En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

 TSF3 de Comborcière

Les Arcs (Paradiski)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Long télésiège sur le domaine des Arcs permettant de basculer sur Arc 1600 et Arc 1800 depuis le fond de la vallée de l'Arc.

Mise en service en : 1985
FE Ce reportage possède 2 fonds d'écrans

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 24/12/2009 et mise à jour le 10/02/2012
(Mise en cache le 11/07/2014)

Image


Le domaine skiable des Arcs est situé en tarentaise au dessus de la commune de Bourg Saint Maurice. Ce domaine comprend six stations et s’étend de 1200 mètres jusqu’à 3226 mètres d’altitude au sommet de l’Aiguille Rouge. Ce domaine offre 200 kilomètres de pistes desservies par 54 remontées mécaniques allant du petit téléski au funiculaire d’une capacité de 270 personnes. Le télésiège de Comborcière est un téléporté triplace construit en 1985 sur le secteur d’Arc 2000.


Le début des Arcs et de l’aménagement d’Arcs 1800

Les premiers aménagements des pentes situées au dessus de Bourg Saint Maurice commencent en 1961. L’ouverture officielle des Arcs se fera en 1968 avec l’ouverture d’Arc 1600. La station possédait déjà huit remontées mécaniques avant son lancement officiel. Auparavant le domaine a été principalement développé au dessus de cette station. Toutefois la construction en 1968 du premier téléski de la Vagère laisse entrevoir le développement d’une nouvelle station non loin du lieu-dit des Pierres Blanches. Un autre signe de développement futur est l’installation toujours en 1968 du téléski de Comborcière qui est situé dans la vallée de l’Arc, vallée se trouvant derrière Arc 1600.


Le téléski de Comborcière : la première liaison avec Arc 1600 et Arc 1800 depuis la vallée de l’Arc

Durant l’année 1968 ce téléski est la seule remontée présente sur cette partie du domaine skiable des Arcs. Pour les skieurs qui se seront aventurés dans la vallée de l’Arc, cet appareil est le seul moyen pour eux de rebasculer sur Arc 1600 et de rejoindre le reste du domaine skiable. Même si pour le moment la réalisation de logements dans la vallée de l’Arc n’est pas encore prévue pour tout de suite, cette dernière continue à être aménagée. Afin de ne pas créer de bouchons au téléski de Comborcière et d’avoir un retour fluide sur Arc 1600/1800, un an après la réalisation du téléski de Comborcière le téléski du Plan Vert voit le jour en même temps que le télésiège du Grand Col. Le téléski de Plan Vert permet de rebasculer sur Arc 1600 via le col du Grand Renard. Deux autres téléskis baptisés Plagnettes permettant le retour sur Arc 1600 via le col du Grand Renard seront mis en service en 1972. Les appareils qui permettent de rejoindre Arc 1600 par le col du Grand Renard imposent aux clients de prendre une autre remontée, le téléski de la Vagère afin de rejoindre Arc 1600. A contrario le téléski de Comborcière possède un avantage non négligeable puisqu’il permet un retour direct depuis la vallée de l’Arc sur Arc 1600.

La donne va changer à partir de 1974. Cette année là, la station d’Arc 1800 est ouverte. Comborcière ne pouvait rester seul dans le bas de la vallée de l’Arc afin d’assurer les retours car il offrait un débit forcément limité. De plus la montée de ce téléski n’était pas évidente. Afin de faciliter les retours, il fut donc installer le premier téléporté de la vallée de l’Arc, le télésiège fixe triplace du Bois de l’Ours. Ce télésiège permettant de rejoindre facilement et directement Arc 1600/1800 puisqu’il atteint le sommet de l’Arpette. Cet appareil va donc délester le téléski de Comborcière d’une bonne partie de sa clientèle.

Toutefois la naissance de la station d’Arc 2000 dans le début des années 1980 va apporter un flux de clients supplémentaire sur le télésiège du Bois de l’Ours. Le téléski de Comborcière vit donc un nouvel afflux de clientèle à ses portes. Directement accessible depuis la station de Villaroger en 1982, le téléski commençait à souffrir de sa fréquentation. Afin de le soulager et de rendre plus facile l’accès vers Arc 1600 depuis le bas de la vallée de l’Arc, la SMA (Société des Montagnes de l’Arc) va procéder au remplacement de cet téléski après 17 ans de bons et loyaux services.


Comborcière : l’itinéraire bis pour rejoindre Arc 1600 et Arc 1800

Eté 1985 va sortir de terre un téléporté pour remplacer le défunt téléski de Comborcière. Le télésiège part du lieu-dit du Pré Saint Esprit en contrebas du télésiège du même nom. Ainsi on peut le rejoindre directement depuis le sommet du télésiège du Plan des Violettes à Villaroger, Arc 1950 et Arc 2000. Il arrive en contrebas du Signal de têtes. De ce lieu, il va permettre de basculer directement sur le secteur d’Arc 1600. De cette façon, la SMA propose une alternative au télésiège fixe de Plan Bois et les clients arrivant de Villaroger bénéficient eux aussi d’un accès rapide vers Arc 1600 sans avoir à passer par Arc 2000.

Depuis la réalisation en 2003 du télésiège débrayable du Bois de l’Ours, la liaison par Comborcière a perdu de nouveau une partie de son intérêt. D’une part le tracé n’est pas aussi direct pour rejoindre Arc 1600 et le temps de montée est nettement plus long que sur Bois de l’Ours. Cependant cet accès à Arc 1600 reste une façon astucieuse pour les clients skiant sur la vallée de l’Arc d’éviter Bois de l’Ours qui est un appareil régulièrement bien fréquenté. Comme Bois de l’Ours, de son sommet on peut rejoindre aussi bien Arc 1600 qu’Arc 1800 le rendant donc pratique pour accéder ou retourner sur cette partie du domaine skiable des Arcs. Depuis le terme de son tracé on va notamment rejoindre directement les appareils Cachette sur Arc 1600, Vagère, Villards et Transarc sur Arc 1800.

Bien que le temps de montée soit un peu long il offre des pistes agréables qui plus est pas trop fréquentées vu que le débit est limité et l’appareil en règle générale peu fréquenté. La fréquentation moindre de cet appareil s’explique en partie par la difficulté des pistes desservies à son sommet. Cependant la liaison avec Arc 1600 et Arc 1800 peut se faire par des pistes faciles le rendant donc accessible à toutes les clientèles. Toutefois Comborcière est plus souvent emprunté par les amateurs de ski un peu technique qui se feront plaisir avec les pistes Malgovert et Comborcière.

Au sommet de cet appareil trois pistes sont desservies
- La piste Belvédère qui mène directement à Arc 1800. Elle donne accès entre autre aux pistes Arolles, Cachette et Sources qui redescendent à Arc 1600
- La piste rouge Malgovert qui débouche sur la piste bleue Mont Blanc. Cette piste rouge est laissée vierge d’entretien, faisant d’elle une piste assez sauvage et à l’écart qui évolue un peu loin de toute l’agitation du domaine.
- La piste noire Comborcière qui rejoint le bas de cet appareil.

Situation sur le plan des pistes
Image

Les Caractéristiques de l’installation

Caractéristiques Administratives

TSF-Télésiège à attache fixe : COMBORCIERE
Maître d’Œuvre : CETARM 73
Maître d’Ouvrage : SMA
Exploitant : SMA
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 1985

Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 3 personne(s)
Débit : 1800 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 2.5 m/s
Temps de Trajet : 11min12
Tapis d’Embarquement : Non


Caractéristiques Géométriques

Altitude Aval : 1825 m
Altitude Amont : 2318 m
Dénivelée : 493 m
Longueur développée : 1682 m
Pente Maxi : 60 %
Pente Moyenne : 21 %


Caractéristiques Techniques

Type de Gare : ALPHA
Sens de montée : Gauche
Embarquement : Axe de la ligne
Tension : Aval
Type de Tension : Hydraulique
Motrice : Aval
Type de Motorisation : Courant Continu
Puissance Développée : 358 KW
Dispositif d'accouplement : Monopince fixe
Nb Pylônes : 20
Nombre de véhicules : 225
Type de véhicules : Goutte d’eau
Espacement : 15 m

Caractéristiques du Câble

Fabricant du Câble : Trefileurope
Diamètre du câble : 40 mm
Câblage : Lang à droite
Ame : Textile


Ligne et Infrastructures du télésiège de Comborcière

Ce télésiège réalisé en 1985 a été construit par le constructeur Français Pomagalski. Toutefois ce télésiège n’est pas entièrement neuf. La plupart des sièges ainsi que la plupart des ouvrages de ligne proviennent du télésiège fixe triplace des Villards remplacé lui aussi en 1985 par le premier télésiège débrayable des Arcs. La gare aval motrice-tension est une gare Alpha neuve. Cette gare fut un succès commercial pour son constructeur et est d’ailleurs toujours à son catalogue de nos jours. L’appareil offre à la vitesse nominale de 2.5 mètres par seconde un débit de 1800 personnes par heure.


  • La Gare Aval

La gare aval de ce télésiège est située au point le plus bas de la partie aménagée de la vallée de l’arc au lieu dit du Pré Saint Esprit en contrebas du télésiège Pré Saint Esprit. Elle est au bord de la route qui mène à Arc 1950 et Arc 2000. Non loin se trouvent un parking et un arrêt de la navette qui fait la liaison entre Arc 1600 et Arc 2000.

Vues sur la gare aval :
Image

Image

Image

Image

Image

La poulie motrice :
Image

L’un des deux vérins hydraulique assurant la tension dynamique du câble :
Image

L’embarquement :
Image


  • La Ligne

La ligne de cet appareil monte rapidement afin de pouvoir passer au dessus de la piste Comborcière. Après le passage du P19, seul le brin montant va être porté par les ouvrages de ligne. Le brin montant d’une longue portée va couper le tracé de la piste Comborcière. Une fois de l’autre coté de cette piste, la ligne va s’incliner nettement afin de gravir les pentes qui s’opposent à elle. Au cours de cette montée à partir du P15, les deux brins sont de nouveau portés conjointement par les ouvrages de ligne. Cette forte montée va durer un bon moment en passant à travers de la végétation, en coupant de nouveau la piste Comborcière et en reprenant son chemin dans de la végétation devenue de plus en plus éparse à cause de l’altitude. Le P11 remet une petite inclinaison supplémentaire au profil de la ligne. Cette longue montée assez forte se termine par le passage successif sur les P9,P8 et P7. La partie qui suit est nettement moins raide mais composée de diverses longues portées pour passer au dessus des dépressions ou au dessus de la piste Comborcière. Après une dernière longue portée, la ligne rejoint doucement mais surement le terme du parcours. Comme sur la plupart des installations des Arcs, la numérotation des ouvrages de ligne est inversée.

La ligne comporte au total 20 pylônes. Dans l’ordre de la montée cela donne :

P21 (Intégré à la gare aval) : 16C/16C
P20 : 12C/16C
P19 : 8S/4SC
P18 : 4S/-
P17 : 8C/-
P16 : 12C/-
P15 : 6S/12C
P14 : 8S/6S
P13 : 4S/4S
P12 : 6S/4S
P11 : 2S8C2S/12C
P10 : 6S/4S
P9 : 8S/8S
P8 : 8S/8S
P7 : 6S/4S
P6 : 6S/4S
P5 : 8S/4S
P4 : 6S/4S
P3 : 6S/4S
P2 : 8S/6S
P1 : 8S/8S

La ligne depuis le bas :
Image

En avant sur la ligne de ce téléporté :
Image

Le P20 :
Image

Le bas de la piste noire Comborcière :
Image

Seul le brin montant est porté par les ouvrages de ligne à partir de cet endroit :
Image

Longue portée et croisement avec la piste Comborcière :
Image

L’enchainement de 3 pylônes pour monter la première difficulté :
Image

P17 et P16 :
Image

On grimpe :
Image

La ligne est de nouveau portée sur les deux brins :
Image

En approche sur le P13 :
Image

On recroise la piste Comborcière :
Image

On continue :
Image

La ligne remonte un peu plus :
Image

Image

Les trois pylônes au sommet de cette nouvelle montée un peu plus prononcée :
Image

Le P7 :
Image

On longe désormais le tracé de la piste Comborcière :
Image

On recroise cette piste :
Image

Le Signal des Têtes sur la gauche :
Image

P4 et P3 :
Image

Une longue portée :
Image

Les deux derniers pylônes :
Image

Les derniers mètres :
Image

Arrivée en gare amont :
Image


  • La Gare Amont

La gare amont est située au pied du Signal des Têtes qui culmine à 2385 mètres d’altitude. Cette gare est réduite à sa plus simple expression puisqu’il s’agit d’une gare de type retour-fixe.

Vues sur la gare amont :
Image

Image

Vue avec la pointe de Fond Blanc au fond :
Image


Véhicules et pinces

Pince fixe :
Image

Passage de la pince sous un balancier de type compression :
Image

Passage de la pince dans un balancier de type support-compression :
Image

Passage de la pince sur un balancier de type support :
Image

Siège triplace Goutte d’eau :
Image


Pour conclure

Pour conclure, l’arrivée de ce télésiège aura permis de proposer une alternative concrète au télésiège du Bois de l’Ours pour rejoindre Arc 1600 ou Arc 1800 depuis le fond de la vallée de l’Arc. Cependant cet itinéraire bis est un peu compromis par le temps de montée assez long de l’appareil mis en place. Cet appareil aurait du normalement être remplacé en 2004 par un télésiège débrayable. Pour diverses raisons ce remplacement ne c’est pas fait. De nos jours il est toujours plus ou moins prévu de le remplacer par un appareil plus performant mais le projet rencontre une opposition des associations écologistes.. Ce télésiège semble donc parti pour rester encore quelque temps en place sur le domaine des Arcs.

Image

Ainsi se termine ce reportage de cette installation
A Bientôt



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09734 secondes. 35 requete(s).
95 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2017 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés