En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 4Bannière 13Bannière 14Bannière 16

 TSCD6-4 des Pionniers

Val Thorens (Les Trois Vallées)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Téléporté mixte effectuant la liaison avec les autres stations des 3 Vallées depuis le front de neige principal. Il permet également la desserte d'un espace de ski propre et l'accès aux résidences du haut du village de Val Thorens. Construit en 2013 par Poma, il est équipé de cabines signée Gangloff qui sont des reproductions de l'ancienne télécabine PHB de Péclet, démontée en 1993.

Mise en service en : 2013
Video Ce reportage possède 1 video
PDF Ce reportage possède 1 document PDF

Remplace l'appareil suivant : Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : j'ib
Section écrite le 05/07/2015 et mise à jour le 06/07/2015
(Mise en cache le 06/07/2015)

Téléporté mixte des Pionniers
Val Thorens (73)


Image


Bienvenue à Val Thorens

La station de ski de Val Thorens est située dans le département de la Savoie dans la vallée de la Tarentaise. Elle est placée à 2300 mètres d'altitude et est la station la plus haute d'Europe. Val Thorens a la réputation de recevoir tous les ans, un enneigement exceptionnel. La station ouvre habituellement de mi-Novembre à début Mai.

La station de Val Thorens fut créée en 1972. Le début de l'aménagement a commencé un an plus tôt par la commune de Saint Martin de Belleville, se concentre sur le bas de la future station, sur le secteur de Péclet avec la réalisation de la Télécabine de Péclet et le versant sud avec la réalisation du Télésiège Mont de Péclet. Après ces aménagements, le secteur de la Moraine et du Fond en seront équipé. Par la suite, le glacier de Chavière sera aménagé. Dans les débuts des années 1980 la SETAM, société crée en 1972, commence à équiper le secteur du virage de Caron avec la réalisation d'une Télécabine en deux tronçons et la construction en 1982 du plus gros téléphérique du monde pour cette date. Ce sera durant l'été 1984 que sera construit le premier télésiège de la Moutière. Réalisé par le constructeur français Skirail, cet appareil est avec le Télésiège des 3 Vallées 1 construit la même année, le premier télésiège fixe quadriplace de la station. Cet appareil partait en contrebas des télécabines de Caron-Cairn et permettait de revenir sur Val Thorens sans avoir à déchausser pour prendre une télécabine. Il permettait également de rejoindre directement les téléskis du Plateau. Cet appareil avait la particularité d'avoir un pylône commun avec la télécabine de Caron.

Le domaine skiable actuel de Val Thorens est relié à Orelle. Cet ensemble regroupe 29 remontées mécaniques qui sont, dans la majorité récentes, et performantes. Ils possèdent le premier appareil à être équiper d'un dispositif de double embarquement (DLS), le premier funitel du monde et le premier funitel BMF du monde à avoir été construit. Ces remontées mécaniques desservent un total de 150 kilomètres de pistes pour 70 pistes qui partent de 1500 mètres d'altitude jusqu'au sommet des 3 Vallées à 3230 mètres d'altitude sur le versant d'Orelle.

De plus, la station dispose de la plus longue piste de luge de France. Le départ est au sommet du funitel de Péclet et l'arrivée à Val Thorens pour un dénivelé de presque 700 mètres ! Elle possède aussi un snow-park de 70 000 m² avec boarder-cross, air bag, half pipes, tables, handrails … A découvrir aux téléskis du Plateau.

    La station de Val Thorens
    Image


L'aménagement du secteur du Plein Sud

L'aménagement du secteur de Plein Sud remonte au tout début de la station de Val Thorens, c'est-à-dire en 1971. Cette dernière fut impulsée durant sa première année grâce à la construction de quatre téléskis : celui de la Montée-du-Fond, dans le secteur de Thorens, du Lac et du Golf dans le secteur de Péclet, ou encore du Retour, côté Sud. Retour était un appareil fixe installé par Duport et qui n'était pas fixé par des fondations en béton, mais tout simplement crayonnés dans le sol. Ces installations avaient été financées par la commune de Saint-Martin-de-Belleville, car à cette date, la SETAM, société exploitant le domaine skiable de Val Thorens, n'était toujours pas constituée. Il a fallu attendre 1972 pour qu'elle rembourse l'emprunt contracté à la commune et récupère également l'exploitation de ces téléskis. Cette même année, est installé le télésiège du Mont-de-Péclet permettant l'accès au col en contrebas de ce sommet cité dernièrement depuis le village et composé d'une gare intermédiaire. En 1978 est remplacé le petit téléski du Retour par un nouvel appareil à enrouleur signé Montaz-Mautino et qui sera également remplacé en 1986 par deux nouveaux téléskis Montagner. 1980 est marqué par la mise en service sur ce secteur de deux télésièges également par Montaz-Mautino, venus améliorer la liaison avec les autres domaines des 3 Vallées : celui des Bouquetins, parallèle à la partie haute du Mont-de-Péclet, et celui du Plein Sud, donnant un meilleur accès depuis le bas de la station.

    Le télésiège du Plein Sud et en arrière plan celui du Mont-de-Péclet (DR – Coll. SETAM – Livre : Val Thorens – 1969-2009 – 60 remontées mécaniques en 40 ans)
    Image


L'aménagement de ce secteur reprend ensuite en 1984 avec le raccourcissement du télésiège du Mont-de-Péclet, devenant les « 3 Vallées 2 ». Sa gare aval fut déplacée au niveau de son ancienne gare intermédiaire et son ancien premier tronçon fut remplacé par un télésiège fixe quatre places Skirail et nommé les « 3 Vallées 1 ». Le second tronçon ne répondait plus aux attentes de la SETAM. C'est pour cela qu'il fut succédé par un télésiège quatre places Gimar Montaz-Mautino en 1993, neuf ans après la modernisation. 1998 est marqué par la destruction du téléporté fixe du Plein Sud au profit d'un six places débrayable équipé du système de double embarquement, le tout par Doppelmayr. Nouveau changement en 2003 avec la suppression du télésiège des Bouquetins par un funitel à va-et-vient Poma. En 2009 deux tapis couverts prennent place sur le front de neige du secteur plaçant dans le passé les derniers téléskis du Retour 1 et 2, construits en 1986. Enfin, la dernière modernisation de ce secteur date de 2013 avec le remplacement des télésièges des 3 Vallées 1 et 2 par un téléporté mixte en premier tronçon, et par un télésiège débrayable quatre places en second tronçon, provenant du télésiège des 2 Lacs, mis en service en 1991 dans la même station.

1984 – 2013 : Le télésiège fixe quatre places des 3 Vallées 1

Le télésiège fixe quatre places des 3 Vallées 1, construit en 1984 par Skirail, a remplacé un autre télésiège fixe mais deux places. Ce dernier, installé en 1972 par Montaz-Mautino, était très long (presque 2100 mètres) et desservait directement toute la face Sud de la station tout en offrant de grands dénivelés (600 mètres). L'exploitant avait également installé une gare intermédiaire quasiment au milieu de l'appareil afin de donner un retour station ou encore de desservir la partie aval de ce versant. Cependant, le passage sur des crêtes à quasiment 2800 mètres d'altitude pénalisait assez souvent l'ouverture de ce télésiège à cause du vent. Il a donc été décidé de diviser en deux cet appareil et de transférer la station motrice au niveau de la gare intermédiaire et d'installer un nouveau télésiège à la place du premier tronçon : c'est ainsi que naquit le télésiège fixe quatre places Skirail des 3 Vallées 1. Techniquement, l'appareil de 1972 était mis en mouvement grâce à un moteur thermique de 220 chevaux. Il possédait un débit de 720 personnes par heure et a transporté plus de 2 millions de passagers.

    Le télésiège fixe deux places du Mont-de-Péclet avant son raccourcissement (DR – Coll. SETAM – Livre : Val Thorens – 1969-2009 – 60 remontées mécaniques en 40 ans)
    Image


Le successeur de ce téléporté a quasiment emprunté un tracé identique, c'est-à-dire un départ non-loin du téléski du Roc et de la télécabine de Péclet, et une arrivée en contrebas de celle du télésiège du Plein Sud. La ligne survolait donc le village de Val Thorens avec ses immeubles et ses rues.
Comme son prédécesseur il a permis la desserte de la partie basse de la face Sud de la station, mais était également le premier maillon permettant d'accéder aux contrebas du Mont-de-Péclet. Cet appareil permettait également une ouverture de ce secteur en cas de trop mauvais temps dans les environs du second tronçon. 3 Vallées 1 est aussi venu améliorer le débit à partir de 1984 grâce au transport de 1960 personnes en une heure. A noter qu'une estacade intermédiaire sur la ligne fut construite sur cet appareil à la sortie du village afin de répondre au problème posé par le retour-station. Cependant, après deux saisons d'exploitation, cette dernière ne fut aucunement rentable et très coûteuse. Elle fut donc démontée. Enfin en 1993 l'exploitant a installé un tapis d'embarquement afin d'améliorer le débit proposé, mais ceci n'a fait qu’aggraver les conditions d'embarquement et c'est pour cela qu'il a été démonté en 2005, le tout accompagné d'une baisse de la vitesse. Tous ces changements illustrent les problèmes posés par ce secteur. La faible vitesse de cette remontée (2,3 mètres par seconde), le débit et le confort qui commençaient à être limite ont également poussé la SETAM, exploitant du domaine skiable, à remplacer ce télésiège par un téléporté mixte en 2013 après plus de 18 millions de passages et résolvant tous ces problèmes.

Techniquement, le télésiège des 3 Vallées 1 possédait en aval sa station tension. On y retrouvait une infrastructure tripôde typique de chez Skirail et dont la tension était effectuée par un contrepoids située dans le fût arrière. La ligne était constituée de seize pylônes. A noter que deux ouvrages sur la ligne ont été bardés de bois afin qu'ils s'intègrent mieux dans le village. Enfin, la gare amont s'occupait de mettre le câble en mouvement via un moteur électrique à courant continu de 258 kW. Il s'agissait d'une gare monopôde, placée de façon à pouvoir accéder directement au télésiège et au funitel (anciennement Bouquetins) des 3 Vallées.

    La gare aval du télésiège vue depuis le funitel de Péclet
    Image
    (Ou cliquez ici pour accéder au reportage de l'ancienne installation dans la BDD)


    La gare amont du télésiège vue depuis le funitel des 3 Vallées
    Image
    (Ou cliquez ici pour accéder au reportage de l'ancienne installation dans la BDD)


2013 : De 3 Vallées 1 à Pionniers

La construction du téléporté mixte des Pionniers équipé de gares Multix s'est faite grâce aux entreprises de la Comag pour le montage et de Poma pour la livraison des matériaux. Elle a été effectuée durant la même année que celle du télésiège débrayable des 2 Lacs et des 3 Vallées. L'exploitant a décidé de faire emprunter a son nouvel appareil un tracé identique. Pour ce dernier la SETAM a fait preuve d'innovation, de tradition ou encore de modernité. Innovation et modernité car l'exploitant a décidé de mettre en service des sièges, pour les skieurs, et des cabines, pour les piétons. On ne retrouve seulement que deux trains de deux cabines qui sont diamétralement opposés pour limiter l'effet de ralentissement et de ré-accélération que l'on retrouve sur les pulsés. Ainsi, les piétons passent en gare aval par une entrée dédiée et par un portillon de contrôle déclenchant l'appel des cabines qui, lorsqu'elle rentre en gare fait diviser la vitesse de ligne par quatre, afin de faciliter l'embarquement des passagers. Tradition pour le nom donné et les cabines choisies. Parlons d'abord des cabines : l'exploitant a innové en reproduisant à l'identique les anciennes cabines de la télécabine de Péclet, démontée en 1993. La SETAM avait conservée un modèle intact et a envoyé le véhicule dans les locaux de Gangloff qui a reproduit au millimètre près ces témoins de l'histoire en produisant des moules. Ce sont donc au final deux cabines rouges et deux cabines jaunes totalement neuves qui circulent sur la ligne des Pionniers rappelant le temps passé. Enfin, vous avez dit Pionniers ? Et oui, en hommage à l'histoire de cette ligne qui fut la première liaison avec les 3 Vallées. La SETAM, Gangloff Cabins, et Poma ont ici mené un travail d'envergure ou innovations avec le ralentissement des cabines en gare à la demande, traditions et souvenirs avec ces fameuses cabines, règnent sur cette nouvelle installation.

Le téléporté mixte des Pionniers a pu être livré en temps et en heure pour la saison de ski 2013-2014. Le télésiège a été démonté proprement courant août pour une réutilisation dans une station de ski du Kirghizistan. Les massifs en béton ont été coulés courant août pour être finalisés à la fin de ce mois. Durant ces périodes la gare amont a été montée au sol puis levée courant septembre. La gare aval a elle été construite durant le mois d'octobre, puis à partir de la fin de ce mois la mise en place du chalet en bois par dessus la station inférieure a débutée. La ligne a été quant à elle été également héliportée fin octobre. Le câble a été tendu dans la foulée et les sièges ont également été posés. La SETAM a pu ensuite effectuées les tests de rodage pour une ouverture au public avec seulement les sièges aux alentours du 10 décembre 2013. Une semaine après, l'appareil a de nouveau été fermé au public afin d'effectuer les tests avec les cabines. L'ouverture définitive a été vers le 18 décembre 2013.

    Montage au sol de la gare amont courant août 2013
    Image
    (Ou cliquez ici pour accéder au sujet de la construction sur le forum)


    La gare aval finalisée à la mi-octobre 2013
    Image
    (Ou cliquez ici pour accéder au sujet de la construction sur le forum)


Pionniers : Entre liaison et ski propre

Le téléporté mixte des Pionniers est situé sur le front de neige principal de la station, quelques centaines de mètres plus haut que le funitel de Péclet et en contrebas du téléski du Stade. Construit en 2013 par Poma, il se situe plus précisément dans le secteur Plein Sud et à côté de l'espace débutants desservi par les tapis roulants Castor et Pollux.

    Situation de l'appareil dans son environnement en arrivant des télésièges de la Portette et de la Moraine
    Image


Cette installation a pour principal but d'effectuer la liaison avec les autres stations de ski des 3 Vallées telles que Les Menuires, Méribel ou encore Courchevel via d'autres remontées. Pour cela il faudra emprunter par la suite soit le funitel ou le télésiège des 3 Vallées, menant à des endroits différents, mais aux mêmes stations. Par ailleurs, ce téléporté mixte donne accès aux résidences situées en hauteur du village de Val Thorens pour les clients y logeant. Pionniers dessert également un espace de ski propre sur des pistes plutôt faciles. A noter qu'il est doublé par le télésiège du Plein Sud, prenant son départ en contrebas du village de Val Thorens et ayant les mêmes buts. Au sommet plusieurs remontées mécaniques sont accessibles : le funitel et le télésiège des 3 Vallées, menant sur les autres stations du plus grand domaine skiable du monde relié skis aux pieds, au funitel de Péclet, aux téléskis du Roc et du Stade, aux tapis Retour 1 et 2, aux télésièges des Cascades, du Plein-Sud, des 2 Lacs, de la Moutière, du Boismint, du Plan de l'Eau, ou encore aux télécabines du Cairn et de Caron.

Côté ski, le téléporté mixte des Pionniers dessert une seule piste qui se divise ensuite en deux parties, une allant vers la gare aval de cet appareil et l'autre rejoignant directement le virage de Caron. Il s'agit de la piste bleue du Plein Sud équipée d'un dispositif d'enneigement artificiel.

Voici sa situation sur le plan des pistes des 3 Vallées et de Val Thorens :

    Image

    Image


Mais le téléporté mixte des Pionniers a également pour but d'offrir une meilleure liaison vers les autres stations des 3 Vallées pour les piétons. C'est d'ailleurs pour cela, comme déjà dit, que deux trains de deux cabines quatre places ont été mis en places. Les passagers peuvent donc accéder jusqu'au crêtes dominées par le Mont-de-Péclet dans des conditions plus qu'optimales puisqu'après ils n'ont qu'à prendre le funitel des 3 Vallées, directement accessible depuis la station supérieure. Au sommet de ce deuxième téléporté, il est possible de rejoindre le Mont-de-la-Chambre sur les Menuires avec les télécabines des Bruyères 1 et 2. Également au sommet des Pionniers est placée la mythique « Folie Douce », un restaurant et bar avec musiques à la mode en ce moment dans les stations françaises.

Voici sa situation sur le plan des remontées piétonnes des 3 Vallées :

    Image


Caractéristiques

Caractéristiques Administratives

TSCD-Téléporté débrayable avec sièges et cabines : PIONNIERS
Maître d'Ouvrage : SETAM
Maître d’Œuvre : DCSA
Montage / Génie Civil : Comag
Exploitant : SETAM
Constructeur : Poma
Année de construction : 2013
Montant de l’investissement : 6 200 000 €

Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité des sièges : 6 personnes
Capacité des cabines : 4 personnes
Débit à la montée : 2776 p/h
Débit des cabines : 102 p/h
Vitesse d'exploitation : 4,5 m/s
Temps de trajet : 4 min 28 sec

Caractéristiques Géométriques

Altitude aval : 2281 mètres
Altitude amont : 2557 mètres
Dénivelée : 276 mètres
Longueur développée : 1208 mètres
Longueur horizontale : 1157 mètres
Pente maximale : 75 %
Pente moyenne : 24 %

Caractéristiques Techniques

Gare motrice : Amont
Gare tension : Aval
Nombre de pylônes : 15
Nombre de sièges : 70
Nombre de cabines : 4
Sens de montée : Droite
Type de G1 : Multix à couverture basse
Type de G2 : Multix
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance électrique du moteur principal : 459 kW
Type de tension : Hydraulique
Tension nominale : 41 400 daN
Fabricant des cabines : Gangloff Cabins
Type de cabines : Spacelight4
Type de sièges : LPA-6-OCR
Type de pinces : LPA-M
Diamètre de la poulie motrice : 4900 mm
Diamètre de la poulie retour : 4900 mm
Espacement des véhicules : 7,6 secondes

Caractéristiques du Câble

Fabriquant du câble : FATZER
Date de pose : 2013
Type de câblage : Lang
Sens de câblage : Droite
Diamètre du câble : 44 mm
Composition du câble : 6×25 Fils
Âme : Plastique
Résistance à la rupture : 149 000 daN
Pas de câblage : 316 mm
Pas de toronage : 129 mm
Section du câble : 802 mm²

Ligne et infrastructures du téléporté mixte des Pionniers

Gare aval :

La gare aval est la station tension de l'installation. Elle est située à 2281 mètres d'altitude à côté des tapis roulants du Retour 1 et 2 et en contrebas de la gare aval des téléskis du Stade et du Roc.
On retrouve une infrastructure de type Multix à couverture basse intégrée dans un bâtiment en bois avec des formes arrondies. Le logo du domaine skiable, de la station, la dénomination de l'appareil ainsi qu'une horloge figurent sur les façades du bâtiment. Tout ceci donne un bon rendu s'intégrant très bien dans son environnement. A noter que la tension dynamique du câble est effectuée par un vérin hydraulique. Lorsque des cabines sont présentes en gare l'embarquement s'effectue à 0,25 mètres par seconde contre les un mètre avec les sièges.

    La gare aval vue depuis la fin de la piste bleue du Plein Sud
    Image

    La gare aval vue de profil
    Image

    La gare aval vue de l'autre côté
    Image

    La gare aval et le premier pylône
    Image

    La gare aval vue de trois-quarts
    Image

    Détail sur la gare aval Multix à couverture basse
    Image

    La gare aval vue de profil
    Image

    La gare aval vue de trois-quarts
    Image

    Image

    La gare aval vue de face
    Image

    L'accès à l'embarquement avec les portillons de cadencement
    Image

    Le contour
    Image

    Une cabine dans le contour avec la zone d'embarquement de ces dernières
    Image

    Un siège dans le contour
    Image

    La zone d'embarquement des sièges
    Image

    La poulie retour - tension
    Image

    C'est parti !
    Image


La ligne :

La ligne, longue de 1208 mètres, est composée de 15 pylônes de couleur blancs et noirs. La plus longue portée mesure 188 mètres, tandis que la hauteur de survol atteint les 25 mètres au maximum, lorsqu'elle survole la ville.
A sa sortie de la gare, le câble prend rapidement de la hauteur afin de pouvoir survoler une partie du village de Val Thorens. Pour cela on retrouve quelques pylônes à plus de vingt-cinq mètres de haut ! Le huitième ouvrage vient amorcer une nouvelle montée après le passage du village avec le survol de massifs rocailleux. Les pylônes 11, 12 et 13 remettent petit à petit la ligne à l'horizontale pour ensuite passer au dessus du télésiège du Plein-Sud. L'arrivée est ensuite très rapide juste après le passage du quinzième ouvrage.

Caractéristiques de la ligne :

  • P1 : 12C/12C
  • P2 : 4S/4S
  • P3 : 6S/8S
  • P4 : 4S/4S
  • P5 : 10S/10S
  • P6 : 4SC/4SC
  • P7 : 4S/4S
  • P8 : 10C/10C
  • P9 : 8S/8S
  • P10 : 10C/10C
  • P11 : 8S/10S
  • P12 : 8S/10S
  • P13 : 8S/10S
  • P14 : 4S/6S
  • P15 : 8S/8S

    La ligne vue depuis l'aval
    Image

    P1 en sortie de gare
    Image

    Retour en arrière sur le P1 et la G1
    Image

    P2
    Image

    P3
    Image

    P4
    Image

    P5
    Image

    Portée P5 - P6 au dessus des immeubles de Val Thorens
    Image

    P6 au dessus des rues de Val Thorens
    Image

    Détail de la tête de pylône de type support/compression
    Image

    Portée P6 - P7
    Image

    P7
    Image

    P8
    Image

    Détail de la tête de pylône de type compression
    Image

    P9
    Image

    P10
    Image

    Détail de la tête de pylône de type compression
    Image

    Portée P10 - P11
    Image

    P11
    Image

    P12
    Image

    P13
    Image

    Portée P13 - P14
    Image

    P14 et croisement avec le télésiège du Plein Sud
    Image

    P15
    Image


Gare amont :

La gare amont est la station motrice de l'installation. Elle est située à 2557 mètres d'altitude en contrebas de la station supérieure du télésiège du Plein-Sud et en surplomb de la Folie Douce ou encore des gares aval du funitel et du télésiège des 3 Vallées.
On retrouve une infrastructure de type Multix en bois sur laquelle ne figure aucun logo. Un rail de service est présent à l'extérieur de cette dernière permettant de stocker principalement les quatre cabines en cas de mauvais temps ou bien de réparer certains véhicules présentant des défauts techniques. Enfin notons que le câble est mis en mouvement grâce à un moteur électrique asynchrone développant 459 kW.

    Arrivée en gare
    Image

    Image

    La gare amont vue de face
    Image

    La gare amont vue en plongée depuis la piste noire Goitschel
    Image

    La gare amont vue de profil en partant la piste bleue Plein Sud
    Image

    La gare amont et le dernier pylône
    Image

    La gare amont vue de trois-quarts depuis le télésiège des 3 Vallées
    Image

    La gare amont vue de profil en partant sur le funitel et le télésiège des 3 Vallées
    Image

    La gare amont vue de trois-quarts
    Image

    Image

    La gare amont vue depuis la piste bleue Plein Sud
    Image


Véhicules et pinces

Le téléporté mixte des Pionniers est équipé au total de 74 véhicules dont 70 sièges et 4 cabines. Les sièges sont des LPA-6-OCR blancs pouvant accueillir jusqu'à six personnes, et dont l'assise et le dossier sont en cuir de couleur noir. Ils disposent de chacun de trois trous en forme d'ovale ainsi que du système "Kid-Stop" évitant aux personnes de petit gabarit de passer sous le garde-corps. A noter que les sièges sont neufs de 2014 car ils ont été remplacés pour que les autres soient transférés sur le télésiège du Plan de l'Eau. Quant aux cabines, ce sont des Spacelight4 provenant de chez Gangloff Cabins de couleur jaunes et rouges. Elles ont une capacité de 4 personnes. Il s'agit d'une copie des anciennes cabines de la feu télécabine de Péclet construite en 1972 par PHB et détruite en 1993.

    Un siège en ligne
    Image

    L'assise avec le système Kid-Stop
    Image

    Les quatre cabines sur le rail de service
    Image

    Une cabine rouge en ligne
    Image

    Une cabine jaune en ligne
    Image

    Détail sur les portes et l'intérieur de la cabine
    Image

    La plaque du constructeur
    Image


Les sièges sont reliés au câble par des pinces de type LPA-M dont le débrayage et l'embrayage sur le câble s'effectuent grâce à deux ressorts s'actionnant en entrée et en sortie de gare au passage d'une came. À noter aussi que ces pinces peuvent être considérées d'auto-dégivrantes puisque le simple fait de comprimer les ressorts suffit à casser le givre.

    Image

    Image


Le téléporté mixte des Pionniers vu depuis les pistes

    La fin de la ligne avec celle du télésiège du Plein Sud
    Image

    Les pylônes 11, 12 et 13 vus depuis la piste bleue du Plein Sud
    Image

    La portée du pylône 10 au 11 vue en contre-plongée
    Image

    Le début de la ligne
    Image

    La partie de la ligne passant dans le village
    Image

    Vue sur le pylône 7, dépassant en hauteur les immeubles du village de Val Thorens
    Image

    Les pylônes 4 et 5 à l'entrée du village
    Image


Pionniers : Entre souvenirs et performances …

Le téléporté mixte des Pionniers permet la liaison avec les autres stations des 3 Vallées tout en desservant une zone de ski propre et en donnant l'accès aux clients aux résidences du haut du village de Val Thorens. Construit en 2013 par Poma, ce constructeur a su faire preuve d'innovations en collaboration avec la SETAM et Gangloff puisqu'ils ont mis au point un système d'embarquement pour les cabines différents des autres téléportés mixtes, c'est-à-dire que toute l'installation ralentit lorsque les cabines arrivent en gare afin de faciliter l'embarquement des passagers. Par ailleurs, l'exploitant et Gangloff ont délivré un nouveau type de cabines reproduisant les anciens véhicules de la télécabine de Péclet de 1972, de quoi surprendre les utilisateurs ! Souvenirs également avec le nom de l'appareil qui rappelle qu'il s'agit ici d'une ligne historique car c'était la première permettant la liaison avec les 3 Vallées. Un appareil ici où tout a été pensé, avec vitesse, débit et confort, mais aussi avec des souvenirs, signé Poma, SETAM, et Gangloff.

    Les Pionniers : un appareil à hauteur des attentes de la clientèle …
    Image


Avant de terminer ce reportage, je tiens à remercier Bovinant et Skifan pour leurs photos de l'installation.

J'ib, Juillet 2015

Photos : Bovinant, Skifan & J'ib
Texte, bannière et mise en page : J'ib
Date des photos : 7 janvier 2014, 3 janvier 2015 & 13 avril 2015



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.11037 secondes. 43 requete(s).
74 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés