Forums Remontées Mécaniques: TCD10 du Praz - Courchevel (Les 3 Vallées) - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

  • 2 Pages +
  • 1
  • 2
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

TCD10 du Praz - Courchevel (Les 3 Vallées) Poma - 2019

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Bouctou 

  • TCD15 de Bochard
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 880
  • Inscrit(e) : 02-avril 05

Posté 14 juin 2020 - 17:25

*
MESSAGE POPULAIRE !

Image IPB

3 Mai 1946. Francis Eugène Mugnier, maire de Saint Bon, signe, avec l’accord de son conseil municipal, la cession de terrains communaux au département de la Savoie qui projette la création d’une station de sports d’hiver au Plateau des Tovets à 1750 mètres d’altitude. Courchevel est née. Ce sera la première et unique station dite de 2ème génération et la première créée ex-nihilo sur un concept skis aux pieds. L’idée est de créer une station sociale, permettant l’accès au ski au plus grand nombre. Mais le développement de la station, au cours des décennies qui vont suivre, va se faire à l’opposé du projet initial et aboutir au Courchevel d’aujourd’hui, station internationale réputée pour ses prestations très haut de gamme qui font trop souvent oublier la qualité exceptionnelle de son domaine skiable.

Durant de nombreuses années, plusieurs sociétés de remontées mécaniques vont se partager le domaine, dont :
- Les SPTV (Services Publics des Trois Vallées) appartenant au département et gérant la majeure partie des remontées mécaniques du Plateau des Tovets (Courchevel 1850) ainsi que du Praz
- La société des Téléskis de Pralong, qui gère le secteur Pralong/Super Pralong ainsi que le téléski des Creux
- La société du Lac Bleu qui gère le secteur Bouc Blanc
- La société de Mr Obert gérant la TC Grangettes, le TK des Tovets et le TK des Roy à 1550
- La société du Dou du Midi qui gère le TSF2 du Dou du Midi ainsi qu’un TK école situé à côté du TS
- La STM (Société des Téléskis de Moriond) gérant l’ensemble du domaine de 1650

Petit à petit, les sociétés privées se font racheter par les SPTV jusqu’au rachat de la STM en 2000 et la création d’une seule entité gérant l’intégralité du domaine de la vallée de Courchevel : la SEM « Société des 3 Vallées » ou S3V.

En 2011, afin d'enrayer le vieillissement des installations risquant de porter préjudice, à terme, à la réputation de la station, la S3V annonce un important PPI (Plan Pluriannuel d'Investissement) de 140 millions d'euros sur le domaine de Courchevel/La Tania, devant s’étaler jusqu’en 2019.

Image IPB
(Coll. B.Détard - DR)


La mise en œuvre est immédiate, même si le planning initial connaîtra des modifications au gré des aléas administratifs et politiques :

- Eté 2011 : construction du TSD6 de Plantrey
- Eté 2012 : construction du TSD6 du Biollay et de la TC de Petit Moriond.
- Eté 2013 : réalisation du TSD6 du Bouc Blanc, mais aussi premiers travaux des TSD6 de l'Aiguille du Fruit et TSD6B de La Forêt
- Eté 2014 : finalisation des TSD6 de l'Aiguille du Fruit et TSD6B de La Forêt
- Eté 2017 : construction de la TCD8 de l’Ariondaz
- Eté 2018 : construction de la TCD10 des Grangettes

Au cours de l’été 2019, la S3V finalisera ce plan avec la réalisation de 2 appareils : le TSF4 des Grandes Combes et la TCD10 du Praz.

Image IPB
Situation de la TCD10 du Praz sur le domaine


Image IPB
Détail de l'implantation



Le Praz de Saint Bon

Situé sur un replat naturel, à 1270m d'altitude, le village du Praz est l'un des plus anciens lieux d'habitation de la vallée, avec une présence humaine datant de la préhistoire : on a en effet retrouvé des sépultures abritant des bracelets de l'âge de bronze, dont la datation est estimée à environ 3500 ans avant notre ère.
Le village a dès lors traversé les siècles, au gré des saisons et de l'activité pastorale.

Image IPB
Le Praz dans les années 1900 (Coll. B.Détard - DR)


A l'ouverture de la station du plateau des Tovets, plusieurs itinéraires de ski se terminent au Praz, mais sans moyen de retour mécanisé

Image IPB
Plan des pistes de 1951/52 (Coll. B.Détard - DR)


Il faudra attendre 1952, avec l'ouverture du télébenne Julliard qui le relie à Courchevel 1850, pour que Le Praz devienne véritablement le point bas du domaine skiable.

Image IPB
Plan des pistes de 1952/53 (Coll. B.Détard - DR)


Image IPB
Vue générale de la première partie de la ligne (Coll. B.Détard - DR)


Image IPB
G1 du télébenne Julliard du Praz à la fin des années 70 (Photo Serge Rollais - DR)


Image IPB
G1 du télébenne Julliard du Praz les années 50 (Coll. B.Détard - DR)


Image IPB
G1 du télébenne Julliard du Praz vue de la ligne dans les années 50 (Coll. B.Détard - DR)


Image IPB
Vue vers l’aval depuis la deuxième partie de la ligne (Photo exposée dans la cabine du TPH de la Saulire - DR)


Image IPB
Croisement TB Praz/TSF Dou du Midi vu depuis le TSF Dou du Midi (Coll. B.Détard - DR)


Image IPB
Vue générale sur la partie terminale de la ligne (Coll. B.Détard - DR)


Image IPB
Arrivée du télébenne du Praz à Courchevel 1850 dans les années 50 – on remarquera que l’hôtel Rond Point des Pistes n’existe pas encore, ni les immeubles adjacents (Coll. B.Détard - DR)


Image IPB
Fin de ligne et G2 (Coll. B.Détard - DR)


Image IPB
Fin de ligne dans les années 60-70 (Coll. B.Détard - DR)


Image IPB
Situation générale de la G2 (Coll. B.Détard - DR)


Image IPB
Situation générale de la G2 et de la fin de ligne avec, au fond, le pylône de croisement TSF Dou du Midi/TB du Praz (Coll. B.Détard - DR)



Image IPB
Situation générale de la G2 avec au premier plan, le premier TKD du Stade (Coll. B.Détard - DR)


Image IPB
G2 et Hôtel Rond-Point des Pistes (Coll. B.Détard - DR)


En 1970, afin de desservir la prestigieuse piste Jean Blanc, 2ème piste de France homologuée FIS A sur laquelle s'est courue, en mars 1966, une compétition internationale remportée par Leo Lacroix qui aura vu pour la première fois au monde la vitesse moyenne dépasser les 100 km/h, les SPTV confient à la société iséroise Pomagalski la construction d'une TCD4, reliant le village du Praz à la côte 2070m, sur une longueur de près de 2 kilomètres. L'objectif est également de soulager le télébenne, dont le débit de 300 pers./h reste très modeste. L'ouverture au public de la télécabine de la Forêt se fera le 20 janvier 1971.

Image IPB
Plan des pistes de 1970/71 (Coll. B.Détard - DR)


Image IPB
G1 de la TCD de la Forêt au début des années 1970 (Coll. B.Détard - DR)


Image IPB
Cliquez sur l'image pour voir le reportage


Au cours de l'été 1982, le télébenne du Praz, dont le confort et le débit ne correspondent plus aux attentes de la clientèle, est remplacé par une TCD4 de la société Pomagalski, sur un tracé très légèrement modifié, afin de ramener la G1 au niveau de celle de la TC de la Forêt. Pour cela, la G1 de la TC de la Forêt est démontée afin de construire en lieu et place un nouveau bâtiment capable d'accueillir le départ des 2 appareils.

Image IPB
Plan des pistes de 1984/85 (Coll. B.Détard - DR)


Image IPB
Cliquez sur l'image pour voir le reportage


Les années vont alors s'écouler, sans modification majeure au niveau des remontées mécaniques. La seule nouveauté sera la construction, en 1992, duTK de l'Envoléefournit par l'entreprise Montaz-Mautino. Ce petit téléski à pinces fixes construit au pied des tous nouveaux tremplins olympiques permet d'offrir une zone de ski sécurisée aux skieurs débutants du Praz.

En 2005, les cabines de la TCD4 du Praz sont remplacées par des Diamond 4 de chez Sigma afin d'offrir un confort accru.

En 2014, le démantèlement de la TCD4 de la Forêt qui laisse place, sur un nouveau tracé, au TSD6B éponyme signe le réveil de ce secteur, 32 années après la dernière véritable rénovation. La G1 est décalée légèrement vers le sud, et la G2 positionnée à quelques dizaines de mètres de la G2 de la TCD12 de La Tania permettant un accès facilité au secteur depuis le Praz

Image IPB
Plan des pistes de 2014/15 (Coll. B.Détard - DR)



Image IPB
Cliquez sur l'image pour voir le reportage




La télécabine débrayable 10 places

A l'aube des années 2010, un constat est partagé entre tous les acteurs de la station : le parc des remontées mécaniques est vieillissant et ne correspond plus à ce que la clientèle est en droit d'attendre d'une grande station internationale. Mais les relations entre l'exploitant et la municipalité sont tendues et la communication se fait difficilement, parfois même par médias interposés. Si bien qu'alors que la S3V est en cours d'établissement de son PPI (Plan Pluriannuel d'Investissements), la commune fait appel à un cabinet canadien, Ecosign, afin d'établir un audit de la situation du domaine permettant de formuler des propositions quant aux aménagements futurs.
Lors de la remise de ses premières conclusions, Ecosign propose tout simplement le remplacement de la TCD4 du Praz par une TCD8 sur un tracé quasiment identique. Mais après différentes réunions avec les élus et les responsables de la station, il est finalement retenu l’idée de déplacer la gare amont au sud-est, en aval de la Croisette, afin de faciliter notamment l’utilisation de l’appareil en mode « desserte urbaine ». Ce nouveau positionnement nécessitera un léger raccourcissement par l’amont de la ligne du TSD6 des Tovets
Côté aval, la nouvelle G1 est décalée à l’ouest, pour être directement connectée au nouveau bâtiment de « l’Alpinium » qui regroupe un parking, ainsi qu’un certain nombre de services (caisses S3V, ESF, médiathèque…) et qui intègre par ailleurs le garage à cabines.

En novembre 2019, la S3V publie une vidéo de présentation du nouvel appareil, expliquant, ce qui est suffisamment rare pour être souligné, les différentes réflexions qui ont mené à la solution finalement retenue :

https://www.youtube.com/watch?v=JLLGYN6uNJ4




Le nouveau tracé nécessite donc de réaliser un nouveau layon dans la forêt du Praz. A l’automne 2018, le déboisement commence, et le layon est terminé début décembre. Dans le même temps, le gros œuvre de l’Alpinium se termine, et donc la partie garage également.

Image IPB
Défrichage de la ligne, au 24 novembre 2018


Au printemps 2019, les travaux reprennent avec le démontage de la TCD4 du Praz, la construction du nouvel appareil et le déplacement de la G2 du TSD6 des Tovets. L’héliportage de la ligne a lieu le 4 juillet, le tirage du câble fin août/début septembre.

Image IPB
Démolition de l’ancienne G1 au 19 mai 2019


Image IPB
Chantier G1 au 19 mai 2019 – Ferraillages en place et garage en cours d’équipement


Image IPB
Massifs G2 le 28 juin 2019


Image IPB
Chantier G2 au 18 août 2019


Image IPB
Vue sur le début de la ligne le 28 septembre 2019




L'intégrale du suivi du chantier :ici


Caractéristiques techniques
  • Nom de l'installation :TCD10 Praz

  • Constructeur : Poma
  • Année de construction : 2019
  • Saison d'exploitation : Hiver/Eté
  • Capacité : 10 personnes

  • Altitude aval : 1257 m
  • Altitude amont : 1735 m
  • Dénivelée : 478 m
  • Longueur horizontale : 2050,4 m
  • Longueur suivant la corde : 2123,58 m
  • Pente maximale : 50,2 %
  • Pente moyenne : 22,87%

  • Débit provisoire : 2000 personnes/heure
  • Débit définitif : 2400 personnes/heure
  • Vitesse d'exploitation : 6 m/s
  • Temps de trajet : 5 minutes 54 secondes

  • Emplacement motrice : Amont
  • Emplacement tension : Aval
  • Diamètre du câble : 47 mm
  • Sens de montée : Gauche
  • Nombre pylônes : 13
  • Nombre véhicules provisoire : 48
  • Nombre véhicules définitif : 58



La Gare Aval

La G1 est située une centaine de mètres plus à l’ouest que l'ancienne G1 de la TCD4. Il s'agit d'une gare Multix avec bardage gris anthracite, comme pour la G2 de la TCD10 des Grangettes construite l’an dernier. Cet aspect à la fois moderne et sobre permet une intégration assez réussie à l’architecture «contemporaine» du nouveau bâtiment de l’Alpinium. L’accès se fait de plain-pied ce qui permet une très nette amélioration du confort par rapport aux escaliers de l’ancien appareil.
C'est à son niveau que s'effectue la tension du câble.

Image IPB
Situation d'ensemble depuis l’ouest, vue depuis le bas de la piste des Murettes


Image IPB
De plus près


Image IPB

Image IPB

Image IPB
Situation d'ensemble depuis l’est, vue depuis le bas de la piste du Boulevard des Amoureux


Image IPB
De plus près, avec la G1 du TSD6B de la Forêt sur la gauche

Image IPB

Image IPB


Image IPB
Accès depuis les pistes. Sur la gauche, le poste de commande, sur la droite, l’accès depuis le parking de l’Alpinium


La G1 comporte également le garage de l’appareil, directement intégré dans la structure du bâtiment de l’Alpinium. Il s’agit d’un garage entièrement automatique.

Image IPB
Portes du garage, à l’arrière du quai d’embarquement

Image IPB
Pour permettre le passage des cabines, une partie du quai s’abaisse

Image IPB
Vue de l’intérieur du garage (©Adrien74 – DR)

Image IPB
(©Adrien74 – DR)

Image IPB
Retour sur le quai d’embarquement (©Adrien74 – DR)

Image IPB
Sur la gauche, le poste de commande (©Adrien74 – DR)

Image IPB
Et c'est parti !



La Ligne

La ligne parcourt 2050m de longueur pour 478m de dénivelé, le long de 13 pylônes dont 2 de compression (P1a et P1b) et 11 de support. Le tracé se décompose en une partie assez raide entre la sortie de G1 et le P8, puis par une partie à la pente très adoucie jusqu'à la G2.

Image IPB
Passage sous P1a-P1b

Image IPB
Portée P1-P2 avec passage au dessus de la G1 du TSD6B de la Forêt

Image IPB
P2, le plus haut de la ligne

Image IPB
P3

Image IPB
Portée entre P3 et P4, avec croisement du layon de l’ancienne TCD4

Image IPB
P4

Image IPB
P5

Image IPB
P6

Image IPB
P7

Image IPB
Portée entre P7 et P8, avec passage au dessus de la piste Jean Blanc

Image IPB
P8, qui marque un net adoucissement de la pente

Image IPB
P9

Image IPB
Portée entre P9 et P10, avec le survol du TK de l’Epicéa et du TSD6 de Plantrey

Image IPB
P10

Image IPB
Portée entre P10 et P11, avec le survol du Boulevard de Plantrey

Image IPB
P11 et organisation générale de la zone d’arrivée

Image IPB
Portée entre P11 et P12 avec la nouvelle disposition de la G2 du TSD6 des Tovets

Image IPB
P12

Image IPB

Image IPB
Arrivée en G2



La Gare Amont

La gare amont a été déplacée d’environ 350m au sud-est de l’ancienne G2, pour se situer dorénavant en aval de la Croisette. Cette nouvelle localisation permet à la fois de conserver toutes les dessertes de l’ancienne TCD4 (TSD6 Plantrey, pistes Brigues, Dou du Midi bas) tout en ouvrant l’accès aux pistes des Tovets et des Grandes Combes. L’accès est également facilité pour les skieurs désirant redescendre au Praz via la TCD10, notamment les débutants arrivant des Verdons ou de Bellecôte, ce qui était beaucoup plus délicat avec l’ancienne arrivée. Enfin, l’appareil ayant également une vocation urbaine, la nouvelle arrivée est plus proche du centre de Courchevel 1850.
Sur le plan technique, il s’agit d’une gare Multix avec bardage bois, qui abrite la motorisation de type Direct Drive

Image IPB
Vue depuis le TSD6 des Tovets

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB
Vue sur le cheminement piéton



La ligne à la descente

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB



Les Véhicules

En configuration provisoire, l'appareil est équipé de 48 cabines EVO version haute de chez Sigma, avec un vitrage complet permettant une large vue panoramique, et des sièges avec assises et dossiers rembourrés, assurant un haut niveau de confort. Les cabines sont de plus équipées de panneaux solaires permettant l’alimentation de LED à l’intérieur des cabines, mais aussi sur les montants extérieurs, utilisées lors de l’exploitation nocturne. Les diodes extérieures ont la possibilité de voir leur couleur varier pour chaque cabine, permettant d’avoir, suivant le choix de l’exploitant, une ligne monochrome ou multicolore.
En débit définitif, le nombre de cabines sera porté à 58.

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB
Exploitation nocturne


La S3V a également ajouté une cabine VIP, appelée « Instant Merveilleux », dont l’aménagement intérieur a été réalisé par la filature Arpin. Elle est équipée de tout un ensemble audio/vidéo. Cette cabine est destinée à la location, pour différents évènements comme une signature de contrat, un instant privilégié…. La cabine est recouverte d’un film miroir garantissant la discrétion pour les occupants qui choisissent si la cabine s’ouvre ou non à chaque arrivée en gare.

Image IPB
Photo Twitter Poma - DR

Image IPB
Photo Twitter Poma - DR



Conclusion

La S3V et Poma nous offrent ici un très très bel appareil, qui conjugue rapidité, confort et vue à 360°. La différence, notamment sonore, avec l’ancienne TCD4 est sans commune mesure et le nouveau tracé apporte un plus indéniable tant pour le skieur que pour le piéton, même s’il est vrai que la contrepartie est une zone d’arrivée un peu chargée en pylônes avec la présence de 3 appareils (Praz, Tovets et Grangettes).
Le seul petit bémol que l’on pourrait apporter est l’absence de sièges chauffants. Bien que très peu adepte de ce type de gadget en temps normal, il y aurait ici une vraie justification en particulier pour l’exploitation nocturne de desserte urbaine : en effet, en janvier/février, une fois la nuit tombée les sièges sont « rafraîchissants », surtout qu’un jean n’isole pas aussi bien qu'un pantalon de ski.
Malgré tout, le voyage reste agréable et je ne peux que vous inciter à venir découvrir par vous-même cette nouvelle TCD10.



Remerciements :
- Adrien74 pour les photos du garage et de la G1
- Serge Rollais pour cette photo rarissime de la G1 du TB du Praz
- Laurent Touchard de www.skivintage.com pour l’autorisation de publication de la photo de Karl Machatschek
IPWT (In Poma We Trust)
20

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Bouctou 

  • TCD15 de Bochard
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 880
  • Inscrit(e) : 02-avril 05

Posté 14 juin 2020 - 17:27

Voilà avec retard le reportage sur la TCD10 du Praz. Reportage fait avec des photos un peu dépareillées en raison d'un petit virus venu de Chine ayant annulé mes vacances de mars où je devais compléter mes prises de vue.
N'hésitez pas à apporter vos remarques et corrections
:)
IPWT (In Poma We Trust)
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Gusgus3000 

  • TCD4 de la Daille
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 502
  • Inscrit(e) : 03-mars 18

Posté 14 juin 2020 - 18:03

Merci beaucoup pour ce magnifique reportage ! :)
Sais-tu quelle est le prix pour louer la cabine VIP ?
Ah, la montagne, quel lieu merveilleux !
N'hésitez pas à consulter ma liste de reportage prévus (voir à propos de moi). En cas de problèmes, n'hésitez pas à me contacter !
1

#4 L'utilisateur est hors-ligne   phil91 

  • TSF2 du Glacier des Bossons
  • Groupe : Membres
  • Messages : 125
  • Inscrit(e) : 13-juillet 07

Posté 14 juin 2020 - 18:39

Magnifique reportage comme toujours !

Entièrement d'accord pour les sièges froids ; c'est aussi le cas le matin parfois, je pense que le problème vient aussi du fait que, comme pour les TCD Grangettes et Ariondaz, les cabines ne sont jamais rangées dans leur garage le soir... C'est dommage !

Concernant le débit définitif, sait-on à quel horizon les 10 cabines supplémentaires seront ajoutées ? D'ailleurs je trouve dommage que, comme pour les Grangettes, ils aient conservé l'ancien logo de 2003 sur ces nouvelles cabines, alors que le tout nouveau logo est bien plus réussi esthétiquement.

Sinon pour finir, j'ai juste vu une toute petite coquille au début qui reportage, dans la présentation du plan d'investissement des années 2010 : pour Ariondaz, c'est une TCD8 et non pas TCD10 ;-)
1

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Bouctou 

  • TCD15 de Bochard
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 880
  • Inscrit(e) : 02-avril 05

Posté 14 juin 2020 - 18:57

@Gusgus : je n'ai pas les tarifs. Ils étaient affichés dans le hall de l'Alpinium, mais je n'ai pas pensé à les prendre en photo. J'essaierai de corriger ça quand je pourrais enfin remonter là-haut

@Phil91 : merci pour le compliment ;) . Pour le logo, perso, je n'aime pas beaucoup le nouveau. Cela dit, sur les cabines, il n'y a pas de logo à proprement parlé, juste inscrit "Courchevel" de manière assez sobre. Et sur les gares, c'est bel et bien le nouveau logo. Sinon, coquille corrigée. :)
IPWT (In Poma We Trust)
1

#6 L'utilisateur est hors-ligne   Adrien74 

  • DMC du Pontillas
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 131
  • Inscrit(e) : 02-juin 08

Posté 14 juin 2020 - 21:32

Merci pour ce reportage, effectivement cet appareil est une réussite, c’est un des appareils les plus confortable avec celui de la Daille que j’ai pris, ont espère des cabines similaires à la Masse vue qu’il s’agirait du modèle EVO.
2

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Tony le savoyard 

  • FUN de Peclet
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 1 351
  • Inscrit(e) : 08-juillet 17

Posté 15 juin 2020 - 09:37

Merci pour ce très beau reportage, très bien détaillé comme d'habitude. ;)

1) Quand je vois comment est exploitée la télécabine, je me demande si elle n'est pas à vocation urbaine au lieu de liaison ski?
2) Qu'est devenue la G2 de l'ancienne Praz?
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   Guigui74 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 7 616
  • Inscrit(e) : 27-juillet 06

Posté 15 juin 2020 - 12:27

Il me semble que tant la TB2 Praz I que la TCD4 Praz II avaient déjà une vocation plus orientée desserte urbaine que ski propre tout comme cette TCD10 Praz III, quant à la G2 de Praz II elle reste en place, comme d'habitude ai-je envie de dire (cf la G2 TCD4 Forêt désormais au milieu de nulle part)...
Par contre celle des Praz est si stratégiquement placée que plus d'un doivent la reluquer pour en faire un chalet :lol:
In Ropeways I Trust
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   Valmo* 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 435
  • Inscrit(e) : 26-juin 06

Posté 15 juin 2020 - 12:59

çà reste de grands bâtiments propice au stockage et ou à reconvertir en atelier de maintenance/GI pas si courant en station et du coup gratuit :)
Valmorel , plus belle station des alpes...
___________________________________________
www.skigranddomaine.net
1

#10 L'utilisateur est hors-ligne   phil91 

  • TSF2 du Glacier des Bossons
  • Groupe : Membres
  • Messages : 125
  • Inscrit(e) : 13-juillet 07

Posté 15 juin 2020 - 23:58

Voir le messageBouctou, le 14 juin 2020 - 17:25 , dit :


Image IPB
G1 de la TCD de la Forêt au début des années 1970 (Coll. B.Détard - DR)


Image IPB
Cliquez sur l'image pour voir le reportage


Au cours de l'été 1982, le télébenne du Praz, dont le confort et le débit ne correspondent plus aux attentes de la clientèle, est remplacé par une TCD4 de la société Pomagalski, sur un tracé très légèrement modifié, afin de ramener la G1 au niveau de celle de la TC de la Forêt. Pour cela, la G1 de la TC de la Forêt est démontée afin de construire en lieu et place un nouveau bâtiment capable d'accueillir le départ des 2 appareils.



Petite question au sujet de l'ancienne gare commune à la TCD4 Forêt / TCD4 Praz, qui n'a je crois jamais été abordée dans les sujets respectifs de ces deux anciennes remontées : j'ai toujours cru, au vu de l'architecture particulière de l'ancien bâtiment commun de leurs G1 respectives, que la partie TCD4 Praz avait été "greffée" à la G1 existante de la TCD4 Forêt (notamment quand on regardait la disposition des poteaux intérieurs), et que le bâtiment originel de la TCD4 Forêt avait simplement subi un restylage global à cette occasion (notamment, ajout de fenêtres côté TCD4 Forêt et remplacement du P1).

Est-on certain que la G1 d'origine de la TCD4 Forêt avait été détruite en 1982 ?
Quelqu'un aurait-il davantage d'infos là-dessus ?
1

#11 L'utilisateur est hors-ligne   Bouctou 

  • TCD15 de Bochard
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 880
  • Inscrit(e) : 02-avril 05

Posté 16 juin 2020 - 00:40

Le sujet a bien été abordé, me semble-t-il, puisque je précise que la gare a été démontée :D ;)
En fait, pour être plus sérieux, je n'ai pas de documents précis sur la chose. Mais, quand on regarde la photo de la G1 de la TCD de la Forêt sur la partie de reportage que tu as re-citée, il me semble impossible de penser que cette gare ait été réutilisée. En effet, elle se situe en "rez-de chaussée", alors que dans le bâtiment commun, les 2 G1 étaient à l'étage. La partie basse comprenait notamment une salle hors-sac, l'ensemble étant construit en béton. Alors que la 1ère G1 de la Forêt me paraît être une structure métallique. Par déduction, il me semble donc assez certain que cette gare n'a pas pu être réutilisée. De plus, le bâtiment commun semblait bel et bien fait d'un seul bloc, excluant la juxtaposition de 2 structures séparées.
Maintenant, lorsqu'on compare la vue aérienne de 1980 et celle de 1982 de l'IGN, les 2 bâtiments (ancienne et nouvelle G1) occupent la même position. Donc peut-être que les fondations ont été réutilisées. Mais je reste pour ma part convaincu que le bâtiment a été reconstruit en lieu et place. Mais je n'en ai pas de preuve absolue :)
IPWT (In Poma We Trust)
2

#12 L'utilisateur est hors-ligne   phil91 

  • TSF2 du Glacier des Bossons
  • Groupe : Membres
  • Messages : 125
  • Inscrit(e) : 13-juillet 07

Posté 17 juin 2020 - 01:04

Voir le messageBouctou, le 16 juin 2020 - 00:40 , dit :

Le sujet a bien été abordé, me semble-t-il, puisque je précise que la gare a été démontée :D ;)
En fait, pour être plus sérieux, je n'ai pas de documents précis sur la chose. Mais, quand on regarde la photo de la G1 de la TCD de la Forêt sur la partie de reportage que tu as re-citée, il me semble impossible de penser que cette gare ait été réutilisée. En effet, elle se situe en "rez-de chaussée", alors que dans le bâtiment commun, les 2 G1 étaient à l'étage. La partie basse comprenait notamment une salle hors-sac, l'ensemble étant construit en béton. Alors que la 1ère G1 de la Forêt me paraît être une structure métallique. Par déduction, il me semble donc assez certain que cette gare n'a pas pu être réutilisée. De plus, le bâtiment commun semblait bel et bien fait d'un seul bloc, excluant la juxtaposition de 2 structures séparées.
Maintenant, lorsqu'on compare la vue aérienne de 1980 et celle de 1982 de l'IGN, les 2 bâtiments (ancienne et nouvelle G1) occupent la même position. Donc peut-être que les fondations ont été réutilisées. Mais je reste pour ma part convaincu que le bâtiment a été reconstruit en lieu et place. Mais je n'en ai pas de preuve absolue :)


Ahahah oui merci de l'avoir abordé d'ailleurs :rolleyes:

C'est vrai que le bâtiment commun semblait un peu plus surélevé que sur la photo de la gare originelle ; mais oui, étant donné que les 2 bâtiments semblent occuper la même position sur les plans, reconstruire entièrement la G1 Forêt en 1982 (soit 12 ans après son ouverture), me paraîtrait constituer de gros travaux simplement pour créer une gare commune, surtout à l'époque. D'autant plus que, par exemple, la TCD Forêt était équipée d'une tension par contrepoids, tandis que la TCD du Praz avait une tension hydraulique. Quitte à tout reconstruire, pourquoi ne pas l'avoir également équipée d'un vérin ? Bref ce ne sont que des suppositions que je présente ici, j'étais simplement curieux par rapport à cela en lisant ce paragraphe dans le reportage !
1

#13 L'utilisateur est hors-ligne   Persil 

  • DMC des Grandes Platières
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 752
  • Inscrit(e) : 26-mai 08

Posté 17 juin 2020 - 21:17

Image IPB
7

#14 L'utilisateur est hors-ligne   Pra'z Ropeways 

  • DMC du Pontillas
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 169
  • Inscrit(e) : 31-juillet 17

Posté 18 juin 2020 - 09:22

Avec un peu de retard, merci Bouctou pour ce reportage, toujours de très belles photos et une télécabine franchement bien réussie :) !

Quant, à la cabine VIP, 1000€/heure après 18h30 ? Je dirais presque, bienvenue à Courchevel (à part si évidemment le prix en vaut vraiment le coup) :D !
A venir de nombreux reportages (voir ma page perso) !

Vive l'Espace Diamant, les Contamines-Montjoie, Hauteluce et Arêches-Beaufort !
3

#15 L'utilisateur est hors-ligne   Clément05 

  • 2S Ngong Ping 360
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres+
  • Messages : 4 925
  • Inscrit(e) : 22-mai 11

Posté 08 juillet 2020 - 19:51

La vidéo de Poma sur cette belle TC :) https://youtu.be/L7DG4d_0aUY

Ce message a été modifié par Clément05 - 08 juillet 2020 - 19:51 .

Reprise de mes photos et contenus interdite sans autorisation au préalable.
2

#16 L'utilisateur est hors-ligne   Tony le savoyard 

  • FUN de Peclet
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 1 351
  • Inscrit(e) : 08-juillet 17

Posté 31 juillet 2020 - 13:18

Interview Utilisateurs - Cabines Evo Solution Premium : :)
1

#17 L'utilisateur est hors-ligne   PassionRM 

  • TSD8 des Tommeuses
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 428
  • Inscrit(e) : 10-juillet 19

Posté 26 août 2020 - 21:21

Bonsoir,
merci pour le reportage ! J'ai testé cette TCD10: confortable, spacieuse, silencieuse... Même si ça m'a fait drôle de ne plus voir la TCD4.

Par contre, une question me trotte l'esprit depuis quelque temps: c'est quoi ce dispositif en orange que l'on voit sur cette photo prise aujourd'hui ? Est-ce que c'est pour les oiseaux ou autre(s) ? Il est présent sur presque toute la ligne (il ne l'est pas vers la fin de ligne en sortie de forêt).

Image IPB

Je précise que ce dispositif est également présent sur le TSD6B Tougnète 2 (Méribel); sur toute la ligne cette fois.
Du TKD au TPH… Vive toutes les RMs !!!
De la vieillerie des années 30 aux nouveautés, vive les RMs !!!

Prochain(s) reportage(s), prévus sur le (très) long terme: voir ma page personnelle.
0

#18 L'utilisateur est hors-ligne   0xigen 

  • TK Hörnli
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 96
  • Inscrit(e) : 14-avril 15

Posté 27 août 2020 - 11:45

Voir le messagePassionRM, le 26 août 2020 - 21:21 , dit :

Par contre, une question me trotte l'esprit depuis quelque temps: c'est quoi ce dispositif en orange que l'on voit sur cette photo prise aujourd'hui ? Est-ce que c'est pour les oiseaux ou autre(s) ? Il est présent sur presque toute la ligne (il ne l'est pas vers la fin de ligne en sortie de forêt).


Oui c'est pour les oiseaux effectivement, afin d'éviter les collisions.
0

#19 L'utilisateur est hors-ligne   Guigui74 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 7 616
  • Inscrit(e) : 27-juillet 06

Posté 27 août 2020 - 12:01

Je croyais que c'était un dispositif anti-vrillage du multipaire en cas de givre ;)
In Ropeways I Trust
0

#20 L'utilisateur est hors-ligne   PassionRM 

  • TSD8 des Tommeuses
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 428
  • Inscrit(e) : 10-juillet 19

Posté 27 août 2020 - 20:02

Bonsoir,
merci pour ces réponses. Il me semblait aussi que c'était pour les oiseaux car ces dispositifs ne sont pas présents en sortie de forêt en arrivant à 1850.
Du TKD au TPH… Vive toutes les RMs !!!
De la vieillerie des années 30 aux nouveautés, vive les RMs !!!

Prochain(s) reportage(s), prévus sur le (très) long terme: voir ma page personnelle.
0

  • 2 Pages +
  • 1
  • 2
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)