En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 3Bannière 36Bannière 23Bannière 5

 TSF2 Mitterkaser

Schönau am Königssee

Doppelmayr

T2 ES
Description rapide :
Télésiège présentant un bel exemple d'intégration réussie d'une gare portique dans un chalet de bois et de pierre.

Mise en service en : 1980



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : monchu
Section écrite le 17/12/2012 et mise à jour le 18/12/2012
(Mise en cache le 24/08/2013)

Image


La télécabine du Jenner constitue la colonne vertébrale du domaine skiable du Königssee, mais son débit limité ne favorise pas les rotations de la clientèle, notamment sur le haut du domaine, très prisé en raison de son ensoleillement. C’est pourquoi l’exploitant entreprit à partir de 1980 le doublement du second tronçon par une chaîne de télésièges fixes. Le maillon supérieur, construit en premier, est constitué par un appareil attachant, le télésiège de Mitterkaser, qui relie l’alpage du même nom au sommet de la télécabine du Jenner. Construite en limite du parc national, la gare inférieure est un exemple d’intégration réussie, tandis que la ligne offre des points de vue exceptionnels sur la crête du Jenner.

Autant de raisons de partir à la découverte de cette petite installation.


Sommaire :
1. Retour au Jenner…
2. Historique succinct
3. Caractéristiques techniques
4. G1 « Mitterkaser »
5. En ligne
6. G2 « Jenner »
7. Véhicules
8. Points d’intérêt à proximité de la ligne




1. Retour au Jenner…


Une présentation détaillée de la station de Schönau am Königssee et du massif du Jenner est consultable dans le reportage sur la Jennerbahn.

Le télésiège de Mitterkaser est implanté sur la partie supérieure du domaine skiable. Sa gare aval est placée au fond d’une cuvette, d’où les skieurs ne peuvent regagner aucun autre point du domaine par gravité. Après avoir emprunté les diverses pistes rouges qui dévalent les flancs du cirque de Mitterkaser, les clients embarquent sur cet appareil pour regagner le sommet du Jenner, la gare d’arrivée de la télécabine et l’auberge d’altitude.

Au sommet de l’appareil, les skieurs peuvent regagner le pied de l’appareil par la piste rouge III-A, ou longer l’arête jusqu’à l’intermédiaire de la télécabine du Jenner par la piste rouge I-A.

Image
Situation de l’appareil sur le domaine skiable du Jenner (en jaune).




2. Historique succinct


L’historique complet du domaine skiable est disponible dans le reportage sur la Jennerbahn.

En 1980, avant la construction de la Mitterkaserbahn, le domaine skiable du Jenner était équipé uniquement de la télécabine du même nom, et du téléski de Mitterkaser au tracé difficile, mais qui permettait un ski propre intéressant sous les pentes du Pfaffenkegel. Toutefois, la clientèle appréciait les pentes situées entre le sommet du Jenner et l’alpage de Mitterkaser en raison de leur excellent ensoleillement, ce qui est plutôt rare dans un domaine skiable orienté principalement au nord.

Afin de répondre à la fréquentation croissante en période hivernale, l’exploitant décida de doubler le second tronçon par une chaîne de deux TSF2 : le télésiège de Mitterkaser, sur la partie haute, mis en service en 1980, et le télésiège de Jennerwiesen sur la partie basse, construit en 1986.

La majeure partie des pistes desservies par le télésiège de Mitterkaser bénéficient d’installations de neige de culture depuis 1998, afin de sécuriser la saison de ski dans ce domaine de moyenne montagne.




3. Caractéristiques techniques


  • Constructeur : Doppelmayr
  • Année de construction : 1980
  • Saison d'exploitation : hiver
  • Capacité : 2 personnes
  • Altitude Aval : 1 530 m
  • Altitude Amont : 1 800 m
  • Dénivelée : 270 m
  • Longueur développée : 750 m
  • Débit maximum : 800 personnes/heure
  • Vitesse d'exploitation : 2,2 m/s
  • Emplacement motrice : aval
  • Emplacement tension : aval




4. Station inférieure "Mitterkaser" (G1)


Situation

La gare aval du télésiège est accolée à celle du TKE2 Mitterkaser, construit treize ans plus tôt. Les deux appareils partagent la même file d’attente et une même cabane de contrôle des forfaits.

Image
La gare aval est implantée sur l’alpage de Mitterkaser.


Image
La station inférieure a été construite dans le style des chalets de l’alpage.


Image
L’imposant bâtiment a été accolé à la gare de départ du téléski de Mitterkaser.




Extérieurs

La gare de départ a été construite 2 ans après le classement en Parc National d’une grande partie du domaine alpin autour du Jenner et du Königssee. Bien qu’elle soit située en dehors du Parc stricto sensu, elle n’en est distante que de quelques dizaines de mètres. C’est pourquoi la société des remontées du Jenner a apporté un soin particulier dans l’architecture de la gare : le portique motrice tension a été intégré dans un bâtiment de pierre et de bois qui respecte le style des chalets d’alpage avoisinants et permet de dissimuler la gare de départ du TKE2 depuis la crête du Jenner.

Les clients accèdent à la zone d’embarquement en contournant le chalet, puis se replacent dans l’axe de la ligne entre la poulie motrice et le P1.

Image
La cabane de contrôle des forfaits est commune au téléski de Mitterkaser.


Image
La file d’attente pour accéder à la zone d’embarquement n’est pas placée dans l’axe de la ligne.



Equipements mécaniques

La motrice tension est montée de manière classique sur un lorry coulissant sur deux rails métalliques. Toutefois, ces rails ne sont pas soutenus par des profilés métalliques, mais par des piliers en béton, qui supportent aussi la charpente de la gare. La tension est fournie par un autovérin, tandis que l’entraînement est assuré par un moteur à courant continu.

Image
Le public accède latéralement à la zone d’embarquement.


Image
Vue d’ensemble de l’intérieur de la gare.


Image
Détail du vérin de tension et du moteur à courant continu.


Image
Comme l’exige la règlementation allemande, le frein d’urgence, au premier plan, et le frein de service, que l’on aperçoit partiellement à l’arrière-plan à droite, agissent tous deux sur une piste solidaire de la poulie motrice.




5. En ligne


Généralités

La ligne présente un profil accidenté : une courte montée en forte pente suivie d’un long faux-plat marquent la première partie du parcours, tandis que la seconde partie du tracé, plus hardie, se caractérise par une montée en pente soutenue vers le Jenner au milieu d’un paysage minéral.

Image
Montée en forte pente puis faux-plat dans la partie inférieure du tracé.


Image
Vue d’ensemble de la partie supérieure du tracé, entre les rochers de la crête reliant le Jenner au Vogelstein.


La ligne est équipée de pylônes à fûts à section carrée, typiques des productions de Doppelmayr dans les années 70 et 80, tels que Transtélé les avait mis en œuvre en France sur les appareils importés à Chamonix, Flaine ou l’Alpe d’Huez. Comme sur tous les appareils du domaine, les pylônes sont peints en vert foncé pour faciliter leur intégration dans le paysage en été.

Les trois pylônes compression, dont un double, sont dépourvus de potences de décâblage. La ligne de sécurité est tendue par une câblette arrimée au P1a en aval et à la poulie retour en amont.

Détail de l’équipement des pylônes :
P1a : 6C/6C
P1b : 6C/6C
P2 : 8S/8S
P3 : 8S/8S
P4 : 6C/6C
P5 : 4S/4S
P6 : 4S/4S
P7 : 6C/6C
P8 : 8S/8S
P9 : 8S/8S
P10 : 8S/8S


Image
Exemple de pylônes support, équipés de potences de décâblage, et de pylônes compression, qui en sont dépourvus.


Image
En l’absence de potence de décâblage sur les pylônes compression, la ligne de sécurité est reliée et déviée par un triangle solidaire de la poutre du pylône.


Image
Détail de la déviation de la câblette et de la dérivation de la ligne de sécurité sur un pylône compression.


Image
Détail d’un balancier compression, retenu et amorti afin de limiter son mouvement de rotation en cas de décâblage ou de déraillement.


Image
Détail du P9, pylône de crête équipé d’un anémomètre.



Au fil de la ligne

En sortie de gare, la pente augmente fortement sous l’impulsion du pylône double P1a-P1b, constitué de deux fûts reliés mécaniquement, supportant chacun un balancier 6C par voie.

Image
Détail du pylône compression double en sortie de gare.


Les deux pylônes suivants redressent fortement la ligne, qui progresse en dévers avant de franchir de torrent de Mitterkaser. La vue se dégage sur le cirque enserré entre les crêtes du Pfaffenkogel à gauche, du Jenner au centre et du Vogelstein à droite, dans lequel sont tracés deux pistes rouges et de nombreux itinéraires hors-piste.

Image
Vue du P2.


Image
Vue du P3 en amont duquel la pente s’adoucit fortement.


Image
Longue portée en dévers permettant le franchissement du torrent.


En amont du P4, la pente augmente à nouveau légèrement. La ligne croise la piste rouge III-A et les champs de neige hors-piste qui convergent vers Mitterkaser.

Image
P4 compression implanté au bord du torrent.


Image
Survol de la piste rouge tracée de part et d’autre du P5.


Image
La ligne progresse en pente moyenne au milieu de champs de neige très prisés de la clientèle.


Image
La végétation se raréfie tandis que la ligne s’approche des bords du cirque.


Image
Passage du P6, tandis que se profilent les rochers de l’arête sommitale.


C’est au P7 compression que la pente augmente fortement jusqu’à atteindre son maximum. La ligne évolue en une seule portée jusqu’à la crête reliant le Jenner et le Vogelstein dans un décor de plus en plus minéral malgré la faible altitude du domaine.

Image
Longue portée dans un paysage rocheux.


Image
Peu avant l’arrivée, la ligne commence à se redresser au P8, survolant la piste de crête I-A tracée entre des filets de protection.


Image
Le sommet est en vue dès le P9.


Image
Avant le P10, la ligne survole le départ de la piste I-A qui ramène au départ de la Jennerbahn, tandis que se profile la longue silhouette de la gare d’arrivée de la télécabine et de son restaurant.


Image
Le P10 marque l’arrivée, le débarquement s’effectuant peu avant la poulie.




Autres vues depuis la ligne

La courte ligne du télésiège réserve quelques belles échappées sur le site de Mitterkaser, qui se révèle progressivement au cours de l’ascension.

Image
La gare aval s’intègre discrètement dans un site sensible.


Image
Juste avant le passage de crête, la ligne offre un point de vue idéal sur la combe de Mitterkaser.



Vues depuis le sol

L’ensemble de la ligne est visible depuis les pistes et hors pistes. Voici une sélection de vues, présentées de bas en haut.

Image
Départ du télésiège au milieu des chalets d’alpage.


Image
Survol du torrent.


Image
Détail du P4 compression depuis les pistes.


Image
La qualité de la préparation des pistes le long du TSF2 est appréciée de la clientèle.


Image
Survol des secteurs hors pistes.


Image
Montée finale.


Image
Les filets de protection sur la crête trahissent la difficulté à tracer des pistes dans la partie supérieure du domaine, au relief accidenté.


Image
Vue du P8 depuis la piste rouge I-A.


Image
Au fond de la combe apparaissent les chalets de Mitterkaser.


Image
P9 peu avant l’arrivée.


Image
Derniers mètres de la ligne, vue depuis l’arête.




6. G2 "Jenner"


Situation

La gare amont est implantée sur une crête exiguë, sur un emplacement limité au nord par les antennes relais et la base de départ des deltaplanes, à l’ouest par la gare amont de la télécabine du Jenner et au sud par le départ des pistes.

Image
Vue d’ensemble de la crête du Jenner, avec l’imposante gare d’arrivée de la télécabine.


Image
L’arrivée du télésiège est placée parallèlement à la crête.



Détail

En amont de la gare retour, l’espace est limité par le quintuple pylône d’arrivée de la télécabine du Jenner, qui empêche tout débarquement sous la poulie. Les clients sont invités à débarquer peu après le P10, où la vigie est implantée, et à se déporter sur la gauche pour rejoindre le départ des pistes ou la gare amont de la télécabine.


Image
Le débarquement des clients s’effectue dès le P10, devant lequel est installée la vigie.


Image
Détail de la zone de débarquement.


Image
Les clients se déportent sur la gauche après le P10.


Image
Détail de la poulie retour.


Image
En amont de la poulie retour, l’espace est limité par le gabarit de passage des cabines de la Jennerbahn.




7. Sièges


La ligne est équipée de 76 sièges 2 places à suspente centrale. Il s’agit de la dernière génération de ce modèle, avant que ne se développent les sièges 2 places à suspentes latérales au début des années 80. La couleur rose qui entoure les assises et dossiers rappelle la couleur des lattes ayant équipé en grand nombre les sièges de la génération précédente.

Image
Siège au passage d’un pylône.


Image
Les dossiers et assises roses sont garnis de mousse.


Image
Vue de profil.


Image
Sièges en ligne.


Image
Vue en enfilade.




8. A proximité de la ligne


Les clients apprécient le point du vue au sommet de l’installation. Le regard porte à plusieurs kilomètres dans le Parc National. Les Alpes autrichiennes sont visibles, à l’est par la trouée du col du Terrener Joch et au sud, au-delà de la Mer de Pierre, vaste plateau karstique en limite des Alpes de Berchtesgaden.

Image
Au sommet de l’appareil, la piste rouge offre un point de vue sur la trouée du col Torrener Joch, à travers lequel les Alpes de Salzburg et du Salzkammergut sont visibles par temps clair, jusqu’au Dachstein.


Image
La piste de crête III-B, très aérienne, offre de belles perspectives sur le Parc National.


Image
Arête sommitale et pointe du Jenner.


En fin de saison, vers la mi-mars, le domaine skiable organise le long du télésiège de Mitterkaser son « charivari » annuel : un slalom en tenues de ski anciennes. Le public venu encourager les participants, principalement amateurs et locaux, est incité à se vêtir aussi à l’ancienne, grâce à des forfaits à prix symboliques, environ 5 euros, réservés aux clients costumés.

Image
Photographie publicitaire pour la course Charivari, prise depuis le sommet du télésiège.








Et demain….


Le télésiège de Mitterkaser est l’une des installations les plus fréquentées de ce petit domaine skiable. Il dessert en effet des pistes les plus techniques et les plus ensoleillées du domaine. C’est aussi le seul moyen de regagner le Jenner et son restaurant-solarium sans redescendre à l’intermédiaire de la télécabine.

Les projets de remplacement de la télécabine du Jenner, encore non financés, pourraient sonner la fin d’exploitation de ce télésiège. Sa faible longueur joue toutefois en faveur du maintien de l’appareil, pour favoriser le ski propre sur le secteur ensoleillé. En attendant que se décident les projets de restructuration du secteur, le télésiège de Mitterkaser continuera pendant plusieurs saisons à transporter les skieurs, en tenue moderne ou vintage…



Image






Informations pratiques

Exploitant :
Berchtesgadener Bergbahn AG (BBAG)

Sites Internet :
Exploitant :http://www.jennerbahn.de,
Station : http://www.koenigssee.com
Refuge de Mitterkaser : http://www.mitterkaser-alm.de
Webcam tournante présentant la partie supérieure de la ligne : http://webtv.feratel.com

Accès :
Par la route : Depuis Salzburg, par la route fédérale B305 (1 heure), et depuis Munich par l’autoroute A8 puis la route fédérale B20 (2 heures)
Par le rail : Gare de Berchtesgaden à 5 km puis bus réguliers.
Par les airs : Aéroports de Salzburg à 30 km, de Munich à 180 km

Ouverture :
Saison d’hiver : de décembre à début avril

Tarification :
Forfait journée adulte : 29,80 € (2013)
Tarification horaire : 8,75 €/h (10 h mini), et 22,88 €/4 h (20 h mini)


Remerciements

Remerciements chaleureux au personnel.


Fil de discussion

Accès au fil de discussion consacré à l’appareil sur le forum.





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09437 secondes. 33 requete(s).
65 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés