En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo



 
Auteur de ce reportage : fan2montagne73
Section écrite le 01/03/2018 et mise à jour le 02/01/2019
(Mise en cache le 02/01/2019)

Image



Au sommaire de ce reportage :



  1. Grächen, au cœur des Alpes valaisannes
  2. Historique du secteur de Hannigalp
  3. Le téléski Paradiesli, du ski propre débutant d'altitude
  4. Les infrastructures de la ligne
  5. Autres photos
  6. Un appareil en sursis ?


Grächen, au cœur des Alpes valaisannes

La station de Grächen est située dans le canton du Valais, à une altitude de 1620 mètres, dans la vallée de Viège, connue dans tout le pays pour l'accès à des stations parmi les plus prestigieuses de Suisse, à savoir Zermatt et Saas Fee. Côté ski, la station dispose de 40 kilomètres de pistes entre 1619 mètres à 2868 mètres d'altitude. Le domaine est desservi par un ensemble de 12 remontées mécaniques.

Image
^^Cliquez sur l'image pour accéder à la description plus détaillée de la station^^


Historique du secteur de Hannigalp

L'exploitation du domaine d'altitude de Grächen a débuté en 1958 avec la construction d'une télécabine débrayable 2 places du manufacturier Giovanola. Elle permettait de relier le village de Grächen au plateau d'altitude de Hannigalp. Utilisée été comme hiver, elle était la seule infrastructure du domaine et desservait quelques pistes de ski en hiver et de beaux sentiers de randonnée lors de la saison estivale. On retrouvait des cabines 2 places ouvertes et accouplées au câble par des pinces à gravité Giovanola, qui étaient parmi les premières à pouvoir être débrayées.

Image
La télécabine deux places de Hannigalp en été.


En 1960 est construit le téléski débrayable Poma Furggen qui permet d'ouvrir des pistes en amont de Hannigalp.
Après les débuts de l'essor du ski alpin en Suisse, la station s'est dotée de plusieurs appareils dédiés aux débutants sur Hannigalp entre 1965 et 1966. Trois appareils assez courts ont été construits durant ces deux années : le téléski à enrouleurs (TKE2) de Paradiesli et les téléskis à enrouleurs (TKE1) Härdera 1 & 2. Le téléski de Paradiesli était situé sur la gauche de la télécabine et desservait deux courtes pistes excentrées du reste de la zone de Hannigalp ; ce qui, par conséquent le rendait peu attractif. À l'inverse, les téléskis Härdera 1 & 2 étaient placés sur une zone en contrebas de la gare amont de la télécabine, ce qui leur offrait une accessibilité plus grande par rapport à Paradiesli.

Image
Une photographie du téléski de Paradiesli en 1969.


Le téléski de Paradiesli fut prolongé vers l'aval par un nouvel appareil vers le lieu-dit de Bärgji en 1971. Celui-ci, dénommé Bärgji-Hannigalp, a permis l'ouverture d'un nouveau secteur pentu et très accessible depuis le front de neige d'altitude de Hannigalp. Il s'agissait d'un téléski à enrouleurs (TKE2) Bühler joignant par gravité le téléski de Paradiesli. Deux ans plus tard, c'est le téléski de Furggen (devenant Furggen 1) qui fut secondé par un téléski à enrouleurs Furggen 2.

Le téléski de Paradiesli fut remplacé par un nouveau TKE2 sur un tracé deux fois plus long en 1974. C'est le constructeur GMD-Müller qui effectua les travaux. Ce téléski est toujours en activité sur le domaine.

Image
Le plan des pistes vers le début des années 1980. En rouge la TCD2 de Hannigalp, en bleu le TKE2 de Paradiesli, en orange les TKE2 de Härdera, en vert clair le TKD de Furggen 1,le TKE2 Furggen 2 en vert foncé, et en noir le TKE2 de Bärgji.


Le TKD de Furggen fut remplacé en 1980 par un autre appareil Pomagalski sur un tracé similaire. Il permet la liaison vers le secteur du Seetalhorn et de Plattja via une piste bleue (n°12) ; c'est une remontée "pilier" au sein du front de neige. Aujourd'hui, il est le dernier téléski débrayable de Suisse alémanique.

La fréquentation en hausse et le vieillissement eurent raison de la télécabine d'Hannigalp qui dut être remplacée en 1984 après 20 ans de service. Au terme des appels d'offres, c'est Von Roll qui fut retenu pour effectuer le chantier d'une nouvelle télécabine 6 places à pinces Giovanola. Cette remontée a donc permis d'augmenter de manière très significative le débit horaire, et par conséquent augmenter la capacité d’accueil au niveau du domaine.

Les téléskis de Härdera 1 & 2 ont été démontés en 1988 pour laisser place à deux appareils à enrouleurs du fabricant Städeli. Le premier des deux est un TKE1 et le second un TKE2, ils sont parallèles et comportent des pylônes communs. On remarquera qu'ils sont très appréciés des débutants, car ils sont proches de la station amont de la télécabine, et ne nécessitent pas d'effort pour les atteindre. De plus, la technologie des perches à enrouleurs permet un embarquement progressif et doux pour les débutants.

Le téléski de Bärgji fut démonté 8 ans plus tard et remplacé par un télésiège débrayable 4 places Leitner. En plus d'être le premier télésiège débrayable de la station, il comporte une gare intermédiaire 1 brin, particularité qui permet aux skieurs d'éviter le mur qui se situe sur le bas de la piste. De plus, il dessert par gravité la totalité du front de neige (du fait de sa situation en surplomb).

Enfin, en 2011, c'est la télécabine Von Roll qui a tiré sa révérence, laissant place à une toute nouvelle télécabine 8 places. Depuis cette date, le secteur débutant d'altitude de la station n'a pas changé. À l'heure actuelle ce secteur est le mieux desservi de la station avec 6 remontées mécaniques.

Le téléski de Paradiesli, du ski propre débutant d'altitude

Le téléski de Paradiesli est situé au nord-est du secteur débutant de Hannigalp, à proximité des gares amont/intermédiaire du télésiège de Bärgji et de la gare amont de la télécabine de Hannigalp. Son emplacement le rend facile d'accès et en fait un maillon supplémentaire de l'espace d'apprentissage. Cependant, il se trouve tout de même excentré par rapport aux téléskis de liaison, comme ceux de Furggen 1 & 2 : il ne propose donc qu'une offre de ski propre débutant d'altitude en lien direct avec le secteur de Bärgji et de Hannigalp. On remarquera que depuis plusieurs années la station veut lui redonner un rôle, notamment en aménageant un snowpark et un petit slalom sponsorisé par un grand opérateur mobile suisse.

Image
La situation de l'appareil sur le plan des pistes de la station.


Le téléski dessert les pistes suivantes :
  • Piste bleue N°6 : piste débutante/intermédiaire qui longe le téléski sur toute sa longueur, elle se termine au niveau de la gare aval de ce dernier. On remarquera qu'elle permet de joindre à la fois Hannigalp et Bärgji.
  • Piste rouge N°4 : elle emprunte un tracé similaire à la piste énoncée ci-avant, mais sur des pentes plus raides. Elle joint directement la gare intermédiaire du télésiège de Bärgji tout comme sa gare aval (via la piste noire N°5).

Résumons à présent quelques caractéristiques :

Caractéristiques administratives :

TKE2 - Téléski à enrouleurs 2 places : PARADIESLI
Exploitant : Société touristique Grächen AG
Constructeur : Müller
Année de construction : 1974

Caractéristiques d’exploitation :


Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 2 personnes
Débit à la montée : 920 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 3 m/s
Sens de la montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques :

Altitude aval : 2057 m
Altitude amont : 2198 m
Dénivelée : 141 m
Longueur développée : 614 m

Caractéristiques techniques :

Emplacement motrice : Aval
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Contrepoids
Nombre de pylônes : 8

Les infrastructures de la ligne

La gare aval

La gare aval du téléski de Paradiesli se situe à 2057 mètres d'altitude sur une petite plateforme aménagée en bordure de piste. On retrouve ici une station GMD-Müller effectuant la motricité et la tension de la ligne. Elle possède un pilier central dont la structure métallique contient le groupe moteur, surmonté du réducteur et de la poulie motrice repeinte en rouge. A l'arrière un support métallique creux masque le contrepoids. L'embarquement s'effectue à plat.

Image
La gare aval et son poste de contrôle (petit chalet) depuis les pistes.

Image
De profil avec les Alpes valaisannes en fond.

Image
Le pilier de la gare avec le panneau habituel : horloge, horaires et publicité.

Image
Une vue arrière sur la gare et le support du contrepoids au premier plan.

Image
3/4 sur la poulie motrice.

Image
La zone d'embarquement.

Image
Une vue arrière depuis la ligne.


La ligne

La ligne du téléski est peu pentue et possède une longueur très honorable de près de 650 mètres. Ne possédant pas de difficultés majeures, elle reste en pente quasi-uniforme sur toute sa longueur, avec toutefois, quelques sections planes (entre les P5 et P6 par exemple) et d'autres plus pentues (portée P1 à P2). On relèvera que la remontée coupe la fin de la piste "ludique" (avec slalom et autres jeux) à mi-parcours, ce qui explique la présence de protections autour des pylônes et autres obstacles.

Le téléski de Paradiesli est équipé de 8 pylônes dont 2 compressions et 6 supports, répartis ainsi :
  • P1 : Compression
  • P2 : Support
  • P3 : Support
  • P4 : Support
  • P5 : Support
  • P6 : Compression
  • P7 : Support
  • P8 : Support

Image
Portée P1 à P2, qui imprime la plus importante montée de la ligne.

Image
Pylône P2, qui rétablit un angle de pente plus doux.

Image
Portée P2 à P3.

Image
Pylône P3.

Image
Portée P3 à P4, avec une portée très aérienne due au profil de la pente.

Image
Pylône P4, juste avant le croisement avec la piste ludique.

Image
Pylône P5.

Image
Très longue portée entre les pylônes P5 et P6.

Image
Pylône P6 en compression.

Image
Portée P6 à P7, avec la gare amont du télésiège de Bärgji sur la droite.

Image
Pylône P7.

Image
Portée vers le P8.

Image
Pylône P8 devant l'aire de lâcher.


La gare amont

La gare amont du téléski Paradiesli est située à 2198 mètres d'altitude. La gare se présente sous forme d'une poulie retour fixe doté d'un pylône support de type 6S / 4S. La poulie retour a été repeinte en rouge tout comme l'aval et la structure arbore une couleur verte. On relèvera la présence d'une poste de vigie aux abords de l’infrastructure.

Image
La gare amont et la vigie.

Image
Gros plan sur la gare.

Image
L'aire de lâcher des perches.


Autres photos

Les véhicules

Image
Un agrès en ligne : pince fixe, suspente, enrouleur et archet 2 places.

Image
Le croisement de deux archets.

Image
L'enrouleur lors de la montée.


Autre vue

Image
Une vue sur la ligne depuis la piste longeant l'appareil.


Un appareil en sursis ?

Depuis 2011, la station a lancé de grands projets pour se moderniser et faire du domaine un lieu convivial, confortable et familial. En effet, c'est dans cette optique qu'ont vu le jour des nouveaux appareils comme la télécabine d'Hannigalp ou encore le télésiège de Plattja, qui étaient tous deux vieillissants. Dans cette même logique, les remontées du front de neige d'altitude prenant de l'âge auraient aussi pour vocation d'être démontées et remplacées au profit de remontées plus récentes. Ainsi, au jour d'aujourd'hui, nous pourrions formuler l'hypothèse que les saisons du téléski Paradiesli sont comptées, tout comme celles d'autres appareils du secteur. Affaire à suivre donc...

Image
Paradiesli, un appareil familial à l'avenir incertain.



Je tiens à remercier particulièrement Kilano18 pour ses splendides photos, Bovinant pour la bannière et Benbel pour ses archives.


Photos : Kilano18 & Benbel
Textes : fan2montagne73
Bannière : Bovinant



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :