En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 4Bannière 14Bannière 28Bannière 38

 TSF4 des Coqs

La Plagne (Paradiski)

Poma

T1 HS
Description rapide :
Télésiège déplacé sur le secteur des Bauches. Il permettait la liaison entre Montalbert et les stations d'altitude de la Plagne.

Mise en service en : 1990
Fin de service en : 2013

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 01/06/2014 et mise à jour le 17/12/2014
(Mise en cache le 20/12/2014)

Image


Au sommaire du reportage :

  1. La Plagne : toute la station en onze stations !
  2. Le raccordement de Plagne Montalbert au domaine de la Grande Plagne
  3. Coqs : liaison directe entre Plagne Montalbert et Aime 2000
  4. Ligne et infrastructures du télésiège des Coqs
  5. Coqs : un télésiège indispensable ?



La Plagne : toute la station en onze stations !

La Plagne est l'une des plus grandes stations de la Savoie, située à cheval sur les communes de Bellentre, Aime en vallée de la Tarentaise et Champagny-en-Vanoise en vallée de Bozel. Reliée aux Arcs/Peisey-Vallandry par le téléphérique Vanoise-Express, elle propose un immense domaine skiable composé de 130 pistes et 115 remontées mécaniques entre 1230 m et 3120 m en haut du télésiège du Glacier sous le sommet de Bellecôte.

Image
^^ Découvrez une introduction plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^



Le raccordement de Plagne Montalbert au domaine de la Grande Plagne

En 1971, le développement d'Aime 2000 s'étend jusqu'au sommet du Fornelet grâce à la construction du téléski des Adrets et du téléski du Fornelet 1, construit sur le versant de Montalbert. Il est important de savoir que Montalbert n'est pas encore une station mais qu'un petit village. Afin de pouvoir revenir du secteur du Fornelet et de ses nombreuses pistes rouges de ski propre, les clients doivent revenir au niveau du hameau de la Roche emprunter les téléskis doubles des Bouclets pour remonter jusqu’à Aime 2000. Pendant ce temps, la commune de Longefoy se bat pour construire le projet d'une nouvelle station de basse altitude, une nouvelle porte d'entrée facile d'accès depuis le village d'Aime : Plagne Montalbert. Après l'équipement progressif des pentes du Fornelet, la station ouvre en 1980.

Image
Plan des pistes du secteur intermédiaire entre Montalbert et Aime 2000 avant la construction du télésiège des Coqs (D.R. collection François05).


La station de Plagne Montalbert a grandit rapidement, et la construction du télésiège fixe de Montalbert a permis aux vacanciers y logeant de pouvoir accéder rapidement au domaine en continuant via les téléskis du Fornelet. Ce trafic augmentait particulièrement au fil des ans, jusqu'à entraîner la nécessité d'un nouvel axe plus court et confortable en direction d'Aime 2000 : le télésiège des Coqs. Il permettait d'éviter le passage par l'étroite piste de Cornegidouille et d'emprunter les difficiles téléskis des Bouclets 1&2. Mais le remplacement de ces deux téléskis ainsi que celui des Charmettes par un grand télésiège débrayable a de nouveau changé la donne : le télésiège de la Roche est aujourd'hui beaucoup plus rapide et confortable que celui des Coqs, tout en offrant plus de ski avec la descente en forêt de la Cornegidouille. À tel point que la fréquentation du télésiège réservé à la liaison, les Coqs, a très fortement diminué. C'est l'une des causes qui expliquent son déplacement courant l'été 2013.


Coqs : liaison directe entre Plagne Montalbert et Aime 2000

Avec l'évolution croissante de la fréquentation de Plagne Montalbert au cours des années 1980, il était devenu nécessaire de construire un axe confortable de liaison vers Aime 2000, permettant ainsi de revenir vers les stations d'altitude dans un temps raisonnable, le tout confortablement en évitant les téléskis des Bouclets.
Ce nouveau télésiège voit tout particulièrement sa pleine fréquentation pendant les périodes de vacances scolaires, lorsque la clientèle part explorer le domaine skiable en matinée.
De manière beaucoup plus secondaire, le télésiège des Coqs a également permis la réduction de temps de rotation sur les pistes de la combe des Envers (les Étroits, les Coqs, Palsembleu, …). En effet, il faut compter une vingtaine de minutes au meilleur des cas afin d'emprunter la chaîne Coqs → Bécoin → Crêtes et emprunter la plus longue piste de la combe : les Étroits. Il permet également d'effectuer des rotations sur la piste des Coqs en continuant avec le télésiège du Biolley, ou tout simplement pour skier sur la piste noire Palsembleu. Même s'il a avant tout un rôle de liaison, le télésiège des Coqs dessert dans une moindre mesure une magnifique zone de ski propre de haut niveau.

Desservant uniquement des pistes de tout niveau, le télésiège des Coqs avait surtout pour rôle de desservir des pistes de liaison, même si l'on trouvait également des descentes plus engagées. Notons que pendant la première moitié des années 1990, ce télésiège a même desservi un stade de ski de vitesse, preuve en est alors de l'intérêt porté au secteur !

Au sommet de cet appareil, quatre pistes étaient accessibles :

  • La piste bleue Pavane, qui permet de revenir au front de neige d'Aime 2000, d'où l'on peut ensuite descendre à la Roche, Plagne 1800 ou en bas de l'appareil via la piste bleue de la Cornegidouille. Plus simplement, il est également possible de suivre la piste pour se rendre à Plagne Centre.
  • La piste bleue du Réservoir, qui permet de descendre au front de neige d'Aime 2000, au-dessus de la zone débutante desservie par le téléski à enrouleurs du Stade.
  • La piste rouge Samba, débouchant sur la zone « école » d'Aime 2000. Il est possible de continuer vers Plagne Centre via la piste bleue Mont-Saint-Sauveur.
  • La piste noire Palsembleu, piste très pentue en forêt, souvent bien damée. Cela s'explique aussi par le fait qu'elle ait été une piste rouge il y a quelques décennies. Elle permet de rejoindre rapidement le télésiège des Adrets pour basculer vers Montalbert.



Image
Situation du télésiège des Coqs sur le plan des pistes de la Plagne.



Le télésiège fixe des Coqs était un télésiège fixe 4 places standard de chez Pomagalski, avec une gare Alpha 350 en aval et un retour fixe en amont. Il ne présentait ainsi pas de réelles particularités techniques.

Voici donc les caractéristiques de ce télésiège :


Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à pinces fixes : COQS
Exploitant : SAP (Société d'Aménagement de la Plagne)
Constructeur : Pomagalski
Année de construction : 1990
Année de démontage : 2013

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personnes
Débit à la montée : 2000 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 2,3 m/s
Equipement d’aide à l’embarquement : Non

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1786 m
Altitude amont : 2225 m
Dénivelée : 439 m
Longueur développée : 1250 m
Longueur horizontale : 1150 m
Pente maximale : 83 %
Pente moyenne : 38,17 %
Temps de trajet : 9 minutes 4 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare amont : Alpha 350
Emplacement motrice : Aval
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Nombre de pylônes : 18
Dispositif d'accouplement : Pince fixe Mono2100
Type de véhicules : Arceau 4 places



Ligne et infrastructures du télésiège des Coqs


La gare aval

La gare aval du télésiège des Coqs était située à 1786 mètres au pied de la combe des Envers, à proximité directe du départ du télésiège des Adrets. Elle drainait ainsi plus efficacement les flux provenant du Fornelet et de Plagne Montalbert.
Au niveau technique, on retrouvait une gare Alpha motrice-tension très classique, avec deux vérins hydrauliques placés de part-et-d'autre du treuil. La poulie était équipée de deux freins de poulie 30 tonnes.

Image
La gare aval, au pied de la combe des Envers, au croisement des pistes provenant des secteurs d'Aime 2000, de la Roche et de Montalbert.

Image
Zoom sur la gare aval depuis la piste bleue Cornegidouille. On remarquera qu'elle est longée par un mur non balisé très emprunté.

Image
Vue d'ensemble de l'implantation de la gare aval.

Image
Vue de trois-quarts avec le premier pylône.

Image
Vue opposée depuis la fin de la piste rouge du Mur des Adrets, avec le télésiège éponyme à notre droite.

Image
Vue rapprochée.

Image
Zoom sur l'ensemble moteur. On aperçoit également la poulie motrice et l'un des deux vérins hydrauliques de tension.

Image
L'embarquement.



La ligne

La ligne du télésiège des Coqs était relativement longue et vallonnée. Dès la sortie de gare, la pente imprimée par les deux pylônes en compression était impressionnante avant l'arrivée d'une longue dépression marquée par le survol de la piste bleue de la Cornegidouille. La montée reprenait ensuite de plus belle dans un terrain forestier avant de franchir une nouvelle rupture de pente menant au survol de la piste noire Palsembleu. La montée finale était imprimée au niveau du pylône 14 en compression, suivi d'un court replat avant l'arrivée en gare amont.

Pomagalski a ainsi équipé la ligne de sept pylônes dont un compression, un support-compression et 5 supports :

  • P1 : 16C/16C
  • P2 : 8C/8C
  • P3 : 8S/8S
  • P4 : 6S/6S
  • P5 : 6S/6S
  • P6 : 6S/6S
  • P7 : 16C/16C
  • P8 : 4S/4S
  • P9 : 6S/6S
  • P10 : 8S/8S
  • P11 : 8S/8S
  • P12 : 6S/4S
  • P13 : 8S/6S
  • P14 : 16C/16C
  • P15 : 8S/8S
  • P16 : 8S/8S
  • P17 : 8S/8S
  • P18 : 4S/4S



Image
Ligne depuis l'aval.

Image
Demi-tour sur les deux premiers pylônes.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
Les pylônes 3 et 4, permettant de sortir du trou dans lequel est implanté la gare aval.

Image
P5.

Image
Portée vers le pylône 6.

Image
P6.

Image
Portée vers le pylône 7.

Image
P7.

Image
Tête du pylône 7.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P8.

Image
Pylônes 9 et 10.

Image
Vers le pylône 11.

Image
P11.

Image
P12.

Image
P13.

Image
On se prépare à monter vers la gare amont, au-dessus du front de neige d'Aime 2000.

Image
P15.

Image
Les pylônes 16 et 17.

Image
Le pylône 18 avant la gare amont.



La gare amont

La gare amont était située à 2225 mètres d'altitude bien au-dessus du front de neige d'Aime 2000, à proximité directe de la ligne du télésiège fixe du Biolley. Au milieu de ce carrefour de pistes, il était possible d'accéder à un grand nombre de secteurs depuis le sommet de l'installation.
On retrouvait ici un retour-fixe assez étonnant puisque c'est une gare monopode sans massif en béton, modèle que l'on retrouve quasiment exclusivement à la Plagne.

Image
Gare amont vue de face depuis la ligne.

Image
Vue en plongée sur la gare amont depuis la piste bleue Pavane.

Image
Gare amont vue de trois-quarts.

Image
Vue rapprochée avec le Mont Blanc.

Image
Vue opposée.



Véhicules et pinces

Le télésiège fixe des Coqs était équipé de sièges Arceau pouvant accueillir quatre personnes à la fois.
Les véhicules étaient reliés au câble par des pinces fixes Mono2100.

Image
Un siège Arceau 4 places en ligne.

Image
Vue arrière sur un siège.

Image
Zoom sur la pince fixe Mono2100.




Coqs : un télésiège indispensable ?

Le télésiège des Coqs a permis pendant plus de vingt années la liaison confortable et rapide entre Plagne Montalbert et Aime 2000, permettant ainsi d'intégrer une nouvelle station périphérique au domaine skiable de la Grande Plagne. Surtout, les téléskis des Bouclets difficiles ne permettaient pas de sécuriser une liaison aussi importante. Depuis la construction du télésiège de la Roche en 2006, le télésiège des Coqs était délaissé car moins confortable et rapide que son voisin. C'est pourquoi la SAP a décidé de l'utiliser afin de remplacer le vieillissant télésiège des Bauches sur le secteur d'altitude de Montchavin-Les Coches.
Néanmoins, les accidents de skieurs provenant de Montalbert sur la piste bleue Cornegidouille et l'engorgement très important du hameau de la Roche en période de vacances pousserait la SAP à réfléchir à réimplanter un télésiège sur l'axe des Coqs. En 2016, le télésiège débrayable de Montalbert devrait être réimplanté pour recréer l'axe de liaison vers Aime 2000. Affaire à suivre…

Image
Coqs, l'axe structurant entre Plagne Montalbert et Aime 2000 déchu.



Photos : remontees et pomaman (sauf mention contraire)
Texte, bannière et mise en page : remontees
Date des photos : 5 mars 2010, 13 février 2011, 23 décembre 2012 et 6 mars 2013.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09719 secondes. 39 requete(s).
88 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés