En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension



Nouveaux reportages
- TSF4 Valley House - Sugarbush
- TSF2 de l'Ours - Ax 3 Domaines
- TSD6 Engaly - Piau-Engaly
- TSF2 Valley House - Sugarbush
- TSF4 Greenway - Grouse Mountain

Discussions sur le forum
- TSF4 Valley House - Sugarbush (Vermont)
- Chalmazel, Prabouré, La Loge des Gardes, le Pilat, les Estables...
- Télémix/Télécombi
- [Autriche] Les projets pour 2017/2018
- Les métiers de l'éléctrique

Appareils récents
- TPH Capucins (Brest - FR)
- TCD10 Albonabahn II (Stuben - AT)
- TCD10 Ecatepec 1 (Ecatepec - MX)
- TCD10 Ecatepec 2 (Ecatepec - MX)
- TCD10 Solaise (Val d'Isère - FR)
- TCD10 Flexenbahn (Stuben - AT)
- TCD10 Giggijochbahn (Sölden - AT)
- TCD10 Trittkopfbahn (Zürs - AT)
- TCD8/10 Ligne H (Medellin - CO)
- TCD6 San Cristobal (Santiago - CL)
- TSCD8/10 Signal (L'Alpe d'Huez - FR)
- TSD8B Flimjochbahn (Ischgl - AT)
- TSD6B Beskid (Szczyrk - PL)
- TSD6B Calmut (Sedrun - CH)
- TSD6 Arcellins (Val Cenis - FR)
- TSD6 Boismint (Val Thorens - FR)
- TSD6 Claran (Le Collet d'Allevard - FR)
- TSD6 L'Hexago (Le Relais - CA)
- TSD6 Laouissalet (Les Diablerets - CH)
- TSD6 La Parsa (Chamonix - FR)
- TSD6 Stade (Val Thorens - FR)
- TSD6 Tête des Saix (Les Carroz - FR)
- TSF6 Demoiselles (Samoëns - FR)
- TSF4 Almes (Tignes - FR)
- TSF4 B (Mont Bellevue - CA)
- TSF4 Carrelet (La Norma - FR)
- TSF4 Chair I (Suicide Six - US)
- TSF4 Piquette (Barèges - FR)
- TSF4 Planell de la Font (Soldeu - AD)
- TSF4 Sapins (La Mongie - FR)
- TKE2 Coma III (Grau Roig - AD)
- TKE1 2000 (Chamonix - FR)
- TKE1 Club (Val Thorens - FR)
- TKE1 Cortals 3 (Encamp - AD)
- TKE1 Pic Negre 1 (Pas de la Case - AD)

Reportages : "Au Cœur des remontées mécaniques"



Liste des remontées mécaniques Garaventa


Retour à la liste des constructeurs

Garaventa

logo

Nationalité : Suisse
Site Internet : http://www.garaventa.com
Informations :

Garaventa est un constructeur suisse créé en 1928 par Karl Garaventa. L'entreprise est à l'origine spécialisée dans la construction de petits téléphériques privés pour le transport de personnes et matériaux, comme on en trouve aujourd'hui encore tant en Suisse.

En 1949, Willy, le fils de Karl, se lance a son tour dans la construction de remontées mécaniques et monte sa propre société. En 1957, les deux entreprises fusionnent et le siège social de Garaventa est installé à Goldau.

La société se diversifie et installe, à compter des années 1960, des téléskis à enrouleurs sous licence Doppelmayr, d'abord avec des soutiens de ligne en portiques, puis des pylônes inclinés. Elle reste toujours très active sur le marché des petits téléphériques.



Le premier grand appareil du constructeur sera le téléphérique à va-et-vient de Kronberg, mis en service en 1964 avec des cabines d'une capacité de 40 places. Dès 1968, la capacité est doublée sur le téléphérique Weggis-Rigi Kaltbad, et même portée à 110 places avec le téléphérique du High Camp à Squaw Valley, première grosse réalisation à l'étranger. En Europe, la société décroche quelques marchés hors Suisse, notamment en Allemagne, avec, entre 1968 et 1970 la réalisation des deux tronçons des téléphériques du Hochfelln.



Cette année-là, Garaventa met également en service une réalisation à va-et-vient dimensionnée pour deux cabines de 125 personnes à Hoch-Ybrig ! Durant les années 1980 et 1990, le téléphériste poursuit son activité de construction de téléphériques à va-et-vient gros porteurs. En 1992, il livre notamment le téléphérique du Titlis (à cabines tournantes). Il est également impliqué dans la construction puis la reconstruction du Tiroler Zugspitzbahn.



Dans les années 1980, pour répondre au marché, le constructeur s'est également lancé dans la construction de télésièges, d'abord à pinces fixes, puis débrayables. Dans les années 1990, la société produit des télécabines débrayables mais également, des funitels sous licence Creissels.



Garaventa est en croissance et absorbe respectivement Küpfer en 1987, WSO Städeli, SSG en 1991, l'américain CTEC en 1992 et Girak en 1996, avant de fusionner en 2002 avec le constructeur autrichien Doppelmayr. Les deux entreprises de transport par câble sont regroupées au sein d'une même société : Doppelmayr-Garaventa. Les ateliers Doppelmayr de Wolfurt sont le centre mondial de compétences pour les systèmes monocâbles (les télécabines, les télésièges...), tandis que Garaventa Goldau est le centre mondial de compétences pour les grosses installations bicâbles (3S, va-et-vient...) et les funiculaires. Les remontées de conception maison installées en Suisse ou en Afrique restent badgées Garaventa, mais à l’international, c'est désormais la marque Doppelmayr qui est généralement utilisée, à l'exception de l'Afrique ou de téléphériques à va-et-vient d'Europe de l'Est et d'Asie mineure.



En 2012 l'entreprise a innové en réalisant le CabriO du Stanserhorn, un funifor avec des cabines à impériales dont le niveau supérieur est à ciel ouvert. L'appareil constitue la nouvelle vitrine du constructeur helvétique.




Légende
  • Reportage photographique
  • Reportage photographique avec bonne description l'accompagnant
  • Reportage technique, photos, descriptions avec aspects mécaniques mis en avant
  • Appareil démonté ou hors service définitivement
  • , , Fond d'écran, Vidéo, PDF...
  • Appareil pour les sports d'hiver
  • Appareil pour le transport Urbain
  • Appareil pour le tourisme / Attraction