En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 14Bannière 36Bannière 17Bannière 18

 TSF2 des Gentianes

Les Carroz d'Arâches (Le Grand Massif)

Montaz Mautino

T3 HS
Mise en service en : 1985
Fin de service en : 2016

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : guigui67
Section écrite le 30/04/2009 et mise à jour le 14/12/2009
(Mise en cache le 21/08/2013)

Image

Bonjour, je vous présente aujourd'hui, avec l'aide de Geofrider, Lacpse° et Rodo Af un reportage sur les le TSF2 des Gentianes aux Carroz.


Situé à 1140m, les Carroz, station-village de Haute Savoie, est le berceau du ski dans la vallée de l'Arve et du Giffre. En effet la création de la station remonte à 1934 quand le premier téléski y fut installé, sur le trajet actuel de la télécabine de la Kedeuze. Dès lors, l'activité touristique ne cessa de se développer, et le domaine alpin des Carroz de s'agrandir. Aujourd'hui la station fait partie du domaine skiable du Grand Massif qui regroupe 5 stations (Flaine, Samoëns, Morillon, Sixt et les Carroz) et totalise 265 km de pistes, ce qui en fait l'un des plus grand de France.

Le TSF2 des Gentianes a une histoire quelque peu particulière. En effet il fut construit par Montaz Mautino en 1985, en même temps que le TSD4 des Molliets, du même constructeur (lui même remplacé à l'été 2009 par un TSD6 Leitner) sur un trajet vierge de toute remontée. Il fut construit pour seconder le TSF2 de l'Airon, construit cinq ans plus tôt, et permettre une liaison efficace vers les autres stations du Grand Massif via la tête des Saix.
Pour la construction du TSF on utilisa plusieurs pièces de l'ancien TSF2 des Molliets (de Montaz Mautino lui aussi), qui étaient encore en bon état, comme par exemple les sièges.
Mais la plus grande particularité de ce télésiège n'est pas le fait qu'il ait des pièces provenant récupération, non, il s'agit de son tracé, qui présente un virage à droite ! En effet, une ligne direct aurait impliqué le passage en devers au dessus des falaises de la Combe de l'Airon, ce qui aurait posé de gros problème de sécurité, notamment en cas d'évacuation verticale. Ainsi il fut choisi de faire passer le brin montant par un chemin, certes un peu plus long, mais beaucoup plus facile à mettre en oeuvre. Le brin montant présente donc un virage vers la gauche vers le niveau du milieu de la ligne. Afin de faciliter au maximum le passage des pinces à travers le virage, la montée ce fait à droite, ce qui permet d'avoir un virage vers l'intérieur. Le brin descendant quand à lui suit une ligne droite et passe donc en devers au dessus des falaises de l'Airon, grâce à deux très longues portées. Bien évidemment, la descente par le télésiège est interdite, le passage au dessus de la falaise rendant toute évacuation verticale impossible.

Située dans un position centrale au sein du Grand Massif, le TSF2 des Gentianes dessert de nombreuses pistes : Il dessert directement la piste bleue Perce-Neige, véritable colonne vertébrale du domaine et ses extensions, la pistes rouge des Chamois et les bleues des Marmottes et Blanchot. Il dessert aussi la piste noire de Corbalanche, qui suit la ligne du télésiège. Il permet aussi l'accès à toutes les autres stations du Grand Massif : Samoëns, Morillon et le retour sur les Carroz directement, et Flaine via la combe de Vernant.


Situation du télésiège :

Sur le plan des pistes :

Image

Et une vue par satellite, avec l'emplacement géographiquement exacte des pylônes :

Image



Passons aux caractéristiques du télésiège :


Caractéristiques Administratives

TSF-Télésiège à attache fixe : GENTIANES
Maître d'Ouvrage : Commune d'ARACHES
Exploitant : SOREMAC
Constructeur : MONTAZ MAUTINO
Année de construction : 1985


Caractéristiques d'Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 2 personnes
Débit à la montée : 1031 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 2.3 m/s
Tapis d'Embarquement : Non


Caractéristiques Géométriques

Altitude Aval : 1600 m
Altitude Amont : 2077 m
Dénivelée : 477 m
Longueur développée : 1497 m
Pente Maximale : 77 %
Pente Moyenne : 31 %
Temps de Trajet : 10min50


Caractéristiques Techniques

Tension : Aval
Type de Tension : Hydraulique
Motrice : Aval
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance Développée : 280 KW
Sens de montée : Droite
Dispositif d'accouplement : Mono-pince fixe
Embarquement : Sens de la ligne
Nb Pylônes : 28 au total (18 pour le brin montant, 10 pour le brin descendant, le P1 étant commun et la poulie retour étant numérotée P19)
Nb Sièges : 184
Espacement : 16 m


Caractéristiques du Câble


Type de Cablage : Lang à droite
Diamètre du câble : 33 mm
Ame : Textile


Passons aux photos...

Gare avale


Elle est située en bordure de forêt, à côté de l'usine à neige des Carroz.
Elle assure à la fois la motorisation et la tension de la ligne. Pour plus de détails, il faudra patienter et attendre la partie technique en fin de reportage :Leitner:


Image

^Vue de la gare en contrebat de la piste bleue Blanchot menant au TSD6 des Molliets.


Image

Image

Image
^Les bornes de contrôle des forfaits

Image

Image
^L'embarquement.

Passons à la ligne

Dans se première moitié, avant le virage, la montée est assez forte et régulière et s'effectue en forêt.
Après le virage, la ligne monte au niveau de la crête de la montagne et passe par un replat avant la montée finale vers la G2.

Image

Image
^Petit regard en arrière sur la Gare aval. A l'arrière plan on distingue le TSD4 des Molliets, aujourd'hui remplacée par le TSD6 du même nom.

Image

Image
^Les deux brins se séparent dès le P1.

Image

Image
^Vu sur la pistes noire de Corbalanche.

Image

Image

Image

Image

On approche du P11, pylône virage de la ligne.

Image

Image

Image

Image

Le virage de la ligne est assuré en 3 étapes :
- Le demi-pylône P10 (8S) ramène le brin montant à l'horizontale.
- L'ouvrage de ligne P11 (en portique) dévie horizontalement la ligne à l'aide de galets sans rebords articulés par paire et fixé sur une poutre courbe fixe tandis que des galets verticaux empêchent le déraillement du câble.
- Le demi-pylône P12 (6C) permet au brin montant de reprendre son ascension vers la G2 dans sa nouvelle direction.

Détails du P11 :

Image

Image

Image
^Détails des galets de déviation.

Image
^Le virage depuis la piste noire de Corbalanche.

Image
^Detail du P11.

Image

Image
^Petit regard en arrière.

Dernière partie de la ligne, sans difficulté.

Image

Image

Image

Image
^Les deux brins se rejoignent enfin.

Image

Image


G2 : retour fixe

Elle se situe non loin de la Tête des Saix, carrefour névralgique du Grand Massif où pas moins de 6 télésièges arrivent de tout les versants. Elle est située juste à côté de la gare amont du TSF4 de Corbalanche en provenance de Flaine.

Chose extrêmement rare sur un téléporté : la G2 porte un numéro au même titre que les pylônes de la ligne. Elle se nomme ainsi P19!

Image

Image


Diverses vu sur la ligne depuis les pistes :

Image
^Depuis la pistes noire Corbalanche sur la partie inférieur de la ligne.
On distingue en arrière plan sur la crête l'arrivée de la TCD8 de la Kedeuze.

Image
^Idem.

Image
^Depuis la pointe de Cupoire ; On distingue bien le virage et le brin descendant en dévers de la falaise.

Image
^Vu sur le brin retour juste après le passage au dessu de la falaise.

Image
^Vu depuis le haut de la piste Corbalanche.

Enfin, voici deux photos du haut de la ligne, on peut y distinguer le TSF2 de l'Airon et la tête des Saix en arrière plan à côté du pylône électrique due la ligne électrique RTE qui traverse malheureusement le Grand Massif de part en part.

Image

Image


Un peu de technique...

Je vous propose quelques photos de l'intérieur de la gare aval.

La chaine cinématique de l'appareil se compose comme suit :

Le moteur électrique asynchrone (en bleu) et le moteur thermique de secours (en rouge) sont situés de part et d'autre du réducteur (en jaune)

Image
^Vue générale de la gare.

Image
^Moteur électrique asynchrone.

Image
^Réducteur, avec l'entrée principale venant de l'arbre moteur au premier plan, et l'entrée de secours de l'autre côté.

Image
^Détails des cliquets anti-retour de l'arbre moteur au niveau de l'entrée du réducteur.

Image
^Moteur thermique de secours.

Image
^Frein de poulie.

Image
^Poulie motrice.

Image
^Vérin hydraulique assurant la tension de la ligne, et la centrale hydraulique associée.

Image
^Pour finir, un zoom sur la pince :sigma:

Conclusion

Ce télésiège atypique remplit fièrement son rôle et seconde bien le TSF2 de l'Airon pour l'accès à la tête des Saix. Cependant vu son âge grandissant (le TSF de L'Airon est encore plus vieux) et le temps de montée relativement long, la SOREMAC va procéder à son remplacement par un TSD6 dans un avenir proche (2012 si tout vas bien). A cette occasion les deux TSF2 de L'Airon et des Gentianes serait déposés. La ligne de ce nouveau TSD6 n'est pas encore connu mais il semble acquis que vu le cout d'une gare intermédiaire d'angle, le nouveau TSD6 n'aurait pas de virage.


Ainsi s'achève ce reportage, merci encore à Lacpse°, Rodo af et Geofrider pour leur aide technique, et merci à vous pour m'avoir lu jusqu'au bout !

N'hésiter pas à poster vos remarques et réactions sur le forum,
@ bientôt :huh:



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.11979 secondes. 40 requete(s).
129 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés