En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus


Localisation(s)
Photo

 TSD6B Furka Zipper

Davos/Klosters - Parsenn (Davos Klosters Mountains)

Garaventa

T1 ES
Description rapide :
Première D-Line de Suisse

Options techniques :
  • Bulles
Année de construction : 2017

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : Artsinol
Section écrite le 14/12/2020 et mise à jour le 12/02/2021
(Mise en cache le 12/02/2021)

Avec les photos de Rodo_Af, je vous présente un reportage sur le :


Image


Davos, la ville mère du ski moderne

Image
Cliquez sur la bannière pour visualiser la présentation de la station et du secteur Parsenn


Parsennfurka, histoire de la ligne centrale du domaine skiable de Parsenn :

Parsenn est le plus ancien et le plus grand domaine skiable de la région de Davos. Ses origines remontent aux années 1930, lorsque les deux premiers funiculaires dédiés au ski alpin ont été construits. Puis le développement a continué avec la construction du premier téléski Constam Bolgen (le tout premier téléski de ce type jamais développé) et trois ans plus tard des deux téléskis du Schatzalp. Il ne fait aucun doute que le monde du ski moderne doit beaucoup à Davos.
Au début des années 1950, « la cabane de Parsenn » (en allemand Parsennhütte) s’est équipé d'un téléski, qui ressemblait aux remontées mécaniques de Schatzalp, permettant la liaison entre les deux funiculaires du nom de Parsenn avec les nouveaux téléphériques qui montaient au Gotschnagrat depuis le village voisin de Klosters. Cet appareil, construit en 1952 par Brandle, permettait le transit de 450 skieurs par heure du refuge Parsenn au col de Parsennfurka, d'où partaient des descentes dans toutes les directions vers de nombreux hameaux et villages de la région du Prättigau, dont Davos, Klosters (en empruntant le tout premier itinéraire qui a donné l'idée de construire les deux funiculaires de Parsenn), Serneus, Saas, Kueblis et Langwies.

1957 est un prélude à la décennie du boom du ski moderne. Cette année-là, un deuxième téléski nommé Parsennmäder a été construit près de la Parsennhütte, qui permettait aux gens de monter au Gotschnagrat. Le téléski de Parsennfurka fut également partiellement rénové. Dans les années 1960, les investissements du domaine skiable se sont davantage concentrés sur le Weissfluhjoch et les remontées mécaniques de Davos. La Parsennhütte a été reliée au Weissfluhjoch en 1960 par un téléphérique de 50 places. La décennie suivante a été caractérisée par un projet gigantesque, énorme pour l'époque, de création d'un domaine skiable moderne reliant les villages de Langwies, Jenaz, Kueblis et Serneus à la région de Parsenn au moyen de pistes et de remontées mécaniques. Le projet a démarré lentement avec la construction d'un petit téléski sur le côté opposé de la Parsennfurka, appelé Kreuzweg, en 1962. Entre 1965 et 1966, trois très longues remontées mécaniques ont été construites, les deux premières partant du pâturage de Barga dans la vallée de Fondei au-dessus de Langwies et montant en sens inverse, d'un côté vers le Strassberg Furggli et de l'autre vers le téléski Kreuzweg. Cependant, le projet est mort peu après. La troisième remontée mécanique, en revanche, a doublé le téléphérique de la Parsennhütte jusqu'au pied du Weissfluhjoch et a été baptisée : Totalp.

La période de 1971 à 1972 constitue un autre tournant important du domaine skiable du Parsenn : en deux ans, six remontées mécaniques ont été construites ! Deux de ces équipements ont remplacé l'appareil central de Parsennfurka, tous deux basés sur la ligne de l'ancien téléski. En fait, il s'agissait de deux lignes parallèles qui garantissaient au total une capacité de 2000 personnes par heure.

Voici quelque photos des anciens téléskis Parsennfurka :

Image
Vue des gares aval (Photo: Kilano18)

Image
La ligne (Photo: Kilano18)

Image
Passage en dessous du téléphérique Parsennhütte (Photo: Kilano18)

Image
Les gares amont (Photo: Kilano18)


Après 1972, à l'exception d'un remplacement presque complet du Parsennmader en 1977, il a fallu presque une décennie avant que de nouvelles remontées mécaniques soient construites. Dans les années 1980, les nouveaux téléphériques du Gotschna, de la Parsenhütte et du Weissfluhgipfel ont été installés sur le domaine skiable permettant d’étendre le domaine skiable vers le village de Schifer connecté grâce à la longue télécabine VonRoll Schiferbahn. Les années 90 ont marqué le début d'une révolution sur Parsenn, les premières remontées mécaniques ont été remplacées par les premiers télésièges débrayables de la région. Ainsi les télésièges Gruobenalp et Schwarzseealp ont été mis en service en 1995, le nouveau Meierhoftalli en 1996, le télésiège Totalp en 1998 et le Parsenn Rapid, très performant, en 2000.

La première décennie du nouveau millénaire a vu peu de constructions de nouvelles remontées mécaniques sur les secteurs d'altitude. Concernant le domaine skiable de Parsenn il y a eu toutefois deux projets à gros budget. En fait, il s’est agit du remplacement des deux premiers funiculaires historiques. La première section, partant de la ville de Davos, fut remplacée en 2002, et la seconde, montant au sommet, en 2010. Suite à cet investissement massif, le sujet de la dynamisation du domaine skiable d'altitude est revenu dans les discussions.
Dans le cas spécifique de Parsenn, les appareils qui n'avaient pas encore été remplacées par des remontées mécaniques débrayables étaient les téléskis Seetalli, Hauptertalli, Kreuzweg et les deux téléskis parallèles Parsennfurka. Naturellement, l’axe listé le plus stratégique sur le domaine skiable a été privilégié. Ainsi, en 2017 les deux téléskis de Parsennfurka ont été remplacés par le télésiège six places Furka-Zipper.


Situation sur les pistes

Image


Comme mentionné précédemment, l'emplacement de cette ligne est central pour le domaine skiable de Parsenn. Cette remontée est le passage principal du secteur de Gotschna au secteur du Weissfluhjoch. La gare aval du nouveau télésiège a été abaissée d'environ 350 mètres par rapport aux anciens téléskis, facilitant l'accès depuis le secteur de Gotschnagrat et allongeant les pistes d’accès d'environ 600 mètres.

Grâce au télésiège Furka-Zipper, il est possible de parcourir les pistes rouges "19 - Furka Rechts" et "20 - Furka Links". Celles-ci permettent d'accéder à la Parsennhûtte où est présent un grand restaurant d’altitude ainsi que le téléphérique du même nom et le télésiège Totalp. De la station amont, vous pouvez également basculer de l'autre côté de la Parsennfurka pour accéder au téléski Kreuzweg via la rouge "18 - Furka Kreuzweg", qui permet ensuite d’accéder au secteur de Schifer et également de redescendre au village de Klosters.


Caractéristiques

Image
Panneau des caractéristiques en gare aval


Caractéristiques techniques

Caractéristiques administratives

Télésiège débrayable "GRUOBENALP-PARSENNFURGGA" (Commercialement appellé "FURKA-ZIPPER")
Type d'installation : télésiège débrayable 6 places
Exploitant : Davos Klosters Bergbahnen AG
Constructeur : Garaventa
Année de mise en service : 2016

Caractéristiques d’exploitation

Capacité des sièges : 6 personnes
Vitesse maximale d'exploitation : 6 m/s
Débit maximal : 2500 p/h
Temps de montée : 4 min 50 sec
Sens de montée : Part la droite
Garage : Gare aval

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 2056 m
Altitude amont : 2437 m
Dénivelé : 381 m
Longueur horizontale : 1587 m

Caractéristiques techniques

Modèle des gares : D-Line R1
Station motrice : Amont
Station tension : Aval
Nombre de pylônes : 13
Modèle des sièges : DCD6 (avec bulles et assises chauffantes)
Garde-Corps : Semi-Automatiques
Modèle de la pince débrayable: D-300
Embarquement : Longitudinal
Débarquement : Dans le contour


Infrastructures du télésiège Furka-Zipper

Le nouveau télésiège Furka-Zipper est une installation importante en termes d'image car il s'agit de la première mise en œuvre de la nouvelle gamme D-Line haut standing de Doppelmayr/Garaventa sur le marché suisse : en fait, il s’agit de la première installation de la gamme D-Line sur le sol Helvétique. Le télésiège adopte donc, parmi les différentes couvertures disponibles, le modèle par défaut, c'est-à-dire le modèle R1, qui adopte esthétiquement la couverture arrondie avec tympans carrés. L'installation adopte une configuration classique de tension en aval et d'entraînement en amont. Le système de tension est hydraulique. Le moteur, qui comme l'ensemble du système est étonnamment silencieux, garantit une capacité de 2500 personnes par heure et une vitesse de 6 mètres par seconde ce qui correspond à la valeur maximale actuellement réalisable en Suisse pour un télésiège.

Pour la première fois en Suisse, le nouveau système de contrôle Doppelmayr Connect est utilisé. En coopération avec Frey AG Stans, filiale du groupe Doppelmayr/Garaventa depuis le 1er avril 2017. En plus de son fonctionnement intuitif et clair, Doppelmayr Connect impressionne par le support du système de résolution de problèmes intégré. Le télésiège dispose de nombreux équipements, tels que l'ouverture automatique des bulles de protection et des barres de sécurité (ce qui semble être devenu la norme pour les modèles de la D-Line) et au niveau du confort d’assises chauffantes.

La gare aval : Gruobenalp

La gare aval est située à 2437 mètres dans l'alpage de Gruoben (en allemand Gruobenalp), à proximité de l'intersection entre les pistes n°19 et n°20. L'endroit surplombe la vallée du Stutzbach, qui est traversée sur la première portée du télésiège. Esthétiquement, la station adopte une couverture blanche avec quelques détails de la partie inférieure en beige. Le tympan arrière porte uniquement le logo du domaine skiable de Parsenn sur les vitres, plus le logo Doppelmayr dans le coin supérieur gauche et le nom de l'appareil dans le coin supérieur droit. Sur le côté droit de la gare se trouve le garage de plain-pied, une structure de cadre avec une toiture en tôle, qui fait écho aux couleurs de la gare. L'embarquement s’effectue de manière longitudinale.

Image
Vue de hauteur : la gare a tendance a se cacher dans les bosses. En arrière plan les chalets de la Gruobenalp sont visibles

Image
Depuis la piste, la gare aval et la ligne sont clairement visibles

Image

Image
En s’approchant

Image
Vue à trois-quarts

Image
Au premier plan le garage

Image
Le tympan arrière de la gare aval

Image
Les bornes de contrôle des forfaits

Image
Les portillons de cadencement

Image
L’embarquement

Image
Coup d’œil sur l'entrée du garage

Image
Le poste de conduite aval et les commandes de quai

Image
Le départ



La ligne :

La ligne, longue de 1587 mètres et d'un dénivelé de 381 mètres, est particulièrement sinueuse sur sa première partie. Dès la première portée, on peut voir le début de la vallée du Stutzbach, avec une hauteur de survol intéressante. Après avoir gravit un premier mur, la ligne croise le télésiège Totalp et le téléphérique de Parsennhutte, passant au-dessus du premier et en dessous du second. Le reste de la ligne prend une configuration plus classique en survolant plusieurs pistes de ce secteur d’altitude.

Image
P1

Image
Le début de la ligne et la piste noire descendant sur Davos-Wolfgang

Image
Portée P1-P2

Image
P2

Image
Portée P2-P3, avec un importanr changement de pente

Image
P3

Image
Portée P3-P4

Image
P4

Image
Portée P4-P5

Image
P5. Le télésiège Totalp et le téléphérique Parsennhutte apparaissent au second plan

Image
Rapide coup d’œil sur le télésiège Totalp et le téléphérique Parsennhutte

Image
Portée P5-P6, avec le passage au dessus du télésiège Totalp

Image
Tête de balanciers du P6

Image
P7

Image
Portée P7-P8

Image
P8

Image
P9

Image
Portée P9-P10

Image
P10

Image
Portée P10-P11

Image
P11

Image
Portée P11-P12

Image
P12

Image
Portée P12-P13

Image
P13


La gare amont : Parsennfurgga


La gare amont est située à une altitude de 2437 mètres sur le col de Parsennfurgga (également nommé Parsennfurka). La structure est positionnée à côté d'un chalet en pierre qui abrite l’arrivée du téléski Kreuzweg. La gare amont dispose des mêmes choix esthétiques que la station de départ en termes de couleurs. Le débarquement est transversal à 90 degrés. Afin de protéger les skieurs du vent au moment du débarquement, l'arrière et le flanc droite de la station, au-delà de la cabine de contrôle, a été équipé d'une barrière en plexiglas transparent.

Image
La gare amont vue de face

Image
L’arrivée

Image
Vue sur le système d’ouverture des bulles et des garde-corps

Image
Le poste de conduite amont

Image

Image
La zone d’arrivée

Image
La plateforme de débarquement

Image

Image
Vue d’ensemble de la gare amont

Image
Vue arrière de la gare et le téléski Kreuzweg sur la gauche

Image
Vue depuis l'autre angle. On remarque la protection contre le vent

Image
Zoom sur la machinerie en gare amont

Image
La partie avant de la structure

Image
Dernière vue de la gare amont


Les véhicules et pinces :


Le Furka Zipper est équipé des nouveaux sièges DCD6 avec bulles de protection, garde-corps semi-automatiques et l’option d’assise chauffante. Les bulles sont de couleur standard transparente. Le rembourrage de grande taille présente des détails rouges. Le siège et la suspension sont peints d'un noir élégant. Les pinces débrayables utilisées sont les nouveaux produits utilisés dans la gamme D-Line à savoir les pinces D-3000.

Image
Un véhicule en ligne

Image
On distingue la partie base du véhicule

Image
Détails des assises qui sont chauffées

Image
Détails des bulles de protection

Image
Détails des garde-corps et du système de blocage central


Photos depuis les pistes



Image
Télésiège vue depuis la piste

Image
télésiège à l'hauteur de la Parsennhutte vue vers aval

Image
Le télésiège et le téléphérique Parsennhutte

Image
Le télésiège vue depuis la piste Furka-Rechts

Image
Partie finale de la ligne

Image
Autour de la gare amont


Conclusion :


Ce nouveau télésiège relie les deux secteurs du Weissfluhjoch et du Gotschna comme une fermeture éclair, ce qui explique le nom de Zipper. Le Furka Zipper, en plus de l'importance de son rôle de liaison entre les secteurs de Parsenn permet d'améliorer considérablement le confort sur un axe fréquenté par rapport aux anciens téléskis à archets. L'installation fourni par le groupe Doppelmayr, à travers sa filiale suisse Garaventa, qui semble avoir été le premier choix à Davos depuis longtemps, a répondu à toutes les attentes en construisant un appareil haut de gamme pour un domaine skiable du même standard.


Image
Furka-zipper, une révolution au cœur du Parsenn


Fin du reportage.
A bientôt !


Texte et bannière : Artsinol
Photos : Rodo_Af



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :