsi que les pylones support situés en haut des bosses. Les pylones tripodes sont seulement "crayonnés" dans le terrain et avaient tendances à se soulever aux compressions. Son démontage a eu lieu en 1993 à l'occasion des championnats du monde de VTT. La cabane de départ des pilotes a été installée pile su le dernier pylone.

Déjà merci pour ces informations précieuses B)
Par contre, j'ai encore quelques interrogations pour le démontage du TKD Morond : ce TKD était-il trop vieux, trop peu utilisé + les championnats qui ont été un prétexte supplémentaire pour le démonter (gain de place ?) ou son démontage a pour unique raison les championnats (ce qui serait surprenant :) ) ?
Je trouve bien dommage qu'il n'y ai plus de remontées dans ce secteur : cela donnait un attrait au Petit-Morond, et ça devait être bien sympa. Aujourd'hui, pas d'autre alternative que de descendre jusqu'en bas de la station pour reprendre le TSD6 si on veut skier au dessus du TKD Berche :(

Voir le messageboboum, le 26 07 2010, 23:23, dit :

Le téléski du tertre n'a jamais été raccourci. Son tracé est original. Les 2 téléskis qui arrivent au restaurant du Petit Morond dont les téléskis de la renversée 1 et 2. Les 2 téléskis étaient parallèles. Majoritairement Poma, les téléskis restaient hybrides.

Aucune idée de quand datent les téléskis ni de la destruction d'un des deux téléski ?
En tout merci pour toutes tes informations !

Voir le messagegrochat, le 28 07 2010, 10:10, dit :

Lors d'un précèdent post nous avons parlé d'une remontée à la place de l'actuel TFS3 Troupezy et j'ai fait illusion à un truc au sommet de Renard.
Je suis finalement monté au sommet et j'ai photographié ce truc inconnu et ça donne ça:
Image IPB
Image IPB
Mes recherche sur AMB n'ont pas donné grand chose mais ça me parait bien frêle que ce soit un reste de remontée.

Personnellement je ne vois absolument pas à quoi cela peut correspondre :P
J'ai bien observer les vues de Morond que j'ai publié, j'ai pensé à un élément du contrepoids de l'ancien télébenne ou de l'ancien téléski "Troupézy", mais finalement j'en doute. Quant à AMB, rien à ce mettre sous la dent...
Pourrais-tu à partir d'une des vues du Morond nous préciser l'emplacement de cette pièce ?

Voir le messagegrochat, le 28 07 2010, 10:10, dit :

On peut d'ailleurs déjà voir un réservoir en construction aux Hôpitaux vers le TKD Liaison.

Ah! Un? Quoi? De... C'est-à-dire ?! On y serait enfin ;) Ouvre un post à ce sujet si on est a peu près sur du coup et s'il y a des infos supplémentaires.

Enfin quant aux infos de Nanouk, merci j'en prends note ;)

Ce message a été modifié par Métabief - 29 juillet 2010 - 18:42 .


#18 L'utilisateur est hors-ligne   boboum 

  • TSF3 de Cote Chevalier
  • Groupe : Membres
  • Messages : 120
  • Inscrit(e) : 24-octobre 08

Posté 29 juillet 2010 - 22:27

Bonsoir à tous
Le truc étrange de Grochat est un ancrage treuil pour les dameuses. Il est placé au centre du sommet car il permet un ancrage sur le haut des pistes troupézy, berche, renverséeet Renard.
PS à Grochat: tu aurais pu passer dire bonjour :)

Le démontage du TK du Morond est probablement du a un concours de circonstances. Il répondait a une logique avec l'intermédiaire du télébenne au Petit Morond et il y avait une cohérence pour la montée au Morond depuis la station. Un premier ensemble de téleskis composés du TK berche 1, Tk renversée 1 et Tk du Morond permettait la montée ainsi qu'un deuxième ensemble avec le TK berche 2, TK renversée 2 et TK citerne. Les années sans neige et le remplacement du télébenne par le TSD 3 du Morond n'ont pas arrangé la situation.
Comme toi, Métabief, je trouve que ce téléski permettait de dynamiser le sommet et donnait un sens au Petit Morond.... Mais bon....C'est comme ça....

Les TK de la renversée ont du être fait dans les années 60. Le premier TK qui a été monté est celui qui a eu la plus longue durée de vie (démontage en 2006 avec le montage du TSD6 - celui qui est en photo) L'autre fonctionnait de moins en moins mais avait la particularité d'aller très vite. Il a du être démonté au milieu des années 90. Je n'en sais pas plus...

Désolé de vous décevoir, mais le réservoir situé aux hopitaux neufs n'est qu'un réservoir de décantation pour les eaux usées. Aucun rapport avec les canons!
Bye ;)

#19 L'utilisateur est hors-ligne   Métabief 

  • TCD6 de la Setaz
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 470
  • Inscrit(e) : 07-février 10

Posté 31 juillet 2010 - 18:14

Voir le messageboboum, le 29 07 2010, 23:27, dit :

Désolé de vous décevoir, mais le réservoir situé aux hopitaux neufs n'est qu'un réservoir de décantation pour les eaux usées. Aucun rapport avec les canons!

Les boules ! C'était trop beau pour être vrai !
Enfin bon, c'était à l'opposé du secteur au centre des études :)

En tout cas, encore merci pour tes infos boboum, toujours aussi précieuses B)

Concernant le TKD1 Tertre, et surtout son constructeur, je pense qu'il s'agit de ;)
Voilà un de mes derniers post, que vous trouverez ici :

Citation

J'ai retrouvé cette carte postale, vous présentant le TKD1 Tertre situé à Métabief, toujours en service :
Image IPB

J'ai fait le rapprochement avec cette photo :

Voir le messagechin@ill, le 26 07 2010, 23:20, dit :

LES GARES D (1969 à nos jours) :
Image IPB


J'aimerai savoir si pouviez me confirmer ou m'infirmer ce que j'avance.
Le FIRM nous indique que cette remontée a été construite en 1967, soit avant la date précisée par chin@ill :P Il pourrait peut-être s'agir d'une rénovation, la fabriquant étant inconnu selon le FIRM.

Qu'en pensez-vous ?

Allez, encore quelques mystères à lever, et nous passerons aux remontées du front de neige ;)
Également, de nouvelles photos et cartes postales ont enrichis le premier post de ce sujet : avis aux amateurs...

Ce message a été modifié par Métabief - 31 juillet 2010 - 18:22 .


#20 L'utilisateur est hors-ligne   Nanouk 

  • FUN du Bouquetin
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 324
  • Inscrit(e) : 21-avril 08

Posté 01 août 2010 - 08:42

Voir le messageMétabief, le 13 07 2010, 17:50, dit :

Voir le messageRaphaël B, le 22 11 2007, 23:00, dit :

Image IPB

;)
Etant un fan inconditionnel des TSD3 :) à pinces S, je regretterai toujours de ne jamais avoir emprunté l'ancien appareil du Morond :P (n'ayant jamais mis les skis à Métabief). A mon goût, son tracé était plus remarquable que celui des deux TSD3 de la Clusaz (ligne plus longue, pylônes plus nombreux et davantage de variations au niveau pente).

Ce message a été modifié par Nanouk - 01 août 2010 - 08:44 .


  • 10 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

3 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 3 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)