En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 16Bannière 25Bannière 4Bannière 39

 TCD12 de la Masse 2

Les Menuires (Les Trois Vallées)

Von Roll

T3 ES
Description rapide :
Dernière Télécabine 12 Places construite sur le domaine des Menuires.

Mise en service en : 1990

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 29/07/2008 et mise à jour le 20/08/2008
(Mise en cache le 13/10/2013)

Image


Les Menuires, station familiale située dans la Vallée des Belleville se trouve à 1800 mètres d’altitude. Son domaine qui englobe celui de Saint Martin de Belleville se trouve entre 1400 mètres d’altitude et 2850 mètres d’altitude au Mont de la Chambre. Ce domaine compose le plus grand domaine skiable du monde relié skis aux pieds, les Trois Vallées. La Télécabine de la Masse 2, construite en 1990 est la dernière télécabine douze place construite parmi les trois appareils de ce type que comporte le domaine skiable des Menuires.

La station des Menuires voit le jour en 1963 avec la réalisation de trois téléskis. Malgré quelques déboires au lancement de la station, celle-ci se développe petit à petit avec entre autre la réalisation des deux premières télécabines de la Masse puis en 1969, la télécabine du Mont de la Chambre qui permettra deux ans plus tard, d'assurer la liaison avec la nouvelle station de Val Thorens. La liaison Trois Vallées sera effective en 1973 avec la réalisation entre autre du Téléski des Allamands. Revenons quelque peu sur cette première télécabine de la Masse 2 construite dans les années 1960. Cette télécabine Pomagalski était une Télécabine quadriplace. Elle partait au niveau de l’actuel départ du Téléski de la Masse et emmenait au niveau de l’actuel restaurant d’altitude Elle était accessible depuis le sommet du Télésiège Dame Blanche qui permettait d’éviter la télécabine de la Masse 1 en ayant précédemment emprunté le Télésiège des Vallons. Ces deux Télésièges sont désormais démontés. Les véhicules de type Œuf étaient de couleur Orange et portées par une double Pince S. Le lancement et le ralentissement des véhicules se faisaient par gravité.

Voici une vue de l’ancien second tronçon de la télécabine de la Masse :
Image

Par la suite après de bons et loyaux services, cette télécabine fut démontée pour être remplacée par un appareil plus performant la station se développant et la clientèle devenant de plus en plus nombreuse. Ce fut tout d’abord le premier tronçon qui fut remplacé par une télécabine douze places du constructeur Pomagalski. Le constructeur retenu pour le remplacement du second tronçon fut le constructeur helvétique Von Roll, constructeur qui aura réalisé seulement une poignée d’appareils dans les domaines skiables français.
La nouvelle télécabine part donc sur un tracé différent pour rejoindre la pointe de la Masse. Le tracé est plus à droite que l’ancienne télécabine et l’arrivée se fait quand à elle aussi plus à droite. Le départ se situe en contrebas de l’Epaule de la Masse. La gare est donc accessible après avoir descendu plusieurs mètres de pistes depuis le sommet de la Télécabine de la Masse 1 ou depuis le sommet du Télésiège du Rocher Noir. Avant l’accès par le Télésiège du Rocher Noir n’était pas possible vu l’implantation de la gare aval de l’ancienne Télécabine.

La Télécabine ne joue aucun rôle dans la liaison Trois Vallées. Son but est d’uniquement permettre l’accès aux différentes pistes desservies par cet appareil depuis la pointe de la Masse qui est le point culminant de cette partie du domaine skiable des Menuires. Cette partie du secteur est la plus intéressante car la qualité de neige est souvent très bonne et les piste sont bien pentues. Du sommet de cet appareil, on peu effectuer une descente de plus de 1000 mètres de dénivelée. L’appareil peut également servir aux clients à enchaîner plusieurs rotations sur la partie supérieure de ce secteur du domaine skiable des Menuires. Cet appareil peut se révéler être une bonne alternative au long Télésiège du Lac Noir vu que depuis le sommet de cet appareil on peut rejoindre la piste desservie par cet appareil. Cet appareil dessert également un itinéraire très prisé par les amateurs de hors piste. Il s’agit de l’itinéraire du Lac du Lou, lac qui se situe entre les domaines des Menuires et de Val Thorens. Cet appareil est plus fréquenté le matin car ce versant est le premier à être exposé au soleil. C’est donc à cette période que l’on va retrouver le plus de monde à cet appareil. Le reste de la journée, il n’y a quasiment pas d’attente à cet appareil.

Au niveau des pistes trois pistes dont une noire et deux rouges sont accessibles depuis le sommet de cette télécabine :
- La piste rouge Frédéric Covili, piste rebaptisé en l’honneur du champion local qui permet de rejoindre le bas de cet appareil. L’ancien nom de cette piste était Longet.
- La piste rouge Crêtes qui permet d’accéder à la piste Lac Noir
- La piste noire de la Masse qui débouche à la jonction entre la piste du Longet et le bas de la pise Frédéric Covili. Cette piste Longet qui se trouve désormais plus bas qu’auparavant permet l’accès au le Téléski de la Masse ainsi qu’a la gare amont de la Télécabine de la Masse 1. En poursuivant son tracé on retourne au bas de la gare aval de la Télécabine de la Masse 2.

La télécabine est durant la saison hivernale également ouverte aux piétons afin que ces derniers puissent rejoindre la Pointe de la Masse et admirer la vue au sommet. Les clients peuvent également se restaurer en altitude, un restaurant d’altitude étant situé non loin de la gare amont de cet appareil. Ainsi une exploitation à la descente est prévue sur cet appareil. Durant la saison estivale, cet appareil est également ouvert, permettant l’accès à de nombreux chemins pour randonneurs et vététistes. Bien sur l’intérêt principal de cet appareil réside dans le fait qu’il permet un accès facile à ce sommet surtout qu’il est ouvert en même temps que la Télécabine de la Masse 1

Pour cette télécabine, la SEVABEL, a fait appel aux services du constructeur Von Roll. Ce constructeur a installé en tout et pour seulement deux télécabines sur les domaines skiables de France. La Télécabine de la Masse 2 est la première d’entre-elle. Le deuxième appareil de ce type se situe dans la vallée voisine et plus précisément à Méribel. La gare aval est assez imposante et abrite la salle des machines qui assure l’entraînement de l’installation. La station située à la pointe de la Masse assure donc la tension du câble de cette installation. Pour cette remontée provenant d’un constructeur Suisse, les véhicules viennent également de Suisse puisqu’il s’agit de véhicules douze places du constructeur helvétique CWA. Les cabines sont identiques à celles présentes sur la Télécabine des Bruyères. Cependant l’aménagement intérieur est différent puisque les cabines sur cet appareil, comportent sept places assises. Les véhicules sont portés par une double pince produite par Von Roll. Niveau débit, la télécabine offre un débit de 2500 personnes par heure. Ce débit est quasiment identique a celui offert par la Télécabine de la Masse 1. A la descente la télécabine n’est pas dimensionnée pour un débit égal au débit montant. Le débit descendant équivaut à 33% du débit montant.

Situation sur le plan des pistes
Image

Vue Globale du Tracé de la Télécabine
Image


Les Caractéristiques de l’installation


Caractéristiques Administratives

TCD-Télécabine à attache débrayable : MASSE 2
Maître d’Oeuvre : DCSA
Exploitant : SEVABEL
Constructeur : VON ROLL
Année de construction : 1990

Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver et Eté
Capacité : 12 personne(s)
Débit à la montée : 2500 personnes/heure (100%)
Débit à la descente : 835 personnes/heure (33%)
Vitesse d'exploitation : 5 m/s
Temps de Trajet : 6 min 50

Caractéristiques Géométriques

Altitude Aval : 2121 m
Altitude Amont : 2786 m
Dénivelée : 665 m
Longueur développée : 2350 m
Pente Maxi : 66 %
Pente Maxi : 31 %


Caractéristiques du Câble

Fabricant du Câble : Trefileurope
Diamètre du câble : 52 mm
Câblage : Lang à droite
Ame : Compacte


Caractéristiques Techniques :

Sens de montée : Gauche
Tension : Amont
Type de Tension : Hydraulique
Motrice : Aval
Puissance Développée : 2 X 465 KW
Type de Motorisation : Courant Continu
Dispositif d'accouplement : Double Pince Von Roll
Nb Pylônes : 23
Nombre de véhicules : 63
Type de véhicules : CWA 12 Places
Espacement : 86.5 m


Les photos de l’installation

La Gare Aval

la gare aval est donc située en contrebas de l’Epaule de la Masse. Elle reprend un bardage métallique qui fait penser au garage présent à la gare intermédiaire de la Télécabine des Bruyères. Cette gare aval assez imposante englobe également le garage à véhicules de cet appareil. L’accès à la gare aval se fait par une rampe en pente douce.

Vues de l’extérieur de la gare :
Image

Image

Image

Image

Vue générale de la gare depuis le contour avec le quai d’embarquement sur la gauche :
Image

Vue sur le ralentisseur et le quai de débarquement :
Image

La poulie motrice et le cardan venant de la salle des machines au sous sol. Le cardan traverse la poulie motrice afin de donner mouvement aux différents cardans qui assurent l’entraînement des pneus, de la chaîne de traînage et de la chaîne cadenceuse. La poulie présente la particularité d'intégrer un réducteur. L'arbre venant de la salle des machines tourbne donc plus vite que la poulie motrice :
Image

Les cardans assurant l’entraînement des pneus :
Image

Un peu plus haut je disais qu’il y’avait deux chaînes dans cette gare aval. Une chaîne cadenceuse et une chaîne de traînage. Mais pourquoi avoir deux chaînes dans la même gare me direz vous ? Sur les télécabines Von Roll de France quand les véhicules arrivent dans la gare qui cadence les véhicules, ils sont d’abord pris en charge par une chaîne de traînage qui va donc faire avancer les véhicules suivant la vitesse de cette chaîne.

Sur cette photo vous pouvez voir la chaîne de traînage avec les cliquets bleus. Vous pouvez également voir le cardan qui assure la mise en mouvement des deux chaînes :

Image

La chaîne cadenceuse est située juste au dessus de la chaîne de traînage et est parallèle à son tracé. Cette chaîne qui tourne à une vitesse plus grande que la chaîne de traînage ne possède des cliquets, qu’à un seul endroit sur cette chaîne. Si un véhicule est en retard les cliquets présents sur la chaîne vont rattraper le véhicule tiré par la chaîne de traînage. Les cliquets de la chaîne cadenceuse vont donc pousser la cabine selon la vitesse de cette même chaîne. Afin de pouvoir effectuer le recadencement les cliquets de la chaîne de traînage sont amovibles :

Sur cette photo vous pouvez voir la cabine de gauche entrain de se faire tirer par la chaîne cadenceuse
Image

Avant de poursuivre dans la salle des machines, une petite photo du garage permettant de stocker les véhicules de cet appareil :
Image

Donc dans la salle des machines nous trouvons deux moteurs montés en série développant 465 KW chacun. Ces moteurs ont été fournis par le motoriste Italien Sicmemotori :
Image

Le Frein de Service monté sur l’arbre rapide :
Image

Le réducteur accouplé à cet arbre rapide et le cardan partant vers la poulie motrice :
Image

La marche de secours est assurée par un moteur thermique. Ce moteur thermique va donner mouvement à un arbre lent :
Image

Cet arbre lent va venir s’accoupler sur le réducteur de l’installation via une seconde entrée sur ce dernier :
Image

Les armoires de puissance de l’installation :
Image

Remontons et voici le pupitre de commande de l’installation avec également le pupitre de commande du moteur thermique. On notera également la présence de deux groupes pour la ligne de sécurité puisque cette dernière est doublée sur cet appareil :
Image


La Ligne

Après la sortie de gare, la ligne monte de façon assez prononcée. Après avoir franchit quelques longues portées pour passer au dessus de la piste Frédéric Covili, le profil de la ligne devient moins prononcé. S’en suit alors une partie assez calme. La ligne va franchir de nouveau une longue portée entre le P7 et le P8 afin de passer de nouveau au dessus de la piste Frédéric Covili. Après cette portée la ligne va entamer le franchissement d’un premier flanc de montagne qui se fera par une forte montée. Le passage du sommet de ce flanc de montagne se fera au niveau des P12 et P13. On entame dès lors une nouvelle partie relativement peu pentue avant d’entamer la montée finale au niveau des P16 et P17. La montée se fera de façon prononcée jusqu’au trois derniers pylônes qui remettent le câble sur un plan horizontal.
La ligne comporte au total 23 pylônes répartis comme suivant : 6 compressions et 17 supports.

Dans l’ordre de la montée cela donne :

P1 : 8C/8C
P2 : 8C/8C
P3 : 8S/6S
P4 : 6S/6S
P5 : 4S/4S
P6 : 6S/6S
P7 : 6S/6S
P8 : 8S/8S
P9 : 8C/8C
P10 : 8C/8C
P11 : 8S/8S
P12 : 8S/8S
P13 : 8S/8S
P14 : 8S/8S
P15 : 6S/6S
P16 : 8C/8C
P17 : 8C/8C
P18 : 6S/6S
P19 : 8S/6S
P20 : 6S/6S
P21 : 8S/8S
P22 : 8S/8S
P23 : 8S/8S

La ligne depuis le bas :
Image

En avant sur la ligne :
Image

Croisement avec le bas de la piste Frédéric Covili :
Image

Image

Sur la droite l’arrivée de la piste noire Lac Noir :
Image

Grande portée pour passer de nouveau au dessus de la piste Frédéric Covili :
Image

On remonte pour passer un flanc de montagne :
Image

Grande portée entre le P12 et le P13 pour franchir cet obstacle :
Image

Les pylônes au sommet de ce flanc de montagne :
Image

Partie plus plate :
Image

Les tracés de la piste noire Masse à gauche et de la piste rouge Frédéric Covili à droite :
Image

On suit à peu de choses près, le tracé de la piste noire Masse :
Image

Image

Une dernière grande portée :
Image

Les trois derniers pylônes :
Image

Arrivée en gare amont :
Image

Dans le ralentisseur :
Image

La Gare Amont

La gare amont est donc située à 2786 mètres d’altitude. Cette gare est très discrète puisqu’elle a été implantée dans la roche. Seul l’avant de la gare qui dépasse laisse entrevoir un début de gare utilisée à l’époque par Von Roll pour ce type d’appareil. C’est ici qu’est effectuée la tension du câble par un vérin hydraulique.

Le quai de débarquement et le ralentisseur :
Image

Image

La poulie montée sur lorry qui assure la tension du câble de l’installation. Au dessus on peu voir un réducteur qui donne mouvement aux cardans assurant l’entraînement des pneus ainsi qu’à la chaîne de traînage présente dans le contour :
Image

L’arrière de la gare vu depuis l’extérieur :
Image

L’avant de cette gare depuis l’extérieur :
Image

Image


Véhicules et pinces

Double Pince Von Roll :
Image

Cabine CWA 12 Places en ligne :
Image

Image

Cabine CWA 12 Places en gare :
Image

Image

Véhicule de service :
Image


Diverses Photos

Vue depuis le sommet en direction de Valloire-Valmeinier avec les Aiguilles d’Arves sur la droite :
Image

Vue sur Les Karellis ainsi qu’une partie du domaine des Sybelles :
Image

Vue sur le domaine et la station de Val Thorens :
Image

La gare amont et les trois derniers pylônes depuis la piste noire Masse :
Image

Le haut de la ligne depuis cette même piste :
Image

Vue sur la ligne avec le fond de la Vallée des Belleville :
Image

P16 et P17 :
Image

La pointe de la Masse depuis la piste Longet
Image


Pour conclure, un appareil un peu unique en son genre d’un constructeur qui l’est tout autant à l’échelle française. Cet appareil remplit avec performance et confort son rôle sur le domaine skiable des Menuires. Pour le moment aucun projet de remplacement n’est en prévision on pourra donc encore profiter pendant un bout de temps de cette Télécabine Von Roll pour rejoindre la Pointe de la Masse.

Ainsi se termine ce reportage de cette installation. Je tiens à remercier le conducteur de l'installation pour la visite de la gare aval, ainsi que FAB44 et Kouitou pour leurs précieuses informations.
A Bientôt



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09706 secondes. 37 requete(s).
120 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés