En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TSD8 de la Toura

Les Deux Alpes

Doppelmayr

T2 ES
Description rapide :
Déplacement du second tronçon du télésiège des Glaciers.

Année de construction : 2018

Remplace les appareils suivants : Suivre la discussion sur le forum



 
Sommaire
Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 17/03/2019 et mise à jour le 24/03/2019
(Mise en cache le 17/04/2019)

Image



Au sommaire du reportage :

  • Les Deux Alpes
  • Historique : l'aménagement du secteur de la Toura
  • Le chantier du télésiège de la Toura
  • Toura, pour une desserte efficace de ce secteur d'altitude et du snowpark
  • Ligne et infrastructures du télésiège de la Toura
  • Un nouveau télésiège débrayable 8 places efficace et rapide

 
Les Deux Alpes
Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 24/03/2019 et mise à jour le 15/04/2019
(Mise en cache le 17/04/2019)

Les Deux Alpes

Les Deux Alpes est un domaine skiable situé dans l'Oisans en Isère. Il est implanté sur les alpages de deux villages : Venosc, coté vallée du Vénéon et Mont-de-Lans, coté vallée de la Romanche.

L'aménagement des Deux Alpes débute dès 1938 à l'Alpe de Mont-de-Lans avec la construction d'un premier téléski. En 1946, la commune voisine de Venosc réalise à l'Alpe éponyme, un téléski. La création des Deux Alpes, résulte de l'unification des domaines aménagés par les deux communes dans les années 1950. C'est d'ailleurs durant ces années que le domaine skiable connaît ses premières extensions. Pendant celles-ci, l'exploitant a d'abord aménagé les pentes situées en aval du plateau des Crêtes, puis dans les années 1970, le glacier de Mont-de-Lans est atteint puis équipé avec dans un premier temps, les téléskis de Puy-Salié. À plus de 3100 mètres d'altitude, ces aménagements marquent le début de l'exploitation du ski d'été. C'est notamment grâce à ce glacier que le domaine des Deux Alpes connaît une importante renommée. On notera en 1985, la construction des célèbres DMC du Jandri Express 1 et 2 qui ont permis d'assurer un meilleur accès au secteur d'altitude. Depuis les années 1990, le domaine skiable se modernise avec le remplacement d'installations vieillissantes comme la télécabine du Diable en 2012 par un télésiège débrayable.

De nos jours, le domaine skiable des Deux Alpes s’étend entre 1280 et 3515 mètres d'altitude, du village de Mont-de-Lans au sommet de la crête de Puy Salié, sous le dôme de la Lauze, en bordure du glacier de la Girose. Ce domaine se compose de 89 pistes qui totalisent environ 140 km. Cet espace est desservi par un important parc de remontées mécaniques.
Les Deux Alpes propose également lors de la saison estivale de nombreuses activités telles que du VTT de descente sur des pistes aménagées, de la randonnée ainsi qu'un important domaine de ski d'été sur le glacier de Mont-de-Lans (ou de Mantel).

Image
^^ Cliquez sur le logo pour accéder à une présentation des Deux Alpes plus détaillée. ^^

 
Historique : l'aménagement du secteur de la Toura
Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 24/03/2019 et mise à jour le 28/03/2019
(Mise en cache le 17/04/2019)

Historique : l'aménagement du secteur de la Toura

Après avoir fait construire le téléphérique automoteur du Lac Noir par Neyrpic, il a été décidé d'étendre la station vers les pentes encadrées par le Pic du Diable et la Tête de la Toura. Ainsi, en 1971, le télésiège fixe deux places de la Toura a été construit par Montaz-Mautino. Il a desservi le premier espace d'altitude de ski propre au-dessus de la plate-forme de la Toura.


Image
Vue sur la quasi-intégralité de la ligne du télésiège de la Toura avec le massif des Grandes Rousses à l'arrière-plan.

Image
Vue en plongée sur la gare amont de cet appareil avec la roche de la Muzelle culminant à 3465 mètres d'altitude en toile de fond.

En 1972, un important accident sur le téléphérique automoteur du Lac Noir en a causé sa fermeture. La même année, le secteur de la Toura est devenu une véritable plaque tournante du domaine skiable des Deux Alpes. En effet, avec l’installation de la télécabine débrayable quatre places du Jandri 3 par Poma, ce secteur est un passage obligé pour les skieurs souhaitant gagner le glacier de Mont-de-Lans. Le télésiège fixe deux places du Grand Nord, construit la même année par Montaz-Mautino, était le seul téléporté permettant d'atteindre à la Toura, et le télésiège homonyme, durant l'hiver 1972/1973. Sa gare aval était située sur l'actuel emplacement du départ du télésiège des Bellecombe.

Pour remplacer l'appareil automoteur, un téléphérique classique à va-et-vient est réalisé en 1973 par Ceretti Tanfani, le Jandri 2. Il reprenait le même tracé que l'ancienne remontée mécanique en réutilisant ses pylônes. Cette année-là, le secteur de la Toura fut également agrandi avec l'installation par Montaz-Mautino des téléskis débrayables de l'Envers et de Serre Palas. Ils desservaient respectivement une courte piste bleue ainsi qu'un mur particulièrement pentu sur l'actuelle piste du Glacier 8.

Afin d'améliorer l’accès au carrefour des remontées mécaniques de 2600, le téléski débrayable du Retour fut construit en 1975. Ce nouvel appareil partait au niveau de la gare aval du télésiège de la Toura et arrivait aux environs de la station amont du télésiège du Grand Nord. Grâce à cette installation, il n'y a plus eu besoin de pousser sur les bâtons pour rejoindre la télécabine du Jandri 3 depuis le secteur de la Toura.

Le télésiège de la Toura devenant de plus en plus fréquenté, l'exploitant a décidé en 1983 de le seconder par un deuxième télésiège, construit par Montaz-Mautino et baptisé Lac Noir.

Image
Vue générale sur la gare aval et le début de la ligne du télésiège du Lac Noir (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Image
La ligne (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Image
La gare amont (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Deux ans plus tard, c'est au tour de la colonne vertébrale du domaine skiable des Deux Alpes, comprenant les télécabines du Jandri 1 et 3 ainsi que le téléphérique du Jandri 2, d'être doublée. L'exploitant investit alors 120 millions de francs dans les DMC du Jandri Express 1 et 2 afin de relier le bas de la station au glacier de Mont-de-Lans, à 3100 mètres d'altitude. Le premier tronçon de ce gros porteur a permis d'améliorer l’accès au secteur de la Toura en apportant un débit plus important et un temps de parcours plus faible par rapport aux anciennes installations. La même année, le télésiège fixe quatre places du Retour vient remplacer le téléski éponyme sur un tracé similaire.

Image
Vue générale sur le secteur de la Toura en 1990. Au premier plan, on peut voir les télésièges de la Toura et du Lac Noir, respectivement à gauche et à droite. A l'arrière-plan, on aperçoit sur la gauche, le téléski de l'Envers ainsi que les télésièges du Retour et du Grand Nord. Sur la droite, on remarque le second tronçon du DMC du Jandri express, la télécabine du Jandri 3 et le téléski de Serre Palas.

Au cours de l'été 2000, suite à un incendie qui s'est déclaré dans la gare amont de la télécabine du Jandri 3, la station décide de la remplacer et de revoir en même temps l'organisation de la zone intermédiaire de la Toura. Pour mieux répartir les flux de skierus, un passage est alors aménagé entre la fin des pistes provenant du glacier de Mont-de-Lans et les gares du DMC du Jandri Express et du téléphérique du Jandri 2. Un tunnel est également creusé sous ce passage afin d'éviter les croisements entre les skieurs. Il ne devient alors plus nécessaire de pousser sur les bâtons ou d'emprunter une remontée mécanique pour traverser la plate-forme intermédiaire de la Toura avant de descendre vers les Crêtes ou le télésiège de Bellecombe.
Devenu inutile, le télésiège du Retour est démonte puis remplacé sur un tracé bien plus court par un télécorde. Ce dernier relie les abords de la gare aval du télésiège de la Toura à la gare intermédiaire du DMC du Jandri Express. Enfin, le téléski de Serre Palas est démonté.

L'année suivante, le télésiège des Glaciers 1 et 2 est construit. Ce nouvel appareil prend son départ quelques mètres en aval de la gare amont du téléphérique du Jandri 2 et arrive à proximité de la gare amont du DMC du Jandri Express 2.

Image
En gare aval du télésiège du Glacier 2 (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Image
Ligne du télésiège du Glacier 2 (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Image
La gare amont du télésiège du Glacier 2 (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

En 2003, le télésiège de la Toura, plus ancienne installation du secteur d'altitude du domaine skiable des Deux Alpes, a été démonté. En effet, il ne correspondait plus aux attentes des skieurs en termes de confort et de débit. Ce téléporté a été alors remplacé par un nouveau télésiège fixe quatre places Poma, disposant d'un tapis d'embarquement.

Image
Vue générale sur la zone intermédiaire de la Toura depuis la piste bleue du Sautet. On aperçoit de l'avant à l'arrière : le télésiège débrayable des Glaciers 1, la gare intermédiaire des DMC Jandri Express 1 & 2 et les lignes des télésièges de la Toura (à droite) et du Lac Noir (à gauche).

Image
La gare aval du télésiège fixe de la Toura (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Image
La ligne (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Image
La gare amont (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

À l'aube du renouvellement de la délégation de service public de la station, l'exploitant a décidé d'entamer un nouveau plan d'investissements en commençant par le renouvellement du secteur de la Toura afin de démonter le vieux télésiège fixe du Lac Noir. Il a été décidé d'y déplacer le second tronçon du télésiège débrayable des Glaciers, en attendant l'été 2019 pour déplacer le premier tronçon et reconstruire une seconde remontée mécanique d'accès au glacier. Dans le même temps, le téléphérique du Jandri 2 a été démonté sans remplacement.

 
Le chantier du télésiège de la Toura
Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 24/03/2019 et mise à jour le 26/03/2019
(Mise en cache le 17/04/2019)

Le chantier du télésiège de la Toura

Pour l'été 2018, DAL, l'exploitant du domaine skiable, avait décidé de moderniser le secteur de la Toura en remplaçant les télésièges du Lac Noir et de la Toura. Pour ce faire, Doppelmayr y a déplacé le second tronçon du télésiège du Glacier. Dans le même temps, le téléphérique du Jandri 2, jugé vétuste, a été démonté.
Dès le mois de juin 2018, le télésiège du Lac Noir a été entièrement démonté ainsi que la gare aval du télésiège de la Toura. Le mois de juillet a vu se poursuivre le démontage du télésiège fixe de la Toura, stocké pour un déplacement ultérieur, ainsi que la démolition du téléphérique du Jandri 2 et le début du démontage du second tronçon du télésiège débrayable du Glacier.
Au début du mois d'août, les massifs du télésiège débrayable de la Toura étaient terminés tandis que le télésiège débrayable du Glacier était toujours en cours de démontage. La gare aval était déjà démantelée tandis que la gare amont était en cours de démontage. Dans la foulée, la gare aval a été remontée à la Toura.

→ Quelques photos du démontage du télésiège du Glacier 2 le 27 août 2018 :


Image
La gare intermédiaire privée de sa moitié correspondant au second tronçon.

Image
Dans l'axe de l'ancienne fin de ligne avec un massif d'un pylône encore au sol.

Image
Les têtes des pylônes 14 et 15 sont entreposées à même le sol en attendant d'être évacuées.

Image
La gare amont quasi-entièrement démontée.

→ Quelques photos du montage du télésiège de la Toura le même jour :

Image
Avancement du montage de la gare aval.

Image
Avancement du montage de la ligne.

Image
Avancement du montage de la gare amont.

Image
Espace situé en contrebas de la gare amont du télésiège du Glacier au niveau duquel étaient stockés des éléments de la ligne du télésiège du Glacier 2.

La ligne a été montée au cours du mois de septembre tandis que les gares ont été en grande partie avancées. Le câble a été tiré au mois d'octobre puis les sièges ont été montés en novembre avant de procéder aux tests précédant l'ouverture pour le début de la saison hivernale.

→ Revivez le chantier de ce télésiège sur le forum : Construction TSD8 de la Toura (2018).

 
Toura, pour une desserte efficace de ce secteur d'altitude et du snowpark
Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 24/03/2019 et mise à jour le 16/04/2019
(Mise en cache le 17/04/2019)

Toura, pour une desserte efficace de ce secteur d'altitude et du snowpark

Le télésiège de la Toura permet d'atteindre les hauteurs du secteur d'altitude de la Toura, à plus de 2800 mètres d'altitude. Il est accessible facilement par gravité depuis le secteur du glacier, ainsi que depuis les Crêtes grâce aux télésièges de Bellecombe et du Super Diable, ou encore depuis le centre des Deux Alpes grâce au DMC du Jandri Express 1.
Il dessert en un peu plus de trois minutes de montée plusieurs pistes de ski propre de niveau moyen à difficile, souvent bien ensoleillées, ainsi qu'un important snowpark. Il donne également accès au téléski de l'Envers qui permet d'effectuer des rotations sur les modules expert du snowpark et remonter par gravité à la gare intermédiaire du DMC du Jandri Express.


Image
Vue d'ensemble du secteur de la Toura depuis le DMC du Jandri Express 2.

Ce téléporté dessert plusieurs pistes ainsi que des espaces ludiques qui permettent d'effectuer du ski propre sur le secteur de la Toura :

  • Le 2 Alpes Freestyle Land, le snowpark hivernale du domaine skiable. Il comprend de nombreux modules et parcours variés, accessibles à des personnes de différents niveaux ainsi qu'un boardercross. Il constitue un véritable atout pour la station, soucieuse d'attirer les familles et les jeunes sur son domaine skiable.
  • La Toura 1, piste pour skieurs de tous niveaux, donnant également accès au snowpark, à un slalom parallèle et au téléski de l'Envers.
  • La Toura 2, anciennement nommée piste du Lac Noir 1, elle passe sous la fin de la ligne du télésiège avant de rejoindre la piste bleue de la Toura 3.
  • La Toura 3, anciennement nommée piste du Lac Noir 2, est accessible sur la gauche du télésiège à l'arrivée et évolue un peu plus à l'écart du reste des pistes de la Toura.
  • La Toura 4, a été créée suite à la construction du nouveau télésiège débrayable. Souvent non damée, elle évolue le long de la ligne du télésiège. Il est possible de la quitter à mi-parcours afin d'emprunter le slalom parallèle.


Image
La situation de cet appareil par rapport au domaine skiable (plan Kaliblue).

Image
Zoom sur cette installation ainsi que les pistes et le snowpark qu'elle dessert (plan Kaliblue).


Les caractéristiques techniques du télésiège de la Toura :

Caractéristiques administratives

TSD–Télésiège à pinces débrayables : TOURA
Maître d'œuvre : ERIC
Maître d'ouvrage : DAL (Deux Alpes Loisirs)
Montage / Génie civil : SOMERM
Exploitant : DAL (Deux Alpes Loisirs)
Constructeur : DOPPELMAYR
Installation électrique : SEIREL
Année de construction : 2018 (récupération d'un appareil construit en 2001)
Montant de l'investissement : 3 500 000 €

Caractéristiques d’exploitation

Saison d’exploitation : Hiver
Capacité : 8 personnes
Vitesse : 5 m/s
Débit à la montée : 3600 personnes/heure (100 %)
Débit à la descente : 0 personne/heure (0 %)
Sens de montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude gare aval : 2572 m
Altitude gare amont : 2835 m
Dénivelé : 263 m
Longueur développée : 992 m
Longueur horizontale : 952 m
Portée maximale : 173 m
Survol maximal : 24 m
Pente moyenne : 27,63 %
Pente maximale : 60,29 %
Temps de montée : 3 minutes 19 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gares : UNI-G
Station tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Nombre de vérins : 2
Pression nominale : 170 bars
Station motrice : Amont
Type de motorisation : Continu
Puissance développée : 465 kW
Nombre de pylônes : 11
Type de véhicules : Sièges 8E98-F "Confort"
Nombre de sièges : 58 sièges + 1 véhicule de maintenance
Dispositif d'accouplement : Pince débrayable A108
Espacement : 8 s

Caractéristiques du câble

Fabricant du câble : ARCELOR MITTAL
Diamètre : 48 mm
Âme : Compacte
Type de câblage : Lang à droite
Composition : 6×31 fils
Résistance à la rupture : 177 000 daN
Section du câble : 967,09 mm²
Section du toron : 161,1 mm²
Pas de câblage : 326 mm
Pas de toronage : 135 mm

 
Ligne et infrastructures du télésiège de la Toura
Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 24/03/2019 et mise à jour le 17/04/2019
(Mise en cache le 17/04/2019)

Ligne et infrastructures du télésiège de la Toura

La gare aval

La gare aval du télésiège de la Toura est implantée à 2572 mètres d'altitude au niveau de la zone intermédiaire de la Toura, en contrebas de la gare intermédiaire du DMC du Jandri Express. Depuis le départ du télésiège de la Toura, le retour vers le DMC se fait via le télécorde du Retour.
Ce télésiège est donc facilement accessible en arrivant depuis le DMC du Jandri Express 1 via une courte piste mais aussi depuis les télésièges du Super Diable et de Bellecombe par la piste bleue "Accès Toura 2600" ou encore depuis le glacier par la piste bleue du Jandri 4.

Au niveau technique, il s'agit d'une gare UNI-G à couverture plastique. Elle assure la tension dynamique du câble grâce à deux vérins.


Image
Vue en plongée depuis la fin de la piste bleue des Envers.

Image
Vue en plongée de côté.

Image
Vue depuis la fin de la piste bleue de la Toura 1 avec le pylône 1.

Image
Vue de trois quarts de l'avant de la gare aval.

Image
Vue de côté.

Image
Vue de trois quarts.

Image
L'autre côté de la gare vu en plongée depuis le DMC du Jandri Express 2.

Image
Vue de trois quarts depuis le DMC du Jandri Express 2.

Image
Vue depuis la fin de la piste bleue de la Toura 2 avec le pylône 1.

Image
Vue rapprochée.

Image
Vue de trois quarts de l'arrière de la gare.

Image
Vue arrière avec le portique d'entrée.

Image
Vue rapprochée depuis la file d'attente.

Image
L'embarquement.

Image
Sortie de gare aval.



La ligne

La ligne du télésiège débrayable de la Toura est comparable à celle de l'ancien télésiège du Lac Noir. Avec un peu moins d'un kilomètre développé, elle se parcourt en un peu plus de trois minutes. En sortie de gare aval, la pente est très faible le temps de sortir du plat de la Toura. S'ensuit à partir du pylône 3 une montée plus conséquente, le long de la piste rouge Toura 4. Les pylônes 7 puis 8 closent cette portion assez raide. La ligne survole alors le début de la piste rouge Toura 4, puis le début de la piste bleue Toura 2 avant une longue portée qui mène jusqu'à la gare amont.

Doppelmayr a équipé la ligne de 11 pylônes dont 1 compression, 2 supports-compressions et 8 supports :

  • P1 : 12C/12C
  • P2 : 10S/10S
  • P3 : 4SC/4SC
  • P4 : 4SC/4SC
  • P5 : 6S/6S
  • P6 : 8S/8S
  • P7 : 6S/6S
  • P8 : 10S/8S
  • P9 : 8S/8S
  • P10 : 10S/10S
  • P11 : 10S/10S


Image
Vue d'ensemble de la ligne depuis le DMC du Jandri Express 2.

Image
Vue d'ensemble de la ligne depuis la fin de la piste bleue des Envers.

Image
Vue de la ligne depuis la gare aval.

Image
Demi-tour sur le pylône 1.

Image
Portée vers le pylône 2.

Image
P2.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
P4.

Image
Portée vers le pylône 5.

Image
P5.

Image
Portée vers le pylône 6.

Image
P6.

Image
Portée vers le pylône 7.

Image
P7.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P8.

Image
Portée vers le pylône 9.

Image
P9.

Image
Début de la longue portée vers le pylône 10.

Image
Vers le milieu de la portée.

Image
P10.

Image
P11.


La gare amont

La gare amont du télésiège de la Toura est implantée à 2835 mètres d'altitude, à un emplacement très proche de celui de l'ancien télésiège du Lac Noir. Cet emplacement permet au télésiège de desservir l'ensemble des pistes autrefois accessibles grâce aux télésièges du Lac Noir et de la Toura tout en offrant un panorama dégagé sur le massif des Écrins.

Au niveau technique, c'est une station UNI-G à couverture plastique assurant la mise en mouvement du câble.

Image
La gare amont vue depuis la ligne.

Image
Débarquement.

Image
Vue d'ensemble de la plate-forme d'arrivée depuis le DMC du Jandri Express 2.

Image
Vue de trois quarts de la gare amont depuis le début de la piste bleue de la Toura 1.

Image
Vue de trois quarts.

Image
Vue rapprochée.

Image
Vue de côté en contre-plongée.

Image
Vue en contre-plongée avec les deux derniers pylônes.

Image
Vue zoomée avec les deux derniers pylônes depuis le début de la piste rouge de la Toura 4.

Image
La gare amont vue en se dirigeant vers la piste bleue de la Toura 3.

Image
Vue de trois quarts depuis le début de cette même piste.

Image
Vue de côté avec le chalet abritant le poste de conduite au premier plan.

Image
La gare amont vue en plongée depuis le DMC du Jandri Express 2.

Image
Vue d'ensemble de la gare amont depuis le DMC du Jandri Express 2. On devine sur la gauche le tracé de la piste bleue Toura 3.

Image
Vue zoomée avec les deux derniers pylônes depuis le DMC du Jandri Express 2.



Véhicules et pinces

Le télésiège de la Toura est équipé de 58 sièges récupérés sur le télésiège du Glacier 2. De type 8E98-F (8 places, développé en 98, modèle pour la France), encore appelés "Confort", ils sont d'une capacité de huit places. Ces véhicules sont reliés au câble par des pinces débrayables A108.
En plus de ces 58 sièges, on trouve un véhicule de maintenance garé en temps normal sur un rail dédié à l'arrière de la gare aval. Il a lui aussi été récupéré sur le télésiège du Glacier 2 mais a été en plus légèrement modifié.

Image
Siège 8EF98, dit « confort », en ligne.

Image
Siège en gare aval.

Image
Dispositif d'anti-sous-marinage.

Image
Le véhicule de maintenance, stationné en gare aval.

Image
Pince A108 vue par-dessous.



Le télésiège vu depuis les pistes

Image
Vue de la fin de la ligne depuis le début de la piste bleue de la Toura 1.

Image
Vue en amont du pylône 9 et de la piste bleue de la Toura 2 avec le Pic du Diable (2872 m) à l'arrière-plan sur la gauche.

Image
La portée finale vue depuis le début de la piste rouge de la Toura 4.

Image
Le pylône 9 vu depuis le début de la piste rouge de la Toura 4.

Image
Vue en contre-plongée de ce même pylône.

Image
Le pylône 8 vu depuis la piste rouge de la Toura 4 face au massif des Grandes Rousses.

Image
Vue du pylône 7 au pylône 9 depuis la piste rouge de la Toura 4 avec la piste bleue de la Toura 1 derrière la ligne.

Image
Vue en plongée de la montée principale depuis le mur de la piste rouge de la Toura 4.

Image
La ligne, de la gare aval au pylône 5.

Image
La montée principale.

Image
Le pylône 4 marque le début des fortes pentes.

Image
La première moitié de la ligne vue depuis la fin de la piste bleue de la Toura 1.

Image
Le début de la ligne vu depuis la fin de la piste bleue de la Toura 3.

Image
Le début de la ligne vu depuis la fin de la piste bleue de la Toura 1 avec le télécorde du Retour en arrière-plan et la gare intermédiaire du DMC du Jandri Express.



Paysages au sommet du télésiège

Image
Derrière la brèche du Grand Creux (2804 m), on aperçoit de droite à gauche : le Pic du Clapier du Peyron (3169 m), la Grande Roche de la Muzelle (3465 m) et la Tête de Lauranoure (3325 m).

Image
La Tête de la Toura (2918 m) vue depuis l'arrivée du télésiège.

 
Un nouveau télésiège débrayable 8 places efficace et rapide
Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 24/03/2019 et mise à jour le 17/04/2019
(Mise en cache le 17/04/2019)

Un nouveau télésiège débrayable 8 places efficace et rapide

Le télésiège de la Toura permet de desservir le snowpark des Deux Alpes implanté sur le secteur de la Toura entre 2600 et 2900 mètres d'altitude. Il est donc situé sur un espace dynamique du domaine skiable attractif et souvent bien enneigé. Il assure aussi la desserte d'un espace de ski propre de niveau moyen et difficile souvent très bien enneigé. Son remplacement a permis de réduire le temps de montée de près de 4 minutes, ce qui encourage les skieurs à y effectuer davantage de rotations.
Ce télésiège peut sembler un peu surdimensionné par rapport à la fréquentation de cette partie du domaine. Néanmoins, pour sa première année d'exploitation, il semble avoir attiré de nombreux skieurs puisqu'on y compte plus de 500 000 passages individuels (source DAL). Le secteur reste en général très fluide.

Dès l'hiver 2019/2020, le télésiège des Glaciers 1 devrait être déplacé, cette fois-ci sur le secteur des Crêtes, tandis qu'une nouvelle télécabine permettra de rejoindre le secteur du glacier, en parallèle du DMC du Jandri Express 2.


Image
Toura, un nouveau télésiège débrayable 8 places rapide qui a redonné de l'attractivité à ce secteur ludique d'altitude.

Je tiens à remercier piedmoutet pour sa mise à disposition de ses anciennes photographies du secteur de la Toura.


Photographies : Bovinant, remontees et piedmoutet.
Date des prises de vues (hors clichés historiques) : 12, 19 avril 2015, 10 avril 2016, 3 février 2018, 17 avril 2018, 27 août 2018 et 16 mars 2019.
Bannière : Bovinant
Texte : Bovinant et remontees.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :