En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 23Bannière 24Bannière 33Bannière 37

 TSF2 des Petites Crêtes

Les Deux Alpes

Montaz Mautino

T1 HS
Mise en service en : 1977
Fin de service en : 2012

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 20/01/2015 et mise à jour le 29/01/2015
(Mise en cache le 29/01/2015)

Image



Au sommaire de ce reportage :
    1. Les Deux Alpes
    2. L’aménagement du front de neige du Jandri puis du plateau des Crêtes
    3. Petites Crêtes, un petit télésiège secondaire
    4. Ligne et infrastructures du télésiège des Petites Crêtes
    5. Petites Crêtes : un appareil devenu vétuste



Les Deux Alpes

Les Deux-Alpes est située dans l'Oisans, sur les territoires de l'Alpe-de-Venosc et de l'Alpe-du-Mont-de-Lans. Elle se répartit sur deux versants : la Vallée Blanche qui culmine à 2081 mètres en haut du télésiège de Super Venosc, et le secteur "principal" qui culmine à plus de 3500 mètres au niveau du Dôme de la Lauze. Ces deux secteurs sont reliés entre eux via deux télésièges fixes quatre places côté Alpe du Mont de Lans. L'accès au domaine skiable se fait également depuis la vallée via le télésiège du Mont de Lans et la télécabine de Venosc.
La station des Deux-Alpes est également réputée pour son offre estivale très large, entre VTT et ski d'été.

Image
^^ Découvrez une introduction plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


L’aménagement du front de neige du Jandri puis du plateau des Crêtes

Parallèlement à l'exploitation du secteur de Vallée Blanche (débutée en 1938), de nouvelles installations voient le jour sur le versant opposé du Jandri. En effet, ce secteur possède deux avantages par rapport à son voisin : l'enneigement y est généralement meilleur du fait de son orientation et l'offre de ski potentielle est beaucoup plus importante puisque le glacier de Mont de Lans (à environ 3500 mètres d'altitude) se situe dans les hauteurs du versant de Jandri.

Dès 1951, le téléski à perches fixes de Côte Brune sort de terre, permettant ainsi la création d'un espace aux pentes plus douces que sur Vallée Blanche. En 1955, la société Neyret Beylier réalise la célèbre télévoiture du Diable qui permettra pour la première fois d'accéder au plateau des Crêtes à plus de 2400 mètres d'altitude. En 1960, un second accès est désormais possible avec le téléski de Belle-Etoile qui se caractérisait par une pente impressionnante. Un an plus tard, le téléski des Crêtes permit de faire le lien entre Belle Etoile et le Diable afin que les skieurs puissent profiter des belles pistes du plateau des Crêtes sans avoir à redescendre jusqu'à la station.

Image
La ligne du téléski des Crêtes. (DR)


Quelques années plus tard, le télésiège fixe biplace de Lutins-Crêtes permettra un accès au plateau des Crêtes plus confortable et moins sportif que le téléski de Belle Etoile.

Image
Le croisement entre le télésiège des Lutins-Crêtes et du téléski des Crêtes.


Au cours des années 1970, le plateau des Crêtes devient l'une des plaques tournantes du domaine des 2 Alpes puisqu'il est un point de passage obligatoire pour atteindre la Toura à 2600 m. De nombreuses installations y voient donc le jour, à commencer par le télésiège de la Séa, en 1968, qui doublait le téléski des Crêtes dans sa majeure partie.

Image
Le début de la ligne du télésiège de la Séa. Sur la droite, nous apercevons le téléski des Crêtes. (DR)


Dès 1970, des travaux sont entrepris pour la construction du téléphérique automoteur du Lac Noir qui permettra de relier d'une traite le plateau des Crêtes à la Toura. Sur le front de neige, de nouvelles installations visant à améliorer le débit vers le domaine d'altitude sont installées, à l'image du télésiège de la Rouge construit par Weber en 1972 ou encore la télécabine Jandri 1.

Image
La gare d'arrivée du télésiège de la Rouge.

Image
Le douzième pylône de la télécabine de Jandri 1 et la gare amont du télésiège des Lutins-Crêtes en arrière-plan.



Petites Crêtes, un petit télésiège secondaire

Après avoir doublé la partie haute du téléski des Crêtes grâce au télésiège de la Séa, la société Deux Alpes Loisirs a décidé de faire de même sur la partie basse avec le télésiège des Petites Crêtes qui desservait spécifiquement une piste verte parfaite pour les débutants. Grâce à sa proximité avec les arrivées des installations venant de la station, Petites Crêtes était très accessible, tant par le télésiège de la Rouge, que celui des Lutins-Crêtes ou encore la télécabine du Jandri 1.

Après quelques descentes sur la piste verte, les débutants un peu plus débrouillards pouvaient emprunter le télésiège débrayable des Crêtes (qui a remplacé en 1993 le téléski du même nom sur un tracé identique) et ainsi se perfectionner sur la piste bleue éponyme. Petites Crêtes était donc fréquenté surtout par les débutants et les écoles de ski.
Cependant, lorsque le télésiège débrayable des Crêtes venait à saturer, il était possible de rejoindre le secteur du Diable via la piste verte des Vallons 1, permettant de basculer au départ du télésiège des Vallons.

Image
Le télésiège des Petites Crêtes dans les années 1980, sous sa livrée verte avec le téléski des Crêtes sur la droite.


Au sommet du télésiège des Petites Crêtes, quatre pistes étaient desservies :

  • La piste verte des Petites Crêtes retournant au départ du télésiège en le longeant intégralement.
  • La piste verte Vallons 1 qui permet de faire la liaison avec le secteur du Diable et se termine au départ du télésiège des Vallons. Depuis cette piste, deux itinéraires noirs sont accessibles, à savoir les pistes Diable 2 et Diable 1.
  • La piste noire de la Y. Elle débute au début de la piste verte des Vallons 1 et se termine au dessus du front de neige des Deux Alpes, à la fin de la noire du Diable.
  • La piste noire des Sapins, qui débutait au niveau du croisement entre le télésiège des Petites Crêtes et la télécabine de Jandri 1.

Image
Situation du télésiège des Petites Crêtes sur le plan des pistes des Deux Alpes. (2010)



Le télésiège fixe des Petites Crêtes était un télésiège fixe deux places de chez Montaz Mautino. Il avait la particularité de posséder deux pylônes communs à d'autres installations (P3 et P4).


Voici donc les caractéristiques de ce télésiège :

    TSF-Télésiège à attache fixe : PETITES CRETES
    Exploitant : DAL (Deux Alpes Loisirs)
    Constructeur : MONTAZ-MAUTINO
    Année de construction : 1977
    Année de démontage : 2012

    Caractéristiques d’Exploitation

    Saison d'exploitation : Hiver
    Capacité : 2 personnes
    Débit à la montée : 900 personnes/heure (100 %)
    Débit à la descente : 0 personnes/heure (0 %)
    Vitesse d'exploitation : 2,5 m/s
    Equipement d’aide à l’embarquement : Non

    Caractéristiques Géométriques

    Altitude aval : 2250 m
    Altitude amont : 2349 m
    Dénivelée : 144 m
    Longueur développée : 817 m
    Pente maximale : 22 %
    Pente moyenne : 18 %
    Temps de trajet : 5 min 45 sec

    Caractéristiques Techniques

    Type de gare : Tri-Alp
    Emplacement motrice : Aval
    Type de motorisation : Electrique
    Emplacement tension : Aval
    Type de tension : Hydraulique
    Nombre de vérins : 1
    Sens de montée : Gauche
    Embarquement : Dans le sens de la ligne
    Nombre de pylônes : 9
    Dispositif d’accouplement : Pince fixe tenaille



Ligne et infrastructures du télésiège des Petites Crêtes

La gare aval

La gare aval du télésiège des Petites Crêtes était située à 2205 mètres d’altitude, au-dessus du départ du télésiège débrayable des Crêtes.
La station était une motrice-tension Tri-Alp Montaz Mautino.

Image
Vue générale.

Image
Vue rapprochée.

Image
Vue arrière.

Image
La zone d'embarquement dans les années 1980.



La ligne

La ligne du télésiège des Petites Crêtes s’étalait sur 817 mètres de longueur développée. Après une montée avec une pente faible, le pylône 4 imprimait un court replat. Ensuite, au passage du pylône cinq, la pente prenait progressivement de l’importance pour atteindre les 22 % d'inclinaison maximale.
A noter que la ligne était assez proche du sol.

Montaz Mautino a ainsi équipé la ligne de neuf pylônes, dont un compression, deux supports-compressions et six supports :

  • G1 : 1S/1S
  • P1 : 6C/6C
  • P2 : 8S/6S
  • P3 : 2S-4C-2S / 2S-4C-2S
  • P4 : 6S/4S
  • P5 : 6S/4S
  • P6 : 1C-4S-1C / 1C-4S-1C
  • P7 : 6S/4S
  • P8 : 6S/4S
  • P9 : 8S/8S
  • G2 : 2S/2S


Image
P1 en portique.

Image
P2.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
P3. Ce pylône était auparavant commun au télésiège fixe biplace de Lutins-Crêtes (démonté en 1994).

Image
Portée vers le P4.

Image
P4, pylône commun à la télécabine de Jandri 1.

Image
Le même pylône, mais vu cette fois depuis la piste verte des Petites Crêtes.

Image
P5.

Image
Portée vers le P6.

Image
P6.

Image
P7.

Image
Portée vers le P8. En second plan nous voyons le DMC Jandri Express 1.

Image
P8.

Image
Portée vers le P9.

Image
P9.



La gare amont

La gare amont du télésiège des Petites Crêtes était située à 2349 mètres d’altitude, et était survolée par le DMC de Jandri Express 1.
A l'origine, la gare amont était accolée à une estacade de débarquement en bois. Mais au cours des années 2000, l'aire d'arrivée a été entièrement remodelée afin de faciliter le débarquement et la gestion des flux autour de la gare d'arrivée. Ce remodelage a entraîné le démontage de l’estacade de débarquement devenue obsolète.
Cette gare était une poulie de retour fixe.

Image
L'ancienne estacade arrivée du télésiège.

Image
Vue de profil.

Image
La gare amont et le dernier pylône, vus depuis le télésiège des Crêtes.

Image
Vue de trois-quarts, depuis le télésiège des Crêtes.



Les véhicules

Le télésiège des Petites Crêtes était équipé de sièges Carrés pouvant accueillir deux personnes.
Les véhicules étaient reliés au câble par des pinces fixes "tenaille".

Image
Un siège Carré deux places avant rénovation.


A noter que les sièges avaient étés revus afin d'améliorer le confort des utilisateurs : l'assise avait été rembourrée, le dossier changé et les reposes-pieds supprimés.

Image
Un siège Carré rénové.



Autres vues

Image
En direction de l'amont vue depuis le début de la piste noire des Sapins.

Image
Vue en plongée sur la ligne.



Petites Crêtes, un appareil devenu vétuste

Le télésiège des Petites Crêtes apportait donc une réelle plus-value à ce secteur en améliorant la desserte de pistes débutants du plateau des Crêtes. Grâce à son arrivée assez haute, il permettait également une liaison vers le secteur du Diable, bien utile pour décharger le télésiège débrayable des Crêtes lors des périodes de forte affluence.

Néanmoins, ce télésiège Montaz Mautino était devenu vétuste et inadapté à son usage. C’est pourquoi il a été remplacé en 2012 par un tapis roulant sur un tracé bien plus court, afin de desservir uniquement une partie de la piste verte des Crêtes qui débute depuis cette année-là au sommet du télésiège du même nom. L'espace ainsi libéré par le démontage de Petites Crêtes a permis à DAL de pouvoir modeler une nouvelle piste de retour station, Jandri 1, dont l'ouverture définitive se fera en décembre 2015.

Image
Le nouveau tapis roulant des Petites Crêtes, vu depuis le télésiège des Crêtes.



Texte : Alspace, Axelus et remontees (présentation de la station)
Mise en page : Alspace
Photos : kaldini, remontees, Yann83, piedmoutet
Graphisme bannière : Alspace
Date des photos : 11 mars 2009, 16 juillet 2011, 11 janvier 2012, 17 février 2013



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.10215 secondes. 38 requete(s).
41 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés